Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La forêt pour grandir a besoin d’arbres. Frédéric Titinga Pacéré» 

Construction du Centre de contrôle du BUMIGEB à Koubri : Les travaux avancent bien

Accueil > Actualités > Environnement • • dimanche 27 mai 2018 à 05h30min
Construction du Centre de contrôle du BUMIGEB à Koubri :  Les travaux avancent bien

Le Bureau des mines et de la géologie du Burkina (BUMIGEB) est allé constater, ce samedi 26 mai 2018 à Kouba, commune rurale de Koubri, l’état d’avancement des travaux de construction du Centre de contrôle et de certification des appareils à pression (CCCAP). Le président du conseil d’administration et ses collaborateurs ont eu un motif de satisfaction, car les travaux avancent bien et le taux d’exécution est de 75%.

Un milliard 100 millions de F CFA, c’est le coût de construction du CCCAP du BUMIGEB. Ce samedi 26 mai 2018, une délégation du BUMIGEB conduite par son président du conseil d’administration, Mabourlaye Nombré, est allée constater l’état d’avancement des travaux. Situé à Kouba, dans la commune rurale de Koubri, le site du CCCAP couvre une superficie de 2436 km2. Selon les premiers constats, il y a un motif de satisfaction. Les travaux avancent comme il se doit, avec un taux d’exécution de 75%.

DG Bumigeb (milieu)

L’une des missions confiées au BUMIGEB, rappelle Mabourlaye Nombré, est d’assurer la sécurité industrielle et celle des hydrocarbures. Ainsi, tout transport d’hydrocarbures, de gaz dans des bouteilles, de carburant dans des citernes et de tous les appareils doit être sécurisé. La sécurisation de tous ces transports permet d’éviter des catastrophes pour les populations. Il a pris l’exemple d’un camion-citerne qui explose sur le site. « Cette explosion peut faire concourir des dangers graves pour tous. C’est pourquoi le rôle du BUMIGEB est de s’assurer de la qualité des appareils. Cela permet donc d’assurer la sécurité du transport ainsi que celle des utilisateurs des appareils », a-t-il expliqué. Il faut aussi noter que le nouveau centre aura des annexes qui, eux aussi, vont recevoir des installations.

Avant de se déporter à Kouba, les travaux se faisaient au siège du BUMIGEB à Ouagadougou. Mais cela ne répondait pas aux normes de sécurité. Il en veut pour exemple le cas malheureux de l’accident de 2006. Un camion-citerne avait explosé et occasionné des dégâts matériels énormes sur des bâtiments du site et aux alentours. La même explosion avait tué une personne. L’entreprise a donc tiré des leçons du passé. C’est ce qui justifie la construction du nouveau site. Le nouveau site en construction compte des annexes, une administration, un magasin, une infirmerie, une aire de dépôt des bouteilles.

Le premier bâtiment, qui est en cours d’achèvement, sera livré à la fin du mois de juin. Dès la fin, les installations du matériel venu de France vont débuter. Le centre en construction va produire des bouteilles de gaz de 12kg, 6kg, et 3 kg. Ils sont nombreux les distributeurs de gaz qui attendent avec impatience la fin des travaux. La capacité de production du centre est 1 000 bouteilles par jour. Et pour ne rien laisser au hasard, les bouteilles seront soumises à un contrôle tous les cinq ans.

La présente sortie fait partie des activités entrant dans le cadre de la célébration des festivités des quarante ans d’existence du BUMIGEB. Les activités ont débuté le 24 mai dernier et se sont achevées ce samedi 26 mai par la visite du CCCAP à Kouba dans la commune rurale de Koubri, au Sud de Ouagadougou.

Lefaso.net

Portfolio

Messages

  • Vous parlez de sécurité ou de norme de sécurité. Mais, bizarrement, sur ce chantier, personne ne porte le casque de protection comme si la casquette en faisait office. Cela fait désordre ! Etre responsable, c’est d’abord un comportement exemplaire. Mais, hélas, on en est loin dans ce pays soitdisant hommes intègres !

  • Le centre en construction va produire des bouteilles de gaz de 12kg, 6kg, et 3 kg. C’est quoi cette pagaille, vous parlez de sécurité pour le contrôle du matériel... et vous voulez produire des bouteilles du gaz. Je croyais qu’il n’y avait qu’une société pour le faire dans ce pays ! Est-ce dans la mission de BUMIGEB de faire des bouteilles de gaz ? Y a t’il un pilote dans ce PNDES ?

    • Calmeez vous quand-même. Il n’est nullement pas question de fabriquer des bouteilles ni autres réservoirs à pression. Il s’agit unique du contrôle par épreuve hydraulique des bouteilles de gaz, les citernes, les ballons d’air comprimé etc. Autant vous acharner de la sorte, approchez le BUMIGEB pour de plus amples infos.

    • Si l’article prête à confusion. Il faut s’en prendre à l’auteur et non à l’internaute. Il est bien écrit en français facile :
      Le centre en construction va produire des bouteilles de gaz de 12kg, 6kg, et 3 kg. Pour comprendre, l’auteur aurait dû écrire : le centre en construction va contrôler...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Journées commerciales des produits bio-équitables de la Plateforme Nationale du Commerce Équitable du Burkina Faso (PNCE-B)
Développement durable du Burkina : De nouvelles orientations pour réussir la transition vers l’économie verte
Programme d’investissement forestier : Une formation pour mieux s’approprier les projets
Hygiène, eau et assainissement : La radio Boayaaba de Diapaga sensibilise les populations
Accès à l’hygiène et à l’assainissement : Un nouveau projet pour accompagner les populations de trois régions
Journée mondiale de l’environnement 2018 : Sous le signe de la lutte contre les déchets plastiques
Agriculture Contractuelle : La Coopération Allemande (GIZ) outille les acteurs des filières agricoles
Campagne nationale d’empoissonnement : Le barrage de Samendeni reçoit les premiers alevins
Ministère de l’Eau et de l’Assainissement : Le schéma directeur informatique validé
Barrage de Samendeni : Des acteurs échangent sur l’opérationnalisation du Périmètre halieutique d’intérêt économique
Fonds d’intervention pour l’environnement : Un atelier pour évaluer l’état de mise en œuvre
Droits à l’eau et à l’assainissement : Un défi pour les autorités burkinabè, selon Landry Ouangré de WaterAid
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés