Environnement : Les maires d’arrondissement de la commune de Ouagadougou sensibilisés sur le péril plastique

LEFASO.NET | Par Justine Bonkoungou (Stagiaire) • vendredi 5 mai 2017 à 23h52min

L’Association Faso Enviprotek a organisé ce vendredi 5 mai 2017, une session d’information, de sensibilisation et de plaidoyer au profit des maires et des services techniques municipaux de la ville de Ouagadougou sur la problématique du sachet plastique au Burkina Faso sous le thème « Le péril plastique au Burkina Faso : les conséquences sanitaires, économiques et environnementales. »

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Environnement : Les maires d’arrondissement de la commune de Ouagadougou sensibilisés sur le péril plastique

L’impact négatif du sachet plastique sur la santé humaine, animale et sur l’environnement n’est plus à démontrer. Mort d’animaux, pollution des sols, caniveaux bouchés, risque de cancer, etc. Ce sont là quelques-unes des conséquences de l’utilisation et de l’abandon dans la nature des sachets plastiques.

Pour donc venir à bout du péril plastique, l’Association Faso Enviprotek (AFEP) dans le cadre de son programme « Défense de l’environnement » a entrepris de mener diverses activités de sensibilisation et de plaidoyer auprès des décideurs. C’est dans ce cadre qu’est organisé cette session de plaidoyer, d’information et de sensibilisation au profit des maires et services techniques de la ville de Ouagadougou. Cette session sera l’occasion de renforcer leurs capacités à travers deux thèmes qui seront développés : gestion et valorisation des déchets et conséquences sanitaires, économiques et environnementales du plastique.

A l’issue de la session de sensibilisation, Louis Tapsoba, coordonnateur de l’AFEP espère que les élus locaux « s’engageront vraiment à être des relais auprès de leurs populations à la base, afin qu’ensemble, nous puissions changer nos comportements et que la loi 017-2014 qui a été voté en 2014 puisse être connu par la population et aussi que les décrets et textes d’application de cette loi puissent être appliqués au niveau local. »

JPEG - 168.4 ko
Moussa Belem, premier adjoint au maire de la ville de Ouagadougou

Pour Moussa Belem, premier adjoint au maire de la ville de Ouagadougou, cette initiative de l’AFEP est a salué au regard de l’importance de la problématique du péril plastique. Il révèle d’ailleurs à cette occasion, que la mairie de la commune de Ouagadougou disposera bientôt de bacs à ordures au niveau de plusieurs artères de ville, afin de permettre aux populations d’avoir des comportements éco citoyens en ne jetant plus les sachets plastiques dans la rue.

En rappel, l’Association Faso Enviprotek est une association qui a pour missions, la protection de l’environnement, l’amélioration du cadre de vie et l’appui au développement. Pour ce faire, elle mène plusieurs activités de sensibilisation et d’éducation environnementale, de formation-recherche, de défense environnementale et de gestion des déchets.

Justine Bonkoungou(Stagiaire)
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 6 mai à 13:58, par proteger notre environnement est un devoir humain
    En réponse à : Environnement : Les maires d’arrondissement de la commune de Ouagadougou sensibilisés sur le péril plastique

    Félicitations à l’association Faso enviprotek pour l’initiative. La protection de l’environnement doit être un gest et la préoccupation de tout être humain tant au niveau mondial qu’au niveau national et local.
    Jinvite toute structure initiatrice de cérémonie ou d’activité qui regroupera du monde d’avoir une commission " chasse au sachet plastic " qui veillera au ramassage des sachets après l’activité.
    Le ministère en charge de l’environnement doit donner des directives à toute la population. Pour cela il lui faut une stratégie de faire faire. Par exemple la semaine prochaine il y a la journée du paysan, les agents régionaux de ce ministère doivent s’insérer dans l’organisation pour passer le message de sensibilisation et inviter les participants à l’action.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai à 14:27, par Amadoum
    En réponse à : Environnement : Les maires d’arrondissement de la commune de Ouagadougou sensibilisés sur le péril plastique

    Encore une autre bonne initiative qui, j’espere bien, est le debut d’un sursaut d’E-cocitoyennete de la part de mes compatriotes. Car, si nous ne prenons bon soin de notre planete, la seule que nous avons, notre reveil sera douloureux.
    Juste deux suggestions au maire et a ses collaborateurs, mais si ce que je suggere ci dessous a ete deja fait, ignorez mon article !
    Avant le depot du tout premeir bac a ordures, vous devez savoir la destination finale et l’usage final de ces sachets en plastiques collectes. Vous devez aussi travailler avec les riverains des lieux ou les bacs seront places et faire d’eux "les proprietaires" de ces bacs ou vos partenaires de proximite. J’ai vecu a Ouagadougou a cote d’un bac de collecte de dechets dans les annees 1960s et puis vous dire que les deux conditions ci-dessus sont indispensables, mais peut-etre pas assez, pour le succes d’une si belle idee.

    Quant au bac a ordures de mon enfance, il a nage sur des tas d’ordures pendant un bon bout de temps, et a eventuellement disparu un bon matin.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai à 15:17, par Le Professeur
    En réponse à : Environnement : Les maires d’arrondissement de la commune de Ouagadougou sensibilisés sur le péril plastique

    Bonjour
    Voici une très belle initiative de cette association qui apportera sans doute un petit plus au savoir, au savoir être et au savoir faire des maires de commune. Voici donc un pan de notre vie où nos élus peuvent se faire la meilleure visibilité dans le sens du développement qu’ils suscitent en faveur des populations. Le développement est loin de cette forme de cupidité malheureusement partagée par bon nombre de burkinabè qui se plaisent à spolier les autres et à vivre de façon peu civilisée. Comment peut-on admettre que dans une ville comme Ouagadougou, des habitants en soient encore à jeter des ordures et dans des décharges sauvages et même devant leurs concessions ? L’article 32, je crois, du code de l’hygiène publique ne stipule-t-il pas que les ordures doivent être précollecter à l’intérieur des concessions ? Voilà une très belle trouvaille car en procédant ainsi, la maisonnée a l’obligation de gérer ces ordures rassemblées sinon elle sera la première victime de la pollution qui s’en dégagera. A l’opposé, quiconque dépose un réceptacle douteux devant sa cour, surtout du côté de la proximité avec le voisin, et déverse des ordures peu recommandables qui, une fois remplis, sont la proie des intempéries de toutes sortes. Des habitants de notre ville supportent dans leur chair les effets néfastes de ces ordures échappées de ces poubelles qui polluent l’environnement immédiat et partant, de toute la ville. Tout cela se vit sous le regard de nos maires qui ne prennent même pas la moindre initiative, ne serait-ce que par commencer par le respect de la loi en faisant précollecter par les populations les déchets à l’intérieur des familles. Il y’aurait sans doute moins de péril plastique. Autant nous devons privilégier le développement économique, autant nous devons le faire également pour le développement humain durable.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 22:53, par un gondwanais
    En réponse à : Environnement : Les maires d’arrondissement de la commune de Ouagadougou sensibilisés sur le péril plastique

    Très belle initiative ; félicitations et bon vent à vous ; je vous propose de les entretenir pour la prochaine fois de l’importance du végétal, de l’arbre dans une commune et partant de la nécessité d’espaces verts dans les secteurs ; Il faudra éviter qu’ils soient détournés par des gourous au profit de forteresses en béton.

    Répondre à ce message

  • Le 11 mai à 16:49, par dafra
    En réponse à : Environnement : Les maires d’arrondissement de la commune de Ouagadougou sensibilisés sur le péril plastique

    Je partage une suggestion faite par un ainé né avant les indépendances qui a vécu une bonne trentaine d’année sans sachets plastiques : il faut avoir toujours avec soi (sous la selle de la moto, dans la boite à gants de la voiture...) un petit sac en tissu lavable pour les achats en cours de route, cela évite une bonne quantité de sachets plastiques.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés