Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

Lutte contre le terrorisme : la commune de Déou reconnaissante à la Police Nationale

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • • mardi 13 février 2018 à 19h37min
Lutte contre le terrorisme : la commune de Déou reconnaissante à la Police Nationale

Dans la matinée du mardi 13 février 2018, les autorités communales de Déou, dans la province de l’Oudalan, ont rendu une visite de courtoisie et d’encouragement au Commissariat de Police de District (CPD) de Déou

Au menu des échanges, les visiteurs du jour, par la voix du premier adjoint au Maire, ont exprimé leur reconnaissance à la Police Nationale en général et au Commissariat de Police de District de Déou en particulier, pour leurs efforts quotidiens au profit de la sécurisation de leur commune.

Ainsi, les hôtes du jour ont félicité le Commissaire de Police de District et ses hommes pour la riposte opposée à l’attaque armée dont une de leurs équipes a été victime le 03 février dernier.En rappel, au cours de cette attaque, un assaillant avait été abattu par les policiers dudit service et un autre, blessé, aurait succombé à ses blessures par la suite.

A la suite du mot des autorités de la commune de Déou, le Commissaire de Police de District de Déou a réaffirmé son engagement et celui de ses hommes à honorer au quotidien leur sacerdoce qui est la protection des personnes et des biens.

Division de la Communication et des Relations Publiques de la Direction Générale de la Police Nationale

Vos commentaires

  • Le 14 février à 06:50, par Ismo En réponse à : Lutte contre le terrorisme : la commune de Déou reconnaissante à la Police Nationale

    A moins d’être préparé et voulant inciter ces assaillants à revenir, je crois que ce genre de communication n’est pas opportune.

    Vous mettez unitillement en avant cette commune et en faite un defi pour les assaillants. La communication dans ce genre de situation devrait être plus globale :
    1 - COmmuniquer sur l’ataque et le nombre d’assaillants abbatus. C’est suffisant pour nous Burkinabés.
    2- On envoie des notes d’informations détaillées à communiquer dans tous les postes de sécurité pour leur dire le boulot formidable abbatu par leurs collègues de Déou et on les encourage à riposter de même en cas d’attaque et à se faire respecter.
    3-Ensuite on remercie les hommes sur le terrain en bas, pour les galavanise. Tout en leur disant que ces gens là vont revenir. Donc il faut qu’ils soient prêt nuit et jour...DOnc en alerte . Pas besoin de communiquer ici...

    Répondre à ce message

  • Le 14 février à 07:13, par warba En réponse à : Lutte contre le terrorisme : la commune de Déou reconnaissante à la Police Nationale

    Le sahel Burkina e est en train d’être occupe par les disais tes de tout bord (tongonmayel,bravoure et de ou sont en train de tomber s’il n’y a pas une réaction musclée. Actuellement plus de 15000 habitants ont déjà fuit la ligne de front et la police sans moyen va quitter bientot.Pour notre propre sécurité on est obligé d’aller mendier des fonds pour le G5 .c’est vraiment merdeux.

    Répondre à ce message

  • Le 14 février à 07:23, par war En réponse à : Lutte contre le terrorisme : la commune de Déou reconnaissante à la Police Nationale

    Regarder ces enfants innocents emballés dans des gilets pare balles .ou sont les vieux de 40 a 50 ans qui doivent les encadrer face à des djihadistes drogues au tramadol et à la cocaine.Envoyer les 25 à 40ans ,les inspecteurs et commissaires de police tapis a ouaga et non nos bébés sans expérience.

    Répondre à ce message

  • Le 14 février à 08:09, par Sié Pierre PALENFO En réponse à : Lutte contre le terrorisme : la commune de Déou reconnaissante à la Police Nationale

    Acte hautement citoyen des autorités communales et de cette brave population. Que le Seigneur, en cette période de carême, les protège tous : FDS et population du SOUM !

    Répondre à ce message

  • Le 14 février à 09:59, par Lavieille En réponse à : Lutte contre le terrorisme : la commune de Déou reconnaissante à la Police Nationale

    Braves Policiers ! mes chers fils ! Que le Bon Dieu vous protège tous, tout homme de combat de notre pays, qu’il vous entoure tous de sa protection impénétrable à toute flèche et vous aide à vaincre tout mal qui rôde autour de vous. Que Dieu lâche ces batards-malfaiteurs à leur chaque moindre geste et qu’il punisse sévèrement tout complice qui est derrière ou qui les finance. Que Dieu les anéantisse tous et efface leur trace sur cette terre.

    Répondre à ce message

  • Le 14 février à 10:32, par DIONOU Sogoshim En réponse à : Lutte contre le terrorisme : la commune de Déou reconnaissante à la Police Nationale

    Félicitations aux FDS cependant il faut reconnaitre que la zone ne peut plus être sécurisée par la Police en ce sens que leurs équipements sont en deçà de ceux que les Assaillants utilisent. Autant déployer des forces plus équipées sur ce champ de combat et redéployer la police sur d’autres terrains. Courage à tous ces jeunes qui risquent leur vie chaque jour et chaque minute pour la patrie. La patrie ou la mort,nous vaincrons.

    Répondre à ce message

    • Le 14 février à 14:30, par mamchou En réponse à : Lutte contre le terrorisme : la commune de Déou reconnaissante à la Police Nationale

      c’est très juste, les autorités en sont bien conscients,mais ils ferment les yeux et donnent les enfants des pauvres à massacrer. vous ne trouverez jamais l’enfant d’un grand ou encore les enfants de leurs parents au nord. les missions onusiennes sont faites pour eux, où il faut aller dormir à ne rien faire et revenir les poches pleines. Dieu tout puissant paiera chacun à la taille de ses actes

      Répondre à ce message

  • Le 14 février à 10:37, par Madjer En réponse à : Lutte contre le terrorisme : la commune de Déou reconnaissante à la Police Nationale

    Ce n’est pas facile, mais nous vous disons bravo ! sinon c’est vraiment dure. Vous voyez que le problème n’était pas lié à l’incapacité de Simon Compaoré ! c’est un combat de tous le monde. Mais ce que je déplore chez le gouvernement il y a trop de militaire qui sont assis au camp à ne rien faire et ils passent leur temps à jouer au PMUB. Même si nous n’avons pas assez de matériels nous avons au moins des hommes en nombre pour dissuader un peu ces terroristes. Franchement les chefs militaires me déçoivent. C’est ici qu’ils doivent se montrer compétents, mais hélas peine perdu. Si le gouvernement n’est pas capable de sauver la vie de ces milliers de burkinabé au nord avec tous ces chefs militaire au gros ventres dépourvu de toutes technique de guerre, alors qu’on libère Diendéré et Auguste Barry pour nous sauver. Je suis convaincu que ces gens là peuvent nous sauver, parce que c’est des vrais militaires. Le nombre de mort au nord dépasse largement le nombre de victime du coup d’Etat. Il faut être bête pour garder ces gens en prison alors que la population est entrain de périr inutilement au nord. Choisissez entre les deux options.
    Madjer.

    Répondre à ce message

  • Le 14 février à 10:48, par Badolo En réponse à : Lutte contre le terrorisme : la commune de Déou reconnaissante à la Police Nationale

    Que le Seigneur leur donne la force et l’intelligence nécessaire pour affronter ces délinquants. Courage à ces jeunes policiers. Ils sont vraiment très jeunes. Puisse Dieu veiller sur eux ! Du courage aussi aux autorités ainsi qu’à toute la population de la commune de Déou.

    Répondre à ce message

  • Le 14 février à 15:34, par Megd’ En réponse à : Lutte contre le terrorisme : la commune de Déou reconnaissante à la Police Nationale

    J’ai de la haine et de la rage quand je regarde les photos de ces braves policiers. Ils sont juste là à cause de la discipline sinon, ils seraient déjà rentrés dans leurs familles.

    Regardez les fusils qu’ils tiennent ? Je reste dubitatif quant à la fiabilité des gilets par-balles.

    Leurs visages ne reflètent pas la sérénité et cela veut dire qu’ils ne sont pas motivés. Combien gagnent-ils comme prime contrairement à un chef assis à Ouaga ?

    Répondre à ce message

  • Le 14 février à 16:02, par Bouba En réponse à : Lutte contre le terrorisme : la commune de Déou reconnaissante à la Police Nationale

    Courage à vous les vrais patriotes qui défendez la patrie nuit et jour, Honte aux politiciens qui se bombent la poitrine dans le populisme et qui ne vous donnent pas les vrais moyens pour assumer vos responsabilités. Sinon, vu l’urgence pourquoi avoir maintenu un ministre tranquillos politicien nul dans le domaine de la sécurité pendant plus de 2 ans.Ces hommes policiers, gendarmes et militaire qui sont sur toute la frontière du Mali méritent une indemnité spéciale de guerre pour les encourager, eux qui donnent leur poitrine pour protéger la patrie. C’est mon point de vue. De plus, des avantages spéciaux peuvent être accordés aux enfants de ceux qui tombent sur la ligne du front (ex pupilles de la nation) si ce n’est déjà le cas.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Insécurité dans le Sourou : Plusieurs établissements scolaires fermés
Commune rurale de Bouroum-Bouroum : Le poste de police attaqué par des assaillants
Sourou : Les populations dans la rue pour soutenir les Forces et défense et de sécurité
Lutte contre le terrorisme au Sahel : Les chefs traditionnels et religieux se concertent
G5 Sahel : Placer les populations au centre des politiques de lutte contre le terrorisme
Gendarmes tués sur l’axe Ougarou-Boungou : Les quatre pandores reposent désormais à Fada N’Gourma
Est du Burkina : La gendarmerie déjoue une embuscade et abat 6 assaillants dont 2 étaient menottés dans le véhicule
Niger : L’état d’urgence décrété près de la frontière avec le Burkina Faso
Axe Ougarou-Boungou : Une attaque de deux véhicules d’escorte fait cinq morts
Situation sécuritaire au Burkina : Une préoccupation à la loupe de Free Afrik
Ouagadougou : Le ministère de la sécurité annonce une formation tactique à l’Ambassade Royale du Danemark et du Canada le mardi 27 novembre 2018
Kantchari : Une école incendiée, des instituteurs sommés d’enseigner en arabe
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés