Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si tu veux aller vite, marche seul mais si tu veux aller loin, marchons ensemble.Proverbe Africain» 

Relance économique du Burkina Faso : La CODER apporte sa contribution à la réflexion nationale

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET | Romuald DOFINI • lundi 3 juillet 2017 à 01h26min
Relance économique du Burkina Faso : La CODER apporte sa contribution à la réflexion nationale

La Coalition pour la Démocratie et la Réconciliation Nationale (CODER) a tenu le samedi 1er juillet 2017 à Bobo-Dioulasso, un panel sur la relance économique du Burkina Faso. A travers ce panel qui s’est tenu sous le thème : « Relance économique au Burkina Faso : pour une véritable transformation structurelle de l’économie burkinabè », la CODER entend apporter sa contribution active et substantielle à la réflexion nationale devant conduire à la relance économique et à la dynamisation de l’économie burkinabè.

A l’entame de cette rencontre, le président de la CODER, Dr Rasmané Ouédraogo a demandé une minute de silence en hommage aux commerçants disparus suite à l’accident survenu à Bougouni sur la route du Mali et aussi en hommage à Gérard Ouédraogo et Valère Dieudonné Somé.
« Le Burkina Faso est au ralenti depuis les évènements de octobre 2014 et partant son économie a pris un coup sérieux », a laissé entendre le président Rasmané Ouédraogo.

Et la CODER en tant qu’une force politique et sociale engagée pour la construction du pays, ne voulait pas rester en marge de cet effort de réflexion sur la situation nationale. C’est ainsi que, ses premiers responsables ont jugé nécessaire la tenue de ce panel sur la relance économique du Burkina Faso à Bobo-Dioulasso.
Ce qui leur permettra d’apporter une contribution substantielle et active à la réflexion nationale sur la relance économique et surtout sa dynamisation dans le temps et dans l’espace.

A en croire le président de la CODER, Dr Ouédraogo Rasmané, le choix porté sur la ville de Bobo-Dioulasso n’est pas fortuit. « Bobo-Dioulasso étant la capitale économique, c’est la ville de Bobo-Dioulasso qui devrait tirer le moteur de l’économie burkinabè. Malheureusement, force est de constater que cette ville est à la traine », a t-il déploré.

Selon lui, on ne peux pas parler de relance économique objectivement sans passer par la ville de Sya. Toutefois, il reste convaincu que la relance économique du Burkina Faso, passera forcement par la réhabilitation économique de Bobo-Dioulasso.
Ce panel vient ainsi, comme une éponge de solutions aux différents problèmes qui plombent l’économie dont l’essor de la région et le pays entier. Cependant ce cadre d’échange a permis aux participants, de diagnostiquer les maux qui minent notre économie au plan régional et au plan national. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature
Programme d’urgence pour le Sahel : Une extension dans les régions de l’Est, de la Boucle du Mouhoun et du Centre-Est
Etat major général des armées : En attendant la prise de commandement de Moïse Minoungou...
Situation nationale : « Il faut considérer les évènements de Yirgou comme un piège des terroristes », dixit Moussa Traoré de la majorité présidentielle
Bala Alassane Sakandé à propos du Drame de Yirgou : « Ce qui s’est passé n’honore pas le Burkina. Pas du tout »
Vœux de nouvel an : Le président de l’ADF-RDA communie avec « ses troupes »
Situation sécuritaire : L’état d’urgence prorogé de six mois
Sondage en ligne sur le bilan de l’an 3 du pouvoir MPP : A vos claviers !
Etat-major général des armées : Moïse Minoungou, le nouveau chef
Patrimoine de l’Etat : Des comptables des matières à l’école du guide sur la gestion des bâtiments de l’Etat
Assemblée nationale : La prorogation de l’état d’urgence au menu d’une session extraordinaire
Assemblée nationale : Discours du président Alassane Bala Sakandé à l’ouverture de la session spéciale
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés