Démocratie locale : Labo Citoyennetés conduira un projet de quatre ans dans le Plateau Central

LEFASO.NET | Par Marcus Kouaman • samedi 31 décembre 2016 à 11h56min

Un atelier de concertation sur les indicateurs de suivi a été organisé par le Labo Citoyennetés, le jeudi 29 décembre 2016 à Ouagadougou. Cette activité entre dans le cadre de la mise en œuvre en 2017, du « programme d’appui au renforcement de la démocratie locale et de la participation citoyenne », dans la région du Plateau Central.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Démocratie locale : Labo Citoyennetés conduira un projet de quatre ans dans le Plateau Central

C’est grâce à l’appui de Solidar Suisse que le Labo Citoyennetés conduira ce programme de quatre ans dans la région du Plateau Central. Prévu pour s’étendre de janvier 2017 à décembre 2020, ce « programme d’appui au renforcement de la démocratie locale et de la participation citoyenne » couvrira huit communes urbaines et rurales sur les vingt que compte la région. L’objectif global étant de contribuer à améliorer la culture démocratique et la participation citoyenne des élus locaux, des OSC (Organisation de la société civile) et des populations du Plateau Central pour un développement local durable.

A cet objectif global s’ajoute quatre objectifs spécifiques. Il s’agira concrètement pour le Labo Citoyennetés de renforcer les capacités techniques et politiques des acteurs de la société civile en vue d’une meilleure participation dans les processus locaux de décision ; de contribuer à dynamiser les mécanismes de concertation multi-acteurs au niveau local ; d’améliorer les capacités des collectivités partenaires à délivrer des services publics de qualité ; et de contribuer à l’expression et à la prise en compte des enjeux locaux de gouvernance par les instances nationales.

Cet atelier de concertation sur les indicateurs de suivi a été l’occasion pour les participants de prendre connaissance des grandes orientations du programme et de discuter des indicateurs et des modalités de leur suivi. Ce qui facilitera la mise en œuvre effective du programme. Déjà, le Labo Citoyenneté ne va pas en terrain inconnu car son partenaire Solidar Suisse avait déjà mené des actions dans ce sens avec les différents acteurs. Ces résultats ont été brillamment présentés par Célestine Béré/Lompo, Cheffe de division à Solidar Suisse. S’en est suivi une large présentation de ce nouveau programme par les responsables du Labo Citoyennetés.

Le décor étant bien planté, les participants (élus locaux, OSC, médias, services techniques) ont été scindés en quatre groupe comprenant chacune des sensibilités. Cela, pour répondre à un certain nombre de questions en rapport avec l’objectif global, les objectifs spécifiques (outcomes) et les moyens (outputs). Une synthèse de ces différentes réponses sera faite toujours dans le souci de la bonne marche de ce programme qui permettra à vingt associations d’y prendre une part active. Une méthode que Djibril Zoringré, maire de la commune rurale de Boudry dans la province du Ganzourgou, apprécie à sa juste valeur. Pour lui, ce programme sera une opportunité pour les différents conseillers(ères) de s’approprier cette nouvelle approche par rapport à la gouvernance que prône le Labo Citoyennetés. « Nous en tant que maire souhaitons que les administrés au niveau de la commune soient bien informés et que la population participe activement pour booster le développement dans nos régions », a-t-il avancé.

Un avis que le président du Labo Citoyennetés, Antoine Raogo Sawadogo, partage certainement, lui qui laisse entendre que cet atelier était un test pour voir quel accueil sera réservé au programme. Cela permettra la construction d’un programme test, selon lui, s’en suivra un programme plus structurant et stratégique pour les années à venir. « L’atelier d’aujourd’hui a consisté à mettre vis-à-vis les élus locaux, notamment les maires avec les OSC et des structures techniques pour jeter les bases de ce programme structurant », a-t-il indiqué.

En attendant, ajoute le président, les rôles et les tâches seront distribués et cette éducation à la citoyenneté commence avec les médias et les OSC qui peuvent parler aux oreilles des citoyens.

Marcus Kouaman
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés