L’intrapreneuriat : Une solution d’initiative d’entreprise

vendredi 18 août 2017 à 00h45min

Travailler dans une entreprise, avoir un salaire peut souvent éloigner d’initiatives d’entreprenariat. Cependant, il existe dans les pays européens un concept pour encourager l’idée d’entreprenariat au sein de l’entreprise. Ce concept est l’intrapreneuriat. L’idée moins connue en Afrique pourrait pourtant booster les performances des entreprises grâce aux intrapreneurs. En effet, l’intrapreneuriat est une vraie façon de mener des projets et d’innover en entreprise.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
L’intrapreneuriat : Une solution d’initiative d’entreprise

En 2016, le concept a fêté ses 40 ans ! Créé par l’Américain Ginford Pinchot, il est censé « permettre à la grande entreprise de mieux saisir les opportunités que son inertie naturelle laisserait passer », explique le spécialiste Gilles Teneau, dans Le concept d’intrapreneuriat.

L’intrapreneur est le membre d’une grande entreprise qui, en accord avec elle et tout en restant salarié de son entreprise, possède un projet viable intéressant l’entreprise et qu’il peut réaliser en son sein. Il est celui qui transforme une idée en activité rentable dans une organisation.

En exemple, Paul Buchheit, développeur chez Google a créé Gmail grâce à l’intrapreneuriat.

L’intrapreneuriat présente plusieurs avantages en petit groupe : il peut mobiliser les personnes ad hoc en interne et en externe et les ressources requises ; détecter les opportunités d’affaires dans son environnement immédiat ; prendre des raccourcis pour faire évoluer rapidement le projet et tenir les délais.

Mais avant de créer la petite équipe créative et dynamique qui fera le produit ou le service capable de booster l’activité de l’entreprise, plusieurs critères doivent être réunis. Il faut aussi préciser que la démarche ne viendra pas forcément de l’entreprise elle-même. Il est d’ailleurs plus probable que ce soit une initiative individuelle…

A cet effet, n’attendez pas les autres pour démarrer de nouveaux projets, ou votre patron pour vous en confier. Si vous avez des idées, prenez les devants et développez-les vous-même en parallèle de votre activité au sein de l’entreprise », conseille le think thank belge spécialisé en intrapreneuriat, Startup Shelter. Une fois le projet validé, vous devrez fédérer une équipe sinon, le projet risque d’achopper.
L’intrapreneuriat est souvent porté par un salarié, qui doit être assez expérimenté, et devra s’armer de persévérance.

À la différence d’une start-up, l’intrapreneuriat offre plus de sécurité mais beaucoup de responsabilités. Le produit/service devra être viable économiquement, et apporter de la valeur ajoutée à l’entreprise. Vous serez donc d’autant plus jugé sur votre projet que vous l’aurez incarné.

L’idée développée peut avoir un tel potentiel que son porteur veuille en profiter pleinement. À l’inverse, un mauvais encadrement de l’entreprise peut compromettre le projet.

Haoua Touré
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés