CNT : Et pourquoi pas une indemnité de poussière et soleil ?

vendredi 9 janvier 2015 à 23h56min

CNT : Et pourquoi pas une indemnité de poussière et soleil ?

Mon Dieu ! Je suis tombé des nues après avoir lu la composition du salaire des membres du Conseil National de Transition !
Voyez vous-même :
Salaire brut : 753 000
Frais de secrétariat : 85 000
Frais de santé : 113 000
Frais de carburant : 230 000
Frais de session : 20 000/j
Total mensuel, 1 781 000 CFA – pour Décembre 2014 - sur lesquels aucune taxe n’est prélevée !
Les Burkinabè s’insurgent, mais le Premier Ministre et le Président du Faso demeurent muets ! Ils ont sans doute même la bouche pleine avec la note civile qui leur est servie ! J’ai rarement vu un system de rémunération aussi opaque !

1. Le Brut !
Inhumain ! Oui, c’est bien ce que j’ai l’intention d’écrire ! Inhumain ! Le PIB/habitant de ce pays était de 580 USD/an en 2011 ! C’est-à-dire 323 000 CFA/an soit 27 000 CFA / mois ! Le brut donc d’un membre du CNT est 3000% supérieur au PIB/habitant ! Voyez vous-même le problème ! Comment peut-on vivre 3000% fois au-dessus des moyens des Burkinabè et prétendre connaitre et comprendre leurs problèmes ?
Le député représente le peuple ! Il est le peuple ! Hors le peuple, c’est 27 000 CFA/mois ! Jusqu’à 1000% au-dessus du peuple, je peux tolérer ! Plus que 1000%, on ne peut plus vraiment représenter le peuple ! Les banquiers milliardaires et communistes, il n’y a qu’au Faso qu’on en trouve !

2. Frais de secrétariat !
Il n’y a pas de doute que le député a besoin d’une secrétaire ! Le bon sens aura voulu que l’Etat prenne en charge le salaire d’une secrétaire suivant la grille nationale. Bien sûr, après avoir reçu un contrat d’embauche en bonne et due forme et vérifier que la personne physique officie effectivement au compte du député en question ! Une situation qui favorise la création de quelques emplois.
Si on peut faire ainsi, que l’Assemblée passe un marché avec quelques secrétariats publics auxquels tous les députés auraient accès pour leur besoin entrant dans le cadre de leur fonction !

3. Frais de santé
Là, je ne comprends pas du tout ! Quand même ! Tout le monde connait les assurances maladies, les remboursements de frais et ordonnances sur présentation des reçus, etc…
Donc chaque député est malade chaque mois à la hauteur de 113 000 F CFA ? Il va falloir qu’on impose un test de santé alors !!

4. Frais de carburant

Sans blague ! Ce n’est même pas sur présentation d’un reçu !

Bien sûr les déplacements du député doivent être remboursés ! Mais seulement sur présentation du ticket de bus ! Cela leur permettra d’ailleurs d’apprécier la vétusté des transports en commun dans certaines régions et de prendre des mesures pour permettre leur renouvellement afin d’assurer la sécurité de nos concitoyens ! Si un député préfère voyagez en voiture, c’est tant pis, on lui rembourse ce que le transport public lui aurait couté, classe économique ! J’y reviendrai dans mes blogs sur les réformes, mais il faut faire tourner l’économie ; tout l’Etat doit passer au transport public. Il faut en finir avec cette histoire de véhicules ‘fond rouge’ ! Ça coute les yeux de la tête pour acheter et maintenir, et ensuite en carburant !

Conclusion :
J’avais parlé d’une transition avec les larbins ! Il me faut maintenant ajouter les kleptomanes !

Koudraogo Ouedraogo
Email : koudraogo.ouedraogo@gmail.com
Blog : https://burkinafache2015.wordpress.com/

Vos commentaires

  • Le 10 janvier 2015 à 00:02 En réponse à : CNT : Et pourquoi pas une indemnité de poussière et soleil ?

    On a chassé des chiens pour mettre des loups a la place. Le balai citoyen appelle a la mobilisation dans les jours a venir !!!

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2015 à 00:39, par INTEGRE En réponse à : CNT : Et pourquoi pas une indemnité de poussière et soleil ?

    EN VOYANT TOUT CELA JE ME DEMANDE SI NOUS RISQUONS PAS DE REGRETTER BLAISE COMPAORE UN JOUR.
    LES ENFANTS SE SONT FAITS ASSASINES POUR RIEN. DES FAMILLES ENDEUILLES POUR RIEN, DES CASSES POUR RIEN.
    MAIS C’EST PAS GRAVE DE LA MANIERE DONT ILS ONT AMENE LES JEUNES A BRULE LES MAISONS DES GENS , CA SERA DE LA MEME MANIERE QUE LES MAISONS QU’ILS VEULENT CONSTRUIRE AVEC NOS MILLIONS SERONT AUSSI BRULE UN JOUR.
    LA FORET DU BURKINA EST TROP PETIT POUR SE CACHER.
    Parle de l’homme integre.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2015 à 02:35, par waro Maguy En réponse à : CNT : Et pourquoi pas une indemnité de poussière et soleil ?

    J’ai du mal à croire que cette situation se déroule au Burkina l’un des pays les plus pauvres du monde .Déjà je crois que quelques unes des causes lointaines des événements de fin octobre sont la gabegie et la rapacité de l’ancien régime.Et particulièrement les émoluments des députés faisaient jaser. Et pire nous sommes en periodes de vaches maigres. Si les parlementaires de la transition coutent 1700000f/mois au contribuable combien couteraient alors un ministre et un ministre délégué ? Je pense que les membres du CNT par descence devraient eux-memes refuser ce cadeau empoisonne.Le peuple s’ est-il sacrifié en vain ?
    .

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2015 à 02:50, par jonassan En réponse à : CNT : Et pourquoi pas une indemnité de poussière et soleil ?

    Burkinabe fâché. Toujours fidèle à lui-même comme tous les forumistes de la 1ère heure. J’ESPERAIS que les membres du CNT ne fallirait pas à la mission qui leur a été confiée mais je commence à m’en douter. J’ai pensé que ce CNT corrigerait des tares comme ces salaires de députés qui empêchent les députés de Démissionner, de voter en toute âme et conscience, de prendre en considération la vie même du peuple ?
    Ma première surprise c’est ce silence autour de leur rémunération. POURQUOI ILS NE VOULAIENT PAS EN PARLER ? C’est parce que ce n’est pas bon ?
    COMME L’A DEJA DIT QUELQU’UN, C’EST SIMPLE. MAXIMUM 500:000 frs : Y’A DES COMPETENCES MIEUX OUTILLE DEHORS QUI SONT PRETS A CA, ET C’EST DES BURKINABE, ET C’EST DES GENS QUI ONT RISQUE OU QUI ONT PLUS RISQUE. CEUX QUI VEULENT AMASSER L’ARGENT ILS PEUVENT REJOINDRE LE MILIEU DES AFFAIRES ET LAISSER LEUR PLACE. On a cru que les membres du CNT ont en 1ers débats exigé l’appelation de DEPUTE afin de valider les décisions qu’ils allaient prendre mais c’était plutôt pour l’argent. L’ARGENT VA TUER L’INTEGRITE.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2015 à 04:05, par Naiva Faso En réponse à : CNT : Et pourquoi pas une indemnité de poussière et soleil ?

    Compensation of Members and Selected
    Congressional Officers and Officials : Tables
    Table 1 and Table 2 list the compensation for Members of Congress, officers elected by the
    House and Senate, and officials appointed by House and Senate leadership.
    Table 1. Members, Officers, and Officials of the House : Selected Salaries
    Speaker of the House $223,500 per annum
    Majority and Minority Leaders $193,400 per annum
    All other Representatives (including Delegates and Resident Commissioner From Puerto Rico) $174,000 per annum
    Chief Administrative Officer $172,500 per annum
    Clerk of the House $172,500 per annum
    Sergeant at Arms $172,500 per annum
    Chaplain $172,500 per annum
    Legislative Counsel $172,500 per annum
    Law Revision Counsel $172,500 per annum
    Parliamentarian $172,500 per annum
    Inspector General $172,500 per annum
    Director, Interparliamentary Affairs $172,500 per annum
    General Counsel to the House $172,500 per annum
    Source : For salaries of Members of Congress, P.L. 113-235 and U.S. President (Obama), “Adjustments of
    Certain Rates of Pay,” Executive Order 13686, signed December 19, 2014, Federal Register, vol. 79, p. 77361 ; for
    salaries of officers and officials of the House, Order of the Speaker of the House of Representatives,
    implementing a pay increase for House employees, effective January 9, 2009, issued January 9, 2009 (contained in
    2 U.S.C. 4532). Estimates may also be obtained by examining the quarterly Statement of Disbursements of the
    House.

    37 For additional information, see “Information Services for Members of Congress,” GPO Publication 250.4,

    Commentaire : En termes reels, les deputes burkinabe seront mieux traites que les parlementaires americians, surtoiut que eux ils paient les impots, soient environ 30% de leur revenus. Si les burkinabe trouvent que c’est acceptable pour un pays pauvre tres endette qui a du chasser un dictateur en prenant ds plombs, ok. Sinon, on doit les obliger a respecte au moins la memoire de nos heros. Ils ne sont pas morts pour fertiliser vos poches. C’est repugnant.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2015 à 05:06, par Guigma En réponse à : CNT : Et pourquoi pas une indemnité de poussière et soleil ?

    Je me demande si ces membres sont conscients de ce qui s’est vraiment passé en octobre au Burkina. On veut vivre en homme intègre, respecter nos couches les plus démunies. Les statistiques disent 27 000 par mois mais je reste persuadé que la majorité de nos braves paysans n’atteint même pas la moitié de ces 27 000 frcs.
    C’est vraiment scandaleux ! J’attends de voir ce que Sherrif, ce révolutionnaire de salon va nous raconter dans sa conférence de presse ce matin.
    Proposition concrète : 200.000 frcs par mois (tous frais confondus). A prendre ou à laisser.
    Avec ça on s’étonne que les recettes baissent, qui est fou pour payer des impôts pour entretenir un groupe bien organisé qui veut vivre sur le dos du peuple. Non et non !!!!!
    Plus les jours passent, plus les vrais ennemis du peuple dévoilent leurs vrais visages, nous en tiendrons en compte car tôt ou tard nous allons parfaire notre révolution.
    Membres des différents organes de la transition, ne croyez pas que ce sera une ballade de santé jusqu’en octobre 2015. Ce ne sont pas des menaces mais simplement que nous ne sommes plus disposés à accepter ces injustices.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2015 à 05:51, par ouedr En réponse à : CNT : Et pourquoi pas une indemnité de poussière et soleil ?

    Bonjour cher tous.
    Je voudrais tout simplement demander aux membres du CNT de se poser la question suivante : que faisons nous d’aussi crucial et important pour le peuple burkinabé en ces moments difficiles pour percevoir un tel montant venant du contribuable ?
    En d’autres termes, et ce en fonction du contexte et au regard des conditions (pertes de vies humaines lors le l’insurrection nationale) qui les ont amené au CNT, je pense que les membres du CNT doivent purement et simplement demander à qui de droit, une diminution considérable de leurs avantages pour être en phase avec le peuple dans ces aspirations profondes.
    A bon entendeur, salut.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2015 à 07:21, par Zongo karim En réponse à : CNT : Et pourquoi pas une indemnité de poussière et soleil ?

    Ils ont deux jours pour réviser leur salaire obtenu par le sang de burkinabe versé. Félicitation à Sankara pour nous avoir éclairé, véritable patriote au contraire du Fameux Aziz Sana qui est un opportuniste qui voulait chassé blaise pour payer sa parcelle puis construire. Tout ces semblables seront démasqués et seront mis hors d’état de nuir.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2015 à 07:50, par sansanollo En réponse à : CNT : Et pourquoi pas une indemnité de poussière et soleil ?

    on a decouvert le vrai visage des cheryf sy des herve wotorro des aziz sana. je jure qu’a partir d’ojrdui je vais plus jamais payer un numero de BENDRE et j’invite tous leq nurkinabé a en faire autant meme apres la transition biensur.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2015 à 08:13, par pazitiba En réponse à : CNT : Et pourquoi pas une indemnité de poussière et soleil ?

    C’est vraiment scandaleux que des hommes qui, hier seulement pourfendaient le CDP et ses acteurs qui, véritablement ont été des modèles de l’injustice, de crimes politiques, de crimes économiques, de déni de droits et j’en passe pour notre jeunesse, se mettent à l’aise pour se servir plus d’un million par mois comme s’ils devenus subitement amnésiques devant les réalités de notre peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2015 à 09:08, par sidi En réponse à : CNT : Et pourquoi pas une indemnité de poussière et soleil ?

    je rappelle que le slogan du journal Bendré du président du CNT est" avant les honneurs,il ya l’honneur".Oui Monsieur Sheriff,vous voila confronté à la réalité du pouvoir.Vous êtes à la tète d’une meute loups affamés qui veulent trop rapidement monter à la soupe.Vous l’apprendrez à vos depend.A bon entendeur salut.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2015 à 09:43, par le véridique En réponse à : CNT : Et pourquoi pas une indemnité de poussière et soleil ?

    WARO Maguy ou intervenant 3 : à voir ton intervention c’est comme si un ministre délégué est un sous ministre. Le ministre délégué à le même traitement que n’importe quel autre ministre. Seulement c’est le rang protocolaire qui change ; les ministres délégués viennent après les ministres.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2015 à 10:00, par Arsene LUPIN. En réponse à : CNT : Et pourquoi pas une indemnité de poussière et soleil ?

    Hé cool, bonne nouvelle. Pourquoi ne pas demandé au gouvernement d’augmenter le nombres des députés à 16millions ? Ainsi le problème sera reglé, puisqu’il n’y a pas de problème, car à ce qu’on voit, le pays n’est pas pauvre. PATHETIQUE !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2015 à 10:18 En réponse à : CNT : Et pourquoi pas une indemnité de poussière et soleil ?

    C’était donc ça ? Tout ça pour ça ? Vous n’avez donc pas pitié du peuple ?

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2015 à 11:43, par thenewcomer En réponse à : CNT : Et pourquoi pas une indemnité de poussière et soleil ?

    Mais. ....des farfelus qui se sont traités de tous les noms d’oiseau pour accéder au Cnt , djaa c’est des VOLEURS, !, !200000frs chacun ou vous débarrassez vite le plancher avant que le peuple n’arrive, !, !

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2015 à 12:29, par MIKE En réponse à : CNT : Et pourquoi pas une indemnité de poussière et soleil ?

    Peuple du Burkina Faso, vaillant, intrépide, intègre debout comme un seul homme pour bouter le tyran et sa horde de valets hors du pays au prix de sang versé de vies fauchées a la fleur de l’age, le combat est loin d’etre terminé.
    En effet. tapis dans l’ombre des sangsues profite de la situation pour s’enrichir .on ne peut pas chasser des hyènes pour les remplacer par des chacals.
    s’ils refusent une diminution, alors mobilisons nous pour les bouter hors de la transition. j attend la preuve k le CNT est indispensable a la transition.
    PEUPLE BURKINABE MOBILISONS NOUS POUR BARRER LA ROUTE A CES COUPEURS DE ROUTE DE NOTRE DÉVELOPPEMENT.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2015 à 13:06 En réponse à : CNT : Et pourquoi pas une indemnité de poussière et soleil ?

    Être un representant, c’est avant tout in don de soi pour sa communauté. Mais, ici au Burkina et en afrique, c’est une profession qui doit rapporter plus que toute autre fonction sans exigence de compétentes particulères. Voilà pourquoi tout le monde veut être depute, ministe, maire. Mais nous pouvons faire changer tout cela. Au quart du montant, nous aurons toujours des bons candidates du peuple bien engagés.Alors, pourquoi payer cher ?

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2015 à 13:13 En réponse à : CNT : Et pourquoi pas une indemnité de poussière et soleil ?

    Pardon, faut que Blaise revienne vite au pays. C’est la cacophonie, les couacs a repetition, l’amateurisme et la gabegie financiere au plus haut sommet de l’Etat depuis son depart. Il yen a marre de cette dictature du president non elu et de ses deputes non elus.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2015 à 14:28 En réponse à : CNT : Et pourquoi pas une indemnité de poussière et soleil ?

    Vous aussi, vous n’avez pas pitié du peuple ?? La honte ! Les enfants ne vous laisseront pas foutre la merde, au Faso nouveau !

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2015 à 14:44 En réponse à : CNT : Et pourquoi pas une indemnité de poussière et soleil ?

    Le Burkina ne doit pas payer de tels salaires même si certains parlements africains font de même. Nos budgets nationaux ne peuvent pas supporter de telles depenses quand on ne peut pas relever les defits de la santé, l’éducation, la sécurité et le deficit alimentaire. Alors, où sont les proirités ? Nos députés/parlement avant tout ?

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2015 à 16:46, par Steph En réponse à : CNT : Et pourquoi pas une indemnité de poussière et soleil ?

    Monsieur Naiva Faso, un peu d’honnête intellectuel, vous affirmez qu’un député Burkinabé est mieux traité que son confrère américain. Soit vous faites exprès soit vous ne savez pas calculez.
    Si on prend le plus bas salaire listé $172,500 soit 94.8 Millions/an en incluant les taxes, j’ai un chiffre de 5.5 Millions/ mois.
    Les députés de la transition sont les seuls qui travailleront à plein temps pendant 10 mois et de surcroît ne pourront pas être éligible après. Je rappelle que les martyrs se sont sacrifier pour nous tous. Dites à Hervé Kam du Balai citoyen d’abandonner son cabinet d’avocat et d’intégrer le CNT à même 10 millions/mois, il ne le fera pas. La preuve. Toujours près à critiquer mais jamais à construire.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2015 à 17:25, par Bakus En réponse à : CNT : Et pourquoi pas une indemnité de poussière et soleil ?

    Information.
    Nous les Sankariste, refusons cette offre. Nous réclamons rien que 350000frs par mois. Toutefois nous irons nous même verser le reliquat au trésor pour toute fin utile , y compris le trop perçu du mois passé car nous l’avons déjà dépensé par inadvertance. Qui est fou ? Qui ose attraper le mouton pour que les autres le dépèce et se partage la viande. Ainsi va la vie au Faso. VIIM YA KANGA.
    Chérff SY=Grosse déception de 2015. Et tu voulais diriger le Faso ?
    ZIDA + Kafando , n’enterrer pas le pays .
    méditez sur ce que Tiéfo Amoro avait dit à l’émissaire de Samory lorsque celui ci voulait marcher sur Noumoudara. " Saya yi Kelen yé, Allah yi Siran ya Koo ka boo an doussou la" . Traduction : On ne meurt qu’une fois, Dieu a lavé nos cœurs de la peur". Vive le balai qui balaie.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2015 à 17:55, par Badr En réponse à : CNT : Et pourquoi pas une indemnité de poussière et soleil ?

    Chers tous ,je m’en vais vous dire de ne surtout pas tomber dans la désillusion et le découragement,la révolution vient de commencer maintenant après l’insurrection.Le peuple qui a battu les pavés les 30 et 31 Octobre 2014 n’a obligé personne à siégé au CNT.Ces vautours savaient bien ce qu’ils voulaient puisque la plupart ont passé par des méthodes pas très catholiques pour y parvenir(la magouille).Pour ce qui de leur émolument ,il faut que les uns et les autres sachent que rien ne sera réellement comme avant,car non seulement nous allons dénoncer et en plus leur mettre la pression ;ce qui n’était pas du moins possible avant l’insurrection.la bataille est finie et nous abordons maintenant la guerre.les fils digne de ce BURKINA FASO,mode Sankara vont traquer ces délinquants et faire disparaitre définitivement la race de politiciens et d’OSC tube digestif !!!!!Nan la ra an Sanra,ensemble on n’est jamais seul

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2015 à 17:55, par mmmm En réponse à : CNT : Et pourquoi pas une indemnité de poussière et soleil ?

    Il y a des bénévoles avec de bon niveau d étude qui pourrait faire ce même travail à 400mille tous confondu. Son vous ne pouvez pas démissionner vite avant que le peuple vous amène à démissionner. Si vous faite pas attention on serait obliger de faire appel à Blaise qui semble mieux que vous. Attendons ce voir. Le peuple ne va vous laisser puer de la sorte.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2015 à 21:14, par a yaana En réponse à : CNT : Et pourquoi pas une indemnité de poussière et soleil ?

    j’ai du mal a dormir depuis la tombee de cette nouvelle. en un rien de temps ils ont leur rapine avec un rappel de 4 jours alors que des fonctionaires affectes nouvellement n’ont aucun rond comme pecule sans oublier les arriere des indemnite . un seul salaire suffit pour une salle de classe . mon DIEU je reve

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2015 à 21:35, par sou En réponse à : CNT : Et pourquoi pas une indemnité de poussière et soleil ?

    cette attitude du cnt ne m’etonne pas, vu la lutte menée par leurs acteurs pour y arriver. le cnt a suspendu plusieurs activités en cours de realisation du regime dechu , afin se servir au maximum. la seule chose k le peuple puisse faire, c’est de cesser les manifestations multiples afin de permettre des elections au moment prevu par les textes, pas plus.« cette attitude du cnt ne m’etonne pas, vu la lutte menée par leurs acteurs pour y arriver. le cnt a suspendu plusieurs activités en cours de realisation du regime dechu , afin se servir au maximum. la seule chose k le peuple puisse faire, c’est de cesser les manifestations multiples afin de permettre des elections au moment prevu par les textes, pas plus. »cette attitude du cnt ne m’etonne pas, vu la lutte menée par leurs acteurs pour y arriver. le cnt a suspendu plusieurs activités en cours de realisation du regime dechu , afin se servir au maximum. la seule chose k le peuple puisse faire, c’est de cesser les manifestations multiples afin de permettre des elections au moment prevu par les textes, pas plus.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2015 à 21:47, par Tamou En réponse à : CNT : Et pourquoi pas une indemnité de poussière et soleil ?

    On comprend maintenant le silence de CNT sur l’affaire Dieguemdé et tout le reste.
    Le CNT est-il un organisme informel ?
    Son vice-président a tenu une conférence de presse pour démentir les montants des indemnités, avancés par la presse, sans jamais produire devant celle-ci et devant le peuple burkinabè un seul document officiel tenant lieu de bulletin de paie des indemnités des faux-députés.
    C’est incroyable ! C’est à croire qu’ici aussi tout est fait de gré à gré.
    Pauvre Burkina !

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2015 à 23:14, par entouca En réponse à : CNT : Et pourquoi pas une indemnité de poussière et soleil ?

    honte au CNT, honte au BF, honte à ses fils indignes, honte à ces hommes sans vergognes, honte à ces gens du tube digestif, honte à ses hommes sans foi, honte à ceux qui veulent se sucrer sur le dos du peuple et du sacrifice suprême des braves tombés lors de l’insurrection !
    VIVE LE BURKINA FASO !

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2015 à 23:26, par sam En réponse à : CNT : Et pourquoi pas une indemnité de poussière et soleil ?

    C’est RÉPUGNANT !Quelle honte.ce sont des bandits qu’on a mis làbas.
    Il ta des députés qui ont à peine la majorités.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2015 à 23:42, par Le Sage En réponse à : CNT : Et pourquoi pas une indemnité de poussière et soleil ?

    La sagesse voudrait que l’on vire tous les membres actuels du CNT,
    Que l’on réélise d’autres (de nouveaux) membres,
    Que l’on donne mensuellement à chacun le montant de son dernier salaire (avant son entré au CNT) plus un montant mensuel forfaitaire de 200 000Fr pour service rendu à la nation.
    Ceux qui veulent plus serait des truands,

    Le sage

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2015 à 23:47, par Arouna Pierre Ouedraogo En réponse à : CNT : Et pourquoi pas une indemnité de poussière et soleil ?

    Cher Koudraogo, la différence entre vous et moi, c est qu il vous reste encore de la force pour parler, pour écrire....moi, je n arrive même pas a contrôler mes nerfs, tellement ça me fait mal....
    Quand je pense qu on a désigné a la volée, les personnes les plus représentatives....c est tellement démoralisant au point que je risque de choper l hypertension....
    Quel gachis ! CNT= Cercle National des Traitres....

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 00:53, par capitaine En réponse à : CNT : Et pourquoi pas une indemnité de poussière et soleil ?

    quoi ? une indemnité de poussière, doit être perçue dans la poussière. vraiment les choses ne vont jamais changer dans ce Burkina là. il faut que nos honorables "députés" sachent qu’ils n’ont été désignés pour faire de la java. d’abord ils n’ont pas battu une campagne pour y arriver, ensuite le peuple a chassé l’ancien régime parce que les ex députés touchaient plus de 1,5 millions par mois. ya yaa boin ?

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 07:37, par afghan En réponse à : CNT : Et pourquoi pas une indemnité de poussière et soleil ?

    Les vrais faux députés CNT ont droit à 5 000 millions pour avoir organisé les casses des maisons des CDPistes ! Quand on gagne la guerre on se sert ça s’appelle butin de guerre.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 09:46, par agdbf En réponse à : CNT : Et pourquoi pas une indemnité de poussière et soleil ?

    Je pense qu’ils ont oublié qu’ils n’iront pas faire campagne. C’est vrai que ce n’est pas du bénévolat, mais les émoluments tels que détaillés ne se justifient pas selon moi. Ce n’est pas de la démagogie que de rappeler que c’est juste une transition avec un objectif clair : asseoir les bases légales d’un retour démocratique conduisant à des élections transparentes et équitables en 2015. Après, ils pourront aller se préparer dans leurs formations d’origine et aller compétir aux élections nationales s’ils veulent être députés du peuple. En ce moment alors, cela pourrait se justifier, parce qu’ils auront également pour rôle de représenter leurs localités respectives à l’assemblée et qu’il faudra de l’argent pour garder la proximité avec leurs électeurs. Ici, c’est vraiment différent, ces frais de secrétariat et autres frais ne se justifient pas. A moins que nous ne soyions pas au fait des choses. Qu’on nous l’explique alors.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 10:43, par Saphar En réponse à : CNT : Et pourquoi pas une indemnité de poussière et soleil ?

    Félicitations au député CNT Alexandre SANKARA qui a accepté passer à l’émission télévisée pour rendre compte de la réalité des émoluments des membres du CNT. Même si par la suite, Alphonse Marie OUEDRAOGO dit que les déclarations du député SANKARA n’étaient pas très justes, elles ont eu au moins le mérite d’éclairer l’opinion publique qui spéculait sur des inexactitudes. Dans tous les cas,ce dernier a dit n’était pas de la réalité.
    Et il faut reconnaître que le CNT n’a pas voulu jouer la carte de la transparence. Sinon, pourquoi ne pas communiquer sur la question, lui qui doit contrôler l’action gouvernementale, consentir l’impôt, voter les lois ? Pourquoi attendre qu’un des leurs aient le courage de se jeter au charbon pour donner des éclairages avant de tenir un point de presse pour communiquer, et ce après avoir revu à la baisse leurs émoluments ?
    Mesdames et messieurs du CNT, assurément vous n’ignorez pas pourquoi vous êtes là - bas. Qui a -t-on chassé, et pour quelles raisons pour que vous y soyez ?

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 10:47, par Bala Wenceslas SANOU En réponse à : CNT : Et pourquoi pas une indemnité de poussière et soleil ?

    Je réponds par un hommage à nos frères et sœurs tombés sur le champ de bataille !

    Restons fermes et déterminés. Ne nous décourageons surtout pas ; il nous faut garder en tête le sang de nos frères et sœurs morts sur le champ de bataille. Nous devons vraiment réaliser que la vie sociale, économique et politique du Burkina a été totalement chamboulée par le système compaoré/cdpiste+adf/rda (et autres alliés opportunistes) : 27 ans de destruction des mœurs et valeurs de référence. Ainsi le gain honnête a été remplacé par la normalisation de la tricherie, le mérite par le clientélisme, la vérité par le mensonge, la justice par l’impunité des régnants. Les mentalités ont intégré que le bien qui n’est pas matériel et financier n’est pas valable (n’est pas vraiment un bien qui fait du bien). Le citoyen ne croit plus tellement en l’autre ni en lui-même comme acteur de changement. On attend les changements des autres (mais sans s’y engager soi-même de façon durable). Dès qu’on fait un petit pas on veut tout de suite bénéficier des effets de ce pas. Que de confusions d’étapes ; que de manque de persévérance !

    Voilà un tout petit peu présenté le chamboulement auquel nous devons accepter faire face pour réussir la transition que nous avons déclenchée. Face à la destruction des valeurs de référence qui ne faisait que durer nous avons osé enfin dire non en chassant juste la tête de proue de ce système ignoble. N’oublions pas que les racines du mal sont présentes en nos mentalités formatées pour la prédation facile des ressources publiques comme ont su le faire les prédateurs compaoré/cdpiste+adf/rda chassés après 27 ans (NB : dans ce combat, ne rejetons pas systématiquement tous ceux/toutes celles des partis du CDP/ADF/RDA mais seulement ceux/celles qui se sont politiquement pendus à la corde de la cupidité et de la boulimie du pouvoir ; chassons seulement les prédateurs et prédatrices de nos ressources publiques ; mais offrons à ceux et celles de ces partis qui étaient naïvement bernés l’occasion de participer avec nous à reconstruire ce pays qu’ils/elles ont durablement détruit).

    Acceptons une vérité si nous voulons vraiment quitter le mensonge de nos quotidiens : la reconquête de notre dignité citoyenne est une longue marche d’abord en soi et vers soi-même ; ensuite alors l’on pourra marcher vers les autres et avec les autres pour reconstruire une conscience nationale citoyenne en retrouvant la confiance en nous-mêmes comme porteurs individuels et collectifs du changement de notre pays. Tant que nous n’accepterons pas le sacrifice pour que d’autres après nous en bénéficient et perpétuent la culture du sacrifice pour les autres nous ferons pire que Blaise Compaoré. La marche sera vraiment longue si nous voulons réussir. Pensons au long combat de Nelson Mandela, Steve Bicko et autres (27 ans pour vaincre l’apartheid : no easy walk to freedom). Si nous sommes pressés de bénéficier des dividendes du changement alors nous n’avons rien compris, et ne gagnerons strictement rien que de la frustration. Nous écrivons l’histoire collective de notre pays avec des plumes individuelles ; les traces de ces plumes restent indélébiles et infalsifiables.

    Pensons-y ! Pensons aux grands hommes dont nous aimons évoquer les mémoires (Nelson Mandela, Thomas Sankara, Norbert Zongo, et autres) ; leur vie s’est résumée en ceci : la pratique de la culture du sacrifice pour les autres pour l’amour de ces autres, de la vérité et la justice.
    Pensons-y frères et sœurs prédateurs des temps nouveaux !
    Que voulons-nous que l’histoire indélébile et infalsifiable de notre pays et de l’humanité retienne de notre existence ?

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 10:48, par KARIM ZAMPA En réponse à : CNT : Et pourquoi pas une indemnité de poussière et soleil ?

    LE PEUPLE DOIT EXIGER UNE EXPLICATION DE LA PART DE L EXÉCUTIF NOTAMMENT KAFANDO ET ZIDA CAR CES DERNIERS NE NOUS DIRONT PAS QU ILS N ONT PAS ETE INFORME .

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 11:50, par Ka En réponse à : CNT : Et pourquoi pas une indemnité de poussière et soleil ?

    Zida nous affirmait lors de son premier message à la place de la révolution que toute décision au Burkina Faso se fera avec le peuple. A ce rythme de décider sans le peuple, ‘’’’salaire excessif des députés en herbe, nomination d’un poste de ministre a un repris de justice, un corrupteur et incompétent a la CAMEG, ’’’’’exceptera, Exceptera. Trop c’est trop pour une équipe qui se veut de la transparence pour préparer un présidentiel transparent pour une alternance apaisée. Pour un Burkina qui veut se redémarrer sans l’injustice, sans l’impunité, et sans corruption, je demande que les salaires des députés en herbe soient réviser, et qu’ils rendent ou soit retenu du surplus. Si le peuple muri est sorti avec courage et dire a un régime corrompu que ça suffit, ce n’est pas un premier ministre et son président de fantôme qui vont encore duper ce peuple prêt a tout pour que ça ne se répète plus. Je m’adresse a mon héro enfant qui est Hervé, celui dont mon soutien est sans réserve, de se lever et remettre de l’ordre dans le groupe du Bloc 21 dit du cailloux. La soudure fait la force, et vous aviez besoin du Balai citoyen pour concrétiser vos objectifs qui sont de faire ce qui est mieux pour le peuple meurtri par une tyrannie de 27 ans, et non profiter du denier public. Beaucoup d’internautes du monde entier me posent cette question ! ‘’’’Comment les jeunes que toi le vieux KA soutienne puisse s’en sortir du bourbier d’escroquerie des salaires bidons offerts par les responsables de la transition afin de les manipuler ?’’’’ Je demande à Hervé de faire le premier pas, et refuser son salaire et maintenir sa position de soutenir tout le peuple dont 99% n’a pas un repas par jour. Il sera la fierté de la transition, et un exemple pour le Boc 21. Vive l’alternance politique et économique au Burkina, vive la transparence.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 12:24, par LA OUAGALAISE En réponse à : CNT : Et pourquoi pas une indemnité de poussière et soleil ?

    reposer en paix nos braves martyrs et malheur à ceux qui sucent leur peuple ; la patrie ou la mort nos vaincrons

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 12:28, par tom En réponse à : CNT : Et pourquoi pas une indemnité de poussière et soleil ?

    je lance un signal fort au occupant du CNT de rester digne fils et filles du pays.ils doivent faire preuve de patriotisme en renonçant à certains avantages cité .De toute façon s’ils refusent le peuple prendra sa responsabilité pour les chasser de la même manière que les ex députés.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 12:59, par Le Fatotchiè En réponse à : CNT : Et pourquoi pas une indemnité de poussière et soleil ?

    Dans tout cela c’est le sieur Chérif SY qui m’étonne énormément ! A-t-il « oui » ou « non » accepté ce qui se passe sous ses yeux ? Ah mon Dieu quelle est la nature de l’Homme ?

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 13:13, par BAKOGODO En réponse à : CNT : Et pourquoi pas une indemnité de poussière et soleil ?

    Si ce qui est proposé au membres du CNT est accepté , je propose qu’on donne le double et par mois aux familles de tous ceux qui sont tombés les 30 et 31 octobres ainsi qu’aux blessés puisqu’on veut dire que le pays à l’argent. Je paris que tous ceux qui sont membres CNT ne sont pas sortis de leurs maisons les 30 et 31. Ils ont été désignés je propose simplement 200000frcs CFA, d’ailleurs bcp sont des fonctionnaires

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2015 à 15:36, par Bonjour En réponse à : CNT : Et pourquoi pas une indemnité de poussière et soleil ?

    D’abord ils doivent abandonner ce titre ils ne sont pas des députés un député est un elu du peuple eux ils ne sont pas elus. Ensuite ils doivent savoir comment ils sont arrivés là bas. On les a désigné tout simplement. Personne d’entre eux si ce n’est les anciens députés ne s’imaginait siéger là bas en 2015. Même si on ne leur donne rien il n’y a aucune perte. Ils ne sont pas allés au CNT pour chercher de l’argent. Autrement quelle est la différence entre eux et ceux qu’on a chassés ? Normalement ils ne devraient même pas accepter un salaire de plus de 200 000 francs par mois. Ceux qui sont morts pour que eux ils soient là bas ont eu combien ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés