CNT : Cherif Sy a reçu Fayçal Traoré et Kenneth Wollack

jeudi 20 août 2015 à 00h19min

Le président du Conseil national de la transition (CNT), Cherif Sy, a reçu en audience, ce mardi 18 août 2015, Fayçal Traoré, l’envoyé spécial pour l’implication des jeunes dans l’agenda post-2015 des Nations Unies et de la gouvernance. Ensuite, c’était au tour de Kenneth Wollack, le président du National democratic institute (NDI) d’être reçu par le président Sy. Au cours de ces audiences, il était question de l’accompagnement des jeunes et de la préparation des élections d’octobre prochain.

CNT : Cherif Sy a reçu Fayçal  Traoré et Kenneth Wollack

L’objectif de cette audience demandée par l’envoyé spécial pour l’implication des jeunes dans l’agenda post-2015 des Nations unies et de la gouvernance était de présenter le bureau au président du Conseil national de la transition. Une mission comprenant un certain nombre d’actions a été confiée à ce bureau par le premier ministre. Donc, il fallait d’abord rencontrer le président du CNT pour lui rendre compte. C’est dans cette lancée que Fayçal Traoré a sollicité naturellement son accompagnement, ses conseils, pour la mise en œuvre de ladite mission.

Il attend de lui, tout l’accompagnement institutionnel dont les jeunes ont besoin et surtout la jeunesse burkinabè qui attend de voir beaucoup de choses réalisées pour elle. La mission principale qui leur a été confiée est de travailler à la prise en charge effective des jeunes dans le cadre de la définition des objectifs de développement durable qui seront adoptés en septembre 2015 par les Nations Unies.

Prendre en compte la jeunesse rurale

Le président du Conseil national de la transition a rappelé à l’envoyé spécial de ce parlement des jeunes, qu’il est essentiel que la jeunesse rurale soit prise en compte dans la réflexion que le bureau national est en train de mener actuellement. Cherif Sy a d’ailleurs souhaité que « la jeunesse rurale soit représentée dans les négociations que ce parlement des jeunes a engagées dans le bureau national, mais aussi qu’elle soit entendue donc dans le document final qui sera adopté par les Nations Unies. »

Ainsi, il poursuivra qu’à ce niveau également, des réflexions sont engagées, qu’un cadre de concertation est déjà mis en place avec la société civile et également des acteurs politiques, et qu’il pense que très vite, il y aura un consensus qui permettra donc de proposer un document final à l’ensemble des acteurs, pour s’assurer que la jeunesse burkinabè sera prise en compte.

« C’est toujours avec joie que nous rencontrons le président du CNT, nous sortons toujours renforcés en matière de connaissance, c’est un homme très ouvert qui nous donne beaucoup de conseils en matière de jeunesse. Particulièrement aujourd’hui, nous sommes très heureux de l’entendre dire que toute la disponibilité matérielle et humaine du CNT est à notre disposition pour nous accompagner », s’est réjoui Fayçal Traoré. Cherif Sy, quant à lui, dit attendre incessamment les projets des jeunes du parlement pour voir comment les accompagner dans la limite des moyens disponibles au niveau du CNT.

Le NDI disposé à accompagner le parlement burkinabè

Avec le National democratic institute, il s’agissait de consolider les liens de partenariat qui existent entre le Burkina Faso et cette organisation. Le président du NDI, Kenneth Wollack, est venu s’informer des processus, des défis ainsi que des opportunités sur la situation politique pendant ces moments cruciaux de l’histoire politique du Burkina. Pour les préparatifs des élections du 11 octobre prochain, le président de NDI dira que : « il était important que nous rencontrions le président du CNT pour bénéficier aussi de ses conseils et de ses perspectives ».

Cela fait plus de dix ans que le NDI intervient au Burkina. Kenneth Wollack a témoigné sa volonté à continuer à soutenir le peuple burkinabè pendant la consolidation de sa démocratie. Il poursuivra que le NDI travaille déjà avec une commission du CNT qui s’occupe des questions de sécurité et de défense. Et que par le passé, le NDI était intervenu dans la formation des députés. Par ailleurs, il envisage après la transition, revenir renforcer son soutien au pouvoir législatif avec la nouvelle assemblée qui sera mise en place. Ainsi, il a affirmé sa disponibilité à soutenir le Burkina chaque fois qu’il sera sollicité.

Minata TOE (stagiaire)
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 20 août 2015 à 08:17, par souka En réponse à : CNT : Cherif Sy a reçu Fayçal Traoré et Kenneth Wollack

    C’est un jeune comme celui là que la jeunesse burkinabè a besoin pour réussir ses objectifs.je l’encourage parce que je l’ai suivi depuis le parlement des enfants a Zorgho et à Ouaga et je sais que pour garder ce cape le petit frère qu’il est a dû bosser dure.bon courage
    71038930

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés