Elections municipales du 22 mai 2016 : La CENI dévoile le chronogramme du processus

lundi 15 février 2016 à 23h21min

Le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Me Barthélémy KERE, a rencontré le 12 février 2016 à Ouagadougou, la classe politique et les Organisations de la société civile (OSC) en vue de présenter le chronogramme de l’organisation des élections municipales du 22 mai 2016.

Elections municipales du 22 mai 2016 : La CENI dévoile le chronogramme du processus

Il se décline ainsi qu’il suit :

-  21 février-22 mars 2016 : réajustement du fichier électoral pour prendre en compte les nouveaux villages créés après l’enrôlement biométrique des villages et ceux qui ont fait l’objet de déguerpissement ;
-  22 mars publication de la liste électorale ;
-  22 mars au 5 avril 2016 : contentieux électoral ;
-  4 au 13 mars 2016 : réception et validation des dossiers de candidature ;
-  8 avril 2016 : tirage au sort pour le positionnement des listes sur le bulletin unique (si pas de contestation ou le cas échéant, dès la fin du contentieux des candidatures) ;
-  7 au 20 mai 2016 : formations au profit des démembrements de la CENI, des membres et agents d’orientation de bureau de vote.

Le gouvernement invite l’ensemble des acteurs à jouer pleinement leur rôle pour la réussite de ces élections.

Le Service d’Information du Gouvernement

Vos commentaires

  • Le 16 février 2016 à 16:17, par Dibi En réponse à : Elections municipales du 22 mai 2016 : La CENI dévoile le chronogramme du processus

    Oui aux commissions électorales de cette démocratie formelle de façade où ce sont toujours les mêmes qui bouffent dans les râteliers et auges de l’Etat. On aimerait qu’on nous explique (gouvernement et presse) sur cette affaire de 1,7 tonnes d’or burkinabè qui sont passés par le Togo pour atterrir dans une banque suisse ; sans la moindre trace au niveau du trésor et du fisc burkinabè au plan comptable. Une affaire qui fait les choux gras de la presse en Europe et dont personne n’en parle au Burkina-Faso.
    C’est ça la rupture avec l’ère Compaoré ? Les mêmes avec les mêmes pratiques ?
    Elle est où la presse africaine ou burkinabè qui ne tarit d’éloges au nouveau régime et décerne des diplômes de bonne gouvernance et de démocratie au nouveau pouvoir ?
    Elles sont où les commissions parlementaires qui veillent sur les détournements, malversations, et pillages des ressources de notre peuple ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés