Bobo-Dioulasso : Un camion citerne finit sa course dans le marigot Houet

LEFASO.NET | Romuald DOFINI • vendredi 15 décembre 2017 à 00h28min

Dans l’après-midi du mercredi 13 décembre 2017 à Bobo-Dioulasso, un camion citerne contenant du « liquide inflammable » a fini sa course dans le marigot Houet, non loin de la société de transport Saramaya, sur le boulevard de l’indépendance. Le bilan fait état de deux blessés conduits à l’hôpital Souro Sanou et surtout de nombreux dégâts matériels.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Bobo-Dioulasso : Un camion citerne finit sa course dans le marigot Houet

La défaillance de freinage et l’excès de vitesse seraient les causes de cet accident survenu du coté du boulevard de l’indépendance dans l’après-midi de ce mercredi 13 décembre 2017.

En effet, selon des riverains, ce camion citerne aurait un défaut de freinage et le chauffeur aurait perdu le contrôle du véhicule, finissant ainsi sa course dans le marigot Houet. Ce drame a fait deux blessés qui ont été évacués par la Brigade des sapeurs pompiers au Centre Hospitalier Universitaire Souro Sanou. Mais surtout de nombreux dégâts matériels (les magasins et marchandises des commerçants au bord de la voie ont été « démolis »). [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 15 décembre 2017 à 10:50, par Jerkilo
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Un camion citerne finit sa course dans le marigot Houet

    J’accuse les FDS de négligence ou de laxisme. Tous ces camions de bois et autres circulent en ville et passent allègrement les barrages de contrôle des FDS. Ce véhicule n’avait probablement pas une carte de visite technique à jour et pourtant on le laisse circuler. A qui la faute ?

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2017 à 13:09, par adama
    En réponse à : Bobo-Dioulasso : Un camion citerne finit sa course dans le marigot Houet

    A Bobo, presque tous les camions roulent sans freins et à tombeau ouvert et l’autorité laisse faire. Un laxisme complet. Il y a des remorques qui tombent en panne sur la voie publique en ville et y reste pendant une semaine et on s’en fiche. Dans d’autres cieux, deux heures sur la route, il a trop duré ou bien on lui appliquera une amende de 100 000 Fcfa chaque heure supplémentaire. Appliquez cette loi et vous verrez qu’il n’ y aura plus d’accidents avec des camions tombés en panne sur la voie publique. Et j’ai remarqué qu’au Burkina il n’ y a pratiquement pas de chauffeurs, ce ne sont que des Kamikazes qui ont rempli le pays. Entre eux chauffeurs, ils ne se respectent pas, ils ne respectent pas la vie de l’homme et ils ignorent royalement le code de route. Le Burkinabè est devenu méconnaissable, il est arrogant, impoli, incivique, mal élevé, paresseux et truand en plus. Des tares qui nous amèneront jamais vers l’émergence tant qu’on ne changera pas.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés