Filière Riz au Burkina : La plateforme SIMAgri pour intensifier les échanges commerciaux

samedi 7 novembre 2015 à 00h05min

Les acteurs de la filière Riz ont officiellement lancé le 4 novembre 2015, le projet ‘’Intensification des échanges commerciaux dans les chaines de valeur riz du Burkina par l’utilisation de la plateforme SIMAgri’’. Le Système d’information du marché agricole SIMAgri (SIMAgri) est un outil qui permettra à toute la chaine de la filière d’évoluer désormais en réseau en partageant des informations sur les offres et les demandes du produit et des services dans le domaine. Une convention a été signée entre l’ONG Afrique Verte et l’interprofessionnel riz.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Filière Riz au Burkina : La plateforme SIMAgri pour intensifier les échanges commerciaux

L’information a un pouvoir et les acteurs de la filière riz au Burkina en sont conscients. Surtout qu’après plusieurs études diagnostiques réalisées par les structures paysannes, il ressort de façon récurrente des faiblesses dans la filière, liées notamment au dispositif de distribution du riz, de l’accès à l’information et la connaissance des marchés, des capacités d’achat et de stockage, du niveau de contractualisation entre les acteurs. Pourtant, la production nationale du riz connait une hausse continuelle. 19 5102 t en 2008, contre 305 382t en 2014.

Le Comité interprofessionnel de riz du Burkina (CIRB) en partenariat avec des structures techniques de la filière riz, a alors initié le projet ‘’Intensification des échanges commerciaux dans les chaînes de valeur riz du Burkina par l’utilisation de la plateforme SIMAgri’’. Ladite plateforme, bouffée d’oxygène des acteurs, apporte des solutions pour mieux vendre et mieux acheter. Précisément, elle permet d’accéder aux informations portant sur les offres, les demandes, les vendeurs et les acheteurs, les produits, les prix, les disponibilités de stocks, les lieux d’entreposage, les délais de livraison, entre autres.

Améliorer les revenus des petits exploitants

Le projet a également pour visée d’intensifier les échanges commerciaux pour un approvisionnement durable assuré par le secteur privé permettant l’inclusion des petits exploitants agricoles dans les marchés modernes et l’amélioration de leurs revenus.

C’est un projet d’une année qui coutera 15 millions de FCFA, mais sa pérennité sera assurée, a assuré Boukary Bikienga. Secrétaire exécutif du comité interprofessionnel du riz du Burkina, il précise que la plateforme SIMAgri permettra aux acteurs économiques de la filière (producteurs, étuveuses et transformateurs de riz blanc, commerçants et distributeurs) d’accéder à l’information pertinente, de saisir les meilleures opportunités d’affaires pour développer les échanges commerciaux et améliorer la compétitivité de leurs entreprises. « C’est essentiel parce que les acteurs sont isolés dans les provinces et les régions. Grâce à cette plateforme, on aura accès à l’information du marché, pouvoir présenter les produits et répondre aux demandes exprimées », a-t-il ajouté, avant de préciser que la plateforme est simple et pratique à utiliser, même à partir des téléphones portables.

Les propos de Boukary Bikienga sont corroborés par Berté Lansina, riziculteur dans la vallée du Kou et président de l’interprofession riz du Burkina. « Cette plateforme va beaucoup nous apporter en terme d’informations. Au Burkina, il y a beaucoup d’acteurs dans la filière riz, mais les gens travaillent de façon isolée. Désormais que l’on soit à Dori, Bobo, ou Fada, avec ce système on aura désormais des informations des uns et des autres. Ces informations, nous allons les partager entre nous et cela nous permettra de nous faire connaitre au niveau national et hors du Burkina ».

Les acteurs de la filière, les producteurs, les transformateurs de riz blanc, les étuveuses, les commerçants, les transporteurs et distributeurs, les partenaires et les structures de l’Etat, étaient tous réunis à l’occasion de l’atelier de lancement du projet. Pour sa mise en œuvre efficace, le Comité interprofessionnel de Riz du Burkina a signé avec Afrique Verte Burkina un protocole de collaboration.

Tiga Cheick Sawadogo
tigacheick@hotmail.fr
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés