Municipales du 22 mai : NDI renforce les capacités des femmes et des jeunes candidats

mercredi 30 mars 2016 à 22h22min

Dans le cadre des élections municipales du 22 mai prochain, le National Democratic Institute (NDI) organise une série de formations visant à renforcer les capacités des femmes et des jeunes candidats des partis politiques et des regroupements d’indépendants. Le lancement de l’activité a eu lieu ce mercredi 30 mars 2016 à Ouagadougou en présence du chargé des programmes de NDI, François Traoré.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Municipales du 22 mai : NDI renforce les capacités des femmes et des jeunes candidats

A l’instar de la jeune Kirakoega Awa du Parti pour la renaissance nationale (PAREN), elles sont plus de 1000 femmes et jeunes à bénéficier de cette formation initiée par le NDI et financée par la coopération suisse dans le cadre du programme "Soutenir les femmes et les jeunes des partis pour contribuer à des processus politiques plus inclusifs et réactifs". Issus des partis politiques et regroupements d’indépendants en lice à Ouagadougou, Bobo-Dioulasso, Gaoua, Dédougou, Tenkodogo, Ouahigouya, ces candidats et candidates entendent mieux vendre leur image pour les municipales à venir et participer efficacement à la gestion de leurs localités. Pour ce faire ils doivent être bien outillés.

Modules de formation

Comment planifier sa campagne électorale et tenir son agenda en accord avec celui du parti ? Comment lever les fonds ? Comment entretenir les relations avec les médias ? Comment prendre la parole en public ? Comment découvrir son potentiel et ses faiblesses ? Comment les candidats peuvent-ils participer au développement local ? Voici entre autres les questions qui trouveront réponse à cette formation de deux jours animée par des formateurs aguerris.

Le NDI prête attention au quota

"Les jeunes et les femmes sont très souvent marginalisés dans le processus de développement national et local", estime François Traoré, Chargé des programmes à NDI Burkina Faso. C’est donc dans le but de favoriser l’ancrage démocratique, que le National Democratic Institute appuie ces candidats et s’est dit très regardant sur le respect de la loi sur le quota genre dans ces élections. Pour M. Traoré, "prendre en compte les femmes et les jeunes n’est pas une question de mode et de slogan. C’est une condition nécessaire pour les partis politiques et groupements indépendants de s’assurer de la rentabilité des actions inscrites dans leurs programmes politiques de développement".

De ce fait, le programme initié par NDI prévoit accompagner les futurs conseillers et conseillères "à mieux appréhender et mieux jouer leurs rôles".

Herman Frédéric BASSOLE
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés