Paludisme et maladies tropicales négligées au Sahel : L’OOAS pour une harmonisation des outils de communication

mercredi 28 septembre 2016 à 23h48min

Réunis à Ouagadougou du 28 au 30 septembre 2016, les spécialistes en communication de santé dans le cadre du projet « Paludisme et maladies tropicales négligées au Sahel » (P/MTN) prennent part à un atelier sous régional afin d’harmoniser leurs outils de communication pour plus d’efficacité. L’initiative est de l’Organisation ouest-africaine de la santé (OOAS).

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Paludisme et maladies tropicales négligées au Sahel : L’OOAS pour une harmonisation des outils de communication

La réussite dans la coordination de tout projet ou programme de développement repose sur une bonne stratégie de communication avec des outils efficaces et performants. Dans le domaine de la santé, la communication est d’or surtout quand l’objectif recherché est le changement de mentalité et de comportements pour la prévention et la lutte contre les maladies. Conscient donc que la communication a un pouvoir qu’il ne faut pas négliger et qu’une harmonisation des outils est nécessaire pour la réussite du projet Paludisme et maladies tropicales négligées au Sahel (P/MTN), projet mis en œuvre au Burkina Faso, au Mali et au Niger, l’Organisation ouest-africaine de la santé réunit à Ouagadougou durant trois jours une vingtaine de spécialistes en communication.

La létalité liée au paludisme en baisse au Burkina Faso

Pour le coordonnateur du programme national de lutte contre le paludisme, Yacouba Savadogo, représentant le ministre de la santé, cet atelier sous-régional est d’une importance capitale car il permettra d’avoir des outils harmonisés de communication au niveau des trois pays couverts par le projet et de profiter de l’expérience, en la matière, du Benin, du Togo, du Ghana, du Nigeria, du Sénégal, de la Guinée et de la Côte ivoire. Il a par ailleurs indiqué que la communication a joué un rôle important dans la lutte contre le paludisme au Burkina Faso et que grâce aux différentes interventions du ministère de la santé et de ses partenaires, le nombre de décès liés à cette maladie est en diminution. « De 2011 à 2015 nous sommes passés d’une létalité de 3,2 % à une létalité de 1,2% », s’est-il réjoui.

Pour la mise en place d’un réseau de communicateurs

Le Dr Abaché Ranaou, assistant exécutif du directeur général de l’OOAS, a indiqué que cet atelier vient « consolider les bases d’une réelle et effective appropriation de la dynamique d’engagement de tous les partenaires et acteurs en matière d’activité de prévention et de traitement des maladies tropicales négligées ». Il a également exprimé le souhait de l’OOAS de mettre en place un réseau de communicateurs pour faciliter les échanges et assurer la visibilité du projet.

Un projet de quatre ans

Pour mémoire, le projet Paludisme et maladies tropicales négligées au Sahel (P/MTN) est financé par la Banque mondiale à hauteur de 121 millions de dollars, soit plus de 60 milliards de francs CFA. Le projet a une durée de quatre ans et vise à accroitre l’accès et l’utilisation des services à base communautaire harmonisés pour la prévention et le traitement du paludisme et de certaines maladies tropicales négligées dans les zones frontalières du Burkina Faso, du Mali et du Niger. Les maladies tropicales négligées concernées sont la filariose lymphatique, l’onchocercose, la schistosomiase, les vers intestinaux et le trachome.

Herman Frédéric Bassolé
Bénédicte Kouraogo (Stagiaire)
Photos : Bonaventure Paré
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés