Province des Banwa : La section MBDHP met en garde le Gouvernement Paul Kaba Thiéba

mardi 27 juin 2017 à 08h00min

La Section MBDHP des Banwa a organisé une conférence de presse le mardi 20 juin 2017 dans la salle de l’Union Départementale des Producteurs de Coton (UDPC) de Solenzo autour de la problématique de l’axe Koundougou – Solenzo – Dédougou et aussi de l’abandon de la gestion de l’électricité. Pour eux, c’est juste rappeler au Gouvernement de Paul Kaba Thiéba l’urgence qui s’impose à leur province. Ils l’ont fait savoir dans la déclaration ci-après.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Province des Banwa : La section MBDHP met en garde le Gouvernement Paul Kaba Thiéba

« Nous avons un chapelet de préoccupations qui ne sont pas à l’ordre du jour ce matin. Ce qui nous tient à cœur, c’est la question de l’axe Koundougou – Solenzo – Badala (Dédougou) et la question de l’électricité de Solenzo. Cher amis de la presse ; chers invités ; il faut dire que les banwalais ont interpellé le Gouvernement TIAO sur ces deux préoccupations majeures. Déterminés à aller toujours vers le développement, ils ont interpellé le Gouvernement de la Transition.

Le même cri de cœur a été lancé à l’actuel Gouvernement, celui de Paul Kaba Thiéba qui fait toujours la sourde oreille. La mal gouvernance, c’est ce qui a provoqué l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014. La mal gouvernance, c’est ce qui provoque les soulèvements populaires. La province des Banwa étendue sur 5.400 km² n’a même pas 1cm² de bitume (goudron). Nos populations sont conscientes que le bitumage demande de gros moyens. Elles ont demandé de réfection en attendant mais rien.

Au lancement du PNDES, nous étions là à Dédougou pour relancer la question de la route de Solenzo, à la date du 17 septembre 2016. Mais ce qui a été dit n’a jamais été réalisé. Avec une densité de 49h/km² nous avons, une population qui est hostile au développement. Aujourd’hui c’est la consternation pour les populations. Tout déplacement à l’intérieur de la province est extrêmement difficile. Nos échanges commerciaux sont bloqués avec le Mouhoun à l’Est le Mali à l’Ouest ; la Kossi au Nord et le Houet au Sud dès la moindre pluie. Pour atteindre le goudron de Koundougou à 72 km il faut 5 heures de route. Pour atteindre le goudron de Badala à 72 km aussi de Solenzo il faut 6 heures de route.

Chers amis de la presse nous avons à l’urgence une distance de 144 km à entretenir avant qu’il ne soit tard. Il le faut : pour sauver les malades, pour minimiser les accidents, booster le développement économique. Pour nous le PNDES, c’est sauver nos malades, minimiser les accidents, booster le développement. Si le Gouvernement Thiéba n’agit pas dans l’immédiat pour les Banwa, il leur aura fermé la porte du PNDES. Alors le MBDHP pense que le moment est encore favorable pour sauver les Banwa.

La question de l’électricité, d’aucuns diront qu’il n’y a pas de problèmes à ce niveau mais ils ont menti nous dirons même que les problèmes de la COOPELSO se sont accumulés et c’est devenu une montagne. Il a manqué la transparence dans la gestion. Un groupe de personnes à fait de la COOPELSO ‘’une entreprise privée’’, oublié que c’est pour la population. FDE et PPI n’ont pas collaboré avec la population mais avec un groupe de personnes conséquence, c’est ce que nous vivons. L’ARSE n’a pas tenu ses engagements et voilà.

Le MBDHP pense que le problème d’électricité concerne les consommateurs d’électricité. C’est d’abord avec eux qu’il faut discuter. Les consommateurs, ce sont les populations, c’est leur avis qui compte. Aujourd’hui cette population est dans une situation exceptionnelle donc il faut une mesure exceptionnelle. Oui, elle a fait venir l’interconnexion. Elle a voulu qu’il y ait toujours la transparence. Elle dit non à la COOPELSO non et non. Elle veut que la SONABEL vienne s’installer pour servir sans intermédiaire. La COOPELSO a laissé et continue de laisser un souvenir amer pour cette population. Monsieur Rasmané Ouédraogo vit toujours les séquelles. COOPELSO a divisé des amis, COOPELSO a divisé des frères, COOPELSO a divisé des collègues, COOPELSO a divisé des familles. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

David Demaison NEBIE
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 27 juin à 08:44, par Tig-Ré
    En réponse à : Province des Banwa : La section MBDHP met en garde le Gouvernement Paul Kaba Thiéba

    J’ai du mal avec les menaces en tout genre. Je pense qu’on part de très loin donc la patience et la courtoisie doivent nous guider.
    Le MBDHP c’est pas pour les droits de l’homme ça ?

    Répondre à ce message

  • Le 27 juin à 08:55, par Fils BALAVE
    En réponse à : Province des Banwa : La section MBDHP met en garde le Gouvernement Paul Kaba Thiéba

    Je suis entierement d’accord avec la section proviciale du MBDHP. Les autorites nous ont oublie mais ne nous oublions pas ! Les gouvernements dans leur strategie erone de protection de la filiere coton nous a adducte au coton et nous a abandonne dans les mains de la SOFITEX. On ne connait notre valeur que quand il faut collecter le coton. Personne ne souci de notre sort, pourvu qu’on produise du coton. Aucune autre activite agricole ne peut prosperer par manque d’infrastructures routieres ; car la SOFITEX a les gros moyens pour collecter sont coton. De nos jours tous les villages sont relies entre eux par les champs. Mais personne ne se souci de ce desastre ecologique qui est une consequence directe de la cotonculture. Nous nous seignons pour developper la filiere coton qui la chasse-gardee des gouvernements. Bref si nous voulons vraiment nous faire entendre il faut qu’on abandonne le coton une campagne. Je n’ai rien contre la SOFITEX ou la cotonculture mais je pense que c’est le talon d’achile du gouvernement dans notre province. Cependant, je demande a la SOFITEX d’adopter un systeme de capitalisme a visage humain et d’arreter d’exploiter exclusivement a son compte les fruits du coton. Depuis des annees qu’elle nous exploite, mais on ne peut pas montrer du doigt une infrastrure socio de base qu’elle a realise au profit des populations alors qu’elle pousse a la polution et a la destruction de l’ebvironnement autant que les societes miniere.

    Répondre à ce message

    • Le 27 juin à 12:36, par Kôrô Yamyélé
      En réponse à : Province des Banwa : La section MBDHP met en garde le Gouvernement Paul Kaba Thiéba

      - Fils de BALAVE, malheureusement ce que tu dis est vrai et juste ! Et n’oublie surtout pas que la SOFITEX dépend de la CFDT (Compagnie Française des Textiles) en France. Alors si tu observes bien et les conditions de travail des paysans, leurs niveaux d’endettements qui les enchaînent à la SOFITEX, et surtout les gains dérisoires qu’ils obtiennent à la fin, c’est exactement comme si les paysans cultivateurs de coton sont des ouvriers agricoles au service de la CFDT sous supervision d’un national qui est la SOFITEX. Ils enrichissent la CFDT. Et comme s’ils sont malades ils n’ont pas d’assurance pour payer, alors les paysans cultivateurs de coton coûtent moins chers car s’ils sont pollués par les pesticides et les OGM, ils peuvent mourir tranquillement et il n’y a pas de charges de soins à prendre. Voilà là où le bât blesse !

      Ensuite pour une tonne de coton fibre exportée en France, puis réexportée de la France par le port de Marseille dans un pays de l’hinterland en Europe (Pays sans débouché dans la mer) jusqu’au filateur, cette tonne fait 160% de bénéfice ! Il y a aussi cette histoire de coton OGM qui a défrayé la chronique ici et dont la SOFITEX a poussé les paysans burkinabè à adopter pour revenir leur dire d’abandonner le coton OGM et revenir sur le coton conventionnel ! Les paysans burkinabè ont perdu car la fibre de l’OGM s’est révélée courte et donc pesant moins, qui va dédommager les paysans ? Bien évidemment ça n’intéresse personne, même pas ceux qui les ont poussé à utiliser les semences OGM ! Eh oui ! Seuls les paysans africains surtout burkinabè, plus grands cultivateurs de coton, sont les dindons de la farce ici ! Et le Gouvernement ne les protège pas mais les incite à produire du coton chaque année.

      Par Kôrô Yamyélé

      Répondre à ce message

      • Le 28 juin à 22:01, par Zereson
        En réponse à : Province des Banwa : La section MBDHP met en garde le Gouvernement Paul Kaba Thiéba

        Kôrô Yamyélé le coton est la plaie même du Burkina Faso.Si on ne trouve pas une autre alternative, je craint pour l’avenir du bassin coton.Le coton a provoqué une catastrophe environnementale dont le pays se relèvera difficilement.Le gouvernement qui aura le courage d’arrêter la culture du coton aura sauvé le pays et jeter les bases d’un espoir qu’il y ait des générations futures dans cette région.J’en suis originaire et je sais de quoi je parle.

        Répondre à ce message

  • Le 27 juin à 09:01, par Jeune Premier
    En réponse à : Province des Banwa : La section MBDHP met en garde le Gouvernement Paul Kaba Thiéba

    Comme vous avez renouvele votre confiance aux poloticiens revanchards, il faut attendre, attendre, attendre... quand vous vous serez reveilles, vous trouverez qu’ils auront resolu tous les problemes...

    Répondre à ce message

    • Le 27 juin à 13:44, par Un fils de Solenzo
      En réponse à : Province des Banwa : La section MBDHP met en garde le Gouvernement Paul Kaba Thiéba

      Quand on n’a rien à dire ou encore quand on n’est pas assez mature pour contribuer positivement aux débats on s’abstient. Si c’est parce que le nouveau Maire de Solenzo est Unir/ps - que vous qualifier de politicien revanchard - vous racontez des clowns. Les autres maires de communes de la province sont d’autres partis politiques cas même ! Depuis les indépendances cette voie à toujours manqué de bitume. Elle a seulement été praticable jusqu’en 1988. Depuis 30 années elle a été délaissée sans le moindre chargement. Conséquence la voie à raison d’être grattee psr des pseudo entrepreneurs de TP avec bien sûr l’argent du contribuable est devenue un bas-fond/une cuvée comparée aux niveau naturel zéro du sol.
      Ce qui est dénoncé ici est aussi valable pour les tronçons Sanaba- Balave-Tansilla-Frontière du Mali et Sanaba-Nouna ainsi que celui de Solenzo-Balave. Soyons juste dans la répartition de nos richesses car sommes supposées être une Nation.

      Répondre à ce message

  • Le 27 juin à 13:22, par abc
    En réponse à : Province des Banwa : La section MBDHP met en garde le Gouvernement Paul Kaba Thiéba

    Cette mise en garde restera sans effet . Il faut plutot agir . Soyez courageux. Prenez en otage le bureau du gouverneur et du Haut Commissaire de la province ,et restez fermes sur votre position jusqu’a la satisfaction totale ." Seule la lutte libere"

    Répondre à ce message

  • Le 27 juin à 13:53, par joan
    En réponse à : Province des Banwa : La section MBDHP met en garde le Gouvernement Paul Kaba Thiéba

    LES PROBLÈMES DU BURKINA SONT CRUCIAUX MAIS CE N’EST PAS D’UN COUP DE BAGUETTE QU’ILS SE RÉSOUDRONT.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juin à 15:50, par Alexio
    En réponse à : Province des Banwa : La section MBDHP met en garde le Gouvernement Paul Kaba Thiéba

    Il nya pas de problemes aux Burkina-Faso. mais seulement des Challenges qui nous defis. Ils sont a remonter avec une politique prioritaire et contreversiel pour arriver au bout du tunnel.

    Les infrastructures de desenclavement pour la circulation saine de nos produits Agricoles. Puisque c est dans ce secteur que nous assurons notre bouffe quotidienne. Pourquoi pas une politique des rails, combiner avec les butimes. On a les pierres granites au Burkina Faso. Pourquoi pas inventer un subtitut au Goudron qui est un derive du petrole ?

    La bataille du rail sous la revolution nous demontrer que nos propre main on pouvait mettre en oeuvre ses soubassements de notre reseau de desenclavement. Pourquoi attendre les bailleurs de fonds europeens pour se tailler une petite route ?

    Ordara avec son potentiel agricole et fruitier merite un reseau performant d infrastructures routieres pour l evacuation de ses produits vivriers qui pouvaient couvrir la demande de
    la moitie du Burkina Faso. Les havaries escomptees dans cette region par la negligence et la malgouvernance.

    Répondre à ce message

  • Le 27 juin à 21:25, par Sawadogo
    En réponse à : Province des Banwa : La section MBDHP met en garde le Gouvernement Paul Kaba Thiéba

    Les populations des Banwa doivent être fermes dans leurs positions. Je les invite à s’organiser pour boycotter la production du coton, ne serait-ce qu’une seule année et on verra le gouvernement se mouvoir. Avant l’explosion minière, le coton dont la plus grande quantité est produite au Banwa, etait le premier produit d’exportation du Burkina. Cette province mérite plus d’égards.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juin à 11:58, par la Banwalaise
    En réponse à : Province des Banwa : La section MBDHP met en garde le Gouvernement Paul Kaba Thiéba

    mes chers parents restez uni et prenez des mesures fortes afin de mettre la pression sur le gouvernement, ça ne peut plus attendre.j’ai emprunté cette route il y a une semaine et pour la route Dédougou Solenzo (87km) nous avons mis 6h de temps. nous avons croisé l’ambulance en partance sur Dédougou mais j’ai eu des larmes au yeux car le chauffeur se débâtais dans l’eau et c’est vraiment un calvaire aussi il met beaucoup de temps pour arrivé .Vraiment je demande au autorités de faire quelque chose avent que le pire n’arrive.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés