Santé au Burkina : Du matériel médico-technique de plus d’un milliard de FCFA pour sauver des vies humaines

LEFASO.NET | Nicole OUEDRAOGO • vendredi 16 mars 2018 à 23h28min

Ce vendredi 16 mars 2018, c’est un important lot de matériel médico-technique qui été offert au Burkina, par le bais du ministère de la santé. D’une valeur d’environ 1 milliard de francs CFA, ce don du Fonds des nations unies pour la population (UNFPA), s’inscrit dans le cadre de la transition entre la mise en œuvre du 7ème Programme de coopération entre le Burkina et l’UNFPA, et le 8ème programme entamé le 1er janvier 2018, couvrant la période 2018-2020.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Santé au Burkina : Du matériel médico-technique de plus d’un milliard de FCFA pour sauver des vies humaines

Cet appui de l’UNFPA, selon la représentante résidente de l’institution au Burkina, Dr Edwige Adekambi Domingo, entend soutenir les grands efforts qui sont en train d’être menés, en l’occurrence les programmes de gratuité du gouvernement dans le secteur de la santé, pour sécuriser la gestion de la santé maternelle et sauver d’avantage de vies humaines. « Les différents équipements que nous avons mis à la disposition du gouvernement viennent en appui au programme de gratuité des soins pour les femmes enceintes et les enfants de zéro à 5 ans, à la mise en œuvre du programme de planification familiale volontaire et qui à travers le PNDES, participe à la transformation structurelle de l’économie du pays par le bais de l’accélération de la transition démographique » a indiqué madame Adekambi.

D’un coût global de 1 376 452 911, le premier lot de ce matériel est constitué de produits contraceptifs d’une valeur de 1 162 512 506 francs CFA ( représentant 84% du montant total d’équipements ) et du matériel informatique en appui à la fonctionnalité du Channel pour un montant de 19 414 658 francs CFA . Par cet accompagnement entrant dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’accélération de la planification familiale, l’UNFPA dit soutenir l’engagement du gouvernement burkinabè à réduire les besoins non satisfaits en matière de planification familiale volontaire et de rendre gratuit l’accès à la contraception, sur la base des évidences concluantes des semaines nationales de la planification familiale depuis 2015 .

Composé de deux ambulances, de matériel d’anesthésie, de matériel de réanimation de nouveau-né ainsi que de prise en charge de la fistule obstétricale, de tables d’examens gynécologiques, de tables d’accouchement et de consommables médicaux, le deuxième lot, d’un montant de 139 445 707 de francs CFA , compte renforcer les mesures de gratuité de la santé maternelle et infantile. Et partant, réduire les décès maternels et néonatals. Quant au troisième lot, évalué à 55 080 040 francs CFA, il est constitué de divers manequins et se donne pour mission de renforcer les compétences des agents de santé intervenant dans les services de santé maternelle.

Un accompagnement ‘’décisif ‘’

Appréciant ce soutien de l’UNFPA qu’il juge décisif pour le secteur de la santé, le ministre de la santé, le Pr Nicolas Méda a émis le souhait que cet accompagnement de la politique de gratuité des soins et de la planification familiale se poursuive à une échelle plus élevée. En fin de mission au Burkina, Dr Edwige Adekambi, tout en réaffirmant la volonté de son institution à soutenir les actions et programmes du gouvernement visant « zéro décès maternels évitables, zéro besoins non satisfaits en planification familiale et zéro VBG (violences basées sur le genre) », a signifié la disponibilité de l’UNFPA a toujours soutenir le Burkina. Et avant de rejoindre le Tchad, elle confie : « Nous avons enclenché un processus d’acquisition au titre de l’année 2018. Il y aura les mêmes équipements et au regard de l’engagement du Burkina de faire de la planification familiale une gratuité, nous sommes en train de mobiliser d’autres ressources pour augmenter le portefeuille d’appui que nous apportons au Burkina ».

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 17 mars à 10:48, par MISSIRI
    En réponse à : Santé au Burkina : Du matériel médico-technique de plus d’un milliard de FCFA pour sauver des vies humaines

    Merci à l’UNFPA , félicitations au MS qui a réussi à mobiliser d’importants lots de matériel médico-technique pour les structures sanitaires qui en avaient réellement besoin. Il reste que la répartition soit promptement effectuée pour le bonheur des populations .

  • Le 17 mars à 11:23, par Medécin
    En réponse à : Santé au Burkina : Du matériel médico-technique de plus d’un milliard de FCFA pour sauver des vies humaines

    Pourvu que la moitié de tout ce matériel ne soit pas détournée au profit d’ une certaine région .Régionalisme quand tu nous tiens .

    • Le 18 mars à 09:18, par le pays va mieux
      En réponse à : Santé au Burkina : Du matériel médico-technique de plus d’un milliard de FCFA pour sauver des vies humaines

      Vraiment tu as tout dit. je ne sais pas comment Roch a fait pour aller nommer un piètre monsieur comme lui là à la tête d’un département ministériel comme la santé. Il est juste venu pour se contenter, contenter ses amis et ses proches. Il est inaccessible, pas de considération pour les agents de santé, surtout non médecin. Et ce qui est écœurant, on est toujours sourds aux cris des gens jusqu’au jour où c’est insoutenable et que les agents se font entendre bruyamment et cela ne va pas tarder et courir maintenant pour éteindre. Mon cher président, il faut savoir prévenir les choses en faisant une petite enquête de moralité avant de nommer les gens aux hautes fonctions.

  • Le 18 mars à 09:18, par le pays va mieux
    En réponse à : Santé au Burkina : Du matériel médico-technique de plus d’un milliard de FCFA pour sauver des vies humaines

    Vraiment tu as tout dit. je ne sais pas comment Roch a fait pour aller nommer un piètre monsieur comme lui là à la tête d’un département ministériel comme la santé. Il est juste venu pour se contenter, contenter ses amis et ses proches. Il est inaccessible, pas de considération pour les agents de santé, surtout non médecin. Et ce qui est écœurant, on est toujours sourds aux cris des gens jusqu’au jour où c’est insoutenable et que les agents se font entendre bruyamment et cela ne va pas tarder et courir maintenant pour éteindre. Mon cher président, il faut savoir prévenir les choses en faisant une petite enquête de moralité avant de nommer les gens aux hautes fonctions.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés