Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

Burkina Faso : Les dessous d’un attentat meurtrier

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • Par Boubacar BARA • lundi 19 mars 2018 à 23h00min
Burkina Faso : Les dessous d’un attentat meurtrier

Sur les attaques terroristes à répétition, Boubacar BARA, un Burkinabè résidant en Allemagne vous propose la tribune ci-après.

"Mais l’humiliation du continent africain ne réside pas uniquement dans la violence, à laquelle l’Occident nous a habitués. Elle réside également dans notre refus de comprendre ce qui nous arrive."Aminata Traore, ex ministre de la culture du Mali.
Il est grand temps d’ouvrir les yeux des Africains sur les enjeux géostratégiques de ce monde.

Comment un banquier de chez Rothchild va faire d’une armée fauchée de gueux, une armée rentable.

Rappelez vous, le 19 juillet 2017, le chef d’Etat major de la France, le général Pierre de Villier rendait sa démission, il ne pouvait pas accepter, les 850 millions d’économies que Macron le nouveau chef d’Etat de la France demandait de faire.
En effet, l’armée Française croule sous les dettes. Comme dans toute armée, il est interdit de parler, alors écoutons les épouses des militaires se plaindre sur la page facebook : “Femmes de militaires très en colère" qu elles ont créé pour dénoncer leurs conditions.

On lit pêle-mêle : "les primes non versées, retard dans le règlement des soldes, conditions de logements insalubres, dans des hangars délabrés avec des puces et des cafards quand ils sont en opération exterieure”.
Oui, vous avez bien lu, on ne parle pas de l’armée de Charles Taylor, mais de celle de la France qui veut venir lutter contre les djihadistes.

Comment en est-on arrive à cela ?

Il faut remonter plus loin, en 2008, où Sarkozy propose 30 % des avoirs sur le pétrole et le Gaz Syrien pour la Syrie contre 70 % pour la France. Face à ce refus, et à l’échec des négociations, va débuter la guerre de Syrie qui sera financée en partie par la France, le Qatar et l’Arabie Saoudite entre autres.
,
Bachar ne tombe pas grâce à la Russie et l’Iran et la France aura gaspillé beaucoup d’argent pour pas grand chose.

Les ressources de la Libye où là aussi on a gaspillé assez d’argent ne suffisent pas à couvrir tous les besoins, il faut alors trouver de nouveaux débouchés, et justement la zone du sahel est riche en minerais que l’on n’a pas trouvés en Syrie.

La méthode est vieille comme Mathusaleme et n’a pas pris de rides, un vieux prêtre occidental va aller dans une zone sahélienne, à majorité musulmane pour apporter l’évangile, il se fait enlever par de vilains Djihadistes, ensuite intervient le négociateur Moustapha Chadli qui amadoue les djihadistes et notre brave Gilbert Diendéré va libérer ce pauvre vieil homme qui va rentrer rejoindre la France sous les caméras du monde entier. Officiellement, aucune rançon n’a été versée, sauf que officieusement, la France a délibérément enrichi et armé les djihadistes du nord Mali avec ce genre de rançon et d’échange otages contre armes. Et le Burkina les as bien choyés pour les aider a déstabiliser les pays voisins pour piller ce qui doit l’être.

A l’époque, j’avais resumé cela ainsi : Les djihadistes enlèvent des occidentaux, réclament des rançons aux occidentaux, pour acheter des armes aux occidentaux, donc c’est un business juteux entre djihadistes et leurs copains occidentaux. Sauf qu’aujourd hui, les intermédiaires de la chaine qui prennaient une commission au passage sont sous les verrous, après un coup d’Etat raté.

Bientot, se tiendra un procès où le général Diendéré et Djibrill Bassolet ont décidé de l’ouvrir bien grand et de tout révéler.
A Paris comme à Abidjan, dans les cercles Francarfricains, certains ne dorment que d’un œil.

Il est de coutume de ne rien dire lorsqu’ une affaire est à la justice, mais il ne faut pas être devin pour comprendre que tant que cette affaire ne sera pas vidée, nous n’aurons pas fini d’enterrer nos morts et il faudrait s’attendre comme le dit le dytanie, notre hymne national, à beaucoup de " sueur et de sang ".

Emmanuel Macron est un brillant banquier de chez Rothchild, et le rôle d’un banquier c’est de faire rentrer de l’argent..Macron a trouvé un moyen très simple de renflouer son armée de gueux.

Il a créé de force le G 5 sahel, où chaque Etat doit verser 10% de son budget pour lutter contre 200 a 300 djihadistes qui arrivent dans un desert plat comme le sahel à échapper aux drones, et avions et renseignements sophistiqués des pays comme Les Etats-unis, la France, , l’Allemagne et l’Italie qui vient de les rejoindre.

10 % du budget du Mali, du Niger, du Burkina, du Tchad et de la Mauritanie pour acheter des armes françaises, ça permettra de tenir le pari de faire de la France, le 3 ème exportateur d’armes, derrière la Russie et les USA, devançant l’Allemagne.
Alors Macron n’a pas compris la charge de l’etudiante Ruth Kabre à l’université Joseph Ki Zerbo de Ouagadougou qui lui demandait comment se fait-il qu’il y ait plus de soldats français en Afrique que d’étudiants boursiers en France ? "C’est le business ma petite”, aurait voulu lui repondre Macron.

Ne croyons surtout pas que les 410 millions de dollars récoltés la semaine dernière à Bruxelles pour financer ce G 5 sahel, les Africains en verront la couleur. Ce ne sont pas mes frères Maliens qui diront le contraire, eux qui ne savent pas où est passé le milliard d’euros (Plus de 650 milliards de FCFA) levé par les amis du Mali pour sa reconstruction en 2015.

Emmanuel Macron est venu se faire de l’argent au Sahel sur une histoire fictive de djihadistes, que même un affreux barbouze comme Bob Denard aurait balayés en 3 jours.

Quelles leçons pour l Afrique ?

Personne , surtout aucun occidental ne mourra pour nous, et il faut toujours une guerre à ces gens pour se faire de l’argent. Il faudrait que nos chefs d’Etat prennent de la hauteur et refusent d’être des supplétifs de l’Armée française ou de l’ONU.
Nos chefs d’Etat peuvent exiger de ces armées étrangères un contrat d’objectivite. Nous sommes en plein champion league et un entraineur qui fait au moins trois défaites successives sera chassé. Ces armées étrangères n’ont jusque là pas pu empêcher des attentats, on peut logiquement dire qu’elles ont échoué et qu’il faut les remplacer par d’autres plus efficaces comme les Russes qui ont largement fait leurs preuves.

Si nous connaissons les djihadistes tel Moussa Koufa, Ag Ghali, je ne comprends pas pourquoi on ne met pas la tête de ces délinquants à prix. Si on met des sommes comme 20 millions de francs CFA sur leurs têtes, les lieutenants de Moussa Koufa ou Ghali vont les trahir. Ensuite, je suis sûr que les Koglweogo et les Dozos vont s’organiser pour les pourchasser pour avoir cet argent. Aussi le coupeur de têtes comme Etienne Sagno sera de la partie car je suis sûr qu’il n’a pas reçu autant pour décapiter Bouba. Si ça ne suffit pas, nous allons même faire venir des tueurs a gage Colombiens. Eux ils tuent pour 200 Dollars(100.000frs), alors imagez 20.000.000frs CFA.

Enfin il faut habituer les nôtres à la formation militaire, aux armes, à la manipulation des explosifs comme ce fut à l’époque du CNR (Conseil national des la révolution, ndlr) .L’Africain semble être le seul être qui quand 50 personnes viennent tirer, au lieu de s’organiser pour les faire fuir, préfère ramasser sa natte, ses marmites et ses enfants pour fuir croyant que d’autres vont défendre sa terre pour lui.

Sankara l’avait bien résumé, " Un peuple conscient ne saurait confier la défense de sa patrie à un groupe d’hommes quelles que soient leurs compétences. Les peuples conscients assument eux-mêmes la défense de leur patrie »
C’est ce devoir de défendre notre patrie que nous faisons modestement.

Boubacar BARA, Burkinabè résidant en Allemagne

Vos commentaires

  • Le 19 mars à 15:21, par Beton En réponse à : Burkina Faso : Les dessous d’un attentat meurtrier

    Eloquent, édifient ! Une lecture limpide, d’une clarté sans équivoque.
    Le plus choquant est que nos chefs d’état le savent. Mais personne n’a le courage de se révolter. Ce ne sont pas LUMUMBA, SANKARA, KADAFI, SADAM...qui en dirions le contraire.
    Même 60 ans après les indépendances, ils ne sont pas capables de se lever comme un seul homme pour extirper cette sangsue qui nous suce depuis des siècles.
    N’ayez pas peur chers dirigeants, vos peuples vous soutiennent. Ce ne sont pas des paroles en l’air.

    Répondre à ce message

    • Le 19 mars à 19:29, par Michel BASSINGUE En réponse à : Burkina Faso : Les dessous d’un attentat meurtrier

      Je suis ravi de savoir qu’il existe des personnes comme Beton qui ont des têtes biens pleines. Le 1 janvier 2018 j’affichais partout cette lettre que je nommais " Lettre au peuple" dans laquelle je criais hautement que nous ne sommes pas une nation. Je disais également que que notre pays est tombé malade durant les 365 jours de 2017 et que ni nos routes modernes, échangeurs, ni nos moto et voitures neuves ne pourront exorcisé cette maladie qui a atteinte comme des virus les globules blancs d’un corps humain. Je suis très sceptique quand à l’acquisition d’une liberté totale des peuples de mon continent qui après 60 ans rechignent et vivotent au bord du gouffre infernale. Notre continent est un échiquier de jeu de dame où les occidentaux déguisés en agneaux nous étouffe mortellement à petit feu. Nous, nous croyons toujours comme des filles pubertes en leurs sourires peint en blanc, en leurs paumes gantées de douceurs. Et nous pensons que nous les connaissons et que notre force contre eux doit être celle de la poitrine. Non braves gens... Il nous faut des stratégies comme eux ils le font avec nous. Pendant que nous passons le temps a dormir, eux ils nourrissent des experts pour étudier notre futur afin de pouvoir nous tendre des piège.Cela fait neuf ans que je vie au Burkina Faso, J’ai pris le temps d’observer la métamorphose de mon pays. Et croyez-moi fortement, les verres ont déjà possédé le fruit et nous sommes loin chers, de respirer de l’oxygène potable. Je reviendrai.....

      Répondre à ce message

      • Le 20 mars à 08:39, par sidsomde En réponse à : Burkina Faso : Les dessous d’un attentat meurtrier

        M. BASSINGUE n’écrivez pas seulement, ne proposez pas verbalement seulement, sortez , faites quelque chose. Au soir de Blaise un Zeph était sorti rassembler des jeunes du pays et je pensais que c’était pour une bonne action mais au finish un parti OVNI est né de ce rassemblement, vous, faites quelque chose de plus sérieux.

        Répondre à ce message

    • Le 19 mars à 20:01, par LE SAGE En réponse à : Burkina Faso : Les dessous d’un attentat meurtrier

      Tout dépend de comment est arrivé au pouvoir et ce pour quoi il est là.

      Répondre à ce message

    • Le 19 mars à 20:52, par Le patriote En réponse à : Burkina Faso : Les dessous d’un attentat meurtrier

      C’est très vrai. Mais il faut que les chefs d’Etat tiennent leurs peuples informés des manigances des blancs. Cela éduquera le peuple et l’aidera à se révolter pour s’émanciper de ces néo-colons afin d’être réellement libre.

      Répondre à ce message

  • Le 19 mars à 15:52, par Mafoi En réponse à : Burkina Faso : Les dessous d’un attentat meurtrier

    Il faut maintenant arrêter avec le french bashing.Si la France n’a pas d’armée,que dire alors de l’armée allemande ?En tout cas on ne la voit pas sur le terrain.Tu me rétorqueras certainement que les intérêts de l’Allemagne sont ailleurs mais en attendant,l’armée française reste la première puissante en Europe.Ensuite pour le reste de ton article,je préfère ne pas commenter,trop puéril à mon goût.Sans rancune

    Répondre à ce message

    • Le 19 mars à 18:33, par Tilaï En réponse à : Burkina Faso : Les dessous d’un attentat meurtrier

      Je pense que M. BARA n’a pas dit que l’armée française est incapable... Il parle plutôt d’une sorte de duperie. A bientôt.

      Répondre à ce message

    • Le 20 mars à 22:30, par Sonia En réponse à : Burkina Faso : Les dessous d’un attentat meurtrier

      Cher internaute Mafoi !
      Bonjour.
      Il me semble que le propos de Mr BARA ne porte pas sur la prééminence de la puissance des armées mais bien sur les stratagèmes ridiculisants et humiliants pour nos pays.
      Pour ce qui est de la puissance militaire, vous devrez concéder que la Grande Bretagne et la Russie, pays européens comme la France ont un meilleur répondant en la matière et de très loin. Ya pas photo comme disent certains. Revoyez donc votre statistique.

      Cordialement.

      Sonia.

      Répondre à ce message

      • Le 21 mars à 13:46, par Kakou En réponse à : Burkina Faso : Les dessous d’un attentat meurtrier

        Chère Sonia au lieu de jouer les experts militaires , que cela vous dérange ou pas , la france demeure la 5eme puissance militaire mondiale , ensuite le Brexit à écarté la grande Bretagne de l Europe après un référendum nationale et la Russie ne fait pas partie de l Europe au vu de sa constitution et de sa géographie, soyez précisé et allez bosser votre géographie, la pensée facile africaine !!! Allons chercher un coupable à nos maux , la france !!! encore et encore ..... c est fatiguant à la longue , vraiment !

        Répondre à ce message

  • Le 19 mars à 16:02, par M.Kouka En réponse à : Burkina Faso : Les dessous d’un attentat meurtrier

    "Ces armées étrangères n’ont jusque là pas pu empêcher des attentats....". Question : ont-elles pu empecher des attentats sur leur propre territoire, Mr Bara ? Est-ce donc la volonte qui leur manque quand on sait que parmi ceux qui sont tombes en territoire malien y a pas que des soldats africains ? Vous semblez mieux informe que quiconque mais assez simpliste quant aux enjeux. Que le jugement ait lieu et on verra bien si Diendere aura des revelations a faire ou ce n’est que du chantage.
    " 200 a 300 djihadistes qui arrivent dans un desert plat comme le sahel à échapper aux drones, et avions et renseignements sophistiqués des pays comme Les Etats-unis, la France, , l’Allemagne ....". Comment ? La question est bien fondee et surement que les specialistes de ces terrains en ont la reponse.
    "...la tête de ces délinquants à prix...", surement une bonne idee deja evoquee ici puisqu’aucune strategie n’est a negliger.

    Répondre à ce message

    • Le 20 mars à 09:24, par sidsomde En réponse à : Burkina Faso : Les dessous d’un attentat meurtrier

      M ba KOUA suivez bien le regard de koro BARA : le 2 mars OUAGA a été attaquée en 2 lieux : l’Ambassade de France et l’Etat Major ; du côté français seulement quelques égratignures sur le mur, peut être qu’un européen gueux pourrait accompagner nos frères gendarmes ad patre " c’est pas grave",mais de l’autre côté l’objectif semble être atteint, comme c’est bizarre !

      Répondre à ce message

  • Le 19 mars à 16:05, par Lecteur En réponse à : Burkina Faso : Les dessous d’un attentat meurtrier

    Je pense que personne n’est dupe de la situation. Ces terroristes sont des mercenaires à la disposition des grandes puissances.
    Ce sont des Africains que l’on utilisent contre d’autres Africains comme au temps de l’esclavage, de la colonisation.

    Tôt ou tard la vérité finira par apparaître au grand jour !!!

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars à 16:11, par Aol En réponse à : Burkina Faso : Les dessous d’un attentat meurtrier

    Merci M. BARA c’est du propre. Ont ne peux ou doit pas se soustraire de la garantie de sa propre sécurité autrement de se soustraire. La force G5 sahel est une colonisation version 2.0 de l’Afrique Francophone par la France. Le Nigeria face a Boko Harram a refuse toute aide Armée extérieur a Afrique.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars à 16:12, par Code En réponse à : Burkina Faso : Les dessous d’un attentat meurtrier

    Belle analyse M. BARA ! J’ai honte souvent de voir des gens lever leur poing ou tenir certains propos de l’un des plus grands panafricains que l’Afrique ait connu, dans certaines instances comme les sessions parlementaires et autres mais à bien analyser, cela relève plus du populisme que du Burkindlim. Souvent l’on s’interroge sur le projet réel des dirigeants africains quant à leur fréquente quémande auprès de ces occidentaux et leurs contreparties assassines de notre avenir. Le père de la révolution n’a-t-il pas dit que l’esclave qui n’est pas capable de s’affranchit, ne mérite pas qu’on s’apitoie sur son sort ? Toujours prêt à accuser l’autre comme responsable de son malheur. Un ressortissant de "Yélkayé", roulant en V8 depuis plus de cinq(5) ans et les habitants dudit village n’ont pas accès à l’eau potable d’un forage. Sorcellerie ou égocentrisme ??? Cela se passe qu’en Afrique SVP.

    A quand la dé-constipation cérébrale de l’africain ?????

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars à 16:14, par Alexandre En réponse à : Burkina Faso : Les dessous d’un attentat meurtrier

    Merci M. BARA.
    Seulement, les inconditionnels de la France et de la Françafrique vont encore ruer dans les brancards. J’ai tellement honte de la petitesse d’esprit de certains Africains formatés à défendre leur propre bourreau (ce qui renforce la conviction de certains blancs, surtout l’arrogance française, que le noir n’a pas d’intelligence, la preuve se disent-ils, il est incapable même de réaliser le mal qu’on lui fait).
    J’ai déjà dit et répète que le G5 est une arnaque : acculée dans ses entreprises guerrières, la France, en fait, demande (comme toujours d’ailleurs) à ses colonies et tirailleurs sénégalais de venir au secours : 10% des budgets + soldats, etc. Cet argent des pauvres doit être remis à la France qui va fournir le matériel militaire dont elle fixe unilatéralement le prix... Sans comédie. Donc comme ça, la France peut livrer 01 hélicoptère, même vieux, et dire que c’est tant de milliards, sans discussions, et ces pays sont obligés de payer, sans broncher. Quelle farce ! Quelle coopération !
    C’est pourquoi les USA ont refusé de financer le G5, car cela revient à financer la France et son industrie d’armement, ce qui est clairement l’une des obsessions de la France dans cette guerre de dupes au Sahel. Les autres (Allemagne, etc.), imitant les USA, ne donnent pas non plus de l’argent à la France (comme le font naïvement les colonies noires africaines francophones), ils viennent directement avec leur matériel sur le terrain pour évaluer la réalité de la "lutte" contre le "terrorisme". Et quand ils se rendent compte de certains jeux troubles, ils se déterminent en conséquence.
    Entre temps par exemple, les djihadistes avaient des rançons françaises pour s’acheter des armes françaises contre... les armées africaines du sahel. Où sont le sérieux et la logique dans ça ? Nulle part ! Rien que du comique sanglant de raconter partout que la France lutte contre le terrorisme ou assure la sécurité au sahel. Non, elle fait son propre business, lequel business au contraire a besoin de ce climat délétère d’insécurité qui permet de vendre des armes aux pauvres Etats africains noirs francophones du sahel.
    Et alors IBK doit applaudir à rompre comme il sait très bien le faire, Issoufou aussi, Rock Marc Kaboré de même, etc.
    Bonnes gens, pourquoi cette francophilie naïve en excuse de la couardise et de la cécité politiques collectives de nos dirigeants ?
    Réveillez-vous peuples africains, Société civile africaine, et tous. Car si vous dormez, c’est foutu à jamais bientôt. Ne comptez vraiment pas sur les hommes politiques. Il n’y en a d’ailleurs pas, car un homme politique, c’est la vision, laquelle ne peut jamais exister aussi longtemps qu’on reste valais local de la France ou de la Françafrique.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars à 16:25, par Sidbewindin Somandes En réponse à : Burkina Faso : Les dessous d’un attentat meurtrier

    Nous risquons de nous reveiller un jour et de decouvrir que nous n’avons plus de patrie pour laquelle nous pourrions crier notre "la patrie ou la mort" si nous continuons de nous comporter comme des croque -mort qui attendent patiemment d’autres cadavres

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars à 16:33, par Toto1erDeSaClasse En réponse à : Burkina Faso : Les dessous d’un attentat meurtrier

    Mon frère, tu as tout compris. Mais nous autres noirs sommes super contents d’être derniers dans toutes les classes. Le pire effectivement, c’est que nous refusons de voir la réalité en face ; tant que ce n’est pas un blanc qui nous parle. Courage et merci.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars à 16:34, par ée En réponse à : Burkina Faso : Les dessous d’un attentat meurtrier

    M Bara ! merci , seulement ici personnes ne vous écoutera , même le koro yamlele ! car ici chacun pour choix Dieu pour tous ! chaque jour les propositions coe ca ca ne manque pas !
    mais nos gouvernants ne veulent pas la paix ! leurs yeux sont fermés, leurs oreilles sont bouchés, et leurs coeurs sont devenus plus méchants !

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars à 16:38, par Abou Ouedraogo En réponse à : Burkina Faso : Les dessous d’un attentat meurtrier

    Aux soi-disant dirigeants des pays du Sahel : cessez ce laxisme françafricain inacceptable en excuse de la myopie politique.
    On a marre maintenant de la naïveté et de l’incompétence (à la fois en termes de conception et d’exécution de véritables politiques assurant la survie et la dignité des peuples).
    Si vous n’avez ni le courage ni la vision, cédez au moins la place aux jeunes, eux au moins ont une claire vision de l’état du monde au 21e siècle, et n’ont peur de personne.
    L’esclavage a duré plus de 04 siècles, mais la situation actuelle (notamment de Francafrique) pourrait durer bien plus longtemps encore si les mentalités ne changent pas, et restent ainsi à croire naïvement à des soi-disant coopération et autres. Vous êtes les seuls à subir ça au monde.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars à 16:39, par Djibi En réponse à : Burkina Faso : Les dessous d’un attentat meurtrier

    C’est très révoltant, la recolonisation de l’Afrique, malheureusement au lieu de s’unir pour prendre notre destin en main, les assoiffés du pouvoir manipulent les populations pour le pouvoir.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars à 17:34, par Bantchandi En réponse à : Burkina Faso : Les dessous d’un attentat meurtrier

    M. Bara, belle analyse, simple claire limpide et digeste. Ce n’est guère simpliste, non, loin de là. Mais seulement vous avez vu, juste un aspect de la chose. Le Sahel est riche et même très riche, les drones occidentaux ne recherchent pas des djihadistes, mais plutôt font une prospection de notre sol et sous-sol pendant que nous sommes ventre en l’air admiratif du blanc et de son génie. Ce qui est écœurant dans l’histoire c’est de trouver des intellectuels africains qui défendent la cause des occidentaux. Pour les français sans le génie de Jacques Foccart pour arnaquer les africains, la France ne serait jamais devenue une puissance.
    Le Sahel contient de l’Uranium, du Pétrole, de l’Or et certainement beaucoup d’eau pour ne citer que ça.Et ça rapporte beaucoup aux français et à "Macroni" et pardon Macron. Comprenez pourquoi cette guéguerre sur le financement du G5 et le mandat onusien entre français et américains. Vue que le gâteau était déjà partagé sans les américains.
    Il va falloir un nouveau type d’africain qui conçoit également la conquête du monde, afin de se préserver des "rapaces "voraces" citées venus de loin il y’ a déjà mille ans".

    Répondre à ce message

    • Le 19 mars à 21:07, par Chinois En réponse à : Burkina Faso : Les dessous d’un attentat meurtrier

      AAh, Vous les Africains, vous ne cesserez jamais d’être de gros enfants, qui ne savent que geindre et jeter la responsabilité de leur immobilisme sur les autres. Vous Mr BARA qui vous excitez tant, ou vivez-vous ? n’était-ce pas mieux de rester chez vous et construire votre pays en bon patriote ? Laissez-moi vous dire ceci, à vous les africains pleurnichards ? Vous pourrez vous passer des autres aux conditions suivantes :
      - Cessez d’être des corrompus, de vos villes à vos villages ;
      - Apprenez à vous battre et à attendre que le moment de gagner proprement arrive, au lieu d’apprécier la courte échelle,
      - Diminuer votre goût pour les fêtes et la danse : Quand on regarde vos télé, on ne vous voie que sauter comme des guenons,
      - Ne comptez pas uniquement sur les religions, la magie et le miracle pour réussir, mais uniquement sur le travail bien fait,
      - Baisez moins et accouchez moins,
      - Soyez responsable vis à vis des enfants que vous pondez comme des fourmies,
      - Ne soyez pas jaloux de ceux qui sont brillants et qui aiment le travail, respectez-les,
      - etc, etc
      Bref ! Ne se passe pas des occidentaux qui veut, mais qui PEUT. Vous les africains ; vous ressemblez trop à des anges-mils : vous ne pouvez pas !

      Répondre à ce message

  • Le 19 mars à 18:01, par pierre En réponse à : Burkina Faso : Les dessous d’un attentat meurtrier

    L’armée française a ses propres tares dont beaucoup de gaspillage ! Les militaires de Barkhane sont bien choyés au delà du raisonnable : importation des denrées alimentaires, importation de l’eau, etc. Donc, je suis le dernier à les plaindre car ils vivent dans leurs camps dans de bonnes conditions. L’histoire de cafards et autres est faux ! Si nos états en 60 ans d’indépendance sont à ce stade, à qui la faute ? On peut critiquer les occidentaux mais, au moins, commençons par balayer devant sa concession ! L’Occident est là pour ses intérêts comme les richesses du sous sol africain. Quand on prend le cas du Burkina qui révise son code minier pour être TRES TRES attractif aux investissements étrangers, nous ne sommes plus propriétaire de notre sous sol ! Le pays est découpé aux 3/4 en concession pour les miniers. Quand la fraude sur l’or dépasse largement 100 milliards par an pour les caisses de l’état, on s’en doit tirer toutes les conclusions : Sankara les aurait viré en plein midi comme Blaise de Kossyam ! L’Occident est là mais ne fera rien pour tuer les quelques centaines de djihadistes et autres trafiquants de drogue.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars à 18:22, par Develop Sous En réponse à : Burkina Faso : Les dessous d’un attentat meurtrier

    "On lit pêle-mêle : "les primes non versées, retard dans le règlement des soldes, conditions de logements insalubres, dans des hangars délabrés avec des puces et des cafards quand ils sont en opération exterieure”.

    Sans le pillage structurel que la france opere dans ses colonies africaines, cette france arrogante est en etat de cessation de paiement au 6 eme mois. Un vrai pays en voie de sous- developpement accelere.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars à 18:52, par Zangoté En réponse à : Burkina Faso : Les dessous d’un attentat meurtrier

    Enfin des gens qui pensent comme moi. C’est très rassurant M. BARA ! J’avoue que depuis quelques temps je me demandais si je jouissais encore de toutes mes facultés ! Malgré les images qui circulent montrant comment nos ressources naturelles sont pillées et même la provenance des armes utilisées par les terroristes, rien ne semble ébranler le sommeil de nos dirigeants. La vérité est là toute plate et toute nue ! 10% du budget du Burkina ça fait 200 milliards pour contribuer à enrichir des saprophytes. Nous ne sommes plus dans une guerre asymétrique ! L’ennemi est connu et on sait où il se trouve et comment il opère : il recrute des pauvres prêts à mourir pour 300 000 F CFA en tuant par dizaine. Et comme le dit si bien Monsieur BARA, les terroristes qui nous narguent ne peuvent pas se targuer d’avoir les moyens de nos Etats. A-t-on donc besoin de faire l’école de guerre pour en finir radicalement avec ces fripouilles ? Nous avons des têtes pensantes et pour sûr elles ne sont pas des centaines. Alors qu’est-ce qui nous coûtent de mettre leur tête à prix ? Je l’ai déjà proposé mais rien jusque là n’est fait. Si on ne veut pas sacrifier nos soldats, recrutons des mercenaires. Je serais même d’accord qu’on donne nos 200 milliards à des mercenaires qui nous fourniront sans doute plus de résultats.

    Répondre à ce message

    • Le 21 mars à 00:23, par Hey, Afrique En réponse à : Burkina Faso : Les dessous d’un attentat meurtrier

      Vraiment c’est pas facile, quelle personne trouverais tu au BF prete à mourir pour 300,000fcfa ? de nos jours, dans ce pays, ha !! walai !
      c’est vraiment plus facile de jeter la pierre sur l’autre finalement, on y jete notre propre responsabilité préférant toujours pleurnicher dans notre petit coin quand on ne fuit pas le pays comme un certain bara. en jetant cette responsabilité on fini par etre hyper dependant et finalement on se mord notre propre queue et tournons en rond...
      L’explication a certes un fond de vérité, mais loin detre la seule, les choses evoluent partout mais nous on traine toujours nos derrieres à terre.
      comme dirait l’autre en jetant nos responsabilités et en accusant toujours l’extérieur.
      Nous sommes dans un monde plus q jamais petit,apprenons à nous tenir debout, balayons chez nous et par le fait meme nous saurons nous tenir devant ceux qui veulent (supposément dans ce cas ci) venir salir notre devanture.
      pour le reste cest du bla bla pour dormir debout. Oubliez la France, regardez votre pays... voyez vous quelque chose ? quoi ? le potentiel ? la corruption ?la foi en l’avenir des jeunes, femmes et enfants (sans oublier les hommes :) ) ? que voyez vous dans la gestion quotidienne de ce pays ? et ce depuis de nombreuses années ? regardez...

      Répondre à ce message

  • Le 19 mars à 19:14, par Zine’fils En réponse à : Burkina Faso : Les dessous d’un attentat meurtrier

    Merci pour ton analyse et l’intérêt que tu portes a ton pays vous avez du sang voltaïque dans vos veines un vrai patriote.C’est vrai la france est un machavel connu,une pêcheuse en eau trouble ne faisant rien pour rien sinon qu’est ce que la pauvre afrique pour la france pour qu’elle envoie ses citoyens dans ce desert de mouratoire ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars à 19:15, par Moro En réponse à : Burkina Faso : Les dessous d’un attentat meurtrier

    Bonjour Monsieur BARA,
    Tu dis ce que beaucoup d’analystes pensent bas. Cette guerre imposée aux peuples du sahel a un enjeu économique. On a vu comment les Etats Unis était retissant à donner de l’argent au G5 sahel. TRUMP préferait que l’argent soit donné aux Etats et la Fance tenait à ce que tout ça soit mis dans un panier commun. Et on se retrouve à mettre toutes nos ressources dans une guerre que l’on a pas provoqué. Je suis convaincu que nos précieux renseignements pour lutter contre le phénomène des téroristes sont du côté nos populations. La force étrangère n’est pas une solution à long terme.
    Une fois encore merci pour votre analyse.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars à 20:10, par Yako En réponse à : Burkina Faso : Les dessous d’un attentat meurtrier

    Une belle plume certes,mais une plume d’un révolutionnaire des années 80 (le monde a changé, aujourd’hui les nations s’affirment par la créativité et l’innovation technologique).Puis ce qu’il avance est à vérifier exemple sur le pétrole syrien.En effet,la Syrie est un tout petit producteur de brut contrairement à l’Irak et la Libye où l’enjeu valait la chandelle pour les occidentaux.Revenons au Sahel c’est à la demande du Mali que la France intervint en 2012 pour stopper la chute de Bamako !Autre affirmation fantaisiste est la suivante : Les anciens dignitaires se seraient spécialisés dans les prises d’otages parce que rémunérés suite à chaque libération dont ils auraient engagé la liberation.Bref,une cirque que la France chapeaute afin de pouvoir vendre les armes !
    Personnellement je n’approuve pas la présence de quelconques forces étrangères sur le sol national pour éviter que le pays ne devienne le théâtre de guerre des autres.
    Mon cher ami Bara,le terrorisme est un sujet dramatique de notre temps qu’on ne peut pas vous laissez ranconter de n’importe quoi.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars à 20:52, par LY En réponse à : Burkina Faso : Les dessous d’un attentat meurtrier

    En sus de l’analyse je voudrais qu’on puisse m’aider à comprendre pourquoi après l’intervention de l’armée française contre la horde djihadiste qui a terrorisé Tombouctou et qui se dirigeait sur Bamako, la région de Kidal n’est toujours pas sous contrôle de l’Etat malien ?
    Le Mali devrait se poser la question à quoi joue le "libérateur" ? Est-ce-si compliqué de libérer Kidal ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars à 21:06, par Cobra En réponse à : Burkina Faso : Les dessous d’un attentat meurtrier

    Belle analyse !!! Cependant des questions qui me taraudent l’esprit : Comment on s’organise, en dépit de toute intension politique, pour faire face à cette forme de néo-colonialisme ? Comment dire "non" aux rapaces venus de loin pour nous asservir tout en sachant que le peuple n’est pas conscient de la situation qui prévaut ? ( tu t’amuses on te fait avec la complicité des pairs africains sans que tu n’ai la moindre opportunité de te défendre) Comment mettre en place une cellule voir un lobby pour émanciper nos frères africains afin que nous soyons sur la même longueur d’onde pour dire NON !!! et du même coup en disant NON, avons nous les ressources nécessaires pour assumer nos choix ? D’aucun me diront que ça va aller... mais je vous rappelle que c’est la meilleure solution miracle pour persévérer dans la médiocrité .... Mon cœur et mon âme saignent.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars à 21:26, par Passakziri En réponse à : Burkina Faso : Les dessous d’un attentat meurtrier

    Ceux qui accourent pour crier clair, limpide patati patata, je dis que ce papier ne nous apprend rien de nouveau sinon que de coller les affirmations les une après les autres pour finir par nous recommander de remplacer les armées étrangères contre l’armée russe comme si l’armée russe dans ce cas de figure ne serait pas elle même une armée étrangères. Le thème est beaucoup plus sérieux et nous devrions éviter de tomber dans le pièges des fake news. Ensuite respectons nous un peu et évitons de voir la France et les occidentaux comme nos bourreaux. Bref denoncons avec plus de sérieux.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars à 21:48, par Rajo En réponse à : Burkina Faso : Les dessous d’un attentat meurtrier

    Belle analyse ! Que la France veuille se faire des sous en profitant de la situation au Sahel n’est pas le problème, c’est le silence ou incapacité de nos dirigents à dire non de façon collective qui est triste. Quand aurons nous des dirigeants qui aiment leur pays...? c’est vraimenttriste.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars à 07:39, par Isaac En réponse à : Burkina Faso : Les dessous d’un attentat meurtrier

    Cette analyse confirme un peu mes soupçons de toujours :"le Burkina aura certainement a lutter contre les deux types de terrorisme, le terrorisme djihadiste djihadiste et le terrorisme djihadiste français (l’État français). Ce dernier tentera dans toute cette obscurité de djihadisme de saper les efforts burkinabé vers une vrai independance de toutes les institutions étatiques, il faut encourager ce gouvernement !

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars à 08:11, par Raogo En réponse à : Burkina Faso : Les dessous d’un attentat meurtrier

    Seule les sociétés civiles fortes vont amener nos dirigeants à recadrer leurs visions pour le développement de nos différents pays

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars à 08:50, par hehe En réponse à : Burkina Faso : Les dessous d’un attentat meurtrier

    Je partage entirèment ton point de vue !!! Nous sommes bien dans un néocolonialisme qui se conforme comme un caméléon aux problèmes que les puissances occidentales et leurs collabos Africains ont crées.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars à 09:41, par HUG En réponse à : Burkina Faso : Les dessous d’un attentat meurtrier

    La main qui donne est toujours au dessus celle qui reçoit. Pensez vous que la plupart des chefs d’état peuvent dire la vérité à la France. C’est pourquoi , il faut promouvoir le développement autocentré dans nos pays africains( compter sur ses propres forces).Il faut que certains africains arrêtent de s’entretuer, arrêtent l’usage des gaz lacrymogènes. Certains pays de l’Asie sont sortis aujourd’hui de la misère en adoptant de telles attitudes.
    En 2012, Bamako a fait appel à qui devant l’avancée des terroristes. Dites mw, la ville de KIDAL est gérée par qui aujourd’hui.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars à 10:36, par Bantchandi En réponse à : Burkina Faso : Les dessous d’un attentat meurtrier

    Passakziri, produit nous un document comme M. Bara et nous te serons admiratifs aussi. C’est un défit que je te lance dans un délai d’un mois fais nous savoir le fruit de tes reflexions.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars à 11:23, par Déesse En réponse à : Burkina Faso : Les dessous d’un attentat meurtrier

    on parle, on écrit, on agit jamais. mais c,est quand la vrai révolution africaine contre le néocolonialisme ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars à 11:40, par moi En réponse à : Burkina Faso : Les dessous d’un attentat meurtrier

    et voilà !c’est reparti avec l’éternel histoire de la théorie du complot.Chères amis,vous qui êtes au courant de tout,pouvez vous me donner le nom d’une seule société minière française qui exploite l’or ou le coton burkinabé ??il y’a en pratiquement pas,etce sont les seules richesses dont nous pouvons nous targuer,si la france n’etait pas intervenue au mali a l’heure actuel vous seriez tous barbu en boubou sous les manguiers a faire l’ecole coranique.les africains ont tous un esprit biaisé,ils doivent comprendre une chose pour de bon,en diplomatie il n’y a ni amitié ni altruisme,il ya just un partenariat ou c’est le rapport de force qui l’emporte,quelque soit le pays avec lequel vous souhaitez faire affaire,que ce soit la france ou un pays quelconque,s’il a la possibilité de vous sucer jusqu’a la moelle il le fera sans etat d’âme.Les chinois nous vendent du riz en plastique,de la patte de tomates avariée,ils nous livre des infrastructures de mauvaises qualités,ils pient nos minent,ils sont racistes mais personne ne s’en plain,continuons a rejeter la faute sur les autres,continuons a nous faire mouton,nous serons toujours dévorés par le 1er lou venu.

    Répondre à ce message

    • Le 20 mars à 15:25, par Mafoi En réponse à : Burkina Faso : Les dessous d’un attentat meurtrier

      Sans oublier l’espionnage.Voilà tout un continent qui est incapable de construire le siège de son association,l’Union Africaine pour ne pas la nommer et c’est dans cette chinoiserie que nos chefs d’état cravatés jusqu’à la mâchoire se réunissent sans gêne,sans honte pour pondre leurs âneries sans lendemain.Idem pour le futur siège de l’autre machin nommé CEDEAO qui sera construit par la même Chine pour 17 milliards.Nationalisme,panafricanisme,régionalisme et patati patata de ces ovnis populo-révolutionnaires à une balle comme ce Bara qui sont juste là pour bara-tiner des excités incrédules.J’ai juste pris ces 2 exemples pour montrer que l’Afrique est très mal barrée puisque pendant ce temps des charognards comme Guiro volent en toute impunité des milliards.Des Guiro,il y en a une bonne centaine au Burkina,dans l’espace CEDEAO il faudra multiplier ce nombre par 1000 et à l’échelle du continent africain en dizaine de milliers

      Répondre à ce message

    • Le 20 mars à 15:58, par Fils du Pays En réponse à : Burkina Faso : Les dessous d’un attentat meurtrier

      Internaute "moi", vous avez bien dit les choses. On ne peut pas tout le temps remettre la faute sur les français. On écrit en français, mieux que dans nos langues maternelles, langues que nous avons accepté laisser être qualifié de vernaculaires ou de je ne sais quoi. Tant que nous allons plus nous appliquer à parler mieux français que toute autre langue, nous avons perdu. Nous devons savoir que c´est notre manque de confiance en nous-mêmes qui est le fondement du système de domination. Nous n´avons aucune fierté. Alors, cessons de toujours rejeter la faute sur les autres. Beaucoup de burkinabe vivent en France ou sont mariés à des Français. Vous ne pouvez pas culpabiliser tout le temps un peuple aveuglement comme ça. Sans rancune.

      Répondre à ce message

      • Le 21 mars à 00:27, par Hey, Afrique En réponse à : Burkina Faso : Les dessous d’un attentat meurtrier

        bon difficile de suivre votre raisonnement, je comprends et d’accord avec vous sur le fait que nous devons nous regarder.
        je ne vois simplement pas la relation avec le mariage des uns des autres, est-ce de l’ethnocentrisme qui va nous sauver ? après les francais ca va etre les autres voisins africains (et ne me dites pas que ca n’arrive pas) après ca les autres ethnies de son pays (ca n’arrive pas ?) après ca, telle ou telle religion ( ca non plus n’arrive pas).
        bref regardons plus loin que ca...

        Répondre à ce message

        • Le 21 mars à 15:48, par Fils du Pays En réponse à : Burkina Faso : Les dessous d’un attentat meurtrier

          Peut-être que je n´ai pas utilisé les mots qu´il fallait pour me faire comprendre. J´ai juste voulu dire que le burkinabe n´est pas ethnocentrique. La preuve sont pour moi tous ces mariages mixtes. C´est aussi pour dire que beaucoup de burkinabe sont parentés aux Français par alliance et que cela ne sert à rien de toujours prendre la France comme notre ennemi principal. Balayons d´abord devant nos propres maison. Nous avons aussi notre complicité dans ce qui nous arrive. C´est ça le fond de mon message.

          Répondre à ce message

  • Le 20 mars à 19:31, par Bob En réponse à : Burkina Faso : Les dessous d’un attentat meurtrier

    Que c’est beau de voir vos commentaires pleins de haines.....vraiment fantastique...
    Vous donnez juste du grain à moudre à ceux qui militent fortement dans les opinions européennes pour vous laisser dans votre misérable existence. Vous parlez tous beaucoup, mais au final on vous voit très peu à résoudre le plus petit problème ;
    Nous allons tous finir par adhérer a la voie populiste et vous laisser seuls.
    C’est de toute évidence votre souhait
    Continuer à empoisonner l’esprit de l’opinion est faignant de leur faire que tout les problèmes viennent d’Europe, de France ou d’ailleurs
    Et un jour vous serez vraiment seul

    Répondre à ce message

  • Le 20 mars à 21:15, par molotov En réponse à : Burkina Faso : Les dessous d’un attentat meurtrier

    Belle plume et agréable à lire.
    Mais dans le fonds c’est assez simpliste et populiste comme analyse. Le terrorisme est trop complexe pour être abordé avec autant de désinvolture. Surtout la partie concernant ’’blés commissions de Blaise et Diendre pour la libération d’otages.C’est vrai que Blaise a été fauteurs de troubles chez ses voisins mais de là à le soupçonner de tels sordides marchandages.Bof, chacun son opinion.merci quand même pour ton écrit

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Insécurité dans le Sourou : Plusieurs établissements scolaires fermés
Commune rurale de Bouroum-Bouroum : Le poste de police attaqué par des assaillants
Sourou : Les populations dans la rue pour soutenir les Forces et défense et de sécurité
Lutte contre le terrorisme au Sahel : Les chefs traditionnels et religieux se concertent
G5 Sahel : Placer les populations au centre des politiques de lutte contre le terrorisme
Gendarmes tués sur l’axe Ougarou-Boungou : Les quatre pandores reposent désormais à Fada N’Gourma
Est du Burkina : La gendarmerie déjoue une embuscade et abat 6 assaillants dont 2 étaient menottés dans le véhicule
Niger : L’état d’urgence décrété près de la frontière avec le Burkina Faso
Axe Ougarou-Boungou : Une attaque de deux véhicules d’escorte fait cinq morts
Situation sécuritaire au Burkina : Une préoccupation à la loupe de Free Afrik
Ouagadougou : Le ministère de la sécurité annonce une formation tactique à l’Ambassade Royale du Danemark et du Canada le mardi 27 novembre 2018
Kantchari : Une école incendiée, des instituteurs sommés d’enseigner en arabe
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés