Crise à la CAMEG : Le personnel en sit-in pour une semaine

mardi 6 septembre 2016 à 23h20min

Une fois de plus, la Centrale d’achat des médicaments essentiels génériques et des consommables médicaux (CAMEG), fait parler d’elle. Cette fois ci, c’est le personnel qui est au-devant de la scène. Il a entamé un sit-in d’une semaine, ce mercredi 7 septembre 2016, au siège de l’association à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Crise à la CAMEG : Le personnel en sit-in pour une semaine

Ce mouvement d’humeur du personnel de la CAMEG concerne essentiellement deux points. Le premier point concerne les statuts de l’association. Pour éviter cette instabilité dans les organes dirigeants ainsi que les crises à répétition, une proposition d’amélioration des statuts de la CAMEG avait été faite. Ces textes ont été transmis en mai 2015 sous la transition au ministre de la santé. Compte tenu de l’instabilité du pays, ce dossier est transmis au nouveau ministre de la santé à la fin de la transition. Le personnel souhaite l’application de ces nouveaux statuts car si cela avait été fait, cette crise, née en mai 2016, n’aurait pas lieu d’être.

Le second point concerne le licenciement de l’actuel Directeur général, Dr Chrysostome Kadéba et la désignation du Dr Damien Koussoubé, jusqu’ici directeur des ventes et du marketing de la CAMEG, comme intérimaire. Cette décision émanant du Dr Salifou Konfé, président du Conseil d’administration mis en place par le ministre de la santé, Smaïla Ouédraogo, ne trouve pas l’assentiment du personnel.

Pour ces travailleurs, il n’est pas normal que le sursis à exécution de la décision du ministre de la santé, rendu par le Tribunal administratif de Ouagadougou, qui a relevé de ses fonctions de président du conseil d’administration, Dr Bokar Kouyaté, ne soit pas respecté. Le ministre aurait pu attendre l’arrêt du Conseil d’Etat qui est prévu pour ce jeudi 8 septembre, suite à son appel.

Le personnel lance un appel au Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, afin que la maison CAMEG ne s’écroule pas. En attendant une réponse de la part des autorités, le personnel entame à compter de ce jour, 7 septembre 2016, un sit-in d’une semaine de 8 h à 11 h.

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 7 septembre 2016 à 23:17, par Tokora
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le personnel en sit-in pour une semaine

    Eh hop voilà le scandale du siècle !
    Même sous Blaise Compaoré, on a pas connue pareil ignominie.
    Quel recul, quel gâchis ! On aurait dû laisser Blaise Compaoré tranquillement sur son trône.
    Tous les sacrifices consentis par le peuples sont entrain d’être passés à perte et profit.
    Un gouvernement qui se fout royalement de la justice. Où est la séparation des pouvoirs ?
    Y a t-il désormais des super hommes au Burkina, au dessus de la justice et de tout ?
    Si cette forfaiture passe, c’est la prédiction de Laurent BADO qui s’accomplira. L’enfer s’ouvrira sous les pieds des Burkinabé.
    Arrêtez vite cette bêtise pendant qu’il es t encore temps.
    Voilà où même le pouvoir à 3. Chacun ferme les yeux et défend sa chapelle de peur de vexer l’autre. Pendant ce temps le bateau chavire en prenant l’eau de tout coté !
    Que Dieu sauve le Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 23:18, par LY
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le personnel en sit-in pour une semaine

    Le personnel de la CAMEG prend ses responsabilité devant l’histoire. Ils connaissent très bien la maison et cette crise est vile pour tout le monde en commençant par les malades. Ce n’est que par la pression du personnel, puis des syndicats et des pharmaciens que pourra arriver un dénouement rapide de cette crise. Nul n’est au dessus de la loi ! Cette affaire est nauséabonde. A un jour du verdict de l’appel interjeté par le Ministère lui même à travers l’agent judiciaire du trésor, pourquoi licencier le DG sans attendre le verdict. C’est parce que le Ministère sait déjà que sa manœuvre était dilatoire et qu’il faut devancer un verdict qu’on n’est pas prêt à accepter et appliquer. La loi est dure, mais c’est la loi ! Dura Lex, sed lex !

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 23:41, par Joe joe
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le personnel en sit-in pour une semaine

    #incivisme au sommet de l’état.

    Ministre bandit de la santé qui ose défier une décision de justice, que doit on comprendre par la ?! La loi est elle faite pour être respectée par le pauvre citoyen, tandis que les biens placés se foutent au vu et au su de tout le monde.
    Un peu de quand même la s’il vous plaît.

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 23:49, par j’aime mon pays
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le personnel en sit-in pour une semaine

    Je ne sais pas si certains travailleurs de la CAMEG pensent à l’avenir de leurs enfants ou à la quiétude de leur famille pour se lancer dans un combat perdu d’avance. Il faut être faible d’esprit pour penser que par un sitin, vous pouvez faire plier une décision de nomination qui ne relève pas de votre ressort. Ce n’est pas vous qui aviez proposé à son temps Bocar comme Pca ou KADEBA comme DG. Pauvres gens, aviez vous déjà lu au moins une fois la constitution du Burkina Faso ? Le pouvoir de nomination y est clairement réaffirmé et nul part le personnel d’une structure n’intervient dans les nominations dans les entreprises ou les sociétés à caractère stratégique comme la CAMEG. Votre sit-in est donc illégal et tout gouvernement responsable doit immédiatement vous sanctionner sans complaisance car ici vous sortez de votre rôle. Si êtes même entrain de faire l’affaire du Docteur SMAILA OUEDRAOGO en retardant même son éventuel départ du gouvernement . Soyez-en sûrs !!! Ce n’est pas nos écrits sur le forum ou vos sit-in qui gouverneront le Burkina Faso. Le ministre de la santé a une lettre de mission et bénéficie du soutien de tout le gouvernement, le Chef de l’Etat en tête et contrairement à ce que vous pensez, il ne travail pas au hasard et ses décisions sont muries. Personne ne vous soutiendra dans votre volonté de nuire le pays en sabotant sans discernement la politique salvatrice de gratuité des soins. Et si vous ne voulez pas travailler, soyez surs qu’une solution sera trouvée car le droit de grève est encadré par les textes en vigueur et la mission d’un syndicat n’est pas de faire la politique. Un conseil pour terminer, dites à vos agents qui ont détourné des centaines de millions de produits pharmaceutiques avec la complicité de certains agents des hôpitaux ou des districts ( sans contrat ou commission de réception) au profit de pharmacies privées de commencer le remboursement, car c’est ça votre rôle. Sinon votre sit-in est un non sens.

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 23:59, par Toupass
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le personnel en sit-in pour une semaine

    Vous le personnel, au lieu de vous mettre en retard et mettre en retard le système de santé vous ferrez mieux de définir ensemble un statut claire de la CAMEG,osez accepter le changement.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 00:01, par je pleure pour mon pays
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le personnel en sit-in pour une semaine

    Visiblement, certains agents sont payés avec l’argent détourné et veulent conduire les autres à l’abattoir. J’encourage le gouvernement à prendre des mesures fortes contre ces personnes qui ne réfléchissent presque pas. C’est un sit-in qui ne justifie pas et ne sera pas suivi.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 00:46
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le personnel en sit-in pour une semaine

    HE ?? PAYS DES HOMMES INTÈGRES. OU ALLONS NOUS ????
    JUSQU’OÙ ?????

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 05:29, par wendinkonté frank à
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le personnel en sit-in pour une semaine

    Je demande aux travailleurs d’avoir un regard distancié des 2 parties en conflit. Vous pouvez demander l’ application des nouveaux statuts de la CAMEG mais allez jusqu’à défendre un DG intérimaire ce n’ est pas pertinent. Mes Chers travailleurs ,soyez conséquents avec vous mêmes. L’ injustice a commencé avec le limogeage de M. Sanfo l’ EX DG sous la transition ,Je serai d’accord avec vous si vous arrivez à corriger cette injustice. C’ est grâce à cette injustice que Dr Kadéba a été nommé DG par intérim et savait bien que c’ est pour une année ,le temps de revisiter les textes. Comment un intérimaire veut forcement rester ? Les travailleurs doivent recadrer leur lutte en mettant l’accent sur leurs conditions de vie et de travail. Sans être juriste, je pense que le juge administratif a demandé un sursis pour les actes du Ministre de la santé. Cependant pas la nomination des membres du conseil d’administration en conseil de ministre qui ne relève pas de sa compétence . Le problème de la CAMEG est venu du PCA et conseiller technique du Ministre qui a voulu poignardé au dos le Ministre. Il l’apprendra à ses dépens.Dans un conflit il y a toujours un élément de positif. c’ est l’occasion de refonder clairement les textes de la CAMEG.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 06:21, par kabore
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le personnel en sit-in pour une semaine

    On en a marre de tout ça.que le gouvernement soit rigoureux pour que ces genres de conneries ne se répètent.il ya pleins de diplômés qui cherchent à travailler et qui ne trouvent pas,donc qu’ on remplace ces tarés qui ne pensent ni à l’avenir de leurs enfants,ni celui de la nation par ceux qui sont à la recherche.comme ça dans 2 ans on verra ce qu’ils deviendront ces malades mentaux.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 06:35, par Jurisprudence
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le personnel en sit-in pour une semaine

    L’affaire CAMEG a jeté le discrédit sur le ministre de la santé qui veut se mettre au dessus de la loi. Le ministre et ses soutiens politiques du MPP violent la loi de façon flagrante en ne respectant pas le sursis judiciaire ordonné contre les mesures dictatoriales du ministre de la santé pour l’accaparement de la gestion de la CAMEG à des fins personnelles par ses partisans. Pour parvenir à cette fin, tout est mis en œuvre pour tenter d’induire l’opinion publique en erreur pour insinuer que la décision de justice ne s’impose pas aux actes du ministre. Personne ne croit à cette manipulation des faits et l’agent judiciaire du trésor, monsieur Yao a eu toutes les difficultés pour défendre cette position anachronique à la télévision nationale (RTB).Il faisait l’avocat du diable malgré lui certainement, face à la pression des mains obscures qui veulent récupérer la CAMEG à cause de la masse d’argent de milliards qui transitent par le budget national et les appuis des partenaires techniques et financiers dans cette centrale d’achat de médicaments essentiels génériques. Ces partenaires sont déjà indignés par cette guéguerre entretenue par le ministre de la santé à des fins inavouées mais connues de tous. Il importe donc que le président du Faso use de ses pouvoirs régaliens pour mettre de l’ordre dans cette caverne d’Ali Baba en renvoyant dos à dos tous ceux qui sont impliqués dans cette querelle honteuse au détriment des malades. Pour ce faire, il convient de limoger le ministre de la santé, de limiter le contrat du DG qui était intérimaire à 1 an au lieu de 3 ans, ainsi que celui du conseil d’administration initial. Pendant ce temps, procéder si nécessaire, à des réformes au niveau de la CAMEG pour asseoir des organes dirigeants dans la sérénité et selon des critères de compétence y compris l’appel à candidatures pour le choix d’un nouveau DG. C’est la solution la mieux indiquée de jurisprudence car, le Chef de l’Etat ne doit pas se laisser inclure sur la liste des personnages sinistres qui veulent se mettre au dessus de la loi pour politiser l’administration publique à des fins personnelles. Le Premier ministre devra aussi faire preuve de fermeté dans sa volonté de lutter contre la corruption car l’affaire CAMEG est la face visible de l’iceberg pour des actes de corruption. Le Président de l’Autorité Supérieure de Contrôle d’Etat et de Lutte contre la Corruption, Luc Marius Ibriga a déjà fait savoir par voie de presse qu’au regard de ses missions, le statut d’association ne sied pas à la CAMEG.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 07:04, par Chapité
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le personnel en sit-in pour une semaine

    Internaute 4, il me souvient que des ministres ont été nommés et n’ont jamais pris fonction ; d’autres ont dû rendre le tablier plus tôt que prévu. Des DG n’ont que leur décret de nomination comme document de CV.
    Tous autant que nous le donne nos responsabilités administratives, nous avons des collaborateurs pas des vassaux ou des garçons de courses à notre disposition. Solidarité gouvernementale ou pas le temps béni des colonies est fini.
    Avec les informations que vous semblez détenir sur les agissements délictueux du personnel, soit vous les fournissez à la justice soit vous les gardez et vous êtes complices donc coupable au même titre que lesdits agents.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 07:28, par Cheick Omar
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le personnel en sit-in pour une semaine

    #incivisme au sommet de l’état

    Après le hold up électoral, voici que cette troïka bancal nous embarque vers des lendemains plus qu’incertains. Jusqu’ici, le peuple des insurgés, c’est-à-dire le peuple burkinabè, vivait d’espérance sur la capacité de ce pouvoir hybride à nous mener vers le développement. Mais que nenni. Pire, le doute s’est définitivement installé et par moment, on chasse de nos pensée l’hypothèse que le régime déchu n’aurait pas agi avec un tel déraisonnement. On en arrive ainsi souvent à regretter le régime du dictateur Blaise Compaoré. A cette époque, les trois ténors, qui chantent faux, avaient au moins une peur bleue du président Compaoré (qui est fou ?). Mais après une virée de quelques semaines dans l’opposition, il se sont accaparés le pouvoir dans des circonstances que l’on sait (Dieu les voit). Le mensonge, comme le dit l’adage donne des fleurs, mais pas de fruits. Au lieu de s’attaquer aux vrais problèmes du pays, chacun veut s’enrichir en vitesse. Aujourd’hui, le pays va à vau-l’eau et personne pour siffler la fin de la récréation. Après la CNSS, aujourd’hui la CAMEG et demain sera le tour d’une autre boite pour assouvir l’appétit de nos princes régnants. Quand une nation est dirigée un collège d’aventuriers aux nuques raides, c’est sont avenir qui est fortement compromis. Mais c’est Dieu qui est fort.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 07:32, par Ado
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le personnel en sit-in pour une semaine

    Ce sit in n’est que de la poudre aux yeux du peuple... Dites nous votre vraie inquietude.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 07:34, par Galon
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le personnel en sit-in pour une semaine

    on a marché, certaines choses ont changé mais pas d’autre
    cette fois-ci si on sort et on va sortir rien ne restera
    et je crains pour beaucoup

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 07:50, par nikemsongo
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le personnel en sit-in pour une semaine

    C’est vraiment une ignominie de la part de ce sinistre. Mais que le Président Roch prenne garde . A ce rythme nous l’attendons en 2020 quand il va solliciter nos voix.... Ne commencez pas à vous mettre à dos même vos militants de la première heure.... à bon entendeur. ....

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 08:09, par la justice a ete claire vrai ou faux ?
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le personnel en sit-in pour une semaine

    Aux travailleurs de la CAMEG soyez malins, n allez pas contre les.decisions du tribunal administratif, au risque de vous voir sanctionner proprement. Quand certains vont retourner leur veste et argumenter contre vous, vous saurez vraiment qui est qui.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 08:15, par la verite
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le personnel en sit-in pour une semaine

    Incivisme au sommet de l’état.ce pouvoir du MPP est pire que celui de Blaise. au moins on sait a quoi s,en tenir dans ce pays. On attends la réaction des hommes de droit et du syndicat des magistrats. Si cela passe, la justice sera a jamais flouée dans ce pays.
    Vivement un nettoyage des ces RSS du pouvoir.
    Smaila, n’oublies pas d’ou tu viens.....

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 08:27, par bili bili
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le personnel en sit-in pour une semaine

    Tchuurr..nimporte quoi : ! voila des gens dont la plupart sont entres a la CAMEG par affairisme ; bras long et deal. Et ces vous qui voulez grever. Cest une occasion pour le ministre de chercher a voir clair comment le personnel est recruté labas

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 08:32, par BB
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le personnel en sit-in pour une semaine

    “IL FAUT TOUT SIMPLEMENT REPÉRER LES MENEURS RÉACTIONNAIRES. ILS SERONT LICENCIES D’UN MOMENT A L’AUTRE. LEGALEMNT QU’AVEZ-VOUS A AIRE DANS UNE NOMINATION ? CE SONT DES PROVOCATEURS, PARCE QU’AU MOINS ILS SONT SURS DE N’INFLUENCER AUCUNE DÉCISION DE L’AUTORITE.”

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 08:53, par sidsomde
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le personnel en sit-in pour une semaine

    Qu’on dissolve l’association et que l’Etat se charge du travail que faisait cette association !

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 09:01, par Karissa
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le personnel en sit-in pour une semaine

    Bientôt pleine la coupe,
    Là-dessus, pas de doute,
    Qu’on se le tienne pour dit.
    Quelles fourberies et moqueries !

    A craindre et conjurer,
    Plutôt qu’exorciser,
    Le réveil à minuit,
    D’un volcan endormi.

    Habitant de colline,
    Descendra dans la mine,
    Un jour dans sa vie,
    Car s’y trouve sa survie.

    Il y verra le magma,
    Qui n’est pas son repas.
    Le volcan est passé,
    Il ne reste qu’à pleurer

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 09:04, par Fati COMPAORE
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le personnel en sit-in pour une semaine

    Aux UPCistes haineux(qui n’ont pas encore digéré leur défaite aussi bien présidentielle que municipale) vous allez toujours et toujours bavarder dans le vide mais nous nous avançons avec ceux qui veulent arranger le pays mais pas ceux qui ne souhaite qu’une insurrection pour pouvoir souper. Même si aujourd’hui insurrection il y’ aura, ça sera quelqu’un d’autre mais jamais votre mentor et l’avenir nous dira. Arrêtez aussi de parler de Laurent BADO car lui au moins a compris après les élections qui est Roch.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 09:07, par Karissa
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le personnel en sit-in pour une semaine

    Quant à toi, ma plume, rentre !
    Tu ne tremperas plus dans l’encre,
    Jusqu’à ce que les oreilles écoutent,
    Et que les yeux lisent.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 09:37, par voit loin
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le personnel en sit-in pour une semaine

    Je demande aux travailleurs d’avoir un regard distancié des 2 parties en conflit. Vous pouvez demander l’ application des nouveaux statuts de la CAMEG mais allez jusqu’à défendre un DG intérimaire ce n’ est pas pertinent. Mes Chers travailleurs ,soyez conséquents avec vous mêmes. L’ injustice a commencé avec le limogeage de M. Sanfo l’ EX DG sous la transition ,Je serai d’accord avec vous si vous arrivez à corriger cette injustice. C’ est grâce à cette injustice que Dr Kadéba a été nommé DG par intérim et savait bien que c’ est pour une année ,le temps de revisiter les textes. Comment un intérimaire veut forcement rester ? Les travailleurs doivent recadrer leur lutte en mettant l’accent sur leurs conditions de vie et de travail. Sans être juriste, je pense que le juge administratif a demandé un sursis pour les actes du Ministre de la santé. Cependant pas la nomination des membres du conseil d’administration en conseil de ministre qui ne relève pas de sa compétence . Le problème de la CAMEG est venu du PCA et conseiller technique du Ministre qui a voulu poignardé au dos le Ministre. Il l’apprendra à ses dépens.Dans un conflit il y a toujours un élément de positif. c’ est l’occasion de refonder clairement les textes de la CAMEG.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 09:49, par delegué CAMEG
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le personnel en sit-in pour une semaine

    Un soit disant délégué CGTB manipulé par l’EX-DG de la CAMEG Jean-Chrysostome KADEBA Sieur Ali ZONGO a fait bloquer le car transportant le personnel sur instruction du DG sortant pour empêcher le personnel d’aller au travail et justifier un sit-in visant à saboter le travail. Sa démarche s’inscrit dans un sabotage du système de santé suite à son limogeage pour faute lourd. Le personnel de la CAMEG croupit sous des menaces de ce DG. Pour preuves il a fait suspendre les délégués élus pour mettre en place un comité de crise à sa solde. Toutes les agences CAMEG du Burkina travail à l’heure où je vous parle. Sauf ceux de Ouagadougou qui ont fermé pour mesures de sécurité. L’Etat doit prendre ces responsabilités pour faire arrêter la défiance de l’autorité la prise d’otage de la santé des burkinabés par ce groupuscule.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 09:57, par Achille De TAPSOBA
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le personnel en sit-in pour une semaine

    Hommage à nos Martyrs du 30, 31 Octobre 2014 et 16,17 Septembre 2015

    C’était prévisible à la Cameg car le ministre de santé veut tendre en catimini un passage en force pour placer son "homme" téléguidé pour un pillage. Réaction du berger à la bergère le personnel de la Cameg va naturellement se défendre avec les armes(grève) qu’il dispose . On ne cesse de le dire, il faut arrêter les nominations par copinage ou par clientélisme politique. Pendant 27 ans, nous avons combattu matin et soir ces formes de mal gouvernance. Nous continuons à voir ces systèmes mafieux de gouvernance où les amis du pouvoir(mpp) s’invitent à partager gracieusement le gâteau avec l’argent du Brave Peuple(cnss,sonabbhy ;lonab,onea, sonabel,cameg...). Comment des investisseurs étrangers peuvent-ils investir dans un pays où le pillage et l’impunité sont des modes de gouvernance ? On ne construit pas un pays par clientélisme amical ou politique dans l’impunité. Il faut faire la promotion des compétences par candidature ouverte pour développer son pays.
    Les hommes passent vite (Blaise Guessan à Roch) mais les vieilles habitudes mafieuses restent et persistent : opportunisme ; roublardise ; corruption, impunité, pillage, nominations de complaisance à des postes juteux, attributions des marchés à des proches et des sites miniers à des amis dont les 3 apôtres(RSS) sont majoritairement actionnaires.

    Notre combat contre l’impunité continue. Brave peuple burkinabé, ne trahissons pas nos chers Martyrs. C’est à travers notre courage que nous progressons au bonheur de tous les burkinabés.
    La vérité triomphera sur le mal ou l’impunité(le mensonge) un jour
    A nos martyrs qu’ils se reposent en paix. Que justice leur soit rendue rapidement

    Justice pour Norbert Zongo
    Justice pour Thomas Sankara
    Justice pour Salifou Nebie
    Justice pour David Ouedraogo
    Justice pour Dabo Boukary

    Victoire toujours au Brave Peuple
    Vive la démocratie au Faso
    Vive le Brave Peuple Burkinabé

    Que le Seigneur bénisse le Burkina que nous aimons tous.Amen
    Paix et succès a tous les Burkinabés . Amen

    Achille de Tapsoba le Bobolais
    Insurgé

    NB : Merci à la rédaction de faso.net. Nous restons soudés pour le développement et le bonheur du Burkina. Vu et lu ce matin. Je serai absent sur le forum pour des vacances sur les côtes balnéaires(Nasso) de ma belle cité de Bobo. Bonne journée à la rédaction et une fois merci

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 10:05, par wedaga
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le personnel en sit-in pour une semaine

    La guerre a commencé. Mais au delà de l’égoïsme et de l’orgueil individuel, pensez à la population notamment en cette période de gratuité des soins.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 10:12
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le personnel en sit-in pour une semaine

    Au forumiste j’aime mon pays, désolé mais tu n’aimes pas le Burkina Faso. Fati Compaoré que vient foutre l’UPC dans cette histoire. Une simple question à vous deux voulez un pays dans lequel la justice fonctionne oui ou non. Ce qui est important pour tout citoyen épris de paix et de justice est que le droit soit dit et que les décisions de justice soient respectées par tous. C’est dans un tel contexte que l’on peut espérer au développement. Sinon le brigandage administratif, économique et politique aura toujours de beaux jours devant lui et le développement ne sera qu’un vainc espoir. Pensez – y ? A quand des Koglewéogo administratifs et judiciaires pour faire respecter le droit. Les bandits de grands chemins, coupeurs de route ne sont pas que dans les brousses ou sur des axes routiers, ils sont également dans l’administration.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 10:33, par rassagl-yè
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le personnel en sit-in pour une semaine

    Continue Mr le monstre j’ose espérer qu’un jour on aura un audit de tous ce qui s’est passé 1 la cameg cela permettra de taire définitivement certaines mauvaises langues car nous serons tous éclairés
    Vivement j’attends

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 10:33, par YOOKO
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le personnel en sit-in pour une semaine

    Tres tres decevant.
    Ministre incompetant - meprisant les decisions de justice
    Directeur de cabinet et Conseil incompetent- incapable de calmer les ardeurs du ministre
    Conclusion : Mr le president faur tout netoyer - Le minsitre , la Cameg, Ceux qui livre des 2 eme recipissee. faut tout netoyer. on est derriere toi. C’est nous qui t’avont voté. tu as peur de quo ?
    Faut virer tout ça on va quitter dans ça. Y’a autre chose de plus intressant à faire dans le Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 10:40
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le personnel en sit-in pour une semaine

    Si votre Dr Kadeba est aussi : Intelligent, intègre, visionnaire, un très grand Gestionnaire, bref un Messie des temps modernes.
    Conseillez le d’aller mettre ses performances dans les Organismes Internationaux, vu son background, c’est eux mêmes qui vont courir derrière lui et l.Etat Burkinabe aura la honte.
    Sinon, je demande au PF de fermer cette caverne D’Ali Baba

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 10:44, par sasan
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le personnel en sit-in pour une semaine

    Cheick Omar, vous êtes en retard, ils ont commencé par mettre la main sur le ministère de l’économie, des mines et de la santé. A la santé, la 1 ère cible fut le PADS qui aurait un budget annuel de 200 millards. Pour mettre la CAMEG dans leur besace, il n’ont pas hésité à décapité le très intègre et respecté DGPML qui est un d’un membre influent du CA dirigé par Dr Kouyaté.
    Ce qui se passe à la santé est consternant car le service après vente de l’incompétent et inconscient ministre sera très très douloureux pour la nation. Aujourd’hui Soumaila n’est plus l’homme de la situation car il lui a manqué, humilité et le dicernement de base pour conduire le département.
    La décapitation du système est en marche !

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 11:04, par Figo
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le personnel en sit-in pour une semaine

    Internaute 4 "j’aime mon pays". On ne peut pas aimer son pays et encourager ses responsables à bafouer les décisions de Justice et à contourner impunément les lois. Une décision de Justice peut ne pas donner satisfaction, mais ça reste la référence dans une société qui veut instaurer un minimum de légalité. A travers leurs interventions, beaucoup d’internaute soutiennent ces comportements de voyous et vont même jusqu’à demander aux travailleurs d’adopter une position de lâcheté en pensant à leurs enfants. C’est comme cela que vous aviez encourager l’autre et on connait le résultat.
    Si cette infamie passe, qu’on ne demande plus aux enfants de "respecter la loi et la Justice". Ce sera un bel exemple de nos dirigeants.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 11:23, par kafando
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le personnel en sit-in pour une semaine

    cher personnel de la CAMEG ce ne pas vous seulement, depuis que madame est au finance le mangement est fini partout chez les douaniers chez les impôts et aujourd’hui chez vous. mais rassurez vous elle va frapper tout le monde avec le même bâton. amicalement

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 12:06
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le personnel en sit-in pour une semaine

    Attention à la politisation à outrance de l’administration, cela conduit dangereusement à la patrimonialisation du pouvoir et au clanisme. J’ai peur du silence cynique de nos dirigeants face aux agissements d’un individu sans aucun référentiel dans la gestion de l’administration et qui de surcroit se fout loyalement d’une décision judiciaire.
    La bonne personne à la bonne place pour le bonheur du peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 12:12
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le personnel en sit-in pour une semaine

    vous tous qui êtes entrain de parler au hasdard vous pensez que si c’était sur le statut et les textes de la cameg qu’ on travaillait il allait avoir ces ajustements.c’est parce que des gens voient loin plus que les intérêts du peuple burkinabé.les agents sont pas contre qui que ce soit ou quoi que ce soit c’est pour éviter que la maison ne s’écroule.c’est tout ce qu’on craint,on est pas contre le ministre mais qu’il respecte les textes et travailler sur le statut.merci

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 12:18, par Naboho Lassina
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le personnel en sit-in pour une semaine

    Travailleurs de la C A M E C , je vous demande de ne pas vous affichez ,car quand deux couteaux
    se battent le coq se met à l écart .Attendez de voir ,la cause a été entendue.Merci

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 12:22, par Dedegueba SANON
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le personnel en sit-in pour une semaine

    Ce ministre là ne peut qu’être en " mission" télécommandée.
    Sans quoi j’en perds mon latin. On peut tout bousculer pour rénover...mais il y a la manière et les règles. Une raison évidente peut s’étioler si la manière de la revendiquer ne suit pas certaines règles.
    Voilà un Ministre qui fonce comme éléphant déchaîné, accumulant bourdes sur bourdes, et il n’y a rien.
    J’ai envie de dire qu’il a emprunté la devise de l’ex RSP..."Si tu fais je te vire. ..et il n’y a rien".

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 12:38, par Admisnistrateur
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le personnel en sit-in pour une semaine

    Je soutiens bian le Ministre de la santé dans son combat de rajeunissement du Ministère.
    Arrêter les blabla et passer aux choses sérieuses par l’organisation d’un test de recrutement d’un DG pour le bonheur de la CAMEG. Faites des siting pour un test au lieu de plaisanter dans la rue.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 12:41, par Realité
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le personnel en sit-in pour une semaine

    Ah, ah, ah...........J’aime. Un peuple mérite ses dirigeants qu’on les a pas imposé. BRAVO, bafouez tous comme vous voulez, c’est le peuple qui vous a voté.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 12:50, par bili bili
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le personnel en sit-in pour une semaine

    Internaute 31 ;bien vu ; ces ca meme. Si leur DG est si competent que ca ; quil aille monayer ses connaissances dans les ONG

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 13:48
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le personnel en sit-in pour une semaine

    Dr Damien Koussoubé, pourquoi acceptez-vous cette ignominie ? Ne vous rendez-vous pas compte que vous êtes utilisé comme "un marche-pied" pour que le ministre puisse parvenir à assouvir sa boulimie ?

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 14:24
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le personnel en sit-in pour une semaine

    Figo, je pense que le MPP se trompe sur pas mal de chose. La gestion du pouvoir par l’ex PF n’était pas illégale ou hors la loi car le nombre de mandat n’était pas limité et le peuple s’est révolté pour une patrimonialisation, un accaparement du pouvoir par une personne mais là il y a des hors la loi qui braquent des décisions de justice au vu et au su de toute la nation, et ça se dit intègre, patriote, respectueux des valeurs républicaines etc. pire ces derniers demandent au citoyen d’être civique, honnête, sobre et docile en ne faisant pas de revendication. Voilà où nous en sommes. La 3ème insurrection est en route au grand dam de Me Sankara pour qui il ne pourrait y avoir une autre insurrection. Ainsi donc l’UNIR/PS dirigé par un avocat, et quel avocat, celui du dossier Thomas SANKARA participe au braquage de décisions de justice. Avec on se dit proche du peuple. de quel peuple se fout - on ?

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 15:57, par BRAVO
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le personnel en sit-in pour une semaine

    Ou sont donc passées nos parties politiques de l’opposition, les OSC, et autres associations ? C’est sur ces genres de sujets qu’on aimerait savoir leur point de vue ? Il ne faut pas attendre à la veille des élections pour venir nous distribuer des pagnes pour demander de les voter. C’est maintenant qu’on peut savoir qui est compétent

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 16:12, par Soutien
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le personnel en sit-in pour une semaine

    Bon courage aux travailleurs de la CAMEG. Tenez bon. Les hommes au pouvoir du moment n’en font qu’à leur tête. "Ils tant pis" de la justice de ce pays. Ce n’est que votre mobilisation sans faille qui les fera entendre raison. Soutien à vous travailleurs de la CAMEG.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 19:49, par Dedegueba SANON
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le personnel en sit-in pour une semaine

    Dr KOUSSOUBE va assurer l’intérim jusqu’à ce que notre "Super ministre" puisse "placer" son " obligé" à condition qu’il gagne le bras de fer bien sûr.
    Jusque là il gagne ses bras de fer (,cf DGPLM, CNTS et CHR). Son " parapluie" est en béton.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2016 à 22:00, par pagomdyare
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le personnel en sit-in pour une semaine

    Je salus tout ceux qui ont de l’inquetude pour cette boite qui est la Cameg. Son fonctionnement normale a une grande importance pour la nation Burkinabe mais une question, ou sont les autres actionnaires ? Et que disent - ils de cette situation ? Et c’est le personnel qui ne cherchent pas a rencontre les autres pour qu’ils se pronnoncent alors ils commence a prendre partis rejettent les DG a la place des actionnaires. Donner nous les noms de tous les autres actionaires sauf l’Etat.

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2016 à 01:15, par Hayi
    En réponse à : Crise à la CAMEG : Le personnel en sit-in pour une semaine

    Le compte à rebours a commencé pour le ministre Smaila. Dommage, Dommage, Dommage.
    En temps normal, c’est à lui que devrait revenir la tâche de calmer le jeu et recentrer les gens sur les missions de la CAMEG. Malheureusement il se retrouve dans la mêlée. Quel gâchis !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés