Accueil > Actualités > DOSSIERS > Insurrection populaire

Dernier ajout : 18 avril.

Procès du Gouvernement Luc Adolphe Tiao : Pour le CDP, c’est « un règlement de comptes politiques, sous la forme d’une parodie de justice »

 mercredi 19 avril 2017

À en croire le récent communiqué publié par le Parquet général près la Haute Cour de Justice, cette juridiction d’exception prévoit d’ouvrir, le 27 avril 2017, le procès collectif des membres du dernier Gouvernement du Président Blaise Compaoré.
Ces ministres, avec à leur tête le Premier Ministre Beyon Luc Adolphe TIAO, sont poursuivis sous le chef d’accusation de " complicité d’homicides volontaires" et de " coups et blessures volontaires " , pour avoir participé le 29 octobre 2014 à un Conseil des (...)

Insurrection populaire au Burkina : Le dernier gouvernement de Blaise Compaoré à la barre le 27 avril 2017

 mardi 11 avril 2017

Selon ce communiqué de presse du Procureur général près la Haute Cour de Justice, le jugement dossier de l’insurrection populaire d’octobre 2014 débutera le 27 avril 2017 dans la salle d’audience du Tribunal de grande instance de Ouagadougou.
La Haute Cour de Justice va statuer sur le dossier de l’insurrection populaire, le jeudi 27 avril 2017 à 9 heures dans la salle d’audience du Tribunal de Grande Instance de Ouagadougou.
Les membres du dernier gouvernement du Premier ministre Beyon Luc Adolphe (...)

Insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 : Le dossier bientôt en jugement

 jeudi 16 février 2017

La Haute Cour de Justice va statuer dans les semaines à venir sur le dossier de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014. Les membres du dernier gouvernement de TIAO Luc Adolphe sont poursuivis dans le cadre de la répression sanglante des manifestants.
Sur les trente quatre (34) membres que compte ce gouvernement, sept (7) n’ont pas répondu aux convocations. Il s’agit de :
COMPAORE Blaise
KABORE Lamoussa Salif
BEMBAMBA Marie Lucien
BARRY/BOLY Koumba
KOUANDA Assimi
OUEDRAOGO (...)

Victimes et ayant droit de l’insurrection : ‘’Les soins, la justice, avant la réconciliation’’

 vendredi 27 janvier 2017

A l’instar de ceux du coup d’Etat de septembre 2016, les victimes et ayant droit de l’insurrection des 30 et 31 octobre 2014 ont été reçus ce jeudi 26 janvier 2017, au Haut conseil pour la réconciliation et l’unité nationale (HCRUN). Cette rencontre qui marque la fin d’une série de concertations entamées vendredi dernier, va contribuer à une meilleure analyse du dossier soumis au HCRUN.
Au titre des 5065 dossiers déjà enregistrés et en cours d’enregistrement par le HCRUN, s’inscrivent ceux des (...)

Hommage à Thomas Sankara et à l’insurrection d’octobre 2014

 samedi 31 décembre 2016

De l’insurrection au pouvoir actuel du MPP via la transition : quel bilan, quelles leçons à retenir ? Le Balai Citoyen et le réalisateur Christian Carmosino partagent leurs témoignages sur les derniers jours du président Blaise Compaoré.
De passage à Genève en Suisse dans le cadre d’une tournée de sensibilisation et de concert, Smockey et Sams’K Le Jah du Balai Citoyen ont animé une soirée film-débat-concert à l’Espace Grosselin. C’était le 26 novembre 2016 à travers un Hommage à Thomas Sankara initié par (...)

Liberté provisoire pour Luc Adolphe TIAO : Ce qu’en pense Me Guy Hervé Kam

 samedi 26 novembre 2016

Depuis ce 25 novembre 2016, l’ancien Premier ministre Luc Adolphe Tiao, bénéficie d’une liberté provisoire pour raison de maladie. Inculpé dans le dossier de l’insurrection populaire, M. Tiao avait été arrêté et déposé à la Maison d’arrêt et de corrections de Ouaga le 16 septembre 2016, après son retour de la Côte d’Ivoire où il s’était exilé. En réaction à cette liberté provisoire, Me Guy Hervé Kam, porte-parole du Balai citoyen revient, sur sa page Facebook, sur la notion et les conditions de la liberté (...)

Securité : Remise de trois ex RSP au Burkina Faso par les autorités ivoiriennes

 vendredi 25 novembre 2016

Mesdames et messieurs, les journalistes, J’ai tenu à vous livrer les informations de premières mains pour que vous puissiez tranquilliser et rassurer l’ensemble des populations des villes et des campagnes et tous les étrangers vivant au Burkina. En effet, les autorités ivoiriennes ont accompli un geste fort ce vendredi 25 novembre 2016 consistant à nous remettre ce matin même, suite à nos échanges, trois éléments de l’ex RSP (Régiment de sécurité présidentielle) qui s’étaient enfuis en Côte d’Ivoire (...)

Monument du souvenir de l’insurrection : Avis d’appel à idées

 vendredi 25 novembre 2016

L’Association « Mémoire et Conscience » lance un appel à idées à tous les burkinabè de l’intérieur et de la diaspora. Ce concours vise à recueillir les meilleures propositions d’idées pour la réalisation, sur le site de l’ex-assemblée nationale, d’un monument du souvenir de l’insurrection populaire d’octobre 2014 et d’un musée des luttes du peuple burkinabè.
Conditions de participation Le présent appel à idées a pour objet de demander à chaque participant, en fonction de son inspiration :
d’imaginer un (...)

An II de l’insurrection populaire : La Boucle du Mouhoun a rendu hommage aux martyrs

 jeudi 3 novembre 2016

La Région de la Boucle du Mouhoun, à l’instar des autres régions du pays, a rendu un hommage aux martyrs de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 et du putsch manqué de septembre 2015. Cette commémoration s’est faite à travers le baptême d’une rue de la ville de Dédougou suivi de la marche et l’observation de la minute de silence à 9h30 mn. Une délégation gouvernementale conduite par Jean Martin Coulibaly, ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation, a pris part à la (...)

Touorizou Hervé Somé : « L’insurrection est chose tellement sérieuse que ceux qui nous dirigent ne doivent pas nous amener à la faire fréquemment »

 mercredi 2 novembre 2016

Le Docteur Touorizou Hervé Somé, enseignant-chercheur à Ripon College aux Etats-Unis, fait partie des cyber-insurgés qui ont activement participé, par leurs prises de position argumentées, à l’éveil des consciences et à la mobilisation des esprits ayant conduit à l’insurrection d’octobre 2014. Deux ans après, que pense-t-il des changements intervenus et de l’évolution du Burkina Faso ?
Deux ans après, que pensez-vous de l’insurrection populaire ? Avant tout propos, mes pensées vont vers nos frères et (...)

An II de l’insurrection populaire : Les communautés vivant à Gaoua ont marché

 mercredi 2 novembre 2016

A l’instar des autres localités du Burkina Faso, la région du Sud-Ouest a commémoré le deuxième anniversaire de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014, dans la matinée du lundi 31 octobre 2016 à Gaoua. La marche est allée de la place de la nation au gouvernorat où des messages ont été livrés. Le ministre Tahirou Barry de la Culture, des Arts et du Tourisme, au nom du Gouvernement, a livré un message d’hommage aux martyrs mais surtout d’espoir aux populations.
Il y a de cela deux ans que de (...)

An II de l’insurrection populaire au Nord : Plusieurs activités ont marqué l’événement historique

 mercredi 2 novembre 2016

A l’instar des autres villes du pays, les populations de Ouahigouya ont commémoré le deuxième anniversaire de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014. Dans la cité de Naaba Kango, cet hommage aux martyrs a été fait à travers plusieurs activités pendant trois jours.
Après la série de prières en hommage aux martyrs et pour la paix au Burkina dans les lieux de cultes de la ville, c’est le nettoyage du cimetière municipal de Oufré, sis au secteur 01 de la ville de Ouahigouya où repose Abdoul (...)

An II de l’insurrection populaire : La nation a rendu hommage aux victimes

 mercredi 2 novembre 2016

En marge de la commémoration de l’An II de l’insurrection populaire, le Président du Faso a déposé une gerbe de fleurs au pied du monument des martyrs dans la soirée du 31 octobre 2016, à Ouagadougou. Ce geste solennel, plus qu’une tradition, est un symbole fort pour rendre hommage aux fils et filles du Burkina Faso qui ont donné leurs vies pour offrir à notre Nation, une opportunité d’enclencher une dynamique pour des lendemains meilleurs pour tous les Burkinabè.
Cette cérémonie de dépôt de gerbe de (...)

Sibiri Nestor SAMNE : « Ceux qui réclament la paternité de l’insurrection devraient plutôt réclamer la paternité des causes de l’insurrection »

 lundi 31 octobre 2016

Le 24 janvier 2014, dans une lettre publiée sur Lefaso.net, il appelait Blaise Compaoré à voter pour la paix en organisant une transition démocratique pacifique. Las ! Tout au long de 2014, comme beaucoup d’autres Burkinabè, Sibiri Nestor Samné, depuis les Etats-Unis où il réside a, par la plume, activement participé au combat ayant conduit à l’insurrection populaire.
Deux ans après, que pensez-vous de l’insurrection populaire ? Avant tout mot, qu’il me soit permis de rendre un vibrant hommage aux (...)

An II de l’insurrection : Une faible mobilisation à Bobo-Dioulasso

 lundi 31 octobre 2016

Dans le cadre de la commémoration de l’insurrection des 30 et 31 octobre 2014, la ville de Bobo-Dioulasso a rendu un hommage aux victimes à travers une marche meeting organisée ce lundi 31 octobre 2016. De la place des martyrs à la place Tiéffo Amoro ou une minute de silence fut observée à la mémoire des martyrs, suivie de l’hymne national et enfin rallier la place des martyrs pour le cérémonial. A cette marche, il est a noter la faible mobilisation de la population et surtout des Organisations de la (...)

An II de l’insurrection : Fada Ngourma a organisé une marche meeting de souvenir

 lundi 31 octobre 2016

En hommage aux martyrs de l’insurrection populaire des 30 et31 octobre 2014 et du pusch manqué de septembre 2015, a eu lieu ce lundi 31octobre 2016 à Fada Ngourma une marche meetting. De l’ex place de l’unité baptisée le 30 octobre dernier “place des martyrs”, élèves, forces de défense et de sécurité, autorités administratives, coutumières, réligieuses et organisations de la société civile ont parcouru le kilomètre deux cent qui va de la place des martyrs en passant derrière la radio Taamba et le retour au (...)

An II de l’insurrection : Le président Roch Kaboré rassure les victimes et les familles des victimes

 lundi 31 octobre 2016

Ce dimanche 30 octobre 2016, dans le cadre de la commémoration du deuxième anniversaire de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014, le chef de l’Etat a reçu en audience au palais de Kosyam, les blessés et les familles de victimes de ces événements majeurs. Ce fut une rencontre « donner et du recevoir », une rencontre « d’expression libre », de l’avis du président du Faso.
« Je tenais à réaffirmer l’engagement de l’Etat et du gouvernement à mettre les décisions en faveur des pupilles de la (...)

Sidi M. A. SIDIBE : « Le pays semble plonger dans une léthargie en même temps que l’espérance se dissipe petit à petit »

 lundi 31 octobre 2016

Informaticien burkinabè résidant en France, Sidi Mohamed Ahemine Sidibé estimait, dès février 2014 dans une tribune publiée sur notre site, que l’alternance était inéluctable maintenant. La suite des événements ne lui a pas donné tort. Deux ans après l’insurrection populaire, il constate que si l’État avait démissionné dans bien des secteurs sous Blaise Compaoré, « les nouveaux venus ne semblent pas en prendre la réelle mesure ».
Deux ans après, que pensez-vous de l’insurrection populaire ?
De l’insurrection (...)

An 2 de l’insurrection : Les syndicats dénoncent l’impunité des auteurs de crimes de sang et de crimes économiques

 lundi 31 octobre 2016

Les 30 et 31 octobre 2014, le peuple burkinabè, en particulier sa jeunesse, s’insurgeait contre le régime de Blaise COMPAORE, mettant à feu l’Assemblée Nationale et s’attaquant aux symboles et aux hommes du pouvoir déchu. L’insurrection a contraint Blaise COMPAORE et ses proches à fuir le pays, avec la complicité des autorités françaises.
Cette insurrection des 30 et 31octobre était le résultat de la lutte que le peuple mène depuis des décennies, particulièrement depuis l’assassinat du journaliste (...)

An II de l’insurrection populaire : Trois de nos « héros » à cœur ouvert

 lundi 31 octobre 2016

Deux ans après l’insurrection populaire ayant emporté le régime de Blaise Compaoré, nous avons rencontré pour vous Bendi Parfait Gnoula, Massourou Guiro et Aziz Sana, acteurs et non des moindres de ce mouvement populaire. Que sont-ils devenus, que pensent- ils de la gestion de l’après insurrection, sont-ils prêts à aller à une autre insurrection si cela s’imposait ? Nos trois « héros » de l’insurrection à cœur ouvert.
Bendi Parfait Gnoula. Coiffeur de profession, il avait 39 ans le 30 octobre 2014 quand (...)

Pages : 0 | 20

  Météo
Météo Ouagadougou
  A la une de la presse
  Caricatures
  PMU'B
PMU'B

« TIERCE » DU 22/04/2017

ARR :3 - 4 - 15 NP : 00
ORD : 8 000
DES : 1 500
TIERCE V :
BONUS :

C G : 4 500
C P A : 1 500
C P B : 1 000
C P C : 5 500

Conseil des Ministres depuis 2004
  Pharmacies de garde
Aéroport de Ouagadougou horaires

Suivez Lefaso.net
sur le WEB


Déjà 30 000 abonnés !

Lefaso.net
sur Facebook


Suivez
@lefaso_net
sur Twitter


Disponible sur Google Play Disponible sur App Store

LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés