Commune rurale de Tangaye : Le programme spécial d’électrification rurale lancé par le président du Faso

lundi 23 octobre 2017 à 01h30min

Ce samedi, 21 octobre 2017, dans la commune rurale de Tangaye, province du Yatenga, et sous le très haut patronage du président du Faso, Roch Kaboré, a eu lieu la cérémonie officielle de lancement du programme spécial d’électrification rurale, financé par la Banque Mondiale

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Commune rurale de Tangaye : Le programme spécial d’électrification rurale lancé par le président du Faso

Le programme spécial d’électrification de localités rurales, voulu par le président du Faso, Roch Kaboré, à travers la mise en œuvre du Plan National de Développement Economique et Social(PNDES), comprend tout un ensemble de projets et concerne l’électrification de 822 localités dont 189 sur financement de la Banque Mondiale.

L’une des tranches de ce programme financé par la Banque Mondiale, est réalisée avec l’appui du PASEL (Projet d’Appui au Secteur de l’électricité) et prévoit s’étendre sur toutes les 13 régions du Burkina.

Le lancement officiel de cette tranche qui s’est déroulé dans la commune rurale de Tangaye, province du Yatenga, située dans la région du Nord, a rassemblé les premières personnalités politiques du pays et de la région, des leaders coutumiers et religieux, les populations de la localité.

Mis en œuvre par le Fonds de Développement de l’Electrification (FDE), ledit projet permettra, à en croire le ministre de l’énergie, Alfa Oumar Dissa, d’impulser le développement économique et d’améliorer les services de santé, administratifs et éducatifs dans ces 189 localités.

L’alimentation de ces localités, qui se fera soit par liaison au réseau national interconnecté, soit par systèmes hybrides (PV/Diésel), et par systèmes solaires de type ménage, contribuera à fournir un service électrique aux abonnés de revenus moyens. Ainsi, pour acquérir un branchement de 3 Ampères, les abonnés ruraux n’auront à débourser que 6000 F.

En terme d’innovation au niveau de la gestion, l’on note l’introduction du système à prépaiement avec les nouveaux modes de vente utilisant les réseaux des opérateurs de téléphonie mobile.

Pour le ministre, ces nouvelles mesures pourront permettre, de lutter efficacement contre la fraude et d’améliorer le recouvrement des factures de consommation d’électricité.

La mise en œuvre des travaux, avance Alfa Oumar Dissa, aura la capacité de raccorder en 2018, 22 000 ménages, de créer au moins 1 500 emplois directs. Et va consister en la construction de plus de 1 500 km de lignes électriques, de 340 postes de transformation et 22 000 raccordements. Le tout pour un coût global des travaux à hauteur de 25 milliards FCFA. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Tambi Serge Pacôme Zongo (Stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés