Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Que chacun apprenne à porter son fardeau tête nue, car dans certains lieux, il n’y a pas de chiffons» Proverbe burkinabè

Campagne de communication sur la planification familiale dans le Nord : Les autorités s’engagent

Accueil > Actualités > Société • Par Amandine Kaboré • mercredi 4 juillet 2018 à 14h00min
Campagne de communication sur la planification familiale dans le Nord : Les autorités s’engagent

Depuis le 23 juin 2018, en vue de booster les chiffres sur la planification familiale qui sont actuellement à 21,1% dans la région du Nord, une équipe de pilotage du projet SWEDD avec une vingtaine de journalistes a entamé une campagne de communication dénommée « 100 jours pour convaincre sur la planification familiale ». La première étape de cette campagne de communication a conduit l’équipe caravanière dans des communes de Yako, Arbole, Tema Bokin, Bagare, Samba et Pilimpikou.

En effet, au Burkina Faso la situation sur la planification familiale demeure préoccupante. La prévalence contraceptive moderne au niveau national est de 22,5%. La zone du Nord à elle seule est à 21,1%. Selon les indications de 2014, si les besoins non satisfaits en planification familiale étaient totalement couverts, la mortalité maternelle serait réduite de 67% et les décès néonatals de 77%. Ladite caravane qui a débuté depuis le 23 juin dernier avec des prestataires en planification familiale, de la santé sexuelle et reproductive, des animateurs, des artistes qui donnent des prestations artistiques et des sketches en vue de sensibiliser les populations des différentes villes. Le médecin chef du district sanitaire de Yako, Fabrice Hébié a confié que la planification familiale n’est pas adoptée comme il le faut à Yako.

A en croire ce dernier les chiffres montrent que la commune de Yako a une couverture contraceptive très faible (34%) contre 22, 5% au niveau national. Le MCD a indiqué que ces taux élevés sont dus aux préjugés et à la fausse information qu’ont les personnes sur les différentes méthodes contraceptives. « Produits contraceptifs rendent stériles, causent des maux de ventre ou peuvent entraîner des malformations du fœtus, Certaines personnes disent que si la femme utilise les contraceptifs, elle deviendra, frivole, vagabonde et infidèle. D’autres aussi pensent que ; les enfants sont la richesse du pauvre ».

Tous ces facteurs selon le MCD, montrent qu’il y a la faible adhésion à cause surtout de la première étape de la caravane s’est déroulée dans la commune de Yako ou l’équipe les prestataires a réuni tous les représentant des confessions religieuses ainsi que les chefs coutumiers de la ville sur les bienfaits de la Planification familiale. Tous les leaders coutumiers, unanimes sur la question, ont pris l’engagement pour permettre aux femmes d’utiliser la méthode contraceptive. Le haut-commissaire dans la commune de Yako, Ousmane Balima a également confié qu’il compte entreprendre des campagnes de sensibilisation et que dès que l’occasion se présente il ne manquera pas de faire la promotion de la PF.

Dans les communes de Arbolé, Tema Bokin et Pilimpikou c’est le même son de cloche. Les maires et leurs conseillers ainsi que les chefs coutumiers rencontrés ont tous compris qu’il fallait sensibiliser les populations afin que tous ceux qui sont réticents à la question adhèrent à la chose

Amandine Kaboré

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Crise à l’université Nazi Boni : Les parties fument le calumet de la paix en attendant le respect des engagements
Ecole privée de santé Sainte Julie de Ouagadougou : 327 infirmiers et sages-femmes en fin de formation
Education : Le ministre Stanislas Ouaro dans les locaux du lycée technique de Koudougou
Crise à l’université Nazi Boni : Deux organisations de la société civile demandent la prise en charge les étudiants blessés et la libération de ceux arrêtés
Province du Gourma : Deux morts dont une enseignante dans une attaque à main armée
Burkina Faso : Quatre nouveaux officiers aux commandes dans les régions de la Boucle du Mouhoun, à l‘Est, au Nord et au Sahel
Burkina Faso : Qui est le nouveau contrôleur général d’Etat ?
Santé/Burkina : Le ministre de la santé, Charlemagne Ouédraogo parle "santé publique" avec le Mogho Naaba.
Education nationale au Burkina : Le ministère invite des agents à fournir les documents ayant servi à leurs recrutements dans la fonction publique
Réhabilitation de la mosquée de Dioulassoba : Les acteurs s’approprient l’étude de faisabilité
Burkina Faso : Le Fonds DANIDA appuie 27 OSC pour la promotion de la paix et des droits humains
Burkina : Philippe Néri Kouthon Nion, le nouveau contrôleur général d’Etat
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés