Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

LEFASO.NET | Par • dimanche 18 décembre 2016 à 13h00min

Une attaque contre un détachement militaire basé à Nassombou (environ 45 km de Djibo) dans la province du Soum aux environs de 5 h du matin ce vendredi 16 décembre. Cette attaque a fait 12 morts et 04 blessés parmi les militaires et des bâtiments incendiés selon le tout dernier point fait par le ministre de la sécurité Simon Compaoré. [Ci-dessous l’intervention du ministre en vidéo]

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point
Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 16 décembre 2016 à 23:45, par Ah Bah
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Dites nous vite que les terroristes ont enregistré aussi des pertes pour nous consoler un peu.
    S’ils avaient attaqué une maternité, une mère allait s’agripper et arracher la gorge d’un d’eux au moins.

    Répondre à ce message

    • Le 17 décembre 2016 à 13:49, par Mafoi
      En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

      Bien dit mais si aucune perte n’est annoncée côté ennemi,c’est qu’il n’y a rien eu.Ces barbares se sont donné à cœur joie pendant des minutes à assassiner,brûler et pour boucler le tout,ils ont eu le temps d’emporter nos matériels militaires.C’est une vraie honte nationale

      Répondre à ce message

    • Le 17 décembre 2016 à 17:04, par Mtcbiiga
      En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

      Paix aux Ames de nos Vaillants soldats tombés. Ce qui mecoeur, cest qu’une zone soit attaquée pendant 2heures et que l’on ne puisse les assister depuis OUAGA, un État ne disposant pas d’un moyen d’intervention immédiat. Même si on n’est pas proactif, soyez préventif au mois. On a eu un exemple où des enfants maudits de Dieu sont venus endeuillé des famille à OUAGA en plein ville parlant de
      Capichuno et splendide où il fallait français pour nous aider. Maintenant, on continue de nous décrire leurs armes et on dénigre ce dont on dispose comme quand les enfants se bagarrant disent que c’est parce que l’autre avait de quoi frapper qu’il ma battu, sinon, j’aurai pu le battre. Désolé. Alors, on nous dit, on va ramener nos frères du Dafour pour déployer au nord, avec quoi ils vont faire quoi ?. Vous dévoilez déjà vos secrets pour vous discréditer. Imaginons 4 jours, ils auraient pu arrivé à Kaya. Citons nos dune unité d’élite et d’intervention rapide Nationale.

      Répondre à ce message

    • Le 17 décembre 2016 à 17:30, par Pouah
      En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

      Tu n’as pas écouté notre super flic Simon Compaoré à la télé ?En substance il disait que les djihadistes possédaient une puissance de feu supérieure à nos militaires anti terroristes qui constituaient pourtant la crème de la crème de nos FDS et ne riez pas,ils n’ont que des kalachnikovs comme puissance de guerre dans une zone très sensible.Il y a de quoi tomber à la renverse et comme le ridicule ne peut jamais tuer ces cancres qui nous gouvernent,le sieur Simon Compaoré ose parler de guerre asymétrique.Ignorance quand tu nous tiens car une guerre asymétrique selon Wikipédia est "une guerre qui oppose la force armée d’un État à des combattants matériellement insignifiants,qui se servent des points faibles de l’adversaire pour parvenir à leur but ......".Alors entre ces barbares et nous,qui possède des matériels insignifiants ?NOUS à savoir tout un Etat.A mourir de rire si la situation n’était pas très préoccupante

      Répondre à ce message

    • Le 19 décembre 2016 à 08:15, par LIKI N’Guesse
      En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

      C’est une vraie honte. Ils son nombreux ceux qui doivent aujourd’hui même rendre leur démission s’ils ont encore un grain d’honneur à sauver. Parmi eux le ministre de la sécurité et le chef d’état major de l’armée. Comment peut-on comprendre qu’après toutes ces attaques déjà enregistrés depuis l’arrivée de Roch au pouvoir, Simon sorte toute honte bue pour nous dire que ces soldats aux frontières ne disposent pas d’armes à mesure de contrer ces djihadistes. Ou sont passées ces redoutables armes du RSP dont on a tant parlé ? Simon C. et Pascal Zagré sont tous des incompétents et même des criminels. Il ya lieu de les traduire devant la justice. Le Burkina ne mérite pas ca. Nous ne voulons plus de déclarations mensongères. Les jeunes soldats doivent refuser simplement d’obéir à la hiérarchie chaque fois qu’on veut les expédier, mains nues, à l’abattoir. Nos frontières avec le mali sont des mouroirs. Honte au chef d’état major et à simon Compaoré. Ces deux là sont au premier chef responsables de la mort de ces enfant du pays.

      Répondre à ce message

    • Le 19 décembre 2016 à 10:30, par pataamleukré
      En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

      Il ne faut pas jouer aux étonnés comme si vous ne saviez pas que ceux que vous aviez libérés allaient se réorganiser pour revenir vous taper.
      Qu’est ce vous attendez pour libérer les autres pour qu’ on en finisse ?

      Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 00:15, par Triste
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Mr le ministre Arrêtez de chaq fois vouloir comparer avc la france et les usa. Dans ces pays c’est des civils qui sont attaqués pas des soldats.
    Il ya eu négligence, manque de vigilance il faut le reconnaître. Paix aux âmes des victimes.

    Répondre à ce message

    • Le 17 décembre 2016 à 01:31, par WHISKY
      En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

      12 militaires tristement tués et du matériel INCENDIÉ, J’espère que les esprits criminels de la bande, Kam Hervé, Paré Emile, Safiatou Lopez , Ouattara Hervé et leurs complices du MMP comprendront qu’il n’y a pas que l’assemblée nationale et les maisons de leurs ennemis qui soient inflammables

      Répondre à ce message

      • Le 18 décembre 2016 à 07:14, par sougri
        En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

        Whisky, toi tu es vraiment un soulard ,ne confond pas gjihadisme avec notre révolte populaire, , hiéééé toi tu es toujours là bas ? ? Donc depuis qu’on a chassé la bande de voleurs et criminel du palais de kossiam toi ton coeur est toujours debout ??? Alors pour ta gouverne si demain, vous revenez au pouvoir et vous voulez vous prendre encore pour des Dieux du burkina avec des petits président assassin, des belles mères voleuse et assassin ,des beaux et amis ministre par ci doublé d’arrogance , et qui chiait dans des caisses en or pendant que peuple mourait de faim ,si jamais , écoute bien , si jamais cela devait arriver encore vous allez voir le même peuple se dresser à nouveau devant vous ,et cette fois ci je crois que vous allez vous dire que le diable en personne est descendu au burkina ; merrrrdeeee et si prochainement tu n’as rien à dire tu la boucle parce que ta boîte pu comme un wc .
        Merci
        Et paix à l’âme de nos brave soldats . Resté unis comme vous l’avez toujours été , ensemble nous vaincrons ce mal .
        Nous sommes tous avec vous mes chère frères .

        Sougri de paris

        Répondre à ce message

      • Le 18 décembre 2016 à 08:26, par Le philosophe
        En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

        Monsieur Whisky, vous avez omis de citer Dienguere dans les esprits criminels. Il a tué 12 burkinabe à sa prise de pouvoir en 1987 et 15 à sa remise du pouvoir en septembre 2015. Entre les deux il y a les officiers de Koudougou, son frère Oumarou Clément Ouedraogo et j’en passe. A moins que ce soient des crimes que vous approuvez.

        Répondre à ce message

      • Le 18 décembre 2016 à 09:39, par kwiliga
        En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

        Ha, Whisky, mais pas que ça. Toutes sortes de choses ont été mélangées,...
        Pour en arriver à des commentaires pareils, où toutes sortes d’idées ont été mélangées.

        Répondre à ce message

      • Le 18 décembre 2016 à 10:54, par sarfalao boy
        En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

        Oui mon frère. comme tout est claire que c’est lappatride de B... et les enemie du peuple qui son responsable de cet act ignoble.
        va lui dire que un jour il viendra au BF pour repondre

        Répondre à ce message

    • Le 17 décembre 2016 à 13:55, par Mafoi
      En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

      Au Burkina,il n’y a aucune différence entre civil et militaire en terme de stratégie militaire sauf que les derniers nommés par des passe droits dignes des républiques bananières possèdent des kalach pour frimer

      Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 01:01, par Nabiga
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Une dizaine de morts dans une unité antiterrosriste ?! Reconnaissons quil y’a qelq chose qui ne va pas. Une fois encore arrêtons de faire de la politique où il ne faut pas. S’il vous plait Rappeler Issac Zida, lui au moins a su faire face a l’ex Rsp à son temps. Rappeler aussi Auguste Barry à la sécurité. S’il vous plait arrêter de faire de la politique où il ne faut pas. Mettez les hommes qu’il faut a la place qu’il faut. Tout le monde a vu Zida faire face au RSp pour l’affaiblir et le détruire. Si vous aimez votre pays Monsieur le président rappeler Zida et compagnie pour servir leur pays et c’est là vous ferez une forme de Real politique. Vous avez une force dehors et d’autres a l’intérieur que vous n’utilisez pas. Pourquoi ? Ceux qui sont a vos côtés vous voyez leur limites. Paix aux âmes de nos valeureux soldats et que Dieu console les familles.

    Répondre à ce message

    • Le 17 décembre 2016 à 09:32, par burkinbila
      En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

      mn chers j n dirai pa k ce k u di n tiens min sache k kan le RSP etait la y’en avait pa ces attaques presk ttes nos frontieres etaient occupees par ses gens ki tout temp recevaient dans un mois des formations,min dpw leur dpard xa n va pa mm avc leur fondateur Blaiso.Dnc reccnnaissons k ce la politique ki a prit de l’empleur dans notre pays mm les forces ne se colaborent pa ,ya une discrimination ceux ki travaillent on ne les voit ce plutot ceux font d la publicite dans la ville ils considerent.Dieu beni le Burkina

      Répondre à ce message

    • Le 17 décembre 2016 à 09:39, par NARE André
      En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

      Soyons sérieux ! Nul n’est irremplaçable dans ce bas monde§ Surtout pas ces gens qui ont profité de la transition pour piller le peuple. Ce bougre n’a sa place qu’à la MACA ! Il le sait sans doute ! Un dégoutant mec, ce zida !!!!!!!!!!!!

      Répondre à ce message

    • Le 17 décembre 2016 à 10:49, par guiguemde
      En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

      A part ZIDA lui meme je vois plus personne pour faire confiance à ZIDA

      Répondre à ce message

    • Le 17 décembre 2016 à 10:51, par Jean
      En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

      Si rappel de soldats, il doit y avoir, c’est Gilbert Djienéré, le spécialiste anti terroriste reconnu par la France et les USA que l’on doit faire sortir de prison pour qu’il mette son expertise au service du pays dans cette guerre que les Wahabia du Burkina et leurs complices extérieurs ont déclencher contre le Burkina. La patrie est en danger. Il est temps de rassembler tous les fils capables du pays pour faire face efficacement à cette trahison des wahabias locaux.

      Répondre à ce message

      • Le 17 décembre 2016 à 12:39, par Nansamda
        En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

        Bonjour,
        Attention, vous êtes entrain de tomber dans le piège de l’ennemi. Il veut que le peuple du Burkina se divise pour qu’il puisse atteindre son objectif.
        Revisitez l’histoire et vous verrez que la diabolisation de l’islam n’est pas vrai. Regardez partout dans le monde, il n’y a pas de problème entre les communautés. Ils vivent en parfaite intelligence seulement le politique crée des troubles.
        Ce sont les industriels occidentaux qui veulent une partie au niveau des trois frontières (Mali - Niger - Burkina) pour exploiter le pétrole et d’autres ressources.
        Les exemples du Nigéria et de la Centrafrique montrent que ce n’étaient pas une guerre entre la religion chrétienne et musulmane.
        Les terroristes tuent plus de musulmans dans le monde que n’importe quel autre communauté. C’est pour nous affaiblir. Voilà que nous ne pensons pas a collaborer pour faire face au mal qui nous tenaille.
        Ce sont ceux qui ont mentis au monde entier pour tuer Sadan Hussein, Kadafi, .... qui endoctrinent et arment les insatisfaits du différents pays pour agir à leur compte.
        Sinon pourquoi ils commencer à former nos soldats contre le terrorisme il y’a 15 ans et c’est maintenant que nous subissons des attaques terroristes ?
        Regardez dans notre pays paisible le Burkina Faso. Qui peut dire qu’il n’a pas un parent ou une belle famille qui n’est pas fidèle à une autre religion ?
        En plus ils attaquent notre armée pour plus d’impacte sur notre mental afin que nous leur faisons appelle. Ainsi ils vont rependre leurs colonies.
        Soyons unis, pour vaincre. Nous avons tous un ennemie commun. Parmi nos morts, il y’a des musulmans.

        Répondre à ce message

        • Le 18 décembre 2016 à 10:04, par kwiliga
          En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

          Nansamda, vous commencez votre intervention ainsi : "Attention, vous êtes entrain de tomber dans le piège de l’ennemi. Il veut que le peuple du Burkina se divise".
          Pour conclure par : "En plus ils attaquent notre armée pour plus d’impacte sur notre mental afin que nous leur faisons appelle. Ainsi ils vont rependre leurs colonies. Soyons unis, pour vaincre. Nous avons tous un ennemie commun. Parmi nos morts, il y’a des musulmans."
          Ce qui apparait comme un plaidoyer anti-occident, qui est représenté comme le grand Sheïtan manipulateur.
          L’ennemi commun est là, il est identifié, il veut reprendre ses colonies (faut-il penser qu’il les ait abandonnées un jour ?) et pendant ce temps,... ce sont quand même des Djihadistes, des islamistes, et donc, pour le moins des musulmans (que vous jugerez peut-être égarés, autant qu’eux vous jugeront égaré_demandez aux Maliens), qui viennent tuer des militaires de notre pays, sans se préoccuper du fait qu’ils soient musulmans ou non.
          En cherchant à simplifier les choses de manière manichéenne, vous ne travaillez, ni à l’unité, ni à l’harmonie du Faso.
          Et puis, prenons les problèmes les uns après les autres. Ce qui nous préoccupe prioritairement ici, ce n’est pas qu’ "ils attaquent notre armée pour plus d’impacte sur notre mental", mais en réalité, qu’ils attaquent notre armée, parce qu’il y arrivent !!!

          Répondre à ce message

      • Le 17 décembre 2016 à 14:06, par Mafoi
        En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

        Pactiser avec des terroristes,cela donne droit au titre de spécialiste anti terroriste.Soyons un tout petit peu sérieux.Tout comme Bilaise Compaoré,ces voyous nourrissaient,entretenaient ces terroristes.En tout état de cause,ton Gilbert Diendéré sera jugé et puni quelqu’en soit le prix à payer pour le peuple burkinabè.Nous sommes plus de 17 millions d’habitants et avant d’arriver au dernier des Burkinabè,nous en aurons fini avec ces barbares

        Répondre à ce message

      • Le 18 décembre 2016 à 12:34, par Le philosophe
        En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

        GILBERT GUINGUERE est anti-burkinabe et non anti-terroristes. Il ne tu que des burkinabe. Si on le libère, il va faire équipe avec nos ennemis.

        Répondre à ce message

      • Le 19 décembre 2016 à 09:11, par pataamleukré
        En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

        Gilbert Diendieré est pire qu’un terroriste .Vous avez déjà oublié les morts du coup d’état du CND ?
        Je suis sure que vous faite partie de ceux qui pensaient que le Burkina ne survivra pas après Blaise

        Répondre à ce message

    • Le 17 décembre 2016 à 15:25, par jan jan
      En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

      Tous sauf ce trouaillard de Judas, il n’a rien dans la culotte, sans son mentor Diendiéré, il n’était rien. Qu’il reste caché dans son coin là-bas c’est mieux pour lui.

      Répondre à ce message

    • Le 19 décembre 2016 à 09:29, par Padjo
      En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

      Nabiga, dire de faire venir Auguste Barry je suis d’accord avec toi ; mais Zida, tu te trompe. Zida est un saprophyte, un populiste confirmé, un opportuniste. C’est pas Zida qui a contraint les RSP mais le peuple. Il fut envoyé par le RSP pour être à leur guise mais le peuple a vite dit non. Celui dont le pays a besoin to day dans la sécurité c’est Barry. Je crois qu’il peut nous sortir de ces attaques répétées. Et lui il viendra travailler et non pour s’enrichir, se faire des titres, nominations et je ne sais quoi. Seul Auguste seul ! lui et lui seul peut faire quelque chose pour nous.

      Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 01:31, par Viim
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Pendant qon endeuille les familles il y’a des gens qui votent des lois pour intégrer des militaires dans la politique. Est ce leur place ? Quelle honte. Honte a vous. Le peuple burkinabé vous regarde et vous demandera des comptes. Au lieu de faire la politique pour isoler Auguste Barry et detruire Zida rappelez les. Cest pas une faiblesse mais du realisme. Rappelez Auguste Barry a la sécurité et rappeler Zida. Si C’est le même Roch Kabore qui a su demandé pardon au peuple pour ses années passées avec blaise alors il devrait savoir récupérer Zida et placer Auguste Barry. Si des gens autour du président ne sont pas d’accord alors qu’ils fassent bien leur travail. Paix aux âmes de nos soldats. Amen

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 01:36, par Bilal
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Fait curieux : ces gens sans coeur, sans foi ni loi, ont attaque au debut et a la fin de l’annee. J’ose esperer que nos gars font ce recoupement pour dans leur effort d’identifier ces cons a la merde. Just my two cents !

    le Faso peut mieux faire ; nos 2 bataillons doivent tous etre afftectes a notre frontiere avec le Mali. Point.

    Répondre à ce message

    • Le 17 décembre 2016 à 06:46, par ISMO
      En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

      C’est pas un problem d’effectifs. Nous avons pleins de militaires oisifs à Ouaga et dans les autres villes entrain de jouer aux cartes et au damier dans les camps. J’en connais plusieurs qui me disent qu’ils ont le temps, si c’est pas les rassemblements auquels ils particient et au ballon militaire pour se diverter et aures corvées, y’a rien à faire. C’est le chomage.

      Il faut juste des hommes strtagégiques capables de monter une operations solide pour attendre ces bandit quand ils vont attaquer.
      C’est les forces de l’ordre aui sont attaquées. C’est pas une maternité qui a été attaquée. Donc, c’est un problème militaire qui démontre la force de frappe de notre armée dans cette guerre stratégique. Je dis bien stratégique.

      Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 02:22, par Le Vigilant !
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Nabiga, Cest Zida ET Barry qui sont aujourd’hui à la base de ces problèmes . Ont NE désarme pas sa propre armée et exposer l’armement à la place de la nation. Les attaques ont commencé sous Zida et simplifient aujourd’hui. Donc arrêtez vos fourberies.

    Répondre à ce message

    • Le 17 décembre 2016 à 08:46, par un avis
      En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

      reconstituez le rsp c’est tout,devant l’ennemi on n’est ni de gauche ni de droite !c’est une perte pour le Burkina de laisser de si braves militaires dans la rue et envoyer des amateurs au front !

      Répondre à ce message

      • Le 17 décembre 2016 à 11:40, par Kouda
        En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

        "Un avis" sachez que le RSP n’a jamais tué de terroristes au Burkina à ce que je sache. Donnez moi un seul exemple où le RSP a abattu des terroristes ou déjoué une attaque terroriste.
        Par contre, trafics divers, assassinats de Burkinabè et étrangers, abus divers envers les Burkinabè militaires comme civils... sont le lot quotidien du RSP de Blaise Compaoré.
        Si le Burkina Faso a été épargné du temps de Blaise Compaoré, sachez que c’est simplement parce que le Burkina servait de base arrière à ces terroristes sous Blaise Compaoré. Tous les spécialistes du domaine et toutes les personnes avisées et douées de bon sens vous diront exactement la même chose.
        Donc arrêtez de nous pompez l’air avec votre RSP. L’armée et la police burkinabè disposent de plusieurs unités d’élite. Une seule unité d’élite ne peut pas assurer la sécurité d’un pays. Il faut aussi savoir que des troupes d’élite ne sont pas faites pour tenir un territoire donné, leur point fort réside dans des opérations d’intervention généralement limitées dans l’espace et dans le temps. Tous les corps appelés corps d’élite, unité spéciale et tous les commandos sont formés pour ces types d’intervention pas pour tenir des zones données pendant longtemps. Par exemple, ces forces peuvent intervenir pour neutraliser des cibles bien identifiées.
        Votre RSP ne reviendra jamais tout comme ses géniteurs Blaise Compaoré et Gilbert Diendéré.

        Répondre à ce message

        • Le 17 décembre 2016 à 23:13, par eliane
          En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

          Le rsp anticipait sur les actes terroristes à travers le renseignement, toute tentative d,actes terroristes étaient tués dans l,oeuf.

          Répondre à ce message

          • Le 18 décembre 2016 à 08:21, par SoyonsRéellementProfessionnels
            En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

            A Eliane, le RSP n’anticipait RIEN ma chère si ce n’est s’acoquiner avec ces même bandits terroristes. Notre véritable problème est un problème d’organisation, il y a un manifeste et cruel manque de prise de conscience, de rigueur, d’adaptation aux nouvelles donnes, le tout caractérisé par un laxisme notoire, une négligence caractérisée, d’une politisation et d’un affairisme persistant dans notre système de défense nationale (à tous les niveaux, du soldat du rang aux officiers de commandement), etc. Et tant que ces maux ne seront pas combattus, corrigés, eh bien attendons-nous à d’autres humiliations.
            Sinon, par exemple, comment comprendre qu’il n’y ait pas eu un dispositif d’alerte en temps réel sur le site (éclaireurs (discrets) postés 24/24 à quelques km aux alentours du camp pour alerter tout mouvement suspect aux heures suspectes). Peut-être qu’il en existait mais ils n’ont pas jouer leurs rôles (négligence) et dans ce cas ça confirme un des maux que j’ai cités plus haut.

            Répondre à ce message

          • Le 19 décembre 2016 à 10:44, par LoiseauDeMinerve
            En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

            Là là c’est pas du droit où on fait bla bla sachant pertinemment qu’on prive l’autre partie de justice.
            Y a pas comparaison entre une force barbare extérieure qui me traumatise et une force interne constituée de frères et amis qui crée la misère à son propre peuple. Entre Diendéré et le RSP je choisi d’être brutalisé par les barbus, puis de me raidir par la grâce de DIEU et les combattre

            Répondre à ce message

        • Le 18 décembre 2016 à 07:53, par sougri
          En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

          Kouda je te remercie pour les éclairages apporter à l’endroit des tarés qui pensent que le RSP était vraiment une unité d’élite . Combien de fois votre rsp est allée au front contre les gjihadistes ,zéro à ce que je sache .mais si s’est les salons feutré du palais de kossiam là on les voit , si s’est kidnappé , un juge et le cassé le coup là ils sont champion , si s’est pourchassé un journaliste et le calciné là il sont fort, si s’est s’asseoir dans les bars de ouaga et retiré les femmes des autres là s’est un corps d’élite . Vous savez combien de famille ont été endeuillé au burkina par le rsp ???
          Si au temps de blaise le burkina était épargné s’est parce qu’on a baissé notre froc devant eux en leur implorant de ne pas nous agresser et en contre partie ils avaient gîtes, couvert, armes, et toute la logistiques qui s’en suit . Bande de con quel rsp peu aller dans le désert et tapez sa poitrine pour dire qu’il à fait des explois contre des terroristes ?? Quedal fermé vos geules avec rsp rsp vous connaissez rien du tout. .

          Sougri de paris

          Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 02:58, par MOREBALLA
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Inimaginable que ces attaques ou ces affronts militaires puissent se succéder sans une réponse adéquate de notre armée. Puissions nous comprendre qu’après multiples scènes de carnages, l’armée burkinabé n’a pas pu poser juste des stratégies adéquates ? Faites en sorte que la population ne se résout à regretter Blaise COMPAORE. N’aviez vous pas honte de poser la problématique des appareils du dispositif aérien ? Je me refuse de bercer des expressions blessantes dans un moment qui se veut solidairement affligeant pour toute la communauté humainement morale. Nous y reviendront pour en finir avec ces gradés des salons et des fesses.

    Répondre à ce message

    • Le 17 décembre 2016 à 14:19, par Mafoi
      En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

      N’oublie pas que nos militaires se sont trop épuisés pour le défilé du 11 décembre.De toute façon,à part parader lors des défilés militaires ou en ville pour impressionner les civils avec leur kalach en bandoulière,nos bidasses ne servent à rien et c’est navrant.Quant à regretter Bilaise Compaoré,il faudra être trop naïf pour tomber dans ce panneau car il n’est pas dit que ce même Bilaise Compaoré n’est pas derrière ces attaques terroristes puisqu’ils ont toujours été ensemble dans les rapts des otages et d’autres monstruosités

      Répondre à ce message

      • Le 18 décembre 2016 à 10:27, par kwiliga
        En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

        OUI, à 100% d’accord avec MaFoi qui vient même apporter réponse aux questions d’un internaute précédent, qui constatait que les gros coups terroristes se faisaient en début et en fin d’année.
        Ben oui, le 11 décembre, les rackets de fin d’année, la longue période de fête, tout ça, ça épuise nos forces de sécurité.
        C’est là que Diendere a pas été fort. En fin d’année, le coup d’état serait passé sans problème.
        Non, sérieusement, je me demande pour quoi on passe à l’international ?
        Ils avaient des chars, des avions, ces djihadistes ?

        Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 03:26, par Le Vigilant !
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Monsieur le Ministre, ca ne sert à rien d’affronter le monde avec un visage désolant. Voyez-vous la ou votre entêtement peut nous conduire. C’est exactement ce que Domba Konate ( paix à son âme) a fait sous Lamizana. La valeur d’un homme d’état, se mesure à sa propension d’écoutes et de critiques. Les gens ne Vous en veulent pas personnellement, mais elles estiment que vous n’êtes pas en mesure de cumuler toutes ces charges ministérielles et mener efficacement votre mission. Ce n’est pas une haine contre votre personne mais un sens élevé de responsabilité que le peuple vous demande. Notre sécurité a besoin de quelqu’un physiquement bien portant pour rassurer nos forces de sécurité et de défense et rassurer le peuple. Des mesures fortes doivent être prise dans les heures qui suivent afin de rassurer tout le monde. Éviter donc cette résistance insensée et inopportune qui consiste à garder le portefeuille de la sécurité. Toute autre initiative contraire ne fera que Vous exposer et Nous conduire vers le chaos. Cet le dernier appel.

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 03:48, par Raso
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Ceux qui croient naïvement ou intentionnellement que l’heure de Barry et autres Zida a sonné qu’ils veuillent patientez. Si Barry A sa naissance on l’a confondu a une fille et lui donne le nom de Denise , rassurer Vous QUE LE temps qu’il a passé DANS LE gouvernement de Blaise Compaoré ET DE son Ami Zida nous a permis de découvrir Barry LE malchanceux. Barry nest autre qu’un militaire de salon , omnibulé par le pouvoir.
    Ce QUI manipulent et écrivent sous de faux avatars pour défendre le sieur Barry EN auront leurs yeux POUR pleurer . Ce qui nous arrive, Cest ce que Barry ET son Ami Zida ont semé.cest cette récolte. Cest eux qui ont exposé les armes de leur propres frères d’armes à la place de la nation. Mauvaise stratégie ET ignorance militaire.

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 04:25, par xata
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Attention à la communication. Faut adapter la communication au public cible. une mauvaise communication peut s’avérer dangereux.
    Ce ministre parle trop pour rien. On peut agir dans la discrétion. A chaque fois, il se lance dans un prêche qui intéresse peu. Pour le civil que veut dire 12/7 ? Rien de spécial.
    Renforcer les moyens oui mais le matériel se détruit aussi. Alors pas d’embrouille.
    Quand les politiciens sauront –ils que le silence est d’or. Quand on veut convaincre on évite le langage de l’embrouillement.

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 04:33, par Le Vigilant !
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Voici le genre de message tres déshonorant " la puissance de feu des djihadistes étaient supérieure à la notre" . Pouaah !! Ca c’est le langage d’un Ministre de la sécurité à la télévision Nationale ????? Equipez donc nos enfants ! Pitié ! Pitié ! Pitié !
    Éviter aussi à chaque fois de comparer ces genres de situations avec ce qui se passent en France ou aux USA . Eux AU moins ils ont LES armes qu’il faut pour riposter . On ne peut pas diriger un pays avec de grandes contradictions au sommet. Laissez Rock diriger . Pourquoi toi Simon, tu veux aujourd’hui QUE LES gens t’envoient des messages de compassions , alors que tu n’as jamais chercher à rassembler les burkinabè ?? Tu es un des fossoyeurs de la république. Démissionne dans la dignité avant que des mères de victimes ne t’indiquent le chemin de l’honneur. Donne ton sabre de guerre à celui qui pourra défendre la terre de nos aïeux .
    Je profite présente toutes les condoléances à nos forces de défense et leur dire de ne jamais se décourager. Continuer à défendre la patrie pour l’honneur et la dignité de nos aïeux

    Que Dieu bénisse notre Bukina Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 04:39, par Ali
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Zida n a rien a voir avec ça c est Simon qui est incompétent. C est purement une histoire de strategie et de dispositif

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 06:07, par par Casace
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    monsieur le ministre ne nous prenez pas comme des idiots. Vous dites que se sont des armes de calibres 12,7 que les assaillants ont utilisé et que nous soldats disposaient de Kalachnikovs. Déjà vous voyez qu’il n’y avait pas de rapport de force. Comprenez moi qu’il est temps pour vous de démissionner, y compris le GEMGA corrompu. Si vous aviez honte, faite le maintenant pour sortir le pays de ces attaques.

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 06:39, par Kass
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Simon est tro chargé et n pa habilité a geré la securité il fo un ho gradé a la tèt d c ministere

    Répondre à ce message

    • Le 19 décembre 2016 à 09:58, par pataamleukré
      En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

      Si un haut gradé arrivait à mieux faire le travail ce serait pas parce qu’il est militaire,mais parce qu’il est tout simplement compétant.Dans les bonnes démocraties les militaires s’occupent uniquement d’affaires militaires. ET si l’on veut avancer dans la démocratie il faudrait adopter la bonne posture qui permet d’y arriver.
      Décharger Simon de la sécurité si vous trouvez qu’il fait pas votre affaire ,mais ne penser pas que le fait d’être militaire suffirait.

      Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 06:51, par koitou
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    c’est très triste de voir nos enfants mourir de la sorte.on dirait du bétail qu’on vient prélever quand on veut.et jamais aucun terroriste n’a été tué.aussi j ’inviterai mr Simon de soigner son langage car en pareil cas la communication compte pour apaiser les coeurs citant le chef de file et de Bassolma.c’est tous les burkinabe qui sont avec vous.

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 07:39, par Fernand
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Courage à la police et à l’ensemble des forces de défense et de sécurité. Après des moments de léthargie suite à l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014, les forces de sécurité font acte présentement d’une mobilisation et détermination dans leurs missions. C’est ainsi que par leur présence régulière aux feux tricolores, les citoyens de la ville de Ouagadougou sont en train de développer une culture du respect des feux tricolores. Cela contribue à réduire le taux des accidents de l’ordre de 50% selon des statistiques de services de santé de des sapeurs pompiers. Derrière ces hommes de sécurité, il y a un homme, le ministre d’Etat en charge de la sécurité, Simon Compaoré dont le dynamisme et la perspicacité permettent de galvaniser les troupes pour le renforcement de la sécurité publique. Le climat de coopération qu’il a réussi à instaurer entre forces de sécurité et les civils acteurs des initiatives locales de sécurité (Koglwéogo,dozos) est à saluer et encourager. Il convient également de féliciter les Volontaires Adjoints de Sécurité(VADS) ; qui font figures de feux tricolores vivants par une régulation remarquable de la circulation en collaboration avec la police. Il faut capitaliser tous ces acquis par des moyens conséquents de soutien pour que la sécurité publique se renforce crescendo. Quant à la lutte contre le terrorisme, il faudrait équiper les forces armées d’armes adéquates et de longue portée. Car, les récentes attaques vers Djibo qui ont fait 12 soldats burkinabè morts, ont été perpétrées par des armes performantes contrairement aux moyens de combat dont disposent les forces armées du Burkina basées vers la frontière malienne. Il importe que les financements promis dans le cadre du PNDES puissent servir aussi pour renforcer les moyens de sécurité car, il y va de l’intérêt des Burkinabè et des investisseurs du PNDES. Alors, il convient que le Président du Faso, ministre de la défense ne lésine pas sur le coût de la protection nationale contre le terrorisme. Question. A quoi servent les forces françaises et américaines basées au Burkina et dans la zone sahélienne dans la lutte contre le terrorisme pendant que les attaques terroristes se mènent périodiquement dans la sous-région sans que des auteurs soient capturés ?

    Répondre à ce message

    • Le 17 décembre 2016 à 21:06, par Mtcbiiga
      En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

      Aue Ferdinand, t’as la honte ? Les FDS créé avant ton Simon, les VADS après ton Simon, écoute dans tous les cas, ce monsieur est peut-être bon mais, note que devant lui des hommes, des enfants Burkinabè sont Morts depuis janvier 2016 et continuent de mourir.
      Pour les feux tricolores, une pub dit que seuls les inconscients brûlent le feu tricolore. Je ne trouve aucun apport car individuel et personnel donc comportementale.
      Pour cette affaire d’enfants maudits qui tuent nos frères. Il faut une action commune, concertée même s’il faut réorienter le PNDES. La sécurité est origine de tout développement autrement pas nécessaire de faire des plans de développement

      Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 07:40, par le panafricain
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Burkinabé !!!!!!!!!!!!!!!!

    il faut resserrer les liens entre tous FDS et libérer tous ceux qui sont en prison arbitrairement
    Si non notre pays propre a tous sera marqué par ses cas malheureux

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 07:47, par Boudes
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Triste de dire qu’il faut des moyens aerien maintenant.gouverner,c’est prevoir.donc les avions qu’on nous montre c’est juste pour le defile du 11 decembre.c’est aussi deshonorable que des gens a moto et a vehicule puissent surprendre tout un "camp ".il ny a meme pas de grilles ni meme des sacs de sable ou meme des trous pour S’abriter et riposter.il faut revoir beaucoup de choses.

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 07:49, par SIDPAWETTA
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    PAIX A LEURS AMES. CERTAINS BURKINA BE SONT MORTS POUR S’ETRE OPPOSES AU COUP D’ETAT, A LA REVISION D’UN ARTICLE, A LA VIOLATION DU TERRITOIRE NATIONALE. ILS MERITENT LES MEMES EGARDS.
    JUSTICE POUR CES MILITAIRES SAUVAGEMENT ASSASSINES
    BASTA

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 08:02, par Nabiga
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Vraiment la chose militaire aux militaires. Notre armée est deliquescente. Malgré cela les gradés ne s’en préoccupent pas mais c’est la politique et les gros sous qui les intéressent. Donnez des armes au peuple pour qu’il se défende. Pitié.

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 08:02, par Kayab
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Vraiment terrible ! Tout d’abord, permettez-moi de m’incliner sur la mémoire de nos vaillants et intrépides combattants qui ont, au prix du sacrifice suprême, fait barrage à ces hordes d’impies et de messagers du démon. Mon coeur saigne lorsque je lis les propos de Monsieur le ministre en charge de la sécurité : " Les terroristes ont attaqué avec des canons 12,7 ; nous n’avons pas suffisamment de moyens aériens, etc...". Décidémment, ce genre de propos n’obéit à aucun souci de communication stratégique et est surtout de nature à saper le moral de la population et même de nos vaillantes FDS. Voulez-vous dire qu’on ne savait pas que les terroristes se promènent avec des canons 12,7 dans la zone ? Dites-moi quel est le rayon d’action des avions d’attaque au sol dont notre armée dispose et pourquoi on ne les a pas déployé en zone depuis lors afin de conférer un avantage stratégique et opérationnel à nos combattants. C’est une guerre asymétrique certes, mais avons-nous au moins identifié les bases arrières de ces terroristes ? Pourquoi pour une fois au moins n’avons-nous pas tenté d’avoir l’initiative du feu en allant les neutraliser dans ces retranchements ? Des pays comme le Rwanda l’ont fait et ont ainsi pu restaurer la sécurité à leurs frontières. Cela est d’autant pressant dans la mesure ou l’Etat malien est inexistant de l’autre côté. Si ces terroristes osent franchir nos frontières, surtout avec des équipements lourds, cela signifie qu’ils pensent être adossés sur du solide et que nous avons nous aussi longtemps dormi. De grâce, il est grand temps de nous réveiller et surtout d’accepter de mettre l’homme qu’il faut à la place qu’il faut car ceux qui savent l’importance d’une bonne gestion de la communication en temps de guerre ne feraient pas aussi piètre figure dans le cas d’espèce.

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 08:05, par moi meme
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Tant que la frontière parties malienne et nigérienne ne sera sécurisée on n’est pas sortie de l’auberge. dommage, car trop de kilométrés de zones que nos deux pays frères( mali et Niger) n’ arrivent pas à gérer. sinon on a jamais entendu que des assaillants ont attaqué et se sont replier sur le BF. chaque fois c’est le contraire, ils nous attaquent et s’enfuient au nord.

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 08:12, par Tenga Biiga
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Il y avait un directeur général (DG) d’une grande entreprise qui a recruté un chef de département non pas sur la base de ses compétences mais tout simplement parce qu’ils ont "fait les bancs ensemble". Alors, vu que son nouveau collaborateur n’a pas les compétences requises pour le poste ; il passe tout son temps à camoufler ses lacunes et erreurs de gestion. Cela a continué longtemps au point que les employés ont attiré l’attention de la mauvaise gestion au conseil d’administration. Mais il se trouve que le président du conseil d’administration (PCA) lui aussi est un vieux camarade de classe commun au DG et au chef de département ; de plus il a un une influence sur les autres administrateurs en matière de prise de décision concernant l’entreprise.

    Alors les erreurs de gestion continuent au point que les résultats de l’entreprise qui étaient performants les années antérieures, deviennent médiocres. Alors les actionnaires individuels qui voient qu’ils sont en train de perdre leur mise de fonds se lèvent et remercient toute l’équipe de gestion ainsi que le conseil d’administration principalement le PCA et ses adjoints .
    Une nouvelle équipe de gestionnaires ainsi qu’un conseil d’administration remodélé ont été mis en place. L’entreprise redevient prospère et très compétitive.

    L’entreprise ici = une nation ; le DG = le président ou le roi ; le chef de département = un ministre quelconque ; le conseil d’administration = le parlement ; le PCA = président du parlement ; les administrateurs = les élus du parlement ; les actionnaires individuels de l’entreprise = le peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 08:12, par Nabiga
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Le comble c’est que les institutions qui doivent faire bouger l’armée dans le bon sens c’est elles qui veulent la detruire en l’invitant a intégrer le gouvernement et autre. Si vous laissez les militaires faire la politique vous la dénaturée et l’éloigner de ses mission premières. si Le régime de Roch veut imiter le régime de Blaise alors c’est mieux de rappeler Blaise compaore. Ceux qui font la gueule a l’assemblé nationale devront avoir honte maintenant. Ils font quoi pour protéger le peuple ?

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 08:26, par Fox.S
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    repose en pai,cs soldat tombé. mè vs convené avec moi qe cè parceqe cè dirigean n’ont mem pa un seul fils dan ls base antiterosis que cett situation persiste.mè fodrait pa q’il croi qe ca n’arive q’aux autre.

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 08:33, par BADO
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Reconnaissons qu’il y a un problème. Comment peut-on attaquer une position militaire à 5:30 du matin et faire autant de victime sans que les assaillants ne soient inquiétés ? Il y a trahison au sein de cette unité. Quelqu’un qui a saboté et livré ses camarades à l’ennemi. Il faut y remédier le plus vite possible.
    On ne peut pas continuer dans le mensonge. On a besoin d’un ministre de la défense militaire maintenant. Que les RRS prennent leurs responsabilités et vite. Jamais l’armée Burkinabé n’a été autant éprouvée. Il faut un Ministre de la défense militaire à qui demander des comptes.

    Répondre à ce message

    • Le 17 décembre 2016 à 13:17, par Ka
      En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

      Bado je confirme : Mais je vois les choses autrement. Que Simon et consorts cessent de s’appuyer sur les djihadistes, et les terroristes pour berner le peuple et camoufler leur impuissance contre celui qui est à l’origine de ces tueries gratuites. Un complice acheté pour trahir ses frères d’armes, j’en suis convaincu. Au Congo Brazzaville avant le retour de Sassou au pouvoir après avoir été chassé, les mêmes tueries comme les nôtres se sont produites avant que Sassou revienne aisément au pouvoir sans partage. Sans oublier en Amérique Latine dont les dictateurs arrivent au pouvoir par le procédé actuel qui commence au Burkina. Nos gouvernants ne nous disent pas tous sur la pression arabe pour la libération de leur chouchou, mais traitre pour le peuple Burkinabé. A ce jeu, nos enfants militaires périront croyant protéger la patrie, mais c’est le contraire, ils subissent la lâcheté de certains de nos barons qui jouent au chat et la sourie, et qui les coûteront très chère, s’ils ne règlent pas vite les dossiers du coup d’état à la maternelle de Diendéré Gilbert, dont une personne cité est un poison mortel pour le peuple Burkinabé. Ou vous le libérez afin qu’il prenne votre place, ou vous le condamnez au nom de ce qu’on l’accuse, afin que le peuple vous accompagne dans la clarté. Bado, comme je l’ai toujours dit, ce qui mine la bonne gouvernance au Burkina, comme Roch essaye de faire, c’est la justice dont il patine : Et mélange l’indépendance judiciaire et le pouvoir suprême. Qu’il ôte les menottes du problème de la justice, et gère le pays avec le peuple et ses droits. Qu’il remette la responsabilité des militaires qu’il garde égoïstement a une personne qui mérite cette place. Les tueries au Burkina ne viennent pas du terrorisme ni des Djihadistes, mais un problème interne qui demande d’être régler entre Burkinabé. Allez a la MACA et Abidjan, et régler ce problème interne, en permettant au peuple Burkinabé d’évité des crimes gratuits avec des criminels payés pour.

      Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 09:00, par Aki
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    A internaute 6(vgilant) et 9(Raso)
    J’ai l’impression que vous aviez des problèmes personnels avec BARRY. Vous êtes vraiment minables et pitoyables. BARRY est un officier patriote et intelligent. Il a toujours été major de sa promotion et a fait ses preuves.Et vous vous aviez pu faire quoi ? Vous aviez toujours été derniers de vos classes. On a une situation d’insécurité qui persiste et on cherche des solutions et vous vous asseyiez pour dénigrer des honnêtes personnes. Vous êtes plus burkinabe que les autres ?.

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 09:11, par mimilinguere
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    « Je » crois qu’au Faso il faut que nous apprenons a anticiper. Avec la fete de l’indépendance qui s’est bien passê a Kaya il était sur que ces gens allaient attaquer en fin ou début d’année pour casser le moral à tous. La vigilance doit être de mise jusqu’en février et même après. Quand on n’arrive pas à déjouer leur plans ces bandits se sentent forts. Eux, ils ne jouent pas avec le renseignement alors que tout un ministère de la défense le néglige. Une armée, c’est aussi des éclaireurs en civil partout pour observer tout changement et attaquer quand il faut. Que se passe t-il au Faso ? Alors que nos FDS excellent dans les missions extérieures.

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 09:13, par Dori
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Morts à cause de l’insouciance de nos responsables politiques
    Morts à cause de l’incompétence et de la boulimie de vos chefs militaires, plus commerçants que militaires.
    Morts pour la Patrie. Merci pour votres engagement et votre détermination malgré les conditions suicidaire de travail. PAIX A VOS AMES
    SOLUTION IMPLACABLE :
    1.Créer un ministère plein de la Défense
    2. Relever le chef d’État Major Général des Armées, et surtout ne pas le nommer à un poste de responsabilité où il pourrait encore interférer dans les prises de décisions.
    3. Relever tous les chefs d’état major : Terre, Air et Gendarmerie. Ne pas les mettre à des positions où ils pourraient influencer les nouveaux C.E.M.
    4. Instaurer une gouvernance vertueuse au sein de l’Armée
    5. Relever le ministre en charge de la Sécurité. En attendant sa démission, qu’il se taise ! Ses propos sont révoltants que consolants.
    6. Assurer une bonne formation technique, physique et psychologique à nos militaires
    7. Assurer un entrainement régulier des militaires
    8. Augmenter les effectifs des forces armée
    9. Sans lésiner sur les moyens financiers, doter les militaires en moyens matériels et équipements performants de dernière génération
    10. Effectuer un déploiement rationnel des hommes et doper le moral des hommes avec des indemnités motivantes.
    POINT/BARRE

    Répondre à ce message

    • Le 18 décembre 2016 à 22:25, par Dikiélté
      En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

      11/ Avoir un bon réseau de renseignements ;
      12/ Tenir régulièrement le conseil national des forces armées ;
      13/ Éviter de nommer des officiers au hasard à des postes de responsabilité (un capitaine qui commande un colonel) ;
      14/ Nommer des officiers à place qu’il faut.
      15/ Que les bases françaises et américaines anti-terroristes installées chez nous s’en aillent, après une telle attaque au Burkina (y a t-il eu collaboration ?).

      Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 09:17, par LE SAGE
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    LE MINISTRE DE L’INTÉRIEUR EST INCOMPÉTENT,
    CAR IL N’EST PAS CAPABLE DE PROTÉGER LE TERRITOIRE,
    PAR CONSÉQUENT IL DOIT QUITTER LE GOUVERNEMENT ET CHANGÉ PAR UN GENDARME.

    LE CHEF D’ÉTAT-MAJOR EST INCOMPÉTENT,
    CAR IL N’EST PAS CAPABLE DE PROTÉGER SES TROUPES,
    IL DOIT ÊTRE CHANGÉ PAR UN AUTRE GÉNÉRAL.

    LE PRÉSIDENT DU FASO DOIT ÊTRE CAPABLE DE SANCTIONNER SES MINISTRES, CAR ILS LAISSENT TUER LE PEUPLE.
    S’IL NE LE FAIT PAS, ON POURRAIT CONCLURE QUE…..

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 09:22, par Z. S. J-Y
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Je n’en crois pas mes oreilles ! Une unité anti terroriste attaquée par des terroristes ???? C’est le monde à l’envers ou quoi ????
    C’est claire que là, on ne peut accuser que les autorités pour homicide volontaire.
    Car, il ont du créer cette unité pour se faire plaisir et faire plaisir à leurs partenaires sans aucune formation et sans aucun équipement adéquat comme ils ont l’habitude de faire : on affecte un enseignant dans une école virtuelle, ou en envoie un agent de santé les mains vide soigner des gents seulement, là cette inconscience et insouciance à couté la vie à douze de nos braves soldats. Les mots me manquent pour poursuivre.............................................
    Que DIEU apaise le cœur des familles endeuillées et que ces derniers s’en aillent tranquille car ils ont rempli la part de leur contrat. Le chagrin et le remord rongeront le cœur de ceux qui les ont jeté dans la gueule des terroristes.

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 09:36, par SIDPAWETTA
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    NOUS BURKINABE ; ON EST EXCITE ; FOU, ON PERD RAISON QUAND IL Y A MORT D’HOMMES. ET J’ESPERE QU’ON NE RESTERA PAS MUET PARCE QU’IL S’AGIT DE MILITAIRES.....
    BASTA

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 09:38, par SAGE1
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Vraiment terrible, et encore c’est notre force de défense anti-terroriste qu’on massacre de la sorte. Monsieur le Président l’heure n’est plus à la politique, mettez l’homme qu’il faut dans le département ministériel que vous occupez.
    Nous sommes en guerre contre le terrorisme contre l’insécurité. Pourquoi est-ce toujours dans la même localité que les attaques se produisent ? quelle stratégie à mettre en place pour appuyer nos troupes qui sont en premier plan. N’avons nous pas de forces aériennes qui peuvent en moins d’une heure appuyer ses troupes. Révoltant et merde à la fin.

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 10:00, par « Triste réalité »
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Je m’incline devant la mémoire de ces dignes fils arrachés brutalement par les forces ténébreuses d’un monde repu. Aux blessés, que DIEU leur prête assistance et console toutes les familles épleurées. Loin de moi l’idée de m’ériger en devin pour présager l’avenir mais le pire reste à venir si et seulement si nos autorités ne revoient pas la copie de la sécurité en général. C’est-à-dire, placer les hommes qu’il faut à la place qui leur revient. Nous avons tous crié "NON" à la politisation de l’armée cependant une chose est certaine : les portefeuilles stratégiques(défense et sécurité) aux soldats. Nous savons tous les raisons qui ont conduit le PF a occupé ce poste de même que Simon mais de grâce, mettons de côté nos intérêts individuels et regardons dans le même sens et ce dans l’intérêt supérieur de la nation. Mon cher Président, avant qu’il ne soit trop tard car il est déjà tard, faites-le si vous aimez votre Peuple. Courage à nos FDS ! Vaillant peuple,ne baisser surtout pas la garde. Que DIEU sauve le FASO !

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 10:04, par Harouna
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Tous d’abord je m’incline dedant c’ brave soldat tomb pour la mere patrie. Que leurs ames repose in paix
    Tout il faut Que Mrs Simon es le courage De demissoner ou Que Mrs le PF es le courage De le limoges.qe etre president ce aussi pouvoir protégé ces concitoyen . il faut Que Mrs le president compren une chose que Mr Simon n’a pas la formation requise pour etre ministre De la securite et De l’interieur
    Il faut UN officier De la gendramerie soit nomer tres vite sans attendre au poste de ministre de l’interieur
    Il faut un officier de la police national soit nomer tres vite sans attendre Au Poste De ministre de la securite
    Il faut Que Mr le president demissone de son poste de ministre de la defense et nommer sans attendre un officier de l’armer a se poste.
    La Les trois corps vont unis leurs forces et relations humaines pour collecter les renseignement pour pouvoir protégé le pays.s
    Si Mr Simon avait les personnes pour l’informer on pourrez eviter tous c’est attaques mais malheureusement il n’a pas sinon comment plus de 40 personnes et leurs equipments vont traverser des village jusqu’a attaques un detachement millitaire sans que persones ne puise s’en rendre compte. Il faut que Mr le president prend vite des disposition nessessaire tres vite sinon nous on va s’en occuper pour trouver des personnes qui son capable de comprendre la geopolitics mondial pour nous dirriger et nous proteger et nous conduire a destination final qui est notre development

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 10:11, par Yako
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    A 6000km du Faso,j’ai suivi Mr Simon Compaore au jt 2oh j’avoue ma consternation.En effet,Comment un ministre de la sécurité peut étaler sur une chaîne de tv la faiblesse de notre armée opposant kalachnikov de l’armée aux armes sophistiquées des jihadistes ?N’est ce pas donner de quoi à l’ennemi pour frapper et sapé le moral des troupes ? Puis,que veulent les jihadistes ont-ils des revendications précises ?À mon avis non.Il est probable que le Burkina Faso soit la victime collatérale de la guerre des autres qui s’affronte sur notre sol.
    En fin,ma conviction est que la dégradation de la situation sécuritaire actuelle est le résultat d’un mauvais choix politique,l’infantilisation de la vie politique à outrance précipitant notre pays jadis havre de paix par une insurrection irresponsable pour une alternance qui,pour l’instant n’assure ni paix ni prospérité.

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 10:21, par Lanky
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Svp Mr le ministre, les soldats d’un camp anti-terroriste ne peuvent être équipés de #Kalachnikov. Une zone suffisamment réputée hyper dangereuse et vous envoyez nos frères a l’abattoir avec de simples Kalachnikov ?? Les armes lourdes retirées des mains des rsp qu’on a fièrement exposer à la place de la révolution sont ou ?? L’arsenal que vous aviez utilisés récemment le 11 décembre à kaya pour le défilé sont ou ?? Ça va toujours continuer comme ça et on va toujours nous dire qu’on n’a pas d’armes et que même les USA et la France sont aussi attaqués ??
    Bon sang !!!

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 11:10, par Lavie
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Monsieur le ministre de la sécurité quitte dans ça. C’est une affaire de La Défense nationale. C’est un empiètement dans les fonctions du ministre de La Défense. Vraiment, il faut éviter le confusion au sommet de l’Etat. Paix aux âmes des soldats tombés.

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 11:15, par Hp Laser
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Je propose que l’on crée des projets de développement dans cette zone. Les gens seront motivés à y aller et en même temps on mettra en place toutes les institutions nécessaires inhérentes à sa sécurisation. Un département avec seul maître des lieux : le préfet. juste une école, pas d’infrastructures.Or la province du SOUM est très vaste avec 09 départements tous en frontières sensibles. Parfois inaccessible en saison pluvieuse...

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 11:49, par Burkinan
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Mes condoléances les plus attristées a toutes les familles epleurées ; que le Seigneur les console. mais je pense que les terroristes sont a la tête de notre armée et de notre état, parce que je ne peux pas comprendre qu’ on sacrifie des être humains de la sorte et rien n’est fait. de toute façon les jeunes soldats ont leur destin en main s’ils continuent a se laisser sacrifier par la hiérarchie nous on les pleurera plus.

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 11:57, par Tonton
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Paix aux âmes des disparus !
    Si Mr Compaoré ne peut pas gérer la sécurité, pourquoi ne pas créer un ministère uniquement pour la sécurité qui devient de plus en plus problématique.
    Il faut y penser

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 12:04, par Burkinan
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Si l’État trouve qu’il a assez de militaires et n’en veut plus, qu’il les laisse parce que nous ne voulons plus sacrifier nos frères. c’est maintenant des foutaises. les soldats n’ont qu’a ouvrir l’œil sur la hiérarchie.

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 12:21, par PALPO
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    C’est devenu presque normal et légitime, à entendre le Super Ministre du gouvernement "roché." comme les USA et la France sont attaqués, on y peut rien. alors que nous dépensons un montant incalculable pour former nos soldats. et dire que c’est sensé etre les plus agguéri à ces genres de situations qu’on vient tuer "12 à O" dans un sommeil......... LES MOTS ME MANQUENT. JE PLEURE ENCORE ET TOUJOURS POUR NOS PAUVRES SOLDATS ET LES PAISIBLES POPULATIONS. A QUOI SOMMES NOUS CONDAMNES ?!

    PAIX A L’AME DE NOS FRERES TOMBES

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 12:34, par gango
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Tout d’abord mes paix à leurs âme .j’invite à la populpopulationation de rester très. Vigilant et très dynamique.Le gouvernement a sa part de forme des éléments. Plus forts que le rsp et déployer dans les zones sensibles.Quant ont veut ont peux.

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 12:46, par BEN
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    ST SIMON, vieux pere ce n,est pas le moment de djadjer,,, vous vouler faire quel point ???
    doyen est ce que vous avez tous les elements de cette attaque ?tu n,as aucune idee de qui a fait quoi ? tu fait point,, d,autres disent ce sont les djihadistes pourquoi ils vont vs attaquer les amis du faso.?? eux meme djihadistes ont plus d,armes que votre soit disant armee de faso
    n,ayez pas honte ni peur de dire la veriter telle quelle eat. ce n,est pas de la politique ce qui s,est passer et qui n,est pas encore fini. ce sont les meme burkinabes que vous aviez en son
    temps laisser se fondre dans la nature qui sont en train de s,organiser ils manquent d,armes
    ils savent ou en trouver, ils sont tout simplement venu s,aprovisionner . vous faites pitier dans ce pays,, ca fait rien c,est mossi qui a tuer mossi, meme les animaux ne s,entretue pas.
    arretez d,acuser les djihadistes pauvre menteurs que vs etes. envoyer notre armee d,elite
    l,es combattrent si ce sont les djihadistes, un homme ne pleure jamais ce sont les enfants
    et les femmes qui pleurent. pauvre femme d,elite, ces gamins vous tuent ... c,est normal
    ils se sont gaver de couscous et apres,, grrrrr, graaaaa, frouuululouuu, un someil bien doux
    puisque ce sera pour toujours. pauvres con
    BEN

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 12:59, par 10sur10
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Propositions au PF :
    1. Dissolution du gouvernement et constitution d’un gouvernement de salut nationale.
    2. Composition d’un nouveau gouvernement :
    1) Premier Ministre : Zéphyrin Dabré
    2)Ministre de la défense : Yacouba Isaac Zida
    3) Ministre de la sécurité : August Denise Barry
    4) Ministre de la santé : Lené Sebgo

    L’heure est grave et il faut mobiliser toute la nation !

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 13:04, par senadja
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Bonjour a tous
    vite recherchons les Dozos et autres Kolgweogo et mettons les avec les militaires de chaque camps a la frontière. mais pas n’importe quels. ceux qui ont la capacité de disparaître et d’être invisible en cas de danger. ces d’eux qu’on a besoin. et il il sont la . prenez attache avec ces différentes associations et il vous ferrons un trie de ces personnes la.

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 13:34, par SAPO
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Lors de l’attaque du cappuccino et de splendide hôtel, simon avait dit sur les ondes de la tnb, qu’on attaque pas le Burkina impunément. Pratiquement, une année après, ce type n’a même pas pu inquiété une petite mouche. Pire , c’est comme si cette déclaration de simon était de la provocation. Conséquence, le Burkina a été giflé plus de deux recto verso .Ce sont nos pauvres soldats qui sont tués comme des poulets, leurs familles endeuillés.Ce type est toujours là, gelé et ne se remet pas en cause. Il est temps , que Rock prennent ses responsabilités . A bon entendeur.

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 13:55, par fasodein
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    SVP monsieur le ministre et son chef d Etat major si vous n avez pas les moyens a donner a nos frères pour se protéger et pour défendre le Sahel de notre beau pays je vous prie de ne plus affecter de militaires au sahel car chaque jour qui passe de nouveaux orphelins,veuves sont déclarés. SVP pitie

    Répondre à ce message

    • Le 18 décembre 2016 à 18:08, par Ka
      En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

      Toi qui voulait humilier le vieux Ka avec tes x et y, et en disant que les vieux ne valent pas mieux que les jeunes, je te rappelle que ‘’’pitié’’’ ne s’écrit pas comme tu l’écris. Je parle couramment l’Allemand et l’Anglais, et je t’ai posé une question dans l’analyse du CODER sans réponse. Alors, quand nous deux nous faisions des fautes d’orthographes comme tout être humain, tu la fermes avec tes multiples pseudos. Relis ton message et regarde tes multiples fautes ? Exemples ‘’vous n’avez pas les moyens, Chef d’état, orphelins, pitié ! Avec tous ceux-ci tu te permets de me corriger ? Tu la fermes. Et retourne sur la page politique politique, et répond-moi ma question en Allemand et en Anglais sur la sortie du CODER concernant mon ami Valère Somé.

      Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 14:12, par Salomon Justin Yamzogo
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Cela est vraiment triste. Mais je voudrai en faire trois remarques, pour susciter des questions, des réflexions et des débats sécurité par tous les fils et les filles de mon pays,,,,
    1) Nous persistons toujours, chez nous au Faso, a croire (il me semble) que le mal n"arrive que aux autres et ailleurs. Or, tous et toutes, chacun et chacune de nous y compris, se doivent développer de nouvelles façons de vivre et de nouveaux réflexes sécuritaires. Il faut se dire que Tout peut arriver, n"importe ou et n"importe quand, a tous et a toutes. Parole d"expert en la matière : dans une guerre asymétrique, tout comme dans une guérilla, les armées régulières sont fragiles si elles sont laissées a elles seules. La force d"une Nation qui y fait face réside seulement en la cohésion des forces armées et en la collaboration de ses populations. Tout déplacement suspect et toute présence suspectes doit être signalée, dénoncée dans des délais permettant une action efficace.
    2) Mais j"ai aussi un coup de gueule contre nos soi-disant amis du GIGN français qui sont au Faso, de même que la base d"AFRICOM et autres... Finalement, notre collaboration et votre présence nous servent a quoi ? Si nous vous aidons a faire votre sale guerre, alors vous devez véritablement nous renvoyer l"ascenseur par une contribution véritable pour une information efficiente surtout, et les moyens de contrer les atteintes malveillantes au Faso et a son peuple. Si non, pourquoi continuer la collaboration ? Faut-il repenser notre collaboration ? Si oui, il nous faut courageusement le faire !
    3) Enfin, PARTOUT ou ils sont en service, les réglés et consignes de sécurité doivent être respectées. Les spectacles des gilets et des armes regroupés pour prendre de l"air un moment pendant le service doit cesser. Les contrôles doivent rester également très professionnels ;
    Faisons donc ce que nous pouvons et laissons le reste a Dieu ! (Mais ne laissons pas a Dieu de prendre soin de ce pour quoi il nous a doté de savoir et de compétence.) A bon entendeur,...

    Répondre à ce message

    • Le 17 décembre 2016 à 20:37, par Yankee
      En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

      Mon cher, d’accord avec tes vues et positions. Regarde "accord de défense du 4 avril 1961"sur le net pour comprendre les origines du dérapage de notre dispositif de sécurité. Aucune nation ne peut se permettre de telles largesses, même envers un ami.
      Mais notre manque de professionnalisme ne peut que nous être imputé à nous et surtout à notre hiérarchie.

      Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 14:53, par Félicien, un citoyen déçu après l’insurrection
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    C’est avec consternation ce matin que j’ai appris sur les ondes de Burkina info de la mise en liberté provisoire du capitaine DAO de l’ex- RSP que tous les burkinabè connaissent le rôle que ce dernier a joué dans son corps et lors du coup d’état du sinistre GAL Diendéré. C’est libération sans explication et sans jugement du dossier du coup d’état de Septembre, vient une fois de plus poser la question de la corruption, de la mainmise du régime de Blaise sur la justice du Burkina post insurrectionnel. Je suis très consterné par cette situation qui comme par coïncidence qui ait lieu le jour même de l’attaque de la position de notre armée nationale, cette même armée qui avait mis en échec du coup d’Etat du RSP et du feuilleton du dossier d’écoute téléphonique du GAL Bassolé et récemment du feuilleton de NAIM TOURE sur l’affaire Rambo. Cette situation de libération tout azimut, me fait très peur et si les autorités du pays ne prennent pas leur responsabilité pour un dénouement rapide de ces dossiers et prendre la sécurité à bras le corps et mettre les hommes à la place qu’il faut et éviter les histoires de bords politiques. Je prends l’exemple de la transition ou la situation était très fragile mais nous n’avons vécu même une seule fois une attaque sur notre sol. Il faut que le Président du Faso ouvre l’œil, et le bon et sortir de son caractère de garçon de cœur et prendre sa responsabilité car c’est le lui le premier concerné de la situation sécuritaire du peuple burkinabé. Il faut que toute, ces attaques et ces libérations cessent car ce sont des enfants des gens qui sont tombés pendant l’insurrection et pendant le coup d’état de septembre pour qu’un civil accède au pouvoir. Ce sont également des inonsants que vous amenez défendre l’intégrité du territoire qui sont tués par les forces de mal. Ces gens sont moins équipés que ces derniers. J’ai mal au cœur de voir mes frères et sœurs perdre la vie à la fleur de l’âge. Il faut que sa s’arrête. Trop c’est trop, il faut que sa s’arrête. Soit il faut juger les dossiers ou il faut libérer tous ceux qui sont incarcérés à la MACA et à la MACO, et on saura que le Burkina est un pays de démocratie ou de désordre. Je m’incline devant la dépouille des frères tombés sur les balles assassines des forces du mal à Nassougou. Que la terre du Burkina leur soit légère et que leurs âmes reposent en paix.

    Félicien, un citoyen déçu après l’insurrection

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 15:39, par dao ahmed
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Moi je pense qu’il faut une vrai base aérienne avec un ou deux avions toujours pres a décoller et épauler nos fds.Ces gars là font des attaques surprises donc difficile à gerer.Mais avec ces avions ns pourrons les bombarder et meme les poursuivre

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 16:03, par Ludovic
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Et pendant ce temps, le Burkina Faso envoie de gros contingents de plusieurs milliers de soldats au Soudan, au Mali et ailleurs. Un autre contingent de presque 1000 hommes va etre envoye au Mali en Janvier. Pour ca meme les officiers se bousculent au portique pour faire partie de la mission, parce qu’il ya des perdiems. Lorsqu’il s’agit de defendre nos frontieres, ce sont les jeunes recrus qui sont envoyes.

    Sinon je partage l’avis de la plupart des contributeurs, ce Mr. Simon est d’une nullite pathetique que si on n’y remedie tres vite va devenir une tragedie pour le pays. A part parader dans tous les styles de Faso Danfani, que sait faire concretement ce trio a la tete du pays ?

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 16:30, par Naab Biga
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Bonjour
    SVP notre armée ne possède t-il pas des drones de surveillance ou quoi ? ou des caméras thermiques capable d’identifier l’adversaire la nuit à distance ? comment ont peut surprendre tout un détachement d’une telle force délite qui se dit très organisé ? je me dis que nos militaires qui étaient censé assuré la surveillance dans la zone dormaient, de toute les manière y a eu un dysfonctionnement au sein du troupe,tout reste à croire que même si on avaient des hélicoptères de guerre sur les lieux tout allaient être incendié puisque eux ils sont tout le temps surpris,douze militaires tués s’est trop les gas,vraiment s’est trop.

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 16:48, par warzat
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Les faits : des gendarmes, des policiers, des douaniers assassinés pendant leur repas, des militaires et encore des militaires. Les terroristes s’attaquent à ceux qui se sacrifient pour veiller sur nous pour que nous puissions vaquer à nos occupations en toute quiétude dans cette zone du pays où ils veulent régner.
    - La hiérarchie militaire se plaint des critiques et autres observations sur les réseaux sociaux.
    - La hiérarchie militaire nous dit qu’il s’agit d’une guerre asymétrique où l’ennemi se confond aux populations locales, frappe et disparait.
    Mais ce dernier acte des terroristes autorise des questions que les lambdas de la chose militaires sont en droit de se poser.
    Comment l’ennemi peut-il faire pour approcher le camp jusqu’à une distance de tir (distance que je ne connais pas, mais les soldats sans doute la connaissent en fonction du type d’armes utilisées par les assassins) ?
    Le camp situé en zone de guerre, y avait-il une garde avancée constituée de commandos bien dissimulés et répartis de telle sorte qu’un individu et non même une 40taine d’individus n’approchent le camp sans qu’au moins un d’eux ne donne l’alerte ? Aucun terroriste pris ou abattu ?
    Ma conclusion jusqu’à ce que les frères de notre armée ne démontrent le contraire est qu’on ne peut combattre ces assassins, ces descendants de brigands qu’en adaptant notre mode de combat au leur. Les cantonnements militaires même sécurisés ne suffisent pas. La preuve se voit chaque jour que Dieu crée chez nos voisins. Il est vraiment insupportable de perdre des frères ainsi comme vous le constater vous même dans la population.

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 17:47, par dazougou
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Où sont les gens du BALAI CITOYEN ; du CAR et le M21 . Montrez nous que de quoi vous êtes capable en nous débarrassant de ses djihadistes ;

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 18:11, par Patoundzambo
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    IL est vrai que l’on a perdu des hommes mais chères internotes ne tuer plus nos hommes déjà morts. Alors faisons preuves de patience dans la prière pour que loe bon dieu nous accompagne dans lutte contre ces voyoux.Inspirons nous de ce qui s’est passée aux USA et en France .Faisons comviance à nos dirigeants car tôt ou tard ces delinquants serons vqaincus au nom du tout puissant.

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 18:58, par Le patriote
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Tout d’abord paix aux âmes de nos militaires qui sont tombés . mais je me pose une question , comment expliquer que nos militaires n’arrivent jamais à tuer un djadhiste ? tout le temps on surprend nos hommes et c’est presque à la même heure.
    Nos hommes doivent sérieusement redoubler de vigilance, leur vie en dépend, la sécurité de nos frontières en dépend et la sécurité de tous les burkinabe également. nous avons certainement affaires à une génération de soldats qui semble prendre leur tâche à la légère et cela est très grave pour notre pays. Le métier des armes est risqué et très difficile. même si vous avez les meilleurs armes au monde, tant que vous n’êtes pas vigilant eh bien c’est compliqué.
    quelle politique sécuritaire pour notre pays ? l’heure est vraiment grave.
    à nous les burkinabe , nous devons comprendre aussi que le terrorisme est un phénomène mondial et notre pays ne saurait être épargné. dans les moments difficiles comme celui là seule notre unité peut vraiment nous sauver. nous devons aller au delà de tout calcul et sauver l’essentiel. je conclus en disant que nous devons vraiment lutter contre le terrorisme, plutôt que de nouer des alliances avec les terroristes , parce que tôt ou tard ça va se retourner contre nous. Et rien ne dit que nous ne payons pas le prix de nos alliances passées avec eux.

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 21:09, par Patriot
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Paix à l’âme de nos soldats. Tirons maintenant les conclusions :
    - pas de mirador pour permettre à nos soldats d’anticiper une défense

    - Nos soldats sont des cibles faciles compte tenu du manque clôtures ou de bâtiment militaire

    - Malgré la prise de conscience de la menace au nord, la hiérarchie n’a pas su géré la situation

    - Ce gradé parle d’hélicoptère pourtant il n’est même pas capable d’équiper nos hommes pour repoussé une attaque de petite avergure (assaillants en moto). Érigé d’abord une base solide.

    Même au temps de Naba Compaore les soldats qui securisaient les routes lors des sommets étaient mieux armés que ceux qui sont tombés hier.

    Donc remballez vos discours politiques et sécurisé le pays.

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 21:39, par Ka
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Monsieur le ministre, je vois les choses autrement. Que vous et consorts cessent de s’appuyer sur les djihadistes, et les terroristes pour berner le peuple et camoufler votre impuissance contre celui qui est à l’origine de ces tueries gratuites. Il se peut qu’un complice acheté trahisse ses frères d’armes : Au Congo Brazzaville avant le retour de Sassou au pouvoir après avoir été chassé, les mêmes tueries comme les nôtres se sont produits avant que Sassou revienne aisément au pouvoir sans partage. Sans oublier en Amérique Latine dont les dictateurs arrivent au pouvoir par le procédé actuel qui commence au Burkina. Nos gouvernants ne nous disent pas tout sur la pression arabe pour la libération de leur chouchou, mais traître pour le peuple Burkinabé. A ce jeu, nos enfants militaires périront croyant protéger la patrie, mais c’est le contraire, ils subissent la lâcheté de certains de nos barons qui jouent au chat et la sourie, et qui les coûteront très chère, s’ils ne règlent pas vite les dossiers du coup d’état à la maternelle de Diendéré Gilbert, dont une personne cité est un poison mortel pour le peuple Burkinabé. Ou vous le libérez afin qu’il prenne votre place, ou vous le condamnez au nom de ce qu’on l’accuse, afin que le peuple vous accompagne dans la clarté. Comme je l’ai toujours dit, ce qui mine la bonne gouvernance au Burkina, comme Roch essaye de faire, c’est la justice dont il patine : Et mélange l’indépendance judiciaire et le pouvoir suprême. Qu’il ôte les menottes du problème de la justice, et gère le pays avec le peuple et ses droits. Qu’il remette la responsabilité des militaires qu’il garde a une personne qui mérite cette place. Les tueries au Burkina ne viennent pas du terrorisme ni des Djihadistes, mais un problème interne qui demande d’être régler entre Burkinabé. Allez a la MACA et Abidjan, et régler ce problème interne, en permettant au peuple Burkinabé d’éviter des crimes gratuits avec des criminels payés pour.

    Répondre à ce message

    • Le 17 décembre 2016 à 23:27, par eliane
      En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

      En résumé mon cher KA c’est de libérer les deux généraux de la Maca et tous nos problèmes prendront fin. Possible mais selon moi il faut reconstituer urgemment le rsp, ceux qui ont pousser à bout et dissous le rsp sont responsables des attentats qui nous assaillent ces temps ci. A tous les niveaux on se joue du pauvre peuple, ce peuple meurtri par une vielle classe politique vampirique aux méthodes retrogrades et dépassées. Avec le mpp le Burkina connaitra la descente aux enfers et vivra les pires moments de son histoire.

      Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 22:49, par ROUNBIL
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    PAIX AUX ÂMES DES DISPARUS. QUE LE TOUT PUISSANT LES ACCUEILLE DANS SON ROYAUME SAINT. MON CRI DE CŒUR EST QUE NOS DIRIGEANTS RÉADAPTE NOS PLANS DE DÉFENSE A LA RÉALITÉ. NOS VALEUREUX MILITAIRES DOIVENT RÉADAPTER LEUR MANIÈRE D’ASSURER LE SERVICE DE GARDE A LA SITUATION DU MOMENT. ILS DOIVENT VEILLER INLASSABLEMENT LA NUIT TOMBÉE AU LIEU DE NE PLACER QUE DEUX OU TROIS HOMMES DE FACTION. ENSEMBLE, FAISONS FACE A CE QUI NOUS ARRIVE. QUE CHACUN Y METTE DU SIEN...VIVE LE BURKINA FASO.....

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 23:26, par LE REVELATEUR
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    IL EST IMPÉRATIF QUE SON EXCELLENCE PASSE LE FAUTEUIL DE LA DÉFENSE A UN HOMME DE TERRAIN. POUR MA PART, C’EST UN PAS QU’IL NE FALLAIT PAS EMBOITER DE BLAISE COMPAORE. BLAISE AVAIT CUMULE CES DEUX FONCTIONS POUR PRÉSERVER SON FAUTEUIL QU’IL VOYAIT MENACE A UN MOMENT DONNE. DONNER LE FAUTEUIL DE LA DÉFENSE A UN AUTRE INDIVIDU, C’EST RESPONSABILISER QUELQU’UN QUI POUR MOI, TRAVAILLERA JOUR ET ET NUIT POUR RELEVER LE DÉFI SECURITAIRE. BLAISE DÉTENAIT LE FAUTEUIL DE LA DÉFENSE MAIS C’ÉTAIT SES PROCHES MILITAIRES (TRÈS BIENS RENSEIGNES) QUI ASSURAIENT ; TOUTE CHOSE QUI COMPASSAIT LE VIDE. TANT QUE LA RESPONSABILITÉ D’UN HOMME N’EST PAS ENGAGÉE A 100%, IL NE JOUERA JAMAIS SON RÔLE A 100%.....

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 23:32, par DHD
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Arrêtons de polémiquer et réfléchissons car nous sommes doté d’une intelligence.
    Lisez bien le message de Nansamda, c’est exactement ce qu’ils sont entrain de faire.
    Nous devons rester unis.
    En ce 21e siècle les soldats du Diable(USA, France...) sont passés à la vitesse supérieur pour accomplir leur mission, ceux qui connaissent un peu le sujet savent de quoi je parle....
    Selon vous que vient faire les bases militaires Francaise et Américaines en Afrique ?
    QUE LE TOUT PUISSANT SOIT AVEC NOUS !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 23:42, par Yaako
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Prendre nos Enfants, leurs données des Kalachnikovs et leurs demander d’aller faire face à des ennemis lourdement armées (des barbares qui ont mis l’armée malienne en déroute), je trouve ça déplorable.
    mais bon il n’ya rien de surprenant quand on sait que le ministre de la défense nationale est un économiste.
    Je pense que l’armée à besoin d’un bon coup de mains.
    il faut confier le travail à des spécialistes, des gens qui prennent des décisions avec le cerveau et non avec le cœur.

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2016 à 23:54, par St-Cyr
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Je ne sais pas quels sont les accords militaires entre le Faso et le Mali, mais il va falloir songer a des patrouilles mixtes le long de nos frontières pour traquer ces assassins enturbannés partout ou ils se terrent. Par ailleurs une surveillance aérienne le long des frontières est urgente. Si les moyens logistiques en matière de surveillance aérienne sont déficients, alors les Etats se tournent vers nos alliés pour les soutenir avec des drones pour aider a surveiller nos frontières et aider a prévenir ou minimiser les conséquences de telles attaques.C’est juste une suggestion...

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2016 à 08:01, par G
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    je ne connais pas de la stratégie militaires, mais je pense qu’il faut délocaliser nos camps militaire qui sont concentré à Ouaga.

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2016 à 09:56, par Ka
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Merci ma petite Eliane de me lire : Ce que je voudrai dire à Roch et son équipe, c’est qu’en reprenant les acquis de la transition, même si son excellence Mr. Kafando a commis des erreurs, c’est de rectifier vite les imparfaits, avant de poursuivre son programme présidentiel adopté par plus de 50% du peuple Burkinabé dont je fais partie. Je m’explique : la première chose était de régler le dossier du coup d’état pour permettre ceux qui sont accusés et assument comme Diendéré Gilbert et autres de se situer de leurs situations, et que les familles des martyrs soient soulagés, au lieu de jouer au chat et à la sourie pour libérer les familles et amis en perdant du temps, et surtout laissant tarauder d’autres qui ont les moyens de les nuire facilement. Si ces personnes étaient aussitôt jugés, et chacun sait là ou est sa place, nous ne serons pas là où nous sommes. Quand aux éléments du RSP, je peux te confirmer que ceux qui sont honnêtes et ont fait un serment avec foi pour protéger le peuple Burkinabé, que de tuer sans raison, ont trouvé leur place dans l’armée du Burkina : Entre toi et moi, nous savions que le RSP était une armée dans l’armée qui ne correspondait pas à un esprit d’une armée nationale soudée. S’il y avait une vraie politique avec une personne a sa place de reformer l’armée, les ex- RSP et les corps des autres régiments de l’armée nationale, sera la plus forte armée du continent, car le Burkina a eu le vrais potentiel de formation par la France , le Maroc et les Etats Unis. L’erreur faite par les RSS, est le mutisme, ‘’’au lieu de mettre à la tête de l’armée un homme avec une compétence de fermeté qu’il faut pour rassembler une armée forte, on place des amis et familles incompétents qui patinent dans leurs missions qu’à attendre des ordres d’un civil gouvernant, qui ne connait rien dans une armée d’un peuple.’’’ Et je le répète, sans une politique juste, une classe donnée comme les RSS, ne pourra maintenir sa domination, et par conséquent ne sera pas en mesure d’accomplir sa tâche de combattre le terrorisme déguisé par nos propres frères, nos enfants, nos parents, paumés par une justice qui patine a 100% depuis quelques temps. Que les âmes de nos enfants tués pour la patrie reposent en paix.

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2016 à 11:12, par SIDPAWETTA
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    IL FAUT QUE LE POLITIQUE EVITE DE NOUS PRENDRE POUR DES NEZ PERCES.
    1. NOUS AVONS VU LE DEFILE DU 11 DECEMBRE, C’ETAIT IMPRESSIONNANT EN TERME D’ARMEMENT ET D’UNITES ANTI TERRORISTRES . LES GENDARMES QUI DEFILAIENT, AU PAS LENT ,PIED CROCHETE AU GENOU, PAS LENT, PIED FRAPPE AU SOL ET PAS LENT, PIED TENDU ET AVEC DES TURBANS. IL Y AVAIT AUSSI LE 25EME RPC. NOUS AVONS VU HELICO, SUPER TUCANO......ET NOUS AVONS VU LE MATERIEL BRULE A LA TELE .....DONC ARRETEZ .......ET BASTA
    2. MALGRE SON ARMEMENT IMPRESSIONNANT DONT UNE PARTI A MEME ETE EXPOSE A LA PLACE DE LA NATION ,LE RSP A ETE DELOGE PAR LES AUTRES UNITES DES GARNISONS EXTERIEURES.ELLES ETAIENT DONC PLUS FORTES. CES JEUNES OFFICIERS QUI ONT CONDUIT CETTE OPERATION POUR SAUVER ZIDA ONT MEME ETE DECORES CHEVALIER DE L’ORDRE NATIONAL. CES DERNIERS ONT ETE PROMUS CHEFS DE CORPS ET LES ANCIENS ENVOYES AU GARAGE. CHACUN DOIT JOUER SON ROLE JUSQU’A LA FIN. IL Y A DONC DES RESSOURCES EN TERME DE PERSONNEL ET DE MATERIEL. ARRETEZ DONC ET BASTA.....

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2016 à 12:00, par Arzouma
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Je pense que ça en ait de trop. Quand on fait la somme de toutes ces pertes, je dis trop c’est trop, nous ne devons pas accepter qu’on endeuille nos familles comme ça en série. il faudrait que les responsabilités soient situées et que les responsables soient punis.
    Si le président ne prend pas sa responsabilité alors c’est le peuple qui prendra sa responsabilité.

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2016 à 12:09, par salou
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Paix aux braves soldats qui sont tombés pour la patrie et solidarité avec les familles endeuillées.
    L’heure est grave et il faut vite tirer les leçons de ces attaques recurrentes
    1) il ya DES PROBLEMES SECURITAIRES et il faut poser le BON DIAGNOSTIC à tous le niveaux.
    2) L’ancien Président Michel KAFANDO avait averti ROCH avant de lui passer la main que la situation sécuritaire était très préoccupante sur la base des renseignements et surtout sur le PACTE des Djiadiste avec l’ancien régime COMPAORE. On sait aussi les relations Diendéré ; Bassolé avec ce réseau. Dans ce contexte, il faut des personnes très compétentes et fins stratèges pour gérer la securité du pays. Ce n’est ni le cas du Ministre de la Défense ; Ni du Ministre de la Sécurité.
    3) Le Président du Faso ; le Ministre de le Défense ; le Ministre de la sécurité ; L’Etat Major des armées doivent reconnaitre leurs responsabilités et leur incompétence dans cette boucherie : même pour un civil, on sait qu’un camp doit etre capable de se protéger de toute forme d’attaque. On ne fait pas un camp pour la forme car c’est exposé les soldats.
    4) L’Etat major doit etre capable de reunir les compétences et l’expertise militaire sur ce genre d’attaque avec des stratégies appropriées
    5) Le renseignement est indispensable pour étouffer ce genre d’attaque et les populations doivent sensibiliser sur cet impératif de protéger la nation/

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2016 à 13:24, par Tenakourou
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Au Burkina, nous n’avons pas la culture de la demission. Sinon, le chef d’Etat major des armées devait demissioné pour incompétance ! Depuis le temps qu’on tue nos militaires, il devait avoir une réponse pour au moins, resister et ne pas avoir de perte en vie humaine. Notre armément ? Qu’est ce qu’on nous a presenté au defilé du 11 decembre ? Que fait cet armement à Ouagadougou pendant que le besoin est au sahel ? Ou bien nous avons peur que l’énnemi ne nous bastonne et s’en empare ?
    Le RSP ? Le RSP n’est pas la solution à notre problème ! Du temps de Blaise, nous avions certainement un pacte avec les Djihadistes, c’est pour cette raison que le RSP n’a pas eu besoin de faire ses preuves. Remarquez, c’est après Blaise que nous avons commencé à être attaqué !
    Dites moi un peu, que fait l’armée française au Burkina ? Ces attaques durent depuis 10 mois ! Sont-ils juste bon pour la pédophilie ?
    POurquoi est-ce que ces gens peuvent nous attaquer, nous tuer et repartir tranquile ? Toujours dans la même zone (sahel).
    Où sont les chefs de corps, les jeunes officiers qui ont dit NON et ont marché sur Ouaga pour en decoudre avec le RSP ? Ils ne doivent pas regarder leur frère tomber en silence sans rien dire... J’en appele à leur patriotisme car nous avons honte avec eux !

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2016 à 14:17, par Bationo Jean Hervé
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Toutes nos condoléances aux familles de nos soldats, combien de temps allons continuer à présenter nos condoléances ?
    Vivement que Monsieur Roch Kaboré passe le temoin du minsitère de la défense à quelqu’un d’autre, c’est vrai Simon l’a dit on ne badine pas avec les affaires militaires.... honte aux chefs d’état majores de nos différentes unités de défense, pourquoi Roch ne demet pas Zangré, Coulibaly et Lazare Tarpaga ?
    Lors du défilé du 11 Décembre dernier j’ai étendu le speaker Yé Hervé fait l’éloge de l’unité de gendarmerie anti terroriste, bien formé, pourquoi la hiérachie militaire n’envoie t elle pas cette unité au front ?
    Pourquoi envoyer des soldats de première classe, des MDL, des assistants de polices comme la chair à canon, non Messieurs le Président et votre grabataire de ministre de la sécurité, arrêté de nous divertir, ces 600 soldats non pas la formation réquise et vous le savez bien, une de mes amies me disait lorsque je lui fit cadeau d’un tee shirt Burkindi, toute souriante "Hervé c’est un rappel à l’ordre ! sinon que j’avais cessé d’être burkinabé".

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2016 à 17:55, par BADO 1
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Paix aux âmes des disparus ! Nos éléments étaient combien dans ce camp pour subir une telle humiliation ? S’il ya des survivants il faudra les radiés des rangs. Ils étaient où quand l’énémie mettait le feu aux bâtiments et aux équipements ? Certainement ils ce sont enfouis et allez se térer dans les buissons comme des lapins la preuve des équipement lourds incendiés et d’autres emporter ce n’est pas normal pour une force d’élite. Vous dites que vs n’êtes pas équipés et le peu de matériel disponible n’est pas utilisé et l’énemie vient s’en servir comme il veut sans résistance , honte aux FDS. 40 personnes lourdement armé dans votre téritoire sans que personne ne sache c’est grave. Kolwoégo et Dosos aux sécours

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2016 à 22:32, par Armel
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    A tous les nostalgique de l air blaise kouame,sachez que le ministre d etat fait du bon boulot.il restera jusqu a la fin du mandat de son president.De meme aucun chef millitaire ne sera remplace sous la pression des terroristes teleguides par des apatrides que vous soutenez.le president et le ministre d etat savent avec certitude quoi faire pour le progres
    du Faso.N oubliez pas qu ils ont gagne les elections au quart de tour.Longue vie au president et a son ministre d etat.Allons seulement.En face c est maiiiiis.

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2016 à 22:34, par Armel
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    A tous les nostalgique de l air blaise kouame,sachez que le ministre d etat fait du bon boulot.il restera jusqu a la fin du mandat de son president.De meme aucun chef millitaire ne sera remplace sous la pression des terroristes teleguides par des apatrides que vous soutenez.le president et le ministre d etat savent avec certitude quoi faire pour le progres
    du Faso.N oubliez pas qu ils ont gagne les elections au quart de tour.Longue vie au president et a son ministre d etat.Allons seulement.En face c est maiiiiis.

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2016 à 22:42, par Dikiélté
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Si j’étais le chef d’état major des forces armées, j’allais tout simplement démissionné parce que j’ai envoyé les enfants à l’abattoir avec des "Kalachnikovs ". (Selon la déclaration de Simon Compaoré, nos militaires étaient équipés avec des Kalachnikovs alors que les autres avaient des armements lourds). Pourquoi nos autorités n’ont pas cette culture de "démission ?". Paix aux âmes de nos militaires tombés sous les balles assassines des assaillants. Ce que je constate seulement, à chaque fois que l’on revient sur le dossier Djibril Bassolé nous subissons une attaque ; est-ce une coïncidence ou c’est la mise en application du plan SORO ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 décembre 2016 à 08:23, par yat
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    c’est méchant de la par de nos autorités.
    Comment donner des kalash à des soldat anti terroristes.

    Ensuite pas même une journée de deuil !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 19 décembre 2016 à 10:32, par sarfalao city boy
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    - HONTE A ZAGRE : DÉMISSIONNE TOUT DE SUITE CAR SIMON T’ACCUSE DE MAL ÉQUIPER LES SOLDATS

    - HONTE A SIMON COMPAORE, DÉMISSIONNE CAR UN MINISTRE DE LA SÉCURITÉ N’EST PAS UN JOURNALISTE POUR ALLER CONSTATER TOUS LES JOURS LA MORT DE SES CONCITOYENS : ILS LES PROTÈGE AU LIEU DE CA.

    Répondre à ce message

  • Le 19 décembre 2016 à 11:30, par tom cat
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    monsieur le ministre, contrairement à vos affirmations, cette attaque ne participe pas d’une guerre asymétrique. le poste attaqué est une position militaire et toute armée digne de ce nom doit pouvoir tenir et défendre sa position. ceci était un cas classique de guerre régulière ; la guerre symétrique est une guerre sournoise où l’ennemi est difficilement identifiable donc difficile à combattre. alors, dites à vos techniciens de vous dire la vérité pour vous éviter de vous ridiculiser à chacune de vos sorties médiatiques

    Répondre à ce message

  • Le 19 décembre 2016 à 11:31, par youssouf
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Notre armée a suffisamment payé le prix de cette guerre et nous avons besoin d’un sacrifice pour contrer ces attaques qui survienne toujours à la même heure .Je pense que c’est le moment pour tous les fils de ce pays chacun en ce qui le concerne d’apporter sa contribution dans cette lutte.C’est vrai les militaires et autres agents des forces de sécurité sont sont les spécialistes en la matière ,mais il n’est pas exclu qu’un citoyen ordinaire soit doté d’une sagesse et une intelligence pour apporte conseil à nos vaillants fils du pays qui se battent jour et nuit au péril de leur vie pour assurer la sécurité de notre pays.Ceux qui ont bonne mémoire doivent se rappeler que lors de la prise d’otage sur l’aéroport d’ANTEBE en OUGANDA un adolescent de 12 inspiré par DIEU a proposé un plan de libération qui ne différait en rien en celui envisagé par l’état major . je veux simplement demander au commandement que ce n’est pas une mauvaise chose de faire appel a toutes les compétences qui sont en mesure de faire des propositions stratégiques à même de contrer ces attaques .j’en voudrai pour exemple les dispositions des postes de garde dans les postes frontaliers nous devons pas continuer à faire des postes uniques de garde de nuit . Ce n’est pas normal qu’a la tombée du jour on sache par exemple que l’élément de garde se trouve dans tel poste.Je pense que le pays regorge de pas mal de stratèges qui peuvent apporter leur contribution et il faut en faire appel

    Répondre à ce message

    • Le 19 décembre 2016 à 17:51, par Dikiélté
      En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

      Youssouf, je confirme le plan suggéré par un adolescent de 12 ans qui n’était pas assez différent de la stratégie du raid sur Antébé élaborée par des grands officiers supérieurs israéliens (qui ont fait la guerre de 6 jours et autres). Nos militaires devaient avoir une équipe, au minimum, de 5 personnes postées à la frontières ou hors du camp pour observer les va et vient de certains mouvements suspects afin de donner l’alerte. A moins que cette attaque soit planifiée ,dans un premier temps,de loin avec des lances roquettes à longue portée et dans un deuxième temps, ils sont venus achever le travail avec les conséquences que nous connaissons. L’ennemi a toujours frappé lorsque les militaires baissent la garde où manque de vigilance. Nous avons assisté auparavant que les coups d’états classiques au Burkina se faisaient à l’aube. L’assassinat du Capitaine SAYOGO à Bobo était très tôt au petit matin où ceux qui étaient au piquet à la porte du camp militaire avaient manqué de vigilance, ils avaient été jugés et exécutés. Par ailleurs, J’ai constaté (2e constat) quelque chose dans les attaques, les dates du 13, 15, et 16 sont favorables aux assaillants. Sont ils au courant que nos militaires manquent de vigilance en ce moment ?
      Bref !! Nous devons tous nous impliquer dans cette affaire pour donner des renseignements à nos forces de défenses et de sécurité sur tout mouvement suspect car "une armée sans agents secrets est un homme sans yeux, ni oreilles." Que Dieu sauve le Burkina et éclaire nos "Généraux" à prendre des décisions "claires".

      Répondre à ce message

  • Le 19 décembre 2016 à 13:38, par lecoq
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Mes chers amis internautes,le problème de la sécurité n’est pas totalement défaut du Ministre mais également une faute du Chef d’État Major quia plus de commande des hommes immédiats.Je veux dire qui communique le plus avec les hommes de terrain, c’est le Chef d’État Major et lui ne foute rien alors il y’aura toujours ces cas malheureux,je pense que la Hiérarchie Militaire doit enlever cette idée d’hypocrisie dans leur tête et travailler très sincèrement pour sauver le peuple.Ils viennent des faux rapports au Ministre pour dire on maitrise la situation et le lendemain c’est un boumm qu’on entend. ça veut dire quoi en réalité

    Répondre à ce message

  • Le 19 décembre 2016 à 13:56, par Omso
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    EST-CE VRAIMENT DES DJIHADISTES KI ONT PERPETRE CETTE ATTAQUE ? SI OUI ; KEL GROUPE L’A REVENDIKE ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 décembre 2016 à 14:19, par Omso
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    EST-CE VRAIMENT DES DJIHADISTES KI ONT PERPETRE CETTE ATTAQUE ? SI OUI ; KEL GROUPE L’A REVENDIKE ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 décembre 2016 à 15:59, par SOUMAYE
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    Il y a une grande coïncidence entre toutes ces attaques :
    Attaque de ouagadougou avec le mandat d’arrêt, même jour.
    Dès qu’ont parle du dossier des franc-maçons, (les écoutes téléphoniques) il y une attaque.
    Je sais que DIEU a anéanti leur pouvoir ; s’il vous plaie explorez cette piste aussi.
    Que DIEU garde et bénisse le BURKINA FASO.

    Répondre à ce message

  • Le 19 décembre 2016 à 16:03, par patiote
    En réponse à : Attaque de Nassoumbou : Le ministre de la sécurité Simon Compaoré fait le point

    au moins il fallait instaurer une journée de deuil nationale

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés