Simon Compaoré sur les événements survenus à Gounghin (Koupèla) : "Ces cas d’incivisme doivent être traités avec vigueur et sans complaisance"

mercredi 18 mai 2016 à 00h30min

Le Ministre d’Etat, Ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité Intérieure, Simon Compaoré, a réagi suite aux événements survenus le 16 mai 2016 à Gounghin, situé à 25 km de Koupèla, où des élèves du lycée départemental de la localité ont incendié les engins de trois de leurs enseignants. Il s’ est confié à la presse ce 17 mai 2016, en marge de la cérémonie d’ouverture de la formation des comités locaux de sécurité de la région du Centre.

Simon Compaoré sur les événements survenus à Gounghin (Koupèla) :

« Ces cas d’incivisme doivent être traités avec vigueur et sans complaisance. Il n’est pas acceptable que des élèves, pour quelque raison que ce soit, prennent les montures de leur encadrement, brûlent, agressent – comme cela a été à Logobou et hier à Gounghin. Ces enfants-là vont recevoir l’enseignement de qui ? Ce n’est pas acceptable. C’est une gangrène. Il faut étouffer la chose dès maintenant.

Il ne faut pas que d’autres exemples viennent rajouter déjà à ce que nous connaissons aujourd’hui. C’est pourquoi je pense que des sanctions doivent tomber. Des sanctions aussi bien en famille qu’au niveau de l’administration. Et je ne doute pas que ça le sera parce que, qui que tu sois, en entendant et en voyant ce qui se passe, on ne peut pas ne pas être révolté.

Des enfants qui ne respectent plus les anciens. Vous avez entendu aussi cette histoire de gifle. Ce n’est pas normal ! Ce n’est pas normal !
On va arrêter cela. Il faut que force reste à la loi. Il faut qu’on sente qu’il y a des pilotes dans le cockpit. Et ça, il n’y a pas de doute. Ça le sera ! »

La Direction de la Communication et de la Presse Ministérielle du MATDSI

Messages

  • M. Le ministre la sanction minimale pour ses élèves c’est une suspension aux examens nationaux

  • Oui mais en attendant les sanctions vont consister a quoi ? bien vrai que le lycée est fermé jusqu’à nouvel ordre. il faut agir, bastonné convenablement les gens, pour qu’ils se ressaisissement. c’est en cela que j’aime bien les koglweogos !! ils te bastonnent a tel point qu’on aura plus besoin de te dire d’être droit dans ta vie s’ils te libèrent !!

  • En tout cas pour le moment les pilotes dorment, et l’avion est en chute libre.
    Pendant combien de temps durera la chute ?????

  • Moi VP,j’ai été une des victime de cette manifestation d’élèves du lycée de Gounghin dans le Kouritenga. L’incident qui m’est arrivée c’est produit le 16 Mai 2016 aux environs de 13 H 20 mns à Gounghin sur la grande route qui relie Fada à Ouagadougou.
    Ce jour là,alors que je revenais du Bénin en compagnie d’amis,nous avons constaté que cette route qui traverse cette localité avait été barricadée par les élèves qui ont aussi incendié des pneus sur la route.Nous avons été bloqués de 9 H à 13 H 20 MNS. Après de multiples négociations par des religieux victimes,les élèves avaient catégorique refusé de nous céder le passage.C’est ainsi que les usagers ont décidé de forcer le passage.Ces élèves nous ont attaqués par des jets de pierres et les passagers ont également réplique. On pouvait dénombrer plusieurs blessés parmi les usagers et également parmi les manifestants.Des véhicules ont été caillasses. Moi,mes vitres ont volé à l’éclat et j’ai reçu une grosse pierre au niveau de mon avant bras.C’était trop vilain pour une République.Je n’ai pas compris pourquoi ces élèves s’en prenaient aux usagers qui n’ont rien à voir avec leur manifestation surtout que beaucoup étaient des non Burkinabè.
    Je porte plainte contre eux.

  • Hey Mr.. le ministre prenez votre souffle et regardez la réalité. Personnellement, je pense que si les élèves ont agit ainsi c’est parce qu’il y a un lien entre cause et effets. Peut-être que ces élèves privés de leur droit en avaient assez de leur situation. D’ailleurs, de quels anciens faites-vous allusion par rapport aux événements ? Est-ce que ce sont les vieux du village que les élèves s’en ont pris ? À mon avis vous confondez l’âge et la sagesse. Vous pouvez bien décréter des sanctions contre les auteurs mais elles doivent proportionnelles aux actes. En plus, elles doivent être conforme à la loi et apprécier par la justice sinon vous continuer à régner en dictature au Burkina Faso.

  • Autant il faut condamner ces actes, autant il faut condamner toutes les dérives que les Kogleweogo commettent tous les jours. Le ministre SIMON n’est pas logique avec lui même. Il faut avoir la même attitude face a deux actes d’incivisme. SIMON est incapable de gérer le département de la sécurité. Le président doit prendre des mesures au nom de l’intérêt national

  • Laissons les paroles de coté maintenant on attend vos actes et actions. Nous ne voulons plus du dilatoire. voici qu’après l’incivisme dans les écoles et la rue c’est maintenant les sièges des CECI qu’ on brûle. On attend la riposte rapide de l’autorité.

  • Parole du chérif ! Il le faut ! agissez vite pour rassurer le peuple. Courage Camarade.

  • Monsieur le ministre qu’avez-vous fait avec les évènements survenus à NAGARE,à Ouahigouya,au Lycée Bambata, à Diapaga ? Qu’avez-vous fait de tout ça ? Rien du tout. Un silence radio de votre part. Qu’est-ce que les gens n’ont pas dit. Il faut sanctionner. Si vous ne sanctionnez pas, d’autres cas plus graves viendront s’ajouter et l’incivisme ira grandissant. Comme on a coutume de le dire, la violence appelle la violence. Sans sanction, c’est toute la jeunesse qui sera contaminée et partant toute la population entière. C’est ce que nous constatons aujourd’hui. Dans un tel mutisme d’incivisme total, on ne pourra rien faire dans ce pays allant dans le sens du développement. Le développement passe part le respect de toutes les lois et institutions du pays et la discipline.

  • Trop facile à dire CHEF KOGLEWEOGO. je propose que tu envoies ton bataillon dans ces zones où te ne pas gérer. Moi j’ai honte que tes enfants, pire des des écoliers et élèves défient la république et on est là à faire des déclarations. J’ai vécu une histoire comme ça à Dori dans les années 1990, mais demander voir ce qui s’est passé. Récemment dans une mine artisanale GAMBO de Séguénéga, demander voir ce qui s’est passé. Jusque là y a des gens de Gambo qui n’ont pas encore rejoint le coin. On est où ???? Quel pays ??? PAYS RSS HoooOOOOOoooooOOOOoooooOOOOOooooOOOO

  • Agissez vite alors !!!!

    Il faut de la fermeté et la loi est applicable à tous et même étant mineur.

  • Si vous acceptez la violence commise par leurs parents il est impératif que les enfants en face autant. Les enfants ont vu leurs parents torturer les voisins pour une suspicion quelconque sans règle sans loi et les faire verser des amendes sans sanction exemplaire de la république et vous voulez que les enfants ne boitent pas le même pas. Je pense que c’est légitime leur action. Pour l’heure,ils ont brulé leurs engins sachez qu’il y a des orphelins dû aux actions de votre kogl-wéogo qui pleurent aujourd’hui et il n’y a personne pour aller à leur secours. Je pense que dorénavant ils tortureront les enseignants il n’ y aura rien. Votre politique sécuritaire aura des difficultés à gérer une famille à plus forte raison un pays. Pour leur au Burkina il faut des actions fortes de la part des Forces de Défenses et de Sécurité pour restaurer l’autorité de l’Etat qui ne se négocie pas. En Afrique du Sud des miniers armés ont été abattus par la Sécurité mais il n’ y a rien eu. Je pense qu’il n’ y aura d’aucune action de développement réalisable tant que cette question Sécuritaire n’est pas résolue. La sécurité d’aucun pays au monde ne peut être confié à des personnes sans un minimum de connaissance en droit et un idole d’Afrique disait "un militaire sans formation politique est un criminel en puissance ? ". Du courage si vous avez des résultats encourageants.

  • J’étais l’un de creux qui avaient cru que de tout ce gouvernement la l’homme qui est à la place qu’il fallait est bien Simon compaoré ,mais helas. Président jampon Masti tout aussi jampon .premier ministre ovni .Pan machiavélique.

  • Il y a eu assez de cas d’incivisme qui meritent d’etre traites avec vigueur. Maintenant, nous devons passer aux actions. Meme aux Nations Unies, il arrive un moment ou la diplomatie est mise de cote et on passe aux actions.
    Si vous attendez de trouver la mesure qui plaira a tout le monde, cet incivisme fera la pluie et le beau temps. Osez agir, faites des erreurs, et corrigez les !

  • Trêves de Balivernes ! Tout le monde sait qui manipule les enfants ! Dans tout ca c’est ministère qui vaut rien. Il faut de l’autorité dans les etablissements. si non quand tout le monde est même chose dans un servce ca vaut rien

  • ce sont des gamins pourquoi l’internaute 1 propose de les interdire aux examens et concours ? ils sont burkinabé. Dans ce cas il y a d’autres qui ne mériterait pas la vie si nous sommes dans ta logique

  • En attendant le feu de brousse gagne du terrain.

  • Cette situation déplorable nous la condamnons tous. Cependant, je pense qu’il y a un problème entre l’Administration du Lycée et le personnel enseignant du Lycée. Je m’en veux pour preuve des déclarations du responsable syndical et le censeur du Lycée extraites de L’AIB :
    « Selon le secrétaire général de la Fédération des Syndicats nationaux des travailleurs de l’éducation et de la recherche (F-SYNTER, section de Gounghin), Daouda Oubda, l’administration pouvait éviter cette situation malencontreuse, en prenant en compte dès le départ, les propositions faites par le corps professoral et le syndicat.

    « Nous déplorons la situation de ce lundi 16 mai, mais nous ne condamnons pas la situation ni les actes des élevées », a soutenu le professeur de Physique-Chimie.
    Pour le censeur Sylvain Saidou Kaboré, « On ne peut pas éduquer dans l’anarchie mais dans (le respect) des règles » et d’ajouter : « je ne m’en veux à personne pour ça ! Ceux qui ont incité les élèves le regretteront ! » ». A travers ces extraits, nous pouvons comprendre qu’il y a un conflit larvé ou réel entre le personnel administratif et le personnel enseigant.

  • paroles...paroles...paroles, et paroles ! Franchissons ce cap et allons maintenant à des mesures concrets. J’ai l’impression que nos gouvernants dorment du fait que les élections sont à nos portes et que personne ne veut prendre le risque de froisser l’électorat. Attention cependant parce que derrière ça, on ne pourra plus rattraper quoique ce soit. À ce rythme, nous allons tous finir par payer la faiblesse et lâcheté de ce gouvernement. J’ai souvenance d’un discours de Rock dans lequel il martelait que l’autorité de l’état serait restaurée. Sauf votre respect, on en est bien loin. Lorsqu’on demande aux journalistes de se joindre à l’effort commun en sensibilisant davantage, j’ai envie de dire qu’on se fout royalement du monde. Avant de gagner les élections, on ne nous a jamais dit qu’on se baserait sur les journalistes pour la restauration de cette autorité ! On est en train de transférer l’autorité de l’état à des groupuscules (Kogleweogo et autres) sans le savoir. Je plains de plus en plus nos FDS et autres commis de l’état

  • Les enfants ne font que imiter leurs ainés qui ont mis le feu à l’Assemblée pour permettre au MPP d’avoir le pouvoir.

  • Au nom de la république, je propose qu’on installe des tribunaux spéciaux et instaurer la peine de mort pour les cas flagrant d’agression des institutions de la république. Punition sévère pour tout fauteur de troubles. Il faut déclarer l’état d’urgence avant qu’on atteigne une situation de non retour pour le pays. Tous les patriotes devraient se lever pour combattre ces actes de terrorisme grandissant dans le pays.

  • On a incendié pour que vous ayez le pouvoir. voyez ce que ça donne !!

  • Chef suprême des Koglwéogo, tu fais quoi ?

  • "Avec vigueur", il a dit ?
    1°) Combien de temps s’est écoulé depuis que les élèves de Diapaga ont attaqué le tribunal et la maison d’arrêt pour libérer leur camarade violeur ? Qui a été sanctionné depuis lors ?
    2°) Combien de temps s’est écoulé depuis que les élèves de Nagaré ont attaqué leurs enseignants ? Qui a été sanctionné depuis lors ?
    3°) Combien de temps s’est écoulé depuis que des koglweogo ont kidnappé une citoyenne innocente et usé de chantage envers son supposé copain pour lui mettre la main dessus ? Des gendarmes ont à cette occasion fait de la non assistance à personne en danger. Qui a été sanctionné depuis lors ?
    4°) Combien de temps s’est écoulé depuis qu’une personne est morte entre les mains des koglweogo après des sévices à Bilanga ? Qui a été sanctionné depuis lors ?

    C’est facile de parler de "procédures judiciaires", mais dans le cas des élèves, il existe un règlement intérieur et des sanctions spécifiques qui n’ont pas besoin d’attendre un procès dans plusieurs mois. Même ces sanctions administratives (exclusion, suspension d’examen, etc...) ne sont pas prises, alors pourquoi vous voulez que leurs camarades ne répètent pas les mêmes choses si c’est sans conséquence ?

    Alors si le "koglweogo en chef" et ses camarades attendent de finir leur campagne électorale, d’installer leurs amis à tous les niveaux des collectivités et de l’état, de faire le tour du monde pour leur stature internationale et pour les dollars, tout ça avant de prendre la moindre décision ferme au niveau national, on est parti pour la multiplication de ces actes de défi de l’autorité. Wait and see...

  • C’est simple. Il faut VIRER SIMON. CA SE VOIT LE GARS NE FAIT PAS LE PLEIN DU FAUTEUIL DE LA SÉCURITÉ. Il ne peut pas gérer le departement de la sécurité. Il faut le remplacer par quelqu’un d’autre

  • Monsieur le Ministre ! Vivemen que les fautifs soient sanctionnés à la hauteur de leur forfait ! Les élèves bien sûr !!! Mais également et surtout ceux qui sont à la source de cette révolte !!! Ceux qui ont utilisé l’argent pour autre chose et non pas pour l’intérêt des enfants ! Pourquoi l’examen blanc n’a pas été organisé ?! Parce que des professeurs ont refusé de se consacrer à ce principe !!! Mais surtout parce que la gestion des fonds à y consacrer n’est pas transparente !!! Et aussi parce que la gestion de la république fait fi de la mal gouvernance et même que vous premier responsable n’appliquer pas les règles de la république en ce sens !!! Donc sanctions à Vous qui n’appliquer pas les règles de gouvernance de la république en réprimant sévèrement les voleurs et fautifs, Sanctions aux voleurs et détourneurs des cotisations des APE, Sanctions aux parents et enseignants qui ne font pas leur travail d’éducation, Sanctions aux élèves qui ne respectent pas les biens publics et privés d’autrui !!!!

  • Ce que les gens semblent ne pas voir c’est que l’incivisme au Burkina augmente ou diminue en fonction du comportement de ceux qui nous dirigent.Cet incivisme grandisant est un message de desapprobation du pouvoir Rock.Elu il y a peine 5 mois le peuple s’est rendu compte que pouvoir Rock vascillant entre velleite de remise en tiroir des dossiers pendants notamment ceux Thoma Sankara,Norbert Zongo,Dabo Boukary ,les martyres de l’insurrectiin et du coup d’Etat,la protection de Blaise compaore et de Guillaume Soro et le manque de vision claire et d’inspiration du pouvoir Rock a trouver de vraies solutions aux problemes reels des Burkinabe.Loin de moi l’idee de defendre l’incivisme d’ailleurs indefendable,je ne fais qu’expliquer les origines de son escalation.On se rappelle que les trois dernieres annees du pouvoir de Blaise compaore etaient caracteriseses par un incivisme militaro-civil sans precedent tout simplement parce qu’on avait commence a desapprouve le regime compaore. Sous la transition l’incivisme avait drastiquement diminue parce que la transition avait fait des problemes de justice son cheval de bataille et faisait l’effort de resoudre les problemes sociaux des Burkinabe.Si cet incivisme est aujourd’hui de retour au galop il y a lieu de savoir si ceux qui dirigent ne sont pas politiquement inciviques.En tout etat de cause le peuple Burkinabe n’a qu’a s’en prendre a lui meme pour avoir commis l’erreur electorale la plus grave de son histoire,celle d’avoir decevamment elu les RSS au pouvoir.

  • Depuis l’insurrection il y a trop d’incivisme, trop de banditisme dans notre pays. Que devons nous faire ?
    Lors d’une causerie dans un taxi, quelqu’un a dit que c’est les restant de produits utilisés lors de l’insurrection.
    Est ce à dire que quelqu’un ou des gens ont fait entrer des produits prohibés dans le pays ou quoi ?
    On est jamais trop prudent§ Il faudra donc lorgner de ce côté aussi.

  • Il n ya jamais eu de pilote dans l’avion de la compagnie" Burkina RSS Air". Il n y a que des passagers qui attendent que le crash. Ce gouvernement n a en mon sens e pays, il manque de fermeté et fait trop de complaisance ; exemples des Koglweoto

  • Monsieur le Ministre dit que "des sanctions doivent tomber". Si lui Ministre de l’Administration Territoriale et de la Sécurité, il dit ça, je me demande maintenant qui doit faire tomber ces sanctions. Il devait plutôt dire que "des sanctions vont tomber"
    Selon l’internaute VP, la RN Ouaga-Fada a été bloquée par les élèves de 9h à 13h sans que les FDS n’interviennent ! Je me demande bien pourquoi ?

  • Je tire mon chapeau à Simon c’est un homme qui a une colonne vertebrane si ces enfants ne respectent pas ceux qui leur donne le savoir qui respecteront -ils ? D’autres marchanderont cela contre des voix aux élections. Bravo mon Ministre

  • Que ça soit à Nagaré ou à Gounghin, je suis contre la fermeture de l’établissement. Il ne faut pas faire payer à des élèves qui n’ont rien fait de mal. Il faut juste extirper des rangs, les élèves indisciplinés, les mettre en détention pour travaux d’intérêt commun et les suspendre pour 5 ans minimum de toute fréquentation scolaire (public et privé) sur tout le territoire national.
    De mon temps, la simple tricherie découverte à un examen (je ne parle même pas de fraude à grande envergure), te valait 5 ans de suspension aux examens.

  • Merci enfin de belle paroles....

  • Une idée loufoque : organiser un concours des établissements d’enseignement les plus civiques : avec notation du management de l’équipe éducative (complétude de la dispensation des programmes scolaires, ......) et notation des élèves (proportion d’élèves sanctionnés, nombre d’actes d’indisciplines constatés, .......).

  • Quelle animosité contre le Ministre. Attendez de voir. La réal politique exige certains comportements à des moments précis. Après le 22 Mai çà va changer contre les ennemis de notre Pays de l’intérieur comme de l’extérieur.

    A bon entendeur salut

  • C’est vraiment dommage. je me rappelle qu’on nous a bien frappé à l’école primaire et le faite d’avoir peur d’être frappé par le maître, on apprenait nos leçons. Aujourd’hui, on dit de ne pas frappé les enfants en classe et voilà les résultats : baisse du niveau des élèves, impolitesse avec son cortège de malheurs sur les pauvres enseignants qui sont là pour les instruire. Ce sont aujourd’hui les élèves qui frappent leurs maîtres. Vous avez vu cela dans quel pays, au nom de Dieu. C’est comme un enfant qui va frapper son père ou sa mère. C’est possible ça ? Agissons et vite. Sinon j’ai peur pour la suite.

  • Faut laisser les enfants tranquille. Comment nous même parent on se comporte ? en hors la loi

  • L’incivisme est entrain de s’installer sur tout le territoire et déplore cela.Moi personnellement je demande l’indulgence du gouvernement qu’on quitte la démocratie et aller a la révolution et vous verrez une droiture totale dans ce pays.Avant tout je sais que gouvernement peut faire quelque chose.

  • Simon doit être viré du Gouvernement....

  • Internaute N°12, toi tu es un voleur ou quoi ??? si c’est ça, regarde autour de toi et compte les orphelin, les misérables, les gens qui sont tombés dans l’extrême pauvreté par le fait des bandits et voleurs. Alors ces bandits et voleurs doivent être bien ligotés et bien fouetté devant les enfants pour que ces enfants là justement sachent que voler est une mauvaise chose. C’est une vrai leçon pour ces enfants contrairement a ce que tu penses.
    Mais c’est normal, chacun se défend ! En tout cas, les voleurs voudront voir disparaitre les kogl-wéogo et même la police et la gendarmerie !

  • Juste un mot !!! je vai demander au mossi de Ghounghin !! s’il na rien a dire quil se calme car cette situation il n’ya pa de rapport avec les kolgwéogo."tu dit qu’il ya des orphélin à cause des kolgwéogo !!!! et les orphélin des brakeur de route" ?? et bandit qui on fait naître les kolgwéogo ???? Bref !!!

  • Je propose purement et simplement qu’on ferme ces écoles pour trois ans.la sanction qui qui vaille.merci

  • C’est vraiment dommage que des élèves s’en prennent à leurs éducateurs de la sorte, on est où ? Il est temps que cela s’arrête. Il faut agir et de la façon la plus forte.

  • Le Ministre a vraiment du pain sur la planche : "Il faut qu’on sente qu’il y a des pilotes dans le cockpit. Et ça, il n’y a pas de doute. Ça le sera ! ". J’aime cààà ! Mais helas, le probleme de l’incivisme semble plus complexe que ne le paraît. Legion sont ceux qui se posent la question : comment venir à bout de cet incivisme ? Pour le cas de ces elèves, sous reserve de complements de faits, doivent être interpelés. Je voudrais par cette tribune apporter des reflexions au Ministre de la Securité, et Autres Autorités. Savez-vous pourquoi l’Agent de Police est mort recemment ? Pour eviter ces cas, et d’autres cas similaires, il faut d’abord un bon diagnostic. Et voici mon diagnostic.

    A) Autant que mon meilleur jugement le permet, il n’est pas legale de la part d’un Agent de Police de s’interposer PHYSIQUEMENT pour empêcher un contrevenant routier (a brûlé les feux tricolores, etc ...) de passer. Je dirais même que c’est ILLEGALE. L’agent peut tout au plus par une gestuelle notifier au contrevenant de s’arrêter. Ce comportement des Agents de la Police Nationale, j’ai fulminé plus d’une fois. Et ceci de la part même d’Agent de Police Titulaire pas stagiaire. Pour le cas malheureux recent qui a emu l’opinion publique, j’accuse l’Ecole Nationale de la Police et les Autorités de la Police Nationale d’être responsable de cette bavure policière (insuffisance de formation). C’en est une car :
    - 1) le Contrevenant et le Policier pouvaient tous en mourir
    - 2) Le contrevenant Seul pouvait en mourir, et à qui la faute ?
    - 3) le Policier peut en mourir et c’est ce cas qui est survenu.

    B) D’autres Victimes en perspective
    1) probleme de visibilité sur la route : Les forces de l’ordre doivent faire l’effort de porter TOUJOURS le gilet de visibilité (vert ou orange). Et à ce propos, je tire mon chapeau aux CRS qui reglementent sur le tronçon route de Fada, de Zogona au Marché de Dassasgho. Mille fois, je les ai vus reglementer, autant de fois, ils ont porté leur gilets et tous les 4 aux 4 coins des intersections. Bravo CRSs. De plus, ces CRSs ont les meilleurs gilets en matière de visibilité nocturne que j’ai jamais vus. Qu’on en fasse commande pour tous les FDS, pourquoi pas ?
    2) Du respect des distances d’arrêt (Voir Code de la Route ) : La police Nationale doit exhorter les agents sur le terrain à respecter les distances d’arrêts lors des controles de papier. Souvent, on surgit à 50m, du neant, et on vous demande de parker. Le risque : l’agent ne porte pas de gilet de visibilité + la distance d’arrêt non respecté. L’agent s’expose à un risque du même ordre que celui qui a causé le malheur recent.
    3) Les techniciennes de surfaces (balayeuses de rue de Ouaga) : Voici de bonnes volontés qui pratique leur travail dans une ignorance meurtrière. Toutes les fois, que je les ai vues, je les fais deguerpir de ma trajectoire avant de passer. Elles courent de risques terribles tout en faisant courir aux autres (les usagers de la route) les mêmes risques. Ces femmes doivent porter des gilets de visibilité et non des blousons. En plus, ces femmes doivent apprendre à baliser le trottoir avant de commencer à travailler. On pense comme toujours , on peut se debrouiller et on oublie qu’on FLIRTE avec la securité sociale de soi et celle des autres.
    4) Pour une fois, j’ose defendre l’incivisme des comportement routiers imbeciles et stupides. Oui, l’incivisme n’est pas à l’origine du recent malheur qui a frappé la Police Nationale, autant qu’il m’a été donné de comprendre. Avons-nous dejà oublié le même cas malheureux qui a eu lieu il y a entre 7 et 10ans ? Merci à la Gendarmerie pour votre solidarité. Mais c’est mieux de mobiliser ses bonnes intentions sur des motivations veridiques. N’empêche ! Les comportements batards (Honneur à Laurent Bado !) sur la route ne sont pas ici en cause.
    5) Puis-je m’adresser au Ministère de la Defense et Autres ? Est-ce possible que Tout FDS ait des notions du Code de la Route (pas forcément pour un permis) et avoir des notions en Securité Routière ?
    Par l’homme qui ne laisse point brimer par Dieu, cet autre imbecile !

  • Simon, yii bé !!!
    Tu ne peux pas.
    Rock, il faut mettre un homme de tenue bon stratège à ce poste.
    Je propose Bafana bafana
    Par ces temps que vivent nos pays, on ne joue pas avec ce poste.
    On va tous le regretter si ça continue avec Simon.

  • Internaute N°40 sache que si cette possibilité était donnée aux FDS on n’en parlera pas de voleur au Burkina Faso à plus forte raison des braqueurs qui causeront la désolation. Je pense que la solution n’est pas de confier la sécurité d’une république à des civiles. Voilà que des civiles nous attaquent et nous ne savons pas qui sont ils ? Sachez également que l’insécurité ne se résume pas au vol mais il y a bien d’autres faits qui portent atteinte à l’ordre public. Je ne pense pas que les autorités sont sur la bonne voie sur la question sécuritaire et cela demande une large concertation avec toutes les forces de DFS afin de vite trouver la solution. Que DIEU mette sa main sur le Burkina comme il a toujours fait.

  • Moi mon regret a ses actes des élevés mon doute est qu’on prend de mesure tres rapide avant que le citoyen lambda ne prenne leur mesure car je comprend pas des enfants des probleme profs viennent jusqu’à bloque une route national

    Moi j’ ai eu le même problème que Mr Bado Laurent lundi 16 mai en revenant du travail,j’étais arrête rouge le feu donne le vers le me lance et voila un jeune mr qui brule le feu de l’autre cote viens me cogne et tombe. Je gare ma monture et calmement je le demande s’il n’étais blesse , mais le mr me répond par des injures cela ne le suffit pas il m’envoie un croche propre que j’ai pas eu le soit de réplique car dans cette incivisme que vie nous les burkinabé vos mieux ne pas se laisser faire et
    j’étais en boule avec l’histoire de mr bado que j’ai apprit au petit matin,heureusement pour lui que des usages nous on sépare mais je sais qu’il regrettera de toute sa vie pour son comportement.

  • Simon, hey ,hey ,les gens veulent te pousser a l’erreur pour contourner t’abattre, ils savent bien que le probleme est national et la solution doit etre globale.sanctionnez les meneurs qui sont connus,mais aussi le personnel qui semble etre a la base des problemes. Surtout ne pensez pas qu’apres les elections vous pouvez jouer au terroriste sans consequence. Evitez de sanctionner toute la population (tous les eleves n’etaient pas impliqués).

  • Qui doit changer dans ce pays ?
    Seulement les enfants ?
    Combien de personnes font l’effort d’être honnête dans ce pays ?
    Observons les gens durant la campagne, que font-ils ?
    Disent-ils la vérité ?
    Aimons-nous ceux qui luttent contre nos soi disant avantages (fruits de vols, de corruptions.....)
    Nos enfants regardent cela et sont parfois victimes de cela.
    Quand des enseignants en début d’année vendent des places à des enfants : croyez vous que ces bambins puissent vous respectez ?
    Nous rêvons ! Même si nous fermons toutes les écoles du Burkina, si nous adultes (parents, APE, enseignants, administration) nous continuons notre mensonge en matière d’éducation, le pire viendra.
    On enseigne au élève qui trimestre égale trois mois mais au Burkina un trimestre peut être égal à un mois, un mois et demi.
    On se ment et ça finira par nous rattraper.
    "Même les enseignants réclament un status particulier. L’éducation est un secteur improductif. L’éducation est un secteur budgétivore". On a entendu tout cela dans notre pays de la bouche d’adultes, pas les moindre". Le savoir n’est plus une valeur et par conséquent l’enseignant n’a plus sa place dans la société. Ce qui est productif, c’est ce qui donne l’argent. Les enfants ne respecteront que celui qui a l’argent.
    Qui veut que son enfant soit un enseignant.On devient le plus souvent enseignant par défaut.
    Nous méritons ce que nous avons semé. Let’s go !!!!!

  • On ne casse pas le thermometre pour diminuer la fievre. Quand on trebuche et on tombe il faut chercher a eleminer l’obstacle et non le receptacle. Toujours est il que la cause est responsable des consequences. Mater nagare,bobo, logobou , gounghin...,va t-il enrailler l’inci isme et pourquoi commencer par gounghin ? Ne sont ils pas Burkinabe, ca sera deux poids deux mesures. Non ,il faut trouver une solution responsable et non des solutions guerrieres comme on te le prete, Mr le Ministre. La sanction doit etre individuelle d’abord avant une solution.nationale.

  • Ce qui me choque dans tout ça c’est le silence des différents syndicats de l’enseignement. A croire que ça n’arrive qu’aux autres. Pourquoi ils ne font pas une grève générale sur tout l’étendu du pays ? Vos collègues se font bastonnés, séquestrés et comme si de rien n’était les cours continue. Vous n’avez donc pas de respect pour vous même et surtout de votre corps de métier ? Si c’est pour la mise en application de la loi 81 chacun est prêt pour aller en grève mais quand il s’agit de manifester votre soutien à vos collègues et surtout faire comprendre au monde entier que vous prenez votre métier d’enseignants, d’éducateur au sérieux, là il n’y a personne. C’est pathétique

  • Brûler fait partie de nos méthodes et coutumes depuis l’insurrection. On brûle et il ya rien.Laissez les enfants s’entraîner avec les motos pour devenir plus tard de grands brûleurs professionnels de domiciles. La culture de la violence et du reglement de compte s’installe doucement dans notre pays et va deboucher sur un grand chaos et l’enfer s’ouvrira devant nous.Vous allez en ce moment demander le retour du Blaiso pour sortir de la merde.

  • Chers tous, j’attends que quelq’un me dise en quoi les parents que nous sommes avons des leçons à donner à ces enfants soit-disant égarés ? Leur comportement n’est-il pas le reflet du nôtre ? N’accusons pas Simon pour rien, nous sommes tous coupables de ce qui arrive. Pour faire respecter la loi et l’ordre, ne faut-il pas des services de sécurité forts ? Et croyez-vous que nous pourrons faire celà si les caisses de l’Etat sont vides ? Tenez : je connais des dizaines de Burkinabé qui touchent au Burkina Faso des millions de salaire mais qui refusent catégoriquement de payer les IUTS au motif que eux travaillent dans des ambassades ou des institutions ; ce n’est pas de l’incivisme aggravé voire criminel ça ? Indiscipline=indiscipline. Si nous refusons de nous corriger, qu’est-ce qui nous autorise à fustiger le comportement de ces enfants ? Attendons donc tout tranquillement que le navire RSS manoeuvré en sous-main par quelque machiavélique individu de sinistre renommée-suivez mon regard- nous conduise en enfer. J’ai peur pour ce Burkina Faso post-insurrectionnel qui ne fait que descendre de charybde en scylla par notre faute à tous. Ce que je redoutais à l’entame du mandat de RMCK est en train de se produire : Blaise Compaoré , Chantal Terrasson de Fougères et Amis et Associés, du fond de leur exil doré abidjanais, doivent être en train de rire sous cape.
    Burkinabè, changeons ou périssons ! Vive le Burkina Faso ! Danton.

  • M. le Ministre soyez plus sérieux. Quant un enfant commet une faute grave sous le regard des Parents, la sanctions doit être immédiate. Arrêtez les déclarations (le trop parlé) et agissez maintenant. Vous faites comme un avion en chute et le pilote n’agit pas... Pour cette question d’incivisme, on a plus à perdre du temps en tergiversant, notre nation risque de s’effondrer. Bon courage.

  • Il faut réinstituer le mouvement pionnier !!!

  • Dite moi chers internautes comment dans un commissariat ou une gendarmerie la garde n’est pas organisée pour anticiper et faire face à toute agression ? Les Policiers ou les Gendarmes peuvent ils se permettre de dormir tous et ignorer qu’ils sont les ennemis de malfrats qu’ils traquent tous les jours ? Voici le problème, on observe couramment cette négligence sécuritaire des FDS. Même avec un gourdin, un malfrat peux les maitriser.

  • Bon courage !

  • Triste, vraiment triste ! C’est vrai que les évènements de Gounghin (Koupéla) sont condamnables à plus d’un titre. M. le ministre vous devez sévir comme il se doit afin que force reste à la nation ! Pire en lisant le journal le PAYS du 18 mai, une information donnée banalement dans la rubrique : Révélations m’a glacé le dos : 70 personnes âgées chassées de PILIMPIKOU dans le passoré par les jeunes du village pour cause de sorcelleries. Au dire de l’article ces personnes se sont réfugiées dans la brousse depuis le 16. Les forces de l’ordre déplacées pour parlementer avec les jeunes n’ont pas réussi à faire baisser la tension et se sont retirées laissant ces pauvres personnes âgées à leur sort. Par ces temps de canicule, il faut craindre pour leurs vies ! où allons-nous comme çà ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés