Nouveau Code électoral : des OSC soutiennent « fermement la position des Etats Unis et de l’Union Européenne »

vendredi 17 avril 2015 à 01h44min

Le mardi 7 avril 2015 le Conseil National de Transition (CNT) a procédé au vote de la loi portant révision du Code électoral. Ladite loi en son article 135 alinéa 4 stipule « toutes les personnes ayant soutenu un changement anticonstitutionnel qui porte atteinte aux principes de l’alternance démocratique, notamment au principe de la limitation du nombre de mandats présidentiels ayant conduit à une insurrection ou à tout autre forme de soulèvement, sont inéligibles ». Avec L’adoption d’une telle disposition, la croisade pour l’exclusion des anciens dignitaires de l’ex majorité et de ses alliés des compétitions électorales à venir se dote d’une couverture légale. Sa promulgation précipitée par le Président de la Transition est la preuve que la politique de l’exclusion d’une partie du peuple burkinabè relève d’une volonté au plus haut sommet de l’Etat.

Plus qu’une forfaiture à la démocratie, cela est une atteinte grave à la Constitution (articles 1 ; 11 ; 12 et 38), et un tripatouillage de la Charte de la Transition (article 1) et de la Charte africaine de la démocratie, de la gouvernance et des élections (article 25 alinéa 4). Loin d’être un instrument répondant aux aspirations du peuple insurgé, cette loi est de portée spécifique et personnelle visant à éliminer et à mettre à l’écart des adversaires politiques des compétitions électorales.
Convaincus que la transition doit être neutre, impartiale et inclusive ;
Considérant que l’organisation d’élections inclusives, libres, transparentes passe par la participation de toutes les couches sociales et les formations politiques ;
Convaincus que la réussite de la transition est tributaire du respect strict des valeurs de la Constitution et de la Charte de la transition que sont la tolérance, l’inclusion, l’esprit de discernement, etc.
Considérant que l’intérêt supérieur de la Nation passe au devant des intérêts politiciens et partisans ;
Nous, organisations signataires de la présente déclaration :
-  exigeons du Président KAFANDO la prise d’une loi rectificative/modificative de la loi d’exclusion ;
-  exigeons de l’exécutif de la transition de se départir de toutes velléités tendant à mettre les institutions au service d’officines de formations politiques ou d’OSC quelle qu’elle soit ;
-  soutenons fermement la position des chancelleries (ambassadeurs des Etats Unis et de l’Union Européenne attachés au respect des règles et à l’inclusion de tous aux élections ;
-  invitons le Groupe international de soutien et d’accompagnement de la transition (GISAT) à prendre leurs responsabilités pour un bon déroulement du processus de la transition ;
-  appelons les autorités que sont le Président, le Premier ministre et le président du CNT à respecter leurs engagements vis-à-vis de la communauté internationale dans le cadre de la conduite de la transition ;
-  appelons tous les Burkinabè patriotes et républicains à rester mobilisés pour des mots d’ordre futur.

Par ailleurs, nous nous donnerons les moyens nécessaires pour engager une bataille légale, démocratique et républicaine pour le respect strict de la Constitution et de la Charte de la Transition.
Vive l’inclusion !
A bas l’exclusion !

Ouagadougou, le 16 avril 2015

Ont signé :

La Coordination nationale pour une transition réussie (CNTR)

Pascal ZAIDA – 78 83 31 69

Le Mouvement Citoyen Electeur Bâtisseur (MOCEB)
Issa KAFANDO – 78 03 98 02

Le Mouvement Sauvons ma Patrie (M/SAP)

Abdoul Karim LOFO – 72 26 34 20

Le Mouvement Soyons Sérieux (MSS)
Frédéric ZOUNGRANA -78 29 96 39

Messages

  • Voici des OSC dont on a jamais entendu parlé sauf quasiment après la promulgation de la modification du code électoral. D’où viennent-elles,que veulent-elles et où vont-elles ?

  • j’ai eu peur quand j’ai vu OSC, dja ce sont des plaisantins.

  • merci osc sans formation Politique,

  • Pascal ZAIDA, Frédéric ZOUNGRANA les propagandistes de la modification de l’article 37. Que pouvaient ils dire d’autres puisque cette loi les concerne.

  • je vous soutient j atends le mot d ordre

  • Une bande de couards qui belent au vu du foin. Monsieur Zaida as tu oublié ton passage a Ouahigouya ?On t’attend pour reviser l’article 37.

  • Tous des anciens de la FEDABC, donc tel père tel fils ! un non évènement

  • vous ne nous font pas peur. vous êtes des OSC acquis à la cause de l’ex majorité. nous sommes au courant. vous n’étiez pas dans les rues les 28, 29, 30 et 31 octobre 2014. merci de se faire démasquer.

  • Vous pouvez toujours attendre.

  • enfin des burkinabè ki se reveillent, courage à vous et n’ecoutez pas les achetés qui ne font que critiquer.

  • D’où sortent ces OSC bidons à la solde du cdp et compagnie ? Petits plaisantins, on ne modifiera rien. Vous ne faites pas partie du pays réel, donc votre sortie est un non évènement.

  • L’avenir de ce pays vous appartient mes chers jeunes combattants de la liberté. Vous au moins vous ne menacez pas comme les Hervé GOUDE (Hervé GOUDE et ses 40 loubards) d’arrêter en pleine rue de Ouaga des citoyens. Courage à vous. C’est dur dans ce pays aujourd’hui de tenir un débat contradictoire sans ne pas subir le courroux des Barrystanais. Safiatou Lopez et sa clique de violents sans foi ni loi, doivent arrêter leur mensonge. Votre disque est rayé à jamais.
    A bas la répression et Vive l’inclusion.
    Vive le Burkina Faso

  • Bonjour et mes soutiens à ces OSC responsables qui pensent inclusion.
    Vive le Burkina

  • Vous vous cachez derrière ordinateur pour vociférer. Ou étiez vous quand la loi passait au CNT. ..même pas plus de 30 personnes,bandes de lâches ! Quel OSC même ? De toutes les façons nous on parle plus trop.....la loi est voté.maintenant on attends les fauteurs de troubles pour les mettre aux respects...... !!!!

  • vive l’inclusion !!! Prêt et toujours prêt pour les mots d’ordre a venir ! les sections de Bobo attendent !!!! en avant les vrais OSC ! Merde aux pseudo OSC !!

  • Voilà qui est bien parti pour une guerre civile au Burkina. Les autorités de la transition doivent prendre leurs responsabilités face à cette loi qui divise d’avantage au jour le jour les fils du pays.

  • Bande d’idiots !!! Vous avez failli me faire renverser ma tasse de café !! A la lecture du titre j’ai cru que c’était quelque chose de sérieux, alors que c’est quelques plaisantins qui rêvent en plein jour et qui s’amusent à perturber les gens sérieux. Des OSC bidons,inconnues pour la simple raison qu’elles ne sont incarnées que par les tristes individus qui ont signé cette déclaration : "les États Unis et l’UE ont dit blablabla...." écoutez, ces organisations ne sont pas au-dessus du peuple burkinabè, acteur et maitre de sa révolution. Que cela soit clair dans vos vilaines têtes d’ânes incorrigibles. Quand ces mêmes organisations ont "déculotté" votre Blaiso lors de la rencontre entre Barack Obama et les chefs d’État africains en disant leur opposition à la modification de l’Article 37, les avez vous écoutées ?? Pire, pour masquer la honte de votre champion, une mascarade d’accueil populaire a été organisée pour l’accueillir à l’aéroport. Je peux vous certifier que vous n’êtes pas au bout de votre peine parce que ce code là c’est la volonté de ce peuple là. Rien ne sera changé messieurs les sangsues et autres "mangeurs" qui ne se remettent pas d’avoir perdu leur eldorado. Serrez les ceintures parce que ça va secouer dur dur.
    par Tobdano

  • Voilà qui est bien parti pour une guerre civile au Burkina. Les autorités de la transition doivent prendre leurs responsabilités face à cette loi qui divise d’avantage au jour le jour les fils du pays.

  • Voilà qui est bien parti pour une guerre civile au Burkina. Les autorités de la transition doivent prendre leurs responsabilités face à cette loi qui divise d’avantage au jour le jour les fils du pays.

  • Je voudrais dire humblement à tous ceux qui gigotent en nous rabâchant les oreilles avec leurs termes comme "démocratie, exclusion, etc. " et que sais-je encore, que l’éthique, la bon sens voudrait (ou bien voulait) que ceux qui se sentent concernés par la loi questionnée, qu’ils devraient eux mêmes s’auto-exclure, prendre du recul par rapport aux événements qui sont survenus dans le pays par leur seule faute ; événements trop douloureux pour ce peuple qui EST DES PLUS TOLERANTS au monde que je n’en ai jamais vu ! ! !
    Que diantre pensent-ils ? Ils sont si omnibulés, aveuglés par leur système de l’impunité et par cette pratique si malsaine qu’ils ne peuvent pas comprendre ou ils font les PITRES.
    Pire les attend car la TOLERANCE a des limites. Ils le savent mieux que quiconque ; car à trop s’amuser avec le feu, on fini par s’y brûler.
    Ils sont trop malhonnêtes pour reconnaître mêmes ces errements récents très préjudiciables à l’ensemble du peuple burkinabé et africain en général.

  • OSC ? Des ODP/MTistes, CDPistes, ... Les temps ont changé. Rangez-vous un moment. Faites un bilan et revenez dans 5ans, voir 10ans. C’est une roue qui tourne.

  • Inclusion oui. exclusion non ; nous tous burkinabé au même titre par conséquent pas question d’exclure qui que ce soit. faisons preuve de discernement.

  • Faut plus coller le sigle OSC à toutes les Oothèques de Sauvages Cyniques.

  • la nouvelle loi électoral est pour les BURKINABE je dis bien les BURKINABE les vrais.
    ceux qui retrouve subitement l’instinct d’etre président ne sont pas du tout malin
    je m’explique :fallait profiter du courage du vrais peuple qui a oser dire blaise dégage pour dire a votre dieu sur terre d’écouter enfin son peuple et que d’ailleurs vous aussi vous pouvez bien lui remplacé.maintenant que nous avons bravez seul et au prix de nos vie votre dieu vous pensez pouvoir nous narguer avec vos milliards.
    allez vous faire cuire des œufs car aucun ne sera président même pas député allez bouffer tranquillement vos milliards et laisser nous construire un BURKINA NOUVEAU

  • vive le FASO SANS EXCLUSION

  • Un peu de respect pour le peuple. La même Union européenne et Les Etats unis d’Amérique ont demandé à Blaise COMPAORE et ses sbires en son temps de ne pas toucher à la constitution mais quelle a été votre réaction.
    Contre vents et marée vous avez mobiliser les maigres ressources du pays pour faire des propagandes et des achats de consciences pour aboutir à la décision de modifier vaille que vaille l’article 37.
    De mon point de vue si les chancelleries sont cohérentes ils ne peuvent donc pas nous imposer la volonté des bourreaux (minoritaires) de nos martyrs au détriment du peuple (majoritaire).
    Il n’y a pas d’exclusion mais on demande à l’ancienne majorité de trouver d’autres candidats que les vautours. C’est exactement la même chose qu’on avait demander à la majorité avant l’insurrection mais comme Blaise était leur homme providentiel...
    Si vous êtes sûrs de votre (CDP et consort) force de frappe battez campagne pour les candidats éligibles que auriez choisis et arrêter les manigances.
    Le peuple insurgé vous tient à l’œil.

  • félicitation. Enfin des burkinabé qui veulent sauver le peuple d,une bande de teroristes maquillés en politicien. Pas de panique on doit les arrêter maintenant. Le mpp et ses osc ont volé notre insurrection avec la complicité barry.

  • Voici des burkinabé soucieux de l’avenir de leurs frères. Quant aux autres ils ne pensent qu’a leur pouvoir. Ils veulent exclure les candidats potentiels afin d’accéder au pouvoir. Ils n’ont donc pas confiance à eux même et ils ont peur de leur passe. En démocratie on n’exclue pas par des lois taillées pour la circonstance mais par les urnes. Allons si vous etes réaliste.
    .

  • Merci pr votre vision. Vs etes dse osc neutres. Maintenez la pression. On vs soutien

  • Nous voilà devant des gens qui se soucient du peuple.
    Pour vous, qui est le peuple au nom du quel vous parlez ?
    Est ce cette bande de voleurs qui a appauvrit notre pays 27 longues années durant ?
    Vous avez la mémoire très courte, bande de voyous.
    Quand vous souteniez contre vents et marées l’entêtement de blaise comparé et sa famille, à vouloir piller notre pays à vie, est ce que vous aviez penser que des burkinabè souffrent ? Vous ne pensiez qu’à vos penses.
    Aujourd’hui vous êtes encore si idiots, pour rêver de cela.
    Si réellement votre pdc ou dpc est vraiment fort, ils doit y avoir en son sein " des hommes forts " et propres, pour diriger des institutions, mêmes faibles.
    Alors choisissez les, pour les élections à venir. Mais épargnez nous de vos pleurs de bande d’affamés à qui on a retirer le plat de couscous.
    Dans le cas contraire, si vous choisissez de perturber la transition, avec la nostalgie du passé à jamais révolu, vous nous trouverez en face.
    Car je l’ai dit et je le dirai toujours, nous avons peur de vivre, pour que notre cher Faso ne retombe dans les mains des pilleurs.
    LA PATRIE OU LA MORT, NOUS VAINCRONS !
    Le Doc

  • CE QUI EST VRAI, C’EST QUE LE PRESIDENT COMPAORE N’A JAMAIS EXCLUT PERSONNE DE SE PRESENTER AUX ELECTIONS.
    Si on a parties satellites qui ne sont pas à la hauteur du jeux politique, ils ne resterons que l’ombre d’eux - même.
    Nous encourageons ces OSC à se battre sur tous les fronts pour dénoncer cet apartheid qui se profile à l’horizon et pourra mettre en péril LA PAIX au Faso.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés