Campagne pour les municipales : Zoom sur la jeunesse du CDP et de Burkina Yirwa

mercredi 18 mai 2016 à 06h41min

La campagne municipale a amorcé son dernier virage et au sein des partis politiques, l’heure est également au ‘’va-tout’’. Au niveau de la jeunesse du CDP et de Burkina Yirwa, l’on se veut serein …

Campagne pour les municipales : Zoom sur la jeunesse du CDP et de Burkina Yirwa

Paul Sawadogo, Secrétaire chargé de la Mobilisation des Jeunes du CDP :

Le CDP un parti organisé et à ce titre, au niveau des 45 provinces, un travail de fond a été fait. Ce qui nous a amenés à organiser des assemblées générales pour donner les dernières orientations du parti issues de la dernière session du bureau politique national tenue à Bobo (le 1er mai dernier, ndlr) afin qu’à partir de là, l’ensemble des jeunes puissent œuvrer pour une campagne réussie. En ce qui concerne particulièrement les villes de Bobo et Ouaga, nous avons également travaillé de sorte à ce qu’au niveau des arrondissements, les camarades jeunes puissent se retrouver autour des candidats, des secrétaires généraux des sous-sections pour organiser concomitamment les assemblées générales et faire un travail de fond conformément aux orientations. Nos activités de campagne se résument essentiellement en des assemblées générales et en quelques meetings parce que, nous avons compris que c’est à travers le travail de proximité que le message peut bien passer. Donc, nous avons opté pour cette démarche de proximité qui consiste à rencontrer lesjeunes, femmes et anciens à tous les niveaux. Nous allons redoubler d’effort ces derniers jours et déployer nos stratégies pour le sprint final. Nous allons également continuer à encourager nos camarades qui organisent des meetings et assemblées générales dans certaines communes.

Nous sommes satisfaits, à ce jour, de ce qui a pu être fait au niveau des provinces et des deux grandes villes. Nous avons les informations au quotidien et nous avons pu également sillonner des provinces. Le président par intérimcontinue, avec d’autres responsables, de parcourir aussides localités. Ce qui nous revient est que nos militants sont restés sereins et un travail colossal est en train d’être fait à tous les niveaux ; des villes aux secteurs, villages et hameaux. A ce stade, je puis vous dire que le CDP va remporter la belle part à ces élections.

Avec tout ce que nous avons vécu, il ne peut pas manquer de difficultés. Elles se résument essentiellement en des questions de moyens financiers. Mais, on se réjouit de constater que malgré avec cette réalité, nos militants sont restés égaux à eux-mêmes, déterminés et les jeunes sont restés engagés. Si fait que, même si je ne peux pas dire que nous ne sentons pas de difficultés, nous nous réjouissons de cet engagement de nos militants à battre la campagne pour donner une victoire au parti au soir du 22 mai. En dehors de cela, nous n’avons aucune autre difficulté parce que nous avons sensibilisé nos militants, nos camarades jeunes surtout, à la retenue parce que nous n’avons qu’un seul but : remporter les élections municipales. Donc, nous travaillons à surmonter les difficultés.

Sur les actes de violences constatés ces derniers temps sur le terrain, en tant que militant du CDP, je suis peinéquand j’ai appris ce qui s’est passé ; aussi bien à Ouaga qu’en province entre des partis politiques en cette période électorale. J’estime que nous avons mieux à faire que ça. Nous sommes tous filles et fils de ce pays. Nous devons donc travaillé à ce que le Burkina demeure dans la paix afin que tous ceux qui sont épris de paix puissent contribuer au développement de ce pays. A nos camarades, j’appelle au calme, à la retenue, au respect de l’autre dans son opinion … pour une campagne apaisée. Que les jeunes, surtout, continuent ce qu’ils ont commencé depuis le début de la campagne et ne pas céder à la provocation. Le seul travail est de faire en sorte qu’au soir du 22 mai, les urnes démontrent que nous avons été à la hauteur de la tâche et que c’est le CDP qui a remporté les élections. Nous souhaitonsdonc une campagne apaisée et c’est notre message depuis le début de la campagne. Nous nous réjouissons donc que ce message soit respecté à notre sein sur l’ensemble du territoire national. Nous exhortons davantage nos camarades à continuer dans cette lancée parce que, si nous remportons ces élections, nous allons travailler au développement et qui parle de développement doit nécessairement parler de paix, de cohésion et de vision commune.

Donc, nos camarades travaillent d’arrache-pied pour convaincre l’électorat quant à la conviction de notre parti qui est de construire un Burkina de paix où il fera bon vivre pour l’ensemble des Burkinabè. J’invite donc l’ensemble des militants, les jeunes en particulier, à maintenir le cap en cette dernière semaine. Il faut rester déterminé pour qu’au soir du 22 mai, ceux-là qui avaient prédit la mort du CDP soient surpris parce qu’en réalité, le CDP vit et vivra pour toujours.

Dramane Kiogo, Secrétaire national à la jeunesse, aux élèves et aux étudiants de Burkina Yirwa :

Nous sommes de plain-pied dans la campagne et la jeunesse du parti est organisée en de petits comités, par quartier, secteur, village. Nous avons opté pour la stratégie de porte-à-porte et à l’heure actuelle, tout se passe bien et les échos qui nous parviennent sont satisfaisants et nous espérons faire un score à la hauteur de nos attentes. Nos activités sont, comme je le disais, axées sur la proximité, notamment le porte-à-porte par lequel on échange avec les électeurs pour leur expliquer l’essentiel de notre programme. Les activités, c’est également les caravanes dans les arrondissements pour le même message, qui est de porter le choix sur Burkina Yirwa qui est véritablement le parti qui peut faire mieux que les autres.

A Ouagadougou, notre parti est présent dans cinq arrondissements (arrondissements 4, 10, 11, 12 et 3). Sur l’ensemble du territoire, nous sommes dans une dizaine de provinces.C’est un choix qui est non seulement basé sur la modestie de nos moyens mais également sur la stratégique que nous avons adoptée pour cette élection. Car, faut-il le rappeler, nous sommes un parti jeune et, de ce fait, nous avons voulu maximiser sur les arrondissements et localités où nous pouvons faire beaucoup d’élus. Aux prochaines élections, nous aurons les moyens d’aller encore plus loin.
Notre message, c’est celui basé sur le développement endogène. Il faut compter d’abord sur nous-mêmes. Nous avons des potentialités énormes sur place que nous devons développer. L’essentiel pournotre parti, c’est de montrer à la population que le développement ne viendra pas d’ailleurs ; c’est nous-mêmes qui allons impulser le développement. Par voie de conséquence, l’implication de tout le monde est nécessaire pour qu’on atteigne cet objectif. C’est pour cette raison que nous ne faisons pas de la démagogie ; nous disons simplement qu’on peut se développer si on se met ensemble. C’est pour cette raison que nous sommes candidats.
A la jeunesse de mon parti, j’exhorte à poursuivre ce qu’elle a déjà entamé. La victoire est certainement proche et on continue les efforts pour que, véritablement, au soir du 22 mai, le parti sorte victorieux des communes où il est présent.
A l’ensemble des militants, je leur dis de continuer à croire au parti, parce que nous sommes nés dans un contexte difficile mais grâce aux efforts, le travail que nous avons commencé est en train de devenir une réalité et il y a de bonnes raisons de croire que l’avenir sera radieux.

Propos recueillis par Oumar L. OUEDRAOGO
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés