Pratiques traditionnelles néfastes à la santé des femmes et des enfants : Sika Kaboré, l’épouse du chef de l’Etat, investie ambassadrice de bonne volonté

mardi 30 mai 2017 à 23h30min

Investie ambassadrice de bonne volonté du comité inter africain sur les pratiques traditionnelles ayant effets sur la santé des femmes et des enfants, la veille, Mme Sika Kaboré, l’épouse du chef de l’Etat burkinabè, a été reçu en audience par le 1er vice-président de l’Assemblée nationale, le 30 mai 2017. Elle dit être venue présenter son attestation à la représentation nationale, recueillir les conseils et bénédictions du chef du parlement et partant, tous les élus nationaux. Elle était accompagnée de la présidente de la fondation internationale Woman peace group, Nam-Hee Kim, venue la soutenir dans le cadre de son installation en tant qu’ambassadrice de bonne volonté.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Pratiques traditionnelles néfastes à la santé des femmes et des enfants : Sika Kaboré, l’épouse du chef de l’Etat, investie ambassadrice de bonne volonté

Elle est connue pour son engagement pour la cause de la femme et de l’enfant à travers son association Kimi. Sika Kaboré, l’épouse du chef de l’Etat burkinabè devra désormais s’y investir davantage. Et au-delà des frontières nationales. Car, elle a été investie, hier 29 mai, ambassadrice de bonne volonté du comité inter africain sur les pratiques traditionnelles ayant des effets sur la santé des femmes et des enfants. « Il s’agit d’une reconnaissance de ce que je fais au plan national et de la volonté de m’investir encore plus, non seulement au plan national mais aussi au plan international. C’est une mission que je prends à cœur, car cela entre dans le cadre de l’épanouissement de la femme, de son autonomisation », soutient-elle.

Et de ce fait, elle s’engage à s’investir encore plus, avec l’objectif d’arriver à la tolérance zéro. Et pour y arriver, elle dit vouloir compter sur tout le monde : la presse, les chefs traditionnels, les ONG, le gouvernement, le pouvoir judiciaire, l’Assemblée nationale qui légifère… « Investie de cette mission supplémentaire, je ferai de mon possible pour que tout le monde puisse participer à cette lutte. C’est ensemble que nous vaincrons cette pratique », estime-t-elle.

C’est donc dans l’objectif d’impliquer tous les acteurs qu’elle s’est rendue à l’Assemblée nationale, ce 29 mai 2017 pour y rencontrer le président du parlement. Empêché, Salifou Diallo se fera représenter par Bénéwendé Sankara, le 1er vice-président pour échanger avec la nouvelle ambassadrice de bonne volonté contre les pratiques traditionnelles néfastes à la santé des femmes et des enfants. « Je suis venu ce matin lui présenter mon attestation et recueillir ses conseils, ses bénédictions et ses encouragements dans cette mission qui vient de m’être confiée par le CIAF. Le CIAF est une instance qui regroupe plus de 40 pays qui, en ce qui concerne le Burkina Faso, intervient dans la lutte contre l’excision qui est une pratique traditionnelle néfaste à la santé des enfants », a précisé Sika Kaboré.
La nouvelle ambassadrice de bonne volonté était accompagnée d’une autre ambassadrice de bonne volonté du CIAF.

Il s’agit de la présidente de la fondation internationale Woman peace group, Mme Nam-Hee Kim, par ailleurs ambassadrice du CIAF venue soutenir Sika Kaboré dans le cadre de mon installation. La fondation Woman peace group œuvre pour la paix et contre les mutilations génitales féminines, et partant lutte pour l’épanouissement de la femme.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés