Augmentation des primes d’assurances dans les banques : Du simple à plus du triple, selon la ligue des consommateurs

LEFASO.NET | Rita Bancé/Ouédraogo • mercredi 12 juillet 2017 à 00h30min

Depuis un certain temps, l’on a constaté que les primes d’assurances ont augmenté dans toutes les banques de notre pays. Dans une interview que nous a accordée le président de la ligue des consommateurs, Gilbert Hien Somda, celui-ci ne cache pas sa colère vis à vis de cette nouvelle mesure. Il la juge inopportune. Aussi, dit-il : « l’Association professionnelle des sociétés d’assurances du Burkina (APSAB) n’a pas pris la peine d’expliquer les motifs de cette augmentation ». Pour en savoir plus, lisez !

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Augmentation des primes d’assurances dans les banques : Du simple à plus du triple, selon la ligue des consommateurs

Faso.net : Pouvez-vous-vous présenter à nos lecteurs ?

Je suis Gilbert Hien Somda, président de la ligue des consommateurs du Burkina Faso.

Que savez-vous de l’augmentation des primes d’assurances liées aux prêts bancaires ?

Gilbert Hien Somda : Nous avons pris connaissance de cela par le biais de certains de nos membres qui travaillent dans des banques de la place. C’est d’ailleurs ceux-ci, qui nous ont informé, il y a de cela un mois. Selon eux, il se passe des choses pas trop catholiques au niveau des sociétés d’assurances du Burkina.

Dites-nous, M. Somda, est-ce que depuis lors, vous êtes entré en contact avec l’Association professionnelle des sociétés d’assurances du Burkina (APSAB) ?

En son temps, nous avons essayé de rentrer en contact avec l’association. Cela, sans succès. Nous avons juste pu avoir le numéro d’une certaine Mme Bationo, également membre de l’APSAB. Cette dernière, lorsque nous l’avions jointe par téléphone, nous a signifié que cette augmentation n’était rien d’autre qu’une application des textes qui régissent le fonctionnement des assurances.

Avec cette augmentation, nous avons constaté que, lorsque l’on contracte un prêt, la prime d’assurance passe du simple au triple, voire multipliée par quatre dans certains cas.

La question que nous nous posons est la suivante : pourquoi est-ce que c’est maintenant que les sociétés d’assurances ont décidé d’augmenter les primes d’assurance ? Cette question, nous avons souhaité la poser au président de l’APSAB. Nous avons cherché à rencontrer celui-ci à maintes reprises mais, il ne nous a jamais reçu.

Nous avons voulu, qu’il nous explique le pourquoi de cette augmentation. Normalement, elle devait être expliquée aux clients avant son entrée en vigueur. Cela fait un mois que nous attendons des explications, mais sans suite favorable.
Apres s’être repartis dans plusieurs banques de la place, nos membres se sont rendu compte que tous ceux qui viennent pour des prêts, subissent déjà cette augmentation. Les assureurs n’ont pas envie de communiquer puisqu’ils appliquent déjà. Nous aurions voulu qu’ils nous montrent les textes. Le plus souvent, quand les gens prennent un prêt, ils ne regardent pas la prime d’assurance, c’est l’argent qu’ils veulent. C’est plutôt au moment du remboursement qu’ils s’en rendent compte. L’assureur, lui, il prend tranquillement son argent.

Quel peut être l’impact d’une telle augmentation pour le consommateur ?
Les prêts vont couter très cher.

Qu’est-ce que la ligue prévoit faire dans les jours à venir si rien n’est fait ?

La ligue souhaite tout d’abord rencontrer l’un des responsables de l’APSAB pour échanger sur les motifs de cette augmentation. Si cette augmentation s’avère inévitable, nous allons demander à ce qu’elle soit différée dans deux ou trois ans quand les burkinabè se porteront mieux. Actuellement, les gens n’ont pas d’argent. C’est bientôt la rentrée scolaire, ce n’est pas au moment où le gens se ruent vers les banques pour contracter des prêts scolaires qu’il faut décider d’augmenter les primes d’assurances. Ce n’est pas ainsi que nous allons contribuer au développement de notre pays.

Aussi, on nous a fait savoir qu’il ya un service au ministère en charge des finances qui s’occupe des questions relatives aux assureurs. Nous demandons à ce service de jouer son rôle puisqu’il est sensé défendre l’intérêt général. Nous pensons que ce service doit dénoncer cette augmentation. Il faut que le ministère en charge des finances prenne des dispositions afin que cette mesure s’arrête immédiatement.

Votre mot de fin ?

Mon mot de fin, c’est de dire aux consommateurs d’être vigilants quand ils vont pour prendre des prêts parce que maintenant, les choses ont changé. Et ce, à leur insu. Les assureurs ont augmenté les primes d’assurances. Il leur faudrait désormais poser aux banquiers des questions comme : combien ils vont prendre ? Combien ils vont rembourser ? Et pendant combien de temps ? Si malgré tout, ils veulent contracter des prêts, libre à eux. En tout cas, la ligue des consommateurs aura joué son rôle d’information et de sensibilisation.

Rita Bancé/Ouédraogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 11 juillet à 22:38, par Zot
    En réponse à : Augmentation des primes d’assurances dans les banques : Du simple à plus du triple, selon la ligue des consommateurs

    Vraiment la ligue des consommateurs n’a joué aucun rôle ici. Il fallait faire un communiqué pour informer les consommateurs bien avant au lieu d’attendre que les journalistes vous approchent pour maintenant vouloir informer les consommateurs et encore quelle bonne information même ?

    Répondre à ce message

  • Le 11 juillet à 22:43, par Alex
    En réponse à : Augmentation des primes d’assurances dans les banques : Du simple à plus du triple, selon la ligue des consommateurs

    Bonjour,

    Non il faut que la ligue aille plus loin SVP. Les lois sur la concurrence interdisent les ententes. Au lieu de demander un report de l’augmentation, la ligue devrait au moins une fois poursuivre ces acteurs pour abus et ententes en défaveur des consommateurs comme ABC avait poursuivi les opérateurs télécoms devant le conseil de la concurrence. Il en va de même pour les banques quand elles pénalisent de façon injustifiée les paiements anticipés de crédits. La ligue se doit d’agir plus. A cause de sa faible mobilisation l’augmentation du prix du pain est passée. Il faut qu’elle s’assume et mobilise davantage.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 08:20, par joseph
    En réponse à : Augmentation des primes d’assurances dans les banques : Du simple à plus du triple, selon la ligue des consommateurs

    Invitez les populations à boycotter les assurances. S’ils se rendent compte qu’il ya un fronde des populations ils reviendront sur cette augmentation sauvage. Il faut aller à la justice également pour contrer cette augmentation car c’est une entente pour spolier les assurés. il ya plus de concurrence dès lors qu’il s’entendent tous ensemble pour l’augmentation. J’invite les syndicats à se joindre vigoureusement à cette lutte car se sont les travailleurs qui sont plus concerner.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 08:27, par Omso
    En réponse à : Augmentation des primes d’assurances dans les banques : Du simple à plus du triple, selon la ligue des consommateurs

    AUGMENTATION SANS AUCUN ÉCLAIRCISSEMENT, NE TROUVEZ VOUS PAS K C’EST DE LA PURE FOUTESE DE LA PART DES COMPAGNIES D’ASSURANCES EN PARTICULIERS DE L’APSAB ? J’EN PASSE....

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 08:38, par Bédjou
    En réponse à : Augmentation des primes d’assurances dans les banques : Du simple à plus du triple, selon la ligue des consommateurs

    La ligue des consommateurs n’a vraiment pas fait grand chose cette fois ci. Elle aurait pu simplement s’adresser au ministère des finances qui assure la tutelle des assurances qui l’aurait référée à la direction technique(la direction des assurances, un service de la direction générale du trésor) en charge de la police des assurances. A mon sens, même justifié, les assureurs devraient informer les clients qui sont en réalité des partenaires.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 08:44, par Paulus
    En réponse à : Augmentation des primes d’assurances dans les banques : Du simple à plus du triple, selon la ligue des consommateurs

    Votre dénonciation doit être faite dans tous les medias pour que la grande partie de la population soit informé, quand une mesure rentre en vigueur la population doit être informé à l’avance, c’est un vol organisé, on profite de la pauvreté et l’ignorance du peuple pour s’enrichir, je dirai avec la complicité de l’Etat, et c’est intolérable.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 08:56, par burkina
    En réponse à : Augmentation des primes d’assurances dans les banques : Du simple à plus du triple, selon la ligue des consommateurs

    Le Burkina est devenu invivable, chacun veut se faire des sous sur le dos de l’autre qui se trouve ne pas avoir le choix. Si pour un prêt de 20.000.000f l’assurance doit nous retenir 5.000.000f c’est grave, on risque de s’endetter toute sa vie afin de rembourser sans même pouvoir réaliser son projet. Vendons le pays à la Côte d’Ivoire et le Ghana et chacun choisira sa propre nationalité. Tout est cher ici, le prix du pain a augmenté et pire encore on a même diminué le poids. Personne ne peut se développer dans la malhonnêteté, même un ouvrier que tu embauches cherche comment te voler. Les mentalités ont vraiment changé,quel héritage laisserons-nous à nos enfants ?

    Répondre à ce message

    • Le 12 juillet à 12:03, par Zangoté
      En réponse à : Augmentation des primes d’assurances dans les banques : Du simple à plus du triple, selon la ligue des consommateurs

      Monsieur Burkina, avez-vous idée du montant des intérêts que la banque perçoit au titre de ce même prêt ? Depuis quand pour 20 millions vous avez payer 5 millions au titre de l’assurance ? Peu-être qu’il vous faut rappeler pourquoi vous assurez votre prêt : c’est pour qu’en cas de décès avant remboursement intégral, l’assureur remboursement à la banque le solde restant dû de votre prêt. Quand on parle de mort, on ne sait pas quand est-ce que cela se produira : ça peut être le lendemain du prêt auquel cas l’assureur même s’il a perçu 5 millions de prime doit rembourser 20 millions à la banque. En ce cas où pensez-vous que l’assureur puisera les 15 millions pour rembourser à la banque ? le client peut également ne pas mourir et dans ce cas sa prime sera utilisée pour payer les soldes des clients décédés. Sans passion, retenons qu’aucune société d’assurance au Burkina n’a encore réalisé des bénéfices de plusieurs milliards l’année contrairement à certaines banques qui passent leur temps à déclarer des dizaines de milliards tous les ans sans améliorer sensiblement les taux d’intérêts. Ce n’est pas l’assurance qui coûte cher au client mais les intérêts et plutôt cela sera compris, plutôt vous serez soulagé.

      Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 09:54, par point de vue
    En réponse à : Augmentation des primes d’assurances dans les banques : Du simple à plus du triple, selon la ligue des consommateurs

    Bonjour chers lecteurs !

    Les banquiers n’ont pas été professionnels en cette matière et ont été des "Mounaficas" (excusez c’est un peu trop sévère). Le banquier devrait être capable d’expliquer le pourquoi de cette hausse de la prime. La prime doit être proportionnelle au risque que l’assureur prend. Les assureurs suite à l’adoption des nouvelles tables de mortalité ont simplement réajusté les primes pour tenir compte du risque. Ces tables sont communes à 14 pays membres de la CIMA dont le nôtre. il y a une uniformisation de la législation applicable : le code des assurances.

    Ces mêmes banquiers n’accepteront pas d’accorder un prêt sans assurance quelque fois même avec une hypothèque. Et vous ne pouvez imaginer combien de francs l’assureur verse au banquier en cas de réalisation du sinistre ; je veux dire : décès, perte d’emploi, accidents, maladie.... et j’en passe.

    Cas d’exemple : un opérateur économique qui prend un prêt de plusieurs milliards, il faut dire qu’il y a des réassureurs derrière l’assurance de ce prêt, et donc quelque fois ils imposent eux-mêmes une prime qui couvre au mieux le risque.

    Il a peut être manqué une communication puisque cette révision des tables de mortalité est en vigueur depuis 2012 mais les assureurs n’avaient pas encore suivi, mais viennent de s’accorder pour appliquer une prime juste à même de pouvoir couvrir le risque.

    Il faut rappeler que le contrôle exercé par la Direction des Assurances a pour but de protéger les bénéficiaires des contrats d’assurances et de capitalisation mais aussi de s’assurer que les compagnies d’assurances sont financièrement solides ; donc accomplit un rôle de médiateur.

    Répondre à ce message

    • Le 12 juillet à 15:20, par Sylvanus
      En réponse à : Augmentation des primes d’assurances dans les banques : Du simple à plus du triple, selon la ligue des consommateurs

      Voilà quelqu’un qui semble plus avisé que la plupart des intervenants !
      Mais dites moi monsieur Point de vue, il semblerait que lorsque le prêt est remboursé sans incident, l’assurance doit reverser une partie du montant souscrit par l’assuré. A moins que ça ne soit lorsque le prêt est remboursé avant terme ! En tous les cas, pourriez-vous nous éclairer la-dessus SVP ?
      En outre, est-ce qu’il ne serait pas possible à la ligue des consommateurs de mener le plaidoyer pour que les banques supportent une partie des frais d’assurance sur leurs bénéfices, vu que c’est avant tout leurs intérêts qui sont protégés par l’assurance !

      Merci

      Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 10:46, par Chef Massoud
    En réponse à : Augmentation des primes d’assurances dans les banques : Du simple à plus du triple, selon la ligue des consommateurs

    Personne ne contrôle plus rien dans ce pays ! Hier, c’étaient les boulangers, aujourd’hui, se sont les assurances ! Demain, ça se sera quel koffi gombo qui va nous manger ? Il faut une vraie REVOLUTION dans ce pays.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 11:33, par wenlasida
    En réponse à : Augmentation des primes d’assurances dans les banques : Du simple à plus du triple, selon la ligue des consommateurs

    Quelqu’un peut il m’expliquer pourquoi il est obligatoire de souscrire à une assurance pour sa voiture et qu’en cas de sinistre, vous mettrez parfois un an avant de faire un semblant de réparation ? Que fait la soi disante ligue des consommateurs à ce sujet ? Pourquoi la police nationale qui est au centre du processus de coercition pour que la prime d’assurance soit payée n’intervient elle pas pour que les sinistres soient réparés rapidement et à la hauteur des souscriptions ? Monsieur de la ligue des consommateurs éclairez nous, et à ce prix que votre mouvement aura beaucoup d’adhérents.
    Je n’ai jamais compris ce pillage organisé des citoyens. Juste pour comprendre

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 11:55, par ABOU
    En réponse à : Augmentation des primes d’assurances dans les banques : Du simple à plus du triple, selon la ligue des consommateurs

    MAIS POURQUOI ATTENDRE MAINTENANT POUR ALLER JUSQU’AU TRIPLE VOIRE MÊME AU QUATERNE AU LIEU D’ALLER PAR ÉTAPE POUR ATTEINDRE CE NIVEAU ?
    AVOIR UN CRÉDIT BANCAIRE EST UN PARCOURS DU COMBATTANT A SAVOIR : la signature des dossiers dans les maisons de finance, la TVA, le taux d’intérêt très élevé, l’assurance,les frais de dossier et j’en passe.Le gouvernement doit nous aider à ce qu’on nous pille pas de trop . ça pur et simplement du pillage...

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 12:04, par jerkilo
    En réponse à : Augmentation des primes d’assurances dans les banques : Du simple à plus du triple, selon la ligue des consommateurs

    C’est plus qu’exagéré cette augmentation brusque sans préavis. L’APSAB devrait communiquer longtemps à l’avance (au moins 3 mois) avant d’appliquer ses nouveaux tarifs. Expliquer aux clients en quoi les anciens tarifs avaient des conséquences néfastes sur leurs affaires. Passer du simple ou au triple sans préavis ni explications justifiées, cela ressemble à de l’usure due à un monopole de fait : un client qui doit payer 2,5 millions pour un prêt de 10 millions frs ou 5 millions/20 millions ou100.000frs/500.000frs, soit 25% du prêt. A cela s’ajoutent les frais de dossier, la TVA (18%) et le bénéfice de la banque. A qui profite ce crédit ? Les assureurs n’ont qu’à revoir leurs taux. L’Etat doit aussi intervenir pour protéger le consommateur en évitant cette pratique d’usure de la part de l’APSAB.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 12:09, par Compté
    En réponse à : Augmentation des primes d’assurances dans les banques : Du simple à plus du triple, selon la ligue des consommateurs

    vous êtes qui vous pour demander un report de deux ou trois ans de cette mesure ?. vous n’avez aucune idée des énormes risques que les assureurs prennent sur ce type de produit.
    et sur quelles bases vous affirmer que les burkinabé n’ont pas d’argent ? des affirmations certainement gratuites. en plus ce n’est pas parce qu’ils ont l’argent ou pas que la mesure a été prise.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 12:31, par Zangoté
    En réponse à : Augmentation des primes d’assurances dans les banques : Du simple à plus du triple, selon la ligue des consommateurs

    Sans vouloir entrer dans les détails, la ligue des consommateurs semble être une organisation oisive qui ne se manifeste que sous perfusion financière. Quand une banque se crée avec 5 milliards et passe son temps à déclarer 15 milliards de bénéfice par an, cela ne gène pas la ligue des consommateurs. Quand les assureurs décident de se conformer à la règlementation, cela pose problème.Savez-vous que le résultat bénéficiaires de toutes les sociétés d’assurances réunies ne vaut pas celui d’une seule banque. Je ne comprends vraiment pas pourquoi cet entêtement bovin à penser que les assureurs son des voleurs. J’ose espérer du reste que quelques banquiers trop avides et coincés par les obligations bancaires en termes de taux effectif global (TEG), ne sont pas derrière cette sortie mal à propos de la ligue des consommateurs. La communication même si elle a manqué n’était pas indispensable car elle est l’application d’une loi et comme le dit l’adage : nul n’est sensé ignorer la loi. C’est plutôt les taux d’intérêts qu’il faut revoir pour rendre le crédit digeste.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 13:23, par FORTUNE
    En réponse à : Augmentation des primes d’assurances dans les banques : Du simple à plus du triple, selon la ligue des consommateurs

    Il n’existe aucune ligue de consommateurs au burkina Faso. Pendant que les sociétés de téléphonie mobile nous servent des 1G et non 3G, on ne fait rien. Quant à l’augmentation des primes d’assurances pour les prêts bancaires, je m’oppose à cela mais toujours est-il que les emprunteurs ont toujours connaissance des frais d’assurances à payer avant de s’engager. Il en est de même pour les taux d’intérêt, et la durée. Donc rien de nouveau au sujet des prétendus conseils donnés par le prétendu président de la ligue des consommateurs.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 14:31, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Augmentation des primes d’assurances dans les banques : Du simple à plus du triple, selon la ligue des consommateurs

    - Mr Gilbert Hien Somda, ce costume ne vous va pas du tout. Ce poste ne vous convient pas et vous n’êtes pas combatif. Pas du tout ! Il aurait fallu un gars comme Bassolma Bazié à ce poste. Vos réponses sont moches et vous livrez vos membres travaillant dans les banques qui vous ont apporté la nouvelle. Vous êtes indiscret !

    Intentez des procès contre les compagnies d’assurance et les compagnies de téléphonies mobiles qui nous arnaquent et se foutent des consommateurs ces derniers temps. On vous demande d’être acctifs et non de jouer au moche devant les vrais problèmes. Si vous vous sentez incapables d’assumer, alors démissionnez. C’est simple ! Il ne suffit pas de meubler une présidence d’organisation pour la meubler !

    CONCLUSION : Les augmentations sauvages dans ce pays vont finir par révolter le peuple. Et cette fois, ce sera le carnage !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 15:56, par Compté
    En réponse à : Augmentation des primes d’assurances dans les banques : Du simple à plus du triple, selon la ligue des consommateurs

    vous êtes qui vous pour demander un report de deux ou trois ans de cette mesure ?. vous n’avez aucune idée des énormes risques que les assureurs prennent sur ce type de produit.
    et sur quelles bases vous affirmer que les burkinabé n’ont pas d’argent ? des affirmations certainement gratuites. en plus ce n’est pas parce qu’ils ont l’argent ou pas que la mesure a été prise.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juillet à 17:23, par katouo
    En réponse à : Augmentation des primes d’assurances dans les banques : Du simple à plus du triple, selon la ligue des consommateurs

    Chaque année les banques et assurances ont des milliards de bénéfice au dot du peuple
    Même si tu rembourse ton prêt avant échéance, au lieu de diminuer leur leur intérêt, il te coupe des frais.
    La ligue des consommateur doit être regardante à tous les niveaux, cars toutes ces institutions financières ne veulent pas notre bien, mais elles ne recherchent que leurs profits.
    Dans le temps j’ai suivi des formations comme administrateur de société ; on nous informait que les banques du Burkina étaient trop liquides, et donnaient de l’argent aux banques Ivoiriennes et Sénégalaises. Pourquoi cela ; c’est les conditions qui ne permettent pas aux Burkinabés moyens d’accéder à cette argent.
    Les institutions financières doivent revoir leur politique,si non, le risque de tout perdre en voulant trop gagner peut leur atteindre.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés