Education dans le Noumbiel : Le projet EQuIP fait le bilan de cinq années de mise en œuvre

LEFASO.NET | Par Dalou Mathieu Da correspondant régional • lundi 26 décembre 2016 à 22h30min

Les acteurs du projet éducation de qualité, inclusive et participative (EQuIP) ont tenu le mercredi 21 décembre dernier une rencontre bilan de cinq années de mise en œuvre du projet dans la province du Noumbiel. Cette rencontre a été présidée par le Haut-commissaire de la province du Noumbiel en présence des partenaires de mise en œuvre.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Education dans le Noumbiel : Le projet EQuIP fait le bilan de cinq années de mise en œuvre

Après cinq années de mise en œuvre du projet éducation de qualité, inclusive et participative (EQuIP), l’heure est au bilan. Réunis à Batié, chef-lieu de la province du Noumbiel, les acteurs ont passé en revue l’ensemble des activités réalisées. Il s’agit de l’organisation des journées inclusives, du renforcement des capacités des enseignants du primaire et du secondaire sur l’éducation inclusive, la mise en place des gouvernements scolaires, l’inscription et la prise en charge de plus de 400 enfants vivant avec un handicap (EVH), la construction de six salles de classes, l’équipement des écoles sous paillotes et la sensibilisation des communautés à travers le théâtre forum, les ciné-débats et les échanges directs. A cela s’ajoute la création de groupes villageois d’épargne et de crédit (GVEC) avec plus de 6500 membres.

Pour M. Clément Méda, directeur de plan Burkina bureau de Gaoua, cet atelier bilan avec l’ensemble des acteurs impliqués avait pour ambition de marquer afin de tirer les enseignements mais également penser à la pérennisation et à la consolidation des acquis et de dégager les perspectives. Et de son avis, la satisfaction est atteinte au regard des actions réalisées et des résultats atteints sur le terrain.

Cependant quelques difficultés sont à noter. Ce sont entre autres, la forte mobilité du personnel enseignant dans la zone du projet, l’insuffisance de manuels de lecture pour l’expérimentation de la nouvelle approche de lecture, la non prise en compte du braille et du langage des signes, la faible réactivité de certains partenaires dans la justification des avances, l’absence d’agents sociaux dans certaines communes pour un accompagnement efficace des EVH et leurs familles, l’instabilité politique avec des changements d’autorités au niveau des communes et structures techniques

Débuté en Janvier 2012 le projet a couvert les cinq communes du Noumbiel avec 104 écoles au primaire et 16 au post primaire et secondaire touchées. Au regard de l’impact du projet, les acteurs ont souhaité une deuxième phase au profit des élèves.

Dalou Mathieu Da
Correspondant régional
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés