Bois d’œuvre dans la région des cascades : Vers la fermeture des deux scieries de Banfora ?

lundi 10 octobre 2016 à 01h00min

Ceci est un communiqué de la direction de la communication et de la presse ministérielle du ministère de l’environnement, de l’économie verte et du changement climatique.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Bois d’œuvre dans la région des cascades : Vers la fermeture des deux scieries de Banfora ?

Suite à un rapport sur l’exploitation du bois d’œuvre dans la Région des Cascades, et après vérification avec les services techniques du Ministère de l’Environnement, de l’Economie Verte et du Changement Climatique, il ressort que la Région des Cascades a connu ces dernières années une dégradation accrue de son couvert végétal du fait de la surexploitation industrielle du bois d’œuvre, conjuguée à une exploitation frauduleuse.

A titre de mesures conservatoires, le Ministère en charge a décidé de mettre en application la suspension de l’exploitation commerciale du bois d’œuvre prévue par l’Arrêté conjoint N°2005-003/MECV/MCPEA du 09 mars 2005 portant suspension de l’exploitation et de la commercialisation du bois d’œuvre au Burkina Faso.

Cette suspension ne date pas d’aujourd’hui, mais un moratoire avait été accordé aux deux scieries de Banfora, pour se reconvertir vers d’autres types d’activités. En dépit de cette mesure, les deux scieries ont continué leurs activités sans discontinuité et parfois avec la complicité de l’administration forestière.

Même si la dégradation actuelle n’est pas le seul fait des scieries, il y a lieu de poser un garrot pour arrêter l’hémorragie actuelle. C’est ainsi que les services techniques du Ministère en charge de l’environnement ont signifié le 14 septembre 2016 aux deux scieries qu’elles ne peuvent plus continuer leurs activités en prélevant directement dans les forêts publiques des arbres souvent centenaires. Dès la prise de cette mesure, les scieries ont annoncé automatiquement leur fermeture pour manque de matière première.

En rappel la première scierie a ouvert ses portes depuis 1967, et la seconde depuis 1984, sans que ces deux entreprises ne songent à planter les espèces dont elles ont besoin, et disposer ainsi de forêts privées.

Face un rejet de cette mesure et compte tenu des tensions qui en résultaient, une rencontre a été organisée le 26 septembre 2016 par Madame le Gouverneur de la Région des Cascades, en vue de calmer les esprits mais également de situer les responsabilités tout en réitérant le bien fondé et la légalité et même l’urgence de la décision.

Par la suite, une délégation du Ministère conduite par le Secrétaire Général s’est rendue dans la Région pour échanger de vive voix avec les différents acteurs sur le bien fondé de cette décision et de rechercher ensemble des solutions justes et consensuelles face à la crise sociale qui couvait après cette décision.

A l’issue des échanges, parmi les propositions faites par les acteurs l’on peut retenir entre autres, les suggestions suivantes :

-  le recours aux importations pour satisfaire la demande locale ;

-  la nécessité d’accorder un délai supplémentaire dont la durée peut être étudiée afin de permettre aux scieries de continuer l’exploitation du bois pour faire face aux commandes, aux factures et charges en instance ;

-  la revente du bois d’œuvre saisi par les services forestiers à un prix social aux scieries en vue de leur transformation en produits finis sur place ;

-  la réalisation des plantations privées ;

-  la réalisation d’un état des lieux sur la situation des coupes dans la région en vue d’apprécier les potentialités d’exploitation.
Pour l’heure, des réflexions sont en cours en vue de trouver des solutions idoines et durables à la préservation de notre couvert végétal.

La Direction de la Communication et de la Presse Ministérielle du MEEVCC

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 10 octobre 2016 à 15:32, par Neekre
    En réponse à : Bois d’œuvre dans la région des cascades : Vers la fermeture des deux scieries de Banfora ?

    Je comprends que le sort de familles est en jeu, mais ne vous leurrez pas. Même si on leur donne 10 ans , ils ne seront pas prêts.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre 2016 à 15:38, par SINDOUKA
    En réponse à : Bois d’œuvre dans la région des cascades : Vers la fermeture des deux scieries de Banfora ?

    Félicitation au Ministre, on vois la le vrai patriote. Sinon du temps de Mr Salifou Sawadogo Ministre de l’environnement, ces scieries se sont déportée jusque dans la Leraba pour faire un massacre des arbres centenaires. Le Ministre à couvert l’activité même avec les plaintes des coutumiers de Sindou notamment le chef de canton de Sindou, qui a mainte fois attiré l’attention des autorites par c’est écris dans la presse sur le sujet. Merci à monsieur le Ministre.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre 2016 à 16:50, par Moi aussi
    En réponse à : Bois d’œuvre dans la région des cascades : Vers la fermeture des deux scieries de Banfora ?

    Humm !
    Il y a des faits qui, portés à ma connaissance me scient carrément le moral pour toute la journée voire plus.

    J’aimerais ici, féliciter les nouveaux responsables du Ministère de de l’Environnement, de l’Economie Verte et du Changement Climatique pour leur action de bonne gouvernance. Ce n’est pas trop tôt dirai-je. Toutefois, je pense que si on veut que force reste à la loi ou à l’Administration, il faut une certaine fermeté. Il ne sert à rien de fabriquer une loi s’il n’y a pas de fermeté et de rigueur dans son application.

    Quant aux différents gérants des scieries, je leur dit, Mesdames ou Messieurs, je ne vous félicite pas. Loin s’en faut. Vous êtes juste une bande d’inconscients, d’incompétents et de puérils individus pour le moins nuisibles à notre pays. Au regard de votre gestion irresponsable de ces scieries, je me demande comment vous gérez vos familles respectives ? À ce point, ce n’est même plus de la stupidité, c’est de la méchanceté envers les citoyens. Car, je ne peux pas croire que vous n’ayez jamais pensé que la matière première est le talon d’Achille de votre activité et que, pour continuer à nourrir vos familles, il faut :
    -  soit faire un prélèvement étudié permettant à la forêt de se régénérer (solution à exclure parce qu’il faudrait couper chaque 10 ans et disposer dans ce cas, de millions d’hectares de forêt),
    -  soit adopter une politique de renouvellement de cette matière première par la création de forêts privées.

    Au Ministère, je demande l’application d’une amende exemplaire à ces deux entreprises pour :
    -  servir de pédagogie à la société burkinabè (destructeur-payeur, pollueur-payeur, etc.)
    -  réparer les préjudices causés à la communauté dans son ensemble.
    Un point, un trait.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre 2016 à 17:10, par Spyckly
    En réponse à : Bois d’œuvre dans la région des cascades : Vers la fermeture des deux scieries de Banfora ?

    Félicitations au Ministre de l’environnement pour cette decision energique.
    En effet comment comprendre que depuis 1967 et 1984 ces sciéries n’aient pas pensé a planter ne serait ce que pour beneficier de matiere premiere necessaire pour leur activité ?
    Il faut cesser de pleurer sur le sort de quelques familles beneficiant de cette activité car ce sont des générations qui seront en périle si l’hemorragie ne s’arrete pas.
    Des arbres centenaires qu’on abbat quel heritage pensons nous laisser à nos progenitures ?
    Courage au Ministère de l’environnement le Plus rien ne sera comme avant c’est aussi ça...

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre 2016 à 20:13, par kene-fils One days
    En réponse à : Bois d’œuvre dans la région des cascades : Vers la fermeture des deux scieries de Banfora ?

    Dieu s’est reveillé pou rexecuter de bons gestes. Je sais que ces hommes ne pouvaient pas etre inquieté. En octobre-decembre 2013 j’étais à Banfora pour une consultation. Des responsables expliquaient leur calvere avec ces entreprises. Ils disaient que ces chefs (ministres, gouverneur, hauts-commisaires etc. ) qui soutiennent ces types. Ils avaient ete en justice pour rejeter les rapport et decision de justice qui les sommaient à fermer.
    meme les juges avaient eu leur part en son temps.
    J’ai dis au type que Dieu ne dors pas et qu’un jour on va chassé les chefs d’abord puis ces entreprises.

    Répondre à ce message

  • Le 11 octobre 2016 à 09:47, par TARZAN
    En réponse à : Bois d’œuvre dans la région des cascades : Vers la fermeture des deux scieries de Banfora ?

    quand c’est bien, disons le tout net "c’est bien". Monsieur le Ministre, toutes mes félicitations pour cette mesure. Après lecture de l’article, j’ai vu toute la volonté manifeste des autorités d’aider ces scieries à travers les propositions concrètes de solutions telles l’importation du bois, la création d’une forêt privée, ...pendant qu’elles (les scieries) n’ont même pas été capable de songer à de simples activités de reboisement, toute chose qui leur aurait profiter d’abord et les autres après. messieurs les entrepreneurs il n’y a rien de méchant dans cette mesure, bien au contraire il y va de notre survie à tous !

    Répondre à ce message

  • Le 11 octobre 2016 à 09:48, par Burbur-sob
    En réponse à : Bois d’œuvre dans la région des cascades : Vers la fermeture des deux scieries de Banfora ?

    Il fallait un jour que la décision tombe. Félicitations au Ministre et à son équipe pour le courage dans la gestion de ce dossier. Il faudra donc veiller à ne pas tomber dans le dilatoire et la diversion avec des gens qui n’ont jamais rien considéré que leurs seuls intérêts. Qu’en est-il de Dinderesso et des autres forêts urbaines de Bobo ?
    Au-delà de cette action salutaire, le ministère devra ouvrir les 2 yeux sur les responsabilités des mines en matière d’environnement. Ces gens viennent nous projeter de mirobolants projets de restauration de l’environnement à l’issue de leur exploitation, mais pour le moment, nous attendons de voir le 1er exemple de ce type d’opération : traitement des résidus contaminés, des eaux souillées, aménagement des excavations, replantation... Il ya des actions qui ne peuvent pas attendre la fin de l’exploitation. Des aires de reboisement implantées au bord de cours d’eau, au mieux à des confluents et rigoureusement entretenues et suivies, seraient déjà un bon début. Une telle action a des effets directs sur le couverts vegétal local et procure de l’emploi sur la durée à des personnes qualifiées et d’autres sans niveau scolaire.

    Répondre à ce message

  • Le 11 octobre 2016 à 17:09, par bavouma 2015
    En réponse à : Bois d’œuvre dans la région des cascades : Vers la fermeture des deux scieries de Banfora ?

    Bravo à vous messieurs le Ministre pour cette mesure qui restait sans doute une vraie inquiétude pour notre région. Mais du coup cette fermeture plonge davantage Banfora dans un chômage profond de la jeunesse.les ex travailleurs des GMB,SOPAL,voire la crise à la SN-SOSUCO sont désormais dans la nature avec des familles abandonnées.Monsieur le Ministre je suis d’accord que nous ne pouvons pas faire des omelettes sans casser les œufs mais si après toutes ces mesures vous ne faites rien pour cette région jadis abandonnée par les politiciens, l’histoire vous rattrapera et vous poursuivra.Les jeunes des cascades se battent fort contrairement à ce qui se dit mais ils n’ont pas d’opportunités comme les autres jeunes du Centre,du Nord,du Plateau Central du Sahel, et j’en passe.Je vous souffle Monsieur le Ministre que les eaux usées et même empoisonnées de la SN-SOSUCO ont fait disparaître le fleuve COMOE et son contenu.Et du coup les petites activités aux abords du fleuve qui maintenaient nos jeunes ont disparu à cause de l’ensablement très avancé,de manque de poisson dû au déversement des produits toxiques dans le cours d’eau.Le tableau est bien noir Monsieur le Ministre et nous vous prions de faire un effort pour accompagner cette jeunesse qui ont beaucoup d’initiatives dans l’entrepreneuriat

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés