Accès à l’énergie : La société civile invitée à jouer sa part

mercredi 27 décembre 2017 à 15h00min

Les journées des acteurs de la communication sur les énergies, ont mis en exergue le rôle de la société dans la promotion de l’énergie au Burkina. C’est au cours de leur quatrième édition qui se tient les 27 et 28 décembre 2017 à Ouagadougou.

Accès à l’énergie : La société civile invitée à jouer sa part

Connue pour être un facteur indispensable de développement, l’énergie n’est pourtant pas disponible en grande quantité au Burkina. C’est pourquoi des hommes de médias, interpellés par cette problématique ont mis sur pied les journées des acteurs de la communication sur les énergies renouvelables (JACE) afin de porter aux populations les bonnes informations en matière d’énergie. Cette année, ces journées se tiennent sous le thème : « Rôle et contribution des acteurs de la société civile dans la promotion des énergies renouvelables. » Pour être plus proches des populations dont ils défendent les intérêts, les Organisations de la Société Civile (OSC) doivent jouer pleinement leur rôle pour l’accès à l’énergie du plus grand nombre aux services énergétiques de qualité, explique le président de l’association des journalistes engagés pour le développement (JED), Grégoire Bazié.

Les énergies renouvelables sont une alternative crédible au déficit du pays. « Ne disposant ni de grands cours d’eaux, ni de pétrole, le Burkina gagnerait à développer les nombreuses potentialités que lui offre le soleil », confie le Directeur technique de l’autorité de régulation des Energies renouvelables, Alassane Tiemtoré. La structure qu’il dirige a pour rôle de rendre plus efficaces les acteurs qui interviennent dans ce domaine en les emmenant à assurer leurs services après-vente.

Le président de l’association JED ,Grégoire Bazié (à droite) entouré d’acteurs engagés pour la promotion des énergies renouvelables

Plusieurs acteurs intervenant dans le domaine des énergies renouvelables ont participé au panel pour partager leurs expériences. On peut citer à ce propos, l’ONG néerlandaise SNV, le Centre Ecologique Albert Schweitzer. Selon le Coordinateur du centre, Charles Didace Konseibo, le projet intervient dans quatre volets en vue de diminuer la pression humaine sur l’environnement : les énergies renouvelables, la technologie appropriée, l’agroécologie alimentaire et non alimentaire ainsi que l’assainissement. Plusieurs actions ont été initiées en ce sens dont un projet de vulgarisation de séchoirs solaires, du biogaz ainsi qu’un projet intitulé ‘’Energy for life’’ qui a permis de procurer de l’énergie à une cinquantaine de petits entrepreneurs en milieu rural. Quant à l’ONG SNV, elle a mis en exergue son volet ‘’énergies renouvelables’’ en 2009 et assiste le gouvernement notamment dans le Programme national de biodigesteur, selon le coordonnateur du secteur Energies renouvelables à la SNV, Martin Van Dam.

Soumana Loura
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés