Environnement : L’association Enviprotek a sensibilisé des députés sur le péril plastique

LEFASO.NET | Par Rita Bancé/Ouédraogo • lundi 10 juillet 2017 à 23h52min

Les déchets plastiques dont la durée de vie varie entre 100 à 400 ans, ont des conséquences nocives sur l’environnement. Au regard de cela, l’association Enviprotek a organisé le vendredi 7 juillet 2017 à Ouagadougou une session de plaidoyer entre autres en direction des élus nationaux sur la gestion des déchets plastiques au Burkina Faso. L’objectif : contribuer au développement de la prise de conscience des décideurs sur la nécessité d’une meilleure gestion des déchets dans les communes.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Environnement : L’association Enviprotek a sensibilisé des députés sur le péril plastique

Selon une étude menée en 2010 par le ministère de l’environnement et du développement durable, la consommation de plastiques était supérieure à 600 000 tonnes au Burkina Faso. La hausse continue de ces chiffres avec les modes actuels de consommation du plastique, n’est pas sans conséquences. En 2015, dans notre pays, plus de 34% de la mortalité du cheptel était liée à l’ingestion du plastique par les animaux. Cette situation désagréable a des répercussions sur l’économie et les finances du pays.

Autres conséquences et non des moindres liées aux déchets plastiques : des inondations suivies d’une prolifération des sources incubatrices de paludisme ; la dégradation de la qualité de l’air suite à l’incinération non contrôlée ; d’énormes difficultés face aux changements climatiques, etc. Que faire pour remédier à cela ?

L’Association Faso Enviprotek, conscient de tout cela, s’est engageé dans la lutte contre le péril plastique au Burkina à travers son programme « Défense de l’environnement ». Le 7 juillet 2017, elle a organisé une session d’information, de sensibilisation et de plaidoyer dont le public cible était des députés, membres de la commission du développement économique, de l’environnement et du changement climatique (CODECC) de l’Assemblée nationale. Il y avait également des directeurs centraux de l’administration publique.

JPEG - 38.7 ko
Louis Tapsoba, coordonnateur national de l’association Enviprotek

Le coordonnateur national de l’association, Louis Tapsoba, a fait savoir que deux thèmes ont été développés au cours de ladite session : les textes législatifs existant en matière de gestion et valorisation des déchets au Burkina Faso ; les conséquences sanitaires économiques et environnementales du plastique.

Il a dit aux députés membres de la CODECC, espérer « que cette action de plaidoyer fera tache d’huile dans vos prises de décision et également dans les activités que vous viendrez à réaliser, car, nous restons une fois de plus convaincus, que c’est par le plaidoyer qu’on peut aboutir aux changements de comportement des autorités locales et nationales d’une part, et d’autre part de la population. »

JPEG - 53.5 ko
Le Premier vice-président de l’Assemblée nationale, Me Stanislas Sankara

Le Premier vice-président de l’Assemblée nationale, Me Stanislas Sankara, représentant son président à la séance de plaidoyer, est quant à lui, revenu sur les effets nocifs des déchets plastiques sur la faune et sur la flore aquatique. « Face à ces conséquences néfastes du sachet plastique sur la vie de l’homme, des mesures sont déjà prises par certains pays pour vaincre le péril plastique. Si des dispositions ont été déjà prises au niveau législatif en la matière, leur application et leur appropriation par tous, restent toujours une difficulté au Burkina Faso », a révélé ce dernier.

Aussi, il a noté que l’AFEP en choisissant pour cible les élus, voudrait contribuer à améliorer leurs capacités d’action en matière de gestion durable des déchets et de lutte contre les sachets plastiques.

Rita Bancé/Ouédraogo
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés