Mali : Ibrahim Boubacar Keita remporte l’élection présidentielle avec 67,17 % des voix

Par RFI • jeudi 16 août 2018 à 09h50min

Au Mali, le président sortant Ibrahim Boubacar Keïta (« IBK ») remporte le second tour de la présidentielle avec 67,17% des voix. Son opposant Soumaïla Cissé obtient 32,83% des suffrages. Le taux de participation est de 34,54 %.
L’annonce des résultats du second tour du 12 août a eu lieu ce matin à 9h30 heure locale. Cinq ans après son accession au pouvoir, IBK est donc réélu pour un second mandat.

Mali : Ibrahim Boubacar Keita remporte l’élection présidentielle avec 67,17 % des voix

Vos commentaires

  • Le 16 août à 11:02, par Achille De TAPSOBA En réponse à : Mali : Ibrahim Boubacar Keita remporte l’élection présidentielle avec 67,17 % des voix

    Félicitations au vainqueur IBK et bon courage au vaincu S CISSE il n’a pas démérité. Nous invitons ardemment à cultiver la paix au Mali. Nous souhaitons bon vent à IBK pour le prochain mandat afin qu’il puisse unir entièrement nos chers frères Maliens autour de la table pour une bonne réconciliation .

    Qu’ALLAH dans sa miséricorde assiste et aide sagement IBK dans sa difficile mission de chef d’État au BONHEUR DE TOUS LES MALIENS.

    QUE LE SEIGNEUR BÉNISSE ÉTERNELLEMENT NOTRE CHÈRE AFRIQUE. AMEN

    Achille De TAPSOBA le BOBOLAIS.

    Répondre à ce message

    • Le 16 août à 13:35, par Maria de Ziniaré En réponse à : Mali : Ibrahim Boubacar Keita remporte l’élection présidentielle avec 67,17 % des voix

      Félicitations à vous également Achille De TAPSOBA pour la concision de votre message ce n’est pas dans vos habitudes,
      c’est un bon signe et ça mérite une congratulation. J’espère que vous vous battez à Bobo pour que cette ville qui vit sur son passé comme le Mali sur les cendres et la légende de l’empire de Soundiata Keita puisse trouver le chemin du développement. La victoire de IBK était certaine parce que dans l’imaginaire des Maliens IBK est un digne descendant de Soundiata contrairement à Soumaila Cissé malgré son parcours professionnel qui avait le désavantage ethnique d’être du nord et d’avoir à tort ou à raison des soupçons de traîner des casseroles suite à son passage au ministère des finances : eh oui nos état sont toujours des conglomérats d’ethnies et cette élection était un remake de la bataille de kirina en 1235 avec un nordiste en lieu de soumangourou Kanté.

      Répondre à ce message

    • Le 16 août à 14:26, par Mafoi En réponse à : Mali : Ibrahim Boubacar Keita remporte l’élection présidentielle avec 67,17 % des voix

      Avec ce chiffre ronflant de 67% pour le vainqueur,il me semble que c’est ce faible taux de participation (à peine 1 électeur sur 3) pour une élection aussi majeure qui devrait interpeller tout démocrate.En effet,comment se fait-il que les 2/3 qui avaient pourtant fait la démarche pour obtenir leur carte d’électeur contrairement aux autres millions de potentiels votants qui pour diverses raisons ne figurent pas sur la liste électorale,il se trouve qu’à la dernière minute ces 2/3 décident d’aller à la pêche ?En plus le phénomène n’est pas typique au Mali.Ici au Faso sous biliaise kouassi né compaoré même avec les fraudes,l’ameutement des bonnets rouges acquis à sa cause pour contraindre leurs sujets à aller voter et surtout pour ce criminel,nous ne faisions guère mieux.C’est dire qu’en Afrique,la population à savoir la couche silencieuse en a marre de ces politicards véreux qui ont juste la bouche mielleuse lorsque les élections approchent mais arrivés au pouvoir,leur première préoccupation consiste à se goinfrer avec leur petite bande de mafieux.Donc quand je vois ce débat de chiffonniers sur la carte consulaire,je me dis que le jeu n’en vaut pas la chandelle de gaspiller encore des dizaines milliards de FCFA pour un simulacre de vote de la diaspora alors que manifestement,les gens s’en foutent à commencer par les premiers concernés de l’intérieur du pays qui sont plus au cœur de ce que ces délinquants déguisés en démocrates les font subir au quotidien

      Répondre à ce message

      • Le 18 août à 07:51, par yelmingaan blaan saa hien En réponse à : Mali : Ibrahim Boubacar Keita remporte l’élection présidentielle avec 67,17 % des voix

        voulez vous dire que les mppistes comme l opposition qui s adonnent aux débats de chiffonniers puissent qu ils sont les mêmes,ont tous la bouche mielleuse et que ceux qui finissent par gagner comme c est le cas du mpp se contentent de se goinfrer avec leur petite bande de mafieux et que pour cette raison il est préférable de ne pas gaspiller de l argent pour le vote marginale et de moindre intérêt de la diaspora et qu il vaille mieux laisser les anciens goinfres que de les remplacer par des nouveaux ?voyez vous Mr l avocat principal du mpp ,du zèle mal éclairé au crime de lèse majesté il n y a qu un pas !toutefois si vous vous sentez menacé dans vos intérêts ,réagissez donc violemment même par l injure et une prompte rectification car nous savons tous que votre client n est pas forcement un enfant de cœur !

        Répondre à ce message

  • Le 16 août à 13:52, par Keletiguiouattara@yahoo.com En réponse à : Mali : Ibrahim Boubacar Keita remporte l’élection présidentielle avec 67,17 % des voix

    Honte au bourreur d’ urnes IBK. Honte à tous ses soutiens . Quand il s’ agit de caution la fraude pas de justice.

    Répondre à ce message

  • Le 16 août à 16:26, par Sawad En réponse à : Mali : Ibrahim Boubacar Keita remporte l’élection présidentielle avec 67,17 % des voix

    Bravo à IBK pour sa victoire méritée !
    Il a toutefois le devoir de cultiver la paix et la concorde au Mali. Je ne doute point de sa victoire mais je regrette la violence qu’a subie les peulhs de la communauté de Cisse dans le nord du pays. Plus d’une trentaine d’entre eux ont péri dans des violences, à l’approche du scrutin. Ce n’est pas pour demain le développement de l’Afrique où l’appartenance ethnique peut être restrictive à l’élection d’un candidat à la magistrature suprême.
    Sawadogo

    Répondre à ce message

  • Le 17 août à 06:22, par django En réponse à : Mali : Ibrahim Boubacar Keita remporte l’élection présidentielle avec 67,17 % des voix

    Cisse est un ami de Diabre. De bon technocrates. La politique est de l’art. Crier pour ne rien dire. Critiquer pour critiquer. Pas de stratégie pour la conquête du pouvoir. Sortir dire que IBK n’a rien fait pour le Mali comme Diabre avec son CFOP sortent dire tous les mardis que Rock ne fait rien n’est pas un programme. Cisse crie aux bourrage des urnes avant les élections. Ce qui veut dire qu’il a les preuves. Il fallait refuser d’aller aux élections en brandissant les preuves. Après l’accident il a raison mais avec les jambes coupées. C’est le résultat du constat. Diabre à réfuté la carte consulaire en 2013 au profit de la CNIB. aujourd’hui on vote la loi pour exiger la CNIB comme document de votation le même Diable crie comme si on vote dimanche prochain. Au lieu de mobiliser ses militants à se faire délivrer des cnib. Comment battre le MPP qui a commencé à enrôlé ses gars ? L’UPC cherche déjà à éradiquer la fraude. Hum !!!!

    Répondre à ce message

    • Le 17 août à 12:02, par MAXWELL En réponse à : Mali : Ibrahim Boubacar Keita remporte l’élection présidentielle avec 67,17 % des voix

      Même avis que vous Django. Les opposants font la même erreur partout. Au lieu de chercher à convaincre sur leur propre programme, ils cherchent plutôt à prouver que celui qui est au pouvoir n’a rien fait. Or le peuple a la capacité de juger par lui même. Donc pas. besoin de nous rabâcher tous les jours les oreilles avec ça. La loi sur le code électoral est déjà voté et on ne va pas revenir là dessus. Au lieu de perdre le temps à défendre le cas de moins d’un million qui ont la carte consulaire, pourquoi ne pas mobiliser les militants à acquérir rapidement les documents nécessaires au vote ; encore que sur les 900 000 environ qui ont la carte consulaire une bonne partie a également la Cnib. On a fait croire à M. Diabré que c’est un moyen détourné pour le pourvoir de limiter les votes à l’étranger qui leurs sont favorables. Que M. Diabré fasse 1 sondage d’abord pour savoir quelle est la réalité des choses sur le terrain avant d’embarquer tout le monde dans une bagarre inutile. Vous voulez que vos militants votent pour vous en 2020 ? Alors encouragez les à se procurer dès maintenant des documents nécessaires et passons à autre chose

      Répondre à ce message

  • Le 17 août à 14:20, par El_monstro En réponse à : Mali : Ibrahim Boubacar Keita remporte l’élection présidentielle avec 67,17 % des voix

    Lu pour vous. A la question pourquoi les maliens ne s’intéressent à ces élections, le philosophe Ndaye répond. Lisez. Ce sera sans doute valable pour le Gondwana. Suivez mon regard….….
    Le taux de participation du second tour devrait être nettement inférieur à celui, déjà bas, du premier. Pourquoi  ?
    Issa N’Diaye Les deux candidats sont de vieux routiers de la politique. C’est la troisième fois qu’ils s’affrontent lors d’une élection présidentielle. Ils viennent du même moule politique, l’Adema [Alliance pour la démocratie au Mali]. Ce sont les deux faces de la même médaille. Les Maliens les connaissent suffisamment et n’en attendent pas grand-chose. Au premier tour il y avait plus de candidats, dont certains auraient pu susciter beaucoup plus d’espoir, mais le système politique malien étant basé sur l’argent, ils ont été doublés car eux en ont moins. Il faut couper le cordon ombilical entre les politiques et les milieux d’affaires, éliminer l’argent comme critère de sélection au niveau du pouvoir. Les hommes politiques sont des oligarques, des acteurs économiques masqués. Tant que ce sera ainsi, le jeu sera faussé.
    N’est-ce pas aussi une question d’offre politique, qui ne collerait pas aux attentes des Maliens ?
    Les acteurs politiques n’ont pas d’offre, ni même de vision politique. Chacun parle de projet de société, mais en réalité personne n’en a. Ils racontent tous la même chose. Ils ne croient même pas en eux-mêmes. Un Soumaïla Cissé président, en quoi serait-il différent d’un IBK ? Il ne le serait pas. Cela explique aussi que les gens ne sont pas allés voter.
    Quels autres facteurs peuvent expliquer la faible mobilisation ?
    Les Maliens ne croient pas du tout au système actuel ni aux hommes politiques. Ce n’est pas nouveau. Il faut remonter à la chute de la dictature de Moussa Traoré, en 1991. On a parlé de révolution du 26 mars, mais à mon avis c’était une révolution de façade. Le système, l’Etat et la pratique du pouvoir n’ont pas changé. On a seulement changé de têtes, mais on a gardé le même système en allant puiser dans le personnel politique de Moussa Traoré. Alors que les Maliens, eux, croyaient en cette révolution. Ils avaient soif de changement. Mais ils ont vu très rapidement que ça n’allait nulle part et ils ont commencé à être déçus par la politique.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés