Ministère du Commerce : Le syndicat annonce un sit-in de 72 heures à compter du lundi 13 février

LEFASO.NET | Marcus Kouaman • lundi 13 février 2017 à 00h43min

C’est lors d’une conférence de presse ce samedi 11 février 2017, que le Syndicat national des agents du ministère de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (SYNAMICA), a annoncé son intention d’aller en sit-in de 72 heures le lundi à venir. Par cet acte, Daouda Ouedraogo, Secrétaire général du SYNAMICA et ses camarades comptent marquer leur désaccord quant à « la volonté manifeste du gouvernement de remettre en cause ses propres engagements », consigné dans le protocole d’accord du 24 janvier 2017.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Ministère du Commerce : Le syndicat annonce un sit-in de 72 heures à compter du lundi 13 février

Le Secrétaire Général du SYNAMICA, Daouda Ouedraogo et ses camarades ne sont pas contents de l’attitude de leur ministre de tutelle, partant de là le gouvernement. Pour cause, la non application, du moins la dénaturation du protocole d’accord Gouvernement-UAS et SYNAMICA.

Un mécontentement partagé par l’Unité d’action syndicale (UAS), représenté à cette conférence de presse par Basolma Bazié, Secrétaire général de la Confédération générale des travailleurs du Burkina (CGT-B).

Comme pour camper le décor, le Secrétaire général Daouda Ouedraogo est revenu sur le processus qui a abouti au protocole d’accord, cause de grincement de dents. Pour lui, leur plateforme revendicative minimale est constituée essentiellement de deux points. Il s’agit de la mise en place d’un fonds de soutien à la vérification des importations ; et de la règlementation de la nomination au poste de conseiller Economique et Commercial dans les ambassades et missions diplomatiques du Burkina Faso à l’étranger.

On s’en souvient, le SYNAMICA devait aller en grève de 72 heures le 25 janvier 2017. La veille, c’est-à-dire le 24 janvier, le Premier Ministre, Paul Kaba Thiéba avait saisi l’Unité d’action syndicale (UAS) afin d’engager des négociations avec le SYNAMICA. Suite à cela, confie le SG, « des négociations houleuses » ont été entamées le même jour de 14 heures à 19 heures entre le Gouvernement à travers le Ministre en charge du Commerce, Stéphane Sanou, l’UAS et le SYNAMICA. Ce qui a abouti à un compromis sur les deux points de la plateforme revendicative.

Le gouvernement change les règles en cours de jeu

Le Gouvernement s’est donc engagé dans un délai de deux semaines à compter de la date de signature du protocole, à adopter des textes consensuels allant dans le sens de la mise en place du fonds de soutien à la vérification des importations. Pour le deuxième point de la plateforme, le Gouvernement s’est engagé à l’application stricte du décret N°2003-084 du 19 février 2003 portant organisation des emplois spécifiques du Ministère du Commerce, de la promotion de l’entreprise et de l’Artisanat et celui N°2013-661 du 1er août 2013 portant organisation type des missions diplomatiques et des consulats généraux du Burkina Faso à l’étranger.

Tout est bien qui finit bien. Du moins c’est ce que les syndicalistes pensaient. A leur grande surprise, il y a eu revirement de situation. Le 2 février dernier, le gouvernement par l’entremise du ministre du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat, a informé les agents de la proposition de leur octroyer une indemnité spécifique. Laquelle indemnité vient en substitution de la mise en place du fonds de soutien à la vérification des importations. « Toute chose qui trahit les engagements pris dans le protocole », lance le SG du SYNAMICA.

En ce qui concerne le deuxième point, le ministre Sanou, a assuré la volonté du gouvernement d’aller dans le sens de l’application stricte des textes y relatifs.

Tout un programme de grève

Pour protester contre « la volonté manifeste du Gouvernement de remettre en cause ses propres engagements matérialisés par le protocole d’accord signé le 24 janvier 2017 », Daouda Ouedraogo et ses camarades ont concoctés tout un programme de manifestations lors de leur Assemblée générale le 7 février dernier. Déjà, un mot d’ordre de sit-in de 72 heures est lancé à compter du lundi 13 février 2017, de 7 heures 00 à 12 heures 00. Au sein du ministère en charge du commerce et dans les directions régionales. Un sit-in doublé d’un mot d’ordre de grève de 72 heures à compter du 1er mars 2017.

Ce n’est pas tout, car en cas de non satisfaction de leurs doléances, la grève sera reconduite. Mais cette fois-ci pour une durée de 120 heures dès le lundi 13 mars prochain. Là, si le gouvernement reste inerte, le SYNAMICA invitera ses militants et sympathisants à observer un mot d’ordre de grève de deux (02) semaines à compter du 27 mars 2017. Viendra par la suite une grève illimitée à compter 17 avril 2017. Ce, jusqu’à la satisfaction totale des revendications.

Présent à cette conférence de presse au nom de l’Unité d’action syndicale (UAS), Basolma Bazié, Secrétaire général de la Confédération générale des travailleurs du Burkina (CGT-B), a considéré inconcevable l’attitude du gouvernement. Pour lui, il n’y a pas de raison qu’on utilise l’UAS pour calmer et convaincre le SYNAMICA à ne pas aller en grève et revenir avec des propositions qui n’ont rien à avoir avec le protocole.

Marcus Kouaman
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 12 février à 08:28, par Le Boss des temps pénibles
    En réponse à : Ministère du Commerce : Le syndicat annonce un sit-in de 72 heures à compter du lundi 13 février

    Ils sont comme ça nos autorités. Des engagements qu’ils ne tiennent pas. Ouvrez l’œil et surtout le bon. C’est déjà bien, mais moi, j’allais préféré que le sit in parte jusqu’à 14H.

    Répondre à ce message

  • Le 12 février à 10:04, par Noëlle sie
    En réponse à : Ministère du Commerce : Le syndicat annonce un sit-in de 72 heures à compter du lundi 13 février

    C’EST PARTIE POUR LES SIT-IN ET LES GRÈVES : 2017 RISQUE AUSSI D’ÊTRE ANIMER COMME 2016 POUR DES MANIFESTATIONS DE MÉCONTENTEMENT DES SYNDICATS SUR LA MAUVAISE GOUVERNANCE DU PARTI AU POUVOIR QUI N’ARRIVE PLUS A HONORÉ SES ENGAGEMENTS VIS À VIS DU PEUPLE.

    Répondre à ce message

  • Le 12 février à 10:12, par fg
    En réponse à : Ministère du Commerce : Le syndicat annonce un sit-in de 72 heures à compter du lundi 13 février

    felicitation , faut durcir d’avantages les luttes mes amis. au ministère des fiances ont distribue des fonds communs. les financiers se disant régies de dépenses veullent etre traiter comme leur collègues du trésor, de la douanes et des impots alors qu’ils ne font rentrer aucun centimes. vous agents du ministères du commerce vous aviez droit à plus que ce fond de soutien à la vérification des importations. les financiers ne font rien en terme de recettes et ils veulent avoir ce que les autres gagnent. faut durcir d’avantage la lutte

    Répondre à ce message

  • Le 12 février à 11:07, par BONZI
    En réponse à : Ministère du Commerce : Le syndicat annonce un sit-in de 72 heures à compter du lundi 13 février

    Pour changer les termes d’un protocole d’accord on discute de nouveau avec les partenaires si on les respecte. Visiblement le gouvernement cherche par tous les moyens à détériorer le climat social. A quel dessein ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 février à 11:08, par veritas
    En réponse à : Ministère du Commerce : Le syndicat annonce un sit-in de 72 heures à compter du lundi 13 février

    Voilà le Rocco ce que je te propose :
    faut prendre le budget de l’Etat et tu divise par le nombre de burkinabè chacun va prendre pour lui annuellement et chacun aura la paix.

    Répondre à ce message

  • Le 12 février à 11:09, par DOUGOUTIGUI
    En réponse à : Ministère du Commerce : Le syndicat annonce un sit-in de 72 heures à compter du lundi 13 février

    N’oublier pas que la jeunesse est là pour prendre vos places et sont plus bardés de parchemin que vous. Bandes d’inconscients et croyez vous que le pays prendra feu sans votre corps comme combustible. Nous allons tous regrettés Blaise Compaore dans sa rudesse de la conduite du pays. tch................

    Répondre à ce message

    • Le 13 février à 13:24, par Levillageoi
      En réponse à : Ministère du Commerce : Le syndicat annonce un sit-in de 72 heures à compter du lundi 13 février

      M. DOUGOUTIGUI quand on ne comprend pas un sujet, la sagesse intellectuelle voudrait qu’on se taise au lieu d’étalier ses inepties sur le forum. Du reste vous qui prétendez être bradés de parchemin que les agents du MCIA, sachez que c’est pas par cooptation que ces agents se sont retrouvés au MCIA mais par voie de concours. Enfin nul n’a le monopole du mal et si il y a quelqu’un qui veut mettre feu au pays c’est ce gouvernement qui ne connaisse pas la valeur de la parole donnée.

      Répondre à ce message

  • Le 12 février à 12:19, par l, economiste
    En réponse à : Ministère du Commerce : Le syndicat annonce un sit-in de 72 heures à compter du lundi 13 février

    Votre lutte est noble, vous avez droit aussi a un fonds ’ qu ’ il se denomme f s,ou f c.car vous etes au debut du
    processus fiscal , sans vous pas d, importation et sans importation pas de fiscalité de porte.

    Répondre à ce message

  • Le 12 février à 17:14, par Cheikh
    En réponse à : Ministère du Commerce : Le syndicat annonce un sit-in de 72 heures à compter du lundi 13 février

    Quant à moi je n’ai rien contre les luttes et revendications légitimes, mais dans le contexte actuel, j’estime que toutes les négociations de ce genre doivent être empreintes de sérénité. Sinon elles prendraient une allure de troubles et ’actes d’indiscipline inconséquents. Si pendant vingt-sept ans, ces agents ont continué à travailler en se contentant de leurs salaires sans mot dire, je ne vois pas pourquoi en levant spontanément la tête aujourd’hui, pour s’immiscer dans les attributions qui ne sont pas les leurs, ils se permettent d’exiger que tout se fasse tout de suite ! Dans tous les cas, ce n’est pas à eux de décider à la place du ministère, et tout syndicat qui les inciterait dans ce sens, n’est pas digne de compliments ! Ce sont ces genres de syndicalistes-là d’ailleurs que Thomas Sankara taxait d’anarcho-syndicalistes.
    Réveillez-vous un peu pour voir quel rang vous occupez dans l’ordre des revendications, et vous comprendrez que comme tant d’autres, vous devez attendre d’abord. Dans l’ordre des choses, il faut absolument que nos gouvernants commencent d’abord à dédommager tous ces survivants des déflatés du PAS qui sont vos pères, dont beaucoup sont décédés, avant de s’occuper des autres déflatés qui sot encore vos pères et grands-frères, pour se tourner ensuite vers les nouvelles revendications comme les vôtres, et dans l’ordre chronologique. Donc camarades, d’accord pour les principes, mais pour leur mise en application, il va falloir patienter comme vous le voyez.

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 05:39, par Indjaba
    En réponse à : Ministère du Commerce : Le syndicat annonce un sit-in de 72 heures à compter du lundi 13 février

    Roch voici mes propositions : 1) Arrêter de lancer les concours inutiles sous prétexte que l’Etat lutte contre le chômage. C’est pas une bonne stratégie et vous vous retrouvez avec des foncos en nombre pléthorique qui ne savent pas ou qui n’ont rien à faire au quotidien si ce n’est que de participer à des réunions syndicales, 1) Arrêter les traitements spécifiques et les statuts particuliers dans les différents ministères, 2)augmenter de façon urgente tous les salaires de tous les fonctionnaires (15 à 25%), 3) A l’issu de cela, ne pas hésiter à licencier de façon massive certains grévistes radicaux. Monsieur le prési, si vous restez mou, vous ne pourrez pas atteindre vos objectifs de développement. Il y’a des fonctionnaires au quotidien qui ne foutent rien et qui empoisonnent tous les jours la vie de la nation . Cher prési en tant que chef de l’Etat , vous êtes comme un chef d’entreprise et dans une entreprise ça ne sert à rien de garder un travailleur qui perturbe au quotidien votre stratégie de développement. Il faut le licencier et payer. Cher prési, ne chercher pas à plaire à tout le monde car en tant que dirigeant , cela vous plongera dans la peur donc dans l’inaction.

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 07:10, par Akr
    En réponse à : Ministère du Commerce : Le syndicat annonce un sit-in de 72 heures à compter du lundi 13 février

    A ce que je sache les Programmes de Vérification des Importations sont en général gérés par les entreprises privées, pour contrebalancer le pouvoir de discrétion des douaniers. Chez nous je me demande à quoi ça rime de le laisser au MICA ...

    Le gouvernement doit être responsable et bien réfléchir à l’institution de ce "fond de soutien " qui en fait confectionnera comme le fameux "Fond Commun " des financiers dont le principe a été débattu et rejeté par la plupart des forumers. En fait, on dirait que chacun réclame à l’Etat une rémunération proportionnelle à sa capacité de nuisance. Une fois institué on essayera par la suite de faire le lien entre les rémunérations exorbitants de ces fonctionnaires et leur apport réel, en vain(sans compter la corruption) . Et c’est le moment que ces derniers verrouilleront avec plus d’ardeur toute réforme touchant ce qu’ils appelleront les "acquis" issus de "longues luttes".

    La tendance doit être à une meilleure maîtrise des dépenses de fonctionnement de l’Etat pour mieux orienter le ressources vers le secteur privé, les infrastructures, la formation.. Voilà une attitude qui va préparer un vrai décollage économique. Tout le reste n’est que rafistolage et politique courtermiste sans issue.

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 07:12, par LE PAUVRE
    En réponse à : Ministère du Commerce : Le syndicat annonce un sit-in de 72 heures à compter du lundi 13 février

    Je crois que ces gens ont perdu la tête. Je serais d’accord quand vous revendiquez vos primes mais à ce qui concerne la nomination dans les missions diplomatiques et consulaires sachez qu’il est pas forcer de nommer un agent d’un autre ministère car il y a des diplomates qui ont fait des études en économique disons dans tous les domaines. En plus il faudrait savoir que tous ces agents qui sont affectés dans nos représentations diplomatiques et consulaires sont émargés dans le budget alloué au Ministère des Affaires Étrangères et non les Ministères d’où viennent les autres agents qui n’ont pas de profil en diplomatie.Si le gouvernement veut vraiment un bon fonctionnement dans nos missions diplomatiques et consulaires, qu’il laisse nommer uniquement les Diplomates de formation sauf que pour certains cas les époux ou épouses des diplomates qui ne sont pas du corps peuvent être affectés pour accompagner leurs conjoints ou conjointes. Ou encore que le gouvernement affecte ces gens et c’est leur ministère d’origine qui va en charge son traitement salarial depuis sa nomination jusqu’à son retour. On se connait ici au Faso il y a de ces gens qui partent juste pour faire du commerce ou du tourisme. Alpha BARRY, la balle est dans ton camp il faut stopper ce vagabondage et tu resteras bien graver dans l’histoire de nos institution comme Marc GARANGO avec son UITS. En plus ce que je ne comprends pas chez nous les burkinabè, c’est cet sale caractère de vouloir brimer les autres dans leurs propres maisons. Si chacun de nous a accepté ou choisi un corps donc il devrait rester dans ce corps jusqu’en retraite. SYNAMICA ne devrait pas ce sujet de nomination comme un point de revendication mais comme ici au Faso, les rumeurs courent comme quoi l’actuel gouvernement a peur des grèves alors chacun fait ce qu’il pense dans sa tête sans faire analyse intellectuelle.

    Répondre à ce message

    • Le 13 février à 11:45, par Le sage
      En réponse à : Ministère du Commerce : Le syndicat annonce un sit-in de 72 heures à compter du lundi 13 février

      Le pauvre, il n’a vraiment rien compris. Vraiment pathétique en lisant tes premières lignes.

      Répondre à ce message

    • Le 13 février à 15:20, par Mycl
      En réponse à : Ministère du Commerce : Le syndicat annonce un sit-in de 72 heures à compter du lundi 13 février

      Je vous invite tout simplement à prendre connaissance du contenu du décret 2013-661/pres/pm/maecr/mef/mfptss du 01 août 2013 portant organisation-type des missions diplomatiques et des consulats généraux du Burkina Faso.

      Répondre à ce message

    • Le 13 février à 18:23, par lri
      En réponse à : Ministère du Commerce : Le syndicat annonce un sit-in de 72 heures à compter du lundi 13 février

      mn frère diplomate !

      juste te dire merci quand même pour ton point de vue même si je le considère lacunaire.
      je sais vraiment que vous n’êtes pas au sérieux quand vous dites cela, vous voulez juste plaisanter, sinon je sais bien que vous savez qu’un intellectuel de votre trempe ne s’adonnerait à un tel raisonnement sauf si vous en êtes qu’un similaire. dites moi MR, n’y a t-il pas de juristes fiscalistes au MAE ? se font t-ils nommer conseillers fiscaux dans les ambassades ? vous savez bien également qu’ au MAE, il y a aussi des comptables de formation, ou même des financiers, dites moi s’ils sont nommés percepteurs ou DAF ? chaque corps a ses attributions et aucun autre ministère n’a le droit d’en arracher. autant nous ne revendiquons pas de postes de conseillers étrangères dans les ambassades puisque que nous n’avons pas étés formés pour ça, autant vous ne pourrez revendiquer qu’on vous nomme conseiller économique, par-ce-que vous n’avez jamais eu ce concours et cela ne correspond jamais à votre profil. si vous voulez ce poste, démissionnez et passez le concours des conseillers des affaires économiques. je voudrais vous demander humblement d’éviter de penser comme cela, ce ne sont pas les agents du MCIA qui ont pris ces textes, ces textes existent bien avant eux. soit simplement intelligent, un vrai diplomate ne raisonne pas comme cela.

      amicalement !

      Répondre à ce message

  • Le 13 février à 07:13, par Papa
    En réponse à : Ministère du Commerce : Le syndicat annonce un sit-in de 72 heures à compter du lundi 13 février

    Je suis contre les greves sauvages a ne pas finir mais il faut reconnaitre que le gouvernement est victime de son nepotisme. Pourquoi augmenter les salaires d’autres fonctionnaires qui ne sont pas plus rentables que d’autres et faire des autres fonctionnaires des laisse’-pour-compte,il n’ya pas de supers fonctionnaires au Faso, tous doivent etre traiter de la meme facon. Continuez ,seul la lutte paye.

    Répondre à ce message

    • Le 14 février à 13:49, par Le citoyen
      En réponse à : Ministère du Commerce : Le syndicat annonce un sit-in de 72 heures à compter du lundi 13 février

      Internaute Papa, selon toi il doit y avoir nivellement du salaire pour tous les fonctionnaires ! Sachez qu’il y a des agents publics qui ne sont pas des fonctionnaires. Les militaires ne sont pas des fonctionnaires. Les magistrats ne sont pas des fonctionnaires. C’est de la pure culture générale si tu ne le sais pas. Actuellement, prends l’avant-projet de Constitution en élaboration, tu verras que certaines professions y sont réglementées voire dans les détails près. Donc inutile d’avancer qu’il n’y a pas de supers fonctionnaires on doit traiter tous de la même façon. C’est avoir une vision très étriquée des choses. Il ne faut pas confondre ceux qui exercent des fonctions constitutionnelles avec ceux qui exercent des fonctions administratives. Que les gens arrêtent de vouloir tout comparer alors que les choses sont incomparables. Bref !!!!

      Répondre à ce message

  • Le 13 février à 09:15, par camarade
    En réponse à : Ministère du Commerce : Le syndicat annonce un sit-in de 72 heures à compter du lundi 13 février

    Vous passez le temps à grever comme si le gouvernement a coupé les salaires. Aller travailler c’est pour qu’on vous a recruté.

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 09:32, par David
    En réponse à : Ministère du Commerce : Le syndicat annonce un sit-in de 72 heures à compter du lundi 13 février

    Bonjour !
    Qui peut m’éclairer sur le rôle du MCIA dans le processus du contrôle des importations du BURKINA ?
    Pourquoi un fonds de soutien au contrôle des importations ?

    Répondre à ce message

    • Le 13 février à 10:41, par eteinciel
      En réponse à : Ministère du Commerce : Le syndicat annonce un sit-in de 72 heures à compter du lundi 13 février

      Effectivement,le processus d’importation commence par le MICA à travers une structure appelée Guichet unique du commerce et de l’investissement. Actuellement cette structure en dehors de Ouagadougou a un démembrement à Bobo à la direction régionale du commerce ,de l’industrie et de l’artisanat. Tout importateur (et même exportateur) doit passer par cette structure pour lever ce qu’on appelle Déclaration Préalable d’Importation (DPI)(certificat d’origine pour ce qui concerne les exportations). La DPI est une intention d’importation. Pour la levée ,il y a un dossier qu’il faut constituer .Ce sont donc les agents du guichet unique qui vérifient le dossier de l’usager et décide si oui ou non ils peuvent l’autoriser à importer en lui délivrant cette fameuse DPI. Il faut aussi dire que c’est cette DPI,une fois la marchandise arrivée en douane,qui sert de base au dédouanement de la marchandise.la DPI effectivement contient tous les éléments d’informations sur la marchandise,son origine,son prix,les termes de vente,l’identité de l’importateur et du fournisseur. Il faut souligner que dans les frais de douanes,un pourcentage(1%) est prélevé au titre de certaines taxes . La chambre de commerce par exemple bénéficie d’une partie de ce prélèvement qui,initialement d’ailleurs devrait être fait par le guichet lors de la levée de la DPI. Mais pour des raisons pratiques, il a été jugé nécessaire que ce soit la douane qui fasse le prélèvement tout comme elle le fait pour la TVA des produits importés qui pourtant est considérée comme une recette du service des impôts. Pour finir il faut dire que le document DPI délivrée par le guichet unique est le même sans lequel COTECNA aussi ne saurait aussi travailler.Merci pour l’intérêt.

      Répondre à ce message

  • Le 13 février à 11:48, par LOMPO
    En réponse à : Ministère du Commerce : Le syndicat annonce un sit-in de 72 heures à compter du lundi 13 février

    courage les travailleurs dans votre lutte noble ! on se pose baucoup de questions sur le gouvernement actuel.immaginons dans un etat ou un premier ministre ne respecte pas ses engagements.est ce qu’il est réellement le chef de ce gopuvervenement ?
    nous tenons a rappeler son excellence monsieur le president que les travailleurs en generale les observent.
    le peuple burkinabe s’est unsurgé non seulement contre la modification de l’article 37 mais aussi pour a

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 12:02, par kio
    En réponse à : Ministère du Commerce : Le syndicat annonce un sit-in de 72 heures à compter du lundi 13 février

    Le premier point du SYNAMICA est pertinent. Quant à leur 2e point, je tombe des nus. Au nom de quoi vous voulez vous imposez en Ambassade. Heureusement qu’il n’ y a pas un syndicat digne de ce nom aux affaires étrangères. Sinon on pouvait couper court à tout cela en demandant la nomination des diplomates ayant un profil d’économiste au poste de conseiller économique. Pratiquement tout le monde revendique des postes en ambassades !!! Et, tout ce beau monde émargera au budget du MAE.

    Répondre à ce message

    • Le 13 février à 13:54, par eteinciel
      En réponse à : Ministère du Commerce : Le syndicat annonce un sit-in de 72 heures à compter du lundi 13 février

      Le second point n’est pas pertinent d’après vous.Quand on parle d’attirer les investisseurs,qui mieux que les agents des finances et du commerce pour en parler ? Les agents du MICA en particulier gèrent le commerce,l’industrie l’artisanat,les services,c’est à dire trois secteurs de notre économie dans lesquels on a de potentiels investisseurs à l’étranger.C’est pour ça,depuis la nuit des temps,c’est le ministère en charge du commerce qui pourvoie les ambassades en conseiller économique et si je ne me trompe,les textes en la matière n’ont pas changé.Il se trouve que le régime de Blaise Compaoré dans la pratique ,tout comme il a vidé la diplomatie de ses attributs en préférant nommer des non diplomates dans les ambassades,il a aussi vidé le rôle du conseiller économique de sa substance en y envoyant qui il veut.Il ne suffit pas d’être économiste pour parler à l’extérieur des atouts du Burkina et attirer des investisseurs.Les cadres du Commerce sont les mieux placés pour parler de ces choses à un investisseur,parce que c’est leur travail et cogitation au quotidien.Donc en un mot comme en mille,les agents du MICA n’inventent rien,ils ne font que réclamer qu’on leur restitue ce qui leur reviennent de droit. Un point...barre.(MDR)

      Répondre à ce message

    • Le 13 février à 15:38, par Lingom Vervet Pikbougoum
      En réponse à : Ministère du Commerce : Le syndicat annonce un sit-in de 72 heures à compter du lundi 13 février

      Vous venez d’étaler votre carence en raisonant ainsi. Il ne s’agit pas là de dire que j’ai des diplômes en économie pour être apte à être nommé Conseiller Économique et Commercial dans les ambassades. L’administration publique en matière d’exécution de tâches est animée par des corps organisés en emplois spécifiques avec des attributions bien données. Il se trouve que le poste de conseiller Économique et Commercial relève des attributions des emplois spécifiques du Ministère en charge du Commerce notamment de celles des Conseillers des Affaires Économiques. Dans l’administration même si tu as un diplôme d’ingénieur en chimie si tu n’as pas été recruté comme chimiste , tu ne peut faire valoir que les attributions de l’emploi dans lequel tu as été recruté. Tu ne gagnes rien à être jaloux de la réussite des autres. Les agents du Ministère en charge du commerce n’ont pas l’intention de remplacer les diplomates, mais plutôt exécuter ce qui leur revient de droit comme tâches . Pourquoi vous ne vous offusquez pas quand on nomme des Conseillers en défense, des Conseillers en douane, des comptables, des trésoriers dans les ambassades parmi les corps qui ne sont pas des diplomates ? Chacun à son rôle à jouer que ce soit à l’ambassade ou au Burkina. Peux-tu nous convaincre que tu es plus apte à faire la promotion du commerce, de l’Industrie et de l’artisanat comme indiqué dans le décret portant organisation type des ambassades et missions diplomatiques plus qu’un Conseiller des Affaires Économiques qui à des diplômes en économie, qui a été formé en matière de promotion des investissements, en matière de politique et négociations commerciales, etc ? Arrête cette jalousie maladive ! À chacun son métier et les vaches seront bien gardées. Cordialement

      Répondre à ce message

  • Le 13 février à 12:48, par ninda
    En réponse à : Ministère du Commerce : Le syndicat annonce un sit-in de 72 heures à compter du lundi 13 février

    sachez qu’il n’y a pas de super ministère au Burkina, tous les ministères travaillent en synchrone pour un même but, le développement de la nation. mettez tous les fonctionnaires sur le même pied d’égalité et vous verrez que les revendications vont cessées sinon c’est de l’injustice. son excellence le PM ils disent qu’il y a eu un protocole d’accord signé en date du 24 janvier ; vous savez bien que vous n’allez pas aller jusqu’au bout mais pourquoi acceptez-vous un tel accord ? nous peuple burkinabè on vous observe

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 14:49, par prof
    En réponse à : Ministère du Commerce : Le syndicat annonce un sit-in de 72 heures à compter du lundi 13 février

    Je me demande si les affaires étrangères représentent tous les départements ministériels au Burkina (à l’intérieur du pays). Pour être encore plus clair je m demande les diplomates soignent en lieu et place des agents de sante, enseigne en lieu et place des enseignants, collecte les recettes en lieu et place des fiscalistes.... ya t’il pas des percepteurs spécialisés auprès de nos missions diplomatiques a l’étranger ?

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 16:21, par Amadoum
    En réponse à : Ministère du Commerce : Le syndicat annonce un sit-in de 72 heures à compter du lundi 13 février

    Les representants du gouvernement auraient du parler de l’indemnite spcefique lors des negociations, quitte a rompre la rencontre ce jour, au lieu de le faire dans le dos des representants des travailleurs.

    Cette approche n’a jamais marche et ne marchera jamais ! Elle frise un manque de courage, voire la lachete.

    Répondre à ce message

  • Le 14 février à 11:26, par le colonel
    En réponse à : Ministère du Commerce : Le syndicat annonce un sit-in de 72 heures à compter du lundi 13 février

    nous rappelons au ministre du commerce que le pucth a échoué grâce a la fermeté des syndicats par l’appelle de son excellence BASSOLMA BAZIE .
    Donc qu’il est ministre a la remercie des syndicats.
    même si les agents du ministère du commerce n’ont pas le droit de demander sa démission que,nous population on peut le faire.on veut plus voir ses déclarations infondées.
    Le PM a proposé un protocole d’acord.
    lui, MINISTRE DU COMMERCE il a quoi a proposé ?
    ( Il faut mettre les gens qu’il faut a la place qu’il faut. et restituer a chacun dans ses droits)

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés