Ministère de la justice : Toutes les informations bientôt à portée de clic

dimanche 7 août 2016 à 01h06min

Ce lundi 8 août 2016 s’est ouvert un atelier d’information des acteurs du ministère de la justice, des droits humains et de la promotion civique sur l’orientation du schéma directeur informatique, et la mise en place de la structure du projet. Cet atelier de deux jours permettra aux participants de comprendre et de s’approprier ledit schéma qui conduira à une modernisation du ministère en charge de la justice.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Ministère de la justice : Toutes les informations bientôt à portée de clic

C’est dans le but de moderniser la justice et d’informatiser les procédures judiciaires qu’a été lancé le processus d’élaboration du schéma directeur informatique du ministère en charge de la justice. Dans le cadre de ce processus, des travaux ont déjà été entrepris par des experts. Ces travaux ont permis de faire un état des lieux des directions, des juridictions, de l’administration pénitentiaire et de l’inspection technique des services.

Cet atelier sera donc l’occasion de présenter les orientations du schéma directeur informatique nées de ces travaux et aussi de recueillir les amendements des acteurs. Les structures devant piloter l’élaboration du schéma directeur seront également présentées.

A terme, c’est la modernisation du ministère de la justice qui est visée. Une modernisation par l’informatisation,qui aura un impact positif sur la population, car « Vous n’aurez pas besoin d’aller au palais pour chercher une décision. Il suffit de cliquer et vous allez l’avoir. Tout le processus pour établir un casier judiciaire va être informatisé, de sorte que vous aurez l’information en temps réel. », se réjouit le ministre de la justice René Bagoro.

Cette modernisation permettra également « de suivre le travail des juridictions, ce qui va permettre de voir dans quel sens orienter chaque fois que de besoin, la politique de la justice au niveau du gouvernement. »

Selon l’expert informatique Mouhamadou Niang, le schéma directeur informatique « n’est rien d’autre qu’un plan quinquennal qui définit les différentes étapes pour aboutir à l’informatisation de la justice, à savoir les chaines judiciaires, le casier judiciaire, la chaine administrative, la chaine sociale, la chaine commerciale et tout ce qui tourne autour du pilotage pour permettre au ministère de la justice d’avoir des outils de pilotage qui lui permettront d’atteindre ses objectifs. »

Le schéma directeur est financé par l’Union européenne à hauteur de dix millions d’euros, soit un peu plus de 6 milliards 550 millions de francs CFA.

Justine Bonkoungou (Stagiaire)
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 8 août 2016 à 16:34, par El elai
    En réponse à : Ministère de la justice : Toutes les informations bientôt à portée de clic

    A ton besoin d’un expert sénégalais pour ça , le Burkina n’a donc aucun informaticien capable de faire ce job ? j’en doute fort , les 600 millions c’est pour l’étude du schéma directeur seulement ou-bien avec la mise en oeuvre , vraiment du gachi avec des soit disant experts.

    Répondre à ce message

  • Le 9 août 2016 à 07:26, par solidaritesf
    En réponse à : Ministère de la justice : Toutes les informations bientôt à portée de clic

    L’informatisation avec la modernisation des outils de travail c’est bien mais la moralisation des acteurs reste prioritaire aujourd’hui au regard de l’injustice flagrante qui passe comme sport favoris dans les juridictions ( lire l’ancien bâtonnier, le PAN et l’abondante presse sur le sujet).
    L’ordinateur traite simplement ce que l’homme le sert ; sa conscience professionnelle et son intégrité sont très déterminants.
    Faite un simple sondage indépendant sur l’audience accordée à la justice par les usagers au Burkina pour vous en convaincre.

    Répondre à ce message

  • Le 9 août 2016 à 09:14, par HARIS 23
    En réponse à : Ministère de la justice : Toutes les informations bientôt à portée de clic

    Internaute 1, des burkinabè apportent leurs expériences en tant que experts dans d’autres pays (Bénin, Sénégal, Tchad pour ne citer que ces trois pays-là). C’est ainsi que fonctionne le monde aujourd’hui, on ne peut évoluer en vase clos. Donc un peu de retenue SVP !!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 août 2016 à 09:49, par EBENEZER
    En réponse à : Ministère de la justice : Toutes les informations bientôt à portée de clic

    Que dans les palais de justice on travaille à redorer le blason. Même pour avoir un casier judiciaire ou un certificat de nationalité c’est "ka’anga" comme dit un artiste. On revendique beaucoup et on se donne peu.Même pour remettre un casier judiciaire ou un certificat de nationalité à qui de droit on baille à ne pas finir pour signifier qu’on a beaucoup travaillé.
    Bien sûr que de consciencieux travailleurs on y trouve certainement.
    Acteurs de la justice il n’est jamais tard pour mieux faire.

    Répondre à ce message

  • Le 9 août 2016 à 12:09, par Elso
    En réponse à : Ministère de la justice : Toutes les informations bientôt à portée de clic

    Bonjour.
    Cela relève purement et simplement du domaine des archives. Bonne journée

    Répondre à ce message

  • Le 9 août 2016 à 15:44, par Eveline Kiswensida
    En réponse à : Ministère de la justice : Toutes les informations bientôt à portée de clic

    A l’intervenant n° 1 El elai,

    D’où tenez vous que l’expert est sénégalais ? Et pourquoi un sénégalais vous pose problème ! Pour faire dans la qualité il faut éviter ce nationalisme à la limite xénophobe ! Il y a aussi des burkinabé qui font les experts au Sénégal ! l’expert serait-il européen (puisque c’est eux qui financent) et tu n’aurais pas réagi de la sorte ! S’il faut réfléchir comme vous, autant refuser l’aide européenne parce que les fonds ne sont pas burkinabé !
    Ainsi va notre monde et sa globalisation !

    Eveline Kiswensida

    Répondre à ce message

  • Le 9 août 2016 à 15:50
    En réponse à : Ministère de la justice : Toutes les informations bientôt à portée de clic

    C’est bien tout ça. Mais ce qui nous intéresse en ce moment c’est l’éthique du juge ; rendre juste les juges d’abord... Aujourd’hui, le Burkinabé n’a pas confiance à sa justice et ce, dans l’opinion en général. Il faut faire un travail de fond pour que le justiciable ait confiance. Il vous rendre des verdicts sans controverses... Il vous faut chercher la sagesse ou alors la développer.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés