Vous avez dit électricité ? Aidez-moi donc à comprendre

jeudi 9 novembre 2017 à 23h20min

Le Burkina Faso, pays sahélien a du mal à produire suffisamment d’électricité pour sa population estimée à plus de 17 millions d’habitants. La période mars, avril et mai est redoutée par la population car en plus de la canicule qui s’y vit, la nationale de l’électricité n’arrive pas à satisfaire la demande d’où les programmes de délestage.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Vous avez dit électricité ? Aidez-moi donc à comprendre

Comme j’ai fait le bantaré, il y a des choses que je ne comprends pas et je me pose des questions.

1. L’alternateur

C’est un type de générateur électrique constitué d’un rotor et d’un stator. Le rotor, comme son nom l’indique est une partie tournante (car associé au mouvement). C’est un aimant. Le stator, lui est constitué d’un enroulement de fil, c’est-à-dire d’un circuit dans lequel va apparaitre le courant électrique. On l’appelle alternateur car il produit un courant alternatif. Les électrons se déplacent dans les deux sens (+,-) selon les pôles des aimants qui se trouvent dans la bobine.

2. La turbine

Pour mettre en mouvement l’aimant de l’alternateur, il faut le relier à une turbine. Celle-ci ressemble à une roue de moulin avec des aubes. C’est sur ces parties en formes de cuillère ou de pale qu’un fluide (air, gaz, vapeur ou eau) va pousser. En activant les aubes, le fluide entraine la rotation de la turbine. La liaison avec le générateur se fait par l’axe de rotation : on parle d’arbre et on dit qu’ils sont « couplés ».

Donc pour qu’il ait de l’électricité, il faut trouver un fluide qui aura suffisamment de force pour pousser les aubes de façon efficace.

Pour pouvoir avoir une bonne puissance, les Egyptiens ont construit le barrage d’Assouan sur une hauteur de 111 m. A cette hauteur, le débit maximal est de 11 000 m3/s. Le barrage a12 générateurs de 175 mégawatts chacun soit une puissance de 2100 MW. La puissance de l’eau en appliquant la formule P= gravité (g) x hauteur (h) x débit (q) on obtient une puissance de 11 978 010 kilo watts.

Pour faire face à ces besoins électriques, le Burkina Faso importe de l’énergie vers d’autres pays et expérimente aussi l’énergie solaire. Alors questions :
Etant donné que nous n’avons pas d’eau et que l’utilisation du combustible pour faire tourner la turbine nous revient chère, ne pouvons-nous pas avoir des moteurs électriques pour faire tourner les turbines ?

L’énergie fournit pas les centrales solaires ne peuvent-elles pas servir de « force motrice » pour faire tourner de grandes turbines et donc de gros alternateurs ? A quoi nous ont servi ces cours sur les montages intégrateurs et montages dérivateurs ? Si avec une puissance d’eau d’environ 12 gigawatts, les Egyptiens parviennent à régler leur problème d’électricité, n’ya-t-il pas lieu que nos chercheurs réfléchissent à un système pour l’accroissement de la production de l’énergie dans notre pays ?

Dans nos villages, les producteurs utilisent parfois leurs motos ou leurs tracteurs comme des générateurs électriques. Si aujourd’hui on a pu avoir des voitures électriques (donc moteurs électriques), pourquoi ne pas envisager l’utilisation de l’énergie solaire comme une « force motrice » pour faire tourner des turbines ? Aidez-moi à comprendre

Dimathème.

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 10 novembre 2017 à 00:43, par Lemarcheur
    En réponse à : Vous avez dit électricité ? Aidez-moi donc à comprendre

    Le problème est que ceux qui sont bien placés pour traduire votre pensée en actes ne pensent qu’aux 10% qu’ils gagnent à chaque commande de nouveaux matériels. Conséquences, chaque fois qu’on nomme un nouveau DG il dit que c’est parce que son prédécesseur n’a pas commandé du bon matériel que ça ne fonctionne pas correctement. Alors il se met à prospecter à son tour sur le marché en vue de passer sa commande.
    La solution à mon avis c’est de lancer un concours aux ingénieurs électriciens en vue de sélectionner un projet innovant dans la production d’électricité au BF. Une fois le bon projet retenu il ne reste plus qu’à prévoir le financement nécessaire dans le budget national, avec possibilité d’étaler ce financement sur plusieurs années consécutives. Juste une idée !!

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2017 à 06:40, par Kindsey
    En réponse à : Vous avez dit électricité ? Aidez-moi donc à comprendre

    Félicitations ! Bravo ! C’est un paradoxe justement il n’ya pas de soutien à l’initiative privée et le courage manque aux décideurs. C’est vraiment une lâcheté sans doute, il y a tellement de génies mais comment trouverez des rebelles intelligents pour nous faire avancer ? C’est dommage. Le jour ou nous aurons un courageux, nous allons avancer. Merci pour la suggestion. Ils ont entendu nous verrons s’il vont réagir.

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2017 à 07:36, par pingdwinde
    En réponse à : Vous avez dit électricité ? Aidez-moi donc à comprendre

    Encourageons nos chercheurs à avoir des idees novatrices pour le solaire et dans la promptitude afin de booster le secteur de l’electricité de Notre cher Faso qui est toujours dependant des autres pays comments le Ghana et la cote d’Ivoire. Vive le Burkina Faso ! La Patrie ou la Mort Nous Vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2017 à 07:45, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Vous avez dit électricité ? Aidez-moi donc à comprendre

    - Mon ami, on connait comment tout ceci fonctionne, mais penses-tu qu’on peut acheter facilement ou fabriquer facilement cette turbine ici au pays ? Le fait de mettre en relation l’information ou plutôt le cours d’électrotechnique que vous nous faites avec le manque d’électricité au Burkina et nos problème en mars et avril n’a rien de pertinent.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

    • Le 10 novembre 2017 à 14:11, par Tramazol
      En réponse à : Vous avez dit électricité ? Aidez-moi donc à comprendre

      Koro c’est vrai que c’est une partie d’un cours d’électricité mais reconnaissons qu’il a accompagné cela avec des bonnes idées en nous citant par exemple le cas de l’Egypte. L’article est très interessant il faut essayer d’apporter aussi vos idées au lieu de critiquer

      Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2017 à 08:16, par collin
    En réponse à : Vous avez dit électricité ? Aidez-moi donc à comprendre

    Et le solaire mes amis, est moins coûteux que les autres énergies renouvelables, surtout pour l’Afrique de l’Ouest. Il faut construire de nouvelles centrales solaires comme celle de Zagtouli... c’est une priorité Amitiés

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2017 à 08:26, par MKIE SALFO
    En réponse à : Vous avez dit électricité ? Aidez-moi donc à comprendre

    Bien parlé !
    Comme tu l’as dis, tu as fais bantaré ; mais tu as quand même fais quelques démonstrations qui me dépassent moi même. Alors pourquoi ne FERAS TU PAS UNE SIMULATION ? Cela de la même façon que tu nous a fais cette démonstration, fais nous une simulation avec un modèle mathématique. Cela permettra de corriger les erreurs avant de passer à l’essai si besoin il y aura.

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2017 à 08:35, par Jacques
    En réponse à : Vous avez dit électricité ? Aidez-moi donc à comprendre

    On marche sur la tête ! Pourquoi faire tourner des turbines à partir de l’énergie solaire, alors que celle-ci fournit directement de l’électricité à partir de centrales photovoltaïque. On produit de l’électricité pour faire tourner des turbines destinées à produire... de l’électricité ! Merci pour l’idée géniale !

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2017 à 08:45, par le bobolais
    En réponse à : Vous avez dit électricité ? Aidez-moi donc à comprendre

    Bonne question. Mais faut t’assoir, bientôt tu n’auras même pas de quoi charger ton ordinateur ou ton portable pour écrire sur fasonet sauf si tu fonctionnes deja au solair. Merci pour le cours. Amicalement.

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2017 à 09:16, par Jeune Premier
    En réponse à : Vous avez dit électricité ? Aidez-moi donc à comprendre

    Mon frere, nous n’avons pas de chef d’Etat mais des gouverneurs de la france, parce que un chef d’Etat sans vision, sans decision n’est rien d’autre qu’un representant colonial dictatorial. Pour bien comprendre, il faut faire un tour lors du forum national de technologie. Qu’est-ce-que l’Etat fait pour soutenir ces visionnaires createur ? Pourquoi ne pas nationaliser les entreprises nationales ? Par exemple celui (un koupele) qui a invente la charrue motrice et semoir, ne pas les nationaliser en y investissant des miliards pour pousser notre technologie industrielle ?

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2017 à 10:30, par Laurent
    En réponse à : Vous avez dit électricité ? Aidez-moi donc à comprendre

    Belle article pour ce qui on une projection pour leur future, ils sont ou dans cette pays depuis l’assassina de THOMAS SANKARA qui peut réfléchir de cette façon, c’est donné a tout le monde mon frère c’est toujour bon de rêvé

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2017 à 10:39, par SPI
    En réponse à : Vous avez dit électricité ? Aidez-moi donc à comprendre

    Je me dit que produire de l’énergie solaire demande aussi des moyens certainement. Donc même si la solution technique existe l’éternel question de moyen se pose. N’oubliez pas que ceux qui nous donnent l’argent (les bailleurs de fonds) ont peur que nous soyons indépendant. C’est mon point de vue, je m’y connais pas trop, aider moi à comprendre.

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2017 à 10:42, par SOME
    En réponse à : Vous avez dit électricité ? Aidez-moi donc à comprendre

    Comme tu dis que tu as fait l’école "bantaré" et qu’apparemment tu n’as pas poussé loin tes recherches je te concède certaines inexactitudes du raisonnement.
    Cependant je te pose une question de bon sens, pourquoi ne pas consommer directement dans les ménages l’énergie électrique des centrales solaires au lieu de l’utiliser pour produire une énergie de même nature encore ?
    Je te fais remarquer que le meilleur rendement dans la transformation d’une énergie mécanique ou thermique en énergie électrique est 0,6. Concrètement si on prend 100 kwh d’une centrale électrique solaire que l’on fait tourner une turbine avec, il en ressortira au maximum 60 kwh d’énergie électrique. Donc perte.
    De plus ton énergie solaire disparaît la nuit.

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2017 à 11:07, par Rouliette
    En réponse à : Vous avez dit électricité ? Aidez-moi donc à comprendre

    Mon frère, depuis là, nous même on cherche à comprendre. Je reste convaincu que ce que tu dis et décris, ils le savent peut-être mieux que nous tous mais ils sont beaucoup plus tourné vers leurs intérêt personnel et égoïste. Et donc tant pis pour le burkinabè lambda. Nous sommes déjà en plein délestage et je me demande ce que seront les mois de grandes canules. Eux ils n’ont pas a s’inquiéter puisqu’à la moindre coupure d’électricité leurs groupes électrogènes prennent automatiquement le relais.

    Répondre à ce message

    • Le 10 novembre 2017 à 14:58, par Kôrô Yamyélé
      En réponse à : Vous avez dit électricité ? Aidez-moi donc à comprendre

      - Rouliette, tu as raison. D’ailleurs le ministre de l’énergie, le Pr Alpha Omar DISSA est agrégé en énergétique et il connait tout ce bataclan. Mais là où je ne l’ai pas du tout aimé, c’est qu’il était parmi les enseignants trop absentéistes lorsqu’il enseignanit à l’UFR/SEA et à l’IGEDD à l’U.O. 1 JKZ !!! Et on le bombarde ministre ! A cause de ces pratiques, des étudiants ont dû taper 4 ans avant de faire la licence qui se fait en 3 ans ou ensore le M1 en 2 ans au lieu de 1 ans après la licence. Il doit méditer sur tout le retard qu’il a provoqué certainement chez ces étudiants qui ont connu probablement des déboires par la suite car trop âgés. Et pourant lui il a dû bénéficier d’une bourse de l’État et des enseignants de qualité pour atteindre son niveau actuel. Et il n’est pas le seul ! Si ce n’est pas avec RMCK, comment peut-on faire ces choses sans même prendre un peu de temps pour se renseigner sur les gens avant de les nommer !?

      Par Kôrô Yamyélé

      Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2017 à 11:10, par DAO
    En réponse à : Vous avez dit électricité ? Aidez-moi donc à comprendre

    Mon cher Dimatheme : c’est simple à comprendre :
    Dans toutes les anciennes colonies françaises l’electricité est fournie presqu’en totalité par la Compagnie française d’Electricité à travers ses sucursales installées dans nos pays ; SONABEL au Burkina ; CIE en Côte d’Ivoire, SENELEC au Senegal etc....il ne faut pas se laisser tromper par la signification des sigles qui font croire que nos sociétés d’électricité nous appartiennent. Tout est géré depuis la France !
    Les périodes les plus chaudes de l’année devraient être celles où l’electricité ne devrait pas manquer si une option politique affichée avait prise sur l’énergie solaire depuis les independances ! Les ingénieurs du domains le savent très bien !
    Nous sommes les pays du soleil et paradoxalement c’est aux mois d’avril et mai, les plus chauds et les plus pénibles à supporter, que nous manquons d’énergie ! C’est à cette période pourtant que l’énergie solaire serait rentable au maximum
    Mais tout espoir n’est pas perdu : "la vérité" qui a prévalu depuis plus d’un demi siècle est entrain dêtre battue en brèche ! (ampoules qui s’allument sans être branchées à quelle que source d’électricité que ce soit ; les écoles techniques des chinois qui forment des jeunes en energie solaire ; des villageois qui utilisent les plaques solaires ; des citadins aussi......) Conclusion : le problème et sa solution sont eminenment politique.

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2017 à 11:57, par La loupe
    En réponse à : Vous avez dit électricité ? Aidez-moi donc à comprendre

    Bjr chers ami. Comme moi je ne connais pas grande chose à la science c’est difficile apprécier votre travail. Mais ce que je vous demande c’est d’écrire au gouvernement, surtout au ministre de l’énergie en joignant votre "projet novateur". il réagira s’il aime son pays. Merci quand même pour le mérite d’avoir osé !

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2017 à 13:15, par LoiseauDeMinerve
    En réponse à : Vous avez dit électricité ? Aidez-moi donc à comprendre

    Partant du principe que c’est une transformation d’énergie, alors s’il faut utiliser de l’énergie solaire pour faire fonctionner un alternateur, autant consommer directement le solaire, autrement nous aurons nécessairement des pertes résiduelles. Ce n’est visiblement pas un système de levier où on applique une force moindre d’un coté pour soulever une forte charge de l’autre. Pensez-y !

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2017 à 13:44, par Elgine
    En réponse à : Vous avez dit électricité ? Aidez-moi donc à comprendre

    C’est tout simplement un manque de leadership car la technologie est disponible et accessible. je me rappelle apres mon bacF3 en 2009 au LTO j’avais un projet de production d’electricite thermique et solaire mais helas comme je n’avais pas de"bras long" ce document a fini sa coure dans mon tirroir. J’avais egalment en vu d’experimenter les lamps LED ca ne metonne pas que de nos ces lamps sont entrain de conquerir le marche.
    Nous avons egalement des jeunes capable d’aporter des solutions concretes a ce probleme. vs conviendrez avec moi qu’une seule main ne ramasse pas la farine.

    Shalom

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2017 à 15:49, par KA LI FA
    En réponse à : Vous avez dit électricité ? Aidez-moi donc à comprendre

    Mon ami,
    bien dit. Mais sache que les techniciens de la SONABEL et leurs responsables le savent. Mais c’est un investissement.
    Voici ma proposition à approfondir.
    Nos présidents burkinabé et ivoirien parlent de coopération dans beaucoup de domaine entre les deux pays. Pourquoi ne pas soulever le problème d’achat d’hectares de terrains le long du fleuve à environ 500 km de notre frontière pour y installer un barrage.
    Il faut murir ce projet et faire des concessions comme par exemple donner 20% de la production aux ivoiriens et le restant pour le Burkina avec 100% de personnel burkinabé travaillant sur les lieux.
    A long terme, nous pourrons rattraper les investissements et à court terme être à l’abri de de toutes coupures intempestives. Parce que qui osera aller couper un câble de haute tension sur un poteau.
    L’idée évoquée a l’air irréalisable mais ce sont les négociations. Plaques solaires c’est bien, mais l’investissement est continue.

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2017 à 16:02, par IL
    En réponse à : Vous avez dit électricité ? Aidez-moi donc à comprendre

    Bonsoir Dimathème,

    J’ai lu avec intérêt votre écrit. Il y a du vrai et de l’incompréhension.

    Le vrai c’est ce que vous avez écrit comme principe de fonctionnement de l’alternateur : la machine est constituée d’un électro-aimant (rotor) qui tourne dans une bobine (stator) pour produire de l’électricité. Pour faire tourner le rotor (qui a une masse relativement importante), il faut une source d’énergie primaire conséquente. Vous avez cité l’eau (pour les centrales hydro-électriques), le vent (pour les centrales éoliennes) et la vapeur d’eau (pour les centrales thermiques : au charbon, aux hydrocarbures, nucléaires).

    L’incompréhension réside dans votre proposition : vous avez proposé d’utiliser l’énergie solaire pour faire fonctionner un moteur qui à son tour fera fonctionner l’alternateur. Le problème c’est qu’en physique, les transformations s’accompagnent de pertes. Vous devez utiliser de l’électricité pour faire fonctionner le moteur (cette électricité devra être produite par le solaire, d’après votre proposition). L’électricité d’origine solaire, après être passée dans le moteur, sera transformée en énergie mécanique avec un rendement de l’ordre de 90% : en d’autres termes, vous perdez 10% de l’électricité solaire. Une fois l’énergie mécanique obtenue, elle sera transformée en électricité dans l’alternateur. Cette transformation entraine aussi des pertes de l’ordre de 10% (environ 2% pour les très gros alternateurs). Du coup, de l’électricité d’origine solaire à l’électricité produite par l’alternateur, il y a un rendement de conversion d’au plus 90% fois 90% soit 81%. En d’autres termes, vous perdez au moins 19% de votre énergie primaire (c’est votre électricité d’origine solaire).

    Dans votre exemple avec le barrage d’Assouan en Égypte, si vous voulez produire 2 100 MW d’électricité finale, il vous faudra au moins 2 100 MW divisés par 81% soit environ 2 600 MW d’électricité solaire. De cette dernière puissance, les pertes s’élèvent à environ 500 MW.

    Vous savez Dimathème, au Burkina Faso, toute la puissance électrique installée (toutes sources confondues) n’atteint même pas la moitié des 500 MW de l’exemple précédent !!!

    Alors conclusion : quel est l’intérêt de prendre de l’électricité pour produire de l’électricité, production qui s’accompagnera de grosses pertes ?

    Ce qu’il faut faire, c’est de produire de l’électricité d’origine solaire au Faso et de la consommer directement. Cela se fait déjà avec les cellules photovoltaïques. Seulement, nous sommes encore dans des problèmes d’énergie car les fameuses cellules photovoltaïques coutent excessivement très chères ! C’est la raison pour laquelle les délestages vont continuer tant que nous n’auront pas de l’expertise dans la production de ces cellules photovoltaïques !

    J’espère avoir éclairer votre lanterne.

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre 2017 à 19:47, par yaade
    En réponse à : Vous avez dit électricité ? Aidez-moi donc à comprendre

    félicitations ; c’est déjà un pas de fait ; il reste à mettre en actions ce qui est pensé ; nous avons tout ce qu’il nous faut pour satisfaire nos 17 millions d’habitants ; ensemble nous pouvons faire beaucoup pour notre pays ; nous sommes capables mais qu’est ce qui nous arrete ?

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre 2017 à 23:00, par oued
    En réponse à : Vous avez dit électricité ? Aidez-moi donc à comprendre

    on voi vraiment que vous avez fait bantare. KA LI FA a tout dit, c est pas aussi simple que sa en a l ère.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés