La CCVC en campagne pour un « autre Burkina »

mardi 15 septembre 2015 à 23h45min

Au cours d’une conférence de presse qu’elle a animée ce mardi 15 septembre à l’éducation ouvrière, la Coalition nationale contre la vie chère (CCVC) a annoncé qu’elle organise à compter de ce jour jusqu’au 3 octobre 2015, une campagne nationale pour interpeller les autorités de la transition sur leur bilan jugé mitigé, de même que les candidats aux élections du 11 octobre.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
La CCVC en campagne pour un « autre Burkina »

La transition burkinabè tire à sa fin et pour les responsables de la CCVC, elle « n’est pas arrivée à étancher la soif des Burkinabè ». Qualifiée de « championne des promesses » par Bassolma Bazié, Secrétaire Général de la Confédération générale du travail du Burkina (CGT-B), la transition n’aurait donc pas réussi à faire un « vrai nettoyage » durant son mandat. La désillusion des populations qui réclamaient le véritable changement prend de plus en plus forme. A l’orée du 11 octobre, plusieurs dossiers restent en suspens et en attendant que la patate chaude ne soit refilée aux futurs dirigeants, le Burkina Faso entrera dans une période d’ébullition politique, laquelle sera parsemée, selon Chrysogome Zougmoré de « promesses électoralistes ».

C’est donc dans le but de soutenir l’éveil des populations et interpeller les candidats et le gouvernement de la transition, que la CCVC lance sa campagne d’interpellation sur toute l’étendue du territoire national. Et c’est sous le thème « Contre l’impunité et la vie chère, pour les droits économiques et sociaux, pour les libertés et l’indépendance nationale ! » que plusieurs activités seront menées.

Des conférences de presse, des conférences publiques, des déclarations, des émissions radio-télé, etc. seront organisées au niveau des 45 provinces suivant les moyens de chacun des démembrements de la coalition. Cette campagne, rassure M. Zougmoré, ne viendra pas perturber la campagne électorale qui débute à partir du 19 septembre. A propos de perturbation, la CCVC répond à ses détracteurs qui lui reprochent d’avoir « trop demandé à la transition ». Pour les conférenciers, la CCVC est composée de structures « responsables » qui portent « les préoccupations légitimes des populations » et qui n’exigent pas « le ciel ».

Du bilan de la transition

« Plus rien ne sera comme avant », telle est la phrase fétiche de la transition. Presqu’au terme de cette transition qui aura duré près d’un an, la CCVC dresse un bilan politique et social mitigé. Sur les questions de l’impunité et de la vie chère, la coalition note une certaine hésitation dans le dossier des martyrs de l’insurrection populaire, de Thomas Sankara, de Norbert Zongo, de Dabo Boukary et des autres crimes de sang. Que dire de l’issue du procès Guiro avec des « délinquants à col blanc qui ont mis à sac les ressources de notre pays » ? A cela, la CCVC note la baisse prochaine du prix de carburant, tel qu’annoncée par les autorités après que celles-ci aient « criminalisé les luttes des travailleurs et proféré des menaces contre eux ».

« Les libertés publiques n’ont pas été plus en mal que sous la transition », dixit Bassolma Bazié à propos de la peine d’amende qui s’applique aux médias en cas de diffamation. La question de l’annulation ou non des concours entachés de fraudes de la fonction publique est une fois revenue sur la table de la coalition qui reste convaincue qu’elle pose une question de justice. Elle demande également son annulation ou si le département d’Augustin Loada estime que cela relève de l’impossible, que les concours soient repris ultérieurement.

Herman Frédéric BASSOLE
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 16 septembre 2015 à 09:24, par seydou
    En réponse à : La CCVC en campagne pour un « autre Burkina »

    ccvc,mes fréres, légaliser le PCRV et dite lui de s’ engager ouvertement dans le débât politique en partant du principe que nul n’ a le monopole de la vérité. Voyez_vous mes chers fréres vous le savez trés bien en bon dialecticien tout parti politique se crée se développe et meurt, le PCRV ne saurait échapper à cette assertion. Si en vérité le Pcrv ne se légalise pas dans les mois qui suivent en parler de lui comme on parle des partis margineaux genre "ligue révlutionnaire " en france où le PCOF que seul google connait. je vous le dit il ya un temps pour tout , l’ évangile n’ a pas menti et en plus comme l’ a reconnu STALINE à la fin de ces jours "" il n’ existe de récettes préparées en quoi que ce soit"

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2015 à 12:06
    En réponse à : La CCVC en campagne pour un « autre Burkina »

    Si la sottise tuait, ce pseudonommé # 1 "Seydou" serait un mort-vivant. On parle de choses sérieuses et cet idiot confond CCVC et PCRV !! A bas ces faux analystes qui en réalité ont une courte vue des choses politiques et sociales. En quoi les activités de la CCVC ont-elles à voir avec la Politique politicienne ? La CCVC a fait baisser les prix des hydrocarbures. Toi "Seydou" qui en as bénéficié, pourquoi n’as-tu pas remercié le PCRV à l’époque !!? Il n’est du reste pas tard pour le faire. Tchrrrr

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2015 à 15:08, par hervos one
    En réponse à : La CCVC en campagne pour un « autre Burkina »

    Ou est le problème si la CCVC c’est du PCRV déguisé ? ils ne sont pas comme ceux la qui vont encore piller le peuple au lendemain des élections . si tout le monde pensait CCVC le peuple du FASO serai non seulement épanoui mais aussi responsable .vive la CCVC.

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2015 à 17:29, par seydou
    En réponse à : La CCVC en campagne pour un « autre Burkina »

    je remercie le sécond intervenant qui me traite d’idiot. Je le dit tout net en guise de réponse que moi j’ ai pas affaire aux "lacrou" et autre second couteau, j’ ecris et je discute avec ceux qui conçoivent et non avec les porteurs de sacs, les gens de la troupe et autres répétiteurs

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2015 à 17:37
    En réponse à : La CCVC en campagne pour un « autre Burkina »

    D’accord avec les #2 et 3. Il faut arrêter ces bêtises de voir le PCRV partout. Même quand un rat, de son trou, pète, on dit, ah ! attention c’est le PCRV !! Y en a marre de cette PCRVite à l’emporte pièce. Les gens ont faim et sont aigres parce qu’ils n’ont pas suffisamment de moyens comme toi pour scolariser leurs enfants, la CCVC en parle et des idiots y voient ...le PCRV. Je demande à l’administrateur du site de ne plus permettre à des énergumènes comme ce "Seydou" de déverser de telles insanités.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés