Aide aux personnes vulnérables : Le programme national de réponse aux besoins lancé à Kaya

LEFASO.NET | Par Aïssata Laure G. Sidibé • lundi 26 juin 2017 à 21h51min

La cité du cuir et du Koura Koura (Kaya) a abrité ce vendredi 23 juin 2017, le lancement officiel du programme national de réponse aux besoins des personnes vulnérables au Burkina Faso. La cérémonie a été présidée par la représentante du ministre Laure Zongo/Hien, Yvette Dembélé. Etaient présents, le gouverneur de la région du Centre-nord, autorités coutumières, religieuses, paramilitaires ainsi que la population, fortement mobilisée.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Aide aux personnes vulnérables : Le programme national de réponse aux besoins lancé à Kaya

La matérialisation, ce jour, du Programme national de réponse aux besoins des populations vulnérables marque le début du parachèvement de la série d’activités qui étaient inscrites dans l’agenda de l’opération pilote de ciblage dont le lancement a eu lieu le 16 août 2016, à Manga. En rappel, l’opération pilote a concerné les communes de Kaya, Mané, Manga, Séguénega et l’arrondissement N°3 de Bobo-Dioulasso.

Au total, 1493 ménages déclarés vulnérables après la validation communautaire, pour un nombre de 13 334 personnes, bénéficieront du programme de réponse. La mise en œuvre à travers le présent lancement concerne les composantes, « sécurité alimentaire » et « autonomisation économique », en attendant la rentrée scolaire prochaine pour les deux autres composantes, « éducation » et « santé et nutrition ». Afin de joindre l’acte à la parole, des populations déclarées vulnérables ont reçu symboliquement des vivres et des semences améliorées. Ceci, en vue de soutenir leurs activités de production agricole.

Les quantités mobilisées pour les distributions de semences améliorées sont de l’ordre de 51,045 tonnes toutes spéculations confondues pour une enveloppe financière de 40 millions.« Les vivres à distribuer concernent uniquement le maïs avec des quantités mobilisées de 396 tonnes dont 180 tonnes pour les communes de Kaya et Mané. L’enveloppe financière pour l’achat des vivres, quant à elle, s’élève à environ 88 millions de F CFA pour les communes cibles », ajoute la secrétaire d’Etat, Yvette Dembélé.

Au-delà de la mise en œuvre du programme national de réponse, le secrétariat permanent du Conseil national pour la protection sociale (SP/CNPS) prendra en charge l’établissement de pièces d’état civil pour les enfants des ménages qui n’en disposent et des cartes nationales d’identité burkinabè pour les chefs de ménages qui n’en ont pas, foi de Mme Dembélé. Faisant allusion aux deux autres composantes du programme, elle indiqué qu’environ 7750 enfants des ménages vulnérables sont en besoin de scolarisation au niveau des 5 communes. Pour pallier un tant soit peu ce défi, des dispositions seront prises par le gouvernement pour organiser leur inscription dans les écoles, leur dotation en kits scolaires. L’affiliation des enfants aux mutuelles de santé pour leur prise en charge sanitaire et nutritionnelle, est aussi une mesure annoncée par la secrétaire d’Etat. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés