Insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 : Le dossier bientôt en jugement

Communiqué du Parquet général près la Haute Cour de Justice • jeudi 16 février 2017 à 08h36min

La Haute Cour de Justice va statuer dans les semaines à venir sur le dossier de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014. Les membres du dernier gouvernement de TIAO Luc Adolphe sont poursuivis dans le cadre de la répression sanglante des manifestants.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 : Le dossier bientôt en jugement

Sur les trente quatre (34) membres que compte ce gouvernement, sept (7) n’ont pas répondu aux convocations. Il s’agit de :

- COMPAORE Blaise
- KABORE Lamoussa Salif
- BEMBAMBA Marie Lucien
- BARRY/BOLY Koumba
- KOUANDA Assimi
- OUEDRAOGO Salif
- OUEDRAOGO Tinga Jérémy.

Néanmoins, ils seront jugés en leur absence.

Parquet général près la Haute Cour de Justice

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 15 février à 16:06, par Truth Hurts
    En réponse à : Insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 : Le dossier bientôt en jugement

    Ok. Mais et l’ex petit président ? Qu’en dit la court ?

    Répondre à ce message

  • Le 15 février à 16:35, par CFOP
    En réponse à : Insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 : Le dossier bientôt en jugement

    Propre. N’oubliez pas les autres qui n’étaient pas au gouvernement : François Compaore, Alizeta Gando, Alpha Yago, Gilbert Noël Ouedraogo, Salia Sanou, Ali Compaore, Lingani et Diamdjoda.

    Répondre à ce message

  • Le 15 février à 16:38, par AFRIQUE MON AFRIQUE
    En réponse à : Insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 : Le dossier bientôt en jugement

    Bienvenu à ce procès qui pourra jeter les bases d’une vrai réconciliation nationale. Les insurgés qui ont agit en infraction des lois existantes ont renversé le pouvoir. Une transition est née. Des élections transparentes ont désigné nos autorités mais le coté sombre des insurgés perdure. Certains individus croient que insurrection est égale à incivisme. Le riche doit demander pardon au pauvre même s’il a raison. On cherche l’argent au détriment des vies humaines (essence stockée sauvagement causant des incendies).Agression des travailleurs sur les lieux de travail.
    Commençons à sanctionner les fauteurs au lieu de vouloir imposer chaque fois le pardon à tout prix. Le procès de l’insurrection doit aboutir à la prise de lois fortes portant sur le patriotisme. Certains individus lugubres,aux desseins inavoués , mus par des projets terroristes veulent rendre le pays ingouvernable. Parlons nous Écoutons nous et Cultivons le Vivre Ensemble pour un Burkina Prospère

    Répondre à ce message

    • Le 16 février à 09:58, par Sidbéwendé Zoungrana
      En réponse à : Insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 : Le dossier bientôt en jugement

      Nous ne sommes pas du même avis que vous cher ami. On ne saurait parler d’une Réconciliation Nationale si l’on occulte de régler les problèmes de fond. En effet, les problèmes, voir les dossiers qui sont sciemment négligés et passés (sciemment peut-être) en sous-main qui ont tenu et tiennent de la vie de personnes (et elles sont nombreuses) sont et resteront de nature à ne pas permettre l’accalmie de coeurs. Sans remettre en cause les acquis obtenus de cette Insurrection, il serait plus objectif de retenir qu’elle est venue du peuple et non d’un ou de quelques individus seulement comme vous semblez le dire. Ceux-ci, tout comme vous, comme nous, n’ont été que les instruments, les voies par lesquels le peuple a réussi son insurrection et le chute du Pouvoir dictatorial jadis décrié. Ceux qui l’ont remplacé ne devraient pas continuer de faire ce que ceux-là qui en furent chassés pour. Si oui qu’on joue à votre jeu, on sera comptable d’une INJUSTICE à l’endroit de ces derniers puisque, reconnaissant la positivité des comportements des actuels responsables, on donne de droit, raison à ceux qui ont été chassés.

      Répondre à ce message

    • Le 16 février à 11:55, par lewang
      En réponse à : Insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 : Le dossier bientôt en jugement

      Bon raisonnemment mon frere. god bless u mon frere pour cette clairvoyance

      Répondre à ce message

  • Le 15 février à 16:39, par Mamon Yélé
    En réponse à : Insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 : Le dossier bientôt en jugement

    Haute Cour de Justice à quoi sert ce machin, comme disait C.De Gaules de la CEE.

    Répondre à ce message

  • Le 15 février à 16:41, par NAABIGA
    En réponse à : Insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 : Le dossier bientôt en jugement

    Merci de m’éclairer en quoi consiste l’indépendance de la justice ? Qui nomme les juges et autres dans les différents postes de responsabilité. Je vous remercie .

    Répondre à ce message

  • Le 15 février à 16:52, par 123456789........abcdefghi...
    En réponse à : Insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 : Le dossier bientôt en jugement

    tchrrrrrrrrrrrrrrr !!!!!!!!!!!!!!!svp arrêter de ns distraire la vas.ok ?

    Répondre à ce message

  • Le 15 février à 17:04, par Kgb
    En réponse à : Insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 : Le dossier bientôt en jugement

    C’est pas simple, il faut tout faire les amener repondre !

    Répondre à ce message

  • Le 15 février à 17:37, par Yako
    En réponse à : Insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 : Le dossier bientôt en jugement

    J’espère que les commanditaires de l’insurrection ne seront pas épargnés,ou alors on juge les conséquences et laisser de côté les causes.Si l’on admet que l’insurrection est une infraction à la loi,alors que la modification de l’article 37 ne l’est pas alors le parquet aura du pain sur la planche.

    Répondre à ce message

    • Le 16 février à 08:25, par le probe
      En réponse à : Insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 : Le dossier bientôt en jugement

      Aide mémoire pour Yako (Art. 166. La trahison de la patrie et l’atteinte à la Constitution constituent les crimes les plus graves commis à l’encontre du peuple.
      Art. 167. La source de toute légitimité découle de la présente Constitution.
      Tout pouvoir qui ne tire pas sa source de cette Constitution, notamment celui issu d’un coup d’Etat ou d’un putsch est illégal.
      Dans ce cas, le droit à la désobéissance civile est reconnu à tous les citoyens)

      Répondre à ce message

    • Le 16 février à 09:20, par sankara SAIDOU
      En réponse à : Insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 : Le dossier bientôt en jugement

      A Yako
      Tomber n’est pas un cri,e ,ais refuser de se lever est condamnable. Blaise COMPAORE a refusé de respecter son peuple et il en a payé les frais. Ce n’est pas quelqu’un qui a commandité l’insurrection. C’est blaise qui l’a provoquée en refusantd’entendre la voix du peuple. Pour une fois reconnaissez que nous sommes sur la voie qui mène vers la démocratie. Pensons à notre pays et non aux individus.

      Répondre à ce message

  • Le 15 février à 18:29, par Achille De TAPSOBA
    En réponse à : Insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 : Le dossier bientôt en jugement

    Hommage à nos Martyrs du 30, 31 Octobre 2014 et 16,17 Septembre 2015

    Merci d’avance à la Haute Cour. Soulageons les familles des victimes par une justice équitable. Pour se maintenir éternellement au pouvoir éternellement, les forces du mal(Compaorose) ont utilisé les armes achetées par le Brave Peuple contre le Brave Peuple car elles avaient une peur bleue de perdre les honneurs du pouvoirs(argent, justice sous ordre...).

    La vérité triomphera sur le mal ou l’impunité(le mensonge) un jour

    A nos Martyrs qu’ils se reposent en paix. Que justice leur soit rendue rapidement

    Justice pour Norbert Zongo
    Justice pour Thomas Sankara
    Justice pour Salifou Nebié
    Justice pour David Ouèdraogo
    Justice pour Boukary Dabo

    Victoire toujours au Brave Peuple
    Vive la démocratie au Faso
    Vive le Brave Peuple Burkinabé

    Que LE SEIGNEUR bénisse le BURKINA que nous aimons tous.Amen
    Paix et Succès à Tous les BURKINABES . Amen

    Achille De TAPSOBA le Bobolais

    Répondre à ce message

  • Le 15 février à 19:40, par armel
    En réponse à : Insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 : Le dossier bientôt en jugement

    internautes 8 ,yako.la modification était bel et bien illégale parce qu elle faisait les affaires d une seule personne,en l occurrence votre demi dieu,l apatride
    Blaise kouame

    Répondre à ce message

  • Le 15 février à 19:44, par lejuste
    En réponse à : Insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 : Le dossier bientôt en jugement

    Pour quoi ne pas emettre un mandat d’arret si tat est qu’on veux vraiment le juger
    La CI c’est seulement a cote. Mais silence, on fait deal sur le dot du peuple

    Répondre à ce message

  • Le 15 février à 20:35, par temps de l’action
    En réponse à : Insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 : Le dossier bientôt en jugement

    sommes nous en pleine inversion accusatoire ? des autorités légales et légitimes ont tenté de contenir une horde de pyromanes qui mettaient à feu et à sang une nation paisible et ce sont ces autorités qui doivent repondre ! les chefs militaires hesiteront à donner des instructions fermes aux soldats dans la lutte contre le terrorisme car s’il y a des dommages collateraux parmi les civils, c’est eux qui risquent de repondre et les droit-de-l’hommistes ne les rateront pas. je suis convaincu que le jour viendra où on fera le vrai procès de l’incendirection

    Répondre à ce message

  • Le 16 février à 07:02, par han !
    En réponse à : Insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 : Le dossier bientôt en jugement

    donc c’est pour juger et condamner les gens depuis la côte d’ivoire et venir dire après, compte tenu de leur état de santé et la bonne conduite, ils sont en liberté provisoire ! wahou !

    Répondre à ce message

  • Le 16 février à 07:40, par Koumbem Tipousga
    En réponse à : Insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 : Le dossier bientôt en jugement

    Bonjour.

    Mais qu’en est-il de Jerome Bougouma ? Ou bien il est au pays ou il est blanchi ?

    Répondre à ce message

  • Le 16 février à 07:55, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 : Le dossier bientôt en jugement

    - Vous avez oublié François Compaoré, et aussi Salia Sanou alias ’’Djamila’’, mais également Paramanga Ernest Yonli alias ’’On va modifier pian !’’, et surtout Alizeta Ouedraogo alias ’’Alizet Gando’’ dite la belle-mère nationale. Ou bien ils ont repondu à la justice déjà ? Que le pouvoir actuel tire leçon de cette affaire et sache qu’il pourrait aussi passer par là un jour. Donc Attention à vous les RSS & Cies !!

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

    • Le 16 février à 09:29, par Le foeutus
      En réponse à : Insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 : Le dossier bientôt en jugement

      Salia SANOU était maire de Bobo et député et responsable CDP de Bobo si je ne me trompe pas. Pourquoi devrait t’on le juger ?. Si c’est à cause de ses opinions pro Compaoré alors il faudrait juger tous les Burkinabé qui ont voté Blaise Compaoré à la dernière élection présidentielle à laquelle il à participé. Et pendant qu’on y est, pourquoi occulter ROCK qui chantait que la limitation de mandat était anti- démocratique, pourquoi occulter Salif DIALLO l’architecte et Maitre d’œuvre du système Compaoré pourquoi occulter Simon Compaoré qui répondant à la question s’il avait des ambitions présidentielles, disait qu’il faut être un fou pour lorgner le fauteuil le Blaise. Pourquoi occulter le Chat du Niyala qui a ouvertement reconnu avoir monter et mobiliser les jeunes pour aller brûler les biens de l’état ?.

      Répondre à ce message

    • Le 16 février à 12:14, par SAMBIGA
      En réponse à : Insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 : Le dossier bientôt en jugement

      Mr le Koro, quand on procédera au jugement des membres du gouvernement, les noms que vous venez d’évoquer seront cités car chacun d’eux s’est fait impliqué par un membre du gouvernement dans les détournements et malversations sans pour être du gouvernement.

      Répondre à ce message

  • Le 16 février à 08:34, par BORODOUGOU
    En réponse à : Insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 : Le dossier bientôt en jugement

    il faudra voir au sien même des insurgés si certains n’avaient peut être pas pensé, organisé et mettre en œuvre l’assassinat de certains martyrs lors des mouvements afin de faire porter le chapeau au régime déçu, comme les RSS connaissaient bien l’état d’âme de leur mentor d’alors BLAISE. Qui sait, au vu de quelques infos qui ont filtré de l’enquête préliminaire d’où il est clairement ressorti l’implication de ZIDA dans les opérations de sécurisation selon MAÏZA SEREME.

    Répondre à ce message

  • Le 16 février à 08:38, par Karfolo
    En réponse à : Insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 : Le dossier bientôt en jugement

    Tous ceux qui siègeront dans un gouvernement doivent tôt ou tard s’attendre à un jugement des vainqueurs. ... ca commence ca ne s’arrêtera plus au FASO

    Répondre à ce message

  • Le 16 février à 08:55, par war
    En réponse à : Insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 : Le dossier bientôt en jugement

    Les ministres sont poursuivis par la haute cour de justice alors que ceux qui ont tires sur la foule comme les zida seront poursuivis par le TGI ou par le tribunal militaire.Blaise est convoque en tant que ministre de la defense et non comme chef d’etat.Il faut surtout aller rapidement pour ne pas divertir le peuple au travail avec ces dossiers spectaculaires

    Répondre à ce message

  • Le 16 février à 09:27, par saw
    En réponse à : Insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 : Le dossier bientôt en jugement

    Pourquoi certains éprouvent tant de haine pour ZIDA ?
    Je cherche les raisons mais je n’arrive pas à comprendre.
    Le plus jeune député du MPP a même eu à dire haut et fort lors d’un débat à la tnb que ," en une année ZIDA a fait pire que Blaise en 27 ans". Je suis du MPP ( disons que je suis un fan de R et je déteste les SS) et je pense que le MPP a peur de ZIDA et le CDP haie ZIDA. Donc c’est ce duo qui nourrit le complot.

    Répondre à ce message

  • Le 16 février à 09:43, par Sidbéwendé Zoungrana
    En réponse à : Insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 : Le dossier bientôt en jugement

    Oui. Mais pourquoi un empressement sur ce dossier qui ne devrait se retrouver qu’en dernière position étant donné que c’est des mauvais comportements des soi-disant "Auteurs" qu’est venue l’Insurrection ? C’est vrai que les intéressés doivent être entendus, jugés et condamnés à la hauteur des faits à eux reprochés, mais n’y aurait-il pas été plus juste de régler les problèmes plus sérieux et surtout pour lesquels le peuple les 30 & 31 Octobre 2014, a exigé, notamment, les crimes économiques et de sang, tentative de push etc. A ce jour, aucun dossier de "Crimes Economiques" n’a été ouvert. Pendant ce temps, bon nombre des probables auteurs des faits y relevant ont courru vers le Pouvoir en place pour se mettre à l’abri de poursuites éventuelles en se déclarant "être leurs Amis". Ainsi, tout comme de par le passé, ceux-ci sont parvenus à faire main basse sur les Institutions et autres Structures dans lesquelles ils sont compromis et se retrouver "soi-disant Crême des Affaires du Burkina Faso ayant droit de citation dans les Délégations Présidentielles en sorties. Pourquoi Deux poids, deux mesures ? Nous suggérons que rapidement, le Pouvoir et la Justice reviennent sur ces points tout aussi importants et surtout à la base de la réconciliation tant recherchée pour une Vraie Paix.

    Répondre à ce message

  • Le 16 février à 09:49, par Alexio
    En réponse à : Insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 : Le dossier bientôt en jugement

    Je recommande nos internautes d etre toujours au fonds du sujet. Ne melangeons pas les mangues avec les tomates.

    L affaire Zida n a aucune relevanse dans cette declaration de la justice. Vous ne pouvez pas obstrues le travail de la justice avec des non-sens, concernant la transition qui est un autre chapitre en cours d audit.

    Convoquer l ancien dictateur est la priorite des priorites. Pour quelqu un qui a gouverner pendant 27ans sans rendre compte a son peuple. Et de surcroit a pris la fuite. Et personne ne sait quel est le montant de la somme d argent il a emporter avec lui. Les crimes de sang qu il a commanditer sous son mandat. Etc.

    Répondre à ce message

  • Le 16 février à 09:54, par ABIBA
    En réponse à : Insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 : Le dossier bientôt en jugement

    On parle de Blaise et Cie et voilà à chaque fois apparaitre le nom de ZIDA.Laisser ce Mr trankil.Si c’est l’argent qu’il voulait comme on entend en longueur de journées, il aurait du prendre l’argent des putschistes Diendéré et Cie et il en sortirait plus riche.

    Répondre à ce message

  • Le 16 février à 10:08, par fat24
    En réponse à : Insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 : Le dossier bientôt en jugement

    Ne nous laissons pas manipuler ou téléguider par les politiciens. on parle de juger les membres de l’ancien gouvernement et du coup on parle de ZIDA. Pour cette audience qui sera ouverte le juge a t-il dit qu’il veut juger zida ou s’il veut juger les anciens membres du dernier gouvernement de blaise compaoré. on va trop vite en besogne. et on oublie qu’un procès peut durer des mois voir des années. A ce qui disent toute suite Zida, vous avez les preuves ? si oui, transmettez-les au juge et que zida soit jugé car c’est un justiciable comme tout burkinabè. Mais si vous n’en avez pas, alors on attend tous la justice.
    en outre, on parle de jugement d’anciens membres et d’aucuns parlent de Zida qui a détourné l’argent. A ma connaissance, il n’y a pas une plainte officiellement déposée par qui que ce soit au tribunal contre Zida pour malversation financière. Celui qui a l’information, qu’il le divulgue. Par contre s’il n’ y a pas de plainte déposée, ne faisons pas la justice à la place des juges. Comment se fait-il que depuis deux ans on dit que Zida a pillé de l’argent, il a détourné de l’argent et on ne dépose pas de plainte. Allez réfléchir. Avec ce gouvernement qui cherche l’argent ça et là ce serait sa première piste pour gagner de l’argent. Encore une fois faites prévaloir la présomption d’innocence.
    enfin, n’oublions pas chers internautes, que certains écrivent pour apporter leur avis, leur opinion sur l’actualité et les faits de la république. mais d’autres écrivent parce qu’ils ont perdu leurs avantages dus au départ de Blaise et tirent actuellement le diable par la queue. Ces derniers naturellement ont une dent contre tous ceux qui ont contribué à la chute de leur mentor à commencer par les acteurs de la transition. Donc au lieu d’être un débat d’idées où chacun dit ce qu’il pense juste c’est plutôt un débât d’intérêts pour d’autres. Loin de moi l’idée d’être partisan de qui que ce soit mais la vérité rattrape toujours le mensonge. Si Zida a pillé tôt ou tard on le saura et il répondra. S’il a tué, tôt ou tard on le saura et il sera jugé.
    N’oublions seulement pas, que n’eût été la détermination des acteurs de la transition et du peuple, LE RSP serait aujourd’hui au pouvoir, l’ancien système reviendrait, les dossiers Norbert et Thomas Sankara et Dabo ne seraient jamais ré-ouverts et j’en passe.
    Alors analysons de façon rationnelle les faits et ne nous laissons pas téléguider par les politiciens et les va-t-en guerre.

    Répondre à ce message

  • Le 16 février à 10:27, par SAGE1
    En réponse à : Insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 : Le dossier bientôt en jugement

    Ce qui nous intéresse actuellement est certes l’avènement de la vérité et de la justice mais surtout une relance sans plus tarder de l’économie, la diminution du nombre de chômeurs à travers le financement des jeunes qui ont des projets viables et structurants. Nous ne voulons pas vivre éternellement dans le passé. Il faut avancer et surtout gérer les réels problèmes des burkinabé sans oublier le problème de l’insécurité.

    Répondre à ce message

  • Le 16 février à 10:31, par Sys
    En réponse à : Insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 : Le dossier bientôt en jugement

    Donc le procès de l’insurrection, c’est juste juger Blaise et son dernier gouvernement ??? Quid de ceux qui ont perdu leurs biens (pillés ou incendiés) par les manifestant ?? N’importe quoi. C’est pourkoi la justice semble être aux ordres et peu de burkinabè en ont confiance.

    Répondre à ce message

  • Le 16 février à 10:56, par Tenga
    En réponse à : Insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 : Le dossier bientôt en jugement

    Encore une diversion pour éviter les sujets qui fâchent ils leur faut du pain et de l’eau pour le peuple. Cela ne va pas faire vos affaire vos incompétence seront dévoilé.

    Répondre à ce message

  • Le 16 février à 11:18, par Moné
    En réponse à : Insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 : Le dossier bientôt en jugement

    Pour moi primo le Burkina doit demander l’extradition du dictateur déchu .Secundo tous les personnes qui ont du sang sur leurs mains doivent faire l’objet dune poursuite.Tierto tous personnes qui ont détournés l’argent doivent les rembourser et après ont parlera réconciliation

    Répondre à ce message

  • Le 16 février à 11:35, par SAMANDÉ
    En réponse à : Insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 : Le dossier bientôt en jugement

    J’aimais à dire que la "LIBERTÉ D’EXPRESSION N’EST PAS HARMONIE DE VOIX, "mais est que "CHACUN POUSSE SON CRI". N’est ce pas ce qu’illustre la réaction des internautes ? Les Hyènes RICANENT, les Chiens ABBOIENT, les Crétins DÉLIRENT, et le Soleil BRILLE au FASO.

    Répondre à ce message

  • Le 16 février à 12:01, par BORODOUGOU
    En réponse à : Insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 : Le dossier bientôt en jugement

    il faudra voir au sien même des insurgés si certains n’avaient peut être pas pensé, organisé et mettre en œuvre l’assassinat de certains martyrs lors des mouvements afin de faire porter le chapeau au régime déçu, comme les RSS connaissaient bien l’état d’âme de leur mentor d’alors BLAISE. Qui sait, au vu de quelques infos qui ont filtré de l’enquête préliminaire d’où il est clairement ressorti l’implication de ZIDA dans les opérations de sécurisation selon MAÏZA SEREME.

    Répondre à ce message

  • Le 16 février à 12:35, par Ka
    En réponse à : Insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 : Le dossier bientôt en jugement

    Plus de 30 ans, le peuple Burkinabé est assoiffé d’une vraie justice. Le moment est venu que nos juges prennent leurs responsabilités pour prouver au monde entier, que ce n’est pas seulement à Nuremberg qu’on peut juger les criminels en puissance qui aiment tuer qui ils veulent, là où ils veulent. Le jugement des militaires n’était qu’un teste dont les familles des victimes sont resté sur leur faim. Oui le peuple, surtout les familles des martyrs attendent des juges, un jugement à la hauteur de leurs compétences et de leurs serments de servir et protéger le peuple souverain, surtout de leur neutralité. Que les accusés qui ont fuis le pays pour ne pas payer leurs crimes, soient jugé sévèrement, et ceux qui assument avec regrets des crimes qu’ils ont commis, aient l’indulgence des juges et les familles des victimes. Sans une justice juste ou les criminels payent leurs crimes pour soulager les familles des victimes, une classe donnée ne pourra aboyer de réconciliation et de pardon à long terme. Réconciliation nationale suivi d’un pardon totale, oui ! Mais une justice équitable pour tous avant. Bon vent aux juges des pays des hommes intègres, montrez au peuple Burkina la valeur de vos serments, et non des juges corrompus comme on le crie sur les toits..

    Répondre à ce message

  • Le 16 février à 14:38, par Harouna
    En réponse à : Insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 : Le dossier bientôt en jugement

    Ce jugement n’ est pas urgent . Il faut plutôt traquer les terroristes du nord et les juger . Blaise et ses ministres vous ont laissé le pouvoir où est encore l ’ urgence ? Pour moi ce qui urge c’ est éradiquer le l’ insécurité au nord du Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 16 février à 14:54, par Harouna
    En réponse à : Insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 : Le dossier bientôt en jugement

    Ce jugement n’ est pas urgent . Il faut plutôt traquer les terroristes du nord et les juger . Blaise et ses ministres vous ont laissé le pouvoir où est encore l ’ urgence ? Pour moi ce qui urge c’ est éradiquer le l’ insécurité au nord du Burkina Faso.

    Répondre à ce message

    • Le 16 février à 18:12, par Ka
      En réponse à : Insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 : Le dossier bientôt en jugement

      Pour la majorité du peuple Burkinabé, ces jugements urges, comme pour les détenus à la MACA ou à la MACO, ou pour les familles des victimes. Pour vous, dont vos proches sont en fuite, vous vous foutez la souffrance des autres. Prenez les affaires Thomas Sankara, Norbert Zongo, Rabo, qui minent les objectifs de nos gouvernants depuis des années ? Si ces affaires étaient réglées à temps et que criminels et familles des victimes sont à égalité, aujourd’hui on ne parlera pas d’impunité ni injustice, des éléments qui minent l’avancer de notre pays. Si Diendéré Gilbert, Blaise Compaoré sont jugé équitablement par une justice justes, ici quelques temps, criminels et familles des victimes mangeront ensembles, parleront ensembles, sans même des aboiements de certains pour la réconciliation afin de ressusciter en politique. Sans une justice juste et rapide au Burkina, le pays sera toujours miner par la haine, les vengeances, qui retardent au développement et l’émergence que nous attendons tous.

      Répondre à ce message

  • Le 16 février à 15:00, par Dedegueba SANON
    En réponse à : Insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 : Le dossier bientôt en jugement

    Hum ! Hum ! Hum ! Moi je veux bien croire à notre " cirque judiciaire", mais tant qu’elle sentira cette odeur de "putréfaction politique et de corruption", je réserve mon enthousiasme. Trop de signaux montrent que nous vivons sous la prolongation de l’ère BC ( le MPP étant né du CDP).
    En vérité le changement se fait toujours attendre et on assiste toujours aux mêmes luttes d’influence comme du temps de la dynastie compaoré, avec un tricephalisme au sommet de l’État.

    Répondre à ce message

  • Le 16 février à 15:23, par Ka
    En réponse à : Insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 : Le dossier bientôt en jugement

    La premières fois que J’ai eu la confirmation des reparations avec succès des femmes excisées et les dégâts de la Noma dont je soutiens, c’était à paris au cours d’une conférence sur l’excision, avec d’autres réparations comme le Noma avec Edmond Kaiser fondateur de Sentinelle et Terre des Hommes, c’est par là que j’ai fait la connaissance du Dr. Pierre Foldes qui a eu dans ses mains ma petite nièce excisée cruellement par une villageoise sans expérience. Cette jeune femme meurtri qui souffrait dans sa chaire silencieusement, est très heureuse en amour et au bonheur de son mari et de leurs enfants à Lyon. D’ailleurs le Dr. Foldes sait que cette personne est devenue une partisane sans tabou de l’abolition totale de l’excision d’où qu’elle vienne. Par Rapport à une femme comme madame M. Guirma qui vie au Canada et qui encourage l’excision par ce qu’elle en souffre silencieusement comme excisée, et qui veut que toutes les jeunes filles portent son fardeau, pourtant elle n’ose pas dire aux autorités Canadienne d’exciser leurs petites filles, par peur d’être expulsé le même jour : Je dis à cette personne que le Pr. Charlemagne Ouédraogo que je connais, est une mine d’or pour la recherche en médecine de notre pays. Comme cette personne croit avec son premier message que c’est à cause de l’argent, elle se trompe : La vie que notre Pr. Charlemagne Ouédraogo mène par rapport à un Pr. Comme Pierre Foldes, c’est une misère. Charlemagne fait son travail avec amour et passion. Encourageons le pour nos femmes, nos filles, qui souffrent silencieusement dans leur chair à cause des exciseuses cruelles.

    Répondre à ce message

  • Le 16 février à 16:11, par SOME
    En réponse à : Insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 : Le dossier bientôt en jugement

    Lorsque quelqu’un ne se presente pas a une convocation de tribunal, il y a la possiblite de lancer un mandat d’amener. Je ne suis pas homme de droit, mais je sais au moins ca. Alors ces grands juristes ne peuvent pas l’ignorer, surtout vu les accusations contre ces personnes. L’ignorer nous dit tout des vraies motivations, là ou on ne peut invoquer de solution diplomatique.

    Et puis pourquoi ce silence autour de francois compaoré ? Est-il aussi devasteur que cela qu’on a peur de le toucher ? On tremble en haut chez ceux qui nous gouverne car ils se connaissent : agouti connait chien dèh, comme on dit chez nous en cote d’ivoire... Les RSS peuvent-ils s’attaquer a francois ? Qui est fou de qui ? Nous on s’amuse, eux ils s’amusent dèh.
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 16 février à 16:12, par SAPO
    En réponse à : Insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 : Le dossier bientôt en jugement

    Haute cours de justice de la honte, vous faites pitiés.
    Quel est le sort réservé à ceux qui ont revendiqué la paternité de l’insurrection. Qui ont dit haut et fort avoir organisé , planifié et exécuté savamment l’insurrection ayant causé mort d’hommes, destructions de biens publics et privés. Ce qui est sûr , vous pouvez faire tout ce que vous voulez ; mais tous ceux ont incités, drogués et donnés les bidons d’essences aux jeunes pour commettre les incendies vont le payer le cher. La justice divine s’abattra sur les commanditaires et les exécutants de ces sales besognes . Je sais qu’à l’heure actuelle, beaucoup l’on dit déjà payé cash et cela se poursuivra.

    Répondre à ce message

  • Le 16 février à 16:35, par Beton
    En réponse à : Insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 : Le dossier bientôt en jugement

    Après avoir libéré la plupart d’entre eux pour raison de santé disiez-vous, vous venez nous divertir avec un simulacre de procès par contumace.Vous vous voutez de qui ? Lorsqu’on libère provisoirement une personne, cela veut dire qu’on a un œil sur la personne de sorte qu’elle ne prenne pas la poudre escampette, sinon on devient un complice d’une "évasion".

    Répondre à ce message

  • Le 16 février à 17:22, par KOBINABA
    En réponse à : Insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 : Le dossier bientôt en jugement

    Fat24 Felicitation.Pour une des rare fois je lis un ecrit bien elabore dans un bon Francais.Merci pour la coherence et le niveau de resonnement.Toute chose qui manque bcp a notre forum.

    Répondre à ce message

  • Le 16 février à 17:43, par KOBINABA
    En réponse à : Insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 : Le dossier bientôt en jugement

    Borodougou il faut repartir a l ecole pour apprendre le Francais cela te permettra d exprimer ta pensee.Pour le raisonnement l ecole ne peut rien.Sans rancune.

    Répondre à ce message

  • Le 17 février à 08:07, par Yarga
    En réponse à : Insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 : Le dossier bientôt en jugement

    Depuis la création de cette cours depuis 95 aucun ministre n’a été jugé alors que tous les jours nous entendons parler de crime de sang, de malversation.C’est juste une pièce de théatre pour nous distraire.Cette cours est assez fictive et je suis septique vis à vis de cette new sortie médiatique.

    Répondre à ce message

  • Le 17 février à 11:14, par Sidpawalemdé Sebgo
    En réponse à : Insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 : Le dossier bientôt en jugement

    Mes amis internautes se mettent à tout mélanger et à prendre nos souhaits pour la réalité :

    1°) La haute cour de justice est là UNIQUEMENT pour juger les ministres et le président. Depuis sa création elle n’avait jamais été rendue opérationnelle car "on" n’avait aucune intention de juger qui que ce soit. C’est la transition qui l’a rendue opérationnelle. Ce sont les 34 ministres du dernier gouvernement Compaoré qui sont jugés, pas tous ceux que nous pensons avoir "déconné" !

    2°) On ne va pas laisser cette affaire non jugée des années parce que 7 personnes sur 34 sont en fuite ! Les 27 présents doivent être situées (condamnées ou acquittées) et non voir leur vie suspendue indéfiniment. Une fois jugées et condamnées, les 7 fuyards peuvent toujours faire l’objet de mandats d’arrêts et d’extradition. Alassane Dramane Ouattara ou Faure Eyadema ne seront pas éternellement au pouvoir dans leurs pays...

    3°) Si l’ex-PM Zida s’est rendu coupable d’actes condamnables les 30 et 31, il doit être jugé par la justice militaire car il était alors militaire et non membre du gouvernement. Quand à un éventuel détournement en tant que PM, même s’il est instruit (et reste à prouver) il ne peut pas être mélangé au procès de l’insurrection ? D’ailleurs les procès de certains des mêmes ministres pour détournements seront faits à part.

    Ce qu’il faut plutôt interroger, déplorer et condamner, c’est qu’aucune procédure ne soit engagée contre François Compaoré ou Alizeta Ouédraogo (à ma connaissance) que ce soit pour crime économique ou pour crime de sang, plus de 3 ans après la chute du régime. Apparemment, aucune plainte n’a été déposée ni aucune auto-saisine par le procureur.

    Voila ce qu’il faut corriger, et pas vouloir mélanger pèle-mêle régime Compaoré et article 37, transition et "affairisme d’état" de l’ex "belle-mère nationale".

    Répondre à ce message

  • Le 17 février à 17:10, par Afrique Consciente
    En réponse à : Insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 : Le dossier bientôt en jugement

    Il ne faut pas jouer avec le feu ;
    Les victimes "heros" de insurrection ne sont pas tombées pour que certains "leurs veritables bourreaux" qui sont tapis dans les cercles politiques actuels se moquent du PEUPLE.
    Sa colere sera sans appel.
    LA PATRIE OU LA MORT, NOUS VAINCRONS.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés