Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

Déclaration • mardi 24 octobre 2017 à 23h53min

Le samedi 21 Octobre 2017, l’’Opposition politique burkinabè et l’opinion publique de notre pays, ont suivi avec désolation la grande brutalité avec laquelle le meeting du Cadre d’expression démocratique (CED), dirigé par M. Pascal Zaida, a été réprimé.

Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

Cette répression qui rappelle de douloureux souvenirs à beaucoup de démocrates, a été suivie d’une interpellation de M. Pascal Zaida et de ses camarades, qui ont été immédiatement placés en détention à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou.

Cette arrestation survient dans un contexte tendu de polémique entre les organisateurs de la manifestation et la mairie de Ouagadougou, qui a utilisé le prétexte de troubles à l’ordre public pour ne pas autoriser ladite manifestation.

L’Opposition politique condamne vigoureusement cette répression qui consacre une violation flagrante de la liberté de manifester et qui sonne comme un recul démocratique aux antipodes de l’Etat de droit.

Elle observe que le pouvoir du MPP traite de manière discriminée les OSC de notre pays, en laissant s’exprimer, parfois sans aucune autorisation préalable, celles qui lui sont proches et en bâillonnant sous des prétextes fallacieux celles qui critiquent son action.

Pour l’opposition politique, la liberté est un bien public mondial dont doivent jouir tous les citoyens dans les mêmes conditions d’équité, quelles que soient leurs opinions politiques.

L’Opposition politique exige la libération pure et simple de Monsieur Pascal Zaida et ses camarades embastillés.

Elle interpelle fortement les autres OSC et les organisations de défense des droits de l’homme, pour qu’elles se départissent de toute attitude sectaire et se souviennent que la marque d’un démocrate sincère, c’est de savoir se battre pour que l’autre puisse s’exprimer, même si on ne partage pas ses idées. Les tyrannies fleurissent sur l’indifférence aux malheurs des autres et le jour où on en est soit même victime, plus personne n’est là pour vous défendre.

Elle invite le CED à agir dans le respect strict des obligations du cadre républicain, pour ne pas fournir au pouvoir du MPP des prétextes pour une répression du mouvement démocratique.

Enfin l’opposition politique met en garde le pouvoir du MPP contre l’instrumentalisation du motif d’atteinte à l’ordre public, qui apparait comme la dernière trouvaille des sécurocrates du régime, pour empêcher désormais les opposants de s’exprimer.

Ouagadougou, le 24 octobre 2017
Le Chef de file de l’Opposition politique
Zéphirin DIABRE

Vos commentaires

  • Le 24 octobre 2017 à 16:08, par lewang En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

    Vous exagérez avec vos titres tendancieux. quelle opposition politique ? l’opposition politique c’est le CFOP. pourtant ici c’est un groupuscule appelé CODER, qui d’ailleurs est le vrai parrain de cet inconscient de zaida. Pourquoi ne pas le nommer. Voila lui est en tole alors que les commanditaires se la coulent douce avec leur femmes et progénitures.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 16:18, par Clairevoyant En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

    M. Zéphirin, le CDP vous a poussé ou contraint à vous enbarquer contre votre gré ou bien...!
    Il n’y a rien à profiter politiquement dans l’affaire de ZAIDA. Il faut rester vous-même, vous n’avez pas besoin de vous salire. De toutes les façons, UPC et MPP seront obligés de composer le même gouvernement ensemble en 2020 au cas où..., car c’est la politique. Donc, bal à terre.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 16:22, par sorry karimo En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

    C’est fini pour le pouvoir de Roc Je l’avait beaucoup estimé comme un Leader exemplaire ...Mais il ma decu avec cette petite histoire avec Zaida ..C’est Zaida qui gagne ..
    UN Vrai leaders ne se comporte pas ainsi. Ma famille et moi lui faisai confiance ..C’est je pense pas qu’il compte sur moi pour les election a venir ....IL a fait grandir zaida ..et tout ce Zaida voulais c’est qu’on l’arrete ..c’est un piege ..Ce gouvernement diriger par SIMON comparore va vers sa destruction TOTAL et NET..

    Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2017 à 10:02, par suzanne En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

      Aimes-tu ton pays ? Un pays sans loi est pays exposé à la merde comme le pouvoir de Blaise.
      Alors Zaïda doit savoir que plus rien sera comme avant.
      Si c’était le PAREN qui avait eu le pouvoir, tous les rats voleurs allaient rentrer dans leur trou.
      Je demande au gouvernement d’être très ferme et dur avec ceux qui n’ont jamais permis aux autres de s’exprimer pendant leur règne.
      Mettez-vous au travail avec des idées de développement pouvant faire avancer notre pays. Il est temps que le Burkina se démarque dans l’avancée technologique au lieu de rester avec des idées rancunières sans lendemain.
      Abandonnez vos jalousies et vos méchancetés qui vous nuisent toute votre vie car l’aigreur laisse des blessures dans vos cœurs et vous rend malheureux.
      Je n’ai pas voté le MPP mais j’ai beaucoup prié pour que Dieu libère notre pays du pouvoir sanguinaire qui voyait le Burkina comme leur patrimoine privé.
      C’est pourquoi vous devez faire très attention, tout ceux qui croient ramener Blaise et sa suite. Vous aurez une punition divine car beaucoup de sang ont coulé sous Blaise et la personnalité et l’intégrité du Burkinabè se disgraciaient petit à petit.

      Répondre à ce message

      • Le 25 octobre 2017 à 12:48, par Minute En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

        Bien dit, Suzanne. Le pays doit être gouverné. On ne peut pas laisser des délinquants narguer tout un peuple. Lorsque Pascal Zaïda défie l’autorité en disant "qu’on l’autorise ou pas, la marche aura lieu". N’est-il pas un affront à l’Etat ? Ce Zaïda doit être mâté et mis au youf. N’en déplaise à ces politiciens véreux qui instrumentalise cet individu mal intentionné qui tente de saper le moral du peuple. Il n’est pas important au point qu’on ne peut pas interdire la marche. Il doit suivre la loi de la république car, aujourd’hui les choses ont changés par rapport au temps de BC.

        Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2017 à 10:36, par pakode En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

      je pense que vous exagérée dans vos propos. vous et votre famille peuvent ne même pas voter en 2020. personne ne sentira votre absence. c’est trop facile de se cacher derrière face pour raconter sa vie. un peu de la modération dans vos propos quand vous vous adressez à nos autorités. voulez vous comparer ce marionnette manipuler par quelques groupuscules de soi disant hommes politiques ingrats et aigris que le peuple burkinabé dans sa saqesse a permis leur résurrection au chef de l’etat ?

      Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 16:24, par sidzabda En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

    Pascal zaida doit être traité comme cela. C’est un délinquant.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 16:26, par myl En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

    Un message digne d’un vrai démocrate. Un recul pur et simple. Où va mon Faso ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 16:30, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

    - Ceci est un excellent message enver un certain Massoudou du MPRSCA qui se croit le Centre de la terre !

    - Mais ce qui me révolte le plus et qui me fait croire que le régime de RMCK est vraiment chancellant, c’est ceci : Je viens de lire et de voir une chose insolite ! C’est une vidéo exclusive sur laquelle on voit, le ministre de la sécurité, Simon Compaoré, 1er vice-président du MPP chez l’un député de l’UPC, démissionnaire du groupe parlementaire dont le domicile avait été assiégé par des militants de l’UPC réclamant leur démission de l’Assemblée nationale. On y voit aussi le ministre Simon Compaoré, armé d’une kalachnikov et d’un gilet pare-balles qui promet de sévir contre les manifestants en disant : ’’On va les chicoter’’ en affirmant que ’’même Zéphirin sera convoqué’’ parce que ’’il ne peut pas dire qu’il n’est pas au courant’’. Mais je demande à ZEPH de ne pas réagir car ce Simon est entrain de lui chercher noise mais il le regrettera car ’’Tond niina pukamè’’.

    - Bonnes gens avec RMCK en tête, si ceci est vrai, vraiment dites à Simon Compaoré d’arrêter ces méthodes de voyou sinon il va enflammer le pays, à moins que ce ne soit ça qu’il veut susciter pour masquer l’échec du MPP dans la gestion du pouvoir ! Sommes-nous donc déjà en guerre civile ? Si oui, que Simon nous le dise on va tous s’armer et il verra qui est qui, lui qui n’a pas de bons pieds ! Ce sont des méthodes qui ne le grandissent pas. Et en vertu de quoi il s’arme et se promène avec une kalachnikov ? En tant que citoyen civil qui n’est pas militaire, quel est le droit qui l’autorise à porter une arme de guerre ? Sa petite formation de CDR ou de SNP fait-elle de lui un soldat autorisé à porter une arme ? Si oui, alors il faut l’autoriser à beaucoup d’autre à le faire car il y a dans ce pays, plein de SNP de la 1ère, 2ème et 3ème promotion toujours vivants.

    Simon exagère franchement et la Gendarmerie et la justice doivent l’interpeller pour cet acte de gangstérisme ! Et si dans cafouillage un tir partait, même si ce tir n’est pas de lui, c’est lui qui l’aurait suscité !! Il croit faire peur aux gens alors que c’est lui l’épouvantail ! RMCK doit se débarrasser vite de ce type qui a suffisamment montré toutes ses limites et son arrogance blessante, et qui plus, ne l’honore pas par un comportement exemplaire ! Que veut nous prouver Simon avec cette arrogance outrancière ?

    - Vraiment ce n’est pas digne ! Pendant que ce religieux Cheick Moaze court au Nord pour ramener la tolérance et le calme, Simon en ministre de la Sécurité, sème le trouble et la haine dans la cité ! Où va-t-on avec ce comportement ?

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 16:32, par Kiendr_7@yahoo.fr En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

    Zeph s’il ya liberté a défendre, laisse d’abord tes députes créer librement leur groupe parlementaire. C’est l’autre le diable quoi !

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 16:32, par Alassane Fatao.Z En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

    Pascal Zaîda s’est laissé rouler dans la farine par les politiciens cyniques qui le manipulent sournoisement. Il aurait dû se contenter de ce qu’il faisait d’habitude .à savoir des conférences de presse et déclarations. On l’a poussé à descendre dans la rue pour dire ce qu’il disait tout le temps à travers les médias. Les forces de sécurité qui sont dans leur rôle régalien, l’ont arrêté avec certains disciples pour rétablir l’ordre républicain face aux risques de troubles à l’ordre public. C’est sûr, les politiciens qui l’ont instrumentalisé n’iront pas s’afficher pour lui rendre visite. Ils enverront peut-être des émissaires avec des messages d’encouragement à garder le moral. Pendant ce temps Zaîda et sa famille vont souffrir inutilement. Cela devrait servir de leçon à tous les anarchistes pour qu’ils sachent qu’ils ne sauraient défier impunément l’autorité de l’Etat dans une république.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 16:33, par madjer En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

    Merci monsieur le président. Le message est bien claire, mais les personnes de mauvaise foi trouverons des âneries pour raconter leur vie ici. Sinon en lisant les internautes sur l’arrestation de pascal ZAIDA et des ses compagnons on se rends aisément compte que les petits esprits sont manipulé pour le compte du MPP pour écrire du n’importe quoi ici. Vous savez je suis sincèrement déçu du comportement de certains Burkinabé qui se comportent comme des moutons. Comment une personne bien portant peut être incapable de réfléchir pour demeurer dans le dogmatisme ? Sincèrement quand je vois certains qui continu toujours à soutenir ce régime, je me demande sur quelle planète ils se trouvent ; Je ne vois pas une autre forme de dictature que ce que Zaida et ses camarades viennent de subir. De quelle autorisation voulez vous nous parlez ? Mais c’est une honte ! ce que vous n’avez pas compris est que le pouvoir c’est une roue ça tourne. Vrai ou faux ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 16:40, par sandokan En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

    Une chose est certaine, le pouvoir vient de poser un préalable dangereux pour la paix au Burkina Faso. Désormais, il est obligé de rester dans la même logique : interdire toute demande de marche/meeting pour cause de trouble à l’ordre. Pour légitimer cela, il instrumentalisera des groupes corporatistes, comme ce fut le cas avec les commerçants lors de la marche du CED, ou même tout autre groupe prétendant sentir ses intérêts menacés. En tout cas le bal est ouvert d’abord avec les OSC à Bobo contre NANA Thibaut et ensuite avec les commerçants contre le CED à Ouagadougou.Il reste à craindre que dans certaines localités ce soient des groupes ethniques qui se dressent contre les futurs manifestants. On remarque aussi une curieuse similitude de la décision d’interdiction d’une marche pour trouble à l’ordre publique par la mairie de Ouagadougou et celle de la mairie de Yaoundé au Caméroun pour le même motif mais cette fois adressée à un parti politique. Est-ce une nouvelle trouvaille des gouvernants africains pour museler toute voix discordante ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 16:44, par VISION En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

    Voilà une réaction à la hauteur des enjeux du moment. Dans le fond et dans la forme.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 16:45, par Ouédraogo En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

    Il ne manquait que ça. La vie c’est un choix. Soit on choisi de vivre libre...

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 16:47, par mat En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

    Déception totale : La pagaille politique !
    Y’a t-il une différence entre parti politique et OSC dans ce pays ?
    Qu’entend-t-on par "...respect strict des obligations du cadre républicain" ? Qu’appelle-t-on liberté dans une république ? La république, n’est-ce pas le vivre ensemble encadré par les lois ?
    Il sera difficile de développer ce pays avec ces partis politiques actuels et leurs OSCs actuelles. Vivement un Macron Burkinabé en 2020, pour mélanger Majorité et Opposition qui continuent de s’opposer l’une à l’autre juste par égoïsme.
    Pardon, je passais .....

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 16:47, par &éé En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

    Vive Zaida ! vive Zaida ! vive Zaida ! Pascal tu es un héro ! ...
    Allons seulement !

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 16:48, par gnangma En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

    M. Zéphirin ! Ah ! vous êtes chargez hein. A l’intérieur comme à l’extérieur, çà mijote seulement. Que Dieu vous assiste. Mais c’est mieux de vous occuper pour l’intérieur et parler seulement pour parler pour l’extérieur. Car si on n’a pas fini de séparer la bagarre dans ta cours, on ne voit même pas pour le dehors. Use de ta force pour récupérer tes députés. I fô.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 16:51, par SID PAYELE En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

    Si je comprends bien ZEPH toi président tu laisseras quiconque défié ’autorité publique’. Je commence à comprendre ce que me disait mon frère tinoaga que tu n’es qu’un technicien et non un politicien.d’après les ivoiriens allons seulement , au moment ou tu t’en rendre compte trop tard . la CODER( CDP-ADF/RDA-NAFA-FASO AUTROMA.....) t’a utiliser comme un escalier pour parvenir a ses fins. de grâce réveille toi un jour il est temps de suivre le cours de l’histoire. vous dite l’état de droit vous les politiciens vous me faite pitié.citer moi dans quel pays au monde fut t’il démocrate une telle défiance a l’État peut passer sous silence. de grâce pardon avec vos gros mots car vous êtes par les seul a aller a l’école.Un exemple sur la famille, lorsqu’un père de famille interdit je dit bien interdit a son fils de ne pas sortir. S’il sort par le mur que ferez- vous ? je comprends pourquoi l’incivisme est grandissante. wait and see

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 16:54, par Nongma ZONGO En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

    Si tout le monde désapprouve alors il faut sauter Simon COMPAORE !!!

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 16:59, par y En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

    zeph s’est enfin dévoilé, on connait maintenant ceux qui ont poussé zaida à défier l’autorité de l’état. affaire à suivre !

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 17:03, par Haroune En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

    Commencer par maîtriser le désordre de votre parti (UPC), après venez défendre ceux qui veulent créer des troubles à l’ordre public.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 17:07, par skiter En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

    On dirait que Blaise a été fair play avec certains.Je suis tenté de le croire !
    A quel moment ou à quel degré est-on suffisamment frustré pour être un insurgé ?
    Pascal a tord devant la loi, mais l’insurrection était-elle juste devant la loi ?Voilà tant de questions qui me font croire que Blaise a été fair play comparé au faure, kabila,nkurunziza et autres....

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 17:08, par JENNIFER LOPEZ En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

    ZEPH ne te laisse ps entrainer par la coder et autres. En défendant Pascal tu tombes bas. Très bas.
    Je comprends maintenant pourquoi tes propres députés t’ont trahis.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 17:12, par skiter En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

    Vous devez entendre les OSC qui ont aussi bravé une décision de justice qui ont mis la presseion dans la rue pour garder bassolé en prison.Il faut traiter tout le monde sur le même pied d’agalité.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 17:15, par idi En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

    Héyii !! héyii !! Zeph, j’avais hésité de citer ton nom parmi ceux qui sortiront du bois pour défendre l’action de l’anarchiste Zaida pascal, voilà que je me suis trompé encore. Souffrez que l’écrasante majorité de l’opinion publique soit d’accord avec son arrestation et c’est pas fini. Nous exigeons désormais qu’il soit écroué en attendant qu’il soit jugé dans six(06) mois !Comme ça, il comprendra que Dieu a donné beaucoup de valeur au "naam". On ne se moque pas de l’autorité sous prétexte qu’on est en démocratie !
    Je crois que Zéphirin est entrain de filer du mauvais coton. Il a manqué une occasion en or de se taire. Même si on est de l’opposition, il faut être sincère, Zaida mérite même plus que ce qui lui arrive maintenant. Et SVP, il ne faut vilipender les forces de sécurité car ils ont fait leur travail avec professionnalisme. Sous l’ex pouvoir, on a rasé des gens honnêtes ici, on a tiré à balles réelles sur des étudiants,des balles en caoutchouc,...
    Combien de fois le RSP de Diendéré a envahi le campus de Zogona avec ses sbires ?
    Nous revenons de loin ! et vouloir comparer ce passé à cet évènement, je demande aux gens de ne pas exagérer car la sécurité est un bien commun. Chacun doit y jouer sa partition avec responsabilité !

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 17:22, par Mosay En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

    Il y a trop d’hypocrisie dans ce pays. où étiez-vous depuis ce temps ?les sincères ont condamné depuis.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 17:29, par joel En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

    Grand frère Zeph.
    Un conseil précieux. Eloigne toi de l’affaire ZAIDA car tu va t’enfoncer.
    Occupe toi de tes treize député et nous on te soutiendra. ZAIDA wo, ZAIDA pas wo !
    Où est on problème ? Si Blaise revient tu seras le premier à fuir le pays.
    Tu penses que Achille, Gilbert et compagnie ont digéré octobre 2014. Ouvre les yeux.
    La politique est stratégique. On ne défend pas toutes les chapelles.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 17:36, par KENICHI En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

    Mr Zeph ! Par cette déclaration, vous venez de compromettre toutes vos chances de devenir Président au BF un jour.... Vous vous êtes condamné à jamais, et je comprends maintenant pourquoi il y a tant de dissidence dans les rangs de l’UPC...

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 17:44, par Jack Sibiry En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

    Ecoutez !!! Le pays est confronté à des attaques terroristes. Créer des cafouillages peuvent profiter à cette nébuleuse de frapper encore. De grâce soyons solidaire au gouvernement sur cette question au lieu de nous disputer pour un individu qui mérite d’être là où il est (MACO). Dans ce pays, on pense seulement qu’on a des droits. Où sont passés nos devoirs ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 18:01, par L’ arbitre En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

    Le droit de manifester n’est pas negociable. C’est un miserable raccourci pour ce pouvoir qui a du mal a trouver la voie du salut pour .ce peuple qui l’a porte au pouvoir. Je suis apolitique mais profondement decu de la marche de .ce beau pays qui nous appartient tout. Rien que du train train quotidien, la meme litanie, les memes refrain...il y’a mieux a faire pour soulager la misere des populations au antipodes de vos indices de developpement tant releves.GOD BLESS OUR COUNTRY.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 18:23, par Silowé En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

    Force doit rester à l’Etat ; autrement, c’est le chaos pour notre pays. Messieurs ZAIDA et Cie. n’avaient pas d’autorisation officielle et ont été prévenus. La seule chose de sensée qui reste pour eux, c’est de demander la clémence du Ministre de tutelle (même si nous savons tous ce que ce dernier vaut).

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 18:51, par Réveil En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

    Cette situation aurait pu être évitée en ayant le simple réflexe de recourir à la justice. Pascal ZAIDA aurait dû déférer à la sanction du juge administratif le refus d’autorisation du Maire. L’autorité administrative serait alors obligée de convaincre le juge du sérieux de ses motifs de rejet. Il est vrai qu’on n’aurait pas manqué d’épiloguer sur la confiance en la justice, mais enfin, Pascal ZAIDA aurait eu le mérite d’être considéré comme défenseur de l’Etat de droit. SI le juge suivait l’autorité administrative sans éléments de conviction, alors on aurait pu raisonnablement crier à un traitement inégalitaire.

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 19:29, par Marie En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

    @# Kôrô Yamyélé
    True !!! j’ai moi aussi vu la video de Mr. Compaore revetu d’un gilet pare balle blanc et tenant une kalachnikov a la main et gesticulant dans la maison du dit depute entoure de sa famille. Leur promettant la securite, menacant entre autres Mr. Zephirin Diabre qu’ils auraient "convoque" pour s’expliquer. Ce n’est pas une hallucination, mais la vraie realite. Une vraie scene de theatre ! Un parfait charlot. Avec de tels dirigeants, le pays est foutu. Definitivement.
    Quelqu’un pourrait-il lui confier que sa kalach et son gilet pare balle seraient plus utiles dans le Nord du pays ? Non mais on est ou la ? C’est le vrai delire. Ce type ne doit plus avoir toute sa tete. Donc on a des armes et des bulletproof vests pour defendre des debutes secessionnistes au coeur de Ouagadougou. Mais rien pour les enseignants, policiers, gendarmes et populations civiles dans le Nord du pays ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 20:34, par Damis En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

    Hummm ! Quand je dis que ZEPH est fini politiquement, cela se comprend maintenant non ? Il a manqué vraiment sa chance de devenir un président un jour dans ce pays-là.
    Les voiles commencent à tomber maintenant, et il faut que le peuple reste vigilant afin d’achever les sillons tracés par l’insurrection des 30 et 31 octobre. Dans tous les cas, si les autorités ne prennent pas leur responsabilités pour éviter que des gens comme ZEPH et ses alliés (les nouvelles forces du mal) ne chient sur le peuple, le même peuple prendra ses responsabilité à chaque fois que besoin sera.
    D’ores et déjà, ne pensez que vous aller pouvoir utiliser ce fameux mot "démocratie" pour restaurer Blaise et sa clique.
    Cette position de ZEPH fait douter qu’il pourrait cautionner le coup d’état du CND. Le temps nous en dira mieux.
    La politique quand tu nous tient !!!
    A bas les ennemis du peuple !
    Vive un Burkina débarrassé de toute cette pourriture de politiciens véreux !
    La patrie ou la mort, nous vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 21:12, par Ka En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

    Avec tout le respect que je dois au chef de l’opposition qui est Zépherin Diabré, je trouve qu’il se laisse manipuler par les anciens acolytes du CDP comme Achille Tapsoba un agent secret du MPP qui veut conduire le Burkina dans une guerre civile avec sa CODER et en profiter. Pour moi avec ce soutien à ZAIDA qui défie les autorités pour que le Burkina devienne un lieu de FAR West, je classe l’opposition Burkinabé avec Zépherin Diabré parmi les oppositions du continent africain qui a un seul problème qui est celui ‘’’’’’de s’opposer à une personne qui ne la convienne pas, et qu’elle ne veut pas.’’’’’’’ A partir de là, tout ce qui émanerait de cette personne en tant que projet ou sous sa gouvernance comme le cas de son excellence Roch Kaboré, détesté par les responsables de l’ancien CDP, et d’autres partis alliés qui forme la CODER, et en voyant ce soutient a un manipulateur qui est Zaida, cette opposition de Zépherin Diabré qui sombre dans l’ombre dira non à tous les projets bons ou mauvais de Roch kaborè et son gouvernement. Notre pays n’aura aucune opposition fiable pour rectifier les imparfaits, ou accompagner les objectifs du gouvernement qui émergeront le pays et qui vont pour le peuple : ‘’’’’’Car Les opposants d’aujourd’hui sont ceux de la majorité d’hier, c’est donc très amusant de les écouter et de remarquer que c’est l’attitude qu’ils ont eu eux-mêmes qu’ils critiquent aujourd’hui ayant perdu le pouvoir.’’’’’’ Hier les opposants qui sont la majorité actuelle sont pareils, ils imposent sans condition et ne donnent pas l’ombre d’une possibilité d’ouverture, on fait aussi ceux qu’on a reproché à cris d’orfraie hier contre l’UPC. Quand on regarde cet enfantillage de Zépherin Diabré de soutenir les actions destructives de l’alternance politique voulu par les jeunes d’un malfrat comme Zaida, je confirme et persiste que cette opposition de Zephérin Diabré, devenu une opposition fantôme n’oppose pas réellement a l’action des autorités qui ont su freiner un malfrat qui veut une guerre civile au Burkina pour le rendre un lieu de Far West, mais de renforcer les projets macabres de cette punaise qui est Zaida. Et Ka demande au peuple Burkinabé de se méfier de cette opposition fantôme, car nous sommes les grands perdants, nous le peuple du pays des hommes intègres. Nous peuple souverain qui lutte pour que le Burkina avance, d’autres comme Zépherin Diabré, la CODER, avec un égoïsme forcené ‘’’’qui ne dit pas son nom,’’’’’ pourtant qui est là sous nos yeux, qu’on appelle opposition ou majorité en fonction de la position dans laquelle chacun se trouve, mais les deux se ressemblent et s’assemblent au final contre nous peuple opprimé. Quand je regarde l’enfantillage d’un responsable d’une opposition devenu fantôme pour blâmer son peuple avec un voyou qui défie les autorités comme Zaida, je confirme que peu importe notre avenir pour cette opposition, que leur seul intérêt.

    Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2017 à 08:24, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

      - Mon ami KA, toi aussi il faut comprendre ! Pascal ZAIDA a défié l’autorité de l’État pour quoi ? Tu as tout suivi ici non ? Ou bien mon ami KA ? Des OSC avec à leut tête un ancien député du CNT aujourd’hui affamé et qui cherche du grain, ont organisé un meeting sans autorisation, et dans ce meeting ils ont même insulté nommément Pascal ZAIDA et rien ne leur a été fait. A son tour il veut faire son meeting, il demande même une autorisation qui lui est accordée, puis retirée ensuite. Comment toi tu vois celà ? C’est de l’injustice ! Et qu’est-ce que Pascal ZAIDA voulait dénoncer dans son meeting ? C’est justement l’injustice, la mauvaise gouvernance, l’échec du MPP à gérer le pays, l’autorisation donnée aux spéculateurs fonciers à occuper des milliers d’hectares de terre et qui les vendent, la vie chère, etc. Mais mon ami KA, est-ce que tout celà est faux ? Fait appel à ton fort intérieur et dit-moi avec la sincérité dont je te connais si c’est vraiment faux. Moi en tant qu’ancien je l’ai conseillé de laisser tomber parce que je sais ce qu’ils allaient lui faire, et toi et moi nous avons vécu ces genres d’affres ici et nous avons même goûté le sous-sol de la sécurité où les gens lassaient des messages écrits parfois avec leur sang sur les murs pour les captifs suivants, mais cela ne veut pas dire que pour moi ZAIDA n’a pas raison. Merci mon ami.

      Par Kôrô Yamyélé

      Répondre à ce message

      • Le 25 octobre 2017 à 11:30, par Ka En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

        Oui mon ami et promo Kôrô Yamyélé, les cellules du commissariat Centrale de Ouagadougou, comme de la gendarmerie nationale, en passant par le Conseil de l’Entente, dont le feu Valére Somé notre compagnon de lutte et tant d’autres, ne peuvent nous dire le contraire, étaient pour nous, des habitués à cause de nos critiques fondées sur des argumentations solides suivies des vérités en béton, et qui dérangent les prédateurs au gosier large. ‘’’’’’Je te comprends parfaitement sur les refus et les autorisations a la tête du client en ce qui concerne les marches, et les meetings qui ne finissent pas au pays des hommes intègres.’’’’ Toi et moi nous nous connaissons pour nos positions sans failles en ce qui concerne toute lutte de classes qui vont pour le peuple : Et pour moi, ‘’’’toute lutte de classes, qu’elle vienne d’un têtu comme Zaida, ou d’autres OSC avec des stratèges concrètes a rassembler le peuple, sont des luttes politiques.’’’’ Pour toi et moi, nous le savons parfaitement que la lutte de classes dans notre pays a toujours constitué la force motrice de notre société. Mais comme tu le dis bien, nous avons conseillé ZAIDA, un jeune au meeting a BOBO avec Chantal Compaoré pour le soutien au referendum et le tripatouillage de l’article 37 en 2014, m’ont humilié quand j’ai dit a Zaida face a face de fermer sa gueule et de penser à l’alternance politique avec la jeunesse. A partir de ce jour de 2014, j’ai compris que Pascal Zaida n’est pas un rassembleur, mais un diviseur. Notre CDP a fait 27 ans avec toutes les intempéries pour finir dans une trou noir. Le MPP n’est qu’à sa deuxième année de patinage politique, et tout le monde aura son dernier mot à dire le jour ‘’’J’’’ en 2020. Pour le moment mon cher ami et promo, il faut que nous quittons ce face-à-face mortel pour explorer d’autres voies profitables au peuple et non aux politiques enfermés dans leur égoïsme. Pour que cela soit possible, il faut que des personnes mieux éclairées comme toi et moi, sans les OSC, Les ZAIDA, sortent avec des critiques fondées sur des argumentations solides concernant la mal gouvernance, et pour ceux, comme Zaida qui veulent enfoncer le clou et en profité, montrer la voie au peuple. Si nous aussi, nous nous mettons d’un seule coté, comme donné raison a Zaida, sans penser les raisons de l’autre côté, nous enfonçons d’avantage le clou. Depuis le régime de Blaise Compaoré a nos jours, le jeu politique au pays des hommes intègres se résume en Haine et Vengeance des deux camps mortellement opposés. La seule possibilité de sauver notre pays est de quitter ce face-à-face mortel : Car l’extrémisme exprime la pensée de celui qui n’admet pas qu’on lui oppose une autre manière de penser, comme ZAIDA n’a pas voulu écouté nos conseils, qu’à faire à sa tête pour se faire arrêter. ‘’’’’Une des questions que toi le vieux Kôrô yamyélé le visionnaire, et le Ka doivent se poser, et de savoir, qu’avec tous ces tras-là-là, s’il n y a pas une manipulation politique volontaire pour semer Le désordre et l´anarchie, et ouvrir la porte à tous les abus en poussant chaque individu à obéir à son propre sens de la justice, et non pas à obéir à une justice commune voulu par le peuple : Si j’avance cette idée, c’est qu’on voit Djibril Bassolé et même Gilbert Diendére devant les portes de liberté totale comme tu l’avais prévu dans une de tes critiques fondées sur ce même forum de Lefaso.net.’’’’’ Je te comprends parfaitement, car fermé les gueules de ceux qui veulent dévoilés ce qui ne sont pas à dévoilés, s’appelle ‘’’’une situation de désordre,’’’’’ et qui reste pour le peuple Burkinabé la loi de la jungle qui s’installe à tous les niveaux. En conclusion mon ami et promo, nos gouvernants, comme ceux qui persistent pour enfoncer le clou, utilisent le désordre que nous vivons avec une gouvernance mouta mouta a la queue de caméléon, pour réaliser la plus grande injustice de l’histoire du Burkina. Merci de me lire, et passe voir mon potager

        Répondre à ce message

        • Le 25 octobre 2017 à 16:21, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

          ’’Pour le moment mon cher ami et promo, il faut que nous quittons ce face-à-face mortel pour explorer d’autres voies profitables au peuple et non aux politiques enfermés dans leur égoïsme’’.

          - Très bien dit mon ami et promo KA ! Cette phrase est excellente. Tu as oublié de signaler que le souterrain de la Sûreté nous a vu passé aussi entretemps.

          Par Kôrô Yamyélé

          Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2017 à 12:04, par Adoume En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

      Bonjour, Ka
      Je te respect pour tes interventions dépassionnées et tes analyses qui mettent l’intérêt général au centre au détriment de celui égoïste de la classe politique. Qu’est ce que nous citoyens ordinaires gagnerions si notre pays devenait un far west ?

      Répondre à ce message

      • Le 25 octobre 2017 à 19:48, par Ka En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

        Adoume merci de me lire : Si je m’efforce de faire comprendre aux uns et aux autres de la sortie raté de l’opposition pour soutenir une personne qui essaie de semer les troubles, et profiter à son avantage comme fait Pascal ZAIDA depuis la perte de pouvoir de l’ancien régime, c’est que la critique de l’opposition qui vienne de sa base est faiblement développée pour convaincre un peuple averti, et des gouvernants qui patine pour retrouver leur vraie marque. Ce que cette opposition qui devait être très forte pour rectifier les vraies imparfaits de nos décideurs, avec une sortie de ce genre pour protéger aux yeux du peuple un malfrat qui veut semer les troubles, apparaissent pour tous les intellectuels de notre société averti des difformités inexcusables. Zépherin Diabré qui a côtoyé au départ le pouvoir Blaise Compaoré, sait parfaitement qu’un pouvoir qui veut tout à son avantage, est capable de tout : Quitte à ballonner toutes les critiques objectives émanant des masses, et même la base d’une opposition comme la sienne qui devienne fantôme à cause de la CODER qui le mène du bout du nez. C’est pourquoi notre valeureux et idéologue président Thomas Sankara, le fils de tout l’Afrique disait ceux-ci, ‘’’’’’’Malheur a ceux qui ballonnent leurs peuple, ‘’’’’’ car qui étouffe la critique fondée sur la vérité, lui substitue le culte de la personnalité et les louanges.
        Mon ami Kôrô yamyélé, personne, je dis personne comme nous autres, qui disent tout haut ce que d’autres disent tout bas, ne peuvent oublier le couloir souterrain de la sureté, ou les petits coins des villas du Conseil de L’Entente pendant la révolution avec Blaise Compaoré ministre de justice, et après avec Blaise Compaoré capitaine des affaires de l’état burkinabé.

        Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 22:16, par le pays va mieux En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

    J’étais un défenseur de l’UPC mais je suis très déçu de Zeph. Je croyais que les problèmes internes de ton parti allaient ouvrir tes yeux afin que tu vois tes vrais ennemis (CDP). Comment un vrai démocrate peut oser défendre ce bandit de Zaida ? N’est ce pas lui qui a multiplié les conférences de presses pour cautionner la modification de l’article 37 que toi tu combattais ? Je regrette d’avoir convaincu des camarades pour voter pour UPC. Si je comprend Zaida agit à votre nom. sinon je ne comprend pas qu’un Burkinabé cautionne cet incivisme. Si l’opposition que tu incarnes a fait son meeting à la maison du peuple après obtention d’une autorisation de la mairie, ce n’est pas un tel bandit, ennemi du peuple qui va défier l’autorité.

    Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2017 à 10:29, par "LE VIEUX" En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

      TU N’AS JAMAIS ETE DEFENSEUR DE L’UPC. RESTE LÀ OÙ TU ES !
      A L’UPC LES GENS SONT LUCIDES ET SEREINS. LES DECISIONS SONT PRISES A-TÊTE-REPOSÉE.
      EN QUOI DICK MARKUS EST PLUS BURKINABÈ QUE ZAÏDA ?
      ZEPH EST UN GRAND-HOMME-POLITIQUE ET UN INTELLECTUEL MONDIALEMENT RECONNU. IL EST DIFFERENT DES CDRs-LOCAUX SANS REPÈRES ET EXCITÉS QUI SONT ENTRAIN DE TRIMBALER LE BURKINA DANS UN GOUFFRE SANS FOND.

      Répondre à ce message

  • Le 24 octobre 2017 à 22:23, par mytibketa En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

    Et c’est parti pour un autre round de déstabilisation du pouvoir par l’opposition toute confondue.Je vous jure en mille que si le procès des généraux a lieu et qu’il faille les condamner et non les exécuter en quati mini comme du temps de Blaise vous aurez sur votre route cette même opposition qui parlera d’injustice. Maintenant comment sortir Zaïda du pétrin dans lequel l’ont envoyé ses commanditaires. Ils leur faut faire plus de bruits et pourquoi pas des marches. Ecoutez,ils n’ont que ça à faire entrainant avec eux Zéphirain qui est maintenant convaincu qu’une fois de plus il ne verra pas kossiam en 2020. Foi de tous les oracles qui la dessus sont unanimes.Les djihadistes (leurs amis aux frontières) il faut allumer le feu au centre. Erreur, après la maco il faut envisager autre chose pour ceux qui persistent et signent dans leur volonté de troubler la quiétude du peuple burkinabe. En cela, la pratique Compaoré(ni vu ni connu) ne semble t-il pas être la meilleure formule en pays très démocratique.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2017 à 00:29, par YIRMOAGA En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

    Enfin, les honnêtes citoyens commencent à voir l’erreur commise par Jeph ? Pourquoi ne pas aller avec le MPP au début des choses que de s’aligner avec............ pour toujours être chef de fil...? Voilà que la CODER est créée pour se démarquer du chef de fil ? Ses partisans ont raison de se démarquer de sa haine viscérale ? Lui qui disait que le MPP voulait voler sa victoire avant les élections comme si les votants étaient pour lui ? S’il participait au pouvoir du MPP, si ça ne va pas, il quittait tout bonnement et les gens allaient le comprendre dans sa lutte ? Mais vouloir s’aligner avec ceux qu’il a contribué à déstabiliser....., les mêmes qui ont fabriqué ZAIDA et instrumentaliser pour porter un coup dur au MPP, pourtant les mêmes négocient en sourdine pour participer et prôner ainsi la réconciliation ??? Jeph, j’ai pitié pour toi. Tu n’es pas politique et tu le sera jamais ? Si Tu penses que le CDP et consort vont te porter au pouvoir, jamais ? Si tu collaborais avec le MPP, tu allais être proche , avec les aire-ment du MPP ? Bref, il sera mieux de mettre fin à ta carrière politique, vu que tes députés vont bientôt te lâcher à 70/100.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2017 à 06:50, par Babloss En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

    Les gas, il faut arrete de deconner. Zaida a manque a la loi et il doit etre traite comme tel. Vrai il a provoque mais le laisser faire aurai donne un mauvais signal. Il faut juste le garder au frais quelques temps, ca lui changera les idees.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2017 à 08:13, par Kirikou En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

    Si ce qu’on dit de Simon est réel, il n’a qu’à aller faire la même chose au sahel, comme il connait calach, il doit aller loger à Nassoumbou pour se mettre dans la danse làbà . C’est pas à Ouaga cici qu’on se fait entourer d’hommes de sécurité pour faire wourou tout en sachant qu’on va pas laisser on va le faire. La route du sahel est ouverte et a besoin de supers braves.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2017 à 08:44, par Le COMBATTANT En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

    Le ministre de la sécurité est responsable de cette situation, c’est lui qui a manigancé tout cela, aucun commerçant digne de la profession ne peut être d’accord avec ce régime actuel, parce que rien ne va. Je me demande comment Blaise COMPAORE a pu laisser ces malfrats pendant tout ce temps.
    Ce qui est sûr il appartient à nous les voltaïque de terminer la révolution. Simon COMPAORE saura qui nous sommes, déjà qu’il ne tient que sur un seul pied.
    Il a fait dilapidé l’argent de la commune en faisant ramasser inutilement les pneus des pauvres mécanos il doit rembourser cela le plus vite possible.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2017 à 08:45, par L’Ogust En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

    Zéphirin DIABRE me déçoit. Son attitude est la parfaite illustration de l’adage qui dit que
    " mieux vaut être seul que d’être mal accompagné". Cette déclaration de l’opposition
    politique est un concentré de masturbation intellectuelle et d’ équilibrisme politique.
    L’ opposition politique "...invite le CED à agir dans le respect strict des obligations du cadre
    républicain, pour ne pas fournir au pouvoir du MPP des prétextes pour une répression du
    mouvement démocratique". Traduction en français facile : le CED a violé les obligations du
    cadre républicain ; a violé la loi, et le MPP a profité pour sévir.
    A moins d’une mauvaise foi manifeste, comment exiger "...la libération pure et simple de
    monsieur Pascal ZAIDA et ses camarades embastillés" ; des personnes qui ont violé les
    obligations du cadre républicain ? L’opposition politique burkinabè est-elle pour une
    impunité à géométrie variable ?
    Dans la déclaration il est question de " Cette répression qui rappelle de douloureux
    souvenirs à beaucoup de démocrates...". Mr Zéphirin DIABRE, vos amis du CFOP
    Achille Tapsoba et Gilbert N OUEDRAOGO ont-ils des souvenirs douloureux des
    répressions des 30 et 31 octobre et du coup d’Etat manqué ?
    C’est insulter la mémoire de nos martyres que de faire un parallèle entre les répressions des 30 et 31 octobre et du coup d’Etat manqué, et une supposée répression dont auront
    été victimes Pascal ZAIDA et ses comparses ;des violeurs des obligations du cadre
    républicain !

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2017 à 08:47, par Le COMBATTANT En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

    Le ministre de la sécurité est responsable de cette situation, c’est lui qui a manigancé tout cela, aucun commerçant digne de la profession ne peut être d’accord avec ce régime actuel, parce que rien ne va. Je me demande comment Blaise COMPAORE a pu laisser ces malfrats pendant tout ce temps.
    Ce qui est sûr il appartient à nous les voltaïque de terminer la révolution. Simon COMPAORE saura qui nous sommes, déjà qu’il ne tient que sur un seul pied.
    Il a fait dilapidé l’argent de la commune en faisant ramasser inutilement les pneus des pauvres mécanos il doit rembourser cela le plus vite possible.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2017 à 08:48, par Le COMBATTANT En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

    Le ministre de la sécurité est responsable de cette situation, c’est lui qui a manigancé tout cela, aucun commerçant digne de la profession ne peut être d’accord avec ce régime actuel, parce que rien ne va. Je me demande comment Blaise COMPAORE a pu laisser ces malfrats pendant tout ce temps.
    Ce qui est sûr il appartient à nous les voltaïque de terminer la révolution. Simon COMPAORE saura qui nous sommes, déjà qu’il ne tient que sur un seul pied.
    Il a fait dilapidé l’argent de la commune en faisant ramasser inutilement les pneus des pauvres mécanos il doit rembourser cela le plus vite possible.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2017 à 08:50, par Bougoumbarga En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

    Chacun prêchant dans sa Chapelle, on ne saurait refuser à l’Opposition une telle réaction car elle-même est dans le collimateur pour ses prochaines manifestations. Cependant, ce que le Pouvoir du jour devait comprendre pour ne pas se laisser piéger ainsi, c’est que le but poursuivi par Zaïda, son CED et surtout le CDP qui est la base de l’Action était une simple provocation devant amener le Pouvoir à l’erreur. Et c’est ce quil viennent d’avoir. L’Opposition dans le souci de respect de la Solidarité au sein du CFOP ne pouvait faire rien d’autre chose que d’agir ainsi. Piégé sévèrement donc, ceux qui se trouvent en face devront trouver une/des solutions pour arrêter cette chose-là. Mais pour le peu qu’on puisse dire, l’Opposition dans sa grande totalité devrait s’ériger contre l’affront on ne peut plus clair fait à "l’Autorité de l’Etat" qu’il faudrait restaurer nécessairement et surtout le "Civisme" qui est en train de prendre du large qu’il faudrait impérativement faire revenir dans le pays. Aussi, à nos autres frères du CFOP nous suggèrerons de s’éloigner de tels comportements car, si d’aventure un jour ils passaient à la Commande, alternance aidant, ils se retrouveront face à ces problèmes. Et là, Dieu seul sait ce quelles seront les solutions qu’ils pourront apporter pour arrêter la chose qui sera vieille de l’époque où, en tant qu’Opposants, ils ont été les réels précurseurs. Attention, le CDP est une Hydre à plusieurs têtes. Méchant, dangereux et manquant de réalisme et de compréhension n’ayant de soucis que d’empêcher le pays de tourner en rond. Ainsi, ils veulent pour ce faire nous faire croire que sans "Eux", personne dans ce pays n’est à même de diriger le pays. Pourtant, les 27 ans de Pouvoir nous ont été pour un Exemple qu’on oubliera de si tôt. Quelle malhonnêteté et mauvaise foi.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2017 à 08:51, par YAAM SOBA En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

    Merci au chef de file de l’opposition politique du Burkina pour cette dénonciation. Pascal Zaida est avant tout un citoyen burkinabé qui a des droits. Pourquoi favoriser certaines OSC sont favorisées et certaines sont marginalisées ?

    Les 3 premiers articles de la constitution corroborent avec les arguments du CFOP :
    Article premier

    Tous les Burkinabè naissent libres et égaux en droits.

    Tous ont une égale vocation à jouir de tous les droits et de toutes les libertés
    garantis par la présente Constitution.

    Les discriminations de toutes sortes, notamment celles fondées sur la race,
    l’ethnie, la région, la couleur, le sexe, la langue, la religion, la caste, les
    opinions politiques, la fortune et la naissance, sont prohibées.

    Article 2

    La protection de la vie, la sûreté, et l’intégrité physique sont garanties.

    Sont interdits et punis par la loi, l’esclavage, les pratiques
    esclavagistes, les traitements inhumains et cruels, dégradants et humiliants, la
    torture physique ou morale, les sévices et les mauvais traitements
    infligés aux enfants et toutes les formes d’avilissement de l’Homme.

    Article 3

    Nul ne peut être privé de sa liberté s’il n’est poursuivi pour des faits prévus et
    punis par la loi.

    Nul ne peut être arrêté, gardé, déporté ou exilé qu’en vertu de la loi.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2017 à 09:13, par NORIN En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

    Très déçu de l’opposition ! Je me demande si ces politiciens veulent le bien de ce pays. Pourquoi réclamer une démocratie partielle. Je pense qu’il y a lieu de lire et comprendre tous les articles de la Constitution au lieu de se fier à l’interprétation d’un seul article.
    Peut-on gouverner sans autorité ?
    Non au désordre !
    Que Dieu nous vienne en aide !

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2017 à 10:06, par Verité En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

    A travers cette attitude du MPP, on finira par faire de Pascal ZAIDA un héro à moindre frais c’est erreur de la part du MPP. Simon compaoré doit revoir sa copie. Avec son age il doit éviter ces comportements enfantins. Je suis sincèrement déçu de lui

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2017 à 10:11, par s En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

    tous les députés de l’upc n’ont qu’à fuir et laisser ce traitre de l’insurrection.

    Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2017 à 11:19, par "LE VIEUX" En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

      LE VRAIT INSURGÉ C’EST ZEPH AVEC SON "FOCAL" EN 2009 SUIVI DES MARCHES-MEETING DEPUIS 2012 ET QUI A DEFIÉ LE "PUISSANT" BLAISE. PENDANT CE TEMPS, VOTRE ROCK EN PERSONNE PRESIDENT DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE DECLARAIT EN 2012 QUE LA REVISION DE L’ARTICLE 37 EST LEGALE ET QUE PERSONNE NE PEUT FAIRE PARTIR BLAISE PAR DES MARCHES. LES IMAGES EXITENT.
      EN CE QUI CONCERNE LES 13 DEPUTÉS, SACHE QUE CET ACTE A FAIT GRANDIR L’UPC EN TEMOINS LES REACTIONS SPONTENNÉES DES MILITANTS DES PROVINCES CONCERNÉES.

      Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2017 à 10:13, par L’Ogust En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

    Kôrô Yamyélé, il est question ici de la déclaration de l’opposition politique à propos
    du cas Pascal ZAIDA. Vous vous engluez dans une diarrhée écrite contre Simon
    Compaoré. Où est le rapport ?
    Décidément, vous avez besoin de nos prières !

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2017 à 10:17, par Camarade Fousséni En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

    Il faut retenir que le rôle du CFOP tout comme de la majorité est de :
    - contribuer au développement de l’esprit démocratique ;
    - respecter la Constitution et les institutions ;
    - défendre les intérêts supérieurs de la Nation ;
    - cultiver la non-violence comme forme d’expression démocratique ;
    - promouvoir la concertation directe dans le cadre d’un dialogue politique sur les questions d’intérêt national.
    Pour conclure Zéphirin Diabré n’a pas fait cette déclaration au nom d’un parti politique, mais il l’a fait plutôt en tant que porte-parole d’une institution républicaine régie par nos textes et nos lois.
    Toutes mes félicitations au CFOP qui se préoccupe des libertés individuelles des citoyens en bon père de famille !

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2017 à 11:43, par Nikiema En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

    C’est au Burkina Faso que tu verras deux catégories de citoyens : les patriotes et les ennemis du peuple ! Comment se fait-il que d’autres OSC aient le droit de manifester sans autorisation préalable de la commune, tandis que certains sont interdites de manifester malgré les demandes faites en bonne et due forme ? Pascal Zaida est un citoyen burkinabé comme Dick Marcus et Smockey, donc il a le droit de manifester comme eux ! Le régime Kaboré est au deçà des attentes du Burkina nouveau parce qu’il se comporte de manière partisane et partiale. Le cas de l’arrestation de zaida en est un exemple et c’est dommmage car c’est une réculade démocratique ! Il faut que Roch se réveille sinon les même causes produiront les mêmes effets !

    Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2017 à 18:59, par Le Vigilent En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

      Mr Nikiema, Oui, le memes causes produisent les memes effets. Dites moi ce que Rock a fait qui soit comparable a ce que Blaise a fait dans ce pays. Rock a-t-il fait massacrer ses anciens compagnons, ses anciens collaborateurs et ses adversaires ? non. Rock a-t-il protégé des gens qui ont fait tuer et bruler des citoyens Burkinabe ? Rock a-t-il engage des soldats Burkinabe dans des guerres civiles dont les instigateurs ont ete parraines par lui ? Rock a-t-il soutenu des rebellions armees dans les pays voisins ? Rock a-t-il soutenu et protégé des dirigeants d’une rebellion armee qui ont seme le caho dans un pays voisin et qui par reaction a sa perte du pouvoir sont entrain de massacrer les populations du Sahel Burkinabe ?
      Compraison n’est pas raison ! La pire des sanctions que le people Burkinabe pourra administrer a Rovk, c’est de ne plus lui accorder son suffrage en 2020. Rock n’aura aucune raison de fuire le Burkina Faso et/ou de changer de nationalite pour echapper a la justice de son pays. Il circulera librement partout a travers le Burkina et recevra les honneurs dus a son statut d’ancien chef d’Etat. Il n’aura aucune raison de travailler a destabilizer son pays pour montrer que personne d’autre que lui ne peut diriger ce pays.

      Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2017 à 12:02, par en verité je vous le dis En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

    Burkina yaaakooo.Autant ne plus demander une autorisation pour un meeting et manifestations puisque chacun est libre et on est dans la démocratie .Il faut faire la différence entre manifestation d’humeur et meeting.Lorsque zaida et ses camarades dans leur manifestation d’humeur face pour exiger de la mairie l’autorisation ont ils été arrêtés. les osc qui ont manifestés contre la liberté ont elles été à la justice militaire exiger cela .Dépassionnons le débat si toute fois avec cette défiance zaida n’a pas été arrêté on ne devait plus parler de démocratie mais plutôt d’anarchie.Si vous avez suivi l’interview de l’ami de zaida il était prêt à renoncer à sa démarche mais il a été réconforté par un coup de fils.Pour démasquer ceux qui tirent les ficels ie les tapis dans l’ombre le juge doit vérifier les coups de fil et exiger à ce que ces individus prennent en charge la famille de zaida.Ces OSC CFOP CODER... si elles veulent connaitre l’état de droit n’ont qu’à sortir sans autorisation aller faire une marche meeting à la place de la nation après avoir défier l’autorité pour exiger la libération de zaida et cie .elles sauront que la révolution reste à terminer.Pourquoi elles n’ont accompagné zaida dans son meeting c’est facile de s’asseoir chez soi pour d’écrire pour dénoncer.zaida au moins est resté dans sa logique et savait ce qui l’attendait.En dehors de Thom Sankara et Djédjéré et Zida tous les hommes au burkina sont des poltrons regardez leurs comportements c’est l’argent et les fesses .
    Heureusement que les jeunes commencent à comprendre personne n’est prêt pour sortir se faire tuer pour que des gens se la coule doucement avec leur famille.
    à l’allure ou vont les choses il faut que les femmes se lèvent pour libérer le pays en 2020 on ne veut plus un homme comme chef d’état.Les femmes commencez à vous organiser l’ONU va vous soutenir ne laissez aucun homme vous influencez

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2017 à 13:34, par Ka En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

    Oui mon ami et promo Kôrô Yamyélé, les cellules du commissariat Centrale de Ouagadougou, comme de la gendarmerie nationale, en passant par le Conseil de l’Entente, dont le feu Valére Somé notre compagnon de lutte, et tant d’autres, ne peuvent nous dire le contraire, étaient pour nous, des habitués à cause de nos critiques fondées sur des argumentations solides suivies des vérités en béton, et qui dérangaient les prédateurs au gosier large.

    ‘’’’’’Je te comprends parfaitement sur les refus et les autorisations a la tête du client en ce qui concerne les marches, et les meetings qui ne finissent pas au pays des hommes intègres.’’’’ Toi et moi, nous nous connaissons pour nos positions sans failles en ce qui concerne toute lutte de classes qui vont pour le peuple : Et pour moi, ‘’’’toute lutte de classes, qu’elle vienne d’un têtu comme Zaida, ou d’autres OSC avec des stratèges concrètes à rassembler le peuple, sont des luttes politiques.’’’’
    Pour toi et moi, nous le savons parfaitement que la lutte de classes dans notre pays a toujours constitué la force motrice de notre société. Mais comme tu le dis bien, nous avons conseillé ZAIDA, un jeune au meeting à BOBO avec Chantal Compaoré et Salia Sanou pour le soutien au referendum et le tripatouillage de l’article 37 en 2014, m’ont humilié quand j’ai dit à Zaida face à face de fermer sa gueule et de penser à l’alternance politique avec la jeunesse. A partir de ce jour de 2014, j’ai compris que Pascal Zaida n’est pas un rassembleur, mais un diviseur.

    Notre CDP a fait 27 ans avec toutes les intempéries pour finir dans un trou noir. Le MPP n’est qu’à sa deuxième année de patinage politique, et tout le monde aura son dernier mot à dire le jour ‘’’J’’’ en 2020. Pour le moment mon cher ami et promo, il faut que nous quittons ce face-à-face mortel pour explorer d’autres voies profitables au peuple et non aux politiques enfermés dans leur égoïsme. Pour que cela soit possible, il faut que des personnes mieux éclairées comme toi et moi et tant d’autres, sans les OSC, les ZAIDA, sortent avec des critiques fondées sur des argumentations solides concernant la mal gouvernance, et pour ceux, comme Zaida qui veulent enfoncer le clou et en profité, et montrer la voie au peuple.
    Si nous aussi, nous nous mettons d’un seule coté, comme donné raison a Zaida, sans penser les raisons de l’autre côté, nous enfonçons d’avantage le clou. Depuis le régime de Blaise Compaoré a nos jours, le jeu politique au pays des hommes intègres se résume en Haine et Vengeance des deux camps mortellement opposés. La seule possibilité de sauver notre pays est de quitter ce face-à-face mortel, dont l’extrémisme exprime la pensée de celui qui n’admet pas qu’on lui oppose une autre manière de penser, comme ZAIDA n’a pas voulu écouté nos conseils, qu’à faire à sa tête pour se faire arrêter est de ne pas se ranger du coté de qui que ça soit, mais faire la part des choses.

    . ‘’’’’Une des questions que toi le vieux Kôrô yamyélé le visionnaire, et le Ka doivent se poser, et de savoir, qu’avec tous ces tras-là-là, s’il n y a pas une manipulation politique volontaire pour semer le désordre et l´anarchie, et ouvrir la porte à tous les abus en poussant chaque individu à obéir à son propre sens de la justice, et non pas à obéir à une justice commune voulu par le peuple ?’’’’’
    Si j’avance cette idée, c’est qu’on voit Djibril Bassolé et même Gilbert Diendére devant les portes de liberté totale comme tu l’avais prévu dans une de tes critiques fondées sur ce même forum de Lefaso.net.

    Je te comprends parfaitement, car fermé les gueules de ceux qui veulent dévoilés ce qui ne sont pas à dévoilés, s’appelle ‘’’’une situation de désordre,’’’’’ et qui reste pour le peuple Burkinabé la loi de la jungle qui s’installe à tous les niveaux.
    En conclusion mon ami et promo, nos gouvernants, comme ceux qui persistent pour enfoncer le clou, utilisent le désordre que nous vivons avec une gouvernance mouta mouta a la queue de caméléon, pour réaliser la plus grande injustice de l’histoire du Burkina. Merci de me lire, et passe voir mon potager.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2017 à 15:01, par moi meme En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

    J ai l impression que certains se pressent sur leurs claviers afin de critiquer les rections des gens je veux avant tout dire aux partisans du parti au pouvoir et ses allier que ici, on veut juste débattre si la raison de l arrestation . Sans manquer respect au pouvoir en place, qui du temps du CDP, de la Transition un maire ou délégué spécial a fait arrêté parce que cette personne veux manifester. je veux profiter vous dire de demander a vos mentor de prendre le soin de faire de la sorte qu on fasse une semaine sa attaque dans nos frontières. si vous parler de sécurité, aller au nord, dans le sahel. labas les populations sont plus dans l insécurité. SVP, ne faites faire a Rock les mêmes erreurs de Blaise, lui dire que tout est rose alors que le pays saigne.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2017 à 15:23, par MAXWELL En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

    C’est dommage que dans ce désordre orchestré personne n’ai pensé à se rapprocher de la mairie pour savoir réellement ce qui s’est passé entre le jour où elle a accordé l’autorisation et celui dont il a changé d’avis. Jamais sur la toile je n’ai vu autant demander pardon à une personne à cause d’une manifestation qu’il veut tenir. On a dit à Zaïda, même si tu as raison à 200%, ne t’avise pas à tenir la manifestation sans autorisation car cela s’appelle défier l’autorité de l’état et cela n’est pas admissible dans un état de droit. Zaïda a dit que même s’il va mourir il va tenir la manifestation donc qu’il assume ce qui est arrivé. S’il ne connaissait pas les conséquences de sa défiance vis à vis de la loi on peut dire qu’il a été surpris. Il a dit je connais les sanctions que la loi prévoit mais je m’en fous j’organise mon meeting piannnn !!!!advienne que pourra. Donc le juge aussi a pris son code et a appliqué piannnnn ce qui est prévu par la loi. Maintenant qu’un citoyen sur 18 millions choisi de jouer au hors la loi et se retrouve à subir la rigueur de la loi, il s’en trouve pour crier au recul des libertés publiques et de la démocratie.
    Question à Monsieur Diabré : s’il n’avait pas obtenu l’autorisation de tenir son meeting à la maison du peuple, allait-il passer outre l’autorité ? Pourquoi encourager de tel comportement ? Ne rentrons pas dans la logique de pourquoi les autres et pas lui ? Chaque dossier est individuel et géré en fonction des éléments du dossier. Qu’est ce que Zaïda voulait dire qu’on a jamais entendu ? Donc de mon point de vu la cause de l’interdiction n’est sûrement pas ce qu’il voulait dénoncer.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2017 à 20:53, par WALAYE En réponse à : Arrestation de Pascal ZAIDA : L’Opposition politique condamne un recul démocratique

    Vraiment ZEPH deçoit de plus en plus. Même si vous n’êtes pas juriste, en tant que prétendant au pouvoir vous devez savoir que ce n’est parce que des OSC ont marché sans autorisation que Pascal ZAÏDA a le droit de défier l’autorité. A vous entendre, c’est si un criminel tue et n’est pas arrêté nous avons tous le droit de tuer ! Si un voleur vole et n’est pas arrêté alors nous avons tous le droit de voler etc...... Non monsieur. Votre combat devrait être d’amener le pouvoir à sanctionner ceux qui ont marché sans autorisation et non de libérer ceux qui ont osé défier l’autorité.
    Quand à notre KORO YAMYELE, vraiment il déçoit de plus en plus avec sa haine dont nous n’avons pas pourquoi pour le soutenir au cas où.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés