Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La foule croit qu’elle sait et comprend tout ; et plus elle est sotte, plus ses horizons lui semblent vastes.» Anton Tchekhow écrivain russe

Internet haut débit : Bientôt 307 km de fibre optique pour désenclaver une dizaine de communes du Burkina

Accueil > Multimédia • LEFASO.NET | Par Moussa Diallo • samedi 15 octobre 2016 à 16h22min
Internet haut débit : Bientôt 307 km de fibre optique pour désenclaver une dizaine de communes du Burkina

Le ministère du développement de l’économie numérique et des postes a procédé au lancement des travaux de construction de la liaison à fibre optique Ouagadougou-Paga-Frontière du Ghana + la bretelle Manga-Bagré pôle, soit une distance de 307 km. La cérémonie officielle s’est déroulée, le 14 octobre 2016, à Manga, dans la région du Centre-Sud, sous la présidence du premier ministre, Paul Kaba Thiéba. Le délai de réalisation de l’infrastructure est de six mois.

Le taux de pénétration d’Internet au Burkina est inférieur à 1%. La réalisation de ce projet permettra donc d’améliorer sensiblement la disponibilité d’Internet dans plusieurs localités du Burkina. Ce réseau fibre optique dont les travaux viennent d’être lancés permettra de desservir en haut débit, dix communes en plus de la capitale Ouagadougou. Il s’agit de : Koubri, Kombissiri, Toécé, Nobéré, Pô, Guiba, Gogo, Gon-Boussougou et Bagré.

Faut-il le rappeler, ce « projet s’inscrit dans une vision plus large qui est la mise en place d’une épine dorsale de la couverture entière de notre pays en fibre optique, le « Backbone national fibre optique » dont la réalisation permettra de satisfaire les besoins en infrastructures de base de télécommunication des 45 provinces du Burkina, avec une longueur de 5 443 km de câble optique », a souligné le chef du gouvernement, Paul Kaba Thiéba. Il permettra ainsi de doter le Burkina de l’infrastructure de base au développement des TIC, à l’accroissement de la productivité et de la compétitivité de notre économie.

Les objectifs du projet

Ce réseau s’étendra sur une distance d’environ 307 km de tranchées et s’inscrit dans le cadre du projet régional d’infrastructures de communication de l’Afrique de l’Ouest (PRICAO-BF). Avec un coût estimé à 4,8 milliards de francs CFA, il vise principalement trois objectifs stratégiques à savoir : accroitre la portée géographique des réseaux à large bande ; baisser le coût de la bande passante internationale au Burkina ; améliorer la qualité de la connectivité régionale et internationale. Dans sa mise en œuvre, le PRICAO-BF comprend trois composantes que sont : l’amélioration de la connectivité ; la création d’un environnement favorable aux TIC ; l’appui à la mise en œuvre dont le renforcement de capacités.

Actuellement, notre pays dispose d’une capacité de connexion Internet d’environ 6 Gb/s environ, ce qui demeure très insuffisant relativement aux besoins de l’économie nationale. « La bande passante disponible de la fibre optique qui sera posée est de 1600 Gigabits par seconde et après ce projet, il est prévu dans un premier temps, l’acquisition de 3 Gb/s en capacité de bande passante internationale », a précisé le chef du gouvernement.

Six mois pour réaliser les travaux

Paul Kaba THIEBA
Premier ministre

C’est l’entreprise Huawei internationale qui est chargée de l’exécution des travaux de construction de la liaison à fibre optique Ouaga-Pô-Paga avec une bretelle Manga-Bagré pôle. Le cabinet Sofrecom se charge du suivi-contrôle. Le premier ministre burkinabè a invité ces deux entreprises à « mettre en œuvre avec rigueur toutes les diligences nécessaires pour exécuter le contrat avec la qualité requise et dans les délais prévus, soit six mois hors saison de pluie ». Message bien reçu, si l’on s’en tient aux propos de Loïse Tamalgo, directeur pays de Huawei technologies Burkina Faso SA qui a assuré le premier ministre, en ces termes : « Notre société s’engage à investir toute son expertise nécessaire pour la bonne exécution de ce projet afin de vous donner une entière satisfaction. Nous ne ménagerons aucun effort pour travailler, en bonne intelligence avec votre équipe technique et l’équipe technique de l’entreprise de contrôle afin d’atteindre les résultats escomptés ». « Notre société fera de ce projet un succès pour un partenariat durable et bilatéralement bénéfique », a-t-il poursuivi. Cliquez ici pour lire la suite

Vos commentaires

  • Le 16 octobre 2016 à 17:03, par Nakoby En réponse à : Internet haut débit : Bientôt 307 km de fibre optique pour désenclaver une dizaine de communes du Burkina

    C’est très bien le net,mais il est primordial de développer avant tout,les infrastructures routières du Faso,permettre aux Burkinabé de se déplacer sans souci.
    C’est scandaleux qu’un voyageur de Paris arrive à Ouaga avant celui qui doit quitter la capitale du Faso pour se rendre a Tougan.Imaginez le calvaire des malades et les souffrances des familles évacués vers Ouaga.Allors ,faites vite et même très vite non pas seulement pour le Sourou,mais pour les toutes les zones défavorisées de notte chère patrie.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2016 à 11:47, par Docteur Socrates En réponse à : Internet haut débit : Bientôt 307 km de fibre optique pour désenclaver une dizaine de communes du Burkina

    Félicitations pour cette initiative ! Il serait bon que dans le cadre de la construction de toute nouvelle route que l’Etat prévoit la pose de fibre optique car ce qui coûte cher de nos jours ce n’est pas la fibre mais l’excavation. D’autre part, nous devons aussi saisir l’opportunité que nous offre les gaines de ligne de transport d’électricité pour faire passer la fibre optique et desservir nos différentes localités. Toutes ces technologies existent et n’attendent qu’à être mise en oeuvre.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Liberté de la presse : Retour chez deux victimes du putsch du CND
Syndicat des professionnels des TIC : Suspension du sit-in en attendant une probable grève
Liberté de la presse dans le monde : Issaias Afeworki d’Erythrée à la tête des « prédateurs »
Internet haut débit : Bientôt 307 km de fibre optique pour désenclaver une dizaine de communes du Burkina
"Libres ensemble" au Burkina Faso : L’initiative numérique citoyenne de la Francophonie présentée à Ouagadougou
Semaine nationale de l’internet : La police nationale expose son expertise au SISTIC
Facebook fait son « show » avec WhatsApp. Avec des conséquences en Afrique
Votre journal Courrier confidentiel N° 51 vient de paraitre.
Le journal Mutations N°40 du 1er novembre 2013 est dans les kiosques.
Médias : Solidarité avec la lutte des travailleurs de l’information engagée par le SYNATIC
Journée mondiale de la liberté de la presse : Message du ministre de la Communication
Accès aux TIC : Bientôt, les aveugles pourront naviguer sur le Net
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés