Mission de réconciliation de la CODER : « C’est une démarche empreinte de sincérité », affirme Zéphirin Diabré

LEFASO.NET | Oumar L. OUEDRAOGO • lundi 3 avril 2017 à 22h10min

La Coalition pour la démocratie et la réconciliation nationale (CODER) poursuit son périple de prise de contacts avec les personnes-ressources et institutions du Burkina. Le message, lui, reste le même : galvaniser l’ensemble des Burkinabè à la réconciliation nationale, à œuvrer pour la paix, au renforcement de la démocratie et à la relance économique. Dans la matinée de ce lundi, 3 avril 2017, une délégation de la Coalition a été reçue en audience à ce sujet par le Chef de file de l’opposition politique au Burkina-Faso (CFOP-BF), Zéphirin Diabré, au siège de l’institution, sis à la zone du bois.

Mission de réconciliation de la CODER : « C’est une démarche empreinte de sincérité », affirme Zéphirin Diabré

Lancée officiellement le 16 octobre 2016, la CODER s’est donné pour mission principale, selon ses géniteurs, de travailler à une réconciliation nationale ; d’œuvrer à la paix, à la relance de la nation et à la relance économique et de promouvoir la démocratie. Pour atteindre les objectifs, les responsables de l’organisation ont défini des actions dont le partage de cette vision avec les personnes-ressources et des institutions de la république. C’est dans cette lancée qu’elle enchaîne, depuis sa création, des sorties à travers le pays. Après les ex-présidents du Faso, Jean-Baptiste Ouédraogo et Michel Kafando, puis l’actuel, Roch Kaboré, avec lesquels, ils se sont entretenus la semaine écoulée, les responsables de l’organisation ont été reçus, dans la matinée de ce lundi, par le Chef de file de l’opposition politique au Burkina-Faso (CFOP-BF), Zéphirin Diabré.

A la tête de sa délégation, le président, Me Gilbert Noël Ouédraogo, a présenté au premier responsable du CFOP-BF, Zéphirin Diabré, la CODER à travers essentiellement ses objectifs et sa plateforme. La délégation a ensuite demandé à l’institution, CFOP-BF, de s’impliquer pour faire de la réconciliation nationale, une réalité. Selon Gilbert Noël Ouédraogo, la CODER s’adosse sur de grands principes pour parler « réconciliation nationale ». Il s’agit avant tout et surtout, du respect de la justice ; « justice équitable, impartiale et la même pour tous ». Il s’agit également de valeurs qui visent à promouvoir la paix, à « remettre la nation au travail et à approfondir la démocratie ». Rappelant en outre que certains partis de la CODER sont membres du CFOP-BF, M. Ouédraogo a confié qu’ils sont solidaires des actions de l’institution politique pour laquelle, il a réaffirmé cet attachement.

« Ce que nous avons souhaité, c’est que la question (réconciliation nationale, ndlr) soit portée par toute l’opposition. Au-delà de la CODER, aujourd’hui, la réconciliation est une préoccupation nationale ; ce n’est pas la préoccupation d’un groupe politique donné. C’est une préoccupation de toute la nation et il s’agit de faire en sorte que, toutes les forces-vives de la nation soient impliquées dans le processus. Et le CFOP-BF, qui est une institution de la République, doit être impliqué au plus haut niveau dans ce processus pour donner une marque spéciale sur la nécessité que nous puissions aller à la réconciliation, pour permettre à la génération future de pouvoir avancer, en ayant soldé les contentieux du passé », a précisé le président de la CODER.

Une perception partagée par l’hôte, Zéphirin Diabré, pour qui, cette démarche à saluer. Selon le CFOP-BF, la réconciliation est « une question qui touche à la vie de la nation » et qui, de ce fait, requiert un effort d’ensemble. C’est pourquoi a-t-il jugé important « de souligner à l’endroit des militants de l’opposition et à l’ensemble de la population, que c’est une démarche empreinte de sincérité ». Le porte-parole de l’opposition se veut précis sur le sujet. « … Quand on dit réconciliation, il ne s’agit, nullement, que des politiciens s’entendent entre eux pour faire des agréments ou des deals. Non ! », souligne-t-il avant d’insister qu’il s‘agit plutôt de faire en sorte à ouvrir la voie pour que le peuple soit, lui-même, l’acteur de ce processus. De son avis, il était important qu’un groupe donne le ton. Et c’est ce que la CODER a commencé et a souhaité que l’ensemble de l’opposition y aille, apprécie M. Diabré. Mais, au finish, poursuit-il, ce sont les Burkinabè qui vont acter cette réconciliation, qui permettra de se dire la vérité, faire la justice, faire en sorte que la nation se retrouve dans les conditions les plus idoines, pour que son développement aille de l’avant.

« En cette matière-là, nous, les hommes politiques, n’avons pas un intérêt particulier et on veut rassurer les Burkinabè à ce niveau. Ce qui nous intéresse, c’est vraiment l’intérêt du Burkina-Faso ; c’est cela qui est primordial », signe le Chef de file de l’opposition politique au Burkina-Faso, Zéphirin Diabré.

Oumar L. OUEDRAOGO
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 4 avril 2017 à 07:06, par Alexio En réponse à : Mission de réconciliation de la CODER : « C’est une démarche empreinte de sincérité », affirme Zéphirin Diabré

    Des sapeurs-pompiers comme Gilbert N.Ouedraogo toujours devant la scene de l hypocrisie. On recolte se qu on a semer dit l adage. Reconstruire la confiance perdue par la boulimie du pouvoir n est pas convaincant pour le chef du CODER, qui a empreinte la meme voie strategique que son pere le defunt Gerard Kango. Un parti heriter, et on nous parle de democratie.

    A malin, malin et demi, et on n est toujours attrapper par ses mauvaises strategies politiques de manger dans toutes les sauces pour atteindres ses objectifs douteux. OK ! Il est n est jamais trop tard de bien faire. Mais la ou le bas Blaisse, le peuple burkinabe attends toujours le verdict final des des dossiers brulants avant de se reconcilier avec elle meme, comme la predit le chef de file de l opposition. Les dossiers, Sankara, du journalistes Zongo, du juge Nebie, Etc.

    Ïl faudrait que les familles des victimes puissent se faire face a leurs bourreaux et commanditaires.

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2017 à 07:29, par Ouagaskaïa Pravda En réponse à : Mission de réconciliation de la CODER : « C’est une démarche empreinte de sincérité », affirme Zéphirin Diabré

    Zeph, tu dis quoi ? Bonne chance alors. Même quand on est en quête du pouvoir, on doit garder quand même l’essentiel.

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2017 à 09:03, par NungBiga En réponse à : Mission de réconciliation de la CODER : « C’est une démarche empreinte de sincérité », affirme Zéphirin Diabré

    La CODER, selon ce qu’elle propose, ses idées, ses objectifs, on peut conclure que c’est une très bonne chose. Mais, comme par le passé, si les principales victimes ne sont pas associées, ces objectifs ne seront pas atteins et, dans tous les cas ne seront jamais atteins à cause des membres qui la compose.
    Le bon sens des choses voudraient qu’une telle initiative touche directement les victimes, car elles seules peuvent accepter le pardon ou la justice ou faire la paix dont il est question. Faire des tournées au tour des différentes couches sociales et dernièrement chez le chef de l’Etat n’accouchera de rien. Le 30.03.2001 avait été proclamé journée nationale de la paix sans associer les principales familles victimes en ce temps, notamment : les familles Sankara, David Ouédraogo, Norbert Zongo et Dabo Boukary. Les gens on voulu faire la paix, la réconciliation sans une main tendue aux principales victimes. ça ne marchera jamais ainsi ! C’est pas à Rock ou au Moogo-Naba ou à Zephirin Diabré qu’il faut tendre cette main. Eux, même si ce sont les hommes puissants du moment ne pourront rien. Toute votre action n’est qu’une campagne de médiatisation pour vous faire voir et, vous utilisez quelqu’un comme Ablassé qui a été rejeté par toutes les sauces, qui n’incarne aujourd’hui que la médiocrité dans l’art politique.
    En regardant les différentes figures de votre CODER, qui parmi vous peut aller devant la famille Norbert Zongo parler de Justice, Paix et Réconciliation ? Personne ! Parce que chacun de vous aujourd’hui est d’un parti qui, aux yeux de la famille Zongo, fut le Diable, le Satan, l’Assassin etc... qui les a plongés dans des ténèbres. Vous n’êtes pas ceux-là qui puissent tirer ces familles des ténèbres. Vous êtes au contraire les représentants de ceux-là qui les ont conduit dans l’enfer. Il est temps d’arrêter cette hypocrisie.
    Il y a aujourd’hui suffisamment d"organisations, d’ONG qui regroupent des membres qui peuvent rendre visite à ces victimes et essayer de construire quelque chose. Il serait judicieux que vous vous engagez à les soutenir au lieu de vouloir travailler en parallèle.
    Nous espérons que vous comprendriez en fin que si vous gagnez le courage de faire votre méa-culpa, vous gagnerez mieux. Salut....

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2017 à 09:31, par Jeune Premier En réponse à : Mission de réconciliation de la CODER : « C’est une démarche empreinte de sincérité », affirme Zéphirin Diabré

    La coder se moque de la population burkinabe. Quand le changement viendra, celui que Dieu nous a promis, le vrai, ils passeront tous devant la justice y compris ceux qui tiennent les rennes de ce pays. On ne peut pas avoir commis des gaffes pendant pres d’un quart de siecle, detourne les deniers publics et puis revenir parler de reconciliation. La prmiere demarche de la coder devait etre la justice d’abord. Une justice aux TPR, c’est a-dire sans avocat et a la place publique(Place de la nation) retransmis en direct a la radio et a la tele pour permettre a ceux qui les suivent qu’ils passeront a la meme table si toute fois ils viendraient a commettre les memes gaffes. Une vraie justice balayee des juges acquis.

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2017 à 11:39, par MB En réponse à : Mission de réconciliation de la CODER : « C’est une démarche empreinte de sincérité », affirme Zéphirin Diabré

    je suis parfaitement d’accord avec vous. de grâce, n’insulter pas la population. vous parlez de réconciliation a lorsque que vous n’avez pas ce mot dans vos cœurs. de toute les facons si vous savez pertinemment ce que vous aviez fait, demandez pardon à la population, au lieu de circuler partout pour jouer aux sages

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2017 à 12:45, par YIRMOAGA En réponse à : Mission de réconciliation de la CODER : « C’est une démarche empreinte de sincérité », affirme Zéphirin Diabré

    La réconciliation ne peut pas être un programme politique ? Quand Gilbert N.O. disait qu’il n’avait pas de leçon à recevoir de qui que ce soit, il oublie qu’il est jeune et sans expérience à l’&poque ? Il aurait fallu se retirer de la scène une décénie et les gens vont tout oublier et il fera un bon retour ? Mais comme l’homme politique est né avant la honte, il a tout oublié ? Si la CODER ne peut pas patienter et suivre le chef de fil de l’oppo, tant pis pour eux ? Le MPP va les flatter avec des tram potins, juste un moment et les enterrer définitivement ? Que Jeph se démarque d’eux et animer son opposition, parce que le MPP est entrain de décevoir ? Tout ça, à cause du PF qui semble dormir ?

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2017 à 14:26, par Kaka En réponse à : Mission de réconciliation de la CODER : « C’est une démarche empreinte de sincérité », affirme Zéphirin Diabré

    NungBiga a tout dit. Réconciliation d’accord, mais Justice d’abord....Continuer à mettre les bœufs avant la charrue, de toutes les façons, on a déjà vu cet attelage le 30 mars 2001, voilà pourquoi vous êtes toujours à la case départ 16 ans après.

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2017 à 14:40, par Kaka En réponse à : Mission de réconciliation de la CODER : « C’est une démarche empreinte de sincérité », affirme Zéphirin Diabré

    Vous avez compris, "c’est la charrue avant les bœufs". Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril 2017 à 16:57, par arnaud En réponse à : Mission de réconciliation de la CODER : « C’est une démarche empreinte de sincérité », affirme Zéphirin Diabré

    Brave Zeph ! Si tu te trouvais dans un pays moins bizarre, il y a longtemps que tu serais déjà président au regard de tes qualités. Mais tu sais ? Ce pays où la mesquinerie et l’obscurantisme ont pris des proportions terrifiantes déteste des fils valeureux. Plus tu te montreras capable de les sortir de l’ornière, plus la haine contre toi dans certains cercles sera vive ! Parlant d’une ethnie de chez nous où l’individu sans pouvoir financier séduit par une modestie désarmante, un ami m’a dit "Chez les élites de ces gens là, pour conserver leur amitié, mieux vaut torpiller leurs parents et se faire détester par eux que de vouloir leur apporter le bonheur. Les élites vous en voudront à mort de vouloir conquérir le cœur de leurs parents, car eux ne voient en cela que la menace de perdre leur domination obscurantiste sur eux". Alors Zeph, je me demande si tu ne ferais pas mieux d’économiser tes énergies pour tes proches et ta région plutôt que de chercher à plaire au vide ?

    Répondre à ce message

  • Le 16 avril 2017 à 08:17, par Moyenga Abdrouamane En réponse à : Mission de réconciliation de la CODER : « C’est une démarche empreinte de sincérité », affirme Zéphirin Diabré

    Le Burkina Faso est un pays de paix. Nous avons un bon président qui est ROCK MARC CHRISTIAN KABORE. En plus DIEU aime le BURKINA FASO.
    Blaise peut rentrer chez lui ; mais il doit répondre a tout ce qu’il a fait. Quand on parle d’oublier tout ce qui s’est passé et aller de l’avant, ce n’est pas juste. Dans ce il y’a eu des morts ; il y’a eu des morts, il y’a eu crimes économiques et pour une bonne réconciliation il faut régler ça D’ABORD.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés