Projet régional sur l’autonomisation des femmes et le dividende démographique au Sahel : Plus de 200 millions pour sa réalisation

LEFASO.NET | Par Rita Bancé/Ouédraogo • dimanche 9 avril 2017 à 00h28min

Ce vendredi 7 avril 2017, le ministère de la santé a tenu un atelier interministériel d’appropriation du projet régional sur l’autonomisation des femmes et le dividende démographique au Sahel (SWEDD). L’objectif de cette rencontre était de renforcer le plaidoyer en vue d’un engagement de haut niveau des autorités pour un meilleur accompagnement de la mise en œuvre du projet au Burkina dans un contexte du Plan national de développement économique et social (PNDES).

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Projet régional sur l’autonomisation des femmes et le dividende démographique au Sahel : Plus de 200 millions pour sa réalisation

Financé par la Banque mondiale à hauteur de 205 millions dont 34,8 millions pour le Burkina, le projet SWEED couvre cinq pays de la sous-région du Sahel à savoir le Burkina, la Côte d’Ivoire, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad. Ce projet, d’une durée de quatre ans (2015-2019) vise à améliorer le niveau d’autonomisation des femmes et des adolescentes et leur permettre d’accéder plus facilement aux services de santé reproductive, infantile et maternelle de qualité dans certaines régions des pays participants et d’accroître la génération et le partage des connaissances, des capacités et de la coordination régionales.

Lancé le 02 novembre 2015 à Niamey au Niger, le projet SWEDD est entré le 30 novembre 2015 au Burkina. Et, ce sont au total quatre ministères qui sont concernés dans sa mise en œuvre : Le ministère de l’Economie et des finances, le ministère de l’Education nationale et de l’alphabétisation, Le ministère de la santé et le ministère de la Femme, de la solidarité nationale et de la famille.

Selon le ministre de la Santé, représentant le premier ministre, Nicolas Méda, le projet SWEDD, en faisant de l’accélération de la transition démographique et la réduction des inégalités entre les sexes son cheval de bataille, s’inscrit en droite ligne des priorités du gouvernement burkinabé et s’intègre parfaitement dans l’agenda international de développement 2030, notamment en son objectif 5 intitulé : « parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles ». Ainsi, il a relevé que ce atelier interministériel est une invite en vue d’un engagement de haut niveau des autorités pour un meilleur accompagnement de la mise en œuvre du projet SWEDD au Burkina dans le contexte du Plan national de développement économique et social (PNDES).

« En entendant, j’invite les participants à formuler des recommandations pertinentes pour une meilleure accélération de la mise en œuvre du projet SWEDD », a-t-il lancé aux participants avant de clore ses propos.

Le projet SWEDD comporte six sous-comités techniques thématiques à savoir : La communication pour le changement social et de comportement ; le genre et l’autonomisation économique des femmes ; l’éducation des filles ; la gestion et la distribution des produits de santé de la production ; les ressources humaines en santé et la population et la démographie.

Le Burkina Faso assure la présidence régionale du sous-comité « Gestion et distribution des produits de santé de la reproduction ».

Rita Bancé/Ouédraogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés