Retard dans le mandatement : Les enseignants menacent de déposer la craie

LEFASO.NET | Par Nicole Ouédraogo • jeudi 3 novembre 2016 à 20h28min

Le comité des professeurs certifiés promotion 2016 pour le suivi du mandatement a animé ce jeudi 3 novembre 2016 à Ouagadougou, une conférence de presse. Objectif, faire le point de la situation des professeurs stagiaires en fin de formation dans l’attente de leur mandatement.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Retard dans le mandatement : Les enseignants menacent de déposer la craie

Ce jeudi 3 novembre a été une journée assez particulière pour le Ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation (MENA). Après le Syndicat national des travailleurs de l’éducation de base (SYNATEB), qui a lancé son mot d’ordre de grève de 48 heures dans la matinée en vue d’obtenir la satisfaction de sa plateforme revendicative, c’est au tour du comité des professeurs certifiés promotion 2016, de réclamer leur mandement.

« Depuis la fin de leur formation en juillet 2016, les professeurs certifiés n’ont bénéficié d’aucun revenu. Cela les place dans une situation financière très difficile » a déploré le porte-parole du comité, Sory Oumar Traoré. Raison pour laquelle, un comité a été mis en place afin de comprendre les raisons qui ont prévalu à cette situation.

En effet, le comité des professeurs certifiés promotion 2016, regroupant plus de 2000 enseignants, dit d’abord s’interroger sur certaines sorties médiatiques du ministre en charge de l’éducation de base. « En la date du 02 octobre 2016 sur le plateau du journal de la télévision nationale, le Ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation affirme que pour la première fois, les enseignants ont tous été mandatés avant la rentrée-scolaire. Nous sommes au regret de dire que les professeurs certifiés ne se reconnaissent pas dans ces propos de Monsieur le ministre » a confié Sory Oumar Traoré.

Ainsi, à en croire Sory Oumar Traoré, les membres du comité ont approché la direction des ressources humaines de leur ministère de tutelle pour « vérifier l’information ». Et là, il s’est avéré que « les amendements qui ont été faits concernaient seulement les enseignants du primaire et une partie des professeurs des lycées et collèges recrutés sur mesure nouvelle en janvier 2016 » a signifié le porte-parole du comité. Néanmoins, a-t-il poursuivi, les informations livrées au niveau de la direction des ressources humaines ont indiqué qu’il existerait une possibilité que les enseignants soient mandatés à la fin du mois de novembre mais, si toutefois il y a un problème au niveau de la solde, le mandatement peut être retardé.

Par la suite, selon le comité, une demande d’audience a été adressée au ministre de l’éducation nationale. Cette correspondance qui date du 10 octobre 2016 est restée sans suite selon le porte-parole du comité des professeurs certifiés promotion 2016.

En attendant, les professeurs certifiés de ladite promotion qui ont rejoint leurs postes respectifs rencontrent des difficultés financières, selon les protestataires. D’autres par contre, ont déjà décidé de « déposer la craie, ce qui signifie que si rien n’est fait, il n’est pas exclu que toute la promotion décide de déposer la craie » a conclu Sory Oumar Traoré.

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés