Education : Le CEG de l’espoir à Saala dans la commune de Dissin

LEFASO.NET | Par Tiga Cheick Sawadogo • mardi 25 avril 2017 à 22h37min

Le village de Saala dans la commune de Dissin, province des Ioba dispose désormais d’un Collège d’enseignement général(CEG). Un ouf de soulagement pour les parents qui n’enverront plus leurs enfants loin du village à la quête du savoir. Un espoir également pour les élèves qui pour la plupart mettaient fin à leurs cursus scolaires après l’obtention du CEP. C’est le 22 avril 2017 que l’infrastructure a été inaugurée en présence du président de l’Assemblée nationale, Salifou Diallo.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Education : Le CEG de l’espoir à Saala dans la commune de Dissin

Une longue haie d’honneur des femmes de Dissin pour accueillir les autorités à Saala. Sous un soleil ardent, malgré la pluie de la veille, elles ont des bébés au dos et chantent pour exprimer leur joie. Ces enfants au dos auront certainement plus de chances. Ils n’auront plus besoin d’aller loin du village pour continuer leurs études post primaires, ou simplement passer au Ghana (à l’Est du village), pas très loin de là « pour se chercher ».

C’est l’adjointe au maire de la commune de Dissin qui dépeint la situation, très peu reluisante, vécue jusque-là. « La commune vit un phénomène sociétal grave. Elle connait l’exode rurale post scolaire, notamment celui des adolescents qui après l’obtention du CEP rejoignent les centres urbains, particulièrement Ouagadougou et Bobo où on les retrouve dans les bars et restaurants comme serveuses avec tous les risques de maladies et grossesses. Les jeunes adolescents quant à eux prennent la route du Ghana et de la Cote d’Ivoire… ».

Le manque de place en 6e après le CEP était l’une des raisons de ces interruptions brutales de scolarité. Saala est à 42 km de Dano (Chef-lieu de province), à 100 km de Gaoua (chef-lieu de région du Sud-Ouest) et à environs 10 km de la commune de Dissin.

« Avant ce n’était pas facile. C’est pratiquement à la rentrée 2016-2017 au mois d’octobre que nous avons déménagé dans ces locaux et nous travaillons désormais dans de bonnes conditions », reconnait Sidpagnagdé Bouda, directeur du CEG. La transmission du savoir aux 201 élèves répartis dans les quatre classes se fait depuis sans encombre.

Le parrain de la cérémonie, le ministre de la Santé Nicolas Méda, natif de la localité a prodigué des conseils aux élèves et encouragé le corps enseignant. Il a promis de suivre l’évolution du CEG afin qu’il soit un modèle d’où sortent des cadres pour servir la nation.

Quant au ministre de l’Education nationale et de l’alphabétisation, Jean Martin Coulibaly, il a félicité la commune qui s’est investie pour ériger le joyau avec l’appui des partenaires. « Porter la science et la technique à tous les enfants du Faso en faisant en sorte qu’aucun village de toutes les commune du Burkina ne soit en marge du besoin savoir et du savoir-faire », c’est le crédo de son ministère et il s’est réjoui que cela soit partagé par Saala qui réduit les distances parcourue par les élèves en rapprochant de leurs habitations, des infrastructures scolaires. Les frontières de l’ignorance sont ainsi repoussées par la construction de ce CEG.
« Le ministère sera à vos côtés pour un transfert efficace et optimal des compétences », a-t-il lancé à la population. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés