Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

lundi 9 janvier 2017 à 00h33min

La Fédération des Associations Islamiques du Burkina (FAIB) demande le retrait du projet de loi sur les libertés religieuses en vue d’une large concertation qui aboutira à des propositions consensuelles

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

Le samedi 07 janvier 2017, sur convocation du Secrétariat exécutif de la Fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB), le Conseil des ulémas s’est tenu au siège de la Fédération aux fins d’examiner le projet de loi sur les libertés religieuses.

Les ulémas de la ummah islamique du Burkina, après avoir examiné article par article, le projet de loi, ont émis des inquiétudes profondes sur certaines dispositions du texte. De toute évidence, l’application en l’état du projet de loi, va réduire la liberté de conscience et de culte telle que reconnue par notre constitution, avec très probablement des conséquences dommageables sur le vivre ensemble apprécié de tous au Burkina Faso.

Le conseil des ulémas a émis des préoccupations dont certaines figurent dans les articles ci-dessous cités :

CHAPITRE I : Des dispositions générales
Article 8 :
L’exercice collectif du culte a lieu exclusivement, sauf autorisation expresse de l’autorité compétente, dans des édifices destinés à l’exercice du culte public, et identifiables de l’extérieur :

Préoccupations : qu’en est-il des petits rassemblements de prière dans les services, les yaars, au bord des routes, dans les auto-gares… Est-ce qu’un édifice de prière non identifiable de l’extérieur sera-t-il frappé d’interdiction selon les termes de ce projet de loi ?

Article 13 :
L’érection des édifices destinés à l’exercice du culte est interdite dans les services publics à l’exception des formations sanitaires, des établissements pénitentiaires et des casernes

Préoccupations : qu’en est-il des petits espaces formels ou informels de prière, aménagés dans les services et autres lieux publics en dehors de ceux cités par le projet de loi ?

Article 14
L’ouverture d’un édifice destiné à l’exercice du culte est soumise à l’obtention préalable d’un certificat de conformité délivré par le maire après avis des services techniques compétents et d’une autorisation d’ouverture délivrée par le Haut-Commissaire territorialement compétent.

Préoccupations : tous ces lieux de culte musulmans, notamment les nombreuses mosquées de toutes sortes à travers nos villes et campagnes tomberont- ils dans l’illégalité ?

TITRE II : DES LIBERTES RELIGIEUSES DANS LES SERVICES PUBLICS

Article 33 :
Le fait pour un agent public de manifester de façon ostentatoire ses convictions religieuses dans l’exercice de ses fonctions constitue un manquement à ses obligations.

Préoccupations : prier au service, porter naturellement son voile islamique, le boubou, le bonnet, la barbe sont-ils des manifestations ostentatoires de sa conviction religieuse ? Une clarification est nécessaire car des agents zélés commencent déjà à interdire le port du voile aux filles et femmes musulmanes alors qu’aucune loi ne l’interdit. Avec ce projet de loi, la situation va empirer et détériorer le vivre ensemble dans les services publics.

Article 34 :
Le responsable de chaque service public est tenu, dans l’enceinte de son service, de faire respecter l’application du principe de l’égalité de tous devant le service public et celui de la neutralité religieuse des agents des services publics
Préoccupations : Le flou qui entoure la question de la neutralité religieuse peut laisser libre cours à des interprétations et aux abus au détriment de certains citoyens.

CHAPITRE III : Des libertés religieuses dans les établissements d’enseignement et de recherche

Article 48 :
Les membres du personnel des établissements publics d’enseignement ont droit à la liberté de conscience religieuse.
Ils sont libres de leurs opinions religieuses et de leurs croyances, mais ne peuvent les manifester qu’en dehors du service.
Ce droit à la liberté de conscience religieuse s’exerce dans le respect de la liberté d’autrui et sous réserve que son exercice ne trouble pas le fonctionnement normal de ces établissements.

Les modalités pratiques d’exercice des libertés religieuses dans les établissements d’enseignement et de recherche sont fixées par voie réglementaire.

Préoccupations : Si les membres du personnel des établissements publics d’enseignement ne peuvent pas manifester leurs opinions religieuses et leurs croyances qu’en dehors du service, il y a lieu de savoir ce qui est contenu dans la manifestation de l’opinion religieuse et de la croyance. Cela évitera que toute position ou opinion d’un croyant ne soit considérée à tort comme religieuse ou de croyance.

Article 49 :
En dehors du service, les prises de positions religieuses publiques des enseignants, l’exercice d’un culte religieux, le port de signes d’appartenance religieuse, la participation à un groupe confessionnel ne constitue pas une violation de leurs obligations professionnelles.

Préoccupations : est-ce à dire que l’enseignant musulman ne pourrait-il plus prier à l’école hors de la salle de classe ? Porter le boubou, le bonnet ou le voile ? Quels sont les signes qu’on qualifiera d’appartenance religieuse ?

Article 61 :
L’exercice des libertés religieuses ne donne aucun droit aux élèves et étudiants d’accomplir des actes qui, par leur caractère ostentatoire, constituent des actes de pression, de provocation, de prosélytisme ou de propagande religieuse et perturbent le déroulement des activités d’enseignement, de recherche et le fonctionnement normal des services.

Préoccupations : Le contenu de l’article a besoin davantage d’explication. Est-ce à dire que les activités organisées par les associations estudiantines et scolaires religieuses en dehors des heures d’occupation des élèves ne seront plus permises dans les établissements publics ?

Article 63
Chaque personne détenue peut, dans la mesure du possible, satisfaire aux exigences de sa vie religieuse, morale ou spirituelle.

Préoccupations : Lorsqu’on précise que c’est dans la mesure du possible, cela veut dire qu’on peut empêcher une personne détenue de satisfaire à sa vie religieuse, morale ou spirituelle.

Article 100, derniers alinéas : les fondateurs et dirigeants de l’association religieuse ne peuvent pas être en charge de responsabilités au sein des organes dirigeants des partis politiques.
Pour être dirigeant d’une association religieuse au Burkina Faso, il faut remplir les conditions suivantes :
-  être sain d’esprit ;
-  être d’une bonne moralité ;
-  n’avoir pas été condamné à une peine privative de liberté supérieure à 2 ans ; les condamnations couvertes par la réhabilitation ou par une amnistie ne sont pas prises en considération ;
-  être âgé d’au moins 20 ans ;
-  justifier de solides connaissances en matières religieuses attestées par au moins une structure ou institution reconnue.

Préoccupations : Quelles sont ces structures qui devraient attester des connaissances des dirigeants d’associations en matières religieuses avant qu’ils ne puissent prétendre diriger une association religieuse. Comment se conformer à la condition d’âge (au moins 20 ans) dans le cas des associations religieuses au niveau des élèves et étudiants dont les membres peuvent tous être d’un âge inférieur à 20 ans ?

Au regard de toutes ces préoccupations liées aux articles cités, à la possibilité d’interprétation divergente d’autres points du texte, et au contexte national marqué par les attaques terroristes prétendument sous le couvert de l’Islam, la FAIB pense qu’au lieu de pacifier davantage les rapports entre les populations, le nouveau projet de loi, s’il est appliqué en l’état, constituerait une réduction des libertés religieuses et de culte et une source potentielle de conflits.

C’est pourquoi, tout en saluant l’initiative et le principe d’une loi qui encadre les libertés religieuses, la FAIB demande le retrait du projet de loi sur les libertés religieuses en vue d’une large concertation qui aboutira à des propositions consensuelles.

Le Président du Présidium de la FAIB

El hadj Abdoul Rahmane SANA,
Chevalier de l’ordre national

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 7 janvier à 20:10, par ladji
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Vous dites était laïc. Pendant quil ya un sapin de noël sur l’ecran de la television nationale au moment de la noël vous voulez nous interdir de pratiquer notre religion publiquement. quelle bonne comprehension de la laïcité vous avez ! Que cest etonnant de la part de soi disant representant du peuple. que la loi passe. Moi j attends celui qui vas mempêcher de prier au service ou dans la rue.

    Répondre à ce message

    • Le 7 janvier à 22:23, par Le Frère
      En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

      Un peu de tolérance,un peu de fraternité pour un meilleur vivre ensemble. Vous voyez le sapin de Noël à la TNB et vous ne voyez pas ces chorales musulmanes qui chantent a la TNB a Ramadan ou Tabaski ? Pourquoi ce sont la FAIB seule qui voit problème dans ce nouveau texte ? Sont-ils les seuls citoyens être concernés par la liberté religieuse ? J’avais un voisin de chambre qui se levait a 4H du matin pour lire a haute voix son Coran. J,ai tout fait pour qu,il lise en silence, mais en vain. Devant son entêtement, j,ai toléré qu,il me reveille tjrs cette heure. Mais l,inverse ne marcherait. Pour vivre ensemble,il faut etre tolérant. Voir tjrs les autres comme des mécréants, n,est pas viable à long terme.

      Répondre à ce message

    • Le 7 janvier à 23:37, par SOME
      En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

      ladji ta reaction est inappropriée et non justifiée. Tu me sembles quelqu’un de dangereux qui justifie ces mesures (certes mal preparees et precipitees) du gouvernement : tu leur donnes raison
      SOME

      Répondre à ce message

    • Le 7 janvier à 23:43, par Bonzi
      En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

      Soyez honnête, la télévision nationale ne fait pas de discrimination. Vous au contraire vous semblez allergique aux signes des autres religions.

      Répondre à ce message

    • Le 8 janvier à 02:44, par YAAM SOBA
      En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

      Pendant de ramadan il ya des, spots publicitaires avec le croissant lunaire, pour souhaiter bonne fêtes aux musulmans sur la TV nationale. Tabaski c’est pareil avec des têtes de moutons dans chaque publicités. Mon frère il faut faire balle à terre. TV nationale c’est pour tout le monde sans discrimination. Vive le Faso laïc !!!

      Répondre à ce message

      • Le 9 janvier à 15:12, par moi meme
        En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

        Il faut laisser l’ ignare de l’ adji, internaute 01, même dans les pays islamiques on a célébrer le nouvel an, ce n’est pas sapin de noël sur la TNB qui te fait mal, mais ton incapacité à réfléchir un peu avec ta cervelle.

        Répondre à ce message

        • Le 9 janvier à 18:51, par Namalgedo
          En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

          T’es trop dangereux pour toi-même mon frère ! Peut-être que Ladji (si c’en est un !!!) est allé trop vite dans son langage, en réagissant à chaud de la sorte, mais est-ce une raison pour vous qui prétendez être tolérants d’y répondre de cette manière ?
          Moi, je me pose la question de savoir le sens que le gouvernement donne au mot "PUBLIC" dans son projet de loi (je ne l’ai pas vu, encore moins lu) ! Je demande très respectueusement à ce dernier de communiquer beaucoup la dessus, clarifier tous les termes pour lever tout équivoque, voire remplacer ceux qui posent problème par des termes plus appropriés le cas échéant. Il faut le faire en y associant toutes les confessions religieuses, même les dépositaires des coutûmes ancestrales (pour qu’on ne dise pas demain que la bague portée par Yéwaya est un signe ostentatoire de son appartenance à la réligion traditionnelle, j’allais dire de sa non appartenance à une réligion "venue" d’ailleurs) !
          Ceci dit, acceptons que la FAIB soit à ce niveau la bouche autorisée des musulmans et parle au nom de ces derniers. Acceptons aussi que si des "ARBRES DE NOEL" sont organisés en pompe partout (avec quelques fois l’obligation pour tous les enfants de PAYER les cotisations y afférentes dans certaines écoles, même primaires & sutout maternelles, sans se soucier de la réligion de ces derniers), et tout dernièrement à l’Assemblée Nationale, les autres (fétichistes, musulmans, témoins de Jéhovah,....) puissent s’exprimer & exprimer leur appartenance réligieuse quant ils ne le font pas ni dans l’exagération, ni dans la provocation, ni en créant des problèmes,... En quoi est-ce que faire réellemnt sa prière (une seule fois entre 12h45mn &13h30mn, à 15h30mn les services sont le plus souvent déjà déserts,....) dérange l’Administration dans notre contexte ? Etant entendu que c’est seulement le soir du vendredi que le croyant musulman demande au plus 5 à 7 minutes pour faire sa prière avant l’heure de la descente qui est 16h00.
          La laicité, je crois que c’est aussi permettre à tous les bords réligieux (Islam, Christianisme, Tradition,....) de s’exprimer librement dans le même Etat !
          Tenons comptes de nos réalités, nous y gagnerons tous très certainement !!!!

          Répondre à ce message

    • Le 8 janvier à 06:36, par patriote2000
      En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

      L’arbre de Noël, le père Noël, ne sont pas du tout religieux. C’est vrai qu’ils interviennent au moment d’une fête religieuse mais c’est simplement des inventions des commerçants (beaucoup d’ailleurs sont des musulmants) pour écouler leurs produits. Vous n’allez jamais les voir vendre des croix ou des statuettes de personnages religieux chretiens. Les musulmans restent très liés aux traditions de leur religion de tel sorte qu’aucune innovation à but commercial ne peut passer. Apaisons nos cœurs et ne regardons pas ce qui se passe ailleurs. Nous Burkinabè ne soyont pas plus islamiste que l’arabe. Aucun burkinabè n’est arabe. Ne soyons pas plus chrétien que le juif. Aucun burkinabè n’est juif. Soyons nous même. Pas de haine, pas de conflit. Mon oncle lui est musulman, mon père animiste, moi je suis catholique, ma femme témoin de Jéhovah, mon ami est musulman. Pendant les fêtes religieuses, alors c’est l’ensemble des burkinabè qui fêtent.

      Répondre à ce message

      • Le 8 janvier à 08:34, par le tchentigui
        En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

        oh mon ami, tu affirmes gratuitement. le sapin est bel et bien un signe paien avant d’etre admis par les catholiques , protestants et autres chrétiens.merci de verifier mes dires

        Répondre à ce message

        • Le 9 janvier à 08:08, par un passant
          En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

          le sapin, est simplement occidental. il n’a rien de religieux, je passais juste par là.

          Répondre à ce message

        • Le 9 janvier à 08:37, par acs
          En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

          nulle part dans l’Eglise Catholique, je n’ai vu de sapin de noel considéré comme un objet de piété. fo cesser d’affirmer gratuitement aussi. le sapin de noel n’a rien de religieux, c’est plutot commercial. donc vous vous plaignez parce que ca semble chretien. pour eviter tout amalgame, seriez vous d’accord qu’on supprime toutes les emissions à caracacteres religieux et aux autres spots à caracteres religieux de la chaine nationale. les teles et radio de confession religieuse existent deja pour sa, sa vous fera plus mal aux yeux j’espere

          Répondre à ce message

        • Le 9 janvier à 14:46, par Kôrô Yamyélé
          En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

          - le techentigui, respectueusement je voudrais te faire savoir que même la Kaaba à l’origine était paienne. Merci à toi également de vérifier mes dires.

          Par Kôrô Yamyélé

          Répondre à ce message

          • Le 9 janvier à 20:07, par Imam TIENDREBEOGO
            En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

            M. Kôrô Yamyelé, puisque vous demander de vérifier vos informations, sachez qu’elles ne sont pas justes. La Kaaba à l’origine n’était pas païenne, elle est très loin de l’être. Elle fut édifiée pour la gloire du Dieu Unique, ses murs furent relevés par Ibrahim (AS) et son fils Ismaël mais les Arabes au fil de l’histoire détournèrent la Kaaba pour leurs usages polythéistes. Par origine, vous ne devriez pas entendre cette partie de l’histoire mais vous devez retourner aux premières de l’histoire de la Kaaba et elle n’a pas une origine païenne.

            Le Prophète (SAW) a restauré la Kaaba dans sa destination monothéique en y brisant les fausses divinités qui y étaient entre-temps entretenues et en purifiant le coeur des musulmans du polythéisme qui les y attachait avant leur conversion.

            La Sourate 3, versets 95 et 96 sont clairs :

            Dis : « C’est Allah qui a dit la vérité. Suivez donc la religion d’Abraham, Musulman droit. Et il n’était point des associateurs ». La première Maison qui ait été édifiée pour les gens, c’est bien celle de Bakka (la Mecque) bénie et une bonne direction pour l’univers.


            Abraham plus tard en a relevé les murs :
            Sourate 2 : verset 124. [Et rappelle-toi] quand ton Seigneur eut éprouvé Abraham par certains commandements, et qu’il les eut accomplis, le Seigneur lui dit : « Je vais faire de toi un exemple à suivre pour les gens ». - « Et parmi ma descendance ? » demanda-t-il. - « Mon engagement, dit Allah, ne s’applique pas aux injustes ».

            125. [Et rappelle-toi], quand nous fîmes de la Maison un lieu de visite et un asile pour les gens - Adoptez donc pour lieu de prière, ce lieu où Abraham se tint debout - Et Nous confiâmes à Abraham et à Ismaël ceci : « Purifiez Ma Maison pour ceux qui tournent autour, y font retraite pieuse, s’y inclinent et s’y prosternent(50).

            126. Et quand Abraham supplia : « Ô mon Seigneur, fais de cette cité un lieu de sécurité, et fais attribution des fruits à ceux qui parmi ses habitants auront cru en Allah et au Jour dernier », le Seigneur dit : « Et quiconque n’y aura pas cru, alors Je lui concèderai une courte jouissance [ici-bas], puis Je le contraindrai au châtiment du Feu [dans l’au-delà]. Et quelle mauvaise destination ! »

            127. Et quand Abraham et Ismaël élevaient les assises de la Maison : « Ô notre Seigneur, accepte ceci de notre part ! Car c’est Toi l’Audient, l’Omniscient.

            128. Notre Seigneur ! Fais de nous Tes Soumis(51), et de notre descendance une communauté soumise à Toi. Et montre nous nos rites et accepte de nous le repentir. Car c’est Toi certes l’Accueillant au repentir, le Miséricordieux.

            Bien à vous !

            Répondre à ce message

    • Le 8 janvier à 09:53, par HAKILIGNINI
      En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

      Sauf omission de ma part, à l’occasion des fêtes musulmanes, la RTB accorde des temps de passage aux musulmans. On assiste à des prestations de lecture du Coran, de chants et .....

      Répondre à ce message

    • Le 8 janvier à 13:58, par NEUTRE
      En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

      Quelle malhonnêteté !!! Il faut savoir prendre du recul avant de faire ses analyses.
      Voilà déjà, parce qu’il y a liberté d’expression tu racontes n’importe quoi, tu poseras
      sans doute des actes dangereux si de telles lois n’existent pas pour recadrer les pratiques religieuses.
      Même ceux qui émis des réserves sur ces textes ont juste demandé des explications (clarifications)
      et non l’annulation du texte en question. Que Dieu nous préserve de tels individus.

      Répondre à ce message

    • Le 9 janvier à 01:04, par Soka
      En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

      Mon cher Ladji,
      les préoccupations exprimées demandent des clarifications. Donc quand on ne sait pas, on demande, au lieu d’affirmer : depuis quand le sapin est-il un signe réligieux ?!? Demandez, et l’on vous dira !

      Répondre à ce message

    • Le 9 janvier à 08:41, par Bewenin
      En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

      La laïcité c’est quand on fait des reportages et diffusions télé sur les fêtes de tabaski, de maouloud et j’en passe... N’ayez pas une restriction à votre personne et à votre croyance. Tenir compte des autres, c’est ça aussi la liberté et la laicité.

      Répondre à ce message

    • Le 9 janvier à 08:52, par la soeur
      En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

      Je vous informe que le sapin n’a rien à voir avec la religion, si c’était une crèche on pouvait comprendre. le sapin est loin d’être un symbole religieux , il est juste décoratif

      Répondre à ce message

    • Le 9 janvier à 11:10, par Malik
      En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

      Que la Sapin soit réligieux catholique ou pas, une chose est sure il est devenu de nos jour un symbole fort de la Noel. Pendant la fête de l’indépendance la RTB affiche le drapeau national tout comme le Sapin pendant Noel. Le fait d’attirer l’attention des uns et des autres sur ce fait n’est nullement un manque de tolérance.
      Quant à ceux qui parlent des chorales et autres émissions islamiques je crois qu’ils sont hors sujet car c’est pas l’objet de la crainte soulevée par Ladji . Les mêmes types d’émissions sont aussi diffusées pendant les fêtes chrétiennes. Ici nous parlons du symbole fixe affiché sur l’écran de la RTB qui fait allusion à Noel. Pourquoi en dehors de la Noel ce symbole n’est-il pas affiché ???

      Répondre à ce message

    • Le 9 janvier à 12:57, par un gondwanais
      En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

      Tu ne réponds pas à ton pseudo ;et tu sembles ne pas comprendre le sens du laïc que tu as utilisé. C’est justement au nom de cette laïcité qu’il y a des émissions religieuses de toutes les confessions à la télé, à la radio, et mêmes que des médias religieux différents existent dans le même pays, qu’il y a des mosquées, des églises et des temples, et que les adeptes des ces religions se côtoient sans grands heurts ; donc balle à terre !

      Répondre à ce message

    • Le 9 janvier à 13:03, par Moi également
      En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

      Voilà un qui n’a rien compris à la notion de laïcité

      Répondre à ce message

  • Le 7 janvier à 20:17, par le sage
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    vous avez raison. la liberte veut que tout citoyen soit libre d’afficher ou non son appartenance a une religion.

    Donc de ;on point de vue il faut que tout burkinabe soit libre d’affichier de facon ostentatoire sa religion. cela permettra de banaliser les phenomenes religieux et eviter les situations conflictuelles.

    Faisons attentions a ne pas suivre la voie des francais qui ont creer des problemes dans ce domaine chez eux. La france n’est plus un etat laic, mais un pays ou il y a la chasse aux musulmans et la protection de juifs et des homosexuels.

    Chers compatriotes le vivre ensemble que nous avons chez nous nous commande de bien reflechir et de puissez dans nos traditions les leviers qui nous permettent de rester une societe, une nation, un pays. je le dis car ce sont des notions qu’il faut comprendre quqnd on aspire a la prise de decisions pour le plus grand nombre.

    Aux autorites de ce pays, prenez le temps qu’il faut pour legiferer dans l’interet de la nation. Nous avons des anthropologues qu’il faut interroger, puisez dans nos traditions interroger nos Anthropologues les vrais pas les ecrits partisants ou tronques du colons.

    Lisez s’ils vous plait les ecrits des nos anthropologues chers autorites je vous le demande avec insistance.

    Aux anthropologues, de graces sortez de votre silence et eclairez la nation, l’evolution de notre societes a la lecture du prisme de l’anthropologie permettra des prises de decisions tres salutaires pour ce pays...... je vous en prie chers co ;patriotes surtout les intellectuels et des sciences sociales mettez votre savoir au service de la reflection collective et eclairer les hommes et les citoyens de bonne volonte..... chers philospohes expliquez en termes simples la theriorie des ensembles appliquee au developpement de ce pays.....

    A monsieur le president Rock convoquez les universitaires burkinabes (equipes pluridiciplinaires de mathematiciens sociologues historiens economistes anthropologues philosophes ethnologues et commander des etudes urgentes et serieuses (pas du copier coller) vous allez etre edifier sur l’etat de notre societe...... est-ce que nous sommes une nation ? avaons nous atteint le stade d’etat nation ? avons nous un peuple ou des peuples au sens anthropologique ? Monsieur le president questionnez nos scientifiques, vous aurez des reponses qui vont vous surprendre et vous saurez mieux nous guider.

    Dieu vous donne la force, la sagesse et l’inspiration necessaire pour mener le navire burkina faso hors des flots tumultueux et les tempetes qu’il traverse en ces temps difficiles.

    nos prieres vous accompagne.

    Puisse le dieu d’abraham de moise de Issa et de Mohamet vous inspirer.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier à 20:43, par Coulibaly Junwel
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    .
    Enfin ce projet de loi sur les libertés religieuses pointe le bout de son nez sans pour autant avoir été rendu public, et déjà les islamistes du pays veulent le voir retiré !
    La Fédération des associations islamiques du Faso, la même qui a poursuivi devant le Conseil supérieur de la communication le site Faso.net pour avoir publié l’article de "votre serviteur", intitulé "Incivisme et anti-laïcité : de graves atteintes à la liberté", qui a valu à ce même serviteur d’être désormais interdit d’écrit et de parole sur Faso.net par une censure qui ne porte pas son nom !
    Une partie des articles sont référencés dans cette demande de retrait du projet, "pour une large concertation". Concertation avec qui, puisque tout le monde est concerné ? Pourquoi pas un référendum ?
    Toutes les lois sont accompagnées de réglements qui, justement devront répondre aux préoccupations des musulmans, aussi n’est-il pas nécessaire de retirer le projet, mais de préciser, par des réglements établis dans une large concertation, les points "litigieux" qui préoccupent nos anti-laïques patentés, pour que la cohésion sociale perdure.
    Ceux qui veulent le retrait du projet sont, n’ayons pas peur de le dire, les rigoristes, ceux qui ont publiquement les comportements les plus ostentatoires et anti-laïques.
    Les préoccupations de la Fédération des associations islamiques (et pourquoi islamiques, pourquoi pas musulmanes) montrent bien qu’après avoir pris leurs aises pendant la période Compaoré, avoir développé des comportements anti-laïques de plus en plus anarchiques, que leurs "préoccupations" énoncenr très clairement ici, ils craignent de devoir être un peu moins visiblement religieux, et être davantage d’une neutralité laïque burkinabè.
    En fait ils ne veulent même pas de cette loi qui les remettrait "un peu" à leur place, c’est-à-dire dans les lieux de culte au lieu de leur laisser prendre d’assaut l’espace public comme ils le font.
    Coulibaly Junwel (merci, webmaster, de laisser passer)

    Répondre à ce message

    • Le 9 janvier à 14:54, par abu
      En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

      Coulibaly, que dites vous des agressions de ttes sortes faites aux musulmans pendant l’attaque de l’hôtel splendid ? ce ne sont que des considérations pareilles basées sur une interpretation erronée et dictée par les médias occidentataux dans leur tentative de dénaturer l’islam afin d’exploiter a fond les peuples a l’image des nôtres, qui sont a la base de telle compréhensions. or, il suffit seulement d’écouter les analystes a travers ces mêmes medias et vs vs rendez compte que la diabolisation de l’islam n’est qu’une manoeuvre politicienne et géopolitique. mais peu d’entre nous analysons objectivement les faits. soyons réaliste !

      Répondre à ce message

    • Le 10 janvier à 01:05, par Noufou
      En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

      Quand on vote une loi,il doit y avoir une necessite.Ne me dit pas que c’est pr lutter contre le terrorisme.Une telle n’arrete pas un terroriste.La France qui est championne du monde de ces types de loi ne me dira pas le contraire.Que ceux qui ns gouvernent reflechissent(au lieu de vouloir mimer la France) pr trouver les moyens et les strategies adequats pr ns proteger du terrorisme et du bandisme au lieu de voter des lois malsaines et sources de tensions sociales.Depuis belle lurette,ns vivons en harmonie ensemble avec nos differences religieuses meme si certaines pratiques ns angoissent et enervent parfois,tt le monde fi et la vie continue !C’est ce qu’on appelle la TOLERANCE !!!

      Répondre à ce message

  • Le 7 janvier à 20:58, par Civisme Laic
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Bonsoir,

    Oui a cette loi qui va permettre de baliser la societe et d’eviter les derives religieuses. C’est vrai que, avec la pauvrete ambiante, l’incivisme religieux a connu une hausse certaine.

    Bonne continuation a nous tous.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier à 21:25, par DimKambou
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    ladji de grâce le sapin n’a rien a avoir avec une religion ni le père Noël d’ailleurs qui a déjà vu un sapin ou le père Noël dans une église ?
    De grâce frères musulmans mettez souvant de l’eau dans votre vin.on a l’impression que dès qu’on parle de liberté religieuse automatiquement vous cous dites qu’on attaque l’islam.
    Il faut revoir le projet de loi qui comporte effectivement des incohérences.
    Dieu benisse le Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier à 21:30, par wend-puiré
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Il était temps que la FAIB réagisse. Ce projet de loi est liberticide et la teneur ostentatoirement orienté contre la communauté musulmane. C’est presque une copie à la "française " des lois sur la liberté religieuse. Nos autorités gagneraient en sagesse en retirant ce projet de loi pour ne pas cautionner un conflit d’intérêt derrière cette proposition de loi.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier à 21:30, par NZ
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    N’inventons pas ou ne faisons pas de copier-coller parce que c’est la mode en ce moment avec ces histoires de soi-disant djihadistes. Prenons le temps d’analyser, de nous concerter et savoir quels sont les problèmes liés à notre situation actuelle dans le contexte du Burkina dans la pratique de nos cultes respectifs. Ensuite trouvons des solutions consentuelles propre au Burkina et non des mesures fantaisistes sans aucun fondement intrinsèque. Il n’y a pas d’urgence à voter la loi en l’état sauf si nos autorités veulent semer la discorde dans le pays avec un agenda caché ou s’ils sont téléguidés par certaines puissances extérieures qui veulent que tous s’alignent sur leurs modèles de vie et de société.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier à 21:44, par BB
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Vraiment, il y a du sérieux avec les musulmans tous djihadistes en puissance qu’ils sont. Allez au bord de Rodwoko à la descente des commerçants, la plupart des jeunes qui quittent le marché portent des pantalons courts wahhabites. J’ai vraiment peur quand je vois cela. Je trouve les africains trop naïfs en matière religieuse avec leurs accoutrements systématiquement copiés sur l’étranger. Ces jeunes sont des poseurs de bombes en puissance puisque la plupart est illettré et fanatisé. Ils sont susceptibles d’accepter des basses besognes comme on en voit au Nigeria et au Cameroun. Même les adultes font peur. Par exemple le signataire de cette lettre de contestation a quel âge et où est-il né pour n’avoir pas un prénom de type africain par exemple comme le réclame Monsieur le président Melegué Traoré ? Cette remarque sur le copier-coller est valable aussi pour les adeptes de Luther, il faut les voir un dimanche avec une bible qui pèse des kilogrammes dans les bras dans un habillement à l’américaine (costume cravate mal noué à la manière des campagnards). Dans ma famille, il y a des musulmans avec lesquels je discute quelquefois et eux n’aiment pas qu’on s’adresse à eux en les appelant par leur prénom de naissance et cela est frustrant. En tout cas, il vaut mieux prévenir que guérir et nos amis musulmans gagneraient à ce qu’on les aide à préserver leur religion dans la paix et je pense que cette loi est pour leur bien..

    Répondre à ce message

    • Le 8 janvier à 15:38, par musulman
      En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

      Vous ignorer l’aspect universel de l’islam. Un nom musulman a toujours un sens et traductible dans n’importe quelle langue. Vous connaissez des poseurs des bombes sans saisir le procureur du faso. Vous ne trouvez pas que c’est plutot vous qu’on doit craindre ? Apaisez vos.......parce que les gouvernants qui ne sont pas naifs savent que si les musulmans disent non à une chose dans cette composition du burkina, ce n’est pas à forcer. Vous parler et si musulman parle vous voyer autrement. C’est mieux d’accepter les voies legales au lieu de si on croit qu’on maîtrise la vie en société plus que les musulman. Quand ça chauffe on dit de
      de ne pas faire amalgame si c’est calme on met sur le dos de l’islam comme les criminels non musulmans qui sont aussi nombreux agissent dans la loi. Merci

      Répondre à ce message

      • Le 9 janvier à 02:03, par Marie
        En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

        Voici un djihadiste menacant ! Vite identifiez-Le par son I.P.
        Non Mais Vous Vous croyez ou ? En Iran ou en mauritanie peut-etre ?
        Donc selon Vous les musulmans sont a craindre au Faso ? Des menaces a peine voilees ?
        Pourquoi faut-Il que ce soit toujours les memes qui se plaignent ? Sans doute Parce que ce sont eux qui ne respectent pas la laicite et Le Príncipe de neutralite. Voit-on des chretiens bloquer des arteres publiques pour leur priere ? Ou un animiste faire des sacrifices dans l’enceinte d’une gare routiere ou dans les locaux de son service ? Arrive-t-il au bureau Le corps ceint de ses gris-gris ?
        Ils commencent a pousser trop loin Le bouchon, ces musulmans que si on leur permet tout Ils ne se contenteront plus d’exiger que Le vendredi soit une journee feriee mais Ultimement que Le Burkina Faso soit declare Etat islamique.

        Répondre à ce message

        • Le 9 janvier à 09:21, par ESPOIR_BURKINA
          En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

          S’il se plaignent c’est parce qu’il connaissent la valeur de leur religion. c’est parce qu’il savent aussi que l’islamophobie est galopante dans le monde entier. c’est parce qu’il ne vivent pas dans l’insouciance et savent lire à travers les lignes.
          un proverbe Djoula : " je peut me tromper du plat de tôt qui m’a été destinée mais je ne peut pas me tromper des paroles qui me sont adressées ". Soyer objectif dans vos interventions et je semble lire souvent des élèves du primaire ou pire encore. MERCI

          Répondre à ce message

        • Le 9 janvier à 15:45, par MARIAM
          En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

          Marie, vous me décevez. Or vous portez un si joli nom !!! Ce que la FAIB a demandé, devrait satisfaire tous les croyants (musulmans ou non musulmans) et j’adhère à ses préoccupations. En effet, les lieux de culte (aussi bien musulmans, que chrétiens ou animistes) font légion dans notre pays et ce sont les termes pour les définir par le pouvoir en place qui posent plutôt problème. Ces termes portent à confusion et nécessitent un éclaircissement.
          Les musulmans ont cinq prières quotidiennes à faire et il et recommandé de les faire en groupe (esprit de solidarité, union,...). Or, dans nos pays les heures de prières coïncident parfois avec les heures de service. Donc les musulmans ne peuvent pas quitter leur service pendant longtemps pour aller à un lieu de culte éloigné. D’où l’objet de leur réunion dans des espaces aménagés à leurs soins souvent pour "honorer leur engagement avec Dieu".
          Alors de grâce, Marie et tous ceux qui s’attaquent aux préoccupations de la FAIB, le Burkina Faso n’a pas besoin de pyromane étant donné que nous vivons tous ensemble sans discrimination. Nous formons un peuple pacifique mais rebelle quand " y en a marre" et nous devrons travailler à maintenir cette paix. Pendant les fêtes chrétiennes les musulmans rendent visite aux chrétiens et vice-versa. NE LAISSONS PAS LES VENDEURS D’ARMES nous diviser pour écouler leurs stocks, car c’est de cela qu’il s’agit ni plus ni moins.
          ALORS, SOYONS INTELLIGENTS ET PRÉSERVONS NOTRE PAIX.
          QU’ALLAH NOUS ASSISTE
          Le Burkina Faso a des problèmes plus sérieux comme la lutte contre la faim et les maladies, l’éducation et j’en passe. Le gouvernement devrait s’atteler à nous sortir de la misère que de s’attarder sur des problèmes secondaires au risque de nous diviser.

          Répondre à ce message

          • Le 9 janvier à 17:20, par gbs
            En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

            Vous semblez ignorer la radicalisation galopante avec ces jeunes poteurs de culottes manches. Allez-y dans la zone commerciale, les universités, les écoles de formations professionnelles et autres, vous constaterez ce qu’est entrain de devenir la terre de nos ancêtres Tindaogo. les nouveaux convertis se dressent et refusent d’accepter le nom qu’on leurs a donnés à leur naissance. C’est dommage, Moumouni qui se plaint lorsqu’on l’appelle maintenant sans ajouter ABDOUL. Qui refuse de contribuer aux mariages chrétiens dans sa famille et qui en retour n’empêche pas les gens de contribuer lors des baptêmes de ces enfants. Nos femmes préparent la nourriture pour ceux qui se disent religieux, pendant ces derniers les attaquent dans des prêches incendiaires. Il y a la paix parce certains sont plus tolérants que d’autres. Quand une religion doit t’amener à haïr tes frères et t’éloigner d’eux, il faut chercher encore de religion. Il suffit de faire le simple constat autour de vous, le taux de progression est de la radicalisation est inquiétante.
            Sans rancunes.

            Répondre à ce message

        • Le 10 janvier à 01:45, par Noufou
          En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

          Ma chere,qt on parle de DIFFERENCES RELIGIONS,c’est ca.Toi,tu peux rester ds ton bureau,sur ta chaise et faire ta priere.Ta voisine,elle,a besoin d’espace tranquille pr prier.c’est ca la DIFFERENCE.Ta voisine de bureau doit prier 5 fois par jour,toi,1 fois par jour ou 1 fois par semaine.c’est ca la DIFFERENCE.Ma chere,ta religion ne te demande de porter un voile(je ne dis pas voile integral),ta subalterne ou superieure de service,oui ! et c’est ca aussi la DIFFERENCE ! La LIBERTE RELIGIEUSE suppose que ta voisine musulmane a le droit de pouvoir pratiquer librement sa religion comme l’exige sa religion !Avez vous deja entendu parler de TOLERANCE RELIGIEUSE ?

          Répondre à ce message

      • Le 9 janvier à 06:02, par Sidpawalemdé Sebgo
        En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

        Mon frère, je ne suis pas musulman mais je trouve que vous perdez votre temps. Ce BB ne mérite même pas qu’on lui réponde tellement son message est caricatural, indigne et au niveau du caniveau.
        Parlons plutôt du projet de loi en question et laissons les racistes, ethnicistes, extrémistes religieux et autres intolérants déverser leur bile. Ce qui me surprend, c’est que le Webmaster de lefaso.net laisse passer ce genre d’écrits alors qu’il censure certaines de nos interventions loin d’être injurieuses pour les autres...

        Répondre à ce message

      • Le 9 janvier à 09:17, par lapatriote
        En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

        Franchement, c’est à quel niveau cette loi fait cas de la religion musulmane ? Tout Burkinabè est concerné mais pourquoi certains se sentent viser ?

        Répondre à ce message

      • Le 9 janvier à 10:35, par Le Traditionel
        En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

        Une religion qui se veut universelle devrait pouvoir être pratiquée dans toutes les langues de l’univers mon ami. Nous sommes ici au Burkina et la religion originelle est l’animisme ; revenons à l’animisme et cessons de mimer les arabes, occidentaux et qu’en sais-je encore. Ils continueront de toute façon à nous considérer commes des esclaves et des sous-Hommes. A bon entendeur...

        Répondre à ce message

  • Le 7 janvier à 22:03, par la paix
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    internaute 1 je partage votre avis. Qu’ALLAH fasse que le Président soit entouré de personnes soucieux de l’avenir du pays.
    Je me demande si les 18milles milliards ont un rapport avec ce projet de loi ? C’est vraiment une loi taillée contre les musulmans.Cela ne crée que des sentiments de frustrations.
    Le musulman veut la paix et suit leur responsable.Si c’était dans certains pays ceci allait entrainer des réactions fâcheuses.
    Merci à la FAIB. Cultivons la paix.

    Répondre à ce message

    • Le 9 janvier à 08:47, par Lavie
      En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

      Mon frère. La loi a un caractère général, impersonnel et contraignant. Moi, je suis chretien mais je suis contre les prières organisées de façon tournante aux domiciles des fidèles chretiens pendant les périodes Avant Noël ou le carême avant Pâques. Sans ignorer ces prières charismatiques tenues chez les particuliers. Aidons nous autorités à recarder la pratique de la religion et soyons plus croyant que religieux.

      Répondre à ce message

  • Le 7 janvier à 22:08, par ngoonga
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Monsieur le Président et les membres du Bureau, vous démontrez à la face du peuple Burkinabé et au Monde votre capacité de discernement par cette lecture du texte de loi. Votre interpellation sera certainement entendu ; car le Burkina est un Pays qui est riche par sa diversité culturelle. Evitons tout propos haineux et ou la stigmatisation. ceux ,qui sur le couvert de l’Islam commettent des atrocités n’ont rien de Musulman. Se sont les ennemis de l’Islam qui ont crée leur monstre en laboratoire . Les nébuleuses Bokoharam, l’EI, Alkaida, etc sont toutes créées pour diaboliser l’Islam qui a été, est, et restera toujours une réligion de Paix et de concorde. L’Islam n’ a jamais dit d’aller ôter sa vie ni la vie d’autrui car la vie de façon générale est sacrée. Ce qui se passe aujourd’hui en Occident (les tuerie en série, etc ;) est une résultante de cet acharnement contre l’Islam. Rappeler vous de la victoire sur les peuples coalisés......

    Répondre à ce message

    • Le 9 janvier à 12:39, par PERSONNEL
      En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

      La FAIB a raison. l’état ne doit pas rentrer dans cette merde de l’Occident. Qui a créé les terroristes ? Qui les finances ?
      Vous croyez que les armes qu’on fabrique aujourd’hui c’est pour aller à la chasse non. Ces canons sont dirigés contre l’homme. Vous croyez quoi ? Je musulman et suis fier de l’être, je m’empêche pas à autrui de pratiquer sa religion. Ce projet tente à réglementer la pratique de l’islam.
      L’Occident a fabriqué ses islamistes pour vendre ses armes, ses terroristes pour vendre ses armes malheureusement ça se retourne contre lui.
      Le Burkina Faso n’est pas puisse qu’ont achetait le matériel de maintien d’ordre et vous ne voulez pas payer les armes de guerre il faut que vous contribuez à l’achat des armes. Donc on vous fabrique des terroristes et vous allez payer les armes. Le Président du Faso ou le gouvernement a déjà élaboré son plan pour l’achat pour tuer qui à qui sa profite quel pays africain fabrique des armes mes frères. Il faut que les burkinabè se démarquent de ça laissez les gens pratiquer leur les prédicateurs extrémistes sont connus qu’ils faut juste interdire à travers les responsables des communautés religieuses.

      Répondre à ce message

  • Le 7 janvier à 22:20, par Badra
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    A monsieur le Sage ;
    Les soi-disant scientifiques n’ont pas de réponses aux questions que vous soulevez sinon,ils les auraient publié depuis longtemps.ça serait des perdiems et des émargements aux frais du contribuable pour revenir nous parler de dialogue inter-religieux.
    Il est temps que chacun publie ce qu’il peut faire pour le pays en ce temps afin que les autorités capitaliser.
    Je vois des philosophe depuis l’avènement de l’article 37 qui publient dans la presse leur réflexion ;ne peuvent -ils pas le faire pour les libertés religieuse ?
    A t-on forcement de solennité pour ça ?non
    Arrêtons de dépouiller le peuple par ces commissions vides

    Répondre à ce message

    • Le 8 janvier à 09:01, par le sage
      En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

      l’on peut etre un bon scientifique, mais un pietre patriote..... sur ce point je suis d’accord avec vous.

      cependant, il y a un debut a tout.

      Aussi, je ne parle pas des pseudo scientifiques et autres appprentis sorciers. je parle de vrais patriotes integres qui devront se mettre au dessus des questions de financieres et autres parti pris. je pense que le burkina doit avoir encore des hommes capables de se surpasser.
      nous avons vu des burkinabes aui ont etudier au usa dans l’antre du capitalisme, mais ils sont revenus communistes. je salue au passage la memoire d’un grand homme (Arba Diallo). puisse son exemple inspirer certains.....

      pour qu’un pays sorte de la domination des servitudes diverses (imperialistes et autres....) sont developpement doit etre scientifiquement planifier ( a ce sujet je vous invite a lire un document intituler les armes silencieuses). les gouvernants planifient avec des donnees scientifiques le developpement. ils mettent en places des cellules specialisees pour garantir l’independance des orientations vitales pour une nation quelque soit le regime qui viendra. c’est ainsi que les peuple prennent leur destin en main.

      Point de mimetisme.........

      chers compatriotes aimons notre pays et battons nous pour sa cohesion et son epanouissement. Tout le reste est vanite de vanite.

      au lieu d’envoyer nos ;ajors dans des universites etrangeres ou ils n’auront jamais acces aux formations (je ne parle pas d’etudes accademiques) qui feront d’eux des hommes complets, des patriotes a meme de servir le pays, j’appelle le president du faso a mettre en place une accademie ou l’on forme des hommes et des femmes complets et integres en somme une elite qui va servir le pays....

      Répondre à ce message

  • Le 7 janvier à 22:26, par EL KAB
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Merci a la FAIA pour la clairvoyance car il n y a valeur sur de developement autre que le vivre ensemble . le burkina en est deja un exemple par le passe et aujourd hui ne cherchons pa dilapide cet acqui .nous n.avon rien a envier la france dans sa mauvaise polique de laicite au dirigeant du pays une loi doit apporte un plus et non faire offenser et naitre la revolte q.ALLAH facilite

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier à 22:36, par Indjaba
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Chers musulmans, l’animisme est considéré comme une religion. Etes-vous prêts à voir des animistes faire des sacrifices dans les conditions que vous dénoncez ? Au marché, en classe, dans la rue etc. Soyons réaliste

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier à 23:08, par Souley
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Bonjour chers internautes, j’ai pitié pour notre pays. Le décryptage de ce projet de loi laisse apparaitre clairement son caractère partisan et islamophobe. Alors qu’aucune analyse ni concertation n’a été faite. Même si une analyse a été faite, de mon avis elle n’a pas tenu compte du contexte tumultueux que notre pays vient de traverser. Chers autorités, pensez-vous que même si l’islam est responsable de ces attaques qui ne vise que l’armée 11/12 (hors des attaques classiques des terroristes) c’est de cette manière ouverte vous devez l’attaquer. Avec quels hommes voulez-vous appliquer ces lois, avec cette bande de corrompu qui jonchent les services (et cela est une réalité) ou les terroristes pourront à chaque fois acheter nos forces de sécurité (au niveau des contrôles) avec des miettes et traverser nos frontières ou encore circuler dans tout le territoire sans documents d’identités. Comment est-ce que vous réfléchissez ? Même si vous renforcez par mille ces lois anti islam vous ne pourrez rien. La solution rigide dans l’éducation morale et spirituelle de la jeunesse, mais je comprends vous êtes entrain de délirer ; vous avez perdu tout espoir car ayant vendu le Burkina par l’enseignement privé. Quant à ce qui concerne l’islam, retenez ceci, l’islam aime qu’on s’attaque à elle et donc, vivement que ces lois passent. DIEU nous dis dans le Coran : « Ils veulent éteindre de leurs bouches la lumière d’ALLAH, alors qu’ALLAH parachèvera Sa lumière en dépit de l’aversion des mécréants »S61V8.

    Répondre à ce message

  • Le 7 janvier à 23:58, par Mina
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Si c’est à la religion, ou aux choisis de Dieu que vous vous attaquez, vous êtes finis !
    A bon entendeur, salut !

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 00:08, par SOME
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Le sage, Merci pour ton invention si pertinente.
    la facon dont procede le gouvernement donne des inquietudes, tant dansa les motivations derriere cette loi, que dans le poids du contenu. Ce n’est pas du tout honnete, cette demarche. Y a-t-il peril du fait religieux au burkina ? La religion est-il source de troubles ? etc. Non ! Et surtout il y a cette facon de copier la France : ca reste des plus inquietants.

    Lorsque l’on sait que ce fait de laicité n’est qu’une creaction d’une certaine obedience dans la franc-maconnerie, qui cree le probleme là ou il n’y en a pas, c’est inquietant. Est-ce une facon pour le nouveau grand maitre de francs macons au burkina de reprendre la main sur les affaires du pays apres l’episode de Bassolet emprisonné ? C’est pas clair cette initiative !

    Alors pourquoi le transposer au Burkina ? Et surtout qui a-t-on consulté avant de pondre cette betise là ? S’il y a besoin, cela ne pourra jamais se faire sans les communautes religieuses. Alors comment l’avoir pondu sans meme consulter les confessions religieuses ? Tout est fait pour provoquer les religions et les amener a la confrontation.

    Et surtout encore (et des plus graves) pourquoi n’avoir pas reuni les anthroplogues, philosophes, sociologues, etc si competents et dont regorge le burkina : il est tres evident qu’une telle loi ne peut etre faite sans le concours des anthropologues, philosophes, etc. Pour une fois que l’on peut faire oeuvre utile, on va copier les problemes ailleurs. C’est quoi la laicité en afrique ? Ne copions pas betement ce concept tres utile. On ne fait pas des lois de cette importance là dans l’urgence, sous la pression (fut-elle celle d’un groupe de pression aussi puissant soit-il).
    SOME

    Répondre à ce message

    • Le 8 janvier à 11:07, par Sidpawalemdé Sebgo
      En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

      1°) Le Burkina Faso est attaqué par des terroristes depuis une année.
      2°) Derrière certaines de ces attaques, on a identifié des Burkinabè radicalisés et incité au Jihad par des prédicateurs nationaux ou étrangers, eux mêmes ayant reçu leur enseignement religieux et leur entrainement militaire à l’étranger.
      3°) Le mode de recrutement principal est le "lavage de cerveau" à la mosquée, accompagné d’une assistance matérielle à des jeunes pauvres et analphabètes pour la plupart.

      Alors OUI, il y a péril religieux au Burkina !

      Répondre à ce message

      • Le 9 janvier à 11:42, par ESPOIR_BURKINA
        En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

        " Derrière certaines de ces attaques, on a identifié des Burkinabè radicalisés et incité au Jihad par des prédicateurs nationaux ou étrangers, eux mêmes ayant reçu leur enseignement religieux et leur entrainement militaire à l’étranger" .
        - on a identifié des Burkinabè radicalisés : combien ?
        - incité au Jihad par des prédicateurs nationaux : combien ?
        - eux mêmes ayant reçu leur enseignement religieux et leur entrainement militaire à l’étranger : quels sont ces pays ?
        Si tu n’a pas de réponse, c’est dire que tu aime écouter " la radio de propagande occidentale "(seul les doués d’intelligences savent à quoi je fais allusion) et tu est parmi ceux qui prennent les informations de ceux qui obligent le monde entier à croire à leur "vérité". Apprend donc à analyser les infos que tu reçois.

        Répondre à ce message

    • Le 8 janvier à 20:05, par Panga
      En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

      Some, merci beaucoup. Pourquoi creer des problems la ou il n.y a pas ? Les musulments ni aucune autre religion ne derange person dans ce beau pays. Ok disons que quelques fois on peut assister a des rares scene ou on bloques nos rues mais generalement c.est pour quelques heures et on contourne dans l.autre 6 metres. Franchement arrontons d.importer des problems stupides.Nous ne sommes pas des blancs. Faisons tous un effort. Wow quelle betise !!!

      Répondre à ce message

      • Le 9 janvier à 10:38, par Apocalypse
        En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

        Panga ! J’aimerais que vous sachiez qu’il y a péril religieux au Burkina et que vous ignorez tout des blocages de rues. Alors, je vous informe qu’un groupe de musulmans est venu nous sommer de ne plus garer nos véhicules devant notre service sous prétexte qu’ils en ont fait leur lieu de prière. On était obligé de garer au loin tous les jours et tout ça parce qu’on ne voulait pas de problème avec eux. Mais un jour, un expatrié a loué le bas de l’immeuble et aménagé le devant. Depuis lors, je ne les vois plus et j’ignore comment cet expatrié les convaincus. Mais je suis sûr qu’ils continuent de prier quelque part. Un autre cas : lorsque j’étais en formation à l’ENSK, trois de nos camarades ont exigé que les professeurs suspendent leurs cours aux heures de prière pour leur permettre d’aller prier. Et les cas de dérapages de ce genre sont légion comme si il n’y avait pas assez d’adeptes. Imaginez si chaque religion va exhiber ses contraintes et les imposer aux autres ! Que deviendront nous ? Prenez l’exemple des fétiches : on ne les installe pas n’importe comment si fait que je parie qu’il y a des gens qui ne savent pas qu’on déplacer un fétiche.
        Dans mon village mes parents sont à 70% musulmans et pour respecter leur foi, nous leur demandons à chaque Noel de venir égorger nos moutons que nous partageons ensuite avec eux. Je suis catholique mais il m’arrive de demander à mes parents musulmans de prier pour moi et ils le font sans remontrance.Tout se passe bien sans accroc parce qu’on a le même socle : l’animisme qui n’a jamais rejeté une religion au profit d’une autre. Quand je vois en ville des illuminés penser qu’ils connaissent mieux Dieu que leurs pères grâce à qui ils doivent leur religion ça me fait mal. Le comble est que la plupart de ces gens là ont fait leurs passages dans des associations d’élèves et d’étudiants musulmanes. Au lieu de continuer à cultiver la paix, ils passent leur temps à s’empoisonner de faux préceptes encouragés par quelques marabouts utilisant d’ailleurs de mauvaises pratiques pour intimider les gens.
        Alors je demande à mes frère ultra zelés de faire balle à terre car leur instrumentalisation n’ira pas loin. Même si vous êtes 80% de la population, vous voyez-vous entrain de massacrer vos frères de sang parce qu’ils ne sont pas de la même religion que vous ? Essayez ! Donnez le mot d’ordre et on verra. Sachez que dans la majorité, ceux qui pensent comme vous sont minoritaires. Alors ressaisissez et mettre de l’ordre dans votre façon de pratiquer votre foi. L’Islam, le vrai, est tolérance.

        Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 02:41, par Bob le justifier
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    c’est tout simplement un projet de loi relatif au bannissement de l’islam dans l’espace public. point barre. ils nous trouveront sur leur chemin. Dans tous les cas l’histoire des civilisation nous enseigne que toute liberté n’est jamais un acquis définitif c’est un combat permanent. Liberté d’expression, liberté d’opinion, liberté de presse, en passant par la liberté de croire ou de ne pas croire ; une liberté consacrée par Dieu. cette loi vise spécifiquement l’Islam. que dites vous des mosquées et églises à l’université de Capes Coast à Accra au Ghana. direct rule pour les colonies française et indirect rule pour les colonies anglaises. Merci la FAIB on vous vous sent.

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 03:22, par Mogo
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Ce projet de loi est une poudrière. Il faut que ces députés sachent que de l’adoption de cette loi va naître un clivage social et des dérives dont ils seront tenus pour responsables. Que le Président Kaboré intervienne le plus, sinon il viendra en sapeur pomper et sera trop tard

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 05:33, par Djebou
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    J invite nos autorites a encore reflechir sur la question de laicite de l Etat et surtout de prendre les bons examples de laicite de l Etat sur les grands pays comme les Etats Unis, donc en attendant qu elles retirent purement le projet de loi. Aucunement la laicite ne veut dire la suppression des libertes religieuses pour certains, bien au contraire l Etat DOIT GUARANTIR LES LIBERTES RELIGIEUSES pour tous. Aux Etats Unis ceux qui pratiquent prient partout ou ils se trouvent a l heure de la priere dans les services, dans les ecoles, en bibliotheque, dans les centres commerciaux etc. A la Banque Mondiale a Washington il y a une grande salle de priere pour le staff musulman qui se retrouve a chaque heure de priere pour prier en groupe et aussi celebrer la priere du vendredi et aussi couper le careme ensemble pendant le Ramadan. A cote de la salle de priere, il y a aussi une toilette amenagee pour les ablutions. Les Chretiens, et Boudhistes ont egalement leur salle. Dans les lycees comme les universites que je connais parce que mon fils y frequente, les eleves et etudiants ont leur salle de priere pour celebrer la priere du vendredi. Aux Etats Unis les femmes qui portent le hijab (foulard) le porte sur tous leurs documents d identification et de voyage. Avec la laicite de l Etat, c est contre la loi d interdir a une personne de pratiquer sa religion n importe ou elle se trouve. Encore j invite les autorites a se resaisir et ne pas creer des sources de tensions inutiles. La difference de religions n a jamais cree la division au Burkina, donc faut pas commencer maintenant.

    Répondre à ce message

    • Le 8 janvier à 08:59, par Patinda
      En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

      Tu as bien dis aux Etats Unis. Eux ils sont bien unis, bien instruits et parfois même plus tolérants. La liberté a une signification là bas et chacun connait la limite de sa propre liberté. Ici ce n’est pas le cas. On peut s’interroger si la liberté ici n’est pas le début ou la consécration du désordre. Il faut donc une loi qui organise donc les choses pour encadrer ces libertés. Je ne suis pas musulman ni islamiste. Mais si j’étais l’un ou l’autre, je serai contre les puissants haut-parleurs qui réveillent tous les habitants de la ville à 4h du matin. De même que je suis contre toute liberté collective ou individuelle qui entrave la liberté d’un individu. La loi sur les nuisances sonores encadre les heures autorisées de 22h à 6h du matin. Les week end, la période va de minuit à 6h. Faire du bruit à l’intérieur de ces heures, c’est être hors la loi. Si c’était aux états unis, la loi serait respectée pour respecter la liberté des autres. Ne comparons pas les prix de boinsyaré à rodwoko ni à Orca parce qu’ils sont des marchés voisins. Ne comparons pas la perception de la liberté faite aux Burkina à celle des états unis

      Répondre à ce message

    • Le 8 janvier à 10:41, par Zot
      En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

      Cela fait quelques années que je suis à New York mais jusqu’à aujourd’hui je n’ais pas encore entendu un muezzin appelé pour la prière alors que je peux affirmer sans me tromper que New York compte plus de musulman que Ouaga

      Répondre à ce message

    • Le 8 janvier à 11:00, par Sidpawalemdé Sebgo
      En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

      Hum... Votre exemple de la Banque Mondiale concerne les milieux interculturels comme les organismes internationaux, qui sont bien obligés de tenir compte des origines diverses du personnel.
      Les USA sont certes en avance du point de vue des libertés religieuses mais bien moins tolérants. Certains analystes parlent de "théocratie" pour désigner la superpuissance. A ce propos, le président des USA doit prêter serment sur la Bible ! Le jour où un musulman sera élu président, on se demande ce qui va se passer ?

      Répondre à ce message

      • Le 8 janvier à 22:40, par Sonia
        En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

        Cher(e) SIdpawalamdé Sebgo !

        Très belle analyse e ce qui concerne (la liberté ?) de la pratique religieuse au sein des organismes internationaux. En revanche, je voudrai, à la suite de votre mot sur le cérémonial de prestation de serment du président américain, dire que " le président des États-Unis peut prêter serment sur la bible ou tout livre sain, ou juste sur la constitution uniquement "

        Je pense que la pratique vient du président Washington et n’est du reste, pas constitutionnalisée. En tout état de cause, vous pourrez vérifier et me rectifier le cas échéant. J’ en serai ravie.

        Sonia.

        Répondre à ce message

        • Le 10 janvier à 02:58, par Sidpawalemdé Sebgo
          En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

          Merci pour l’information Sonia !
          Je vais vérifier de mon coté, mais sachez que je suis preneur de toute information ou lien sur les sujets de la démocratie, des lois, des libertés, de l’équité des revenus et du genre. Par ailleurs, l’histoire de la foi et des croyances m’intéresse aussi.

          Tout ceci est hors de mon domaine professionnel mais je m’y intéresse assez sérieusement pour y consacrer du temps. Merci d’avance !

          Répondre à ce message

      • Le 9 janvier à 09:16, par Peuple insurgé
        En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

        Du reste pour l’instant, les musulmans votent des candidats chrétiens (bien qu’il y ait des candidats musulmans) sans y voir un problème. C’est ça que nous voulons préserver et que cette loi vise à détruire.

        Répondre à ce message

        • Le 9 janvier à 11:57, par BC
          En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

          @Peuple insurgé : je parcours le forum et je vois que vous êtes très engagé contre cette loi sans dire qu’est qui est injuste que le projet de loi. ce que je note, c’est que les points soulevées par la FAIB sont des inquiétudes qui nécessite des clarifications mais qui ne remettent pas en cause la pertinence de cette loi. Les musulman se sentent visés à chaque fois quand il est question de religion. Le mal est perçu partout. Le vrais défis c’est l’ADAPTATION. Est-ce que l’on peut continuer a pratiquer sa foi religieuse aujourd’hui comme on le faisant il ya 1000 ans. je prends le simple cas de la cloche a l’église ou de l’appel du muezzin a la mosquée. Est-ce que certaines choses ne nécessite pas d’être recadrer sans que cela ne soit perçus comme une attaque contre une religion. Sinon la question du vote de candidat sur une base religieux que citez en exemple est mal approprié. la politique n’est pas une question de religion. Au sein de militants d’un candidat , vous y trouverez, des adaptes de toutes les religions. Pour vous paraphrasez, c’est ce que ce projet de loi cherche a préserver en réalité. Il ne faut pas que les musulman se sentent visés. l’extremisme , c’est dans les deux camp. Peut etre que vous Peuple insurgé, vous faites preuve de tolérance mais, sachez il ya des personnes qui interprete mal les texte religieux et incitent d’autres personnes a l’intolérance. Il faut que l’Etat ouvre les yeux.

          Répondre à ce message

          • Le 13 janvier à 11:24, par Peuple insurgé
            En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

            @ BC
            Je ne connais ce projet de loi que par ce qui est présenté ici par la FAIB. Et j’y vois des éléments qui m’inquiètent profondément car ils risquent d’amener la radicalisation encore plus. Pensez vous que vouloir appliquer ces propositions dans des zones comme les régions du Sahel et du Nord ne vont pas pousser les populations dans les mains des terroristes ? (je ne dit pas jihadistes, car ils sont loin de l’être). Je suis convaincu qu’une force extranationale veut destabiliser le pays avec intelligence... C’est pour ça je dit non. Mes meilleurs amis sont de différentes religions.

            Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 06:46, par Shalom
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Je trouve nos frères musulmans très susceptibles.
    L’Etat Burkinabè investit chaque année des milliards dans l’organisation du pèlerinage à la Mecque. Pourtant d’autres religions, les catholiques notamment, organisent plusieurs pèlerinages par an, sans aucune aide de l’aide de l’Etat. Pourquoi ne parle-t-on pas de cette discrimination ?
    certains parlent des jours de repos les week-end, regardez dans les pays musulmans d’où nous vient l’Islam ; même eux respectent le week-end.
    Ceux qui se plaignent de la laïcité à la française, peuvent voir le sort qui est réservé à la liberté religieuse dans beaucoup de pays musulmans : il est purement interdit de se convertir à une autre religion !
    Sachons toujours être raisonnables, pragmatiques et surtout des hommes de paix

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 06:58, par yambia
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    La loi n’est efficace que si elle est agrée par une majorité. Le musulman n’a pas les mêmes contraintes de prières que les autres dans ce pays. il faut bien s’informer sur chaque religion avant de rédiger ce genre de loi car aucune loi. Le Burkina est un pays de croyants et les lois des pervers ne marcheront pas...

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 08:16, par ABDOUL NAS
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Voilà qui relance encore le debat sur la laïcité.Evitons de systematiquent copier les autres car nous avons nos realités.d’abord la majorité des Burkinabès sont analphabes,l’application des loi de la republique sont souvent contestées.Prenons le temps de se concerter pour trouver un meilleur vivre ensemble.

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 08:16, par voir bien
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Chers amis ne versons pas dans la paranoïa. Dans les textes il n’est cité aucune religion. Alors, les internautes qui disent que c’est l’islam qui est visé doivent se rendre a l’évidence que les autres religions sont aussi concernées. Qui n’utilise pas d’espace publique ? Qui n’a pas d’association ou de groupement d’élèves et d’étudiants ? Réfléchissons bien avant de raisonner

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 08:55, par kuuda
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    pauvres de nous.
    Les codes sont faits pour organiser les libertés. Que ma liberté ne prive pas autrui de la tienne.
    Si nous n’en voulons pas, soit !
    Que ceux qui ont l’argent transforment leurs logis en lieux de culte.Muezzin, clochent, cris de détresse des animaux sacrifiés, tam tam, chants et incantations nous agresseront les tympans a chaque instant. Occupons tout espace publique pour le libre culte !
    Que ceux qui sont influents dressent des lieux de culte dans nos services publiques ! Le travail sera rythmé par nos priéres.
    Que dans nos écoles chaque obédiance trouve son espace de culte. Si les espaces sont insuffisants, cassons les classes pour en dégager.
    Protégeons les fourmies pour une prolifération des fourmilères afin que des sacrifices y soit déposés.
    Libérez Bangre Weogo, le kadiogo pour les cultes animistes. Dépénalisez le sacrifice humain pour certaines liberté de culte.
    Portons nos amulettes, nos burka, boubous, pantalons sautés, barbes, vestes, soutanes, foulards pour marquer notre appartenance réligieuse partout ou nous irons.
    Saluons, exprimons nous en latin, anglais, arabe, langues maternelles pendant les évènements et rencontres pour Dieu, Alah, jéhova, Wendé !
    Mais en attendant tout ça, j’interpelle les autorités a voir le cas de l’espace ASECNA pour que les autres obédiances puissent y dresser leurs hotels de sacrifices.

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 08:58, par Le citoyen
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Je ne vois en quoi cette loi peut pointer une seule religion, d’autant qu’il y en a au moins 03.
    En quoi prendre des mesures pour protéger le peuple peut séparer des frères, des familles...?!
    Ma famille compte toutes religions et je ne crois pas que ma religion puisse me séparer d’eux..
    Car nous sommes des frères avant d’être religieux...
    D’ailleurs la religion enseigne l’Amour du prochain, on me dit que si je n’aime pas mon semblable ma Foi n’a pas de sens...
    J’ai fini par croire car j’ai compris que DIEU est "suffisant" en tout. Il n’a donc pas qu’on se bas pour lui.
    Il a plus besoin que sa créature que je suis reflète l’Amour du prochain, soit rassembleur, soit témoin de son immense bonté.
    J’ai tout compris que si je fais la bagarre, je ne sers pas le bon DIEU, alors je me suis abandonné à son amour infini

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 09:04, par Damo
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Moi je pense le Burkina n’a pas de problème en matière religieuse pourquoi modifié quelque chose. pour preserver la paix social il ne faut rien modifié vive laïcité vive la paix dans ma patrie Burkinabè de toutes sortes religieux je vous love escuser c’etait mon point de vu bon week end à tous les citoyens Burkinabè que Dieu nous protège contre les cas problèmes religieuse ou ethnique.

    Répondre à ce message

    • Le 8 janvier à 11:49, par Rab Da
      En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

      C’est Le Comble,depuis L’attaque De Splendide Hotel,la Carcature Qu’a Fait Le Pr Soma Sur Rfi Sur La Cominaute Musulmane Du Bf Au Lendemain De L’attaque En Califiant D’autre D’extremiste Munoritaire,ces Genres De Loi EtaientPrevisibles Parce Que Abdoulaye Soma N’es Pas N’importe Qui Aux De La France.Et Puis Il Est Trop Jeune,il Ne Connait Pas Assez L’histoire C’est La Munorite Extremiste Dont Il Parle Qui A Ete Le Plus Percecute Par Les Autres Musulmans,d’ailleurs Ils Continu A L’etre Par Des Injures Et Autres Qualifications Malsaines De Tout Genre Sur Le Fasonet.Cette Loi Est Contre L’islam N’en Deplaise Aux Non Musulmans.C’est Pas Trop Tot Pour La Federation Islamique.Ceux Qui Versent Leurs Venins Sur L’islam Sur Les Reseaux Sociaux Ils N’ont Qu’a Se Suicider Puis Que Ils Contuineront De Voir Les Barbus, Les Pantalons Coupes Et Hidjab N’en Deplaise Aux Aprentis Sorciers De La France.

      Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 09:31, par Oumarou
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    je milite pour le retrait de cette loi car elle comporte effectivement des germes de la division.
    Article 33 :
    Le fait pour un agent public de manifester de façon ostentatoire ses convictions religieuses dans l’exercice de ses fonctions constitue un manquement à ses obligations.
    Vous avez ici un article plein de subjectivités. il en est de même pour tous les autres articles retenus par la FAIB.
    rappelez-vous monsieur les députés que nous avons les écoles coraniques, les écoles franco-arabes et les écoles bibliques.
    les écoles sont aussi les lieux d’apprentissage et il faut permettre à nos enfants de vivre leurs religion dans les écoles. Il faut amener les jeunes à une meilleure connaissance de la religion.

    Répondre à ce message

    • Le 8 janvier à 17:01, par Coulibaly Junwel
      En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

      .
      Monsieur Oumarou, sans vouloir vous offenser, relisez ce que vous avez écrit, et prenez conscience que vous errements sont dûs au fait que vous ne comprenez pas ce qu’est la laïcité ! Vous militez pour le retrait d’une loi parce que vous ignorez le sens de la laïcité !
      L’article 33 que vous citez dit clairement qu’il concerne les agents publics qui officient dans les écoles publiques, laïques, et non les agents qui officient dans les écoles privées que vous citez : coraniques, franco-arabes et bibliques.
      La loi sur les libertés religieuses concerne les manifestations religieuses dans l’espace PUBLIC, pas privé. De quelle subjectivité parlez-vous ? La laïcité est neutre par définition, et dans l’espace public les manifestations religieuses ne sont pas autorisées (sauf autrositation exceptionnelles, pour une fête religieuse dont la manifestation ne peut être que publique). Dans une école publique laique on étudie, on ne prie pas. Si vous voulez que vos enfants vivent leur religion (celle que vous leur imposez) dans les écoles, inscrivez-les dans une école privée de laïcité !

      Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 10:10, par Gomsida
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Merci à l’internaute n°13 ! Le fanatisme religieux tape à nos portes avec nos frères musulmans qui sont tous prompts à voir dans telle ou telle loi, dans tel ou tel acte de l’islamophobie. Ils passent le temps à traiter les autres de mécréants alors que même le prophète Mohamed a eu un oncle qui ne s’est jamais converti à l’islam jusqu’à sa mort mais il ne l’a jamais traité de mécréant. Chers frères musulmans, vous êtes en train de donner un visage hideux à l’islam qui est une religion de paix tout comme le catholicisme. Au nom de votre religion, vous voulez vous permettre tous les droits sur les autres. Non au fanatisme religieux et les libertés doivent être encadrées par notre Etat qui est laïc.

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 10:42, par Neb-nooré
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Chers frères musulmans Bonjour,
    Bravo à vous d’avoir poser vos préoccupations, c’est çà la démocratie et vous aviez joué votre rôle. Laissez ces internautes divaguer et avancer dans le sens de la démocratie consensuel.
    Certaines religions sont plus concernées que vous mais elles préfèrent voir comment contourner le problème par des voies illégaux et je pense que le gouvernement doit bien refrechir pour bien prendre en compte tous les aspects nécessaires.
    Je parle de ceux-la qui occupent illégalement les espaces verts comme lieu de culte. C’est le cas actuellement à la zone 1 ou un lieu de culte qui a été déguerpi suite aux travaux de ziga1 a eu une parcelle en dédommagement dans un quartier de la ville. Mais disant que c’est loin et que tous ses fidèles sont dans le quartier, le responsable a érigé un lieu de culte dans un espace vert en paille puis en matériaux définitifs. Apres il veut déloger les autres occupant de l’espace vert comme quoi il veut ériger un mur. Les jeunes du quartier ne sont pas d’accord et se regarde en chien de faïence avec ce leader religieux.
    Conclusion les jeunes pensent qu’il est entrain d’user d’autres voies illégales pour s’octroyer légalement l’espace vert et nous les jeunes on l’attend de pied ferme.

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 10:43, par Sibiri
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Je ne sais pas pourquoi le Burkina veut suivre le model francais dans laicite ! promulguer une telle loi contre la majorite communautaire risque de creer des tensions inattendues et briser le tissu social !

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 10:48, par Sidpawalemdé Sebgo
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Hum... Ne nous fâchons pas. Certes, le projet de loi est mal ficelé, mais c’est une tentative de réponse à des problèmes réels, et je suis étonné que les musulmans se sentent particulièrement visés :

    1°) Plusieurs articles posent effectivement un problème d’interprétation et vont entrainer des problèmes dans leur application. On sent bien l’influence des lois françaises, qui confondent laïcité et anti-religion. Ces articles sont à revoir.

    Mais Il y a bel et bien nécessité de recadrer deux choses qui prennent des proportions inquiétantes : L’envahissement des sphères publiques et privées par le fait religieux et l’infiltration de forces négatives par la porte de la religion.

    2°) Les religions sont bien faites, mais certaines personnes veulent la faire intervenir de façon désordonnée dans le travail, à l’école et autres ce qui pose des problèmes. Le chef de service qui veut commencer sa réunion de travail par une prière catholique ou protestante alors que tout le monde ne l’est pas, l’agent qui quitte le service pour aller prier alors qu’il y a une longue file d’attente, les élèves qui refusent l’uniforme au nom de leur code vestimentaire religieux, les élèves ou profs qui interrompent les cours pour la prière, bouleversant l’emploi du temps. Il faut réglementer cela sinon les gens vont s’affronter sur le terrain.

    3°) Les catholiques, les protestants et les musulmans transforment des maisons d’habitation en lieux de prière. En dehors du problème de changement de destination d’un terrain, contraire à la loi, il y a les nuisances sonores et hygiéniques sur les voisins et les problèmes de sécurité. Ces lieux ne sont pas prévus pour accueillir du public et on peut craindre une catastrophe en cas d’incendie par exemple. Cela doit être réglementé et ne concerne pas que les musulmans. Seule peut être l’utilisation de la rue leur est particulière.

    4°) Des gens venus d’on ne sait où, avec on ne sait quels moyens et quels objectifs ouvrent des mosquées et enseignent leur version ou vision de l’islam. Pareil pour les églises protestantes. Les catholiques sont plus organisés parce que centralisés. C’est ainsi que les théories djihadistes ou sectaires se propagent dans les esprits de nos frères pour la plupart illettrés. Derrière les attaques récentes, on parle d’imams radicalisés Burkinabè. Il est indispensable de contrôler qui fait quoi avec nos jeunes et nos populations des villes et campagnes, et de quelle autorité ils disposent pour enseigner avant qu’il ne soit trop tard.

    De tout cela, on constate qu’il est important de prendre des mesures. Et cela ne concerne pas que les musulmans, contrairement à ce que beaucoup d’internautes disent. Maintenant si des choses sont mal formulées ou inappropriée, qu’on les corrige, mais on ne peut pas faire l’économie d’un loi qui clarifie tout ça.

    Répondre à ce message

    • Le 8 janvier à 17:23, par Coulibaly Junwel
      En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

      .
      Je ne trouve que le projet de loi (tel qu’il nous est donné de l’apprécier par la critique qu’en fait la FAIB) soit si mal ficelé, mais il lui manque la nécessaire réglementation qui devrait préciser techniquement les points litigieux, après une large concertation comme le souhaite la FAIB qui n’est pas la seule concernée, ce qu’elle semble vouloir nous faire croire. Ce projet de loi devrait être rendu public dans sa totalité, et non selon les quelques articles qui préoccupent les `"islamiques" de notre pays.
      Ceci dit j’abonde dans votre sens et souhaite que davantage d’intellectuels s’engagent à définir et défendre une laïcité burkinabè. La laïcité ne doit pas être anti-religieuse, mais comme vous l’argumentez clairement par des exemples concrets, il est important que des mesures soient prises pour éviter les dérives. Retirer un projet de loi n’est pas une solution, mais l’amender et le préciser est, comme pour la plupart des lois, nécessaire.
      Il est cependant dangereux pour la cohésion sociale que la FAIB fasse croire aux lecteurs que les seuls musulmans sont concernés par ce projet de loi. Que l’Etat rende public le contenu complet du projet de loi permettrait à tous de prendre la mesure de ce qui, dans ce projet, concerne chacune des religions du Faso

      Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 10:52, par la paix
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    le boubou, le voile, le pantalon sauté, la barbe sont-ils des signes réligieux ? si j’aime le boubou, le voile, le pantalon sauté,la barbe faut il que je sois musulman ?
    Adorer le Seigneur de l’univers en parole et en pratique en public est-il mauvais pour une société.
    Que dire de la prostitution avec ses filles dans l’espace public , de la vente d’alcool dans l’espace public,des garçons avec leur slip dehors, des femmes habillées mais nues tous dans l’espace public.
    Le mauvais a toujours une place car conforme à nos passions,la réligion est un dogme.

    Répondre à ce message

    • Le 8 janvier à 18:00, par Coulibaly Junwel
      En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

      .
      Il y a dans ce pays des religieux qui, par dessus-tout, aiment composer des fraternités `"reconnaissables" par ce qu’on nomme des signes ostentatoires. Il suffit d’ouvrir les yeux pour se rendre compte que ce sont en majorité des musulmans qui recherchent la visibilité. Selon moi ça leur permet d’argumenter sur leur poids démographique dans le pays, afin d’être en mesure, quand les statistiques les reconnaîtront comme majoritaires dans le pays, de `"réclamer" le dû de la majorité, comme ça se passe en `"démocratie" : 51% ont soudain raison des 49% restants. La laïcité doit être en mesure d’empêcher qu’une religion en vienne à dominer les autres.
      Les sunnites wahhabites, par exemple, portent le pantalon sauté, la barbiche s’ils sont jeunes, la barbe s’ils sont plus âgés, avec ce détail qui les caractérise : ils se rasent parfaitement le creux sous la lèvre intérieure. Et aussi ils refusent de serrer la main d’une femme en public.

      Pourquoi la FAIB est-elle la Fédération des associations islamiques du Faso, et non des associations musulmanes ? Les associations islamiques sont-elles sur la voie de l’islamisme, qui a pour volonté d’imposer la loi de l’islam ? Cette dérive serait des plus inquiétantes.

      La question que vous posez : "Adorer le Seigneur de l’univers en parole et en pratique en public est-il mauvais pour une société ?" est intéressante. Cette forme de prosélytisme peut entamer la liberté des autres dans un pays à confessions multiples, car comme le disait récemment un musulman sur un forum : "Quand on croit que sa religion est la meilleure, on a envie qu’elle devienne celle des autres"

      Quant aux exemples que vous prenez ensuite (prostitution, vente d’alcool, modes vestimentaires que vous réprouvez) pardonnez-moi mais ils ne sont pas concernés par la loi sur les libertés religieuses, mais sur les libertés publiques. Evitons, s’il vous plait de mélanger les sujets de société.

      Répondre à ce message

      • Le 9 janvier à 05:52, par Sidpawalemdé Sebgo
        En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

        Vous touchez un point sensible, car c’est le principe même de voir la religion comme quelque chose de privé et d’intime qui ne doit pas s’afficher publiquement qui oppose les musulmans à certains observateurs. Car l’islam réglemente presque TOUS les aspects de la vie du croyant et pour eux ne saurait se comparer à la messe du Dimanche des catholiques.

        Quand aux signes "reconnaissables", j’ai posé la question à un lettré coranique qui a dit que c’est le prophète lui même qui a conseillé à ses fidèles de se démarquer des chrétiens et juifs nombreux dans la ville par des signes extérieurs. Je le crois sur parole et je comprends qu’ils se sentent offusqués qu’au contraire on leur demande la discrétion.
        Il a aussi raconté que le prophète avait permis à des chrétiens de passage et souhaitant prier de le faire dans la mosquée, de sorte que pour eux, on peut prier partout ! A vous de leur expliquer les problèmes posés par l’occupation de certains espaces publics et/ou étatiques sinon ce sera un dialogue de sourds !

        Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 11:26, par pain
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    je pense personnellement que nos gouvernants doivent éviter de prendre des décisions susceptible le climat social exemplaire dont vive les burkinabé. a bon entendeur, salut !!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 11:28, par yero
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Mon frère Damo permet que je te dise que l’islam au burkina n’est pas dans la même situation que celui des pays qu’on suit sur France 24, rfi... On ne peut traiter la question islam au burkina pareillement a aucun de ces pays. Et dire que les musulmans sont sur la defensive à chaque fois qu’on parle d’islam c’est reprendre textuellemnt les citations de ces médias. Mettre de l’eau dans leur vin c’est faire quoi pour toi ? C’est faire des compromis, essayer de se fondre dans la masse ? Mais la masse n’est pas laïque hein. Oubien c’est ne pas montrer son désaccord ou critiquer ce projet de loi. Car c’est seulement ce que font les associations musulmanes et les adeptes. Et ces associations font leur travail en appelant les autorités à une concertation. Je crois que les dirigeants de ce pays, à chaque fois qu’ils traitent de ces questions d’importance capitale, doivent consulter en plus des leaders religieux et coutumiers , les sociologues, anthropologues, et autres personnes ressources.

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 11:30, par LaViecontinue
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Moi je me pose la question de savoir comment le projet de loi est-il parvenu à la FAIB ? Si le SG de la FAIB l’a reçu du gouvernement pour amendement, pourquoi alors la FAIB n’a pas transmis ses amendements dans la même discretion au gouvernement au lieu d’utiliser cette voie publicitaire de la presse ? J’aurais mieux compris l’attitude de la FAIB si, en dépit de leurs propositions d’amendements transmises au gouvernement, celui-ci tentait de passer en force. Quand bien même je trouve que leurs observations sur le projet de loi sont fondées, je n’approuve pas la méthode utilisée. Sincèrement, je pense qu’il faut qu’on évite autant que possible les débats à caractère ultra sensible sur les réseaux sociaux et dans la presse. Dans tous les cas, si nous fabriquons nous-mêmes nos djiadistes par nos comportements, nous en paierons tous le prix. De toutes les façons, djiadiste ne fait pas de distinctions quand il frappe.

    Répondre à ce message

    • Le 9 janvier à 09:01, par HS
      En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

      La FAIB a bien transmis ses observations et inquiétudes sur le projet de loi concerné au gouvernement à travers le Ministère de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité Intérieure (MATDSI).

      Répondre à ce message

      • Le 9 janvier à 10:47, par Apocalypse
        En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

        HS ! Vous n’avez pas répondu à la question. Est-ce que la publication de la FAIB est la résultante de la concertation initiée par le gouvernement ou est-ce que c’est parce que le gouvernement n’a pas pris en compte les observations de la FAIB qu’il s’est vu obliger de balancer ses observations dans la presse ? C’est très important. Mais comme vous êtes H.S. on ne vous en tient pas rigueur.

        Répondre à ce message

      • Le 9 janvier à 11:12, par BC
        En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

        Si ces observations ont été transmises au MATTDSI, pourquoi, publier cette déclaration dans la presse. le sujet religieux est trop sensibles pour etre versés sur la place publique. Si les observation n’ont pas suffit, une audience au Ministère pouvait encore permettre de se faire entendre. Ne soyons pas paranoïaque Frère musulman. . Cette loi, d’accord qu’il faut clarifier certains points, mais elle est nécessaire. Et d’ailleurs, c’est les responsables religieux sans distinction de religion qui devaient même réclamer cette réglementation des pratiques religieuses. Pour le cas de la religion musulmane, avec les djihadistes a nos frontières, quelqu’un ne devrait pas venir dans une mosquée faire des enseignements sans qu’aucune autorité religieuse musulmane ne soit au courant. C’est c’est clair. J’aurais souhaité que les associations musulmanes anticipent et fassent des propositions. Il est nécessaire d’être organisé.

        Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 11:40, par lesubtil
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Je salue tout ceux qui accordent de l’intérêt au sujet et leurs prie de faire preuve de fraternité et privilégier l’intérêt supérieur de notre nation en préservant cette cohésion sociale qui règne dans ce pays.
    Les burkinabés ont toujours sus vivre ensemble. Alors, que les politiques arrêtent de nous distraire sur de tels projets de loi dont l’unique but est de trouver un sujet qui puisse occuper le peuple, occultant ainsi leur incompétence à diriger ce pays. Il y a des questions urgentes à résoudre, des besoins urgentes à satisfaire. Alors, chers politiciens, arrêtez d’embarquer le peuple vers de lugubres destinées. Si vous n’avez rein à proposer à ce vaillant peuple, démissionnez tout simplement, ce sera mieux pour vous !!!

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 13:43, par ngoonga
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    L’Occident n’est pas une référence pour nous dans la préservation des valeurs. Restons nous mêmes, sauf s’il faut prendre ce qui est bon ailleurs. Evitons de tout copier. Les choses les plus sensibles sont entre autres : les questions ethniques, religieuses, régionalistes, etc. Le Burkina est l’un des pays les plus forts des Nations par sa capacité à transcender chaque fois ses genres de questions. Ne tombons pas dans la naïveté et la voie du diable. Au tour du même plat à manger chacun fait sa prière et mange, dans la même maison chacun fait sa prière et dors avec son voisin, etc. Sauvons l’essentiel.
    - Aux médias refuser de diffuser les propos haineux et de nature à fragiliser la cohésion social car nous n’avons pas besoin. Les défis sont ailleurs.Vous êtes les gardiens de la Paix par votre refus de dire ce que quelqu’un à peur de dire en publique à travers vos organes.
    - Aux confessions religieuses et aux coutumiers, mettez en place le Haut Conseil Ethique pour analyser des questions aussi sensibles avant que cela ne viennent sur la place publique. Nous y gagnerons à commencer par vous, car ceux qui lèvent le lièvre sont les 1er à fuir et laisser le pays dans l’irréparable ; qu’ALLAh nous préserve. Amen !

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 14:22, par le moine
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    je vais construire un temple bouddhiste au service

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 14:41, par le moine
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Pourquoi des lieux de cultes dans nos services ? Ce n’est pas normal.

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 15:04, par Djass bakari
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Il faut qu’on reglemente ! Qu’ils soit eglise, mosquee et fetiches qu’ils soient identifiables par tous ! le legislateur cherche un clima apaise ! demain le voleur peut reclamer la supression ou la modification de certains article de code penal !!
    Rien ne changera autour de vous si rein ne change en vous ! Il faut force revient au texte et au peuple ! Hier mon voisin à transformer une partie de sa cour en mosquée et a y amenagé un haut parleur. Il ira au paradis mais cest sur aussi si cest à 4h du matin que le hautparleur va emeetre je suis certain que c’est un peché car il genera nous tous !

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 16:50, par yambia
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    SI ON T’ATTAQUE A LA COHÉSION, IL N’Y AURA PAS DE COHÉSION

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 17:12, par le fils du sahel l ami de Dieu
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Aucun musulman ne se plaint que des edifices dautres confessions sont eriges dans des lieux publiques.
    aucun catholique ne se plaint du contraire egalement et Je crois que cela sappelle le vivre ensemble.
    Si il ya quelqun qui nest pas content de cela cest bien loccident qui vous a promis 18 mille milliards.
    merde pourquoi nos dirigents ne sont pas intelligents. Ah bon pour qui vous gouverner ? Il veulent mettre la poudre au pays, soyez vigilents. sils ne sont pas contents il nont qua garder leurs sous.
    Cest le meme peuple qui vous a donne le pouvoir pendant quils souhaitaient au fond deux meme la guerre civile dans ce pays .
    Le meme peuple sera pret a vous le retirrer le pouvoir si vous ny prener garde meme si les vertiges du trones vous troublent.

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 17:53, par Tony
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Je ne cesse de le répéter, j’ai peur pour ce pays !!!

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 18:23, par Thomas
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Moi, ce que je vais demander à nos journalistes et autres, éviter des fois certains écrits, certaines information, sur lefaso.net ; cherchez la paix mais ne semez pas la guerre. Lisez bien tous ces messages et voyez qu’est ce qu’on est en train de créer alors que le nom du Burkina est cité parmi les pays que n’ont pas de conflit religieux... Certains écrits sont à traiter entre responsables et non publiquement, les gens n’ont pas les mêmes mentalités : il y a ceux qui comprennent et ceux qui ne prennent pas le temps de comprendre et font du désordre. ne publier pas certaines informations sans les étudier.
    Que Dieu Protège notre faso

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 20:19, par Jeunedame seret
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    3 grandes petitesses de l’islam au Faso : la faible instruction ; le complexe d’infériorité ; et les envies cachées aux autres religions. Ce qui fait que les musulmans se sentent toujours agressés quand on parle urbanisation. SVP, pensez adaptation ; on n’a pas le choix ; on veut tout moderniser.

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 20:39, par Flaison
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Bien ! au projeteur de loi je dis : n’oublier pas de passage que l’administration ne travaille pas les Samedis et Dimanches et cela favorise les fidèles d’une religion a aisément pratique leur religion ! il est temps que les musulmans réclame le clos administratif les VENDREDIS aussi, ou soit nous trouvons un autre jour neutre en dehors du Vendredi Samedi et Dimanche pour en fair le Week end. Il n’etait pas mieux de sovegarder la paix sociale partager entre les religions au lieu de la metre en Jeux ? comprenez que les nationalites sont venues dans nos Pays apres les religions, disons apres l’Islam... Comprenez...

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 22:04, par Sorbonne
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    UN PEUPLE INITIALEMENT 100% ANIMISTE ET AUJOURDHUI 98% ANIMISTES ET 2% QUI NE CROÎT QU À LA BIÈRE NOUS CASSE LES TYMPANS AVEC TROP D ARTICLES. CERTAINS PARLENT MÊME DE COHÉSION SOCIALE MENACÉE , DOMMAGE VRAIMENT CES AFRICAINS. ON VOUS FLATTE ET VOUS VOUS FRAPPEZ, ON VOUS FRAPPE ET VOUS CONTINUEZ À VOUS FLATTEZ

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 23:38, par ab may
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    En tout cas une fumée sans feu ? N’avait-il pas dis "le pire est devant nous". Que le Seigneur nous en préserve.

    Répondre à ce message

  • Le 8 janvier à 23:45, par "LE VIEUX"
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    CHERS COMPATRIOTES, DE PAR L’INITITIVE DE CE PROJET DE LOI, JE VOIS MON BEAU PAYS SOMBRÉ ET DEFIGURÉ. LE SATAN EST DANS LA MAISON DE PAR CETTE INIATIVE MACHIAVELIQUE. RETIRER OU PAS, LE VERT EST DANS LE FRUIT ET L’INTENTION VAUT L’ACTE. ALLONS SEULEMENT !!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 04:19, par Sidpawalemdé Sebgo
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    M. Coulibaly Junwel, vos arguments sont clairs et vrais, mais il faut rester dans le contexte du lieu et du moment pour comprendre la nécessité de la pédagogie. Demandez vous pourquoi, ayant reçu ce projet de loi du gouvernement pour avis, la FAIB n’a pas répondu à son interlocuteur mais a opté pour une déclaration publique demandant le retrait pur et simple ?

    Vous devez savoir que depuis quelques années, certains de nos frères Burkinabè musulmans nourrissent (à tort ou à raison) un sentiment d’injustice et d’oppression, sentiment alimenté justement par ceux qui veulent créer une révolte propice à l’extrémisme et à la division.
    1°) Ils disent être sous-représentes dans les instances bien que majoritaires (car 1 catholique, 1 protestant et 1 musulman cela fait deux chrétiens pour un musulman selon eux) ;
    2°) Ils disent que les jours férié dans l’année, y compris le repos le dimanche, font la part belle aux chrétiens à leur détriment ;
    3°) Ils disent que des musulmans inscrivent leurs enfants dans les écoles chrétiennes et pas le contraire ;
    4°) Ils se plaignent du manque de "reconnaissance" des "diplômes" de leurs frères rentrés de pays étrangers avec des "attestations en études islamiques" et qui n’arrivent pas à trouver des emplois avec. Etc, etc ...
    Ajouté au contexte international, aux lois islamophobes dites "laïques" dans des pays comme la France, aux attaques post 11 Septembre contre des pays musulmans, au vieux conflit israélo-arabe, cela peut convaincre les gens mal informés et/ou limités. Ce projet de loi peut donc leur apparaitre comme une "attaque" de plus contre leur religion.

    En face d’une telle situation il convient, pour rester dans un débat raisonné et pacifique, de faire attention au langage utilisé et d’user de persuasion pour leur faire voir les implications de pratiques longtemps laissées se développer et la portée des articles incriminés, en particulier qu’ils ne concernent pas seulement les musulmans. Le mot "laïcité" même les révulse en raison de son usage détourné en France et ailleurs et est à éviter. Si vous relisez les passages de la déclaration concernant les lieux de prière dans la rue, les maisons d’habitation dans les quartiers, les écoles, les marchés et les services, vous comprendrez qu’ils sont convaincus que c’est normal d’occuper tous ces lieux. Comment le leur reprocher puisqu’ils le font depuis 20 ou 30 ans sans qu’on leur dise le contraire ?

    Soyons donc compréhensifs et évitons d’envenimer le débat. En Centrafrique, peu de gens aujourd’hui se rappellent comment une simple rivalité politique est devenue un conflit religieux sanglant, alors prudence... Ceci dit, je suis contre le retrait total du projet de loi. En rappel, c’est le retrait de la loi sur le code de la famille au Mali, sur la demande des associations islamiques, qui a convaincu les Jihadistes que ce pays était leur "Eldorado" pour établir un état islamique vivant sous la charia. On n’en est pas encore sorti...

    Répondre à ce message

    • Le 9 janvier à 09:06, par Peuple insurgé
      En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

      Mon cher j’ai du mal à comprendre votre logique. Ca ressemble à ce que les média occidentaux disent sur les guerres conduites par leurs armées contre d’autre pays : Kadafi est dictateur, donc il faut détruire son pays, Assad est dictateur (parce qu’il défend son pays) donc il faut massacrer son peuple. NON JE PENSE QUE LES BURKINABE ONT MONTRE LEUR MATURITE.
      Les Burkinabé ont refusé la loi sur l’homosexualité, ils vont refuser cette loi patricide. C’est en ça que ce peuple est admirable. Rester digne malgré sa misère. Ce pays de Tom Sank où nous sommes fiers de ce que nous sommes : chrétiens, musulmans, animistes, nous vivons dans la bonne entente, avec des mariages entre chrétiens et musulmans, le partage lors des fêtes religieuses et cérémonies entre chrétiens et musulmans,... L’impérialisme après avoir échouer dans ses tentatives précédentes de nous asservir (coup d’état du 16 sept, loi sur l’homosexualité, ...) va s’attaquer au système immunitaire de notre société (la tolérance) pour nous détruire... Prenons garde. Pour l’amour de notre pays et de nos familles.

      Répondre à ce message

    • Le 9 janvier à 12:03, par Coulibaly Junwel
      En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

      .
      M. Sidpawalemdé Sebgo, Il y a en effet nécessité d’une pédagogie dans la mesure où la laïcité est, non seulement mal comprise ou pas du tout, mais confondue à tort avec de l’islamophobie. Vous faites d’ailleurs ici-même la confusion en parlant de "lois islamophobes dites laïques", en France, et il serait bon de cesser de parler de la laïcité à la française dont les bases ne sont pas du tout les mêmes qu’une laïcité dont nous avons besoin et qu’il conviendrait d’inventer, d’adapter à notre contexte. Il est temps que les outils dont nous avons hérité deviennent des outils, non d’asservissement, mais de libération.
      Une grande partie de la pédagogie devrait être faite par des intellectuels musulmans, pour sensibiliser positivement sur une possible et salvatrice laïcité burkinabè, mais on en voit pas trace ! Au contraire, le choix de la FAIB d’une déclaration publique qui n’a rien de constructif, ne fait état que de préoccupations négatives sans aucune proposition autre que "on retire le projet", au mépris des autres confessions vraisemblablement concernées par les 90% restants du projet de loi (car seuls dix articles sur cent préoccupent la FAIB), ce choix laisse supposer que la FAIB souhaite déclencher dans le pays un sentiment de rejet pour ce projet de loi, qui a quand même été validé par l’Assemblée nationale, l’Assemblée du peuple. Un retrait du projet jetterait le discrédit sur cette assemblée, ce serait très dangereux pour la cohésion sociale.
      M. Segbo, vous semblez disposer de davantage de tempérance que votre serviteur. Que diriez-vous de réfléchir ensemble à la rédaction d’un article co-signé, car il me semble nécessaire de réagir "positivement" à cette déclaration négative de la FAIB. Si vous allez rechercher, par le moteur de recherche, l’article "Médiocratie...", vous y trouverez de quoi me joindre.

      Répondre à ce message

      • Le 9 janvier à 14:47, par Le Laïc
        En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

        Monsieur SEBGO !
        Surtout, n’acceptez pas.
        Ne tenez aucun compte du contenu de ce post ni surtout de l’invite faite par son auteur à une copublication. Lui, est interdit de publication sur le faso.net à cause justement de son manque de tempérance qu’il vous envie, toute honte bue. Décision faisant suite à un rappel à l’ordre du CSC à l’encontre de l’organe et consécutif à....ses écrits homophobes et mysogines. Vous comprenez à présent pourquoi il veut vous décrédibiliser également.

        Répondre à ce message

    • Le 9 janvier à 12:27, par Un citoyen
      En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

      M. Sidpawalemdé Sebgo, comme vous semblez être capable de deviner les intentions des gens (puisque vous dites:Demandez vous pourquoi, ayant reçu ce projet de loi du gouvernement pour avis, la FAIB n’a pas répondu à son interlocuteur mais a opté pour une déclaration publique demandant le retrait pur et simple ?) en vous appuyant sur leurs "revendications", je vais vous demander juste de me dire quelles sont les intentions réelles des initiateurs de ce projet de loi.
      Revenant au contenu de votre poste, je relève d’abord que vous dites des choses fausses aussi bien sur les musulmans du Burkina Faso que ceux du Mali. Vous dites que le projet de loi a été remis par le Gouvernement à la FAIB pour avis ; ceci est faux à plusieurs titres : un projet de loi est un document validé par le gouvernement et destiné à être soumis au vote de l’Assemblée Nationale (cela veut dire que le Gouvernement ne peut pas remettre un projet de loi à la FAIB pour avis) ;la FAIB a bien fait des observations avant que l’avant-projet de loi n’arrive en Conseil des Ministres, mais ses observations n’ont pas toutes été considérées par les initiateurs dudit document ;le cas du Mali que vous citez n’a rien à avoir avec un quelconque refus de retrait d’une quelconque loi, mais plutôt la conséquence de la guerre menée par les occidentaux en Libye (au nom de leurs intérêts géopolitico-économiques) et de revendications ethniques et régionalistes. Cessez donc de faire des rapprochements dangereux et faux entre ce qui se passe au Burkina Faso et ce qui se passe ailleurs (notamment au Mali que vous avez cité).Les musulmans burkinabè ont des revendications, certes, mais ce sont des revendications que même les islamophobes, dans leur for intérieur, trouvent fondées.
      Au regard de ces quelques lignes, je voudrais vous demander de cesser de prêter à la FAIB des intentions qu’elle n’a pas.

      Répondre à ce message

    • Le 9 janvier à 14:36, par "LE VIEUX"
      En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

      UN TRES LONG REQUISITOIRE DANS UN MASQUE ET UNE DEMIE PHRASE A DECOUVERT. ON TE VOYAIT VENIR.

      Répondre à ce message

    • Le 10 janvier à 04:10, par Sidpawalemdé Sebgo
      En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

      Pas facile de s’exprimer librement hein quand on parle de sujets "sensibles"... Bon, puisqu’il semble que je manque de clarté, sinon que j’avance "masqué", soyons plus explicite :

      @M. Coulibaly, je suis moi même croyant, et partisan de la liberté de culte et pour la liberté de chacun d’arborer ses signes extérieurs de piété, TANT QUE CELA NE NUIT PAS A LA SÉCURITÉ COLLECTIVE, AUX LOIS ET A LA LIBERTÉ DES AUTRES. De ce point de vue, je ne vois aucune différence entre le voile des sœurs religieuses catholiques et celui d’une musulmane. Mais cacher le visage est anti-sécuritaire à mon avis. Nos frères musulmans doivent accepter que dans un état où il y a plusieurs religions, si on les laisse occuper le domaine public sans contrôle, on ne pourra pas refuser aux autres la même chose, y compris à la religion traditionnelle de faire ses rites dans les services, écoles et marchés. En dehors du risque d’affrontement pour occuper les mêmes lieux et du temps de travail perdu, je crois que ce seul exemple de poulets égorgés et d’amulettes partout devrait leur ouvrir les yeux.
      Je me démarque de toute "croisade" contre l’islam et les musulmans. Les barbes, les pantalons courts, les tapis de prière, les voiles et les chapelets de prières ne me dérangent pas du tout. Tout au plus les appels à la prière "concurrentiels" des deux mosquées au milieu desquelles j’habite me causent-ils quelques soucis. Et peut être aussi les hypocrites qui utilisent la religion pour masquer leurs magouilles et leur méchancetés envers leurs voisins.

      @Un citoyen : Je ne devine rien, je me pose la question et je la pose à M. Coulibaly pour suggérer d’y réfléchir et d’éviter d’offenser des gens qui se sentent déjà offensés. J’ignorais que des amendements avaient déjà été transmis et non pris en compte, merci pour l’information. Dans la mesure où le projet a quitté le gouvernement pour l’assemblée, j’ai naïvement cru qu’on en était au stade des consultations. Autant pour moi, ils en seront quittes pour un nouveau tour de concertations. Mais de grâce, ne me prêtez pas des intentions diaboliques mêmes si nos avis divergent visiblement sur la pertinence de cette loi. Par contre, je peux me hasarder, pour répondre à votre question, à donner quelques idées sur les objectifs de la loi :

      1°) Mieux surveiller et contrôler l’exercice des cultes dans un contexte de "choc des cultures" propice aux débordements.
      2°) Mieux contrôler l’installation des lieux de culte, leur sécurité et leur conformité aux exigences légales et aux plans d’urbanisation.
      3°) Éviter sinon réduire les conflits de voisinage dus aux nuisances sonores et autres, consécutives aux changement de destination des parcelles à usage d’habitation ou de commerce, des parkings, rues et autres espaces verts.
      4°) Avoir un regard sur les contenus des enseignements destinés au public, notamment le révisionnisme historique, l’apologie de la violence et la déstabilisation de l’état. Connaitre le profil, en compétence et qualité, de ceux qui enseignent au public.
      5°) Améliorer le rendement du service public et les relations conviviales dans les lieux publics par l’interdiction des activités pouvant prêter à "concurrence" voir à conflit comme les pratiques religieuses.
      6°) Avoir une action préventive sur la radicalisation, le sectarisme, l’intolérance et la haine pouvant passer par la voie de la religion.
      7°) Connaitre les acteurs des lieux de prière et les responsables des associations religieuses et pouvoir les joindre en cas de besoin au même titre que les responsables d’OSC et de partis politiques et éviter le mélange des genres déjà réglementé pour les magistrats, les OSC, les militaires par rapport à la politique.

      Y a-t-il d’autres "intentions cachées" du gouvernement ? C’est possible mais je n’en sais rien... Mais je sais que cette loi est en projet depuis l’époque de Blaise Compaoré, et que c’est le manque de courage devant les réactions possibles (celles de ce forum justement) qui l’ont retardé jusqu’à maintenant. Ce n’est donc pas lié à un "dictat" venu d’ailleurs lié au financement du PNDES comme le disent certains. Je reste persuadé qu’une loi est nécessaire et que TOUTES les religions doivent recadrer leur occupation de l’espace public. Même les catholiques qui demandent un espace pour la prière et transforment les alentours en commerces quelques temps plus tard !

      Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 04:36, par tengen-biga
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    J’aime les non-croyants, les athées et ceux qui n’ont que faire de Dieu. Avec ceux-là, on peut vraiment discuter.

    Sur ce forum, il est difficile de débattre d’un sujet aussi important. Un dialogue franc sur ces points permettra de rassurer les uns et les autres. Il faut savoir dépassionner les questions. A mon avis : au fond, s’il y a une nécessité d’encadrer la pratique religieuse comme la pratique d’une activité. Par contre, je pense qu’il faut aller au dialogue pour mieux s’expliquer et écouter l’autre. On ne va pas à un dialogue convaincu que l’autre a tort avant de l’avoir écouter.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 06:25, par Toutdemême
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Vivement l’adoption et la mise en œuvre de cette loi pour que s’arrêtent les incivismes (occupation anarchique de l’espace public, nuisances sonores) sous le couvert de pratiques religieuses. La frilosité de certaines personnes cache mal leur intention expansionniste. Leur comportement est d’autant plus curieux que l’on peut constater que l’appartenance à une communauté religieuse, ici, n’empêche pas des pratiques traditionnalistes. Où est donc l’honnêteté intellectuelle lorsque l’on revendique l’exclusivité pour Jahweh, Jehova, Allah… ? Eux qui gardent le silence et au nom desquels l’on prétend parler. Certains propos entendus sur des radios privées et certaines contributions sur les fora sont symptomatiques du mépris de certaines personnes pour ceux qui ne partagent pas leurs convictions « religieuses ». L’autorité de l’Etat doit s’imposer à tous les citoyens.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 06:35, par Musulman
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Toutes les louanges impondérables à l’unique Créateur des cieux et de la terre. Merci à la FAIB pour cette action d’observation, d’analyse et de position claire relative à ce projet de loi. J’invite toujours, la FAIB, les ulema, les frères et sœurs à multiplier les actions de prières et de communication de large diffusion sur ce projet de loi. Mais, gardons en conscience que la Puissance est en Allah, au Messager et aux croyants. Et, cela est une opportunité pour la communauté religieuse et singulièrement islamique de réclamer son caractère spécifique. Il n’est pas donné à n’importe qu’elle personne de penser sur des questions religieuses et si tel est le cas il en résulterait des frustrations, qui conduisent à des réactions violentes, voire le chaos. Il est encore temps pour le Gouvernement de comprendre que la question religieuse est au delà de la conception ou de la modélisation humaine et théorique de développement. Elle transcende tout, et son caractère sacré est la clef régulatrice de la paix, de la cohésion sociale. Le débat est possible, autorisé mais de manière tacite et opportune. Le contexte du pays ne laisse entrevoir un tel projet de loi. Notre préoccupation actuelle est loin d’être religieuse. Pourquoi ? Cela est aberrant et très regrettable pour notre Gouvernement qui ne discerne plus nos priorités. Qu’Allah, nous assiste et nous attendons le mot d’ordre de la FAIB.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 07:14, par Saki sida
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Les revendications de la FAIB sont légitimes.
    Il faut que les autorités changent leur manière de voir les choses. Notre pays est laïc et la liberté religieuse doit être accordée à tous les citoyens sans distinction.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 07:22, par BELEM
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Toutes nos différences sont sources de conflits et de divisions. la différence religieuse, culturelle, et raciale. Ce sont des leviers que des personnes occultes activent à des périodes et moment précis afin de semer la discorde dans nos communautés et sociétés. Ces différences sont psychiques puisqu’elles sont dans nos subconscients. pouvons-nous pas faire un effort pour minimiser au maximum ces notions qui nous séparent. Avant tout n’oublions pas que nous sommes tous des frères et sœurs.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 07:26, par Pathe Diallo
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Les autorités devraient arrêter de faire du copier coller. Pourquoi faut il à chque fois voir ce qui se passe ailleurs particulièrement en France pour nous l’imposer ici au Faso. IL n’y a jamais eu de problème religieux dans ce pays ! Les attaques terroristes qui se passent dans le Sahel et touchent le Faso sont l’oeuvre de bandits qui n’ont rien à voir avec l’islam tel que c’est pratiqué au Burkina. Cette loi est totalement islamophobe et ne fera que créer des problèmes de plus. L’islam pratiqué et enseigné au Faso est un islam modéré. La meilleure manière d’éviter l’intégrisme c’est de travailler avec les Associations religieuses pour sensibiliser les jeunes et empêcher qu’ils rejoingnent les djihadistes. Il ne faut pas donner l’impression que l’Etat veut empêcher les musulmans de pratiquer leur religion, il n’y a pas l’ombre d’un doute que celà va radicaliser les fidèles et don créer l’effet contraire. Alors ce projet de loi est à retirer purement et simplement, il est totalement inutile. Une telle loi votée ne sera jamais appliquée !

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 07:41, par SARKO
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Le bonnet, le boubou ,le foulard , la longue robe et la barbe ne sont pas des signes de religion musulmane . Chers frères musulmans soyez tolérants . Comment va fonctionner l’ administration si l’ on permet aux agents de construire des lieux de prières bouddhistes, chrétiennes,musulmanes ,judaïques , animistes, raéliennes . permettez aux autorités de règlementer tout cela, pour le bien de tous .

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 07:49, par Souleymane Diallo
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Les réactions ci-dessus prouvent que ce projet de loi crée plus de problèmes qu’il n’en resout.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 08:38, par BORODOUGOU
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    pourquoi même une loi sur ces questions de religions ? Ne vit on pas en harmonie ici au Faso entre différents religieux ?Il y a élaboration de loi quand on présage un danger or à ma connaissance pas de problème.N’emboitons pas les occidentaux car on n’a pas les mêmes états d’esprit ni les mêmes préoccupations sociales et économiques. Au Burkina on a assez de priorité pour se focaliser sur ces questions qui vont certainement nous diviser. Voyez déjà ce qui se dit sur cet espace c’est insensé pour une jeunesse qui se veut solidaire.Les débats politiques se transfusent dans ceux religieux et c’est très dangereux pour notre pays si fragile maintenant.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 08:44, par LoiseauDeMinerve
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Quand bien même il sied de prêcher "le balle à terre", cependant je voudrais me permettre de relever ceci :
    1. Quelles sont les attributions et philosophies de la Croix Rouge ? Pour ce que je sais en partie, secours aux blessés de guerre quel que soit leur camp d’appartenance, leur religion, leur race etc. Et pourtant on créa le Croissant lunaire
    2. Ici même au Burkina Faso, des interdictions ont été faites à des femmes de porter les pagnes 8 mars au prétexte de la présence de croix sur lesdits pagnes ; pourtant dans des structures de santé comme St. Camille on ne refoule point même les femmes en nikab.
    3. Dans des pays comme l’Arabie Saoudite et deux autres dont je ne me rappelle les noms il est interdit d’avoir des édifices religieux chrétiens

    Alors bonnes gens où est donc l’intolérance ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 08:46, par Peuple insurgé
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Je suis inquiet de voir que mes craintes se confirment depuis l’attaque de Splendide Hotel. J’avais dit en son temps que ces attaques étaient destiner à subjuguer le peuple burkinabé. Ces attaques se sont poursuivies comme pour préparer l’opinion à la diabolisation d’une partie de ce peuple qui a montré une cohésion légendaire. En quoi une telle loi va-t-elle améliorer la paix et la fraternité. Qui veut semer le syndrome de la Centrafrique (Seleka et antibalaka) au Faso ? J’interpelle ce Peuple insurgé de conjurer le sort à temps. Nous avons rejeté la légalisation de l’homosexualité ; alors ils vont nous imposer pire : la haine intercommunautaire et la guerre. C’est donc ça la condition pour le financement du PNDES ? Ils veulent qu’on ruine notre pauvre pays paisible pour nous donner leur argent ? Cet argent vaut-il la paix et la fraternité des burkinabé ? Là où la France a mis la main, c’est le chaos : Ruwanda, RCA, Libye, Mali, Syrie, Cote d’Ivoire, Nigeria (avec Boko Haram) ...
    Eh oui on comprend maintenant pourquoi ces attaques terroristes. Pour préparer le terrain de la haine...
    FRANCHEMENT J’AI PEUR DE CE QUI SE TRAME CONTRE LE PEUPLE INSURGE du FASO.

    Répondre à ce message

    • Le 9 janvier à 09:53, par Poko
      En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

      Je pense que le gouvernement a raison de vouloir encadrer les choses avant qu’il y ait des dérives incontrôlables. Dans chacune des trois religions importées (catholique, musulman et protestants), il y a maintenant des sectes dangereuses. Beaucoup de jeunes commencent a faire de la religion un business et un ascenseur social. Il y a des faux marabouts, des faux prophètes, des faux exorcistes, des faux pasteurs et imans. Le business religieux est très florissant actuellement et les esprits faibles sont exploités et dépouillés de leur argent. Comment faire la part entre le bon et le mauvais et punir les faux-types ?

      Mon père a dit que chaque enfant est libre de suivre la religion qu’il voudra parce que lui, il n’est pas mort pour savoir quelle religion Dieu préfère. Il refuse d’être responsable des actes et choix des grands enfants en les induisant en erreur. Conséquence, toutes les religions sont représentées chez nous et personne ne considère la religion comme un facteur de division. Notre lien de sang dépasse tout et nous fêtons ensemble et assistons aux cérémonies des autres. C’est cela la tolérance religieuse au Burkina Faso. La vrai religion est dans le coeur et reflétée par les actes quotidiens. Le reste n’est que mystification et tromperie. Dieu saura toujours reconnaitre ceux qui lui appartiennent car lui, on ne peut pas le tromper.

      Entre le quartier Karpala et Saaba, il y a un groupe extrémiste musulman qui est en train d’occuper les lieux en poussant les non musulmans à déménager sous la pression. Même l’eau de la fontaine, ces extrémistes refusent que les femmes non musulmanes ne se servent en même temps que leurs femmes voilées en noires. Ils disent que les autres sont des "kafre". Je vends des jus et ils refusent désormais d’en acheter parce que je ne fais pas d’ablution avant de préparer mes jus. C’est ce genre d’intégrisme et de nouvelles divisions religieuses que la loi doit encadrer. Toute religion qui ne prône pas l’amour du prochain et la solidarité entre êtres humains n’est pas de Dieu qui dit "Aime ton prochain comme toi-même. Comment dis-tu que aimes Dieu que tu ne vois pas et tu refuse d’aimer ton prochain que tu vois" ?

      Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 09:15, par Citoyen
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Ce projet de loi est caduque.
    Je pense plutot que nos dirigeants seraient utiles s’ils pensaient à des projets de developpement de notre societé.
    Je pense qu’en interne ici, il n’ya jamais eu de problème entre les burkinabè. C’est pas parce que des gens viennent d’ailleurs semer la pagaille que entre nous on va commencer à se dechirer. Le Burkina a toujours vecu dans la paix par la grâce de Dieu et cette loi veut venir dechirer le pays.
    Une chose est sûre, si par malheur pour tout le Burkina cette loi passait et qu’on tente de l’appliquer, nous allons commencer à nous tuer entre nous. C’est le debut d’un affrontement interreligieux qui se prepare par les premiers responsables. Je pense que Dieu les a aidés à travers la FAIB en leur permettant de se saisir.
    Ce projet de loi a des consequences plus grave que le projet de modification de l’article 37 en son temps.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 09:34, par HAD
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Je me dis que le gouvernement est responsable et il sait ce qu’il fait. Il ne peut pas voter des lois qui vont semer la discrimination dans ce pays. Le gouvernement va s’expliquer et rassurer les uns et les autres qu’il ne s’agit pas là de ce que chacun pourrait pensé. Je pense que pour chaque loi, il y a des décrets d’applications qui suivent et le fait déjà d’attirer l’attention du gouvernement permettra une bonne rédaction de ces décrets. J’invite donc les uns et les autres à cesser les dénigrements.
    Je salue vraiment cette réaction des musulmans qui montre que les uns et les autres marquent de l’intérêt dans ce que le gouvernement et j’invite aussi les autres à garder l’œil bien ouvert.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 09:37, par Kosyam
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    On a suivi les textes français à l’aveugle et on est toujours derrière. Cette fois-ci, si vous suivez aveuglement la loi française, je vous jure que vous donnerez raison à ceux qui nous frappent tous les jours.
    Il faut que nos dirigeants mettent un peu de discernement dans leurs actes. Ce projet de loi est à retirer purement et simplement. Aucune concertation n’est à faire. Ils sont tous au bord de la mort ces députés et ministres et ils risquent de nous léguer un pays ingouvernable. Franchement si la majorité MPP venait à voter cette loi surtout en l’état même émanant de son gouvernement, alors, nous aurons à regretter Ablassé OUEDRAOGO qui disait...Parce que lui, savait que les élections d’antan étaient liées d’une part à l’ethnie et d’autre part à la religion.
    Prière, nous vous demandons de mettre à la poubelle ce projet de loi farfelu.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 09:41, par siberthsky
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    A mon humble avis pour plus de cohésion dans notre pays, les autorités doivent abandonner ce projet de loi car nous vivons déjà dans la paix et la tolérance de la religion de l’autrui. Le simple fait de lire les commentaires on se rend compte déjà de ce que cette loi pourrait créer comme problème dans notre pays. Il y a d’autres priorités à gérer dans ce pays là. Je pense que c’est mieux de se pencher sur comment faire pour que les populations puissent mieux vivre que de créer des conflits qui n’existaient dans notre cher pays. La balle est dans le cas des autorités qui ont le choix de maintenir la cohésion dans ce pays ou d’amener les populations à se détester et entrainer notre pays dans le conflit religieux que connait d’autres pays vivant aujourd’hui dans la pitié totale et faisant l’objet des médias au quotidien. Que Dieu nous en préserve.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 09:48, par alain baraka
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Chers frères
    J’invite mes frères musulmans à accepter le respect du principe de la laïcité. Loin de moi une quelconque volonté de vouloir accabler nos frères musulmans, on appréhende à travers l’attitude de certains d’entre eux la conviction selon laquelle le principe de la laïcité est incompatible avec l’Islam et c’est ce défi majeur que tous les leaders religieux musulmans doivent contribuer à relever. Je suis sorti pour des missions plusieurs fois avec des musulmans à l’occasion desquelles certains d’entre eux exigeaient au chauffeur de marquer des arrêts pour leur permettre de prier. Les états d’âmes des non musulmans n’engagent qu’eux. Et ça c’est ici au Faso.
    En réalité, on perçoit dans l’attitude de certains musulmans que le fait d’accepter partager le pays avec les non-musulmans est déjà en soit un sacrifice énorme qu’ils consentent. De là à leur demander de tenir compte de ces gens dans la vie quotidienne est une insulte pour eux. Jugez par vous même les réactions de certains internautes. J’ai un profond respect pour l’islam en tant que religion et d’ailleurs à l’endroit de toutes les religions du monde. Mais je parle là de l’attitude de certains musulmans. Au lendemain des attentats contre Charlie Hebdo, nous avons eu des débats avec beaucoup de musulmans de surcroît intellectuels au Burkina ici qui trouvaient que l’action des terroristes était justifiée parce que le journal a enfreint aux lois de l’Islam.

    Il faut regarder les choses en face et se dire la vérité. Ce que je dis semble extrême mais c’est la triste réalité. Les musulmans ont beau chanté à longueur de journée que ceux qui commettent les attentats ne sont pas des musulmans, l’attitude et les propos de beaucoup d’entre eux ne militent pas en faveur de cette vision.
    En ce qui concerne le projet de loi, il est clair qu’il doit être plus précis sur certains points pour éviter toute confusion dans l’application mais si nos frères musulmans souhaitent que leur religion soit perçue comme tolérante et vecteur de paix comme ils le prétendent, c’est dans leurs propres actes qu’il vont y arriver et non pas seulement attendre qu’il y ait des attentats pour le répéter.
    Webmaster laisse passer

    Répondre à ce message

    • Le 9 janvier à 15:18, par Rab Da
      En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

      Mr Coulibaly ,economise Ton Peu D’energie A Faire Autre Chose,ta Difinition De Ton Laicite Ne Vera Jamais Jour Au Faso Donc Reste Tranquile.Le P F A Deja Tranche Pas De Consensus Sur Une Loi Ca Reste Telle.Je Crois Bien Qu’il Y’Avait Une Loi Qui Reglementait Les Religions.Tu Fais Comme Si Tu N’as Pas Un Parti Pris A Travers Ton Expose Hypocrite.Domage Que Les Athees Ne S’embarquent Tardivement Au Faso,trouve Toi Autre Theme Diabolique.Met Cette Citation Dans Ta Tete Pour Toujour(celui Qui Est A L’origine D’une Bagare Fratricide Est Pire Qu’un Assassin) Ca Conserne Aussi Le Gouvernement.

      Répondre à ce message

    • Le 9 janvier à 18:54, par BF
      En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

      Oui alain baraka moi personnellement j’approuve bien l’attaque de charlie hebdo et pour moi les frères KOACHI ont été des martyrs contre l’arbitraire. Demandez à Dieudonné qui a osé faire une comédie sur le soi disant "peuple élu de Dieu" il a été démonté par les politiques et les médias français. Bon bref c’est pour dire arrêtons de toujours vouloir singer ces blancs là moi personnellement je n’ai à foutre de la religion d’autrui on a déjà des soucis existentiels attelons nous à les résoudre au lieu vouloir toujours singer bêtement sans esprits de discernement les blancs. Continuez seulement quant vous allez créer un problème fictif qui ne devrait exister c’est là que vous allez comprendre. Que y a t-il de si urgent pour voté une loi liberticide !!!!! tchrouuuuu

      Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 10:05, par Etonné
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Les Burkinabè étaient intègres, une infime partie en demeure toujours intègre, la majorité a été dénaturée. Le comble résulte du fait que les lois, les projets de développements sont conçus par des personnes dénaturées, impudentes et insouciantes du bien être du plus grand nombre. La résultante a été l’insurrection population dans un souci de corriger les vices modelés en modèles. Le peuple insurgé a vraiment exigé la paix, la sécurité, le développement en un mot l’accroissement des capacités du pays à répondre à ses besoins fondamentaux. Mais, une fois élu, ils ont oublié que la force est au peuple et qu’il doit être craint. Il est évident que notre gouvernement, avec au sommet le chef de l’état ne s’intéressent nullement aux préoccupations de la population. A peine un PNDES non opérationnalisé et au lieu de s’y attelé...Si le PNDES est indexé au vote de la présente loi, il est clair que tout le système exécutif et singulièrement le premier responsable du pays sont très loin de leur peuple. Mais, d’erreurs en erreurs, ils apprendront à le connaitre et surtout bien le connaitre. Qu’Allah bénisse le Burkina et nous accorde des dirigeants mature et utiles.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 10:28, par par paien
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    de toute facon que cette loi passe ou pas cela ne doit changer en rien nos comportement les uns envers les autres nous sommes le BURKINA FASO peuple tolerant et rien ne va nous enler cela.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 11:10, par koamsa
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    L’état devrait être alerté par cette sortie des musulmans et renforcer encore plus cette loi. Nous avons à des gens qui veulent créer des brèches dans la loi pour s’y engouffrer et faire éclater petit à petit la société. Chers musulmans, certaines de vos pratiques agressives et homophobes, même si elles sont tolérées, sont inacceptables dans une société normale. J’en connais qui refusent de serrer la main d’une femme ou de se mettre sous l’autorité d’une femme. D’autres refusent de manger avec ceux qu’ils traitent de païens. Vos filles ne doivent pas croiser le chemin d’un "païen" et pourtant, séduire les "païennes" et vouloir coucher avec elles est votre passe-temps favori !
    L’occupation des espaces publics est une forme de colonisation qui est tolérée pour éviter des tensions dans la société, mais elle n’est pas normale. Soyons claires ! On tolère une communauté dans certains espaces publics le temps d’une prière, et elle le sacralise et se considère comme propriétaire de cet espace ad vitam æternam : ça peut commencer par une délimitation sommaire et ça finit par une construction sans autorisation. Il faut arrêter !
    A mon avis, cette loi devrait être renforcée pour vous obliger à être plus sociables. Car défaut d’une conversion des esprits, la contrainte est nécessaire dans l’équilibre d’une société.
    Vous faites semblant de ne pas comprendre ce projet de loi en demandant des éclaircissements, vous savez bien de quoi il est question !

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 11:24, par O.W.B
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Pourquoi la FAIB juge ce projet de loi liberticide ? es-ce la FAIB est la seule Association religieuse dans ce pays ? A ma connaissance non car il y a le conseil épiscopale Burkina-Niger, l’association des chefs coutumiers et chefferies du Burkina Faso qui sont aussi concernées. Le projet de loi en lui même n’est pas mauvais, il faut nécessairement réglementer le domaine religieux avant qu’il ne soit trop tard. Permettre à certains de transformer les voies publics,les services publics , les écoles et les universités en lieux de culte ce n’est pas bien. Pour suivre le raisonnement de la FAIB on réglemente rien, on laisse comme ça et chacun fait qu’il veut. Si c’est ça moi je viendrai au service avec mon Boubou de fétiches et mes canaris au service. Pour les canaris, je les implanterai en bas de notre bâtiment de service et chaque soir je descendrai pour sacrifier mon rituel avant de rentrer chez moi.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 11:44, par mycl
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Humblement,je pense que les critiques de la FAIB permettrons d’améliorer au mieux ce projet de loi afin qu’une fois adopté, il rencontre l’assentiment de tous. Proposer des pistes de reformulations ne serait pas de trop meme si les préoccupations soulevées orientent un peu l’action à entreprendre. Sur ces genres de questions, le maitre mot demeure la tolérence afin que l’on puisse prendre en compte les aspirations de toutes les religions légalement reconnues au BF. Vive la laicité dans notre pays !

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 12:04, par VRAIMENT VRAIMENT
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    bonjours chèrs internautes,
    aux responsables de ce projet de loi
    je voudrais tout d’abords remercier Allah soubhanahou wa Ta allah qui nous a permis de bénéficier une fois de plus ce jour sans aucune dépense car meme l’air que nous respirons est très chèr pour payer.
    ces projets de loi s’adressent directement aux musulmans car ce sont eux qui prient tous les jours.
    nos préoccupations sont les suivantes ?
    1 en quoi les musulmans vous dérangent ?
    2 depuis comment de temps l’Islam existe au bf ?
    3 de quoi avez vous peur ?
    4 qui vous a conseillé ces projets de loi ?
    5 s’il s’agit de nos bailleurs de fonds, remettez leur leurs argents si c’est une des conditions pour etre financé ?
    les mossi disent que lorsque quelqu’un te fait des prédictions, il faut d’abord toi meme te prédir
    a bon entendeur !!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 12:08, par Minute
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Une loi est prise pour organiser notre société. Elle concerne toutes les confessions religieuses sans distinction aucune. En voulant s’opposer à cette loi, les contestataires se croient être au dessus de tous au Faso. Cette loi a trop duré à mon sens. Dans les quartiers, il n’est pas rare de voir des devantures de concession transformées en mosquée sous un hangar. Avant chaque prière, c’est avec un haut parleur qu’on alerte les adeptes au point de déranger les voisins. Pourtant, il y a au moins deux à trois mosquées distantes d’environ 150 à 200 mètres les unes des autres. Comment on peut comprendre cela. Pire, ils occupent maintenant les devantures des cours voisines pour faire les ablutions en crachant par ci par là et ça peut créer des problèmes de santé publique. Il y a en qui peuvent fermer totalement l’entré des cours voisines sans que personne sans n’offusque. Le contraire ne peut pas être accepté. La tolérance, c’est les autres. On veut simplement règlementer les comportements qui tiennent compte de la république et vite des voies s’élèvent pour dire que c’est l’islam qu’on attaque. Ce n’est pas la seule religion, pourtant ! Nous sommes en république. Acceptez les principes élémentaires et civilisés. Merci pour cette compréhension

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 12:18, par Goin
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Gouverner c’est prévoir,il faut peut être songer à règlementer le domaine de la liberté religieuse bien que rien ne urge en la matière dans notre pays. Mais gardons nous de démolir le socle jusque là solide de notre vivre ensemble qu’est la tolérance et l’acceptation mutuelle. Mon frère est mon frère, quelle que soit sa religion du moment où il n’enfreint pas les interdits moraux de notre consanguinité. Ne transposons pas les problèmes des autres chez nous. Je pense que toutes les confessions religieuses de notre pays et le peuple burkinabè dans son ensemble doivent s’unir pour défendre jalousement la chance qu’ils ont de s’accepter malgré leur différence. La notion de laïcité qui a un relent de religion sectaire qui ne dit pas son nom ne devrait pas venir ébranler notre quiétude. Personne n’y gagnera si non les vendeurs d’armes et ceux qui ne croient en rien si ce n’est l’accumulation de richesses au détriment de tout humanisme. le développement c’est avant tous le bien être des populations qui n’est pas que matériel. Que DIEU l’Unique qui nous a pourtant voulus divers protège le Burkina Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 12:38, par temps de l’action
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    toute loi concernanant la religion devrait se referer aux valeurs traditionnelles africaines. tout chef traditionnel qui refuse de pratiquer les rities sous prétexte qu’il est sous l’emprise d’une religion importée doit ëtre decoiffé

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 12:52, par Abdullah
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Une loi doit tenir compte de la situation des citoyens du pays. Ceux qui ont proposer le projet de loi sans nul doute sont inspirer par des pratiques qui leur sont dicter. Si l’islam etait dicter par quelqu’un a ses adeptes vous les trouverez qu’il defenderont leur religion a cause de cette personne.Les signe que vous dite ostentatoire demandez leur voir s’il n’en ont pas choisi librement. Il faudra etre rationnaliste et ne pas ceder a l’emotion. Ne remplacer pas l’harmonie actuelle par des conflit interminable. Si les combats et les oppositions entre les gens se limitent a la sphere politique ils seront toujours gerable que s’ils relevent des royanes des gens et de leurs religion. En 1960 le taux des musulman etait 20 pour cent aujourd’huit c’est 65 pour cent. Il faudra reflechir beauoup de fois avant d’agir. Les emotions et les passions ne conduisent qu’a la derive. La federation avec sa majorite qu’elle constitue a proposer le retrait du projet de loi et une large conertation. Il n ya rien de plus sage. Et la paix passe par la. Mais les deputes de cette quatrieme legislature sont interpele ainsi que l’exeutif. Il n’ont pas le choix que d’ecouter leur population qui les ont voter d’ailleur. N’oubliez pas que seule les musulmans peuvent voter le prisident de ce pays. Je ne parle pas de ceux qui s’agitent peut etre qu’ils ne savent meme pas comment gerer une famille de trois personne d’abord. Quand Junwel COULIBALY tout ce qu’il nous apporter comme reference dans son article n’est ni les idée de prophete envoyer ni des pensée de nos encetre. Si on a bosser il faut savoir exploiter sa science. Si on vous confie la gestion de ce pays le monde finira le jour qui va suivre. Mais le president ROCH et son amis de lutte Salif doivent etre a mesure de savoire e qui va arranger ce pays. A bon entendeur salut

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 13:04, par l’oeil de faucon
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Bonjour chère Burkinabè juste vous dire que celui qui aime sa religions respecte celle des autres laissons nos différence a coté, et vivons ensemble dans l’harmonie car la conscience spirituel est personnel ; ce qui es claire et indiscutable est que DIEU EST UNIQUE ET RESTERA AINSI .

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 13:19, par Wentoin
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Le projet de loi ne règlera pas le problème s’il n’est pas écrit avec l’adhésion des acteurs. le Gouvernement doit soumettre aux autorités religieuses, ses soucis sécuritaires et les préoccupations des citoyens qui se plaignent souvent, et leur demander un méa culpa de ce qui dérange et faire leur propre ménage interne avant de demander leurs propositions consensuelle pour un éventuel projet de loi. Sans cela, on court le risque de la dérive.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 14:00, par vrai_dieu
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Il n’y a qu’un seul Dieu, le vrai. Il est plus fort que tous. Il n’a besoin d’aucun pour accomplir ce qu’il veut. Il peut te parler directement sans intermédiaire.

    Ne te laisse pas tromper par la comédie des hommes. Ne te laisse pas tromper par ceux qui pensent qu’ils sont plus forts que Dieu ou connaissent ce que Dieu veut plus que Dieu lui-même.

    Regarde ce qui se passe dans les pays où les gens passent leur temps à se moquer de Dieu. Ont-ils la paix ? Regarde tous ces lieux qu’ils ont proclamés comme étant des lieux saints, as-tu vu une seule manifestation de Dieu là-bas.
    Laissent les hommes se tromper. Ton pays est la proie de tous ceux qui utilisent l’argent sale, par exemple l’argent du pétrole pour égarer les misérables et pour rependre leurs idées, pas celles de Dieu. Pose-toi la question suivante, celle de savoir si l’argent qu’ils ont vient du fruit de leur travail ou de leur connaissance. Ni eux ni leurs pères n’ont travaillé forts ou ont été assez intelligent pour l’argent qu’ils ont à travers l’or noir, une ressource naturelle.
    Il y a aussi ceux qui ont entrepris de vous coloniser. Ceux qui sont organisés ou reçoivent de l’argent pour vous coloniser c’est dire humilier des générations.

    Tous tentent de vous dire qu’il faut beaucoup prier et peu travailler. Tous tentent de vous humilier et compromettre l’avenir de vos enfants.

    Reste vigilant et observe tout ce qui se passe sur cette terre.

    Oui, il y a un Dieu mais ne te laisse pas tromper par les vilains sinon tu compromettras l’avenir de ta descendance.
    Il faut maintenant attendre le jour où vous vous tuerez à cause de leurs religions. Tu tueras ton frère parce qu’il ne croit pas en ce que tu crois. Pourtant tu oublies que vos ancêtres ont été humiliés et forcés d’adopter ces religions.

    Tout ceci est le résultat du manque d’information sur qui nous sommes, du manque de connaissance de notre HISTOIRE.
    Que ne comprenons-nous pas ? Il nous faut prendre un prénom musulman ou chrétien pour nous conformer au monde ! Nous n’avons même pas honte de faire ça. C’est très grave lorsque qu’un peuple perd sa dignité. Je crains qu’il ne soit trop tard.

    Répondre à ce message

    • Le 9 janvier à 17:10, par kaizer
      En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

      calmos vrai-dieu. La honte ce n’est pas le fait d’accepter des religions dites importées ou de porter des noms musulmans ou chrétiens. La honte c’est le fait d’abandonner notre identité culturelle et historique qui était pleine de vertus comme la vérité, la sincérité, la justice, la tolérance, la dignité, l’honneur, l’honnêteté et j’en passe. que l’on aitaccepté ces religions de force ou par conviction, il aurait suffit qu’on leur imprime ces valeurs ancestrales pour rester nous mêmes. notre comportement aujourd’hui ne reflète ni la religion de nos ancêtres ni celles dites importées.

      Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 14:30, par Bernard Luther King ou le Prophete Impie
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    1. De quel projet de loi s’agit-il ? Depuis quand elle est en cours de procedure legislative ? Dernier Conseil de Ministre ?
    2. Je suis d’accord sur la pertinence de vos inquietudes. Mais n’est-ce pas là un projet de loi ? Il ya encore du chemin avant d’etre promulgué. Si FAIB, vous avez des amendements, allez-y ! Maintenant, ya-t-il des recours dans cette procedure legislative pour permettre de prendre en compte d’autres opinions ? J’en sais rien ! Mais surement !
    3. FAIB, personnellment, je me bat ferocement pour la liberté de conscience religieuse. La preuve, une des mes batailles, que je nomme bataille terminologique porte fruit : en effet, de plus en plus les gens font la difference entre "extremisme violent et extremisme non-violent". Je suis parmi les protagonistes de cette bataille dans le monde entier.
    4. Et donc fort de cela, certains passges que vous avez cité dans ce projet de loi doivent etre supprimé : article 100. On ne doit retenir de cet article que les conditions d’age et des conditions facultative de recommandabilité (pas obligatoire, ni necessaire ).
    5. Par contre en conformité avec mon vocation de defendre de mon mieux la verité, je voudrais vous solliciter de presenter vos excuses à Lefaso.NEt. Pourquoi ? La FAIB a fait audionné Lefaso.NEt par le CSC et un communiqué a même été publié ici. Tout le monde se trompe.Amendez-vous SVP. Vous pouvez le faire discretement sans publicité.
    6. FAIB, pourquoi ne pas saisir l’Observatoire des Faits Religieux qui existe bel et bien au Burkina Faso ?
    7. Je refelicite Coulybali Junwel pour ses reflexions. Je felicite l’informaticien Sana Seni. Bravo les deux gladiateurs du verbe. La democratie, c’est ça, la contradiction et la synthèse surtout.
    8. Ce projet doit etre amendé serieusement et non RETIRE.
    A bas Dieu et vive la Republique.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 14:39, par Bernard Luther King ou le Prophete Impie
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    1. Sachons objectivement que nous sommes tous des français autrement on devrait continuer de marcher pied nus, seins nus ; à dos d’âne. C’est grace à la France que nous savons lire et ecrire. Si nous voulons rejeter la France, c’est tout qu’il faut rejeter.
    2. La laicité reste toujours un contenu à definir. C’est cela notre defi à travers ce projet de loi. Ne fuyons pas nos responsabilités.
    3. Pour les jours feriés, sachez que certains pays comme l’Algerie se sont même alignés sur le majorité des pays du monde entier : survie economique obligeant ! Les Sam et Dim, c’est pas une question de religion. Demandez même aux economistes en Arabie Saoudite, ce que leur coutent economiquement le fait de ne pas etre pas alignés.
    4. Sam et Dim, c’est une valeur banalisé avec de grands enjeux economiques. Et non une histoire de religion.

    Répondre à ce message

    • Le 9 janvier à 16:27, par vrai_dieu
      En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

      1. Nous ne sommes pas tous des français mais peut-etre des francophones
      2. Laicité veut simplement dire que tu es libre de croire en ce que tu veux et que l’etat ou toutew autre personne ne doit te contraindre a etre religieux. En meme temps la pratique de toute religion est permise. L’etat ne doit pas en plus agir sur des bases religieuses.

      Le vrai probleme est qu’il y aura bientot des morts aux pays a cause des religions.

      Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 14:40, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    - Moi je crois que les musulmans croient qu’ils sont les euls visés par cette loi, ce qui est faux et archi faux ! Mais disons-nous la vérité, moi je n’a pas de problème à rencontrer un musulamn dans son grand bou arborant son bonnet et sa barbe. Par contre je me refuse de croiser un fantôme en burka ou voile intégral dans les escaliers d’un service, ou m’adresse à un agent femme totalement voilée et assise derrière un bureau. Soyons conséquents avec nous-mêmes !

    - Il y a aussi les protestants qui exagèrent. Comme les musulmans qui transforment chaque lopin de terre vide en lieu de prière, eux aussi le font et transforment même leurs domiciles en temples.

    - Quant aux temoins de jéovah, ils font des violations de domiciles et j’ai failli battre un de ces énergumènes chez moi. Parfois ce sont des voleurs qui font ce jeu pour bien remarquer de jour comment est votre porte, votre serrure, etc. afin de revenir vous cambrioler après.

    CONCLUSION : Je ne cesse de répéter que dans les les non-lotis des principales villes du Burkina Faso, il y a des usines de conversion au wahabisme qui marchent à plein gaz ! Et ils sont en passe de réussir leur coup.

    RECOMMANDATIONS AUX DIRIGEANTS DU PAYS :

    1/- Il faut adopter cette loi à l’unanimité des votes à l’Assemblée ;
    2/- Implanter dans chaque service, chaque lieu stratégique une sorte de comité de vigilence pour observer le respect strict de cette loi ;
    3/- Organiser un contrôle stricts et des suivis rappochés de toutes ces ONG et Associations humanitaires d’obédience réligieuse dans le pays. Il faut les contrôler strictement,
    4/- Ne plus accepter que des saoudiens ou des kowetiens donnent des Fonds à des particuliers ici pour construire des mosquées là où ils veulent. Il y a la communauté musulmane qui peut recevoir ces dons et décider démocratiquement ;

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 14:52, par TIENFO
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Calmos comme le dirait l’autre. Tout ce boucan pour un avant-projet de loi qui d’ailleurs ne cite nommément aucune religion, « qui n’a pas dit nom de quelqu’un ». Gouverner c’est prévoir et mieux vaut prévenir que guérir. Si on demande que qui est vilain gorille pleure. Je ne vois pas comment exercer nos cultes dans un cadre approprié pose un problème. Que ceux qui pleurent mettent de l’eau dans leur vin. On est entre nous burkinabé ya foyi.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 14:59, par EBENEZER
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    J’aimerais voir en intégralité ce projet de loi avant de réagir.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 15:01, par YAWOTO
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    DITES MOI QUI A UN GRAND PERE ARABE OU JUIF ? C’EST PAUVRES NEGRES M’ENERVENT EN ETANT RELIGIEUX ET NON SPIRITUELS EN SE PRENNANT POUR PLUS ROYALISTES QUE LE ROI !!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 16:01, par Zot
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Je suis dans l’obligation de reconnaître avec Sarkozy que l’homme noir n’est pas assez rentré dans l’histoire. Vous prenez la religion des autres pour faire la bagarre entre vous c’est vraiment triste

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 16:10, par Minute
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Une loi est prise pour organiser notre société. Elle concerne toutes les confessions religieuses sans distinction aucune. En voulant s’opposer à cette loi, les contestataires se croient être au dessus de tous au Faso. Cette loi a trop duré à mon sens. Dans les quartiers, il n’est pas rare de voir des devantures de concession transformées en mosquée sous un hangar. Avant chaque prière, c’est avec un haut parleur qu’on alerte les adeptes au point de déranger les voisins. Pourtant, il y a au moins deux à trois mosquées distantes d’environ 150 à 200 mètres les unes des autres. Comment on peut comprendre cela. Pire, ils occupent maintenant les devantures des cours voisines pour faire les ablutions en crachant par ci par là et ça peut créer des problèmes de santé publique. Il y a en qui peuvent fermer totalement l’entré des cours voisines sans que personne sans n’offusque. Le contraire ne peut pas être accepté. La tolérance, c’est les autres. On veut simplement règlementer les comportements qui tiennent compte de la république et vite des voies s’élèvent pour dire que c’est l’islam qu’on attaque. Ce n’est pas la seule religion, pourtant ! Nous sommes en république. Acceptez les principes élémentaires et civilisés. Merci pour cette compréhension

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 16:31, par Aucun
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Y a-t’il vraiment liberté d’expression ou liberté d’opinion au Faso, car en lisant certains posts, on se croirait dans une jungle. La FAIB a demandé le retrait de la loi sur les libertés religieuses, c’est son droit et cela ne plait pas à certains d’entre nous c’est leur droit de se s’exprimer mais soyons courtois et plein d’humanité.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 16:41, par Ahdam
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Par le Temps qui courre, les burkinabè sont en perdition...

    L’heure est grave...

    Pour :
    Quelles Raisons ?
    Quelles Causes ?
    Quelles Problématiques ?
    Quelles Orientations ?
    Quels Objectifs ?
    .
    .
    .
    Quelles Résultats ?

    Pour un tel projet de loi ?

    Qui sommes-nous ?
    D’où venons-nous ?
    et...
    Où allons-nous ?
    ou encore...
    Qu’est-ce Que nous voulons ?

    La Paix ou L’insécurité sociale ?

    Oui...

    C’est à vous que je m’adresse !

    Oui... à toi si tu es vraiment Burkinabè au vrai sens du terme ?

    Pourquoi oser germer ou vouloir soutenir un tel projet ? et au non de quoi ?

    Quel réflexion ?????????????????????

    Que notre Créateur nous guide. Amen

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 17:22, par vrai
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    ainsi donc nous migrons peu a peu vers la religion mondial unique. le peu d’effort que les uns et les autres font pour entretenir leur foi en leur createur ,on veut l’aneantir. laisser tous vos convictions individuel et suivez ce que eux ils veulent, ce que eux ils pronent. eeehhh oui tout est caché derriere ce mot "LIBERTE". en fait qui est l’editeur a l’origine de ces lois ????
    ce Nouvel Ordre, en apparence dirigé par les Etats-Unis, est en réalité piloté par Satan, incarné par le sionisme et les sociétés secrètes dont il est un pur produit. Le Nouvel Ordre n’est que le reflet de ses composantes démoniaques telles les illuminatis, Bilderberg, CFR, Bohémian club, la trilatérale, le club de Rome, le siècle, gouvernement mondial, nouvel ordre mondial, Babylone et autres inconnues. Cet ordre a plongé l’humanité dans la désolation et l’horreur. Il est à l’origine de ce qui est en train de conduire l’humanité à la destruction : les guerres dévastatrices, la famine qui sévit à l’échelle planétaire, les crises économiques, le commerce des organes humains, les trafics de drogue, le culte de Satan, l’homosexualité, la dépopulation par la stérilisation, les maladies, les génocides, etc. Le Nouvel Ordre mène une guerre totale contre l’Islam, une guerre qui a nécessité la mise en place de scénarios à l’origine de ce terrorisme dont on accuse les musulmans.
    C’est ainsi qu’à notre ère, l’islam est combattu par un système hypocrite externe comme interne, soutenu par des dirigeants hypocrites dans l’achèvement du nouvel ordre mondial. Les hypocrites, L’hypocrisie est la nature de nos dirigeants afin de nous maintenir sous contrôle, manipulent des prétendument groupes islamiste à répandre la terreur et la corruption afin de construire cet empire fasciste.
    A l’heure où nous sommes, ne leur faisons plus confiance, même d’une de leur simple organisation bien définie, car les bons sont depuis assassinés, et les méchants ont pris place et sont devenus des loups déguisés avec des gants blancs pourvus des plateaux de pain sandwiche empoisonnés.
    La peur s’agrandit du jour au lendemain, des guerres stratégiques et géopolitiques contre les musulmans, et musulmans contre chrétiens, des coups d’états monnaie courante, mais l’ennemi, on ne le voie jamais car il est de tous côtés et en même temps notre arbitre.
    le burkina n’est pas en reste et suit cette meme lancé . tout ce qui met a mal la paix et la cohesion c’es ce qui est proné et soutenu. que Dieu nous viennent en aide

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 19:10, par rien qu un homme
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Quand je lis tout ce qui est ecrit ci-dessus, je me rejouis d une seule chose : le fait que je ne sois pas eternel sur cette terre.

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 19:41, par Aucun
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Assemblée nationale du Burkina Faso
    COMMUNIQUE DE PRESSE

    La Représentation nationale ouvre ce jour lundi 09 janvier sa première session extraordinaire de l’année 2017. L’Assemblée nationale tient à préciser qu’aucun projet de loi relatif aux libertés religieuses n’est encore inscrit à l’ordre du jour du Parlement. L’Assemblée nationale reste disponible pour toute information complémentaire.
    La Direction générale des médias
    de l’Assemblée nationale (sources site officiel de l’AN sur facebook)

    Répondre à ce message

  • Le 9 janvier à 23:34, par WALAY
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Shalom, faite très attention à ce que vous dite sur ce forum. L’état burkinabé investi des milliards dans l’organisation du adj chaque année vous dites. Apportez nous les preuves de ce que vous avancez. La religion est un domaine tellement sensibles que nous devons éviter les mots qui fâchent. Tout le monde n’a pas le même tempérament ni la même conviction religieuse. La laïcité est une acceptation de la différence et non une obligation à l’indifférence. Vous avez dit tolérance ? L’occupation de la voie publique pour la prière c’est le vendredi et pendant un heure au maximum. Si cela ne pas être toléré, où est ta tolérance ? De plus si toutes les religions doivent se pratiquer de la même manière où serait leurs différences ? Si il y a des gens qui ne mettent pas la religion dans la gouvernance de ce pays ce sont bien les musulmans. Demandez à Ablassé OUEDRAOGO, lui qui en sais quelque chose. Allons seulement mais doucement. WALAY

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier à 09:29, par Incroyable
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    Allahou Akbar ! Tout croyant (Musulman ou Chrétien) qui est objectif ne devrait pas cautionner ce texte.

    Mais c’est pas possible que des fils de ce pays puissent s’assoir pour écrire un texte pareil. C’est le nouvel ordre mondial qui veut s’inviter au Burkina : la religion de satan.

    Si ce projet de loi passe, le prochain projet de loi ça sera "La loi sur le mariage pour tous" y compris les homosexuels.

    Bon Dieu ! Quand est ce que nous allons vraiment être libre d’esprit et ARRÊTER de copier BÊTEMENT la FRANCE ?????????

    C’est Incroyable !

    Répondre à ce message

  • Le 12 janvier à 18:01, par
    En réponse à : Projet de loi sur les libertés religieuses : Les associations islamiques demandent le retrait

    merci PERSONNEL. svp arrêtez de vouloir créer des conflits entre nous et faire plaisir à nos ennemis. mes frères, mes sœur de toutes religions, je vous demande pardon, faite parler vos cœurs de burkinabé et non vos cœurs religieux. je suis tellement fière de notre pays le Burkina Faso et de son vivre ensemble. je suis musulmane et tout ce que je veux c’est que personne ou rien ne puisse détruire cette richesse que DIEU nous fait don. toutes les religions sont représentées dans ma famille ça ne dérange en rien la paix entre nous.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés