Commune de Loumbila : Entre le maire et certains conseillers municipaux, plus rien ne va

LEFASO.NET | Marcus KOUAMAN • mercredi 31 mai 2017 à 16h42min

Ce n’est plus le grand amour au sein du conseil municipal de la commune de Loumbila (province de l’Oubritenga). Des conseillers accusent le maire de corruption, de détournement et de gestion unilatérale des affaires de la commune. Pour ce faire, ils ont introduit une motion de défiance ce mardi 30 mai 2017.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Commune de Loumbila : Entre le maire et certains conseillers municipaux, plus rien ne va

Cette rencontre du Gouverneur de la région du Plateau Central avec les forces vives de la commune de Loumbila ce mardi 30 mai 2017 au départ avait un seul point à l’ordre du jour. Le fonctionnement de la collectivité. Cela suite à une lettre que le maire de ladite commune a adressée à l’autorité par rapport à des bisbilles au sein du conseil municipal. Paul Taryam Ilboudo, dans sa lettre demandait à l’autorité de dire qui peut présider une session du conseil, en ce sens que le premier adjoint au maire s’était arrogé ce droit, de qui répond le Secrétaire général de la mairie. Ainsi que la répartition d’une somme de 20 000 FCFA par conseiller impliqué dans les délimitations de terrains.

Mais à quelques heures de cette rencontre, Mme le Haut-Commissaire de la province de l’Oubritenga a reçu une motion de défiance ce jour 30 mai 2017 à l’encontre du maire de la commune de Loumbila. D’où l’occasion d’en parler. Sur les 62 conseillers que compte la commune de Loumbila (MPP 37, CDP 24, PAREN 1), 40 ont apposé leur signature sur la motion pour demander la destitution du maire élu sous la bannière du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP). Après 11 mois de gestion, ces conseillers avec comme chef de file, Boukaré Konombo, conseiller MPP, accusent le maire de corruption, de détournement, de diviser les conseillers pour mieux régner et de gestion unilatérale de la commune de connivence avec le Secrétaire général de la mairie.

La rencontre suspendue

JPEG - 47.7 ko
Le maire Paul Taryam Ilboudo

Séance tenante, les dits signataires ont été appelés nommément afin que tous confirment avoir signé en toute âme et conscience. Sur les 40 signataires, 11 conseillers ont brillé par leur absence et 4 ont affirmé ne pas s’y reconnaitre. Reste 25 conseillers, dont le premier adjoint au maire qui campent sur leur position. Conformément au code des collectivités territoriales, 1/3 des conseillers peuvent introduire une motion de défiance, donc le quorum est atteint.

Après une tentative de médiation par les autorités sur place, la tension est montée d’un cran du côté des frondeurs. Ces derniers accusent la Gouverneur, Nana Fatoumata Benon/ Yatassaye et sa délégation de les infantiliser, tout en ne leur permettant pas de s’exprimer. Pour eux, il ne suffit pas de venir demander pardon et de faire comme si de rien n’était en leur brandissant une possible délégation spéciale. Par mesure de prudence, la rencontre a été suspendue et les autorités ont quitté la cour de la mairie sans pour autant dire ce qui en sera.

Des barons du parti à Loumbila

JPEG - 46.9 ko
Salif Ouena est pour le depart du maire

Voici la commune de Loumbila donc prise en otage par ses conseillers municipaux. Salif Ouena, conseiller du parti d’opposition Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) est l’un des signataires de cette motion. Il trouve que cette rencontre voulue par la Gouverneur n’a pas suivi les normes car au départ il leur a été signifié que l’ordre du jour se rapporterait aux questions de santé. Et l’on vient parler de politique, du maire. Il persiste et signe que le maire gère la mairie avec son Secrétaire général sans impliquer véritablement les autres conseillers. Selon lui, c’est ce dernier (Secrétaire général de la mairie) qui lors de certains votes secrets, fait des bulletins au nom de chaque conseiller afin que l’on sache qui a voté pour ou contre. Le pire est qu’il y aurait des détournements de deniers publics. « Nous ne parlons pas de délégation spéciale, nous voulons changer la tête pour que la maison retrouve son lustre », a-t-il conclu.

JPEG - 66.8 ko
Issa Ouédraogo, tout comme Evariste Zongo trouvent dommage cette motion

Les partisans du maire ne sont pas de cet avis. Pour Issa Ouédraogo, tout comme pour Evariste Zongo, tous conseillers MPP, cette motion de défiance est regrettable surtout que son géniteur vient de leur propre parti politique. D’incompréhensions en incompréhensions, des collaborateurs, membres du bureau du conseil sont aujourd’hui parvenus à des distensions faute de communication. A les entendre, cette motion de censure est partie d’un ultimatum (expiré le lundi 22 mai dernier) donné au maire de remplacer son Secrétaire général, tout simplement parce qu’il est omniprésent et prend des décisions sans les consulter selon les frondeurs. Quant aux faits de corruption et de détournement, ils réclament des preuves.

Au moment où nous tracions ces lignes, une mission expresse du parti majoritaire conduite par le ministre d’Etat Simon Compaoré et le ministre de l’Administration territoriale Simeon Sawadogo a été dépêchée à Loumbila pour rencontrer les conseillers MPP. Le maire Paul Taryam Ilboudo lui reste confiant quant au retour de la quiétude dans sa commune. Selon lui, 9 conseillers sur les 25 frondeurs semblent se rétracter et comptent adresser une lettre à qui de droit ce mercredi 31 mai pour renoncer à cette motion. Nous y reviendrons.

Marcus Kouaman
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 31 mai 2017 à 12:36, par skitter
    En réponse à : Commune de Loumbila : Entre le maire et certains conseillers municipaux, plus rien ne va

    Etonnant !!!Je pensais qu’il était maire MPP. Vous vous attaquez à vous maintenant ?
    Il faut une loi qui dise que si un conseil municipal n’arrive pas à s’attendre, qu’on démette tout le conseil et les conseillers belliqueux ne sont plus éligibles pendant 10 ans.On verra que tout le monde va rentrer dans les rangs.
    Les nouveaux conseillers ont oublié qu’il n’ y a plus parcelles à dealer, donc il n’a rien dans les mairies.Pourtant, ils sont venus avec un appétit vorace, mais il n’y a rien à manger.Ainsi, ils en veulent au maire le prenant pour responsable de leur malheur.

  • Le 31 mai 2017 à 12:44, par spartakus
    En réponse à : Commune de Loumbila : Entre le maire et certains conseillers municipaux, plus rien ne va

    Vous les conseillers vous dites que vous n’êtes pas contents !Nous vos électeurs à notre tour, on n’est pas content de vous les conseillers.Dans ce cas de figure, que devons-nous faire, nous qui vous avez élus ?
    Nous aussi, on a besoin de déposer une motion de défiance contre vous !

  • Le 31 mai 2017 à 12:48, par soul
    En réponse à : Commune de Loumbila : Entre le maire et certains conseillers municipaux, plus rien ne va

    Gens de Loumbila, vous n’êtes pas facile dèh !!Avec Asseta Ilboudou, l’ex maire, vous n’étiez pas contents.Avec Taryaam, vous n’êtes toujours pas contents.Qui peut vous satisfaire alors ?
    QUITTEZ DANS ça !

  • Le 31 mai 2017 à 15:49, par Anselme
    En réponse à : Commune de Loumbila : Entre le maire et certains conseillers municipaux, plus rien ne va

    Soutien sans réserve au maire Ilboudo.
    J ai eu à travailler avec lui , et dès la première fois j ai reconnu en lui un innovateur, un agent de développement. Il a une vision de l intérêt général. Cela est contraire aux agissements des conseillers dont la plupart n est mue que par un intérêt égoïste.
    M le Maire est déjà un homme riche , parler de 20 000 franc détourné est une insulte.
    Les populations de loumbila risquent de perdre un homme de développement. ...
    Courage M le Maire c est ça la politique au Burkina, une suite de coups bas et de bassesses contre les gens de bonne foi !

    • Le 1er juin 2017 à 16:22, par yesgo
      En réponse à : Commune de Loumbila : Entre le maire et certains conseillers municipaux, plus rien ne va

      Donc parce que vous avez eu un bon partenariat avec lui, cela suffit pour qu’il soit irréprochable ? Monsieur Tariam est un dignitaire de l’église catholique et comme dans les politburo religieux la contestation est méconnue, il croit pouvoir imposer cette façon de faire dans la gestion d’une commune. Il aurait mieux fait de se placer à équidistance des chapelles politiques et garder les égards exprimés à son endroit. A-t-on forcément besoin d’être dans l’appareil pour servir ? Pas simples toutes ces philosophies de la pratique démocratique. Lorsqu’il déclare que 9 ont renoncé et sont prêts à se ranger, n’est ce pas la confirmation du fait que l’édile cogne les têtes ou divise pour mieux.....

  • Le 31 mai 2017 à 16:47, par MEGDE
    En réponse à : Commune de Loumbila : Entre le maire et certains conseillers municipaux, plus rien ne va

    megde transformez moi toutes ces municipalités inconscientes en délégations spéciales afin qu’on puisse respirer maintenant ; ces conseillers inconscients verront les avancées en restant éloignés de l’administration ; megde, megde, megde et 1000 fois megdes

  • Le 31 mai 2017 à 17:57, par Intègre
    En réponse à : Commune de Loumbila : Entre le maire et certains conseillers municipaux, plus rien ne va

    Lorsqu’on fait à un vrai maire les corrompus se plaindent toujours.

  • Le 31 mai 2017 à 19:22, par Bissongô
    En réponse à : Commune de Loumbila : Entre le maire et certains conseillers municipaux, plus rien ne va

    Ils veulent prendre leur commune en otage pour espérer des négociations souterraines (corruption) au sommet.
    Et qui vous dit que le SG dépend de vous ? Demandez plutôt l’organigramme de la Mairie !

    C’est l’internaute Soul qui a tout dit...
    Basta !

    • Le 1er juin 2017 à 09:29, par Wend
      En réponse à : Commune de Loumbila : Entre le maire et certains conseillers municipaux, plus rien ne va

      Je pense que le MPP doit prendre des sanctions contre SES quelques conseillers qui sèment le désordre dans la commune de Loumbila.Comment comprendre qu’un premier adjoint aille contre la décision du maire pour présider une session,comment comprendre que des conseillers accusent le SG de la commune sans preuves et demandent même son départ alors qu’il a été nommé par l’administration .Il faut que chacun comprenne son rôle et surtout sa place dans le conseil municipal.
      En tant que ressortissant de la commune nous voyant le travail ,le changement depuis l’arrivée de M.le maire ,lesquels changements du reste, qui ne sont pas du goût de certains car ne les permettant plus de faire leurs deals alors il faut réclamer la tête du maire.
      Beaucoup de conseillers (non instruits) se sont rétractés de cette motion parce qu’ils ont compris qu’ils ont été trompés car disent ils ,ils n’ont jamais au grand jamais voulu le départ du maire.
      Courage Monsieur le Maire Paul Taryam ILBOUDO car les jours prochains vous donneront raison.

  • Le 31 mai 2017 à 21:39, par Toēenga
    En réponse à : Commune de Loumbila : Entre le maire et certains conseillers municipaux, plus rien ne va

    Ecouter,on s’en fou de l’origine sociale du maire. Ce qu’on veut ce sont des hommes capable de développer : nabiiga, poega, sanyan, d’illégal, yamba, yoyose. Il fo dire les vrais mobiles de votre désapprobation. Je répète on s’en fou de votre orgueil blessé, on s’en fou de l’origine sociale du maire, on veut des développeurs, laisser cette question en sourdine qu’on ne dit pas. Maire bosse fort pour la commune. En fonction de l’origine tu devais t’y attendre. Mais avec tant que tu bosses bien. C’est pas ton origine qui nous intéresse. Du courage !!!!!!! Regarder moi des d’une conception moyenâgeuse. Kk1qui à bcp oeuvrer pour la commune avant d’être maire.vs voulez quoi ? Si malgré son origine on élu c’est pcq c’est un bossart. Ces gens là même m’énerve.
    Toēenga, un fils du plateau central

    • Le 1er juin 2017 à 13:26, par Loumbila
      En réponse à : Commune de Loumbila : Entre le maire et certains conseillers municipaux, plus rien ne va

      Toēenga, je suis d’accord avec toi, ils sont là pour travailler, mais qu’ils travaillent en équipe, c’est un travail collectif. La mairie est une collectivité et non une entreprise privée. Les décisions sont prises collectivement, même si le maire est le 1er responsable avant de prendre une décision, il doit au préalable discuter avec ses collaborateurs directs ou s’il le faut en réunion ou en conseil.
      Le travail du maire n’est pas mis en cause, mais c’est le fait de vouloir travailler seul ou avec ceux qu’il veut et non avec ceux qu’il faut.

  • Le 1er juin 2017 à 07:08, par bod
    En réponse à : Commune de Loumbila : Entre le maire et certains conseillers municipaux, plus rien ne va

    on ne peut pas passer tout le temps à organiser des élections. on en a ni les moyens, ni le temps ! il faut une charte pour le conseil municipal assortie de sanctions cruelles pour les conseillers qui boycottent le développement de ce pays. on oblige personne à être conseiller municipal. des questions d’humeur entre des individus ne peuvent pas continuellement nous ramener en arrière et nous contraindre à organiser des élections partielles ! la comédie a suffisamment duré !

  • Le 1er juin 2017 à 09:29, par Wend
    En réponse à : Commune de Loumbila : Entre le maire et certains conseillers municipaux, plus rien ne va

    Je pense que le MPP doit prendre des sanctions contre SES quelques conseillers qui sèment le désordre dans la commune de Loumbila.Comment comprendre qu’un premier adjoint aille contre la décision du maire pour présider une session,comment comprendre que des conseillers accusent le SG de la commune sans preuves et demandent même son départ alors qu’il a été nommé par l’administration .Il faut que chacun comprenne son rôle et surtout sa place dans le conseil municipal.
    En tant que ressortissant de la commune nous voyant le travail ,le changement depuis l’arrivée de M.le maire ,lesquels changements du reste, qui ne sont pas du goût de certains car ne les permettant plus de faire leurs deals alors il faut réclamer la tête du maire.
    Beaucoup de conseillers (non instruits) se sont rétractés de cette motion parce qu’ils ont compris qu’ils ont été trompés car disent ils ,ils n’ont jamais au grand jamais voulu le départ du maire.
    Courage Monsieur le Maire Paul Taryam ILBOUDO car les jours prochains vous donneront raison.

  • Le 1er juin 2017 à 10:01, par gabenink
    En réponse à : Commune de Loumbila : Entre le maire et certains conseillers municipaux, plus rien ne va

    Quel honte pour Loumbila ? Travaillons à relever le niveau du conseiller.Avec ça vous voulez aller où ? Loumbila a d’autres problèmes plus sérieux que ça à résoudre.Wend na song yâ !

  • Le 1er juin 2017 à 11:39, par Loumbila
    En réponse à : Commune de Loumbila : Entre le maire et certains conseillers municipaux, plus rien ne va

    Il faut essayer de comprendre aussi, car pourquoi 40 sur 62 ont signé la motion, c’est parce qu’il y a des problèmes.
    Le problème majeur, c’est la gestion unilatérale de la mairie. Le maire est d’abord conseillé comme tous les autres avant d’être élu maire. Il faut donc qu’il implique son staff dans la gestion et également les conseillers. Il ne faut pas qu’il gère comme si c’est une entreprise privé, les membres des bureaux doivent être impliqués dans toutes les décisions et responsabilisé chacun en fonction des délégations qui lui ont été confiées.
    S’il y a une gestion transparente de la mairie vous verrez qu’il y aura pas de problème mais si le maire persiste à écarter certains parce qu’il ne les "aime", alors le problème va continuer.
    Il faut qu’il travaille avec tous ceux qui sont là pour travailler en fonction des responsabilités qui leur ont été confiés. Le travail, c’est le travail. Il ne doit pas y avoir de sentiment.

    • Le 1er juin 2017 à 14:39, par polo
      En réponse à : Commune de Loumbila : Entre le maire et certains conseillers municipaux, plus rien ne va

      40 sur 62, dites-vous ? Calculons ensemble : sur les 40, 4 ne s’y reconnaissent pas, 11 sont absents (donc pas sûrs), ce qui donne 25. Puis, 9 se rétractent, ce qui nous amène à 16 ! Le bataillon a quand même eu pas mal de déserteurs....

      • Le 1er juin 2017 à 15:45, par Loumbila
        En réponse à : Commune de Loumbila : Entre le maire et certains conseillers municipaux, plus rien ne va

        Polo
        les 40 ont ils signé ou pas ?
        04 qui ne s’y reconnaissent pas, ils ont été obligés de signés ?
        Être absent et avoir signé, est ce dire qu’on est pas sûr ?
        9 qui se rétractent, on attends de voir ...?

        • Le 1er juin 2017 à 16:10, par polo
          En réponse à : Commune de Loumbila : Entre le maire et certains conseillers municipaux, plus rien ne va

          Paragraphe 2 de l’article : "40 ont apposé leur signature" : vous avez la réponse à votre 1ère question, cette dernière étant inutile. Ensuite : "11 ont brillé par leur absence" : voilà des conseillers animés d’un zèle politique et démocratique assez singulier en s’abstenant de participer à la rencontre de conciliation avec la Gouverneure ! Enfin, "9 qui se rétractent" : moi, je ne peux que m’appuyer sur l’article, un point c’est tout.
          En tout cas, pour l’avoir côtoyé à maintes reprises, je salue la grande compétence de M. ILBOUDO dans les politiques de développement local.

  • Le 1er juin 2017 à 13:26, par Loumbila
    En réponse à : Commune de Loumbila : Entre le maire et certains conseillers municipaux, plus rien ne va

    Toēenga, je suis d’accord avec toi, ils sont là pour travailler, mais qu’ils travaillent en équipe, c’est un travail collectif. La mairie est une collectivité et non une entreprise privée. Les décisions sont prises collectivement, même si le maire est le 1er responsable avant de prendre une décision, il doit au préalable discuter avec ses collaborateurs directs ou s’il le faut en réunion ou en conseil.
    Le travail du maire n’est pas mis en cause, mais c’est le fait de vouloir travailler seul ou avec ceux qu’il veut et non avec ceux qu’il faut.

  • Le 1er juin 2017 à 14:39, par polo
    En réponse à : Commune de Loumbila : Entre le maire et certains conseillers municipaux, plus rien ne va

    40 sur 62, dites-vous ? Calculons ensemble : sur les 40, 4 ne s’y reconnaissent pas, 11 sont absents (donc pas sûrs), ce qui donne 25. Puis, 9 se rétractent, ce qui nous amène à 16 ! Le bataillon a quand même eu pas mal de déserteurs....

    • Le 1er juin 2017 à 15:45, par Loumbila
      En réponse à : Commune de Loumbila : Entre le maire et certains conseillers municipaux, plus rien ne va

      Polo
      les 40 ont ils signé ou pas ?
      04 qui ne s’y reconnaissent pas, ils ont été obligés de signés ?
      Être absent et avoir signé, est ce dire qu’on est pas sûr ?
      9 qui se rétractent, on attends de voir ...?

      • Le 1er juin 2017 à 16:10, par polo
        En réponse à : Commune de Loumbila : Entre le maire et certains conseillers municipaux, plus rien ne va

        Paragraphe 2 de l’article : "40 ont apposé leur signature" : vous avez la réponse à votre 1ère question, cette dernière étant inutile. Ensuite : "11 ont brillé par leur absence" : voilà des conseillers animés d’un zèle politique et démocratique assez singulier en s’abstenant de participer à la rencontre de conciliation avec la Gouverneure ! Enfin, "9 qui se rétractent" : moi, je ne peux que m’appuyer sur l’article, un point c’est tout.
        En tout cas, pour l’avoir côtoyé à maintes reprises, je salue la grande compétence de M. ILBOUDO dans les politiques de développement local.

  • Le 1er juin 2017 à 15:25, par ADA
    En réponse à : Commune de Loumbila : Entre le maire et certains conseillers municipaux, plus rien ne va

    Touts mes encouragements à mr le maire de loumbila.IL suffit de travailler avec lui pour savoir qu’il est un homme sage ,intelligent ,pleins de compétence.Mr Taryam ne mérite pas ce que les détracteurs sont entrain de faire.Pauvre population soyez vigilante pour ne pas perdre ce grand homme.

  • Le 1er juin 2017 à 15:45, par Loumbila
    En réponse à : Commune de Loumbila : Entre le maire et certains conseillers municipaux, plus rien ne va

    Polo
    les 40 ont ils signé ou pas ?
    04 qui ne s’y reconnaissent pas, ils ont été obligés de signés ?
    Être absent et avoir signé, est ce dire qu’on est pas sûr ?
    9 qui se rétractent, on attends de voir ...?

    • Le 1er juin 2017 à 16:10, par polo
      En réponse à : Commune de Loumbila : Entre le maire et certains conseillers municipaux, plus rien ne va

      Paragraphe 2 de l’article : "40 ont apposé leur signature" : vous avez la réponse à votre 1ère question, cette dernière étant inutile. Ensuite : "11 ont brillé par leur absence" : voilà des conseillers animés d’un zèle politique et démocratique assez singulier en s’abstenant de participer à la rencontre de conciliation avec la Gouverneure ! Enfin, "9 qui se rétractent" : moi, je ne peux que m’appuyer sur l’article, un point c’est tout.
      En tout cas, pour l’avoir côtoyé à maintes reprises, je salue la grande compétence de M. ILBOUDO dans les politiques de développement local.

  • Le 1er juin 2017 à 16:10, par polo
    En réponse à : Commune de Loumbila : Entre le maire et certains conseillers municipaux, plus rien ne va

    Paragraphe 2 de l’article : "40 ont apposé leur signature" : vous avez la réponse à votre 1ère question, cette dernière étant inutile. Ensuite : "11 ont brillé par leur absence" : voilà des conseillers animés d’un zèle politique et démocratique assez singulier en s’abstenant de participer à la rencontre de conciliation avec la Gouverneure ! Enfin, "9 qui se rétractent" : moi, je ne peux que m’appuyer sur l’article, un point c’est tout.
    En tout cas, pour l’avoir côtoyé à maintes reprises, je salue la grande compétence de M. ILBOUDO dans les politiques de développement local.

  • Le 1er juin 2017 à 16:13, par yesgo
    En réponse à : Commune de Loumbila : Entre le maire et certains conseillers municipaux, plus rien ne va

    Donc selon votre approche le Maire devra régner comme il veut ? Pourquoi élire des conseillers dans ce cas ? Alors, nommez des administrateurs de commune et on n’en parle plus. Drôle de conception de la démocratie !!

  • Le 1er juin 2017 à 16:22, par yesgo
    En réponse à : Commune de Loumbila : Entre le maire et certains conseillers municipaux, plus rien ne va

    Donc parce que vous avez eu un bon partenariat avec lui, cela suffit pour qu’il soit irréprochable ? Monsieur Tariam est un dignitaire de l’église catholique et comme dans les politburo religieux la contestation est méconnue, il croit pouvoir imposer cette façon de faire dans la gestion d’une commune. Il aurait mieux fait de se placer à équidistance des chapelles politiques et garder les égards exprimés à son endroit. A-t-on forcément besoin d’être dans l’appareil pour servir ? Pas simples toutes ces philosophies de la pratique démocratique. Lorsqu’il déclare que 9 ont renoncé et sont prêts à se ranger, n’est ce pas la confirmation du fait que l’édile cogne les têtes ou divise pour mieux.....

  • Le 1er juin 2017 à 16:32, par yesgo
    En réponse à : Commune de Loumbila : Entre le maire et certains conseillers municipaux, plus rien ne va

    Les laudateurs du maire ont tout faux en croyant que le fait d’être riche vous habilite à ignorer les autres. Pourquoi on parle de CONSEIL si ce n’est pour mettre en relief la nécessité de partager les idées. Nous ne devons pas encourager le culte de la personnalité et dans tous les cas c’est mal engagé pour le Maire qui devra désormais tester chaque jour la fidélité de même ses conseillers acquis. Dommage !

  • Le 1er juin 2017 à 17:15, par polo
    En réponse à : Commune de Loumbila : Entre le maire et certains conseillers municipaux, plus rien ne va

    Votre référence à l’Eglise catholique ne tient guère la route. J’en veux pour preuve le TRES GRAND NOMBRE de despotes africains non catho !!

  • Le 5 juin 2017 à 11:35, par Vérité
    En réponse à : Commune de Loumbila : Entre le maire et certains conseillers municipaux, plus rien ne va

    Yesgo, vous avez tout compris et tout dit
    Personne n’a dit que le maire ne travaille pas, mais c’est la manière de vouloir travailler avec ceux qu’il veut et non ceux qu’il faut. Qu’il mette chacun à sa place et travailler en équipe avec ses conseillers de manière claire et équitable.

  • Le 6 juin 2017 à 05:04, par polo
    En réponse à : Commune de Loumbila : Entre le maire et certains conseillers municipaux, plus rien ne va

    Qui vous dit que ceux qu’il veut ne sont pas ceux qu’il faut ?...

  • Le 7 juin 2017 à 07:04, par polo
    En réponse à : Commune de Loumbila : Entre le maire et certains conseillers municipaux, plus rien ne va

    J’aimerais bien connaître la part de calomnie et de mensonges qui gangrène cette opération de déstabilisation du maire....

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés