A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

mardi 6 octobre 2015 à 06h19min

Dans une interview accordée au Faso.net à l’occasion de l’anniversaire du Discours d’orientation politique du 2 octobre, Valère Somé est revenu sur certains pans de notre histoire récente. Il a ainsi gravement mis en cause Étienne Traoré qu’il a accusé d’être l’auteur du discours du 15 octobre 1987, signant la fin du Conseil National de la Révolution. Celui-ci réagit dans ce droit de réponse.

A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

Monsieur le Directeur,

Dans votre parution du lundi 05 octobre 2015, vous avez publié une interview du Docteur Valère Somé où celui-ci, dans un ton haineux et injurieux me traite ainsi : « …petit excité communiste……qui a écrit le discours du 15 octobre, le discours le plus infect. Je précise et m’assume. S’il répond, on va aller loin…un homme qui a écrit un tel discours peut-il être un bon type ?.....Etienne Traoré et ceux-là qui sont encore entrain d’entuber le peuple avec des discours….celui qui peut écrire un tel discourt est un minable. C’est moi qui le dis. »

Je me dois d’emblée exprimer mon double étonnement : d’abord, mon étonnement que le « lefaso.net » publie des propos si injurieux (petit excité, minable, entuber le peuple, faux type suggéré). Je vous rappelle que vous aviez déjà publié un autre écrit injurieux de la part du Camerounais, Franklin Nyamsi conseiller de Guillaume Soro ! Ensuite, je m’étonne que le Docteur Valère Somé, ayant appris une accusation aussi grave et de nature à remettre en cause son respect pour moi (jusque-là), ne soit pas venu vérifier « l’information » auprès de moi. Nous ne sommes pourtant qu’à moins de 400 mètres l’un de l’autre ! Au lieu de cela, il se répand d’abord dans le quartier, ensuite dans la presse, pour publier une calomnie dans le but évident de me discréditer, de me nuire….surtout à cette période électorale, à cette période où ceux du CDP ne m’ont jamais aussi haï aux côtés d’autres politiques.

Monsieur le Directeur,

Moi, j’assume tout mon passé, avec ses victoires et ses échecs, ses positions justes et ses erreurs. Mais je ne puis assumer ce que je n’ai pas fait. C’est pourquoi j’ai fait mon autocritique pour ma participation au « Front Populaire » d’octobre 1987 à septembre 1989. Et ce, en septembre 1989 alors que le Docteur Valère Somé vivait en exil en France.

Je rappelle utilement qu’en 1990 lors des « Assises pour la Réconciliation Nationale » tenues durant 12 jours (à la maison du peuple) avant d’être suspendues, j’ai été parmi les plus fermes pour exiger que les débats sur notre parcours politique national fussent rendus publics et en direct. Blaise Compaoré, après avoir tenté vainement, par émissaires interposés, d’obtenir un affaiblissement de ma position et celles d’autres participants, finit par suspendre lesdites Assises. A l’époque, j’insistais pour que le peuple sache directement quelles ont été les responsabilités réelles des uns et des autres dans tous les drames politiques que notre pays a connus. J’apprendrai d’ailleurs à l’occasion par l’un des émissaires de Blaise Compaoré que : « Blaise sait que le peuple veut la diffusion en directe des débats. Mais il dit que pour des raisons de sécurité, il ne peut pas agréer cette demande ». Ce rappel pour dire que j’ai été et suis toujours dans la quête de vérité et sans crainte aucune.

Monsieur le Directeur de publication,

Je démens très fermement avoir été l’auteur du discours du 15 octobre 1987. Celui qui l’a affirmé à Valère Somé lui a grossièrement menti et je proteste énergiquement contre l’utilisation politicienne quant au fond, que ce dernier en a fait dans vos colonnes J’exige en outre, qu’il apport les preuves de ses allégations sans délais. Dans le cas contraire, je serai obligé d’exiger des excuses publiques.

J’utilise mon droit de réponse, pour essentiellement rétablir la vérité des faits : le 15 octobre 1987 dans l’après-midi, j’ai été surpris en pleine circulation par des coups de feu qui devaient être suivis par l’annonce plus tard d’un coup d’Etat, coup d’Etat dont j’ai écouté les différentes déclarations à partir du domicile d’un parent. Monsieur Dona Coulibaly (fonctionnaire à la Télévision Nationale et toujours vivant) peut témoigner que nous étions bel et bien ensemble cet après-midi là ! je n’ai rencontré Blaise Compaoré, comme d’autres concitoyens que dans la matinée du 16 octobre pour m’entendre dire ceci : « hier après-midi, il y a eu des problèmes avec Sankara. Les soldats se sont tirés dessus et Sankara est mort….même ton ami Patrice Zagré est mort…ce sont des drames qui peuvent survenir dans toute révolution…. Il convient maintenant de la poursuivre…. » Je ne pouvais donc participer à la rédaction d’aucune déclaration, encore moins la lire comme Valère Somé le raconte dans le quartier ! Et jusque-là je suis même incapable de dire qui a rédigé ce discours.

Je pense, au final, que cet écrit diffamatoire reflète peut-être la colère et la volonté de nuire des amis de Blaise Compaoré envers tous ceux qui ont très fortement contribué à la fuite dudit Blaise ou qui l’ont si longuement combattu 25 ans durant, comme moi !

Je sais aussi (toujours source CDP) que le Docteur Valère Somé ne décolère pas contre moi, particulièrement depuis que j’ai appelé à voter pour le candidat Roch Marc Christian Kaboré, celui qui reste, pour moi, le meilleur rampart (à gauche) contre le retour revanchard et patrimonial du régime Compaoré. Ce choix n’a pas empêché notre Parti (Burkina Yirwa) de constituer des listes communes de gauche avec des partis sankaristes à Réo (avec l’UNIR/PS) et à Dédougou (avec le FFS).

Au Docteur Valère Somé qui dit que si je réponds, on ira loin ; je réponds ceci : allons-y loin, très très loin car la défense de mon honnêteté n’a pas de limites.

Sans rancunes Docteur Valère Somé.

Ouagadougou 05 octobre 2015

Vos commentaires

  • Le 5 octobre 2015 à 21:35, par Yacou En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Apres le combat des poids lourds,c est l heure pour les mi lourds. Ce combat sera tres attrayant. Du courage aux combattants. On va en apprendre beaucoup de ces combats mi lourds. On ne demande que cela.

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre 2015 à 21:36, par Raso En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Franchement, vous êtes des papas et des papys, donnez l’exemple. Arrêtez ces querelles de bambins..

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre 2015 à 21:54, par Mami Sougri En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    C’st ca on dit philosophe. Il n’est pas mesquin comme certains. C’est qu’ il est sur de lui. Son identite est bien etablie. Il ne se cherche pas. Etienne, vous avez dormi ensemble avec Blaise sur le meme lit mais vous n’ aviez pas les memes reves. Vous ’ etes pas un mangeur comme Valere d’ ailleurs et c’est deplorable ue vous vous rentriez dedans comme ca. Je vous admire tous deux. Ne faites pas ca. Vous etes des koros. Ou bien. Si vous vous crepez le chignon comme ca, nous les jeunes, on va faire quoi ? Valere, quand a vous aussi, vous ne devriez pas insulter vulgairement comme ca. Vous n’etes pas un mauvais type mais vous devez apprendre a vous maitriser. Vous avez ete Rosicrucien. Donc, j’ attends e meilleur comportement de votre part. Valere n’ est pas n’ importe qui et n’a pas le droit d’ avoir des comportements qui n’ auraient pas etonne s’ ils venaient de minables individus ronges par la haine et les frustrations des echecs qui jonchent leur poisseuse et foireuse vie.

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre 2015 à 22:01, par hommeFort En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Je ne sais pas c’est quel probleme ce Monsieur Valere somé a... Qu’est ce qui l’empechait de faire toutes ses declarations depuis 1987..? C’est seulement à la veille des elections qui promettent la victoire aux pires enemis de Blaise, il fait des soit-disantes revelations ?

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre 2015 à 22:11, par sada ouedraogo En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Pourquoi vous vous en prenez au directeur du site, le faso.net ? Vous avez été responsabilisé ou pas sous le Front populaire ? Si vous avez appelé à soutenir le MPP de Roch, c’est parce que vous avez cheminé ensemble depuis le Front populaire, et c’est maintenant que Roch t’a rejoint. Vous êtes des caïmans d’un même marigot, c’est tout.

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre 2015 à 22:12, par WALAY En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Je ne connais pas particulièrement Mr TRAORE, mais à lire la fin de l’interview de Mr SOME, il me semble avoir beaucoup de trous de mémoire, en tous les cas il n’est pas cohérent avec lui-même, si non comment nous proposer aujourd’hui une réconciliation sans vérité et justice. WALAY

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre 2015 à 22:22, par Pousbila En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Allons y seulement, la vérité naîtra des contradictions,la nouvelle génération attend avec impatience le déballage entre les grands frères qui ont connus et animés les luttes communistes et autres luttes gauchisantes, vivement que la vérité éclate ,je suis impatiente de connaitre la suite de ce débat ;
    Le courrier du cdp et de ses alliés publié par le faso net a connu environ plus de 300 intervention des internautes qui l’eut cru ?ceci démontre que le cdp fait trembler ,le cdp mobilise malgré la campagne de déstabilisation monté a son encontre par les uns et les autres qui ont hâte de chanter son requiem ;plus de 300 interventions c’est vraiment bien et ça fait plaisir ,j invite le secrétariat exécutif a se mettre au travail car la mobilisation demeure intacte dans les villages et dans les communes rurales ,dans les chefs lieux de provinces et de régions la désinformations calomnieuses du coup de force du rsp a entamé légèrement nos forces mais dans l’ensemble nos leaders sont restés intacts et cela malgré les différentes pressions exercées sur eux par les va t en guerre et autres adeptes de la barbaries aveugles,cdp victoire ,cdp en avant pour le contrôle de l’assemblée nationale ;

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre 2015 à 22:39, par barkwende En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    huuuummmmm on va se délecter

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre 2015 à 22:56, par TIENFO En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Quand les éléphants se battent …
    Le démantèlement du RSP suscitera bien de matchs dans le match avec des combats de corps à corps ou à distance. Allons seulement.

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre 2015 à 23:02 En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Mr Étienne traore, vous affirmez avoir combattu
    le régime de Blaise pendant 25 ans ; aujourd’hui vous
    soutenez ceux la même qui étaient les principaux
    architectes de ce même régime.
    Dites nous quelle cohérence y’a t-il dans vos propos ?

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre 2015 à 23:02, par Wourozou En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Comment Valère SOME a pu sortir des insultes de ce genre ???? Je n’ai pas lu son écrit ( de Valère SOME), mais un intellectuel de sa trampe doit savoir raison garder et éviter des insultes aussi vulgaire ! Sans vraiment connaître la vérité, j’apprécie en tout cas le ton modéré et modeste de Étienne TRAORE !

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre 2015 à 23:09 En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    On sent a travers les declarations de Valere Some, de la haine et du mepris. Toi qui te dit sankariste, pourquoi n’as tu pas combatu Blaise pour qu’il s’en aille ? Tu profite de la lutte des autres pour etaler ta haine. Ou etais tu quand Blaise etait la ? Pourquoi n’as tu pas donner ces infos au temps de Blaise ? Hypocrite !

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre 2015 à 23:23, par atab En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Mr valère a raison. Vous aviez aidé blaise compaoré après l’assassinat de Thomas Sankara avant d’etre broyè par la compaorose. Si vous etiés logiques comme vous le dites, il fallait soutenir le candidat de l’UNIR/PS au lieu des tortionnaires de thomas sankara. Salif et blaise ont tuè sankara. Salif et blaise t’ont baillonnè après t’avoir utilisè et tu oses soutenir ce parti politique. C’est cette inconséquence qui fait que tu n’as jamais percé et ne sera rien en politique. Bravo a Valere.

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre 2015 à 23:36, par Sidpayétka En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    BONSOIR A TOUS !
    Moi, je dis tout simplement que tous les deux, vous avez intérêt a fumer le calumet de la paix car le peuple du pays réel n’a nullement besoin d’ouvrir un autre front de diatribes qui n’apportent rien a son devenir. Votre trahison mutuelle ne date pas d’aujourd’hui et ce qui nous intéresse nous, c’est que Blaise COMPAORE a fuit, son lieutenant s’est rendu et répondra de ses actes devant la la justice de même que son chantre va être bientôt rasé et remplacé par une stèle diabolique de souvenir. Etienne, je te propose de rendre visite a Valère SOME et vous prenez une bière ensemble et taisez vous sinon ensemble racontez nous l’histoire du CNR et de la rectification (de l’ODP/MT au CDP et a la FEDAP/BC), une histoire instructive et constructive qui rendra le BURKINA plus fort que jamais. Je ne veux plus rien entendre de ses querelles de clochetes impropres a la nouvelle ligne politique que le Burkina veut se tracer sinon vous êtes tous coupables et comptables des misères du peuple Burkinabé. Vous nous rappelez tous comment ensemble vous avez tous été minables face a la trahison et mise a mort de notre cher THOMAS SANKARA et de sa révolution oh combien salutaire pour le peuple intègre du BURKINA FASO. Que celui qui n’a pas ingurgiter gloutonnement la première vague de la viande de la Mecque nous raconte comment il n’a pas été a la hauteur des ambitions de Thomas SANKARA (qui pourtant a été le seul président au monde a rappeler aux arabes repus de la Mecque que la carcasse de chaque mouton tué, une fois de retour dans le foyer de chaque pèlerin constituait une fête dans sa famille qui a enduré plusieurs privations pour son voyage en terre sainte de l’islam et ou manger la viande relèverait plutôt du miracle). De nos jours cette viande est devenue du pain bénie pour certains hommes d’affaires et ne sort même plus de Ouagadougou et pourtant ca continue de venir ou alors Mecque c’est pas Mecque et Tabaski, c’est pas Tabaski. Les subitement milliardaires ont peut être leurs traces dans cette viande de la Mecque qu’ils réinjectent dans des restaurants huppés de OUAGADOUGOU ou d’autres grandes métropoles sur le continent après avoir approvisionner leurs réfrigérateurs, leurs congélateurs ainsi que ceux de leur troisième quatrième et même cinquième bureau. Dieu les voie. Quant a vous deux la, foutez nous la paix et merde a la fin.

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre 2015 à 23:37 En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Il y a eu un discours de Sankara le 15 octobre ? le jour de sa mort ?
    Quelqu’un peut m’éclairer la dessus ? Merci d,avance .

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre 2015 à 23:54, par YIRMOAGA En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Le combat des intellos Burkinabè ? Dommage pour ne pas nous envoyer 25 ans en arrière ? Je sent la haine en SOME que je respecte bien ?

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 00:02, par Madess En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Valère SOME est très nostalgique de son passé révolutionnaire. Il a en plus vraisemblablement un esprit vindicatif, un regard plein de haine, rêvant de voir des personnalités comme Salif DIALLO hors du jeu politique. Qu’il nous colle la paix. La très grande majorité de notre jeunesse n’a de compte à demander à personne concernant les tares de la révolution.Notre jeunesse ne demande que la vérité et la justice sur les crimes de son époque : Norbert ZONGO, les martyrs des 30 et 31 octobre 2014 ainsi que ceux du putsche dernier. Je compte sur vous M. TRAORE pour donner à M. SOME les uppercut qu’il mérite.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 00:32, par Valère Etienne En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    De grâce ,épargnez nous de ces polémiques stériles. Que celui qui a des choses à dire ,attende d’être devant un juge pour un éventuel témoignage ! En attendant, ne nous ramenez pas dans une atmosphère semblable à celles d’avant Août 1983 et octobre 1987 ! —rumeurs calomnies,révélations,diffamations,calomnies,tracts, .......et au finish les militaires <>

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 00:35, par Figo En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Je pense que nos enfants devraient être épargnés de ces batailles de clocher. Rendez-vous visite et régler vos problèmes. Si vous voulez jouer aux stars, demandez à une télévision de vous inviter pour un débat public. Mais arrêtez de vouloir nous manipuler dans vos tentatives de positionnements politiques. Nos avons autre chose à faire. Pour rappel, vous n’avez joué aucun rôle actif dans les évènements du 30-31 octobre. Has been.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 00:39, par Righteous man En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Mais c’est tout de même bizarre que l’on apprenne que même les Etienne furent si proche de Blaise Compaoré d’alors. Sinon comment peut on comprendre qu’après la boucherie fraîchement exécutée par votre Seigneur Blaise C. il puisse te confier le lendemain 16 Octobre que Thom Sank a perdu la vie dans la confrontation des militaire. Cela montre à quel point vous devriez être d’une proximité étonnante avec ce vampire.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 00:54 En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Pr Traore, je suis resté sur ma faim. Mais ce n’est pas si important. Ce que nous de la jeune génération souhaitons, des échanges d’un niveau plus élevé.
    Bref, Dr Some a fait une très bonne proposition :.balle a terre , allons à la réconciliation pour l’intérêt du pays. Je dis Bravo au Dr Some, pour le moment n’ajoutez rien. Nous avons compris. Conformément à votre propre pylosophie ne remuons pas dans la boue. Allons à l’apaisement. J’ai lu votre dernier ouvrage en une journée, j’ai appris et compris beaucoup de choses. Vous l’avez dit pour Gilbert D,, mais sachez que vous êtes très précieux pour les burkinabé. J’invite toute la jeunesse à se mobiliser également pour que rien de mal ne vous arrive, qu’1 seul de vos cheveux ne tombe parce que quelqu’un vous en veut. Vous êtes plus précieux parce que vous le dites volontairement et vous avez les aptitudes de nous le raconter.
    Quant au Pr Étienne, il est habitué à insulter, à dénigrer ; aucune considération pour quelqu’un qui ne pense comme lui. Pr, tu vois, doucement ... Va te confesser auprès de Philipe Ouedraogo et non chez l’autre Ouedraogo de Bobo, car ce dernier aussi semble vouloir quitter sa sacristie pour une autre vocation (ça , c’est une autre histoire).
    Longue vie au Dr Somé ; Aucun burkinabé d’honnête ne peut te haïr . On te croit, on te suit.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 00:59, par Le patriote En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Maintenant que le régime de blaise est vraiment tombé avec la disparition du rsp , beaucoup de linges sale seront lavé dans l’espace public.Nous les profanes de l’histoire de notre beau pays seront bien servi.On va apprendre toute l’histoire du burkina et en détails. On va se régaler. Seulement on demande un peu de respect et de retenu dans les écrits des futurs intervenants historiens car le Burkina est l’exemple même du respect.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 01:09, par Baraka Alain En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Ne vous fatiguez même pas professeur. Ce vieux de Valère Somé est juste énervé parce qu’il vous considère comme l’un de ceux qui ont lui ont ôté la cuillère de sa bouche en chassant son beau frère en même temps que le système Compaoré.
    Du reste, il courrait derrière François Compaoré par l’intermédiaire de son Beau pour demander un poste d’ambassadeur. Requête à laquelle Blaise n’a pas voulu accéder car il cherchait quelqu’un pour se porter garant d’éventuels écarts de langage que Valère viendrait à tenir une fois nommé Ambassadeur et là, même son Beau n’a pas voulu assumer cette responsabilité. Nous sommes dans un pays de savane et tout le monde voit tout le monde.
    Vous avez dit quelque chose de vrai. Tout homme doit assumer son passé. Dans ce pays on voit des gens qui jadis étaient des griots de Blaise, d’autres ont fait plus de 5 ans dans son gouvernement mais lorsque vous les entendez parler des autres c’est comme si eux n’ont jamais parlé à Blaise. Je préfère encore ceux qui assument leur passé à ceux-là qui ne veulent même plus en parler parce que ayant eu la malchance (ou la chance c’est selon) d’avoir été virés plus tôt.
    Professeur Traoré, on vous connaît et les gens de bonne fois savent que vous n’êtes pas un lâche contrairement à beaucoup qu’on ne peut même pas qualifier vu leur opportunisme juste pour arriver à Kosyam

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 01:49, par Yabirou En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Je ne sais pas vous, mais moi j’ai adoré les deux dernières phrases. C’est dit sans détour. Direct, net et franc. A Valère maintenant de nous faire voir ce qu’il a dans sa besace. Si c’est seulement le venin de l’aigreur, on va savoir. Si si, on peut être aigri quand on n’est plus fièrement posté au centre de l’actualité. On en connaît qui sont devenus fous parce qu’une nouvelle génération a supplanté la leur.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 02:24, par philly En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Valère somé est entrain de "valèrer" c’est a dire perdre sa valeur. Cher frère ne valèrer pas. Restez positif

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 02:48, par aba En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Quand on lit on sait que c’est un mensonge. On ne se débat pas quand on a la vérité. Tous ceux qui ont été du coté de Blaise ne fusse que deux jours après l’assassina de Thomas Sankara ne sont pas propres.
    Arrêter de chercher à vous blanchir. Quand Blaise était la pourquoi tu n’as pas dit ça !
    Cherchez Dieu qui peut pardonner vos péchés mais pas de vaines paroles qui ne peuvent vous blanchir.
    Que Dieu vous garde
    Merci,

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 03:59, par Amadoum En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : "pas encore boys" !

    Au moment ou la nation s’apprete a entamer un nouveau depart, voici que les memes "intellectuels" des annees 70, nostalgiques de leur importance de l’epoque, veulent nous faire deraper.
    pour l’amour de Dieu et de votre patrie, arretez vos attaques personnelles qui ne font rien pour le Burkina Faso. Vous avez fait vos preuves, avec des debats houleux et creux, maintenant, laissez la place a d’autres.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 04:07, par Omar En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    On finira par savoir ce que chacun a fait ici au Faso. J’espère de tout cœur, même si j’y crois peu, que la "boîte noire" du régime Compaoré va parler, il est le seul à pouvoir clarifier certaines choses. C’est un devoir qu’il a envers l’histoire.

    En attendant les preuves que doivent produire Valère Somé, puisqu’il nous a pris à témoin et que ses graves affirmations sont mises en doute (on ne peut pas faire publiquement de telles affirmations sans preuves quand même), j’apprécie vraiment le ton courtois d’Etienne Traoré qui dénote d’une certaine hauteur de celui-ci.

    En avant le désarmement des propos après celui du RSP...

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 04:29 En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Dieu merci ils vont se trahir, et ça permettra au peuple de se faire une idée des uns des autres. Que la vérité soit dite c’est tout ce qui interesse le peuple même si ça passe par des reglements de comptes entre anciens camarades de lutte.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 04:31, par philo En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Etienne Traore ma decu et on ta vu ici .Les politiciens ne changeront pas

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 05:17, par KOKO En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Arrêtez vos querelles de chiffonniers. Ce n’est pas du niveau intellectuel, ni des hommes intègres dont vous vous réclamer. C’est un débat de niveau caniveau ! Valère Somé ou pas. Etienne Traoré ou pas. Pour nous c’est le Burkina Faso d’abord. On s’en fout de vos sauts d’humeur. Nous on veut construire un Burkina nouveau avec des burkinabè nouveaux. Arrêtez vos salades

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 05:33, par Le Cheikier En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Eh oui, voilas qui est bien parti. Allons seulement ! ! !

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 05:38 En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Voilà les types de politiciens qui font reculer le pays. Au lieu d’avoir une vison claire du développement comme Zéphirin DIABRE (qui n’est certes pas exempt de critique mais pas ces critiques de cour de récréation Valère-Etienne) ils passent le temps à se chamailler comme des enfants dans la Cour de rcréation. Allez-vous en tous les deux car vous n’êtes pas des personnes responsables. Un Citoyen.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 05:53, par sidbale En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Merci professeur pour ce droit de réponse, quoique succinct, convainc plus d’un des intentions malveillantes de Valere SOME. Même en tentant de les dissimuler dans son dernier ouvrage ou lors de son dédicace, un bon lecteur les voit transparaître clairement.
    Professeur, vous et plusieurs d’ autres que Valere SOME, par esprit revenchard peut être, ont courageusement déclarer avoir à assumer vos responsabilités de la période révolutionnaire et d’après.
    En ce qui concerne Valere SOME, il ne fait que relater les bons rôles qu’il a joué pendant la Révolution et jamais les mauvais. On est de se poser des questions sur sa responsabilité personnelle dans certaines mauvaises actions du CNR et surtout dans sa chute. Quelles relations à t’il entretenues avec Blaise Compaore du retour de son exil ?

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 06:12, par Driba En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Au Burkina Faso tout fini par se savoir et les traites seront demasqué ;vive la liberté d’expression:vive la liberté d’opinion ;

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 06:27 En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Voila ça commence !!!!!!!!!. Je répète encore : Dieu a vraiment béni le Faso. Les prières des uns et des autres c’est pour que la démocratie triomphe. Pour ce faire, les bizarreries gâchées seront découvertes inchalah.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 06:40, par Tapsoba R(de H) En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Guerre des papys ?? Mais si j ai bonne mémoire ,Blaise a prononcé son discours 4 jours après l assassinat de Sankara,soit le 19 octobre 87.Alors la question demeure : Avez vous rédigé ce discours après votre rencontre avec BC le 16 Octobre 87 ?

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 06:59, par le citoyen En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Tu n’a rien à voir avec blaise, tu faisais quoi le 16 très tot avec lui.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 07:13, par lavérité En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    C’est vrai que Dr Somé a été grossier et incohérent vers la fin quand il demande la réconciliation sans justice préalable. Mais le Pr TRAORE est encore plus incohérent.
    Non seulement il a soutenu le Blaise après le 15 octobre et maintenant c’est lui qui soutien la candidature de Roch. Comme en 89 avec Blaise il sera écarté quand le MPP va arriver au pouvoir. Pr TRAORE vous m’avez deçu, parce jusqu’à demain on ne pourra pas me convaincre que le MPP dans sa composition actuelle est la solution pour notre pays. Ces gens ont volé, insulté, méprisé, torturé le peuple pendant plus de deux décennies donc ils ne peuvent pas prétendre encore nous diriger.
    Aujourd’hui on parle de justice, sérieusement entre nous, peut-on juger Blaise sans juger Salif, Roch et Simon ?
    Mais Dieu ne dors pas, ça va prendre le temps que ça prendra mais tôt ou tard la vérité et la justice sera rendu.
    Quand aux opportuniste qui se sont précipités dans le MPP comme autant du CDP ils paieront aussi.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 07:16, par lavérité En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    C’est vrai que Dr Somé a été grossier et incohérent vers la fin quand il demande la réconciliation sans justice préalable. Mais le Pr TRAORE est encore plus incohérent.
    Non seulement il a soutenu le Blaise après le 15 octobre et maintenant c’est lui qui soutien la candidature de Roch. Comme en 89 avec Blaise il sera écarté quand le MPP va arriver au pouvoir. Pr TRAORE vous m’avez deçu, parce jusqu’à demain on ne pourra pas me convaincre que le MPP dans sa composition actuelle est la solution pour notre pays. Ces gens ont volé, insulté, méprisé, torturé le peuple pendant plus de deux décennies donc ils ne peuvent pas prétendre encore nous diriger.
    Aujourd’hui on parle de justice, sérieusement entre nous, peut-on juger Blaise sans juger Salif, Roch et Simon ?
    Mais Dieu ne dors pas, ça va prendre le temps que ça prendra mais tôt ou tard la vérité et la justice sera rendu.
    Quand aux opportuniste qui se sont précipités dans le MPP comme autant du CDP ils paieront aussi.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 07:19 En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Que tous les deux aillent regler leur différents et nous laisser tranquille. Je ne sais pas ou se trouve la vérité mais franchement je n’ai pas du tout apprécié le ton de Mr. Valère. Un vieux père doit eviter un certain language. A chaque sortie, lui il a attaque quelqu’un. Pour lui aussi va sortir un jour...Nous on veut seulement la vérité sur la mort de Tom Sank, Norbert ? Dabo et autres. Quant à qui a soutenu Blaise, ils sont nombreux....et beaucoup sont entrain de viellir. Personnellement, je crois que la fasonet devrait pas publier la partie ou Valère insulte M. Traoré. Imaginer que c’était sur une radio, on allait le couper court...Bref.... On s’en fout de vos querelles

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 07:26, par maxburkimbila En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    les vieux peres,mettez vos connaissances et vos capacités au service de ce pays au lieu de vous declarer une guerre qui ne dit pas son nom.vous etes tous deux des bibliothèques,chacun avec des acquis et des échecs sans compter vos erreurs.c’est humain !!!comprenez vous et avançons ensemble...

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 07:27, par Tarware En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Je pense que vous devez vous asseoir vous expliquer sans rancoeur pour vous comprendre. ne vous étalez pas au grand jour actuellement. Chacun fait des erreurs et il vous appartient de le comprendre. Laisser la justice suivre son cours pour le moment. Regardez dans quelle situation vous nous mettez, vos enfants et vos petits fils. Actuellement l’heure n’est pas aux règlements de comptes mais la révélation de la justice pour sanctionner qui a fait quoi. Peut être tous ceux qui ont commis des erreurs graves seront interpellés et sanctionnés. Dr Some Valere, Mr Étienne Traoré soyez un grand modèle pour nous et vous le pouvez. Lorsque la justice sera rendue commenceront le pardon et la réconciliation au Burkina. Ne dit on pas arrêter quelqu’un cadeau y en à mais le laisser cadeau y en à pas ? Nous comptons sur vous

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 07:30, par Le pigeon rêveur En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Le feuilleton a commencé...les caïmans du marigot ont commencé à se manger !!!

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 07:32, par El Hadj YANOGO En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Pour ceux qui ne le savaient pas, il n’ y a pas quelqu’un parmi les politiciens du Burkina Faso qui a fréquenté Blaise COMPAORE et bénéficier de ses largesses comme Valère SOME. Il est resté dans sa pauvreté du fait de son amour pour le whisky.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 07:34, par El Hadj YANOGO En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Pour ceux qui ne le savaient pas, il n’ y a pas quelqu’un parmi les politiciens du Burkina Faso qui a fréquenté Blaise COMPAORE et bénéficier de ses largesses comme Valère SOME. Il est resté dans sa pauvreté du fait de son amour pour le whisky.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 07:47, par man En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Docteur, on t’écoute.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 07:48, par contrelemensonge En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Ca y est les enfants de la mère ( la révolution aout) et de la marâtre ( rectification d’octobre) ont commencé le pugilat. a coup sur, il y aura des révélations car ce qui était caché finira pour sortir, pareille au KO du boxe.
    Dr Valère somé et Pr Etienne Traoré, je ne sais pas qui dit la vérité. Non seulement toute leur argumentation est basée sur des idéologies c’est à dire des vues d’esprit. ils sont nostalgiques de leur passé militant que de se préoccuper du développement de ce pays. communistes, colonialistes c’est dépassé. nous avons déjà tué ces concepts dans notre hymne nationale. qu’ils ont tous chanté. alors pourquoi encore chacun cherche a voir raison si tout le monde à tord ? chacun cherche à tirer la couverture de son coté ce qui finira par dénudé les uns les autres. nous on a hâte de voir le dénouement de la guerre de Troie qui à coup sur aura lieu.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 07:49 En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Pour avoir combattu un système depuis 25 ans, quel intérêt alors à soutenir les concepteurs-planificateurs et exécutants de ce même système qui, par retournement spectaculaire de veste, se font passer pour les vrais représentants du Peuple. Quelle hypocrisie ??? Prof. Traore, vous aussi, anitché !

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 07:55, par Wendmi En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Qui des deux protagonistes vaut mieux ? Je pense que tous sont hypocrites et comme le disait Victor Hugo, je cite "Un hypocrite est un patient dans la double acceptation du mot, il calcule un triomphe et endure un supplice".

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 08:00, par sylvano En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Pour moi tout ce qui ce dit est de bonne augure pour nous jeunes qui ne cherchons qu’à connaitre la vérité. pourquoi pas un face à face à RTB

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 08:01 En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Dites à VALERE SOME QUE CEST DE TROP. SI LUI SA VIE C’EST DE DENIGRER LES AUTRES, NOUS ON A BESOIN DE PROPOS CONSTRUCTIFS QUE DES PROPOS DE HAINE.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 08:02, par sylvano En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Pour moi tout ce qui ce dit est de bonne augure pour nous jeunes qui ne cherchons qu’à connaitre la vérité. pourquoi pas un face à face à RTB

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 08:03, par ka En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    A tous les deux, j’ai toujours dit dans mes messages vous concernant, qu’aucune personne ne peut se vanter d’écrire l’histoire de la révolution inachevée de Tomas Sankara sans passé par tous ses vrais amis en vie. Je suis témoins des discours de Thom, qu’il soit écrit par Paul ou Pierre, ce sont les discours de Thomas Sankara. Rappelez-vous de son discours improvisé à Harlem dont j’y étais, vos écris bidons ne valent pas cette improvisation. Alors vous êtes des intellectuels, ne vous ridiculisez pas devant un peuple déjà meurtri. Si tous les vrais amis de Thom sortaient de l’ombre, fidèle, Nogma, Zongo Etienne, vous vous enterrerez sans demander vos comptes. MPP, UPC, si vous voulez parler de vos miettes de prouesses avec Thom, rejoignez Benewendé Sankara pour élever le nom et les objectifs de Thomas Isidore Noël Sankara le myte. Vos querelles de gosier large a la porte de l’élection présidentiel, ne sont que de l’égoïsme pure et simple.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 08:10, par Caporal Gringo En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    A quelque part Mr Valère Somé a Raison. N’ est-ce pas les vous-autres Etienne Traoré qui avez la liquidation de Lingani, Henri Zongo, Koundaba et autres en conscience ? Combien de fois vous a-t’ on vu à l’ époque au Commandement chez Lingani avant qu’ il ne soit tué pour ce faux coup d’ état monté. Tout leur sang crie vers vous Eténne Traoré et autre, Dieu vous voit !

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 08:10, par OUED En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Vraiment je suis très déçus des insultes et mensonges démesurés et vulgaires du Dr Valère Somé contre notre camarade Etienne TRAORE. Depuis 1987 tu étais ou ? Il fallait faire cette revelation pendant que BLAISE était là. Un vieux père comme le Dr SOME se comporte comme un gamin. En revenge, j’apprécie le calme et le sang froid gardé par Mr TRAORE Etienne.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 08:12, par HALTO En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Allons seulement ! ... Ceux qui ont MANGE UN PEU VONT CHIER UN PEU... ET CEUX QUI ONT MANGE BEAUCOUP VONT CHIER BEAUCOUP.. Allons seulement.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 08:12, par Cephas En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Premier round : 1 à 0 pour Etienne pour avoir évité les injures. Soyons là pour le second round qui commence demain. Valere promet des étincelles. Dis nous Etienne, pourquoi as tu soutenu les tueurs de Sankara dès le 16 octobre ? Etait-ce une erreur ? Ou ta conviction de Demo(n)crate ? Dis nous Tonton Étienne

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 08:12 En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Vous avez combattu le régime compaore depuis 27 ans, et vous allez soutenir mpp aujourd’hui. Aucune logique, sauf celle du ventre qui est un mauvais enseignement pour nous la jeunesse. Quelle honte. Je crois qu’il faut balayer toute cette racaille de politiciens et repartir avec du nouveau pour un réel changement, le changement tant voulu par le peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 08:15 En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    On attend la suite du feuilleton avec le Docteur Somé !

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 08:16, par zoungrana joachim En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Trêve de commentaires ; que le combat commence et que la vérité éclate au grand jour.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 08:17, par Pat le Démocrate En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Si je comprend bien, ces deux là doivent être des parents à plaisanterie et ils sont entrain de plaisanter. Laisser-les s’amuser un peu. Nous on les regarde.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 08:18, par Truman En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Monsieur Etienne Traoré, Laissez Lefaso.net tranquille à moins que vous ne vouliez avoir 5 000 000 FCFA.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 08:18, par SKALFREE En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    En tout cas une chose est sûr, Etienne TRAORE n’a peut être jamais porté la révolution dans son cœur sinon comment expliquer son positionnement politique actuel (soutenir le MPP).

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 08:18, par sandokan En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Après le droit de réponse du Pr Etienne TRAORE, on peut dire match nul donc. Maintenant pour la suite, car il ne peut ne pas y avoir de suite, allez au tribunal si quelqu’un se sent diffamé. Nous aimerions suivre "la bataille" à ce niveau plutôt que sur la toile où je suis convaincu à 100% que personne des deux ne parviendra à rallier la totalité des internautes à sa cause. En d’autres termes, le risque est grand que personne n’ait totalement raison sur son vis à vis. Par contre, au prétoire la vérité éclatera plus facilement. A défaut de tout cela, pardonnez-vous mutuellement (comme Christ vous a pardonné) entre voisins de quartier et tournez la page pour ne pas créer une inimitié ouverte entre vos deux familles (dans l’hypothèse que vous ayez tous de grands enfants) aux conséquences incalculables. Soit tous béni du Dieu vivant et vrai.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 08:24, par Le révolutinnaire En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Mr Traoré si le 6 octobre vous étiez avec Blaise c’est que c’est vous avec les ROCK qui avez planifier la mort de notre héros Sankara ? Vous n’êtes plus digne de parler à notre jeunesse. il faut vous remettre en cause et vous laissez le vrai peuple développer notre pays. Vous etes un ennemi du peuple. Rock et vous vous mériter de vous cacher et nous laisser en paix. Ne détruisez pas notre pays. Vous avez tué Sankara et la révolution alors le peule vous pardonne mais vous demande de vous effacer de la scène politique. Sankara était tout notre espoir. Blase a assumer votre forfaiture pitié pour le peuple pitié pour le peuple. Celui qui était un vrai patriote ne pouvait pas s’arreter avec les nouveaux responsable du pays le 16 octobre. Est ce que KAFANDO ou SY ou meme Zida ont cherché à particer avec Gilbert qui voulait tuer la révolution des jeunes. Monsieur TRAORE la vérité est la vous avez avec les RCK tué SANKARA et faire porter le chapeau à Blase. Nus condanons fermement Blaise pour vous avoir pas tous mis de coté. La vérité blesse monsieur TRAORE

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 08:26, par Nouga En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Chers internautes, je me rends compte que nous ne pouvons pas faire confiance à certains de nos soi-disant intellectuels. Vous voyez, ils sont pleins de haine, d’hypocrisie, d’arrogance, de mépris, de jalousie, de rancœur, de rancune… Comment des gens qui sont au crépuscule de leur vie ne peuvent pas donner le bon exemple à la jeune génération en taisant leur ressentiment ! Si nous voulons participer solidairement à la (re)contruction de notre pays, nous devons tous méditer ces propos de GANDHI : « Nous devons être le changement que nous voulons voir dans le monde. »

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 08:27, par NulNestIndispensable En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Je suis désolé M. Etienne ! J’avais un profond respect pour vous, mais depuis vos gesticulations avec Philippe et votre soutien à ceux là même qui ont été au cœur même de la politique de Blaise Compaoré, j’ai compris que vous êtes incohérent et par conséquent ce que Valère Somé dit ne surprendra personne. J’aurai préféré que vous vous retiriez de la scène politique que de vous joindre à ceux qui ont bâtit l’empire de Blaise (bien entendu avec le RSP).

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 08:29 En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Je dirai aux internautes de ne prendre fait et cause pour l’un ou l’autre. Ce que vous avez lu est juste ce qu’on a voulu pour faire savoir ! Ces deux là se connaissent depuis toujours et chacun sait qui est qui et qui a fait quoi. En outre, il faut comprendre que ces deux là ont été nourris au même biberon révolutionnaire, ont combattu les mêmes ennemis et ont fonctionné de la même façon. Ce débat entre Etienne et Valère entre dans l’ordre normal des choses ! C’est le mode de fonctionnement des idéologues de cette époque dont ils se réclament tous !

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 08:31, par Ladji En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Tonton TRAORE (je suis Traoré) ; je suis déçu de vous. Comment un opposant à Blaise peut soutenir le MPP. Je te savais très intègre. Mais depuis que j’ai appris que vous souteniez le MPP je suis tombé des nus. Comment un Etienne TRAORE peut soutenir le MPP. Je souhaite qu’il fasse un écrit pour expliquer.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 08:32, par FGH En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Apparemment, Valère SOME est devenu malade depuis qu’on a réussi à faire fuir Blaise Compaoré. Ceux qui connaissent l’homme savent que si Valère est revenu au Faso après son exil, c’est parce que Blaise Compaoré et lui ont convenu d’un deal : " je te laisse tranquille et tu m’entretiens... " Maintenant que celui qui devait "l’entretenir" a fui, c’est la galère et Valère s’en prend à tout ce qui a pu être à la base de cette fuite de son pourvoyeur. Ne "valère" pas comme ça, Koro, ce n’est pas la fin du Monde ! A ce rythme-là tu vas mourir d’ulcère avant Blaise Compaoré lui-même !

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 08:36, par kouadio En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Etienne, ce qu’on te reproche c’est ton inconstance, ton opportunisme et en gros la haine qui t.empechent de faire la vraie politique. Tu vois meme que tu n’avances pas dans ce domaine la. Ton divorce avecPhillipe Ouedraogo qui a su que tu voulais qu’il soutienne le MPP (meme s’il y est alle apres toi), tes explications pour rejoindre les MPPistes. Je crois que Valere est plus credible que toi aujourd’hui car lui au moins est plus constant et coheremt qu toi

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 08:43, par La verite En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    D’abord,que les martyrs reposent en paix et prompt rétablissement aux blessés .
    Blaise parti, le RSP dissout et certains en cavale, le CDP en déconfiture , les langues se délient. Les masquent tombent !
    Vous comprendrez petit a petit, pourquoi le MPP regorge d’anciens ministres, d’anciens DG, d’anciens chefs de projets d’anciens.........
    Ces anciens "grands" du CDP, traînant des casseroles et même des barriques, et sûrs que Rock ira a Kossyam, se réfugient donc dans son parti. Chacun poussant ses dossiers dans une brouette et cherche parapluie. Le MPP est donc un parapluie pour ces grands voleurs au col blanc. On en trouve dans tous les partis, me diriez vous ; mais le MPP est champion. Votez le MPP pour les présidentielles, c’est dire a ces messieurs, jadis arrogants, venez terminer ce que vous aviez commencé.
    Jeunesse du Burkina Faso, ne laisse pas récupérer ta lutte. Permet par ton vote que le vrai changement arrive enfin au Burkina avec de. Ouvreaux responsables. Tu t’en prenais a salia SANOU qui disait que même djamila peut être présidente ! Pourquoi veux tu que les mêmes reviennent qui ont mangé pendant 26 ans, reviennent. Vous êtes plus diplômés que ces gens ! Vous êtes plus propres, plus intègres que ces gens ! Construisez un burkina nouveau avec des hommes nouveaux !
    Que Dieu bénisse les Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 08:45, par Goodman En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    En réalité, depuis que Djindéré est au trou avec Djibril Bassolé, rejoindre ceux que vous appelez les pires ennemis de Blaise Compaoré n’a aucun sens. Nous avons besoin de nous developper aujourd’hui et Blaise a fui. ce que vous appelez les pires ennemis de Blaise Compaoré, c’est à-dire, Salif Diallo, Rock Mark Christian Kaboré et Simon, sont ceux là mêmes qui ont mis le pays agenoue sous le pouvoir suprême de Blaise Compaoré qu’ils respectaient comme un demi-dieu, aujourd’hui parce qu’ils n’avaient plus leurs comptes avec Blaise en raison de l’’invasion du groupe de son frère François, vous pensez qu’ils sont ennemis ?
    Aussi, vous nous avez trahi deux fois :
    1- En vous alliant à blaise Compaoré pour diriger le pays, étant ainsi complice des crimes commis par Blaise Compaoré.
    2- En vous alliant aujourd’hui aux voleurs et pilleurs d’hier, vous trahissez encore une fois le peuple au profit de vos intérêts personnels.
    Mr. Etienne Traoré, Mr Valère Somé a raison, vous êtes un traitre à la révolution d’Octobre 1987 et vous êtes un traitre à la révolution d’Octobre 2014. Bref, le chien ne changera jamais sa façon de s’asseoir comme le chante Sam’s K le Ja, de la même manière, un traitre restera un traitre, vous me faites penser à Herman Yameogo. Vous me faites pitié.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 08:46, par wendata En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    M. TRAORE, ne vous apprenez pas à lefaso.net, qu’est que tu en fais de la liberté d’expression ? Vous dites que vous habitez dans le même quartier que M. SOME ; rejoignez-le pour régler vos problèmes.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 08:47, par kado En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    valere est vraiment rempli de haine. son beau fils, tout son espoir, salif kabore, ex ministre des mines a la « maco ». Il se dit que tout son malheur vient du mpp qui a affaibli blaise puis le terrasser par la suite. ce qui a entraine’ l’arrestation de son pourvoyeur, donc comprenez qu’il se mette dans cet etat. quand tu etais fort, des burkinabe sont injustement tombes aussi, puisse que vous aviez entre temps reconu vos erreurs pendant que son Excellence Sankara vivait tjrs. donc si diendiere parle, toi meme tu vas courir coe un lievre.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 08:54, par Youssef En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Le forum réconciliation nationale dirigé par Mgr Séraphin Rouamba a eu lieu a commencé le 2 février 1992 a pris fin le même jour pour raisons que Etienne Traoré a évoquées.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 09:06, par ka En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    A tous les deux, j’ai toujours dit dans mes messages vous concernant, qu’aucune personne ne peut se vanter d’écrire l’histoire de la révolution inachevée de Tomas Sankara sans passé par tous ses vrais amis en vie. Je suis témoins des discours de Thom, qu’il soit écrit par Paul ou Pierre, ce sont les discours de Thomas Sankara. Rappelez-vous de son discours improvisé à Harlem dont j’y étais, vos écris bidons ne valent pas cette improvisation. Alors vous êtes des intellectuels ne vous ridiculisez pas devant un peuple déjà meurtri. Si tous les vrais amis de Thom sortaient de l’ombre, fidèle, Nogma, Zongo Etienne, vous vous enterrerez sans demander vos comptes. MPP, UPC, si vous voulez parler de vos miettes de prouesses avec Thom, rejoignez Benewendé Sankara pour élever le nom et les objectifs de Thomas Isidore Noël Sankara le myte. Vos querelles de gosier large a la porte de l’élection présidentiel, ne sont que de l’égoïsme pure et simple.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 09:08, par KABORE Rawelgué Gaston En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Chers Internautes
    Je ne vois vraiment pas où est le problème dans la rédaction d’un discours d’apaisement de la Nation au lendemain du 15 octobre 1987 !!! Vraiment, si c’est Etienne qui a su rédigé ce discours qui a amené le peuple à reprendre confiance en lui même et à redémarrer sa vie, c’est salutaire. Cela veut dire qu’il a su panser la grande plaie ouverte par Blaise dans le coeur du peuple. Et cela n’a rien à voir avec un fusil ou un crime. Dites donc, allez vous reprocher au Mogho Naaba un jour ce qu’il a fait pour réconcilier le peuple, l’armée nationale et le RSP ? Sachez qu’Etienne a fait exactement la même chose en rédigeant ce discours. Et même si Etienne n’a pas rédigé ce discours, il fallait qu’il le rédige.
    SOME et TRAORE, vous êtes en train de bafouer nos traditions !!! revenez à la raison. Vous êtes des parents à plaisanterie et la jeunesse vous observent. Un TRAORE devrait avoir du soutien chez un SOME et vice versa. Pourquoi se hacher ? Pour quoi et pour qui vous vous hachez dites le moi ?

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 09:10, par lewang En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Je demande a Mr Traore de porter plainte devant les juridictions> Nous tous on sait que le communique du front populaire a été lu par un certain Omar TRAORE dit barrou (qui était lieutenant (si je ne trompe pas). Sa maison familiale était en face de la Mairie de Baskuy, face a l’aéroport de Ouaga, actuellement érigé en hôtel administratif. Si on le retrouve il pourra nous dire qui lui a remis le communique et qui lá rédige. Je sait quíl avait quitte lármee entre temps pour ses propres affaires ???? mais tirait le diable par le queue. est ce qu’une sanction apres avoir lu ce communique qui indiquait a al fin "pour le front populaire, le capitaine Blaise Compaore". je me rappelle comme si c’était hier

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 09:10, par SING En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    J’aurai voulu que Mr TRAORE ne réponde même pas à ce Mr SOME car il a eu son compte hier. Sauf quelques déchus de l’insurrection populaires d’octobre on tenté vainement de le soutenir. Quand tu es vieux avec un comportement de gamin on te traite comme un gamin et c’est ce qui a été servi à ce SOME. Je n’ai jamais vu une personne aigri et haineux de tel ampleur. Même Blaise qui a perdu le pouvoir n’est pas aussi remonté comme ce SOME depuis fin octobre 2014. Que Dieu ait pitié de lui. C’est pas les Roch qui ont mis ton beau frère en prison alors colle leur la paix. Filiga Michel SAWADOGO est -il ministre de la justice ? Le MPP n’a pas eu de ministère friqué comme certain de l’ex cefop mais on entend parfois "la transition roule pour le MPP" c’est comme s’il n’ont pas un département ministériel dans la transition. C’est ce même comportement qu’ils ont quand on parle des RSS c’est comme si eux n’ont pas passé plus de 20 ans ans dans le système Blaise. Ce que SOME a oublié DIENDERE étant au commande et dictait tout au première heures de la formation du gouvernement tout a été mis en œuvre pour que ça soit un ministère à problème qu’on doit servir les Roch. Sara qui a voulu assumer la présidence le 02 novembre 2014 aussi a eu son compte et elle n’a même pas eu de département lors de la formation du gouvernement. C’est elle qui peut tenir de propos du genre la transition roule pour X ou Y mais pas les gourous de l’ex cefop. N’arrivant pas à faire la différence entre gouvernement de la transition et le MPP(a force de se forcer une idée mensongère pour nuire elle se transforme en vérité dans la tête de celui qui la concocte) tout le malheur de sa sœur et de son beau depuis la transition c’est le MPP qui est responsable. C’est le MPP qui a chassé Blaise ha bas ! Nous qui étions sur le terrain il n’y avait pas de groupe de MPP ou de l’UNIR et j’en passe c’est un peuple uni et déterminé qui a chassé Blaise(même si certain de l’ex cefop voulaient pas le départ de Blaise et nous suppliaient de rentrer chez nous oubliant que les gens n’étaient pas sorti à cause d’eux mais pour défendre leur honneur ainsi que la constitution de la République) met ça dans ta tête sinon tu va trop souffrir davantage.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 09:16, par Nobga En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Tapsoba de Hollande, ce que tu dis à propos de la date à laquelle le discours a été prononcé est exact. Cependant il revient à Valère Somé de répondre à ta question en apportant les preuves que le discours a été rédigé par Etienne, puisque ce dernier nie l’avoir écrit.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 09:25, par Soyons juste En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Ce que Mr Etienne TRAORE a oublié c’est que SOME ne fait que la tache qui lui est confiée dans le pourrissement la vie politique. Voyez même la réaction de certain déséquilibrés ici "c’est Salif DIALLO qui a tué SANKARA" c’est juste pour que vous mesurez l’ampleur de la vaste campagne d’intox qu’ils mènent depuis la transition juste pour revenir aux affaires. Quant ils disaient BARRY roule pour le MPP on l’a enlevé qui ils ont placé pour pouvoir faire leur coup d’État ? C’est cette même stratégie qu’ils mènent pour reconquérir Kossyam à défaut dans la mouvance présidentielle et tout contrôler dans le gouvernement à venir. Si on en prennent pas garde notre révolution va être une révolution de façade car les idéaux de l’insurrection populaire vont foutre en l’air si le CDP est dans la mouvance présidentielle à venir et certain(Alizeta KANDO tout comme François) vont revenir nous narguer ici.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 09:36, par DAKDAK En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    C’est triste qu’un homme respectable comme SOME pète le plomb et se permette de tenir des propos aussi haineux et de surcroit mensongers (puisqu’il n’a apporté aucune preuve jusque là). J’avais beaucoup d’admiration pour SOME, mais je dois reconnaître que je me sus trompé sur sa personne. c’est minable !

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 09:40 En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Merci beaucoup à l’internaute 14 de ces révélations et de ses conseils pertinents.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 09:40, par Kally En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Sortez les vérités, on en a vraiment besoin pour faire un bon choix. Vive le Burkina Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 09:41, par Analyste En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Franchement, je ne vois pas comment quelqu’un qui a fait partir du Front Populaire et du CDP peut être un homme crédible. Que ce soit Etienne Traoré ou la bande à Roch. On ne peut pas aider à allumer le feux et se plaindre par la suite.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 09:43, par poutierou En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Voila c’est repartie.pendant que vos enfants ont besoin de vos conseils et de vos expérience pour construire ensemble ce pays ; vous -vous cantonner a réveillez les démons du passé.vous avez refusés de nous donner un bel héritage ;et nous vous pardonnons en acceptant de prendre notre destin en mains afin de léguer a nos enfants qui sont aussi vos petits enfants un future dans un pays uni sans oppression ;libre et gagnant.De grâce si vous ne voulez pas nous aider, éviter de nous détruire mes chèrs papa

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 09:45, par David ;B En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    M Traore , Je ne sais pas mais moi je crois à valera Somé il me semble plus honnete et cohérent dans ces propos et acte vous vous rester un front poupulariste et ne sera plus rien .
    J e vous affirmé qu’après la deuxième guerre mondiale beaucoup de Vishistes ont tout simplement été fusillé pour avoir collaboré avec les Nazi .

    UN COLLABO RESTE UN COLLABO ET RIEN D’AUTRE

    vous ne pouvez qu’assumer je suis triste pour vous .

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 09:45, par rabah madjer En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Et pourtant professeur, vous avez écrit le discours du 19 octobre 1987 et non celui du 15, jour du coup d’État. Valère veut parler de ce discours lu au soir du 19 octobre 1987 ou, ce fut la première parution de Blaise depuis le l’assassinat de Thomas.
    Ça au moins, accepter cela car c’est vérifiable, je dis bien vérifiable.
    Merci pour votre mémoire.
    Allons seulement

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 09:47, par TAMK En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    si valère à ecrit le DOP, il faut bien que quelqu’un ait écrit la déclaration du front populaire (et non le discours). Ce qui est sûr le peuple a répondu à cette déclaration en se rendant au cimetière de Dagnoen. Maintenant on sait que c’est pas Etienne qui a écrit. Un point deux trait. Maintenant il faut que valère aille aux éclections pour tmster !l’effet de ses écrits et propos incendiaires. Même ses parents ne le suivront pas

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 09:47, par tengen-biga En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Je respecte le ton courtois du Pr Etienne Traoré. Je me souviens de ses nombreuses sorties qui ont contribué à l’insurrection populaire. Je pense que le faso.net ne doit pas publier un interview avec des propos injurieux. L’avenir nous dira qui a écrit le discours. Alors, un des deux perdra tout crédit. J’espère que ce ne sera pas le Dr Valère SOME.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 09:55, par ZIDA En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    VOUS SAVIEZ CE MONSIEUR EST DÉPASSÉ ET NOUS DEVRONS LE CLASSER DANS LES ARCHIVES CAR IL A DIVISE PLUSIEURS FORMATIONS POLITIQUES. JE PRENDS L’EXEMPLE DU PDP ET SUITE

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 10:00 En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Ok, les vieux, laisser nous les jeunes passer !

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 10:02, par SOME En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Je ne comprends pas pourquoi s’en prendre au directeur qui a publié il fait son boulot. On n’est pas dans un pays ou vous aviez l’habitude de dicter ce qui doit être dit ou pas dit.

    Etienne traore n’a pas compris (ou ne veut pas comprendre) que le peuple demande que la presse joue son role de lever des questions et eclairer les reflexions des populations. Je comprends que cela puisse gener certains qui veulent se poser en seuls connaisseurs intellectuels qui doivent dicter comment le peuple doit comprendre et marcher. Ils ont acquis les moyens intellectuels pour le faire !

    Les gens ne sont pas logiques avec eux-mêmes. Certains disent tout et n’importe quoi : on veut ceci, on veut cela et quand on le donne, on se retourne et on dit on ne devrait pas faire ca. Et quand on ne le fait pas, ils se plaignent de l’avoir fait, etc. Vous vous plaignez des intellectuels burkinabe et africains en general ; vous voulez que l’on dise qui est qui dans ces soi-disant intellectuels qui ont fait blaise et qui aujourd’hui trompent encore le peuple, ensuite vous parlez de revanche, haine personnelles, etc. Il faut avoir de la hauteur d’esprit quand on veut atteindre la verité.

    Entre Valère qui a lutté pour survivre et échapper à toutes les intrigues pour l’éliminer non seulement de la scène politique au burkina, mais l’éliminer physiquement , entre lui et ceux qui ont toujours retourné leur veste au gré des vents comme des caméléons équilibristes, si on ne sort pas le vrai visage de ces personnes-là, après on va dire que ceux qui savaient ont trompé le peuple pour n’avoir rien dit. Valère est allé en exil et cela lui a « sauvé sa peau » pour quelque temps. Même dans l’exil il sait comment certains ne dormaient toujours pas et ont cherché à l’éliminer et même jusqu’à aujourd’hui. Car on sait qu’il sait beaucoup de choses. Malheureusement Valere a le grand malheur de ne pas admettre les compromissions et de ne savoir arrondir les angles. On peut l’aimer ou ne pas l’aimer, mais chacun est ce qu’il est.

    Etienne Traore a été l’un de ces intellectuels du Burkina qui ont fait beaucoup de tort à l’Afrique alors qu’il pouvait faire beaucoup de bien. Tout cela en connaissance de cause et surtout par égocentrisme. Sans Etienne Traore, Roch, salif etc. et la clique qu’aurez été Blaise ? Rien ! Après l’élimination des Watamou Lamien, Clément Ouédraogo et autres, il s’est tapi pour flagorner le chef Blaise et souper grandement à la table de l’empereur Blaise. Ce n’est pas aujourd’hui qu’il va se présenter en homme de bien ayant fait critique et autocritique. On comprend qu’il ne pouvait que soutenir le MPP et monnayer son parti créé expres pour ca. Etienne traore a été l’un des artisans de ceux qui ont céé le tuuggili pour éradiquer tout ce qui a une ressemblance avec Thomas sankara. C’est l’exemple de l’opportuniste pourri qui vit de la misere et de l’ignorance du peuple.

    Ce qu’on souhaite seulement : que les langues se delient, que les gens parlent et que les masques tombent afin qu’on sache qui est qui, qui a fait quoi, qui a amené le pays dans ce chaos avec ou sans Blaise. Les reconversions ehontee et sans vergogne de nos soi disant intellectuels, voila la misere de l’afrique. L’afrique a commencé par pourir par la tete, comme le fait le poisson. . Des individus comme Etienne Traore font partie de ceux qui ont tué la révolution juste pour leur petit ego. C’est le spécialiste des tracts et ragots destructeurs comme la période juste avant le 15 oct. Il ne peut se dedouanner si facilement par je ne saias quoi. Pour moi Etienne représente l’intellectuel africain plus que décevant qui a tué l’Afrique, alors rien ne l’y obligeait.

    L’heure est venue de déballer tous ceux qui se disent intellectuels, mais ils ont en réalité entrainé le peuple dans le désespoir. Valère est dans le même bateau que Djendere : il en sait trop et sait qu’il a toujours ete menacé. Mais au contraire de Djendere, lui il parle, parle trop aux yeux certains. Beaucoup regrettent que Valère n’a pas été éliminé le 15 oct. et suivante. Car il gêne beaucoup ! . Dans tout ça, d’autres camarades militants ont vécu et participé à cela : je voudrais bien entendre leur part de vérité. Que chacun parle. Mais ils ne diront pas un seul mot. Et pour cause ! On se connait tous à Ouaga ici dans le petit microcosme des traitres et comploteurs de toute sortes. Le monde politique du Burkina est spécialiste des coups tordus et dénigrements et tracts vilipendendeurs, etc. Ca on est champions.

    Au moment où le pays s’apprête à prendre enfin un nouveau depart qui pourrait se rapprocher des idéaux de la révolution sous Thomas sankara, on comprend alors que ce débat revienne sur la place, car certains traitres ne peuvent resister et se presentent encore sous leurs faux visages. C’est bien loin d’être une guerre entre des personnes, des aigris ou des jaloux, etc. C’est notre avenir qui se dessine en filigrane. Au n°2 tu n’as rien compris à ce qui est en train de se passer : c’est bien loin d’être un combat de bambins !

    A force de vouloir la concorde et la paix en tout ont escamote la résolution de certains problèmes fondamentaux qui obèrent à jamais notre avenir. Crevons l’abcès une fois pour toutes, qu’on lutte sur la place du village et au sortir, on se serrera la main en sachant que désormais on peut compter ou non sur telle ou telle personne. C’est cela la vraie reconciliation nationale.

    Certains parlent de haine ressentie en SOME. Valère n’a jamais été un communicateur : c’est un homme de combat des idées. Voilà tout son malheur qui l’a toujours détruit : Il le sait. Valère n’abdiquera jamais devant ses convictions pour bien présenter aux yeux de son interlocuteur. C’est de la naïveté dans ce monde actuel… ou un humanisme (je préfère).

    Au n°21 : j’apprécie ta perspicacité et vigilance vis à vis des deux Ouedraogo. Philippe est de la même trempe que Etienne. Dommage ! Quant à celui de Bobo je suis particulièrement content que tu aies pu percevoir le jeu !!! Occulter cela ne permet pas de comprendre en profondeur comment et pourquoi les choses se passent ainsi Burkina et comment ça peut évoluer (négativement en tout cas concernant les aspirations des populations).
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 10:03, par mst En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Merci pour l’internaute La vérité. tu as clos le debat. si nous laissons ces pilleurs des 26 ans voler notre victoire, on est mort. rss au pouvoir, imaginez la suite

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 10:07, par LINGANI Abdoul Aziz En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    A part maître SANKARA qui n’a pas été dans le Front populaire après l’assassinant de Thomas ? Roch, Zeph, Ablassé, SARA, ect tous étaient dans le front populaire. Personne n’est neuf et clean dans l’ex pouvoir tout comme dans l’ex CEFOP. Tous même BADO dinait avec Blaise et il assume aujourd’hui l’avoir fait à ,plusieurs reprise. Aujourd’hui il y a des gens qui ont passé 24 ans dans le système et occuper plusieurs poste ministériels et président d’institution mais se disent homme neuf. Je préfère de loin les Roch qui assument leur passé mais qui n’ont plus de connexion avec le CDP que ceux qui se disent neuf ou incarnent le changement tout en travaillant nuitamment au compte de Blaise. Si nous faisions pas attention nous allons regretter amèrement après ces élections.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 10:09 En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    La Bataille sera rude ! Que le meilleur gagne ! Surtout pas de démagogie et fausse déclaration. que chacun parle avec les preuves à l’a-puis. La Patrie ou la Mort, Nous Vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 10:10, par Nico En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Etienne, je l’appréciais beaucoup dans nos luttes et dans nos prises de position. Maintenant, je me suis rendu compte qu’il faut douter de sa bonne foi. J’ai commencé à douter de lui quand il a declaré ouvertement soutenir le MPP. Pour moi, pour tous les patriotes justes, on ne peut soutenir le MPP, en tout cas pas pour le moment, puisque il n’ont pas encore montré leur bonne. Leur pratique politique de TOUK -GUILI reste à , désirer et on se rend compte qu’ils se sont détachés juste du CDP pour prendre le pouvoir. J’ai l’impression qu’ils veulent casser la vraie opposition (UNIR/MS, PDS/METBA, et..). Dites moi, si tous ses gas soutiennent le MPP, pourront-ils encore vernir dire qu’ils s’opposent à ces pratiques. Ils constituerons une majorité avec lui, comme l’avait l’ADF/RDA avec CDP. C’est pour venir nous dire encore, comme ETIENNE l’a connu avec le front populaire, qu’ils se sont trompés. Alors qu’on fond ils cherchent avant tout à cesser leurs habits où le soleil brille. Beaucoup de nos jeunes ont fui au MPP... Pourquoi l’ont-ils fait ? Qu’est-ce que les RSS ont de digne. Ils n’ont jamais mener une lutte juste avec le peuple. Ils n’ont accompagné le peuple à un moment que pour prendre le pouvoir... Je pense que c’est tout ce qui met Valère SOME en colère et tire sur l’imposture dont ETIENNE fair parti.... Etienne, en lui même, n’est pas aussi vrai. On a vu en JUILLET qu’il accusait le Président de l’UPC d’avoir conduit une délégation l’ex CFOP pour donner leur accord à la démission des militaires de la transition alors que c’était bien ROCK qui la conduit.... Qu’est-ce qu’il faisait chez COULBALY, son parent de la RTB en ce moment ? Il nous dira pas la vérité. N’est-ce pas par le canal de la RTB que les discours sont rendus publiques surtout à l’epoque. je pense que ce n’est pas un simple hasard. Ne faisons pas seulement de la politique un jeux, mais mettons en aussi de la morale... Et sur ce point je rejoins SOME dans ses prises de position.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 10:22 En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    coup d’état du 15 octobre 1987,COMPAORE Blaise a fait son discours le 19 oct. 1987.toi Traore Étienne va chez B C le 16 oct. pourquoi faire ? dit nous si Blaise qui t’a appelé ou tu a choisit librement de se rendre ? En plus tu dit quand vous êtes arrivé, BC ta dit la mort de SANKARA et ton ami ZAGRA. Étienne tu a trahit ton ami ZAGRE car tu savais tout ce qu’il allait se passé. J’invite chacun à faire une analyse personnelle. NB : Étienne nous invite à resté vigilant concernent nos différents amis.si les voleurs se battent, le propriétaire commence à sourire.alors, la jeunesse ne fera que de sourire chaque fois qu’on entende dire que les voleurs du nord, Est, Ouest Sud ou du Centre se discutent. vive la vérité humaine, divine. Les différents traitres battez vous. LE HIBOU

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 10:23, par Le neveu En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    A mon avis, nos papas doivent être sages. à quoi bon tout cela, nous, on veut avancer. Il faut que l’on contrôle les propos de Valère Somé. il est souvent violent, hystérique. je pense que le Faso.net ne doit pas publier ces genres de propos.
    je suis sankaristes, notre idole. mais aujourd’hui qu’est ce que l’on peut faire ? même Valère somé a mangé avec Blaise, il ne peut pas le nier. svp, laissons nous avancer. n’ayez pas des comportements de Gilbert Diendere qui pense que l’on est toujours en 1987, où les coups d’Etat passent sans problèmes.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 10:27, par Wayarnaba En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Quand un "intellectuel" de la trempe de Dr. Valère Somé est incapable de dominer ses émotions et de se montrer courtoi dans ses écrtis, je me demande à quoi bon de s’en prendre à la jeunesse que l’on traite de tous les noms...C’est simplement honteux Dr. Même si c’est vrai, vous avez manqué de manière. Vos sorties médiatiques ressemblent plus à des règlements de compte qu’à un enseignement sur le passé du pays. Et de pareils doyens, on s’en moque. Imitez le Pr. Traoré qui a utilisé des expressions claires et empreintes de courtoisie pour vous répondre ; c’est ça être un intellectuel, un doyen. Grandissez s’il vous plaît monsieur Somé !

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 10:30, par 2mocrate En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Avant tout propos, recevez Messieurs mes sincères considérations. Mes propos, je les souhaite respectueux mais si ils vous sont injurieux, veuillez m’en excuser.
    ... de plus en plus perdu par les agissements de certains hommes politiques, nos papys (Dr. Valère SOME notamment) qui ont animé nos lectures sur la Révolution démocratique et populaire sous le CNR (1983-1987), la jeunesse se perd. Voila des gens que nous (jeunesse de gauche ou d’aspiration social-démocrate) apprécions pour leur élan révolutionnaire et leur choix pour la social-démocratie depuis aout 1983 aux coté du Feu Camarade Thom’ Sank et aujourd’hui sans vraiment faire une vraie autopsie du CNR qu’ils ont vu s’écrouler dans la violence verbales et physiques des camarades (15 octobre 1987), exposent les espoirs nés de l’insurrection populaire des 30 & 31 octobre 2014 et plus tard de la résistance de septembre 2015 par égoïsme ou haine envahissante.
    Dr. SOME et Pr. TRAORE, la jeunesse a besoin de votre sagesse ...et d’une lecture objective en phase avec les aspirations de cette jeunesse consciente qui refuse la calomnie et qui souhaite des analyses constructives d’une DÉMOCRATIE POPULAIRE & PARTICIPATIVE.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 10:30, par Henry COULIBALY En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    A suivre la logique de certain internautes donc Maître SANKARA sera élu au premier tour car c’est le seul qui n’a pas collaboré pendant plus de 20 ans avec Blaise dans l’ex CEFOP. Ce qui me surprend c’est les internautes UPCistes qui fustigent sur Etienne parce qu’il va soutenir Roch. Et Zephyrin ? Qu’est ce qu’il n’a pas fait et continue de faire avec Blaise ? Vous êtes mal placés pour reprocher Étienne parce qu’il va soutenir Roch. Le CDP a son candidat et c’est DIABRE si on suit votre logique alors l’UPC devrait disparaitre. Les vrais opposants vont soutenir Roch et le CDP et son FR compte sur Zeph pour revenir aux affaires lui n’ayant pas assez de cadres ce n’est plus un secret les alliances sont déjà scellées. Vous êtes très mal placés pour fustiger contre Étienne parce qu’il soutien Roch. Quittez le parti et rejoignez maître SANKARA pour honorer la mémoire de Thomas SANKARA comme le dit tonton KA si vous voulez être cohérent avec vous même.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 10:54, par la droiture de l’homme intègre En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    je ne crois pas a mon humble avis que ce soit une querelle de bambins, car si on sait vraisemblablement qui a tué Sankara (physiquement), on ne sait pas qui a tué ses idées en rédigeant le discours du 15 octobre. en somme qui est l’auteur de cette mort spirituelle dont l’éminence grise etait Valère Somé ?
    Par ailleurs, tout ce que je sais, c’est que je ne sais rien, si Etienne Traoré était proche de Blaise alors il y a des fortes chances qu’il sache qui a rédigé le discours du 15 octobre. Alors qui est l’auteur de cette mise à mort des idées de Sankara et de Valère Somé ? cette personne n’est-elle pas comptable devant l’histoire de tout ce qui est arrivé a notre pays ?

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 10:56, par Yapega En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Pour avoir écouté la déclaration de la prise du pouvoir par le front populaire le 15 oct 1987, connaissant personnellement celui qui a lu la dite déclaration à la radio nationale, j’affirme que ce n’est pas Mr Etienne Traoré. C’était un officier de l’armée. Je ne sais pas qui a rédigé la déclaration.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 10:56, par Sidzabda En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Internaute 7 (Pousbila), si vous n’êtes pas fou, vous n’en êtes pas loin.Des 300 réactions dont vous parlez, combien ont supporté les putschistes CDP et cie ? Cessez de faire de tels cauchemars, sinon ils finiront par vous emporter précocement. Par ALLAH, c’est bel et bien la fin de l’ère des frères Compaoré, de leur CDP, leur FEDA/BC et leur RSP. Réveillez-vous enfin et ayez la force morale de regarder la dure réalité en face. Cela vous fera très très mal, mais vous n’en mourrez pas.
    Conseil fraternel par SIDZABDA. Gloire à ALLAH !

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 10:58, par guingraogo En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Si Mr Galère Some s’est basé sur des ouï -dire pour proférer de telles accusations, c’est extrêmement grave. Même s’il en voulait a Étienne Traoré pr quelques raisons que ce soit, ce n’est pas justifié. Ce serait malheureux que quelqu’un quo se dit intellectuel se comporte de la sorte.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 11:07, par SOULY N. Stéphane, Allemagne En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Ces deux camarades ont été tous des acteurs de la révolution. Je ne dirais pas qui des deux est plus crédible, même si je pense le savoir. Docteur Valeur Somé a le mérite d´avoir dit non au Front Populaire. Il a aussi le mérite d´avoir refusé tout compromis avec le régime du Front Populaire. Etienne Traoré quant á lui, s´est trompé á un moment donné. Il s´est laissé embarquer, peut-être naïvement, peut-être aussi par calcul politique…par les sbires du Front Populaire. Il a aussi le mérite de s´être aperçu à un moment donné que Blaise et son entourage mentaient terriblement aux Burkinabé. Il a été débarqué sans ménagement de son poste de contrôleur de l´état. Pourquoi les alliances de raison se sont ainsi terminées !? Je reste convaincu que ce sont les théoriciens, les intellectuels en quête de renommée...ou de pouvoir qui ont instrumentalisé le "numéro deux" de la révolution contre le "numéro un" de le révolution. En l´occurrence le capitaine Blaise Compaoré contre le président Thomas Sankara. Le clash du 15 octobre est l´œuvre des civils. Beaucoup de ceux-là sont encore en vie. Ce sont probablement les mêmes qui vont vous utiliser encore et vous mettre en conflit. Revenez à la raison.
    Pour les CDR…que nous étions, nous aimions vous écouter tous les à l´époque de 1983 à 1987.
    Etienne Traoré pour son éloquence et la beauté de son argumentation, même si je le trouvais souvent assez violent. Il affirmait par exemple que le président Thomas Sankara avait peur du sang, mais un révolutionnaire ne devrait pas avoir peur du sang !
    Valère Somé pour la justesse de ses analyses et la vision claire de la lutte des classes.
    Voir ces deux révolutionnaires se faire la guerre aujourd´hui ne fait pas honneur aux Sankaristes. Ne donnez pas raison á Blaise Compaoré, ni au CDP. Ne détruisez pas le mythe qui entoure le président Thomas Sankara. Le monde entier vous regarde. Le moment choisi pour régler vos comptes n´est pas le bienvenu.
    Ce qui unit ces deux est bien plus que ce qui peut les diviser. Quant à l´auteur de l´écrit de la déclaration du 15 octobre plusieurs noms avaient été avancés. Outre Etienne Traoré, d´aucuns avaient parlé de feu Ouattamou Lamien, tandis que d´autres avançaient le nom de feu Clément Oumarou Ouédraogo. Mais vus le style et la méthode, je pencherais personnellement plus pour feu Ouattamou Lamien. De toute façon, le général Gilbert Diendéré s´il parle va nous éclairer. L´histoire ne va se réécrire car les acteurs de la révolution, encore en vie vont tous témoigner. Et si je devais citer une seule qualité du général Gilbert Diendéré...c´est son silence mais aussi son calme. Dieu seul sait combien d´articles j´ai publiés sur le RSP et ses géniteurs. Mais maintenant que le général, se trouve à la gendarmerie, pieds et mains liés, je rumine ma joie et pense même au pardon. N´ayons pas la mémoire courte. Tous ceux qui aujourd´hui nous donnent des leçons de démocratie sont ceux-là même qui ont contribué à la fortification de la forteresse "Compaoré". D´où viennent leurs fortunes diverses et leurs milliards !? Patientons-nous seulement ! Ceux qui convoyaient les diamants libériens et Sierra Léonais sont connus par les mêmes RSP...que nous venons de dissoudre dans l´acide nitrique. Hé bien, nos politiques menteurs et voleurs seront eux dissous à l´acide triflique, l´un des meilleurs acides au monde, 1000 fois plus puissant que l´acide sulfurique. Leur passé va les rattraper. Posons nous la question suivante : "Et si le général lui même a tout simplement laissé gâter son nom !?" HALLELUIA ! Bienvenue en République Populaire de la Duperie. Les langues vont se délier. Les gorges vont se dénouer ! Et le Burkina redeviedra intègre !
    La Patrie ou la Mort, Nous vaincrons !
    N. Stéphane SOULY

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 11:13, par Danton En réponse à : Et ’’Le Mémorandum du Front Populaire’’, qui l’a écrit ?

    Monsieur Etienne Traoré, je ne sais pas si Valère Somé dit la vérité, mais le moins que l’on uisse dire est que votre ligne de défense est intenable. Le fait de n’avoir rencontré Blaise Compaoré que le 16 Octobre ne vous blanchit pas de l’accusation d’avoir écrit pour lui un discours qu’il a prononcé le 19 octobre, soit 3 jours après votre rencontre...revoyez votre défense, parce qu’elle ne tient pas du tout, et cela ne fait que renforcer le doute des St Thomas comme moi. Vive le Burkina Faso ! Danton.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 11:17, par YIRWAYA En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Voyez-vous meme. Est-ce que ces 2 individus (Valere et Traore) sont des exemples pour la jeunesse. Le premier, anime de haine a vie sans le minimum de sagesse malgre les cheveux blancs et le second (cheveux blancs aussi), un veritable cube-maggi pret a embrouiller la jeunesse. L’enseignement que la jeunesse pourrait tirer est de construire courageusement sa propre destinee que de s’appuyer sur des voyous. Tous les cheveux blancs n’incarnent plus la SAGESSE. Il y en a qui sont moins que des enfants.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 11:18, par CLAUDIO En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Les Papy ne vous querellez pas de la sorte , vous etes des responsables. Echangez a deux et vous allez vous comprendre et n’hesitez pas a presenter aux lecteurs vos excuses tous les deux. Nous avons besoin de conseils utiles presentement. Vive le Burkina tolerant.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 11:18, par Gon Koro En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Nous sommes en plein debat politique. Il serait opportun que les propos soient empreints de courtoisie. Valere et Etienne sont des peres de famille, leurs enfants vont lire leurs ecrits. Entre gentlemen ayant ete de hauts responsable dans ce pays, il sied d’etre courtois quel que soit ce qu’on peut avoir a se reprocher. Vos enfants vous regardent (lisent vos ecrits). Quel exemple voulez vous leur donner ?

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 11:25, par Béog Biiga En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Oh Seigneur ! prend pitié de nos politiciens. Est- ce vraiment ce qui nous attend après cette victoire éblouissante du peuple vaillant que nous sommes ? Des querelles intestines et vulgaires de gens qui étaient sensés réorganiser le peuple ? Pardon, pardon, pardon chers SOME et TRAORE. Puisque tous les deux, vous avez auteurs de deux discours historiques et divergents de ce pays que vous aimez tant au point de vous déshonorer pour le dirriger, alors je vous propose de prendre un petit verre ensemble et échanger sur le discours de la renaissance que vous concevrez tous les deux pour la prochaine histoire du Burkina. Vous pourrez l’intituler "Discours d’Orientation Stratégique de la Population du Burkina" Vous pourrez par exemple nous dire comment :
    - concilier le passé et le futur de ce pays
    - encadrer la jeunesse en vue d’en faire des vrais hommes et femmes de demain
    - rebâtir le FASO, terre de nos ancêtre
    - anéantir le néocolonialisme perdurant et l’impérialisme que nous subissons tous les jours
    - ....etc....
    Sinon foutez nous la paix avec tout le respect que je vous dois.
    Pour votre gouverne, sachez qu’aucun rat, aucun margouillat ou tout autre vautour ne pourra plus, plus jamais entuber, embobiner, empoisonner.....le peuple burkinabè. Que celui qui cherche sa mort, s’hasarde. On verra bien,
    Ya bassé so tenga là ? N’gaou. Yamba politika ramba, tond na yon yamb yendsa ka.
    L’ère Compaoré et tout ce qui est merde est révolu. Nous construisons maintenant le Vrai Burkina. Que chacun apporte sa grosse pierre. Point barré.
    En avant pour le Burkina Nouveau
    La Patrie ou la Mort, Nous Vaincrons

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 11:31, par Desiré SAWADOGO En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Étienne TRAORE vous avez bien fait de soutenir Roch c’est l’homme qui incarne l’insurrection populaire aujourd’hui et c’est pour cette raison que le RSP avait pour mission de les assassiner. Que ceux qui avaient plus à perdre si Blaise révisait son article 37 viennent au pouvoir. Si les gens sont MPP aujourd’hui c’est pour éviter que le CDP et son FR reviennent au pouvoir car ils comptent revenir en se servant de certains de l’ex CEFOP Léonce KONE l’avait dit "nous avons les moyens et à défaut d’être le Roi nous serons le faiseur de Roi afin de revenir reconquérir ce qui nous revient de droit". Leur cible c’est l’UPC mais depuis que les gens ont pris conscience du deal Zeph dégringole dans les intentions de vote maintenant. Regardez la coïncidence des fausses cartes- les conférences de presse pour mettre la pression sur la transition-le coup d’État et les raisons qui ont été utilisées pour le justifier. On n’est pas dupe, nous leaders de mouvement de jeunesse qui avions toujours été sur le terrain de la mobilisation pour contrer les nostalgiques du régime de Blaise allons œuvrer pour que le CDP ainsi que ses collaborateurs nocturnes soient dans l’opposition pour des années et des années. Macky Sall a été ministre-premier ministre-président de l’AN du Sénégal sous Abdoulaye WADE mais ça l’a pas empêché de placer les intérêts du Sénégal au dessus de celui de WADE quand il avait compris ce que les Sénégalais voulaient. Il avait tout couper avec WADE comme Roch l’a fait avec le CDP aujourd’hui. Pour paraphraser Fadal DAY je dirai "Rocco !!!!!c’est la jeunesse insurgée qui t’a choisi Rocco !!!! on t’adore" vas c’est Dieu qui va se charger de balayer les ennemis de la République avec leur force du mal hors du Burkina pour que nos morts ne soient pas morts pour rien.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 11:39, par gui En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Nous décrochons dans ce débat des révélations que nous n’aurions pas pu les avoir nul part. il a rencontré Blaise dès le lendemain de la mort de Sankara ? pour chercher quoi ? il n’a pas su qui a rédigé le discours ? de quel discours s’agit-il ? celui lu par Blaise quelques jours après le coup si ma mémoire est bonne c’était le 19 oct 1987 ? lui étant déjà proche de Blaise le lendemain du pustch, il aurait pu lui demander un service d’écrire un discours sachant qu’en pareil circonstance, ce sont les amis qui font tout le boulot de la com. Je me rappelle que Mr Yé Boyessan était le maitre de lecture des communiqués pendant l’assassinat de Thomas Sankara et m’avait beaucoup fait pleurer en tant que petit pionnier engagé de l’époque. Qui avait rédigé tout ça ? c’est maintenant que nous aurons tous ces détails. Je suis donc assoiffé des révélations autour de la circonstance de l’assassinat de Thomas Sankara sauf qu’elles doivent se faire dans le respect.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 12:03, par Sabari En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Hé ??????????????????????????????????????????????????????????????????????
    la sagesse enseigne souvent le silence. Si Valère peut faire ses afirmation c’est qu’il du cercle fermé car tous nous savons que les circonstances du 15 octobre seuls les proches depuis la préparation jusqu’à l’exécution étaient informés ; donc si ces deux vieux n’arrêtent pas cette querelle d’intérêt on va les mettre tous dans le même sac et leur retirer notre mérite.
    MERC !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 12:04, par ragomzanga En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Ces intello ne sont pas des fards pour nous jeunes !
    Il y a de vrais questions à se poser sur le devenir de l’Afrique et du Burkina Faso.
    Ces querrelles de leaderships, d’égo ne sont pas important pour nous.
    Comme le dit Laurent BADO ce sont les débats d’idées qui nous intéressent.
    RAGOMZANGA

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 12:08, par Le gourou En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Un seul était sûr de sa révolution avec ses disciples ! Hélas, ils sont tous morts, tués par l’extrême pauvreté d’esprit d’un individu sinistre habité par les forces obscurantistes et du mal. Les menu-frétins sans honte agitent nos esprits pour ne rien dire. Si je suis diffamé quand même, le droit et la justice existent au Faso. Ils vivent dans quel monde ou à quelle époque ces deux les ?

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 12:15, par Invincible En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    C’est a ces querelles de chiffoniers et de clown que nos politiciens nous ont habitue. C’est ce qu’ils sont passe tout le temps a faire pendant 27 ans pendant que Compaore regnait sans partage. Il a fallut que le peuple se reveille de lui meme et prenne son destin en main un matin d’octobre 2014 pour chasser Blaise et redonner l’espoir a toute une nation. C’est dire combien ces politiciens sont incapables. Bien que ces echanges epistolaires ont souvent le merite de lever un coin du voile sur un certaines choses du passe, ils etalent en meme temps toutes l’incapacite des politiciens a se distinguer par le clarte des idees et des projets de societe pour un avenir radieux. Nous avons plus que jamais besoin d’un nouveau leadership au Burkina Faso pour porter et incarner les aspirations du Peuple dans un contexte post insurrectionnel ou le politicien doit desormais faire avec le Peuple ou degager. Et cela passe necessairement par un changement generationnel de politiciens.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 12:23, par Pogneré En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Les vieilles personnes quittez !!!!

    Papy Valère Somé est rempli de haine ça fait un moment que je le suit et à chaque fois c ’est lui qui connait les secrets des gens . ce qui est marrant il était ou ce vieux papy ? et pourquoi ces déclarations maintenant ? que veut tu à la fin papy ? grandissez donc ...!!!

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 12:24, par Sidpawalemdé Sebgo En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Internaute n°7 Pousbila :
    Savez vous lire ? Car il n’y a qu’un illettré qui peut voir dans les 300 réactions (défavorables) à la déclaration du CDP et de ses alliés une "mobilisation" réussie par ce parti !

    300 personnes prennent le temps d’écrire sur lefaso.net pour vous insulter presque tous et vous vous en félicitez en vous basant sur le nombre ! On comprend mieux les décision idiotes que vous prenez si elles sont basées sur ce genre d’analyses. Soit dit en passant, vous êtes hors sujet, on parle ici de Valère Somé et Etienne Traoré, ainsi que d’un certain discours d’octobre 87.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 12:32, par SING En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Mon très cher gui, ce qu’ils oublient les RSS ont le dossier de tout le monde y compris certain faux opposants. C’est pour ça toutes cet acharnement car beaucoup risquent d’Achiler si les RSS se rabaisse à leur niveau. Si tu n’es pas propre tu pouvais quitter le CDP avec Blaise au pouvoir ? Si c’est lui qui t’envoie dans l’opposition tu n’auras pas de problème mais aller toi même alors que tu traine les casseroles haa dja François s’amusait pas avec de tels individus. N’ayant rien pu faire tout ce qu’il avaient eu à faire c’était d’organiser des démissions du MPP vers le CDP parce qu’il y avait pas la démocratie au MPP. Ça faisait marré mais c’était la triste réalité. Beaucoup ne pouvaient pas quitter le CDP car plusieurs dossiers compromettants les concernant étaient entre les mains de François. Toute personne s’aventurait à le quitter pour le MPP allait avoir automatiquement un problème judiciaire. Si les RSS avaient des choses à se reprocher c’est pas cette transition mais le gouvernement Blaise qui allait l’utiliser pour leurs régler leur compte. Ne démissionnait pas qui veut dans le CDP sous Blaise COMPAORE sans la caution de ce dernier. Regardez le comportement de certain de l’ex CEFOP quand nous avions commencé "libérez kossyam" maître SANKARA à notre tête, à la limite on dirait que c’était Assimi KOUANDA qui nous suppliait rentrez chez vous ! rentrez chez vous ! s’exclamaient ceux là même qui se disaient coordonnateurs de nos marches.Personne ne les écoutaient car le gens les soupçonnaient depuis la fameuse visite de courtoisie.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 12:38, par Yapega En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Ce n’est pas Etienne Traoré mais le Lieutenant Oumar Traoré qui a lu la première déclaration de prise du pouvoir par le Front Populaire le 15 Oct 1987 aux environs de 17 h

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 12:41, par le révolutionnaire En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    ils sont tous complices. la gendarmerie doit les arrêtés pour les entendre

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 12:43, par C. H Ouedraogo En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Professeur Etienne Traore, vous savez que vous avez ete mon professeur de philosophie pendant 3 ans. Le discours du 19 octobre, c’est votre style crache. Pardon, il n’ y a pas eu de discours le 15 octobre, seulement une declaration incendiaire lue par le lieutenant Oumar Traore dit Barou, lui- meme ayant subi les foudres de Blaise apres. Vous e tant que pretre defroque, vous avez ecrit ce discours lenifiant pour endormir un peuple qui etait ronge par la douleur de perdre l’ un de ses fils les plus valeureux.
    Valere SOME
    Etienne TRAORE

    ........
    La rime n’ est pas riche

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 12:45, par PUKNINI En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    La jeunesse burkinabè doit faire attention maintenant à tout ce qui se dit pour que les victoires d’octobre 2014 et septembre 2015 ne soient volées ou détournées. Ces anciens politiciens nostalgiques d’un autre temps qui se sont combattus par idéologie interposée et qui veulent revenir peuvent nous porter préjudice. Des tendances et autres groupuscules comme ULC, ULC R, OMR, PCRV, etc., nous ont causé beaucoup de tort. On ne veut plus en entendre parler. A propos, Norbert ZONGO disait que ces gens là étaient capables de passer des heures à se disputer pour une virgule mal placée. Tous ces messieurs ont été avec Blaise à un moment de leur vie. Donc jouez balle à terre, nous voulons avancer. Ce qui est sûr aucun candidat élu ne pourra tenir s’il ne prend pas en compte les évènements historiques récents.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 12:46, par Zenon En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    J’aurais aime assister un tete-a-tete de ses deux intello a la tele,mais un debat sense qui par le truchement d’un bon journaliste permettra d’eclaircir la vie polititique des periodes du CNR,de la rectification au regime militaro-democrate-affairiste de Blaise Compaore.
    Ce qui tracasse est le beatement du peuple Burkinabe surtout sa frange non instruite,mais ce qui fait mal,c’est l’appreciation de certains de nos politiciens par beaucoup de ceux qui se disent instuits parce que ils sont souvent les guides de ceux qui na sont pas instruits.Alors le meme phenomene que le regime de Blaise risque de se produire.Generalement,ce n’est pas le fait que les autres ne peuvent pas covaincre les populations mais c’est le fait que tous ignorons la politique,le patriotisme et que tous se comportent comme des animaux:la pitance aiguise nos comportements.PAIX AU MONDE.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 12:46, par SOME En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    ce debat m’interesse a plusieurs niveaux ; mais j’en retire un point principal : la jeunesse burkinabe contrairement aux precedentes, manque de formation politique pour savoir analyser. Certains sont trop pressés (c’est l’ere du temps, du tout kleenex : on prend et on jette aussitot sans rien construire de stable sur le long terme, en privilegiant la gratificaation immediate). Le temps ne triche jamais et on ne peut jamais tricher avec lui. Il ne faut pas confondre vitesse et precipitation. Aussi la vigilance est la premeire arme lorsque l’on veut aller loin ; ceci est valable plus particulierement en cette ere de l’information où la manipulation, la duplicité et l’hypocrisie, le mensonge, la calomnie, etc sont les premieres armes dans la manipulation mentale de la guerre des cerveaux. Alors mes freres, le savoir (le vrai savoir), c’est le pouvoir : formons nous, utilisons notre capacité intellectuelle. Le systeme educatif burkinabe reste encore bon malgré le saccage des annees 90. Ils sont voulu nous detruire en detruisant le systeme educatif. Montrons que nous avons de le resilience comme l’afrique l’a toujours montré. La guerre actuelle est culturelle (dans la culture au sens large et non a la Huntington, je precise). C’est l’enjeu dans tout ce debat ; c’est bien loin d’une querelle de personnes.
    je continuerai de demander au webmestre de remettre la configuration du forum comme avant car cela permettait un meilleur debat et une formation des intervenants. Je ne desespere pas
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 12:52, par Yapega En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Le premier discours de Blaise Compaoré a été prononcé par lui même le 19 octobre 1987 : le 15, c’était une proclamation de l’avènement du Front Populaire lue par le lieutenant Oumar Traoré.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 12:53, par Kunakitu En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Continuez seulement. Nous, on vous écoute. M. Traoré, le seul rempart sûr contre toute forme de dictature, c’est le PEUPLE. Ce n’est pas Rock Marc Christian Kabore. Pour le reste, on est enchanté d’écouter vos petites révélations.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 12:58, par Pagnimdi En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    En lieu et place de vos querelles inutiles et dépassés ne nous intéresses pas, voyez plutôt comment mettre de l’ordre dans le pays se développé.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 13:30 En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    "Roch , meilleur rempart à gauche." Mon œil ! Voilà pourquoi ce pays ne sortira pas de l’auberge.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 13:48, par ZONGO Karim En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Valère SOME soutenait que Blaise n’avait fait que reprendre son pouvoir qu’il avait prêté à SANKARA il y a seulement quelques années. Aujourd’hui il veut nous faire croire que seul lui et son DIENDERE connaissent l’histoire du Burkina Faso. On verra. Qu’il réponde et nous allons exhiber qui était Valère SOME même sa femme ne va pas le reconnaitre. Voilà quelqu’un qui a toujours trahi(SANKARA en premier). Blaise avait toujours caressé ce vieux(j’y reviendrai après sa réponse) et je le comprend si les RSS sont devenus sa bête noire aujourd’hui car il n’a jamais accepté le pouvoir sans Blaise.Au temps de la révolution tu as été celui là qui jouait à la désinformation entre les deux leaders de la révolution. C’est ce Mr qui avait contribué à faire monter la tension entre Blaise et SANKARA. Son fameux livre aviez-vu celui qui l’a dédicacé ? Quand je l’ai lu je suis tombé des nus et je suis persuadé qu’il risque d’obtenir le contraire de ce qu’il recherche.(Ne même pas se gêner à écrire de mensonges de ce genre dans un roman ! je suis sûr qu’il a étonné plus d’un même les DIENDERE vont se sentir gênés quand ils seront seul dans leur chambre après avoir lu çà). Plein plein de contre-vérité. Quand on atteint un certain âge, il y a certaines choses qu’il faut éviter : le mensonge. Nous tous avions suivi l’évolution des choses. Qui avait fait ceci qui avait fait cela c’est connu de tous car on était pas si nombreux ici à Ouaga. Quelqu’un d’autre oui mais pas Valère SOME. Il n’a jamais été du coté de SANKARA(nous allons y revenir) et s’il avait fuit c’est parce qu’il y avait peur des répliques surtout du coté de certain officiers qui pouvaient l’en vouloir pour trahison faite à SANKARA et non pour se sauver de Blaise COMPAORE.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 14:29, par visionnaire En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    MPP CDP quant es ce que vous allez arrêter de pourrir la vie de la jeunesse on n a l ’avenir devant nous et voudrions construire une vie nouvelle toute cette querelle est politique vous nous enseigner rien k la haine nous voulons semer l amour entre frère loin de la politique vous avez de quoi vivre et de quoi vous faire des bagarres de luxe svp arrêtez

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 14:29, par Patmos En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Mes deux amis SOME et TRAORE ! Vos enfants vous lisent.Reconnaissez que vous avez commis des erreurs dans le passé.Actuellement c’est le moment d’en tirer des lecons et ne plus commettre d’autres.rendez de grands services au monde entier mettant sur papier vos contributions pour developpement du BURKINA FASO ;Que DIEU vous bénisse.AMINA !

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 14:45, par vérité no1 En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Merci Ka d’avoir parlé du capitaine Étienne Zongo ! J’ai découvert sa compétence lorsque j’ai fait l’axe Accra-New York et il était notre pilote ! J’étais surpris de savoir que le meilleur pilote ghaneen est un Burkinabe que Blaise voulait assassiner ! J’ai compris que Blaise aime collaborer avec les cancres et assassiner les meilleurs ! C’est triste ! Un homme intelligent comme le professeur Étienne Traoré ne pouvait pas durer avec Blaise ! Courage au professeur , on est ensemble !

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 15:21, par Dignité En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Merci Pr Etienne TRAORE !
    Le masque de Valère SOME vient de tomber ! Pour tous ceux qui l’on écouter ce matin sur la radio s’en convaincrons ! Il est subitement devenu avocat de Gilbert au point de dire que ce dernier n’est pas responsable de ce qu’il a commis le 17 septembre mais sa femme ! De même, Blaise n’est pas responsable de ses actes mais ses ex collaborateurs (les RSS) ! Bref, il est tout sauf un vieillard car un vieillard, s’assagit mais lui, devient de plus en plus délirant et malhonnête ! S’il peut dédouaner ses "amis" de leurs actes en accusant leurs femmes ou leurs ex compagnons, le parallélisme des formes veut qu’il dédouane ceux qu’il accuse aussi ! Les personnes que SOME défend étaient-elles des mineurs ????? Jamais un intellectuel n’a été aussi malhonnête ! On dit que tous les hommes sont corruptibles : tout dépend seulement du prix ! Et le prix de SOME a été sa fille, il m’a tout l’air ! Cette dernière qui n’est autre que l’épouse de Salif KABORE ex Ministre des Mines et de l’énergie et homme de mains de François COMPAORE Petit frère de Blaise COMPAORE !

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 15:24, par juju En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    contrairement au premier papy Somé qui a parlé, Traoré c’est exprimé avec plus de respect. On ne sent pas la haine, ni la vulgarité dans ces propos. C’est déjà une différence. Mais nous, les enfants, on souhaite connaitre la VÉRITÉ, la vraie. Et c’est sur que chaque acteur de cette période qui raconte cherche à se disculper et se donner le beau rôle. Qui acceptera un jour de dire, j’ai fait des erreurs, j’étais convaincu à l’époque mais aujourd’hui, j’ai une autre vision ?

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 15:27, par Je Signe En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Internaute 115, avec tout le respect que je peux avoir pour vous, je ne sais pas à quel niveau vous étiez sous la révolution même si vos analyses me guident certainement, mais à l’époque comme le 116, j’étais pionnier à l’époque et j’ai pu couler des larmes chaque fois que j’entendais un certain discours de rectification. A propos du rapprochement Macky Sal / Roch, permettez moi de vous rappeller que Wade n’a pas fait 27 ans au pouvoir avec comme bras droit Sall, que David Ouedraogo, Norbert Zongo, sans parler de certains traites qui se sont faits assassinés plutard par leur camarades d’hier (Lingani, Henry Zongo, Clement Oumarou Ouedraogo) ne sont pas morts sous Wade avec Macky Sall comme son bras droit, que lorsque tous ces gens sont morts, Rock, Salif, Simon et autres ne sont jamais sortis pour condamner ces assassinats, que lorsque Blaise a modifié la constitution une première fois pour se représenter qu’ils ne se sont pas plaints et que c’est seulement quant une certaine opposition avec la société civile consciente ont commencé à mobiliser les populations que des gens sont subitement devenus garçons grandis pour se retirer de leur parti politique. Dons toutes ces personnes assassinées n’ont aucune valeur pour eux. c’est seulement le pouvoir qui les intéresse. Et vous voulez que ce soit des gens comme ceux là qui nous gouvernent. Etes serieux avec vous meme. Des gens qui disent A aujourd’’hui et demain disent que A c’est B. Voulez vous que ce soit ces gens qui nous gouvernent ? Pensez vous que même s’ils passent par accident il pourront gouverner tout le pays ? Pour votre gouverne Monsieur, apprenez que s’il m’était donné de choisir entre la copie et l’original, je préfère de loin l’original.
    Internaute 109, puisse le seigneur aiguiser d’avantage votre plume pour encore plus d’analyses aussi pertinentes qui soient. Ceux qui ne l’aurait pas compris, l’intellectuel s’exprime, il doit s’exprimer au bon moment, si non le peuple le blâmera au bon moment. C’est pourquoi SOME et TRAORE ont plus que le devoir de s’exprimer, quelque soit la manière, il appartient au lecteur de ne garder que la substance sensée de leur propos. On ne peut être loup hier et être agneau le lendemain. Nous sommes à la prochaine étape de notre révolution, la lutte continuent jusqu’à ce que ceux qui fêtent les milliards nous enseignent comment se prépare cette fête, si non ils iront gouverner leur village mais pas notre FASO. Les uns ne peuvent pas continuer à se battre pour renflouer les caisses du trésor pour que d’autres s’en servent illégalement et impunément comme dans une monarchie, je dirai une anarchie. Si des gens ont soutenu l’arbitraire et la dictature pendant 27 ans, nous nous avons préparé la révolution pendant 27 ans.
    I SIRIMA

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 15:33 En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    A l’internaute Pousbila qui se flatte que la déclaration, du 5 octobre, du CDP et de "ses alliés" ait suscité 300 réactions d’internautes, a-t-il seulement remarqué qu’un ridicule pourcentage de ces réactions venaient en soutien au CDP ? Cette déclaration a suscité une vague de contestations, voilà les faits, invérifiables désormais car la-dite déclaration n’est plus accessible sur le site du Fasonet.
    Webmaster : À la demande du CDP, ou sur décision du site, et pourquoi ?
    Quant à la querelle de vieillards, j’ai apprécié la verve colérique du Dr Somé, mais les propos de M. Traoré m’ont fait l’impression d’être un ramassis, sinon de mensonges, de banalités inutiles. Qu’a-t-on à faire que vous ayez passé l’après-midi du 15 octobre avec un parent ? Aviez-vous besoin d’un alibi, comme Blaise, alité, qui dispose d’un certificat médical pour cette journée ? Mais vous avez rencontré Blaise le lendemain, ça c’est une information intéressante ! On aimerait savoir pourquoi. Comme plusieurs internautes l’ont relevé, vous avez eu tout le temps d’écrire ce discours "dit du 15 octobre", mais lu seulement trois jours après ! Continuez votre querelle, allez aussi loin que possible, si la vérité en sort, tout le monde en sortira gagnant

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 15:38, par levigilent En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    nterview de Valère Somé avant la chute de Blaise. Lisez :
    Valère Somé : 3/..Ses sentiments sur les hommes politiques
    Q : Monsieur Somé, je vous cite des noms, qualifiez-les en moins de dix mots.
    - Thomas Sankara : il a marqué définitivement l’histoire de ce pays, il fait partie de ces héros éternels du Burkina Faso. N’en déplaise à ses détracteurs impénitents.
    - Blaise Compaoré : il a encore du temps devant lui pour ne pas sortir de l’histoire.
    - Soumane Touré : c’est lui qui a guidé mes premier pas en politique révolutionnaire.
    - Salif Diallo : que tu l’aime ou pas, c’est une bête politique et je le respecte.
    - Roch Marc Christian Kaboré : je n’arrive pas à éprouver de l’animosité contre lui parce que c’est un ami, c’est mon ancien camarade. Chez lui, tout le monde il est bon, tout le monde il est gentil.
    - Fidèle Toé : comme son nom l’indique, il est le fidèle des fidèles à Thomas Sankara !
    - Etienne Traoré : Voilà quelqu’un qui a entrepris de faire une autocritique pour son engagement aux côtés de Blaise Compaoré lors de la date fatidique du 15 octobre 1987, parce qu’il estime que Blaise les a floués. Mais dans cette autocritique, il est resté à mi-chemin. Il reste encore des pas à faire.
    - Arba Diallo : je crois qu’il excelle plutôt dans le domaine des organismes internationaux.
    - Hermann Yaméogo : c’est le fils de son père.
    - Me Bénéwendé Stanislas Sankara : le nom Sankara ne fait pas de quelqu’un un révolutionnaire.
    - Gilbert Diendéré : le sphinx, l’énigmatique.
    - Luc Adolphe Tiao : Fait partie de la dernière garde que Blaise a appelé à la rescousse. Mais on l’usera comme tous les autres.
    - Zéphirin Diabré : il fait partie de ces ouvriers de la onzième heure, qui pensent que l’heure est venue pour eux de venir tirer les marrons du feu.
    Propos recueillis par Lassina Fabrice SANOU
    Le Quotidien

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 15:52, par desperado En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    TONTON Prof, c’est sur vous que Salif a jeté son dévolu quoi... Personne ne voulait acheter la bagarre de Salif Diallo, et vous, vous l’avez acheté n’est-ce pas ? le livre de Valère SOME, "Les nuits froides de décembre" chauffe le cœur de Salif et il passe par vous pour contre-attaquer ?
    courage ; continuez ! Vous qui avez fait votre auto critique avec certitude d’avoir été absout.
    Vous me décevez, cher premier soutien de Blaise des premières heures.
    Vous savez bien qui a écrit le discours, avouez le, c’est n’est pas un facteur déterminant de nos jours

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 16:02, par SAPO En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Le bourreau qui a peur du couteau. Au lieu de se défendre, il accuse encore et toujours le CDP.
    Honnêtement , y’ a quelle différence entre les ténors du CDP et ceux du MPP. Tu ne peux pas prétendre avoir combattu le régime COMPAORE (CDP+actuel MPP) pendant 25 ans et dire aujourd’hui que tu soutiens le MPP. Quelle contradiction et quelle bassesse !
    Politique du ventre quand tu nous tiens !

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 16:27, par Vigilance En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Je remercie le faso.net d’avoir publié l’interview de SOME et le droit de réponse de TRAORE.
    Ceux qui disent que SOME a des liens familiaux avec les COMPAORE oublient que Roch a les mêmes liens familiaux avec les COMPAORE.
    Le débat est intéressant car il permet d’éclairer la jeunesse. Évidemment ceux qui sont aveuglés par l"opportunité politique et la course vers la richesse refusent de reconnaître que ceux qui ont assassiné Thom SANK physiquement et idéologiquement sont ceux qui ont soutenu le coup d’État de 87 et ont géré le pays durant 27 ans et sont devenus milliardaires.
    Étienne se contredit quand il fait des listes communes avec UNIR/PS et refuse de soutenir Maître SANKARA à la présidentielle mais plutôt ROCH.Ll’UNIR/PS doit lui demander des comptes ou peut être que ce parti compte soutenir Roch au second tour ?

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 16:36 En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    j’’avoue que j’ai de plus en plus de mal à suivre Valère Somé que du reste je respecte beaucoup !!! je suis surpris de l’attaque contre le professeur Etienne Traoré qui depuis des années avait compris que Blaise les avait trompé,et s’était démarqué de lui depuis les années 90 !! je crois que Valère Somé n’est pas du tout sincère quand il dit que nous pouvons faire la réconciliation sans la justice !!quels effets a produit la fameuse journée de pardon sans vérité et sans justice du 30 mars 2011 ??? il y a quelque chose de louche qui se trame et qu’il ne veut pas que le peuple découvre. Quant à Etienne Traoré, à ta place je porterai plainte contre Galère Somé pour propos injurieux, calomnie et diffamation.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 16:39, par OUED the citizen En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Blaise yaako ! L’âme de son ami et frère ne cessera de le hanter. Aujourd’hui, le "Beau Blaise" est devenu "Ebola". L’évocation d’une accointance avec un acteur de la scène politique, fait de ce dernier un malade infecté et condamné à mort. Par honnêteté intellectuelle, ces anciens sbires devraient reconnaitre avoir diné avec "l’homme fort" lorsqu’il a fait butter son ami intime et témoin de mariage.
    A propos de la polémique entre nos deux tontons, laissez-les poursuivre car ne dit-on pas que c’est de la discussion que jaillit la lumière ? Ils sont tous deux des livres d’histoire qui peuvent permettre aux jeunes d’apprendre du passé du pays. Mais, de grâce, évitez de tenir des propos injurieux et vulgaires. Mettez la balle à terre pour mieux nous faire apprendre.
    Personnellement, je comprends la réaction de Valère Somé vu son amitié et ses accointances avec feu Thomas SANKARA avec qui il a beaucoup travaillé et rêvé d’un autre BURKINA.
    Etienne quant à lui devrait reconnaitre s’être trompé en accompagnant Blaise et ses sbires notamment Salif DIALLO, Rock, Simon et autres. Ils sont tous complices de Blaise qui n’a que Chantale , Djami et Alassane OUATTARA pour le consoler , tous ses fidèles amis d’hier l’ayant abandonné.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 16:41, par Toto En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Tu as pu rencontrer Blaise le 16 octobre n’était ce pas assez tot si vous n’etiez pas assez proche. Et le discours dont parle Valère, il n’a pas été prononcé le 15 Octobre, dont tu pouvais bien l’avoir écrit. Pour le reste, au lieu d’enseigner et d’encadrer vos étudiants, vous voulez faire de la politique, assumez donc.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 16:48 En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    donc etienne traoré fait partir des bouchés qui ont mis fin à la vie de THOMAS SANKARA ! mon DIEU !!!

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 16:57, par OUED the citizen En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Blaise yaako ! L’âme de son ami et frère ne cessera de le hanter. Aujourd’hui, le "Beau Blaise" est devenu "Ebola". L’évocation d’une accointance avec un acteur de la scène politique, fait de ce dernier un malade infecté et condamné à mort. Par honnêteté intellectuelle, ces anciens sbires devraient reconnaitre avoir diné avec "l’homme fort" lorsqu’il a fait butter son ami intime et témoin de mariage.
    A propos de la polémique entre nos deux tontons, laissez-les poursuivre car ne dit-on pas que c’est de la discussion que jaillit la lumière ? Ils sont tous deux des livres d’histoire qui peuvent permettre aux jeunes d’apprendre du passé du pays. Mais, de grâce, évitez de tenir des propos injurieux et vulgaires. Mettez la balle à terre pour mieux nous faire apprendre.
    Personnellement, je comprends la réaction de Valère Somé vu son amitié et ses accointances avec feu Thomas SANKARA avec qui il a beaucoup travaillé et rêvé d’un autre BURKINA.
    Etienne quant à lui devrait reconnaitre s’être trompé en accompagnant Blaise et ses sbires notamment Salif DIALLO, Rock, Simon et autres. Ils sont tous complices de Blaise qui n’a que Chantale , Djami et Alassane OUATTARA pour le consoler , tous ses fidèles amis d’hier l’ayant abandonné.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 17:31, par ZONGO Karim En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Mr je signe, c’est plutôt toute la classe politique que tu devrais en vouloir car votre DIABRE ou COMBOEIGO est plus sale que les RSS(pourquoi voulez-vous que le système ne soit pas démantelé comme le RSP ?). Quand vous entendez MPP c’est tout de suite une coalition CDP-UPC qui est formée et commence à attaquer en oubliant que les RSS ont fait exactement ce que ZIDA a fait au RSP. Couper tout pour être du coté du peuple mais vous vous aviez choisit de continuer dans le blaisisme au détriment du peuple. Depuis quand Blaise travaille avec quelqu’un de neuf ? Vous aviez du mal à vous dissocier du CDP car le parti de ZEPH a des obligations auprès de Blaise ; En terme claire Blaise est le parrain de ZEPHYRIN et sa mission était d’avoir le contrôle de l’opposition détenu par Me SANKARA. Vous reprochez à vos détracteur d’avoir travaillé comme tout le monde(sauf SANKARA) avec Blaise et en même temps vous voulez l’accompagnement de Blaise et son CDP pour arriver à kossyam. Hum !! On vous voit venir mais sachez que la courte échelle ne paye pas en politique car si tu trébuche pour se relever c’est très difficile mon ami. Quelle incohérence !

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 17:34, par ouedassi En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Extrait d’une interview (de Valère SOME) que nous vous proposons a eu lieu le vendredi 29 juin à son bureau à l’institut des sciences des sociétés (INSS) :.... Mountaga Tall a été ahuri de constater qu’apparemment il n’y avait rien de grave entre Blaise et moi et que nous étions des vieux amis qui s’étaient retrouvés. A la fin, Blaise m’a proposé de prendre la température du pays, parce que je venais d’arriver et il a dit à Roch de mettre une voiture et un chauffeur à ma disposition. Et le lendemain je suis allé dans mon village et à mon retour, j’ai pu avoir un tête-à-tête avec Blaise. J’étais sur le point de repartir en France.
    Comment s’est faite cette deuxième rencontre ? Est-ce lui qui est venu vous voir ?
    Il m’a fait appeler, je suis allé chez lui, à sa résidence d’alors, derrière l’Assemblée Nationale. Une fois à deux, j’ai dit à Blaise que j’estimais que ce pays était bloqué et qu’il ne pouvait plus faire un pas en avant sans la réconciliation. Alors, je lui ai proposé de prendre l’initiative pendant qu’il était temps, parce qu’il n’était soumis à aucune pression, d’engager un processus de réconciliation nationale. En faisant un discours à la Nation et où il allait demander pardon au peuple, au nom de tous les régimes et leurs présidents qui l’ont précédé, selon le principe de la continuité de l’Etat. Il devait demander aux Burkinabè de se réconcilier avec eux-mêmes, il devait décréter une journée de réconciliation nationale, demander à toutes les communautés religieuses de faire des prières. Je lui ai dit que Thomas Sankara a été élevé par ses soins, au rang de héros national. Et que je trouvais que la tombe qui lui a été réservé à Dagnöen n’est pas la digne d’un héros. J’ai suggéré à Blaise Compaoré d’ériger un monument particulier au héros national qu’est Thomas Sankara. Sous la Révolution comme sous le Front populaire, il y a eu des exécutions, des gens ont été enterrés en cachette.

    Qu’on fasse les recherches, pour trouver les corps de ces victimes pour les rendre à leurs familles auxquelles on les moyens nécessaires pour faire leurs funérailles. Qu’on érige un monument des martyrs en l’honneur de toutes ces victimes des régimes d’exception. J’ai proposé que l’on débaptise la Place de la Révolution pour la rebaptiser « Place de la concorde », comme en France, ou « Place de la réconciliation nationale », etc. C’étaient mes conditions pour ma rentrée au pays et une éventuelle collaboration avec Blaise Compaoré. Il s’est retourné, m’a regardé, et sans aucune hésitation, m’a dit : « D’accord, vas prendre ta famille et viens nous allons faire ce que tu préconise ». Où est donc le pacte, médisants que vous êtes ! Alors, je suis allé prendre ma famille, et je suis rentré. Mon retour a été pris en charge par l’Etat burkinabè. Roch qui était l’intermédiaire, en tant que ministre d’Etat, m’a envoyé de l’argent pour que je puisse m’acquitter des frais occasionnés par mon retour. Et quand je suis rentré, je n’ai jamais occulté ce fait. Et les camarades de mon parti ont été les premiers à être informé de ce fait.

    Les méchantes langues disent qu’on m’a donné beaucoup d’argent ! J’ai eu l’occasion de répondre à cette calomnie mensongère lors de mon passage à Impact TV. C’est tout juste mon transport pour le retour qui a été pris en charge. Quand je suis rentré, Blaise m’a reçu, il a choisi Simon Compaoré et Salif Diallo avec lesquels je devais travailler pour mettre en marche ce processus la réconciliation nationale. Nous avons eu deux séances de travail à la Caisse générale de péréquation dont Simon Compaoré était le directeur général à l’époque.
    C’est cet accord entre Blaise et moi qui a motivé ma rentrée et c’est cela que vous appelez « pacte », comme s’il s’agissait d’un pacte occulte, satanique ou malhonnête. C’est un pacte clair et net. Pendant que nous étions en train de travailler pour mettre le dossier en marche, une circonstance s’est produite. L’auto dissolution de la CNPP- PSD (ndlr, Convention….) du radical Pierre Tapsoba dans l’ODP/MT (ndlr, Organisation démocratique populaire- Mouvement du travail), par l’entremise de Marc Yao et Yé Bognessan. Ce qui a donné naissance au CDP.

    Désormais, avec ce méga parti, Blaise s’est cru pouvoir se passer de la réconciliation nationale telle que je l’avais préconisée Et lui et ses acolytes m’ont tourné le dos. Plus de contact. Terminé ! Ils m’ont trahi. Ils ont dénoncé notre accord. Je me trouvai ainsi piégé. C’est à partir de là que je tournais en rond comme un lion en cage. J’ai eu des déboires et à l’époque on a dit que je m’adonnais à l’alcool et bien d’autres choses malveillantes à mon sujet. A cela aussi, j’ai eu à répondre sur Canal 3 en disant qu’il y a des gens qui boivent une bière et qui ne supportent pas, et je suis de ceux-là, tandis qu’il y a des gens qui boivent des tonneaux de whisky et qui s’ils baillent sur toi… Bref ! Mais au moins, dans cette négociation pour rentrer, j’ai pu obtenir ma réintégration, ma réhabilitation. Moi et certains camarades, Fidèle Toé notamment, avons pu être, dans cette opération, réhabilités, grade pour grade, et j’ai demandé à être affecté ici à l’INSS pour faire la recherche. Voilà donc les acquis de cette négociation. Puis, ils m’ont oublié pendant un moment. Et patatras ! On commet l’erreur, on assassine Norbert Zongo. Le pays est en effervescence. On n’a jamais vu une crise aussi profonde, qui a secoué le pays. Les voilà qui sortent, mon projet du tiroir et on le remet au collège des sages. Ce n’est pas mon seul dossier qu’on a remis au collège des sages. Il y a le projet de Frédéric Guirma (ndlr, candidat à la présidentielle de 1998) consigné dans un document intitulé « Pour une régénération nationale dans la réconciliation ». Document infecte et abjecte s’il en fut et qui a inspiré les Sages du Collège dans la partie la plus faible de leur Rapport.

    Donc, le collège des sages était divisé entre les démocrates qui ont partagé mon projet et les réactionnaires qui ont adhérés aux idées de Frédéric Guirma. D’ailleurs lorsque le rapport a été publié, je l’ai apprécié positivement, tout en dénonçant également les aspects négatifs portant la marque de Frédéric Guirma. Et comble de l’ironie, lors de la tenue de leur Journée de réconciliation nationale, je n’ai même pas été invité. J’ai suivi les cérémonies, assis chez moi devant la télé. Voilà la trahison de Blaise Compaoré, voilà la trahison de son équipe vis-à-vis de moi. Mon retour de mon exil s’est fait de façon transparente. Quand je l’affirme, on a vite fait de crier à la vantardise. Mais observant le silence, on m’accuse d’avoir fait un pacte obscur, un pacte sordide ! Je le dis aujourd’hui, haut et fort. Je n’ai pas à observer une fausse modestie. Mais c’est la simple et pure vérité. Si l’on pense que c’est faux, que quelqu’un ose me contredire. Voilà pour ce qui est de votre pacte diabolique !
    Propos recueillis par Lassina Fabrice SANOU Le Quotidien

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 17:36, par vérité no1 En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    @OUED the citizen, le diable peut consoler Blaise ; on a pas le temps pour un aigris revenchard qui dort sur la natte du beau !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 17:40, par Desiré SAWADOGO En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Je suis pas un manipulé comme vous internaute JE SIGNE je suis un raisonnement logique. Si vous en voulez à des gens qui ont travaillé avec Blaise alors votre place est loin d’être le CDP, l’UPC ou le Front Républicain mais plutôt l’UNIR-PS.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 17:42, par vérité no1 En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    @SAPO, le CDP et le MPP sont 2 partis très différents ! L’un opte toujours pour le mal tandis que l’autre travaille pour le bien ! Un parti lutte pour le peuple alors que l’autre travaille pour un clan ! Le premier est plein de voleurs malhonnêtes pendant que le second est clean !!!!!!!! Même si vous êtes taré en analyse, ça devrait sauter à l’oeil !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 18:06, par Dieu veille sur le Burkina En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Dites aux hommes politique, qu’ils enlèvent nos noms dans leur business on a tout compris !!!!
    Haaa whè aujourd’hui Bassolé, Achile, bognessan, melegué, yoda, François, ouattara,Leonce,kadré,ilboudo,zephyrin même dienderé et blaise étaient tous propres au temps du FP c’est les RSS qui étaient sales. D’ici quelques jours, après les " ce sont eux qui ont tué SANKARA ils vont vous servir c’est les Roch qui avaient créer le RSP". Politique au Burkina Faso. Tout ça c’est quoi ? C’est parce que qu’il y a deux camps au Faso : ceux qui veulent changer les choses( les insurgés de l’ex opposition radicale et ceux qui en avaient mare de continuer avec Blaise) et ceux qui veulent que le système du messie soit préservé c’est à dire les conservateurs(l’ex majorité et ceux de l’ex cefop qui voulaient pas le départ du parrain). La politique ! moi c’est l’histoire des fausses cartes et comment ils ont polémiqué dessus qui m’effraye toujours et me laisse sur ma soif de voir les uns et les autres accepter le verdict des urnes s’ils sont perdants. Que Dieu nous vienne en aide car le clan des revanchards après avoir échoué avec le RSP vont tenter leur va-tout pour les élections à venir."créer des troubles"

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 18:07, par Le Burkina d’Abord En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Allons seulement !!
    Combat de chiffonniers !

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 18:07, par Dieu veille sur le Burkina En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Dites aux hommes politique, qu’ils enlèvent nos noms dans leur business on a tout compris !!!!
    Haaa whè aujourd’hui Bassolé, Achile, bognessan, melegué, yoda, François, ouattara,Leonce,kadré,ilboudo,zephyrin même dienderé et blaise étaient tous propres au temps du FP c’est les RSS qui étaient sales. D’ici quelques jours, après les " ce sont eux qui ont tué SANKARA ils vont vous servir c’est les Roch qui avaient créer le RSP". Politique au Burkina Faso. Tout ça c’est quoi ? C’est parce que qu’il y a deux camps au Faso : ceux qui veulent changer les choses( les insurgés de l’ex opposition radicale et ceux qui en avaient mare de continuer avec Blaise) et ceux qui veulent que le système du messie soit préservé c’est à dire les conservateurs(l’ex majorité et ceux de l’ex cefop qui voulaient pas le départ du parrain). La politique ! moi c’est l’histoire des fausses cartes et comment ils ont polémiqué dessus qui m’effraye toujours et me laisse sur ma soif de voir les uns et les autres accepter le verdict des urnes s’ils sont perdants. Que Dieu nous vienne en aide car le clan des revanchards après avoir échoué avec le RSP vont tenter leur va-tout pour les élections à venir."créer des troubles"

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 18:14 En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    l’Internaute 7 (Pousbila) est heureux parce qu’il eu 300 réactions ! Comme s’offusque Sidzabda c’est vraiment désolant. Tous n’ont pas tiré dans la même direction.
    Ce ne n’est étonnant, les courtisant se sont contenté d’aller dire à Blaise que" la mobilisation pour la révision de l’article 37 est en bonne voie parque l’on mobilise" (façon de parler)
    Mais on sait aussi que le stade a commencé à se vider lorsque la partie qui intéressait la majorité des gens était terminée. Les discours ça pouvait attendre ! Il faut que l’on cesse ces mensonges grossiers qui au finish par créer des problèmes. Même si dans le jeu politique la ruse constitue une tactique de combat, il faut exclure le MENSONGE la DELATION la CALOMNIE
    LA POLITIQUE AU BF EST CRUELLE MANQUE d’ETHIQUE SOUVENT et c’est ça qui est DOMMAGE

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 19:47, par ka En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    A mon ami vérité no 1, Si tous les vrais compagnons de lutte de Thom qui sont Etienne Zongo, Fidele Toé, Ernest N. Ouedraogo se réveillaient pour raconter l’histoire de la révolution inachevée, Valère et autres se mettront à ronronner ou a miauler. Blaise Compaoré et Diendéré Gilbert ont fait un énorme gâchis irréparable du 21e siècle. Dans tous ces bla bla, la vérité se trouve quelque part dans une tombe et dans la tête du courageux Etienne Zongo le sous-marin de la révolution inachevée de Thomas Isidore Noël Sankara.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 20:21, par BAbelt En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Ce minable Valère SOME commence à montrer au grand jour qu’il n’est qu’un pseudo-intellectuel revanchard, qui manquant de créneau cherche à tout prix de l’audience.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 21:51, par Resistance En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Internaute 97 parlez de ce que vous savez. Zephirin est rentré de ses études en 1987, donc n’était pas là pendant la révolution. C’est à la faveur de la démocratisation du pays après l’adoption de la Constitution de 1991 qu’il s’est engagé dans l’Odp/Mt et à été élu en 1992 comme Député. Il quittera ce parti en 1997 pour les USA. En clair il a fait en gros 5 ans de 1992 à 1997 à l’Odp/Mt. Que chacun juge de son implication dans le système par rapport à d’autres.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 22:23, par Freeman de T En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Valère et Etienne, on est fatigué de vos petites querelles de groupuscules communistes des années 70-80. Vous avez votre responsabilité dans la situation actuelle. A présent, nous aspirons à un Burkina véritablement démocratique où règne la paix et la liberté. Si vous avez des comptes à solder, rencontrez-vous (autour d’une bière si vous voulez) et dites-vous vos quatre vérités. Foutez nous la paix ; s’il vous plaît !
    Dieu bénisse le Burkina !

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 22:43, par Phoulosphe Peu Debrouillard En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Etienne est un philosophe. Le terme phoulosophe n’ est ps destine a lui, meme si lui et Valere auraient bien fait de ne pas se donner en spectacle. Ce coup dienderique, donc foireux, doit etre solder d’ aboprd par la justcie. Il n’ y a rien de revenchard ni de radical la- dedans. Il n’ y a rien donc a negocier, a moins qu’ on ne soit un pede impenitent( on est au courant meme si on dit rien parce que c’est ton anus), dans notre longue marche vers la democratie et la justice. Il se trouve des pretendus philosophes sans references academique et professionnelles et donc sans adresse fixe(PSAF), et donc, qui n’ ont meme pas pu se decrocher un poste dans un lycee, qui se complaisent a jouer au philosophe en ligne. Mince consolation. C’est le seul lieu ou ils peuvent esperer s’ affirmer, meme si cela ne va pas sans contradictions, reniements et tout. Ils n’ ont pas de boussole politique et ca se ressent sur leur direction. Ces misereux d’ un autre temps ont besoin de notre pitie. Meme si ce qui leur arrive n’ est pas le fait du hasard. Dieu sait tellement ce qu’ il fait ! Si tu pouvais, Dieu seul sait ce que tu allait faire a l’ humanite. Mais comme tu ne peux pas, allez, va mariner dans ta propre bile comme consolation. Qui est ne avec une ame de boue ne saurait se comparer a celui qui ne avec une ame d’ or. Ca ne date pas d’ auhjourd’hui, la. Comme il a ete au commencement, ainsi est- il aujourd’ hui et cela jusqu’a la fin des temps. Tu es lent a comprendre, hein. Ca n’a pas commence aujourd’ hui, lascar. Ce que chacun est aujourd’ hui, c’est ce qu’ il a seme derriere. Arretez de vous en prendre a toutes vos connaissances et promotionnaires, vils pretentieux. Vous semblez etre surpris, la.vous quii ne pouviez meme pas additionner 2 plus deux en arithmetique. Vous ne voulez pas comprendre ou quoi ? Dans tous les cas, ca ne changera rien a la donne, petits miserables vers de terre. La valeur de l’ homme transcende les disciplines. Et comme vous aimez les comparaisons, il faut inclure toutes les dmensions : individuelles, intellectuelles passees, presentes, a venir ; la profondeur de ces experiences ; la dimension sociale qui est importante. Ne vous contentez pas d’ etre des insociables bilieux jaloux qui ont fait la bagarre a tous leurs pourtour, quelle decheance humaine ! ; psychologique : a present, je doute de la normalite de vos facultes. vous etes fou a lier, qui ne le sait pas encore. Ca va vous rendre encore plus malheureux, petit rabougri desaxe. Que Dieu nous donne longue vie seulement et vous serez toujours le petit que vous n’avez jamais cesse d’ etre. Que tous ceux qui vous ressemblent s’ abreuvent de ce message. Ils sont nombreux. Mince consolation. Apprenez plutot a vous debrouiller. Le diplome ne sauve pas l’ homme. C’est l’ homme qui sauve son diplome. Meme un General d’ armee qui n’ etait pas destine aux grandes choses finit par produire ces dienderades qui l’ envoient au gnouf. Vous pouvez commencer cet apprentissage en positivant un tout petit peu. En somme, en faisant des pas de bebe, quoi. Tam ki yousss !!!.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2015 à 23:23, par koudbi Ouédraogo En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Merci Professeur. Vous venez de nous soulager par ce droit de réponse. quant à Somé Valère puisque c’est comme cela qu’il faut l’appeler car il ne merite plus son titre de docteur ; il n’en vaut pas la peine. Il était où quand au front contre blaise ? Somé est un plaisantin un aigris.

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre 2015 à 02:39, par tienfola de Tiefora En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Je ne sais pas si c’est Étienne Traore qui aurait rédigé la proclamation du coup d’Etat du 15 octobre 1987. Je n’ai pas de preuve et mon raisonnement ne me permet la perspicacité d’une conclusion sur ce point.
    En revanche la ou je ne suis pas d’accord avec Étienne Traore cest quant il dit qu’il a été surpris par les coups de feu qui mettait fin à la vie du Camarade President Thomas Sankara et au processus révolutionnaire incarné par le CNR. La je ne suis pas du tout d’accord avec lui. Par respect pour lui,je n’ose pas dire qu’il ne dit pas la vérité.
    Étienne Traore a l’époque était un militant de l’UCB. Lui,Tamini G et W. Lamine formait la garde intellectuelle de l’ouest qui par leur activisme ( rédaction de tracts orduriers agitation dans les CDR géographiques dont l’inter CDR était la colonne vertébrale, phagocytage des syndicats) ont déstabilisé le CNR pour permettre de perpétrer le 15 octobre 1987.
    S’il dit qu’il a regretté de s’être laisser embarqué,utilisé et abusé dans cette œuvre gigantesque d’escroquerie politique qu’à été le 15 octobre 1987,dont acte. Mais qu’il se la joue mode naïf puéril et bon enfant occupant niaisement des responsabilités après des assassinats odieux qui reptiles la conscience humaine, je le respecte et tient en estime pour lui permettre de descendre aussi bas pour fuir ses responsabilités. Au demeurant le peuple burkinabé lui en a su gré d’avoir été de la CFD. Mais de grâce assume au moins ta part de responsabilité dans ce qui est advenu

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre 2015 à 08:33, par desperado En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Lorsque vous traitez les autres de revanchards, c’est que vous même, vous êtes un pur malhonnête de la pire espèce. Sinon demander JUSTICE n’est pas une revanche. Toutes ces inepties de ceux qui s’attaquent à Valère n’est qu’une tentative désespérée de criminel en quête d’une virginité politique et judiciaire. Et ces manœuvres du MPP ne visent qu’à se soustraire de la JUSTICE. Valère a dit qu’il n’était pas en guerre contre le MPP mais son travail c’est de conscientiser et il fait très bien. Moi, désormais, Etienne Traore ça en fini pour de bon. Pour faire plaisir à Salif ou pour de l’argent peut être, il s’attaque à voisin et ami qui ne fait que dire la VÉRITÉ. Lui Etienne qui a chercher à vendre le PDS METBA au MPP, le vieux Arba doit se RETOURNER dans sa tombe. C’est là que devrait se trouver son premier travail de remise en cause et d’auto critique
    Prof, avouez le, c’est bien vous qui l’avez écrit ce fameux discours. Ce n’est pas de Valère que je l’ai entendu figurez vous.

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre 2015 à 10:09, par ZAKINPAGBA En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    ETIENNE TRAORE FAIT PARTIS DE FAUX TYPES ET COMPLICES D L’ASSASSINAT DE THOMAS SANKARA.SI TOUTE FOIS ON LE SECOUS IL VA TOUT VOMIR.IL MORD TOUJOUR SILENCIEUSEMENT.CES PAROLES TUENT PLUS QUE DES ARMES.LONGUE A VALEUR SOME.A BAS ETIENNE.TU PAYERAS SUR TERRE COMME A AU-DELA

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre 2015 à 11:17, par W. Pascal TAPSOBA En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Trop de bavardage pas si utile que cela ! En quoi tout cela peut-il contribuer en une avancée démocratique dans ce contexte de post coup d’état

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre 2015 à 11:39, par SAPO En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    VERITE N°1 , tu ne sais pas ce que tu racontes. je suis désolé pour toi.Tu penses que les Salif DIALLO , les Simon COMPAORE , les Rock sont plus honnêtes que ceux qui sont restés au CDP ?

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre 2015 à 11:52 En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Internaute 70, ya kel problème à soutenir le mpp’’ ? Vous trouvez peut été que les saints sont a l’ upc, ce parti quiacomploté avec le cdp pour que pr Rsp ne soit pas dissous et qui vient après p" échec du coup f’ état pour demander une réforme de l’ armée ?

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre 2015 à 13:46, par youth En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Ce sont des anciens docteurs communistes leurs idées ne peuvent plus faire avancer le Burkina que nous voulons construire. Avec leur anciens doctorats qu’ ils ne peuvent plus obtenir ils n’ont fait que accompagner beaucoup au cimetière. Dieu bénisse le pays.

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre 2015 à 15:03, par alco En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Bonjour hey
    SOME et TRAORE fait jamais palabres
    envoyé moi vite les poulets blancs pour réparer le tord

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre 2015 à 17:29, par Djobleck En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Je crois en Valère. Lui au moins est cohérent. Il est candidat aux législatives tête de liste UREFA (Union de Revolutionnaires pour la Faso) province de la BOUGUIRIBA.

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre 2015 à 20:51, par Vérité-roi En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Tous ceux qui insultent le professeur Etienne TRAORE sont incapables de réfléchir et sont par conséquent intellectuellement nuls. pourquoi ?
    parce que s’il avait vraiment écrit le discours du 15 octobre ou si le fait d’avoir eu à parler avec Blaise le 16 octobre signifiait qu’il était acquis à sa cause, i aurait été un cadre du CDP ou un des proches de Blaise. alors qu’il a été effectivement opposant à Blaise pendant 25 ans ( depuis 1989). Quel opposant a pu survivre à une telle lutte à part maître B. Sankara ?
    Laissez Etienne en dehors de vos histoires ROCK SALIF SIMON.
    Franchement, je pense que comme il est difficile d’avoir de bonnes choses pour soi, il est tout aussi difficile pour les burkindi d’avoir le bon président pour eux vu les acharnements des gens sur les ténors du MPP. Matière à réflexion !!!
    Une chose est sure : Jésus a promis le paradis au Briguant cloué sur une croix à ses côtés qui venait de le reconnaître, Mohamed a dit que le méchant qui reconnait Dieu et le prophète sur son lit de mort entrera au paradis, Confucius a dit que le sommet de la bonté est le repentir, Bouddah a quant à lui dit que celui qui au soir de sa vie reconnait ses torts est un saint qui bénira les humains. pour dire que quel que soit le moment, l’essentiel pour un homme, c’est de prendre conscience qu’il est sur la mauvaise voie et surtout avoir le courage de rebrousser chemin. consciencieusement, je voterai ROCH parc que je crois que demander pardon n’est pas un signe de faiblesse mais nue force et une marque d’amour pour les burkinabè..

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre 2015 à 20:52, par Vérité-roi En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Tous ceux qui insultent le professeur Etienne TRAORE sont incapables de réfléchir et sont par conséquent intellectuellement nuls. pourquoi ?
    parce que s’il avait vraiment écrit le discours du 15 octobre ou si le fait d’avoir eu à parler avec Blaise le 16 octobre signifiait qu’il était acquis à sa cause, i aurait été un cadre du CDP ou un des proches de Blaise. alors qu’il a été effectivement opposant à Blaise pendant 25 ans ( depuis 1989). Quel opposant a pu survivre à une telle lutte à part maître B. Sankara ?
    Laissez Etienne en dehors de vos histoires ROCK SALIF SIMON.
    Franchement, je pense que comme il est difficile d’avoir de bonnes choses pour soi, il est tout aussi difficile pour les burkindi d’avoir le bon président pour eux vu les acharnements des gens sur les ténors du MPP. Matière à réflexion !!!
    Une chose est sure : Jésus a promis le paradis au Briguant cloué sur une croix à ses côtés qui venait de le reconnaître, Mohamed a dit que le méchant qui reconnait Dieu et le prophète sur son lit de mort entrera au paradis, Confucius a dit que le sommet de la bonté est le repentir, Bouddah a quant à lui dit que celui qui au soir de sa vie reconnait ses torts est un saint qui bénira les humains. pour dire que quel que soit le moment, l’essentiel pour un homme, c’est de prendre conscience qu’il est sur la mauvaise voie et surtout avoir le courage de rebrousser chemin. consciencieusement, je voterai ROCH parc que je crois que demander pardon n’est pas un signe de faiblesse mais nue force et une marque d’amour pour les burkinabè..

    Répondre à ce message

  • Le 8 octobre 2015 à 07:26, par Vérité-roi En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Je ne comprends plus rien ! Dites moi : le 15 Octobre 1987 c’est des civils qui ont tiré sur SANKARA ou bien c’est bien des para commandos de Pô ?

    Répondre à ce message

  • Le 8 octobre 2015 à 08:21 En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Puisque vous êtes seulement à 400 m l’un de l’autre, allez vous empoigner et laissez-nous en dehors de vos egos revanchards. On est fatigué de vous, piètres politicards !

    Répondre à ce message

  • Le 8 octobre 2015 à 11:12, par YELMINGAN BLAAN SAA HIEN En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Si VALERE SOME EN PARLANT DU "DISCOURS DU 15 OCTOBRE 1987 VOULAIT PLUTOT FAIRE ALLUSION AU DISCOURS DU 19 OCTOBRE PRONONCé par Blaise COMPAORE ET SI LE PR ETIENNE TRAORE EST BIEN L AUTEUR DE CE DISCOURS C EST QUE MR ETIENNE N EST PAS SEULEMENT MALHONNETE COMME ACHILLE TAPSOBA CET AUTRE PHILOSOPHE,il cherche en plus a divertir et a tromper le peuple:philosophe,il ne peut avoir une vision etriquée d une date ni ignorer les abus de langages et s il pense pieger VALERE CROYANT POUVOIR LE DEBOUTER EN ARGUANT QUE LE 15 OCTOBRE N EST PAS LE 19 OCTOBREAU CAS OU CELUI CI AURAIT DES PREUVES DE CE QU IL AVANCE IL EST D UNE NAIVETE CHOQUANTE POUR UN PR DE PHILOSOPHIE.EN EFFET LORSQUE QUE SUR GOOGLE ON TAPPE LES MOTS CLéS"discours du 15 OCTOBRE BURKINA FASO", le premier titre qui vient en haut de page des recherches est : discours du 19 OCTOBRE DE BLAISE COMPAORE".quel est donc ce parti appelé mpp dont les ténors sont des traitres,opportunistes fuyant leurs responsabiltés tout en tenant fermement leurs milliards volés pendant que certains membres sont des menteurs sans remords ;je présente mes condoléances au militants naifs mais sincères de ce parti,ils ont sans le vouloir vendu leur ame au diable toutefois ils peuvent se consoler ca ril peuvent meme tardivement se racheter .quand des bandits se querellent quant au patage du butin cachés volés a un peuple paure comme le notre on appelle cela aussi"oppositio cdp contre mpp"
    que DIEU OMNISCIENT ET OMNIPOTENT ECLAIRE LES ELECTEURS DE TOUTES ORIGINES LE JOUR DU VOTE.

    Répondre à ce message

  • Le 8 octobre 2015 à 14:10, par Halgan En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    Le peuple burkinabè n’en a cure de ces bagarres de chiffonnier. On veut des élections propres et dans les meilleurs délais. A tous ceux qui ont pris l’habitude de prendre pour cible le MPP dans leurs diatribes , je dis honnêtement, s’il faut trouver aujourd’hui parmi les candidats quelqu’un de totalement neuf et qui n’a eu aucune accointance avec le régime Compaoré, c’est quasiment impossible. Maintenant sachons raison gardée, qu’il y en a qui ont su prendre position à un moment crucial de notre histoire au risque de leur vie. Je ne suis pas politique, mais j’observe la seine depuis 3 décennies au moins. S’il n y avait pas eu démission de RSS du CDP et la création du MPP, Blaise était toujours là et le peuple continuait de souffrir le martyr. De grâce je crois qu’il faut accorder du crédit à ROCH-SALIF-SIMON car je suis sûr que pour avoir lutté au côté du peuple burkinabè afin de chasser Blaise et ensuite Diendéré et son RSP ils savent mieux que quiconque que rien ne sera plus comme avant.
    Par ailleurs, je crois que le MPP est mieux indiqué aujourd’hui pour aider à enterrer définitivement le CDP et tous ses ouailles qui ont fait beaucoup de mal à ce pays. Le peuple doit continuer à rester vigilent.

    Répondre à ce message

  • Le 8 octobre 2015 à 18:45, par ZAKINPAGBA En réponse à : A propos de l’auteur du discours du 15 octobre 1987 : Etienne Traoré répond à Valère Somé

    C’EST MAUVAIS GARS Cet ETINNE TRAORE LA.MEME LES MAINS TACHEES DE SANG IL VA NIER QUE C’EST PAS LUI.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés