Centre médical Ahmadiyya : Consultations et soins gratuits en faveur de populations démunies

LEFASO.NET | Par Oumar OUEDRAOGO • lundi 24 juillet 2017 à 00h10min

Servir l’humanité. C’est sous cette philosophie qui sous-tend les enseignements de l’islam, que le Centre médical Ahmadiyya CMA) a, cette année encore, organisé un camp médical qui a consisté à offrir des consultations et des soins gratuits à des personnes démunies. Ces journées qui ont eu lieu au CMA, sis dans l’enceinte du siège de la Communauté Ahmadiyya Burkina dans l’arrondissement 4 de Ouagadougou (ex-arrondissement de Nongr-Maasom) sont une initiative conjointe de « Humanity first », le laboratoire « Caplin point Laboraties LTD » et la Communauté Jama’at Ahmadiyya. Dénommé « 48h de dépistage gratuit et de sensibilisation sur l’hypertension artificielle, le diabète, le cancer du col de l’utérus et certaines pathologies oculaires », ce camp s’est déroulé vendredi, 21 et samedi, 22 juillet 2017.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Centre médical Ahmadiyya : Consultations et soins gratuits en faveur de  populations démunies

« Chaque année, nous sommes approchés par de telles structures pour organiser ce genre de camp pour les populations », a situé à l’ouverture du camp, l’administrateur général du CMA, Souleymane Kaboré, convaincu qu’il n’y a pas meilleure option pour les pays africains d’une manière générale (où se vit la pauvreté) que les actions de prévention. « Et les populations ont besoin qu’on leur donne chaque fois le message pour leur permettre de faire les dépistages », pense-t-il, affirmant que c’est ce que vise une telle initiative.

Durant les 48 heures, les populations, qui ont pris d’assaut le CMA dès l’ouverture des prestations, ont bénéficié de sensibilisation, de consultations et de médicaments. Pour renforcer le dispositif, le CMA a bénéficié de l’accompagnement du district sanitaire de Nongr-Maasom et l’association des étudiants en médecine. Ce sont environ 1000 personnes qui ont été traitées par la dizaine d’équipes déployées pour l’occasion. Pour M. Kaboré, ce partenariat avec les organisations suscitées est en quelque sorte une reconnaissance aux efforts du CMA en faveur des populations défavorisées.

Le CMA existe depuis une vingtaine d’années et est ouvert à toutes les populations, sans distinction. « Nous avons un protocole avec le ministère de la santé en tant qu’unité confessionnelle avec des prix sociaux », a expliqué l’administrateur général, relevant que le CMA fait l’effort d’assurer tous les services et depuis deux mois, des innovations ont été introduites par l’introduction de la gynécologie, la cardiologie, l’ORL. « Malgré que nous appliquons des prix sociaux, nous avons voulu que toute personne qui arrive ici bénéfice du nécessaire », a-t-il décliné.

Malgré la vingtaine d’éditions organisées à ce jour, les prestations aux tarifs sociaux dans le Centre, et les nombreuses populations bénéficiaires, les responsables du CMA avouent ne pas être satisfaits, car beaucoup reste encore à faire. « Vous ne pouvez pas vous satisfaire pour avoir fait peu. Vous continuerez à remarquer que les gens souffrent encore pour des problèmes de santé », partage Souleymane Kaboré, ajoutant que le CMA n’est pas seulement disponible à travers Ouagadougou, l’ONG Humanity first (l’humanité d’abord) a mis à la disposition du centre, une unité mobile (camion médical) d’opération de cataracte.

Pour le responsable du projet Humanity first, Moumini Bapina, l’unité a fait 838 opérations de cataracte en 2016 et cette année, elle à 620 personnes opérées. L’unité effectue au moins deux déplacements par mois et toute personne dans le besoin peut bénéficier des prestations de l’ONG (représentée dans toutes les localités du pays à travers ses missionnaires) qui travaille dans les localités en synergie d’action avec les centres de santé.

Parmi les personnalités présentes à l’ouverture du camp médical, le député Anicet Bazié, qui dit être venu en tant qu’avant tout « ami du centre » et ensuite pour encourager et soutenir les initiateurs. Pour lui, la santé étant primordiale, et au regard de ce que font ces acteurs pour les populations démunies surtout, on ne peut qu’apprécier de telles actions. C’est pourquoi a-t-il invité chacun à s’approprier le slogan de la communauté, « l’amour pour tous, la haine pour personne », par des actions de solidarité entre individus de la société.

La communauté Ahmadiyya a inscrit le social au rang des priorités et cela s’incarne par la desserte des populations des campagnes en eau potable, l’offre de santé, la formation sur le civisme, la promotion du vivre-ensemble et de la solidarité dans la société, etc. C’est dans cette optique que le premier responsable de la communauté Ahmadiyya au Burkina, Mahmood Nasir Saqib, a, une fois de plus, invité chacun à être plus regardant l’un envers l’autre. Pour Mahmood Nasir Saqib, celui qui soulage son semblable verra aussi sa souffrance allégée par Dieu. « On parle tout temps de nos droits, mais on parle moins de nos devoirs », déplore-t-il, rappelant ainsi que dans la vie ‘’on ne fait rien contre quelqu’un ni pour quelqu’un, on fait tout pour soi ou contre soi’’.

O.O
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 24 juillet à 14:58, par la clé
    En réponse à : Centre médical Ahmadiyya : Consultations et soins gratuits en faveur de populations démunies

    Toutes mes félicitions au responsable du centre et à tout son personnel. Je félicite également Mme YAMEOGO pour toute son humilité et son dévouement. Merci pour ce que tu as fais pour ma femme lors de son passage au centre. Néanmoins j’invite le centre à équiper votre maternité avec des équipements moderne. Merci à la Communauté Ahmadiyya Burkina et que le Tout Puissant vous guide et bénisse.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés