Burkina Faso : L’A.R.C.N, un appel aux patriotes déterminés ... !

LEFASO.NET | Par Oumar OUEDRAOGO • mercredi 2 août 2017 à 00h48min

« Eveil des consciences pour une responsabilisation plus accrue de chaque citoyen » et « renaître tous Burkinabè et fiers d’appartenir à la nation des hommes intègres ». C’est la raison de la création de l’association pour la renaissance d’une citoyenneté nouvelle (A.R.C.N). Face à une société en proie à une crise de valeurs, des ‘’sages’’ ont décidé de donner de la voix, en appelant à la restauration de l’intégrité à travers l’organisation sus-mentionnée. Les responsables ont tenu une conférence de presse ce mardi, 1er août 2017 à Ouagadougou pour lancer l’association et dévoilé ses contours.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Burkina Faso : L’A.R.C.N, un appel aux patriotes déterminés ... !

L’A.R.C.N est donc une organisation de la société civile avec pour seul combat, celui d’un retour à l’intégrité. Elle se veut un regroupement de citoyens déterminés à redonner un souffle nouveau au Burkina par la recherche d’hommes et de femmes à même de servir pour les générations montantes et à venir. Pour les responsables de l’organisation, faute de n’avoir pas trouvé de repères, la jeunesse s’est jetée dans une pagaille idéologique engendrant l’irresponsabilité et l’incivisme actuel.

Pour le président de l’A.R.C.N, Mousbila Sankara, de nombreux filles et fils du Burkina méritaient bien d’être promus de par les valeurs qu’ils ont incarnés et défendus. « Le capitaine Thomas Sankara, dont l’exemple de vie et de gouvernance méritaient d’être enseignés dans nos instituts de formation, a été froidement assassiné un soir du 15 octobre 1987 pour une prétendue rectification de notre révolution du 4 août 1983 dans le sens de l’approfondir. Où en est-on avec cet approfondissement ? Son dossier attend toujours d’être jugé. (…). Le général Yacouba Isaac Zida, dont le courage et la loyauté envers son peuple ont été prouvés le 31 octobre 2014, est aujourd’hui radié de notre armée, alors que si ce vaillant patriote n’avait pas pris ses responsabilités ce jour-là, la courbe de l’histoire aurait été autre. Seul survivant de notre courte liste, il mérite toute notre protection », magnifie M. Sankara. Selon M. Sankara, Yacouba Isaac Zida est celui-là qui a évité que les Burkinabè se tirent dessus après le départ de Blaise Compaoré. Il a également accepté de céder le pouvoir à un civil et a organisé des élections qui ont rétabli un pouvoir démocratique.

Pour lui, malgré les insuffisances qu’on peut reconnaître en tout être humain (‘’nous ne disons pas qu’il est un ange’’), M. Zida mérite d’être aligné au rang des grands hommes de ce pays. ‘’Zida a, lui au moins, remis sa parcelle (affaire parcelle SONATUR de Zida à Ouaga 2000, ndlr), mais il y a quelques mois, l’Assemblée nationale a fait cas de parcelles mal acquises que celle de Zida. Combien ont été remises ...?’’, tient-il pour entre autres exemples. Il souligne par-là également, la nécessité donc de reconnaître les valeurs des hommes pendant qu’ils sont encore vivants.

« Yacouba Isaac Zida, seul survivant de notre courte liste, mérite toute notre protection »
Entouré de membres de l’organe dirigeant de l’association, Mousbila Sankara reste certain que le sort réservé aux figures de valeurs que le pays a connues a arraché à la jeunesse, tous repères.

« Nos élites s’étant lancées aujourd’hui dans une compétition éhontée de détournements de Fonds publics, à la course effrénée pour l’occupation des postes politiques et administratifs alors que pendant ce temps, nos enfants subissent une éducation quasi-inadaptée à leur insertion sociale et professionnelle. Ne soyons donc pas étonnés, que nos jeunes gens soient désœuvrés, contraints au meilleur des cas à l’oisiveté et au pire à s’adonner à l’alcool, à la prostitution, à la drogue, à la criminalité et même au terrorisme », diagnostique le président de l’A.R.C.N. Forts de leurs observations, les responsables de l’organisation sont parvenus à la conclusion que l’espoir engendré par l’insurrection et la gestion patriotique de la transition ont fait place à une gestion interrogatrice d’un lendemain incertain marqué par des grèves et sit-in, expression réelle du malaise dans la gouvernance du pays.

« Nous savons tous cependant que lorsqu’un pays atteint un tel niveau de souillure historique, de paupérisation alarmante, de gabegie rampante, de gestion approximative dans une vision douteuse, la sagesse commande que des voix courageuses et dignes apportent la lueur d’espoir aux millions de ‘’sans voix’’ que l’indignité personnalisée en gouvernance traîne vers l’abîme et la poubelle de l’histoire », mâte le président, Mousbila Sankara, pour qui, en lançant cette structure donc, il s’agit de sonner le regroupement de tous les patriotes déterminés à faire du Burkina, un grand chantier de développement au profit de tous.

« Où qu’ils soient, nous irons les chercher, ces patriotes, pour qu’ils viennent accomplir leur destin qui est aussi celui de la nation. Burkinabè des campagnes, des villes et de la diaspora, patriotes contraints au silence ou à l’exil, le salut viendra de vous, de quelqu’un d’entre vous, de chacun d’entre vous et de nous tous certainement », appellent les dirigeants de l’ARCN.

L’association prône une société respectueuse des mœurs (valeurs éthiques et morales) et de l’environnement (le cadre de vie). Pour cela, elle compte articuler sa lutte autour de trois axes : « ’’Nos clairières’’, caractéristiques de notre milieu sahélien seront reboisées à travers la généralisation de la pratique de demi-lune. Nos réserves et nos bandes vertes seront reconstituées. ‘’Le patrimoine national’’ dilapidé par des prédateurs déguisés en hommes politiques ou en hommes d’affaires sera reconstitué à travers les examens sans complaisance de tous les dossiers y relatifs. ‘’Notre armée’’ sera placée au centre de nos actions en raison de la destinée glorieuse à laquelle nous la destinons. S’il s’avère nécessaire, nous mettrons en place un système juridictionnel adapté à notre nouvelle réalité ».

L’A.R.C.N pointe également un système qui appelle à la rénovation, pour mettre fin à « cette série de formation de chômeurs en place depuis une trentaine d’années ». Elle requiert également la consolidation de l’identité nationale et la promotion de la méritocratie au détriment de la « médiocratie ».

L’ARCN se forge un creuset et vivier propices au développement de la nouvelle génération, par notamment une jeunesse qui assumera son rôle de fer de lance de la construction nationale. D’ores et déjà, l’association envisage une conférence publique à l’Université sur l’avenir du Burkina et la plantation et la promotion de plantes alimentaires tels le karité, le kapokier, le tamarinier, le néré, etc.

Oumar L. Ouédraogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 2 août à 07:05, par Zemosse
    En réponse à : Burkina-Faso : L’A.R.C.N, un appel aux patriotes déterminés ... !

    Bien. Vouloir nous dire où se situe le siège de cette pertinente nouvelle association . Pour une fois ,je suis intéressé par une telle association de par ses ambitions

    Répondre à ce message

    • Le 2 août à 10:04, par crachat
      En réponse à : Burkina-Faso : L’A.R.C.N, un appel aux patriotes déterminés ... !

      moi aussi suis a 1000% intéressé. Pauvres de nous . Ce pays qui n’a jamais eu de héros. Pas un seul homme qui n’ai été vomi par ses compatriotes à un moment donné de son histoire. Pas un seul. (et je pèse mes mots). L’initiative et le patriotisme sont morts dans ce pays parceque dans ce pays, ceux qui n’ont jamais rien fait, ce sont eux qui vilipendent nos héros.

      Répondre à ce message

  • Le 2 août à 07:24, par wenda ye la faanda
    En réponse à : Burkina-Faso : L’A.R.C.N, un appel aux patriotes déterminés ... !

    Tout ce que je sais, seul Dieu peut nous sauver mais pas des éloges, déjà certains fils ont profité du populisme pour se servir et aller se reposer loin de leur patrie. SANKARA d’accord mais pas ZIDA, Dieu seul sait tout le bien et le mal qu’il a fait. Il reste comptable de certaines derives du pouvoir COMPAORE en RCI et au Faso, il n’est pas blanc comme la neige. Faites de bonnes propositions de sortie de crise et laissez les éloges de la transition. Que Dieu vous accompagne dans vos initiatives

    Répondre à ce message

  • Le 2 août à 07:34, par Le penseur averti
    En réponse à : Burkina-Faso : L’A.R.C.N, un appel aux patriotes déterminés ... !

    C’est toujours bien de se rendre compte qu’il reste toujours des valeurs de dignité dans cette galaxie du Burkina Faso. Je suis totalement de cœur et de raison avec vous. Pour quelqu’un qui a croupi dans les geôles de la compaorose, vous êtes vraiment un patriote. Dieu vous le revaudra d’avoir essayé de replacer l’homme burkinabé dans la sphère de sa vraie origine d’intégrité et de patriotisme vrais. Vive le burkindlum.

    Répondre à ce message

  • Le 2 août à 08:43, par La loupe
    En réponse à : Burkina-Faso : L’A.R.C.N, un appel aux patriotes déterminés ... !

    Bonjour. R.A.S, Courage et bon vent pour cette bataille glorieuse. Nous avons besoin de retrouver nos valeurs d’antan et pour ça, comme vous l’aviez déjà imaginé et pensée, nous mettrons en place un système juridictionnel adapté à notre nouvelle réalité parce que nos juges nous déçoivent toujours. Même si les textes le permettre comment voulez-vous que beaucoup de citoyens, surtout ruraux, vous comprennent lorsque vous enfermez les Koglweogos avec la victime du vol. Pendant ce temps, les dossiers des magistrats indélicats dorment dans vos tiroirs. Si c’’est pour seulement donner du fil à retordre au gouvernement sachez que c’est simplement malsain et égocentrique et le jugement divin ne vous (fautifs) épargnera. Bonne chance nous tous !

    Répondre à ce message

  • Le 2 août à 08:50, par PLEURE Ô pays bien-aimé
    En réponse à : Burkina-Faso : L’A.R.C.N, un appel aux patriotes déterminés ... !

    Je vous souhaite beaucoup de courage et aussi la protection divine pour votre mission. Les obstacles sont déjà dressés contre vous, mais Dieu vous aidera. Je voudrais aussi savoir comment adhérer à l’association.

    Répondre à ce message

  • Le 2 août à 10:16, par yankee
    En réponse à : Burkina Faso : L’A.R.C.N, un appel aux patriotes déterminés ... !

    Mon cher, si Zida avait volé une parcelle, même en zone non lotie, il ne mérite aucunement d’être cité en exemple d’incarnation de valeurs.
    Vous ne pouvez pas comparer Sankara Thomas à certains malfrats.

    Répondre à ce message

  • Le 2 août à 10:18, par KONKONA
    En réponse à : Burkina Faso : L’A.R.C.N, un appel aux patriotes déterminés ... !

    "Le général Yacouba Isaac Zida, dont le courage et la loyauté envers son peuple..." L’histoire vous donnera t elle raison ? qu’entendez-vous par LOYAUTE ? Créer votre organisation mais éviter de dire ce que vous ne savez pas. Thomas SANKARA lui même combattait ceux qui disaient ce qu’ils ne savaient pas. Rectification SVP ? Connaissez vous ’histoire du galon de GENERAL de ZIDA ? C’est ça aimer son peuple ? c’est ça être loyal envers son peuple ? Bref....j’ai honte

    Répondre à ce message

  • Le 2 août à 11:21, par Substance Grise
    En réponse à : Burkina Faso : L’A.R.C.N, un appel aux patriotes déterminés ... !

    C’est mieux de prendre les choses avec plus de sagesse et de phylosophie mon Cher vieux.
    En effet il y’a beaucoup de dessous qu’on ne maitrise pas de tous ceux qui ont eu à gérer notre pays depuis plus de 30ans.
    Ca passe par la repentance de tous ;le pardon ;et la mise de nouveaux principes de gouvernance respectés par tous.
    Soyons conciliateurs pour y arriver.En ce moment tous accepteront leurs fautes.

    Répondre à ce message

  • Le 2 août à 12:55, par Burkin’avance
    En réponse à : Burkina Faso : L’A.R.C.N, un appel aux patriotes déterminés ... !

    Très belle initiative cependant que les initiateurs prennent garde à ne pas sauter pied joint dans la politique politicienne ni à ne s’en servir comme tremplin pour se lancer dans la politique. Belle initiative mais à quoi bon dans la mesure où notre jeunesse semble perdue sans repère, ignorant les valeurs les plus élémentaires d’un citoyen digne de ce nom, considérant les anti-valeurs de leurs devanciers comme des valeurs ignorant le rôle historique qu’elle doit jouer dans le développement de leur pays. Bref la tâche ne sera pas aisée mais courage tout de même. J’y adhérerai volontiers même si je reste tout même septique quant à la gestion d’une telle organisation. .

    Répondre à ce message

  • Le 2 août à 15:15, par soucieux pour mon pays
    En réponse à : Burkina Faso : L’A.R.C.N, un appel aux patriotes déterminés ... !

    Très belle initiative. C’est sûr que les politiciens apatrides ont déjà activé leur machine de sabotage pour qu’une telle association n’ait pas longue vie. Division, intoxication, infiltration, dénigrement...seront les maladies auxquelles cette association va faire face. Allez vite rechercher des sages dans tous les coins du Burkina pour leur en parler et solliciter leurs bénédictions (je dis bien des sages et non des vieux ou des chefs car il y en a actuellement qui sont très mauvais pour la société). Dieu réserve toujours des surprises agréables pour les peuples en détresse, même si satan est toujours là pour jeter quelques grains de sable dans le cous-cous providentiel. q Dieu protège le Burkina Faso, amen !!!

    Répondre à ce message

  • Le 2 août à 18:26, par pifo
    En réponse à : Burkina Faso : L’A.R.C.N, un appel aux patriotes déterminés ... !

    Le vieux Mousbila la SANKARA aurait mieux à faire que de rentrer dans ce projet mal ficeler de retour du Colonel pardon du Général ZIDA en politique. J’ai admiré son volontarisme mais ce n’est pas un homme d’Etat il n’à ni le charisme ni l’aura de ce métier. Doyen SANKARA voulait simplement faire allusion à ZIDA mais très géné il associait quelques noms furtivement. On a rien contre ZIDA mais vous pouvez trouver mieux. Ou bien ce sont les mêmes opérations " blaguer - bouffer" à la NANA Tibo.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés