Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Il faut accepter les déceptions passagères, mais conserver l’espoir pour l’éternité. Martin Luther King » 

Bourahima Sanou : Le nouveau maire promet satisfaire les attentes des Bobolais

Accueil > Actualités > Politique • • mardi 21 juin 2016 à 01h30min
Bourahima Sanou : Le nouveau maire promet satisfaire les attentes des Bobolais

L’élection du maire de la ville de Bobo-Dioulasso a eu lieu ce lundi 20 juin. C’est Bourahima Sanou, ancien secrétaire général du Conseil régional des Hauts-Bassins qui a été élu avec 132 voix, contre 72 pour son challenger Ibrahim Sanou, ancien maire de l’arrondissement n°2. Le nouveau maire prône d’ores et déjà le développement participatif pour la relance de la capitale économique et culturelle du Burkina.

Le moins qu’on puisse dire est que l’élection du maire de la commune de Bobo, de ses quatre adjoints et des présidents de commissions s’est passée dans un calme et une compréhension certaines. Dès 8h30 devant la chambre de commerce, la sécurité avait déjà pris position. Quelques militants çà et là, ne pouvant pas avoir accès à la salle attendaient patiemment. Arrivent ensuite le haut-commissaire et son secrétaire général pour le cérémonial d’installation.

Lecture des différents articles, installation des matériels et démonstration ont été clairement expliquées à tous les 205 conseillers présents. La plus jeune, Adja Mariam Sibidé âgée de 20 ans et le plus âgé Boureima Zongo, 74 ans vont présider la séance jusqu’aux environs de 16 heures. A l’issue, c’est Bourahima Sanou juriste et administrateur des collectivités territoriales, ancien secrétaire général du conseil régional des Hauts-Bassins qui est élu maire. Puis Martin Coulibaly (MPP), Madeleine Boni (MPP), Evelyne Toé (MPP) et Alain Sanou du NTD, sont respectivement 1er, 2ème, 3ème et 4ème adjoints.

La commission finance et économie est occupée par Ibrahim Traoré (MPP). Abdoul-Aziz Sana est élu à la commission des affaires générales, Lassina Sanou à l’environnement et enfin Léonard Sanou à l’aménagement du territoire. Cliquez pour lire la suite sur regions.lefaso.net

Bassératou KINDO
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 21 juin 2016 à 01:28, par SANOU Moussa En réponse à : Bourahima Sanou : Le nouveau maire promet satisfaire les attentes des bobolais

    Toutes mes félicitations mon cher et bon courage pour le grand boulot qui attend tout tn conseil municipal

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2016 à 06:49, par ngoonga En réponse à : Bourahima Sanou : Le nouveau maire promet satisfaire les attentes des bobolais

    Des Sanou et je ne sais quoi pour cette Mairie d’une importance capitale. On est ou ??? pensez vous assumer cette mission sans le soutien intelligent <> en appui conseil et accompagnement. N’est ce pas ??? Cette fois on laisse passer mais prochainement...........

    A bon entendeur salut !

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2016 à 08:43, par Time Will Tell En réponse à : Bourahima Sanou : Le nouveau maire promet satisfaire les attentes des Bobolais

    Comme le Bobolais reste toujours bête, il ne suit pas le vent du changement. Ouagadougou a accepté le partage avec la 2e force l’UPC. Chacun assumera son vote et tant pis pour vous. Toujours on vient vous raconter les même bétises et vous applaudissez à tout rompre. dommage pour une population qui ne connait pas la valeur de sa ville et de ses fils méritant. Assis, la haut, je vois Roch et Salif qui rient !

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2016 à 09:08, par WARABA En réponse à : Bourahima Sanou : Le nouveau maire promet satisfaire les attentes des Bobolais

    Bonjour chers internautes, pleine réussite dans les missions du nouveau maire et surtout que l’esprit républicain, d’unité et de bâtisseur guident tous les fils et filles de la ville. ensemble pour un développement harmonieux et splendide de SYA. Puisse Dieu maudisse à jamais tous ceux qui tentent ou tenteront de semer la division de manière à empêcher la marche de SYA vers l’horizon du bonheur. Amen !

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2016 à 09:14, par L’Oeil du peuple En réponse à : Bourahima Sanou : Le nouveau maire promet satisfaire les attentes des Bobolais

    Ca m’étonnerait que BOBO puisse changer avec un natif. Manque de vision et d’audace. Je suis pessimiste mais attendons de voir. Bon vent à lui.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2016 à 09:51, par demain En réponse à : Bourahima Sanou : Le nouveau maire promet satisfaire les attentes des Bobolais

    Toutes mes félicitations monsieur sanou pour votre brillante élection en tant bourgmestre de la belle ville de sya. voici les recommandations que vous que vous devrez sans tarder appliquer. L’état des routes de bobo,la situation très vétuste de l’hôpital, les différent CMA et dispensaires de la ville de bobo et avoisinant.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2016 à 09:55, par sophia En réponse à : Bourahima Sanou : Le nouveau maire promet satisfaire les attentes des Bobolais

    C’est un Bobo qui changera Bobo n’en déplaise aux messagers de mauvaises augures. Pourquoi un bobo à la tête de Bobo fait mal à certains. De toute façon la récréation est terminée, la stratégie de délaisser Bobo et faire croire que ce sont les maires qui sont fainéant ne passera plus. Les bobolais s’assumeront en temps opportuns

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2016 à 10:14, par DEB En réponse à : Bourahima Sanou : Le nouveau maire promet satisfaire les attentes des Bobolais

    Totalement très pessimiste comme l’internaute N°5. Je doute fort que ce Mr Sanou Braima comme Salia Sanou et Alferd Sanou puisse changer positivement la ville de Bobo Dioulasso en cinq (5) ans. De plus, comme Salia, ce nouveau maire présenté est un fonctionnaire bureaucrate avec comme seule petite expérience, un poste d’employé au conseil régional de Bobo Dioulasso de son ex patron Baba D Traoré. Je souhaite vivement me tromper à son sujet mais attendons tous de voir car moi mon intuition me trompe rarement.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2016 à 10:35, par Arthur Salif En réponse à : Bourahima Sanou : Le nouveau maire promet satisfaire les attentes des Bobolais

    Un expert du développement local...Ta capacité de résilience fera la différence...Félicitations

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2016 à 11:44, par Hamane En réponse à : Bourahima Sanou : Le nouveau maire promet satisfaire les attentes des Bobolais

    Maintenant, les Bobo de Bobo-Dioulasso ne font que copier ce que les autres ethnies proposent dans leur localité. Lorsqu’un Samo comme Koussoubé sera maire centrale à Ouahigouya, Koudougou ou à Ouagadougou, lorsqu’un Bobo sera maire à Dori, lorsqu’un Gouin sera maire à Gaoua, une autre ethnie sera maire à Bobo-Dioulasso. Si non, Bobo-DIoulasso restera aussi aux mains des bobo. Historiquement, bien avant l’indépendance de la Haute volta, en 1956, Bobo-DIoulasso a élu Vinama Djibril Thiemounou comme son premier maire élu. Celui-ci n’était pas un Bobo. Très Récemment, Koussobé a dirigé Bobo-Dioulasso. Sous Blaise Compaoré, quelle autre ethnie à dirigé Ouahigouya, Ouagadougou, Koudougou, Ziniaré ? En conclusion, Bobo-DIoulasso s’est ouverte aux autres ethnies, bien avant l’indépendance et même sous Compaoré qui avec le RSS n’encourageaient pas cela dans la zone mossi. Bobo-Dioulasso attend de voir que d’autres villes non Bobo s’ouvrent aux Bobo avant que Bobo ne se rouvre aux autres. Si non les Bobo de Bobo-Dioulasso finiront par croire que trop bon, trop s’ouvrir = trop con. Bobo-DIoulasso a assez donné des exemples positifs aux autres villes, elle attend d’en recevoir des autres. Ce n’est donc pas Bobo qui a commencé à se fermer aux autres ethnies. elle s’est ouverte aux autres bien avant l’indépendance du pays et même récemment.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2016 à 12:07, par Batchema En réponse à : Bourahima Sanou : Le nouveau maire promet satisfaire les attentes des Bobolais

    Ceux qui disent qu’un natif ne peut pas changer Bobo sont des complexés qui croient que ce qui vient de chez eux est inférieur. Néamoins, je suis d’accord que ça a été une erreur que d’élire le MPP. Sans tabout, ces gens là se foutent pas mal du bien être de Bobo. J’espère seulement que l’avenir nous prouvra le contraire. Eh Sya !!! Toujours à faire de mauvais choix !

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2016 à 12:56, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Bourahima Sanou : Le nouveau maire promet satisfaire les attentes des Bobolais

    - A tous ceux qui tiennent des propos etnicistes et haineux ici, je vous dis de faire attention, attention !! attention !! Ça n’arrive pas qu’aux autres et nous avons intérêt à contrôler nos ‘’Koglweogos’’ nous aussi ! J’ai lu ceci pour vous dans maliweb :

    ’’Alliance nationale pour la Sauvegarde de l’Identité peulhe et de la Restauration de la Justice (ANSIPRJ). C’est le nom du nouveau mouvement politico-militaire créé par des jeunes peulhs dans le centre du pays. D’une mère peulhe et d’un père touareg originaire de Niafunké, Oumar Adianna, 27 ans, est le chef politique et militaire du mouvement. Joint au téléphone, lundi 20 juin depuis une localité près de la Mauritanie, il accuse clairement le gouvernement malien d’avoir ‘’organisé’’ et ‘’entretenu des exactions contre les peulhs.Sous le couvert d’une présumée lutte contre le terrorisme, l’armée est en train de former une milice à Ségou pour exterminer les peulhs’’, affirme-t-il.

    - Et les questions du journal au leader de ce groupe ANSIPFJ :

    maliweb.net  : Pourquoi la création d’un mouvement armé peulh ?
    Oumar Adianna  : C’est pour faire face aux exactions commises par l’armée contre notre communauté. Dans le centre du pays, nos familles sont persécutées par l’armée malienne qui prétend lutter contre le terrorisme. Si tu es peulh dans la région de Mopti, tu as mille chances d’être tué par cette armée. Aujourd’hui, vu le drapeau d’amalgame que le gouvernement nous colle au dos, nous ne voyons aucun autre moyen.

    Maliweb.net : Aviez-vous déjà attiré l’attention du gouvernement sur les exactions que vous venez de mentionner ?
    Oumar Aldianna  : Bien sûr, nous avons fait d’interminables va-et-vient dans différents ministères, au bureau du premier ministre. Nous avons approché des organisations humanitaires également, mais personne n’a pris nos inquiétudes au sérieux. Finalement, nous, la jeunesse peule, avons décidé de défendre notre identité et d’éclaircir notre position qui est loin du terrorisme. Tant que ce massacre, contre nos familles, continue, nous allons nous battre.

    Maliweb.net : Où-est ce que vous êtes présents et de combien de combattants disposez-vous ?
    Oumar Aldianna  : Nous sommes à Gao, Ségou, Tombouctou et un peu partout. Nous n’avons pas de base fixe et nos équipes sont mobiles. Je possède 700 hommes et beaucoup d’autres adhésions sont en cours.

    Et Yamyélé vous dit que la terreur et la violence glisse de Kidal au Nord Mali vers le Centre aujourd’hui ! Je m’évertue à vous avertir nuit et jour mais personne ne m’écoute et vous semblez penser que je suis un plaisantin. Nous allons être surpris un jour dans ce pays. Je vous l’avais dit il y a plus de 6 ans avec le jihadisme en Afghanistan et je disais à l’époque que c’est une pieuvre qui va finir par nous envahir et nous asservir. Des gens s’étaient moqués de moi mais quelques temps après on coupait des mains au Mali, on y lapidait sur des femmes jusqu’à ce jour avec de nombreuses attaques sans oublier BOKO HARAM. L’histoire m’avait donné raison et elle risque encore de me donner raison si rien n’est fait concrètement !!!!!

    Etc. Etc.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2016 à 13:39, par KIE-FARI En réponse à : Bourahima Sanou : Le nouveau maire promet satisfaire les attentes des Bobolais

    Puisse le tout puissant vous accompagner dans votre travail !
    C’est ce qu’il fallait à Bobo. Un vrai Bobo aux commandes. Il connaît les problèmes et n’aura pas de difficultés à contacter tous les dougoudés pour mieux comprendre les volontés et aspirations des administrés afin de prendre les mesures nécessaires.
    Nous devons tous aider le maire ; je ne dit pas d’être des ’’BENE OUI OUI’’ mais de faire de suggestions constructives.
    Si nous somme des Bobo, si nous sommes des étrangers de Bobo ayant choisi de vivre à Bobo, alors mettons nous ensemble pour construire Bobo ! En travaillant, nous oublierons nos différents.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2016 à 15:41 En réponse à : Bourahima Sanou : Le nouveau maire promet satisfaire les attentes des Bobolais

    Encore des platitudes du genre ; comme il est de Bobo, c’est pas sûr qu’il réussisse. Devons nous comprendre que Salia a échoué parce qu’il est natif de Bobo ? Cette même logique voudrait dire que Simon allait travailler moins parce qu’il est de Ouaga.
    Surement que ceux qui doutent, souhaitent que le nouveau maire échoue. Ils auraient pu au moins attendre de le voire à l’œuvre avant d’imaginer des choses pareilles.
    Bref, chacun est libre de commenter mais il faut être constructif.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2016 à 15:43 En réponse à : Bourahima Sanou : Le nouveau maire promet satisfaire les attentes des Bobolais

    Rien ne changera à Bobo. Le chant du cygne est un signe !

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2016 à 15:45 En réponse à : Bourahima Sanou : Le nouveau maire promet satisfaire les attentes des Bobolais

    Il y en a qui ont l’anus qui brule depuis que le maire est natif de la ville de Bobo. S’ils ne veulent pas, qu’ils partent dans leur village. Malheureusement chez eux personne ne les connait ; beaucoup même ne savent pas leur vrai nom de famille. Vous pouvez commencer à faire vos valises.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2016 à 16:17, par DEB En réponse à : Bourahima Sanou : Le nouveau maire promet satisfaire les attentes des Bobolais

    Internaute N°10, les villes urbaines que tu as citées à savoir Ouahigouya, Koudougou, Ziniaré, Gaoua, etc. ne sont pas du tout comparables à la ville de Bobo Dioulasso sensé être la capitale économique du Burkina Faso. Je rappelle qu’avant 1960, Bobo Dioulasso était pratiquement la capitale de la Haute Volta sous la direction du Dr Daniel Ouézzin Coulibaly qui est BWABA comme VINAMA (différent de l’ethnie Bobo comme tu aimes les précisions ethniques dans ton écrit ci-dessus). Aujourd’hui, même ma ville natale Gaoua n’est pas très loin de Bobo Dioulasso en terme de développement économique et social pour ne pas dire que Bobo apparaît vraiment misérable d’année en année. En résumé, il faut savoir que Bobo était éclatante parce qu’elle était cosmopolite en terme d’habitants et de dirigeants. Aussi, je vous conseille de bannir dans tes propos et considérations (si vous recherchez le développement économique et social) l’appartenance ethnique des citoyens d’une cité ou ville en général. Voyez aux USA et au Canada l’appartenance ethnique est totalement ignorée et regardez bien leur résultat en terme de développement économique. N’est-ce pas merveilleux ? Evitez de tels propos à Bobo notamment sur des médias tel l’internet car cela contribue à faire tomber Bobo Dioulasso dans la misère par manque de confiance des investisseurs nationaux et étrangers.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2016 à 17:59 En réponse à : Bourahima Sanou : Le nouveau maire promet satisfaire les attentes des Bobolais

    M. DEB connaissez vous vraiment Gaoua ? A part Ouaga aucune ville n’est comparable à Bobo en terme d’infrastructure. On dit que Bobo est en retard, c’est par rapport à Ouaga.Sinon en terme de qualité de vie elle n’a rien à envier à Ouaga

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2016 à 20:29 En réponse à : Bourahima Sanou : Le nouveau maire promet satisfaire les attentes des Bobolais

    Comme je le dis ; on dit que Bobo est en dégringolade mais personne ne quite. Nous les bobolais nous aimons notre ville. Hier même une famille est venue descendre ici. Ils étaient tellement contents de venir ici ; nous on les a accueilli à la manière de chez nous. Tous les voisins ont amené un petit plat et on leur a dit. "Aw Dansèh ; Aw ni tama. Vous êtes chez vous. Que Dieu fasse que votre assis soit bien". Le nom de la famille c"est leur nom ; cela ne nous appartient pas ; mais à partir d’hier, les enfants de la famille sont les enfants de Bobo. Bobo est doux et la ville grandi tous les jours. Toutes les villes du Burkina valent peut-être mieux que Bobo mais c’est la seule que tout le monde regarde. Si vous ne savez pas où aller, partez à Bobo.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2016 à 20:50, par BURKINABE En réponse à : Bourahima Sanou : Le nouveau maire promet satisfaire les attentes des Bobolais

    Je pense à mon humble avis que le peuple ne s’est pas levé comme un seul homme les 30 et 31 octobre 2014 chasser Blaise et résister à la tentative de la dictature du RSP pour venir se tirailler sur des questions ethniques.
    Au faso Nouveau aucune ethnie ne doit se considérer supérieure à une autre.
    Nous devons être tous des bâtisseurs quelque soit la localité dans laquelle nous sommes et quelque soit notre ethnie.
    Burkinabé, levons nous la main dans la main et travaillons à développer notre Faso.
    J’invite donc chacun où qu’il soit d’œuvre dans le sens à aider nos élus locaux dans l’accomplissement des leurs taches. S’est seulement en cela que nous pourrons développer nos communes et du même coup notre pays. Bannissons de cœurs la haine et les préjuges car aucun développement n’est envisageable là où il y a des incompréhensions, des critiques négatives et des divisions.
    Vive le Burkina nouveau, Vive l’unité, Vive la paix, Vive la justice ; Que Dieu bénisse le Burkina et les Burkinabè.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2016 à 23:16, par Rach En réponse à : Bourahima Sanou : Le nouveau maire promet satisfaire les attentes des Bobolais

    M.DEB,vous êtes sous informé. je suis désolé,

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2016 à 23:40, par WALAY En réponse à : Bourahima Sanou : Le nouveau maire promet satisfaire les attentes des Bobolais

    moi, walay je te souhaite bonne chance et surtout beaucoup de courage. Je pense que vous avez été élu pour vos compétences et non votre appartenance ethnique. Du courage vous en aurez besoins parce qu’il faudra par moment s’attaquer à tes frères bobos pour avancer et cela qui fait douter certains, si non je pense que tous les burkinabés aiment Bobo et lui souhaite un développement à la hauteur de sa renommée. Que Dieu te donne la sagesse et les idées pour y parvenir. WALAY

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin 2016 à 00:53, par Hey Finkè En réponse à : Bourahima Sanou : Le nouveau maire promet satisfaire les attentes des Bobolais

    En temps normal je garde mon sang froid mais là au vu des commentaires de certains internautes, je suis hors de moi. Pourquoi cela vous choque tant le faite que ça soit un bobo à la tête de Bobo ?, mais quand il s’agit d’un mossi à la tête de Ouaga ça ne gène personne.
    Franchement vous n’avez même pas encore vu le Mr à l’œuvre vous commencez à le dénigrer du simple fait qu’il soit un bobo. Si c’étaient des peuls ou dafings qui commentaient ça n’allait nullement me choquer (parenté à plaisanter) mais venant d’autres ethnies, cela me fait peur pour le Burkina.
    Vous qui parlez au hasard, vous avez posez quoi comme acte pour le développement de Bobo, je suis sûr que même la simple taxe de résidence, vous ne la payez pas. Vous voulez qu’on développe notre ville comment et avec quoi ?.
    Alors de grâce arrêtez vos anneries, si vous aimez réellement Bobo comme vous le prétendez faites des propositions constructives, apportez vos projets de développement si vous en avez, le cas échéant fermez la. Aucune ethnie n’est au dessus de l’autre.
    Bon courage et bonne chance à toi mon frère Mr le maire de Bobo.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin 2016 à 13:17, par ka En réponse à : Bourahima Sanou : Le nouveau maire promet satisfaire les attentes des Bobolais

    Sauf les imbéciles qui ne changent pas. Il y a Sanou et Sanou. Le jeune Bourahima Sanou que je connais a une autre vision en politique économique pour la ville de BOBO, que celle de Salia ou autres qui n’avaient comme objectif ‘’qu’être maire et prétentieux pour vénérer un individu et sa famille.’’ Depuis la nuit des temps de la Haute Volta au Burkina, les maires des grandes villes du Burkina ont été privilégiés par des proches et les familles des gouvernants, ‘’’Ouagadougou par les Ilboudo et Compaoré, Koudougou par les Yameogo et ainsi de suite.’’’ Aujourd’hui je trouve que l’extrémisme exprime la pensée de nos amateurs internautes qui n’admettent pas qu’on leurs oppose une autre manière de penser. Dans l’histoire du choix du maire de notre ville économique qui est BOBO, avant et après l’indépendance, c’est la première fois que des électeurs de tous les horizons avec des ethnies différentes, d’âges différents, Sidébé le dioula de 20 ans, et Zongo le mossi 74 ans, autour d’une table, et démocratiquement ont choisi le jeune Bourahima Sanou comme la personne capable d’avoir un objectif qui va pour BOBO et sa population. Je dis bravo à ce choix pour une alternance politique d’une ville avec sa jeunesse sans corruption à ciel ouvert, comme ce fut le temps de Blaise Compaoré et Salif Diallo qui imposaient les Koussoubé et Sanou Salia pour les manipuler à leur guise. Que les internautes aigris qui se focalisent sur le nom de Sanou sachent que l’alternance politique qui est le changement ne signifie pas une fin d’une situation donnée, car tout est une question de mutation des personnes, et le jeune Sanou fait partie de cette mutation donnée. Soyons heureux car le colonialisme d’aujourd’hui qui vienne de Compaoré et de Diallo, est beaucoup plus nocif et difficile à combattre, car il est ancré dans l’esprit du colonisé comme c’était le cas de Salia Sanou. En lisant quelques réactions venantes des internautes vénérés qui se focalisent sur l’ethnicité, je me dis quelle bassesse ! Il fallait analyser comment le choix de ce jeune Sanou Bourahima a été fait en dehors des colons. Et comme le dit la sagesse, seuls les imbéciles ne changent pas.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin 2016 à 16:51, par DIAKITE Mamoudou En réponse à : Bourahima Sanou : Le nouveau maire promet satisfaire les attentes des Bobolais

    Bonne chance a toi mon esclave et fait mentir a tous ceux qui pensent que le" bobo" est incapable.Tu as la chance d’avoir un conseil multi-ethnique avec des competences diverses,il faut y profiter et conduire a bien aux destines de la ville .

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Demande d’extradition de François Compaoré : Les commentaires du gouvernement burkinabè sur la décision de la Cour d’appel de Paris
Crise au conseil municipal de Gourcy : « Nous serons désormais obligés de nous défendre contre nos agresseurs » (Responsable provincial des jeunes du MPP)
Loi sur le vote des Burkinabè de l’étranger : Les Burkinabè d’Espagne s’insurgent contre les missions d’explication
Politique : Le PDS/Metba se prépare pour les élections de 2020
Réseau des femmes Leaders : Projecteurs sur la participation politique de la jeunesse féminine burkinabè
Gestion 2017 du gouvernement : Une « dégradation des indicateurs » dans la gestion financière et comptable
Bonne gouvernance : La présidence du Faso et le Premier ministère donnent l’exemple !
Loi sur le vote des Burkinabè de l’étranger : Des missions d’explication dans 38 pays
Marche du 29 novembre 2018 : Paul Kaba Thiéba charge les organisateurs
CHRONIQUE DU GOUVERNEMENT : Pour un secteur plus compétitif et plus professionnel
Vie politique nationale : L’Alternance patriotique panafricaine (APP/Burkindi) a effectué sa première rentrée politique
Congrès du Rassemblement pour la démocratie et le socialisme (RDS) : Un nouveau bureau mis en place, l’ex-président François Ouédraogo exclu
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés