Le Front Progressiste Sankariste à Bokin : « Le peuple n’a pas besoin de simple changement »

mardi 13 janvier 2015 à 21h38min

Lors de sa rentrée politique tenue le 21 décembre 2014 au CBC, le Front Progressiste Sankariste avait annoncé le début de ses activités de 2015 par des sorties dans les provinces.C’est Téma-Bokin, village natale de leur héros, le président Thomas Sankara, que le FPS a choisi pour inaugurer cette série de sortie en provinces. C’était le jeudi 8 janvier.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Le Front Progressiste Sankariste à Bokin : « Le peuple n’a pas besoin de simple changement »

Un monde des grands jours était massé à la place jouxtant le domicile d’Ernest Nongma Ouédraogo, lieu du meeting.
La délégation du FPS conduite par son président, Me Bénéwendé Sankara a eu un accueil exceptionnel à l’entrée de la ville : escorte de jeunes à moto et de cavaliers, coups de fusils à chaque passage du cortège, tapis rouge, pardon de pagnes, pour le président du FPS et sa suite (les femmes ont déroulé leurs pagnes en guise de tapis rouge pour le président du front de sa descente de la voiture jusqu’à la tribune officielle). Le décor était planté.

Exécution de l’hymne national en Mooré, discours entrecoupés de prestations de troupes artistiques ont ponctué le meeting.
C’est le président communal du FPS qui a ouvert le bal des interventions pour souhaiter la bienvenue à la délégation du Front. Puis ce fut le tour des représentants des femmes, des jeunes et des anciens. Tous ont salué la ténacité, le courage et la constance du président du parti dans la lutte contre le pouvoir de Blaise Compaoré.
« Nous avons pleuré pendant 27 ans et aujourd’hui c’est avec soulagement que nous avons accueilli la fuite de Blaise Compaoré. Nous te remercions pour tout le travail fait durant ces longues années. Nous avons envoyé nos fils pour te soutenir à Ouaga lors de l’insurrection, ils sont revenus nous dire tout le travail que tu as fait pour qu’on en arrive là. Soit béni Me », a conclu la représentante des femmes.

Dans son calme habituel et avec le sens de la formule qu’on lui connait, Ernest Nongma a rappelé toutes les tracasseries et les misères qu’ils ont subies à Bokin du fait des princes de l’époque. Mais face à tout cela, a-t-il souligné, « j’ai toujours demandé à nos militants d’être patients car toute chose à une fin. Aujourd’hui où se trouvent ceux là même qui nous ont volé notre victoire en 2012 ? » a-t-il conclu dans un tonnerre d’applaudissements.

Me Sankara, le président du FPS est monté à la tribune accompagné de Romain Conombo, le président du CNR/MS (le président du FFS, Norbert Michel Tiendrebéogo n’a pu faire quant à lui le déplacement). Il a d’abord demandé une minute de silence pour les victimes de l’insurrection avant de saluer la population de Téma-Bokin pour leur courage et leur abnégation. « Certains sillonnent le pays pour revendiquer la paternité de la chute de Blaise Compaoré. Au FPS, nous ne revendiquons rien car la victoire a été celle du peuple. Nous allons laisser le soin aux historiens d’écrire les belles pages de cette épopée glorieuse de notre peuple. Le peuple a besoin de rupture d’avec le régime déchu. Nous allons sillonner les 45 provinces pour convaincre le peuple que nous sommes capables de leur apporter l’alternative dont il a besoin », a indiqué le président du FPS.

Corneille ZERBO
Cellule communication du FPS

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés